The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -40%
Ravensburger- Labyrinthe Junior – Jeu ...
Voir le deal
13.99 €

The green mile
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Alex Lockwood
Alex Lockwood
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Expendables | Mercenaire
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2836
Sujet: The green mile   Mar 30 Mar 2021 - 11:43
Celle qui se sent "un peu" seule


21 mars 2021

Je grimace en essayant de passer de l’eau dans mon dos. Je jette un regard mauvais à mon pull. Je me suis presque évanouie en le retirant. Faute de pansement, mes plaies ont tendance a coller dans mes vêtements et chaque tentative pour me déshabiller et essayer de les nettoyer devient un supplice sans nom.

Je n’arrive pas a voir l’état de mes blessures mais la brulure me fait terriblement mal et je n’ai pas de quoi refaire des pansement. Impossible de vérifier si ça guéri ou ca s’infecte avec le petit morceau de miroir qu’il me reste ni prendre une vrai douche avec juste le bidon d’eau a ma disposition. En fait, pour me soigner, je n’ai que le savon du fou, je ne sais même pas si je dois en rire ou en pleurer. Le coup de poings de Connor dans mon ventre m’inquiète vraiment aussi pour le bébé, mais, là encore, impossible de savoir ou de demander de l’aide. Je ne sais pas si les saignements que j’ai eu était la suite des viols ou parce que le sportif a réglé la question de la grossesse. Rien que d’y penser j’ai mes mains qui se place sur mon ventre dans l’espoir idiot de sentir si cette petite vie est toujours là où la protéger.

Si certains pensent que juste être enfermée dans une caravane avec les fenêtres condamnées est plutôt léger comme pénitence au regard de ma trahison, je pense que ces personnes n’ont jamais vécue cela. Je me pensais solide mais je n’ai pas mis 24h pour savoir que j’étais déjà au bout de ma vie. Pas seulement parce que je suis une personne qui a besoin de s’occuper mais surtout que rester seule dans le noir après tout ce que j’ai subi est une épreuve.

Le contre coup de trop de choses, avoir été torturée, violée, assister, impuissante a l’agonie d’une autre femme en me doutant que c’est la fin qui m’attend quand ils auront ce qu’ils veulent. Je ne sais pas ce qui me fait le plus paniquer entre savoir que je serais, les paupières arrachées, la mâchoire réduite en miette à supplier de mourir pour qu’ils arrêtent leurs sévices ou de savoir que mon enfant pourrait grandir avec eux. Si tant est qu’il y a encore un enfant. J’ai les yeux qui piquent à cette idée pendant que j’enfile, avec précaution, mon vêtement.


La peur pour mon frère, le fait d’avoir été découverte, que j’ai tout perdu pour ensuite être enfermée dans cet endroit qu’Alan a réussi à rendre sinistrement hostile... il y a trop de choses a braver pour ne pas m’effondrer. De plus, être frappée est une chose, l’être par quelqu’un qu’on estime en est une autre, surtout comme il l’a fait. Je me croyais seule, maintenant je découvre ce que c’est de l’être vraiment.

Après une première nuit ou je me suis effondrée de fatigue, le sommeil m’a fui depuis avec plus de réussite que moi je l’ai fait avec le fou. Je n’ai aucun refuge pour tromper le temps mis a part le livre de papa, mais a chaque fois que je le regarde mon cœur se brise un peu plus de ce qu’a fait Alan a la dernière chose qui me restait de mon père. Les journées me semblent incroyablement longues et je n’ai jamais été aussi envieuse que de quand je savais aller travailler sur les toits et tenir un emploi du temps serré. J’ai beau guetté par les trous dans ce qui m’empêche de m’évader par la fenêtre, je n’arrive pas a apercevoir Ava et Alessia. Est-ce qu’on s’occupe bien d’elles, est ce qu’on veille bien a ce qu’elles se lavent après les ateliers munitions, est ce que ca se passe bien pour elles, est ce que…. Est-ce qu’elles me détestent maintenant ? Surement. Comme tout le monde ici ou presque. Personne n’arrivera a me croire si j’essaye d’expliquer que j’ai voulu les sauver ou que je n’avais pas le choix. De toute façon, Connor m’a demandé de garder mes histoires pour moi, alors, quand on me pose des questions sur le camp, je dis ce que je sais, je suis polie et ne montre rien de ce que je vie d’être enfermée ou que je suis au bord du gouffre et je ne tente pas d’en dire plus. J’ai compris que ca n’intéresse personne de savoir ce que pense le bout de viande et que je dois m’estimer déjà heureuse d’être vivante avec l’espoir que Mateo soit sauvé.

Je sais que Kaz a essayé de venir me voir, je l’ai entendu à plusieurs reprises, mais, visiblement, Connor a donné des ordres stricts et Anatoles est soit zélé, soit il m’en veut aussi, car il ne l’a pas laissé passer. J’ai bien essayé de tambouriner pour lui répondre, mais, avec ma voix qui a mis du temps a revenir après l’avoir brisée quand Alan m’a rendu a moitié folle, je crois qu’il ne m’a pas entendu.

En fait je ne tiens que pour une chose, ce qui m’a aidé a tout traverser et me rend indestructible d’une certaine façon : Mateo. Les nausées, l’enfermement et mon état mentale font que manger est un problème, mais je me force en me disant que même si ca ressort, je dois bien en garder un peu. Je me soigne comme je le peux, je m’impose des routines pour mon hygiène et ne pas péter les plombs. Mon esprit de contradiction m’aide a tenir, aussi, plus on voudra me briser, moins je leur donnerais ce plaisir. Même si ma pâleur et mes cernes me trahissent surement un peu, j’arrive a donner le change quand Bruce vient. J’essaye d’être souriante et polie le temps qu’il me laisse de quoi manger ou revienne chercher mon assiette. Je me fais violence pour ne rien demander et rester a cette fameuse place qu’Alan ne voulait pas que je quitte. Je me demande s’il jubile de ma situation ou s’il peste de ne pas savoir finir le travail.

Aujourd’hui on est le 21 mars, c’est le premier jour du printemps et aussi, ce que personne ne doit savoir ici, mon anniversaire. Ca va être la première fois que je ne le fêterais pas et mon frère me manque encore plus qu’a l’accoutumé. Je sais que, ou qu’il soit, s’il est vivant, il pense a cette sœur qui tarde trop, qui a mis sa vie en danger pour sauver des inconnus et j’ai du mal a ne pas pleurer. Je suis contre la fenêtre a regarder tristement un petit bout de ciel bleu en me demandant si mon frère fait la même chose quand Bruce me surprend. Je n’ai pas fait attention que l’on devait approcher de l’heure du repas, difficile de garder un bon décompte du temps. Je sursaute avant de m’essuyer vivement les yeux avant de me recomposer un sourire pour le saluer :

« Bonjour Bruce, merci pour le repas… »

Je lui prends l’assiette comme si tout cela était normal, comme si je n’étais pas prisonnière et que c’était juste un caprice de petite fille de manger dans ma chambre. Sauf que ce n’est pas ca… j’hésite un peu avant de poser l’assiette sur la table et de lui demander :

« Est… est ce que tu crois que tu pourrais rester un peu aujourd’hui ? Tu… tu es pas obligé, et je parlerais pas si tu veux… »

Mais aujourd’hui j’aurais besoin d’un ami, sauf que je n’en ai plus ici si tant est que j’en ai vraiment eu. Trop de mensonges ca fausse tout. J’ai besoin de soins, surement de retourner voir Emie, j’ai besoin de sortir respirer dehors, d’avoir de quoi faire une lessive, d’une occupation et de tellement de choses, mais en fait, je ne demande qu’une seul a Bruce, la même que je n’ai pas arrêter de demander a tout le monde au final : un peu de temps.

« Tu… tu sais si les filles se lavent bien après l’atelier ? Quelqu’un aide Ava avec son linge ? Vous faites attention quand elles font les munitions ? C’est Leonardo qui les encadre ? »

Je suis obligée de m’assoir au sol car je tiens mal debout. Je ne l’oblige a rien et me rends compte que je n’ai peut être pas le droit non plus de poser des questions mais la situation des filles m’inquiète. Je reste à le regarder m’attendant qu’il fasse comme Connor : qu’il parte sans me donner de réponse. Parce que je ne suis plus rien ici, juste une traitresse, un animal qu’il faut nourrir ou vider son sceau mais qui n’est pas doué de la parole.




Codage par Libella sur Graphiorum


La vie n'a rien de magique
Revenir en haut Aller en bas  
Bruce Marksman
Bruce Marksman
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Bras Droit | Expendables
All Mighty Bruce
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 296
Sujet: Re: The green mile   Mer 31 Mar 2021 - 13:02
Alex est revenue, elle est très mal et Connor a dit qu’elle devait rester dans la caravane, qu’il n’y avait que moi qui pouvait l’approcher. Bah je n’aime pas ça, c’est n’importe quoi, tout m’échappe car j’ai l’impression que tout le monde à un secret dans cette faire. Mais bon, ça viendra j’imagine. J’ai apporté son repas à Alex et quand je suis revenu le cherché, elle m’a parlé : « Attends de voir ce que je prépare pour demain alors. » Elle veut qu’on discute, c’est évident que je vais rester pour parler avec elle et tout : « Evidement que je vais rester et qu’on va parler. T’as pleins de trucs à me dire. »

J’ai pas envie de parler des filles, elles s’en sortent bien, je le sais alors c’est cool : « Elles font attention les deux, je te le promets. » Je veux parler de moi et d’elle et de ce qu’elle a fait :

« J’ai vu ta lettre. Je l’ai pas lu car j’aime pas les lettres et si tu as un truc à me dire, tu peux me le dire, tu sais que j’aime bien écouter les gens. » Bah ouais, elle me connait Alex, elle sait que je n’aime pas lire et que moi, toute discussion ça inclue qu’on doit être capable de se voir en face et tout. Donc voilà, son papier je l’ai pas lu, en plus, elle me donnait une recette de tiramisu. Même pas en rêve ! Bruce il a ses recettes et il Zut les autres !

Toute cette affaire elle a été super triste et sinistre et je ne comprends pas tout. Moi je sais juste que je dois surveiller Alex car elle travaillait pour un autre groupe et qu’il y a eu des problèmes et… c’est compliqué car je comprends pas comment elle pouvait vouloir nous faire du mal alors qu’elle est avec nous depuis un moment déjà.

J’aime pas quand je ne comprends pas et je n’aime pas quand les gens de mon équipe ne vont pas bien, qu’ils ont des secrets et qu’ils se font du mal. Je n’aime pas du tout : « Mais du coup j’ai une question… Tu ne nous aimais pas ? Tu n’avais pas confiance en moi ? Pour rester dans tous tes secrets et tout là ? » On aurait pu l’aider si elle avait eu besoin de notre aide et si on était pas assez nombreux, on aurait demandé aux exilés de nous aider. C’est vraiment bizarre qu’elle se soit caché dans son coin… C’est vexant. « Je pensais que tu savais que tu pouvais compter sur moi et tout… »



Parfois on est amené à faire des choses contre nos principes. Vaut mieux oublier qu'on en a.
Revenir en haut Aller en bas  
Alex Lockwood
Alex Lockwood
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Expendables | Mercenaire
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2836
Sujet: Re: The green mile   Mer 31 Mar 2021 - 13:53
Celle qui est desolée


Je ne sais pas ce que Connor a expliquer aux autres ou a Bruce mais quand il me dit que j’ai plein de choses a lui dire je sens qu’il m’en veut. S’il y a bien une personne au camp à qui je n’avais pas envie de faire de la peine c’est bien celui qui m’a conduite ici. En fait je crois que j’aurais aimé ne pas avoir cette conversation, ni aujourd’hui, ni jamais. Faire du mal aux gens n’est pas une chose agréable en soit, voir le résultat est pire que tout. Je sais que je l’ai blessée et même si ma lettre contenait des excuses et des explications, avec deux ou trois recommandations, peut-être plus, j’avais à cœur qu’ils ne soient pas le bec dans l’eau en cas de souci sans moi, cela ne répond surement pas à toutes les questions.

Je baisse les yeux et regarde mes pieds tristement quand il referme un peu trop vite a mon gout le sujet des filles. Ava et Alessia me manque, je m’inquiète sincèrement pour elles. C’est ridicule vue la situation et le fait que je ne saurais, surement, jamais retrouver ma place à leur côté. J’aimerais fuir, prétexter que je n’ai pas envie de défier encore plus Connor m’a demandé de garder mes histoires pour moi, mais je pense que je dois des réponses aussi a ceux qui ont été mes amis, enfin, que j’aurais aimé avoir en amis.

Aussi j’opine du chef pour lui signifier que je suis d’accord pour lui répondre quand il me prend de court avec sa question. Je redresse immédiatement la tête pour le regarder avec toute l’incompréhension du monde dans les yeux. Ne pas les aimer ? Si seulement j’avais su, je ne sais pas dans cette situation, je serais surement avec mon frère et eux dans un état aussi lamentable qu’incertains. La confiance, c’est un autre sujet, même si j’ai douté, je ne savais pas ce qui me faisait le plus peur entre me retrouver tuée ou enfermée sans savoir aider mon frère ou qu’ils foncent tête baissée dans un piège. C’est donc, avec beaucoup d’émotions, que je dis :

« Non non non Bruce !! ne dis pas une chose pareille… bien sûr que je vous aime. D’ailleurs ca me manque de ne pas cuisine avec toi… mais… c’est plus compliqué que ça. Et oui je savais que tu m’aurais aidé sauf que… »

Je ne pense pas que Connor ait parlé a Nia et de la raclée qu’il s’est prise. Même si je lui en veux j’estime que je n’ai pas a expliqué ce qui s’est passé. D’ailleurs je ne suis même pas sure de ne pas aggraver mon cas en parlant autant avec Bruce. Je baisse a nouveau mes yeux avec un air coupable :

« J’avais peur pour vous et je pensais gérer ca toute seule. Je ne savais pas si j’aurais su revenir après, c’est pour ca que j’ai laissé la lettre… je suis vraiment désolée si je t'ai blessé Bruce, ce n’était pas le but. loin de là. »




Codage par Libella sur Graphiorum


La vie n'a rien de magique
Revenir en haut Aller en bas  
Bruce Marksman
Bruce Marksman
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Bras Droit | Expendables
All Mighty Bruce
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 296
Sujet: Re: The green mile   Mer 31 Mar 2021 - 23:58
Elle s’excuse mais je ne comprends pas et je ne comprends pas pourquoi elle avait peur. Il n’y a aucune raison d’avoir peur quand on est une expandable, car on est dans une équipe soudée et en plus on a des amis un peu partout pour nous aider, du coup c’est idiot : « Tu avais peur de quoi, je ne comprends pas. » Ouais… C’est au dessus que ce que je peux penser. Elle avait peur… du coup elle a rien fait, la peur c’est vraiment un poison comme disait maman…

« Si tu avais peur c’est que tu ne nous faisais pas confiance. On est des Seahawk et moi j’ai pas peur de toi, je te fais confiance, même s’il parait que je ne devrais pas. » Ouais, Connor et Alan disent qu’il faut que je fasse attention à elle et de ne pas me montrer trop gentil, mais moi j’ai pas envie de les écouter, je veux me faire ma propre opinion sur le sujet et tout comprendre avant de décider si c’est une Seahawk ou si elle ne mérite plus d’être une des nôtres.

Je suis blessé et vraiment pas content de ce qu’elle me raconte car en fait, elle a voulu faire la brave et la grande fille et se débrouiller dans son coin, elle a été idiote, la vie c’est comme au foot, on est protégé par ses coéquipiers et sa famille et ses amis : « Je te l’ai dit pourtant quand tu es arrivé ici, on est une famille, une équipe, on veille les uns sur les autres. On fait rien tout seul et quand on attaque le groupe, c’est tout le groupe, on répond tous ! » Ouais du coup, elle a été idiote de pas voir qu’on pourrait être tous là pour elle. La peur c’est vraiment un truc que je ne comprends pas moi.

Allez, elle va prendre une seconde pour se confier car Bruce il veut savoir : « Pourquoi t’étais obligée de faire ça et de mentir, j’ai pas lu ta lettre, dis-moi tout et ne me ment pas. J’en ai assez des secrets dans ce groupe ! Je veux la vérité sur tout ce qui t’arrives et pourquoi tu fais ça et aussi, il s’est passé quoi avec Alan ? Pourquoi y’avait du sang dans la caravane ? » Elle a interet à dire la vérité sur tout ce qui s’est passé. Alan il dit qu’elle allait pas bien, mais oncle Robert disait qu’il y avait toujours deux versions d’une histoire et moi je veux connaitre sa version. Du coup, je vais l’écouter attentivement et tenter de tout comprendre.



Parfois on est amené à faire des choses contre nos principes. Vaut mieux oublier qu'on en a.
Revenir en haut Aller en bas  
Alex Lockwood
Alex Lockwood
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Expendables | Mercenaire
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2836
Sujet: Re: The green mile   Jeu 1 Avr 2021 - 10:32
Celle qui est coupable


Pour Bruce les choses sont simples, et il a les moyens de faire en sortent qu’elles le restent. Je ne vois pas comment lui expliquer une situation qui ne saura jamais, je l’espère, la sienne. La tentation de le laisser dans l’erreur et d’aller vers la version la moins compliquée et la plus crédible est forte : je suis une traitresse il y a rien à ajouter. Juste me taire aussi serait une solution. De toute façon, au point ou j’en suis, est ce que ca ne serait pas le mieux pour tout le monde ? En admettant que l’on sache sauver Mateo, sans savoir ce que Connor a en tête, il est évidant qu’on ne saura pas tolérés ici plus de temps qu’il n’en faut. J’ai un frisson en pensant a ce qui risquent de nous arriver si je trouve une solution pour que l’on quitte vite Seattle et pose ma main sur mon ventre en pure reflexe. Je ne sais pas s’il y a encore quelqu’un à sauver, mais c’est un geste de protection instinctif surtout quand je pense a celui qui est son géniteur et au sort qu’il nous réserve.

J’ai un regard douloureux quand il parle de famille, d’équipe… j’aurais tellement aimé en faire partie. Même si j’ai le sentiment d’avoir tout gâché, la vérité est que je n’en ai jamais vraiment fait partie. Le jeu était faussé dès mon arrivée. Je me mords la lèvre ne sachant pas trop ce que Connor a dit, ou pas, et ce que moi j’ai le droit de raconter.

Pendant que j’hésite il enchaine et me demande de ne pas mentir. Une fois de plus, il veut la simplicité, mais je me sens tellement dans une situation complexe que ce qu’il me demande me parait impossible. Puis il me parle d’Alan et je me fige en palissant. C’est un monstre qui me veut du mal, sans rapport avec le fait que je suis une traitresse, mais ca, maintenant, tout le monde s’en fiche et s’il décide de s’en prendre a nouveau a moi je serais complétement a sa merci. Avec prudence je lui demande :

« Alan t’a dit quoi exactement ? »

Je ne me risquerais pas a le provoquer alors que je suis incapable d’avoir de l’aide ou de me défendre. Connor m’a frappée, ca veut dire que personne ne bougera si d’autres le veulent aussi. Je ne suis pas dans leur équipe, je ne suis pas dans leur famille, je suis celle qui a mis tout le monde en danger. Je suis seule et prisonnière ici. Si a un moment il décide que je ne dois pas vivre ou payer plus les tors, je ne saurais pas faire grand-chose. Triste constat mais une fois de plus ma vie dépend du bon vouloir d’autre personne et je suis réduite a subir les décisions des autres parce que j’ai été trop gourmande a vouloir sauver tout le monde. Je me passe la langue sur les lèvres, prenant le temps de choisir mes mots, et même comme cela, j’ai du mal a les trouver pour m’expliquer :

« Je… Bruce… tu ne te rends pas compte. Celles qui m’ont envoyée sont capables de faire. Je ne voulais pas que vous vous frottiez a elle parce que…. parce que j’avais trop peur que vous y restiez… »

Je baisse un peu la voix a ce constat. Je me doute qu’il ne va pas plaire a Bruce mais il ne voulait pas de mensonge et c’est la triste vérité. Connor s’est fait ramasser en trois coups, il a même pas eu le temps d’en placé un seul. Et ce n’était que Nia. Elles ont l’habitude de chasser les hommes forts et elles veulent se venger du sportif en torturant les siens. J’ai juste refusé d’être celle qui allait leur livrer sur un plateau. Bruce aurait foncé comme avec la panthère, sans écouter la Cassandre que je suis. Je comprends que ma position paraisse illogique ou difficile a accepter pour eux qui arrivent toujours a s’en sortir en jouant des coudes. Mais je suis trop bien placé pour deviner que les Divas s’attendaient a une charge irréfléchie pour mieux les cueillir. Je me force a le regarder dans les yeux pour assumer pleinement ce que j’ai fait :

« La vérité est que je suis venue pour vous trahir, j’ai abusé de ta gentillesse pour m’introduire chez vous et donner des informations a des personnes que je savais malveillantes. Je… je viens de leur groupe et il y a deux enfants qui m’attendent là-bas, enfin, je l’espère… mais j’imagine que ca n’a pas beaucoup d’importance. Quelques soient les raisons, mes excuses ou mes intentions, ca n’enlèvera jamais le fait que je vous ai menti et mis en danger. Je ne suis pas sure que tu aurais aimé entendre cette vérité ni maintenant ni avant.. »


J’ai un sourire amer, même moi je ne l’aime pas et j’aimerais vraiment que les choses soient autrement. Mais ce qui est fait et fait. J’ai tenté beaucoup de choses, mes hésitations, la malchance aussi, ont décidé pour moi pas mal de choses. Pour le moment, mon seul espoir est que je sois encore en vie, une victoire en soi, et que je ne compte pas baisser les bras. Alessia avait peur que je me suicide, mais tant qu’il y aura une chance de sauver mon frère, je ne compte pas abandonner quoique ce soit.

« Si tu veux partir je comprendrais…de toute facon je ne suis pas sure que Connor serait d'accord pour qu'on parle... »

Il y a beaucoup de choses que je voudrais demander, plein de questions que je voudrais poser, mais je m’interdis d’aller plus loin. Même si une part de moi est révoltée d’être enfermée ici et du fait que Connor a surement fait du mal au bébé, j’arrive a comprendre leur réaction. Cela fait des mois que j’ai appris a les connaitre et que je savais que ca se passerait mal quand ils sauraient ce que je suis. Je reste les fesses au sol et replis les genoux avec une grimace de douleur pour essayer de me mettre dessus, tout en gardant une main sur mon ventre.




Codage par Libella sur Graphiorum


La vie n'a rien de magique
Revenir en haut Aller en bas  
Bruce Marksman
Bruce Marksman
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Bras Droit | Expendables
All Mighty Bruce
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 296
Sujet: Re: The green mile   Ven 2 Avr 2021 - 0:18
Elle me parle et elle me pose des questions, genre sur ce qu’Alan il a dit, mais en quoi c’est important, il y a pas de raisons pour qu’il m’est menti non ? J’ai confiance en Alan, il a toujours été bon avec nous, un bon Seahawk : « Il m’a dit que tu étais énervée et qu’il a voulu t’aider. » Mais du coup, c’est pas important car elle continue à raconter des bêtises, genre elle avait peur qu’on soit pas à la hauteur pour affronter les autres là ? Mais elle en sait quoi ? On a battu New Eden à George, on a chassé un cougar ensemble et genre elle doute de moi, c’est super méchant de sa part et très stupide et pourtant j’suis pas malin :
« Elles ne peuvent pas faire pire que New Eden et toi tu sais ce qu’on peut faire, alors pourquoi tu doutes qu’on ne puisse pas les gérer ? » Je croises les bras, je suis contrarié, c’est super nul comme situation, mais plus elle parle, plus je commence à comprendre pourquoi ça va pas. En fait Alex elle se met dans ses problèmes toutes seules car elle sait pas parler aux gens :

« Moi je veux que tu arrêtes de te comporter comme ça en fait. Arrête de mentir, de te cacher et d’avoir peur, ça sert à rien et ça fait plein de problème. Pourquoi t’es venus nous faire du mal si tu en avais pas envie ? » Bah ouais, si elle a pas envie, c’est qu’elle avait une bonne raison mais du coup il faudrait qu’elle me la donne, c’est énervant avec elle ça, elle dit toujours la moitié des choses et moi j’aime pas quand on est pas clair. Du coup, j’vais pas hausser la voix mais si elle continue à être comme ça et à avoir peur, je vais la laisser toute seule et faire ce que Connor m’a demandé :

« Pourquoi tu me caches des trucs ? J’ai pas envie de m’énerver Alex, je n’aime pas ça, mais arrête avec des demi-mots et des demi-vérités. Moi je veux t’aider, mais faut que tu me laisses t’aider, faut arrêter de faire ce que tu fais.» Moi je veux comprendre alors si elle ne me dit pas tout de tout, je ne peux pas comprendre et je ne peux rien faire pour l’aider et du coup elle aura des problèmes avec Connor.



Parfois on est amené à faire des choses contre nos principes. Vaut mieux oublier qu'on en a.
Revenir en haut Aller en bas  
Alex Lockwood
Alex Lockwood
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Expendables | Mercenaire
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2836
Sujet: Re: The green mile   Ven 2 Avr 2021 - 2:11
Celle qui craque completement



Je ne cille pas mais reste pensive quand il me donne la version d’Alan. Visiblement le doyen des Expendable n’a pas tout dit et surement que ce point est pertinent, du moins le saurait, si je n’étais pas sur le banc des accusés et que j’étais en état de réfléchir posément. La fatigue, la douleur et la tension nerveuse font que j’ai l’impression que mon cerveau est en surtension. Pour le moment je me contente de ne rien ajouter, de toute façon, cela ne servirait à rien sauf a passer pour celle qui tente de mettre la zizanie dans le groupe… quoique, je suis sure que Bruce serait assez bienveillant pour me laisser le bénéfice du doute. Sauf que ça mettrait bel et bien des tensions a un moment où le camping est susceptible d’être attaqué et qu’il faut qu’ils restent unis absolument.

Je sens que je l’ai blessé et je m’en veux. Mais c’est aussi ca le prix de la vérité. Tout est toujours plus doux cacher sous un épais mensonge. Les expendables pèchent par excès d’orgueil et ça me terrifie. Pour le moment je n’ai pas donné l’adresse du camp des divas et je ne le ferais pas à moins que Connor me prouve qu’il a un plan et des alliés aussi fiables l’un que l’autre. Je n’ajouterais pas à la vie de mon frère et de violet celles de ces hommes. Tant pis si cela aggrave mon cas. Je m’en veux terriblement que lui, au lieu d’entendre que j’étais prête a sacrifié presque tout pour les protéger, que je les vois comme des personnes indignes de confiance. Je sais qu’ils sont capables, qu’ils sont fort, mais contre des lutteuses professionnelles qui aiment jouer de la matraque électrique… je repense a Connor allongé dans la neige… et me passe les mains sur le visage avant d’essayer d’expliquer, avec douceur :

« Il n’y pas d’enchères dans le mal que les gens savent faire Bruce et je ne connais pas assez les NE pour juger. Mais elles sont fortes, elles sont bien équipées et surtout elles veulent vous détruire… si vous foncez je sais que ca va mal se finir. Je voulais juste pas vous mettre dans cette situation, vous libérer d’elles sans que vous ayez a risquer vos vies.»

Les questions de Bruce sont légitimes mais je ne sais pas si Connor va aimer que je lui parle, je ne sais même pas ce qu’il leur a dit et si lui me croit.

« Je... en fait j’ai un petit frère…. »

Je tends mon bras vers le lit et attrape le petit lapin doudou tout éliminé d’avoir été tétoutillé et martyrisé par des mains d’enfants. Sur l’étiquette est brodé son prénom. Je le caresse pensivement comme si mon frère savait ressentir ce geste de la où il est, avant de la tendre a Bruce comme preuve que je ne mens pas. Parce que je sais qu’on va en passer par là. La magie des mensonges c’est qu’ils font oublier que les menteurs savent dire la vérité.

«Il a 7 ans maintenant, il s’appelle Mateo, c’est un gentil garçon… il… il n’a que moi. Il va être vendu si je ne fais pas ce qu’elles veulent et Violet, une petite fille dont le père a été vendu aussi, suivra surement. En fait depuis que… enfin, peu importe mais ça va faire un mois que je n’ai pas eu le droit de les voir ou de leur parler. Je ne sais même pas si on leur donne bien a manger ou s’ils sont bien traités. »

J’ai un rire nerveux qui arrive en même temps que mes yeux se remplissent de larmes. Si seulement j’en avais rien eu a faire des expendables… tout aurait été si simple. Au final a vouloir etre entre le marteau et l’enclume, j’encaisse trop et je ne vais sauver personne. En fait avoir endurer autant de choses pour que ca se termine comme cela, ca me rend folle. C’est d’une voix brisé par les sanglots, dangereusement proche que je dis :

« Excuses moi, je suis épuisée, je sais que tu veux vraiment m’aider mais ce n’est pas possible, Connor ne me laissera jamais sortir, si je ne contact pas les Divas demain elles sauront que je suis démasquée, elles n’auront aucune pitié pour les enfants et elles vous attaqueront dans la foulée. Je voulais vraiment essayer de sauver tout le monde, mais regarde, même le bébé dans mon ventre je n’ai pas été capable de le protéger… j’ai vraiment essayé, j’ai besoin que toi au moins tu me crois… »

Cette fois mes nerfs me lâchent et les larmes coulent vraiment. Je suis juste une femme brisée physiquement, au bout mentalement, qui a le sentiment d’être condamnée a vivre pour voir ses pires peur se réaliser. Apres un regard suppliant, je remonte mes genoux contre mon torse, plonge mon visage contre eux et me laisse aller au sanglots que je n’arrive plus a contenir.



Codage par Libella sur Graphiorum


La vie n'a rien de magique
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: The green mile   
Revenir en haut Aller en bas  
- The green mile -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: