The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le deal à ne pas rater :
Forfait Sosh – 100Go à 14,99€ & 40Go à 11,99€ même après un ...
14.99 €
Voir le deal

six feet under
Aller à la page : Précédent  1, 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Selene Sweetnam
Selene Sweetnam
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 9444
Sujet: Re: six feet under   Mar 20 Avr 2021 - 12:25
- O-ok…, souffla Selene.

Elle était un peu déstabilisée par le comportement de sa cadette. Inconsciemment peut-être, elle s’attendait à ce que Juliet lance les hostilités. Qu’elle ouvre les enfers et fasse se déverser sur elle toutes les horreurs qui couvaient depuis des jours. Le fossé qui s’était creusé entre elle, infranchissable, terrifiait la pianiste. Que faire ? Elle ne pouvait pas le franchir, elle ne pouvait pas sauter par-dessus, elle ne pouvait pas l’ignorer.

- Je…

Sa gorge était sèche. Sa main droite frictionna son bras gauche, puis elle se rongea le bout de ses dents, jusqu’au sang. Elle sentait ses entrailles liquéfiées dans son ventre, sa peau brûlait, son cœur tombait en cendre. Et dans sa tête, le cortège des voix l’assourdissaient en prenant ses pensées en otage. Pourquoi lui faisait-elle ça ? Elle ne voyait pas ? Elle ne comprenait pas ? La bouche ouverte, blanche comme une craie, Selene essayait de dire quelque chose qui ne venait pas.

« Je t’aime »

Pourquoi sa langue refusait de bouger. Pourquoi ses mâchoires ne s’articulaient plus.

« Je t’aime, Juliet. Ne m’abandonne pas »

Le vide.

Le néant.

Les ténèbres.

Il n’y avait plus rien dans son cerveau, toute la matière spongieuse de son encéphale essoré par la maladie. Ses paupières clignèrent plusieurs fois, sans parvenir à chasser le désarroi et la folie qui noyaient ses prunelles bleu lagon. Alors, ce fut autre chose qui s’exprima. Un monstre. Une créature qui n’était pas vraiment elle, mais qui vivait dans son ventre, dans sa poitrine, dans son crâne. La musicienne grelotait, elle déconnectait, et les mots se mirent à sortir tout seul.

- J’arrive plus à te regarder. Chaque fois que je te vois, je les vois tous les deux et je le vois lui, sur toi, en train de…, elle secoua la tête, les yeux douloureux de larmes qui ne venaient pas, j’ai voulu essayé de te sauver, j’ai fait tout ce que je pouvais. Mais ça n’a pas fonctionné, et je le vois tout le temps. Tout le temps ! Une main tremblante vint couvrir brièvement ses traits, puis sa bouche, mais les paroles lui échappèrent quand même, elle avait perdu le contrôle, je préfère qu’on se voit plus. Ce sera mieux pour nous deux.

Ne m’écoute pas Juliet, je t’en prie. Je t’aime. Je voudrais savoir comment tu vas, comment je peux t’aider, comment je peux te faire traverser cette épreuve. Je voudrais te tenir la main et te soutenir, comme je l’ai fait autrefois. Je voudrais te prendre dans mes bras, t’embrasser sur le front et te dire que ça n’arrivera plus. Je voudrais ne plus être moi et savoir m’occuper de toi comme tu le mérites.

Mais tout cela, Selene fut incapable de l’extérioriser. C’était resté bloqué, au fond de sa gorge. Dans le vide. Dans le néant. Dans les ténèbres.


Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.
Revenir en haut Aller en bas  
Juliet Rosenfeld
Juliet Rosenfeld
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 285
Sujet: Re: six feet under   Lun 26 Avr 2021 - 14:01
Devant l’air perdu de la brune, Juliet sent la culpabilité l’envahir. Elle n’a pas envie d’être vindicative, méchante, d’accabler sa compagne de tous les maux. De la tenir responsable de ce qui leur est arrivé, sinon à tous, du moins à elle. Mais la colère ne semble pas vouloir la quitter, malgré tout. Malgré le regard apeuré de Selene, malgré son teint exsangue, malgré ses lèvres rongées au sang. Elle s’en veut de lui infliger cela. Mais à elle, qui va lui demander pardon ?

Selene semble vouloir dire quelque chose, semble chercher l’air comme un poisson hors de l’eau. Incapable de prononcer les mots qui l’étouffent, qui l’étranglent. Juliet est sur le point d’abandonner, de baisser les bras et de tourner les talons, lorsque quelque chose se débloque chez la musicienne.

Et soudainement, les mots coulent à flot.

Surprise, elle ne découvre cependant rien de nouveau. Tout cela, elle le savait déjà. Elle le lisait déjà, dans le regard fuyant de Selene. Et Betsy… Betsy l’avait prévenue. Lui avait dit que Selene avait supplié pour qu’elle soit écartée de la vengeance d’Oliver. Ce faisant, elle n’avait fait que graver une cible sur son front…

Surprise, mais pas désarçonnée, donc.

Jusqu’aux paroles fatidiques.

Ces mots, qui tranchent dans le vif.

Qui lui ouvrent les veines aussi sûrement que si elle l’avait fait elle-même.

Lentement, Juliet sent sa vie se répandre sur le sol du mobil-home, les yeux désespérément fixés sur Selene.

Sa colère envolée, et sa voix, étouffée. Tout ce qu’elle s’apprêtait à dire meurt sur ses lèvres dans un son étranglé.

Ce n’est pas ce qu’elle voulait. Pas ce qu’elle espérait. Elle voulait faire réagir Selene, lui faire comprendre conscience qu’elle n’était pas la seule à souffrir, pas la seule traumatisée.

Elle n’a réussi qu’à l’éloigner un peu plus.

Péniblement, s’arrachant au sol comme un scaphandrier au plancher marin, Juliet fait un pas vers la musicienne. Puis un autre, jusqu’à l’atteindre et prendre ses mains entre les siennes. Espérant encore que ce geste, comme de nombreuses fois par le passé, la ramènera à elle.

- Attends… Attends, on peut parler, on peut tenter quelque chose, Selene…

Tout, plutôt que de la laisser s’évanouir entre ses doigts. Disparaître comme un rêve. L’abandonner à ses démons.

- On est pas obligées d’en arriver là, hein ?

Sa voix prend des accents désespérés, qu’elle ne fait même plus l’effort de contrôler. Elle fera tout pour empêcher cette catastrophe annoncée. Elle enfouira ses propres blessures, comme elle l’a déjà fait tant de fois. Elle pardonnera, elle oubliera. Elle s’effacera, encore et encore, pour permettre à Selene de guérir. De lui revenir, pour de bon.

- S’il te plaît...


above the clouds.
Milles Rêves en moi font de douces brûlures.
Revenir en haut Aller en bas  
Selene Sweetnam
Selene Sweetnam
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 9444
Sujet: Re: six feet under   Lun 26 Avr 2021 - 15:03
Il fallait qu’elle fuit. Qu’elle s’en aille, loin d’ici, loin de celle qu’elle aimait, mais ses pieds restèrent profondément ancrés dans le sol. Juliet franchit la distance qui les séparait dans ce qui ne parut être qu’un clignement de paupières. La sensation de ses mains qui prenaient les siennes fit l’effet d’un électrochoc à pianiste. Son cœur se mit à bondir furieusement, cherchant à s’échapper de cette cage thoracique trop étroite ou à exploser sous la pression des émotions chaotiques.

Selene cligna des yeux.

Comme on sortait d’un mauvais rêve, la scène se révéla comme si elle la découvrait seulement. Tout semblait plus intense. Les couleurs, les textures, les sons, les odeurs. Le parfum naturel de sa compagne, le velouté de ses doigts, la chaleur qu’elle dégageait. Le voile de la démence s’était soulevé, la laissant sans philtre et sans défense. Une grande brûlée, la chair à vif, sur laquelle tombait une pluie de sel.

- Non…

Elles n’étaient pas obligées d’en arriver là, mais elles le devaient. Car Selene n’était pas fréquentable, car elle empoisonnait tout ce qu’elle touchait, car Juliet valait mille fois mieux qu’elle. Ses paupières se fermèrent. Il ne fallait pas qu’elle la regarde, car l’image de Chris viendrait gangrénait la douce atmosphère qu’elle distillait dans son corps malade.

- Je peux pas…, souffla-t-elle difficilement, la gorge atrocement serrée, je peux pas… parce que… tu vas mal, et… c’est de ma faute.

Inutile de le nier, inutile de dire ce qu’elle voudrait entendre. La musicienne avait aidée sa cadette, elle l’avait remise sur la voie quand elle déraillait, quatre ans auparavant. Mais désormais, Juliet était une jeune femme droite dans ses bottes, solides, et sa petite-amie était une ancre qui la tirait vers le fond. Il fallait briser la chaîne, larguer le poids mort, pour que son navire puisse continuer d’avancer. Ses yeux se rouvrirent. Bleu lagon, intenses, troublés, embués de larmes.

Ne me laisse pas.

Je t’en prie
.

- Y’a rien à tenter, murmura-t-elle d’une voix cassée, épuisée, rien ne changera ce que je t’ai fait, Juliet…

Elle avait prononcé son prénom, c’était de devenu rare. Trop rare. Selene eut envie de la prendre dans ses bras, de l’embrasser, de l’entrainer sur le lit pour qu’elles y pleurent toutes les deux pendant des heures. Qu’elles purgent ce mal-être qui les rongeait et cherchait à détruire leur affection, leur couple, leur famille. Mais elle retira ses mains et recula, les lèvres tremblantes, l’amour refoulé au fond de ses pupilles. Sa petite-amie ne pouvait pas être son oison et son antidote à la fois ; la pianiste ne pouvait pas être son ancre et sa voile…

- Tu seras mieux sans toi, asséna-t-elle encore, éteinte. Morte.


Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.
Revenir en haut Aller en bas  
Juliet Rosenfeld
Juliet Rosenfeld
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 285
Sujet: Re: six feet under   Sam 1 Mai 2021 - 18:03
Comment peut-elle dire cela ? Comment peut-elle penser cela, comment peut-elle faire cela ? Furieuse, des larmes de rage perlant à ses yeux, Juliet arrache ses mains de celles de Selene, en même temps que celle-ci les lâche. La colère qui brûle dans les yeux de la jeune femme envahie progressivement son visage aux traits crispés par le dégoût.

M E R D E.

Tout s’écroule, et elle ne peut rien y faire. Elle le voit sur le visage de la jeune femme. Rien ne la fera revenir sur sa décision. Sur son opinion, d’elle et de la situation.

Les mots de Selene résonnent comme autant de couteaux, tournant inlassablement dans son esprit. Et Juliet ne peut rien faire d’autre que rester immobile, figée par la colère et l’incompréhension. Dents serrées, sa mâchoire irradie de douleur. Seule barrière entre elle et la perte de contrôle. Seule ancre qui la maintenant encore au sol.

- Tu crois que te punir comme ça, c’est la solution ?

Entre ses lèvres crispées, les mots s’entremêlent, ne forment qu’un son étouffé, où percent les échos de ses larmes retenues.

- Tu crois pas que ça – elle crache le mot avec violence – ça me fait pas plus de mal ? Que te voir t’éloigner me fait rien ?

Sa voix grimpe quelques octaves, bien malgré elle. Depuis le début, Juliet perd pied. Elle sent le sol s’ouvrir sous elle, dans une chute interminable. Et alors qu’elle croyait pouvoir se raccrocher à Selene, celle-ci la rejette. S’accuse de tous les maux, encore et encore. Martyre des temps modernes, la musicienne ne se pardonne jamais rien.

Serrant les poings, Juliet les plaque contre ses yeux. La seule vue du visage plein de suppliques de sa compagne la brise en milliers d’éclats. Comme si Selene l’implorait de la laisser partir. De la libérer de ses chaînes. De l’affranchir de la douleur. Par son seul regard, elle fait d’elle son bourreau, son tortionnaire. Inversant insidieusement les rôles, contraignant Juliet à quémander son pardon. Pardon de raviver sans cesse, par sa seule présence, le souvenir de ces heures passées en cellule.

Elle pourrait en hurler, à s’écorcher la voix.

Furieuse, Juliet sent des larmes brûlantes rouler sur ses joues, à travers ses poings pressés. Cette fois, elle a perdu. Tout. Il ne reste rien. Chris a tout pris. Tout. Tout. Tout.

C’est ce qu’Oliver voulait. Et ce qu’il a obtenu. Assurément, dans sa perversité, dans sa cruauté, il n’a même pas besoin de le voir pour le savoir. Il savait, à l’instant même où Betsy a réclamé qu’on l’épargne. Il a deviné, à son insistance, qu’elle importance elle avait. Et il s’en est servi pour la détruire. Pour les détruire, toutes les deux.

Arrachant ses poings, elle déglutit péniblement, avalant le nœud qui obstrue sa gorge. Elle ne peut détacher son regard de Selene. Et pour cette fois, tant pis si cela lui fait mal.

- Je t’aime, Selene. Rien ne changera jamais ça. Les mots sont plus douloureux à prononcer qu’elle ne s’y attendait. Mais elle y croit, fermement. Qu’importe les barrières entre elles. Juliet refuse de voir la musicienne s’éloigner. Elle refuse de la perdre, et certainement pas pour cela. Elle ne fera pas ce plaisir à Oliver. Reviens quand tu arriveras à t’en souvenir.


above the clouds.
Milles Rêves en moi font de douces brûlures.
Revenir en haut Aller en bas  
Selene Sweetnam
Selene Sweetnam
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 9444
Sujet: Re: six feet under   Sam 1 Mai 2021 - 22:01
- Juliet…c’est pas… je…

Ce n’était plus qu‘un maigre filet de voix qui chuintait entre ses lèvres. Les mots de la jeune femme l’assommaient, la transperçaient, l’achevaient. Il y avait trop à dire. Elle ne se punissait, elle ne faisait que rendre sa liberté à une personne qu’elle avait déjà trop blessée. Ça faisait mal sur le coup, mais ensuite, avec les jours qui passeraient, sa cadette réaliserait qu’elle n’avait pas besoin d’une petite-amie malade. Personne n’avait besoin d’elle.

Le visage de Selene fut transfiguré par la souffrance quand Juliet prononça la déclaration qu’elle n’arrivait pas à formuler. Elle l’aimait. Impossible de lui répondre pourtant. Son cœur cognait trop fort dans sa poitrine, son poids asphyxiait ses poumons, empêchait l’air d’alimenter son cerveau. La pianiste papillonna des yeux, ouvrit les bouches, mais aucun son ne sortit.

Comme une bombe à retardement, une mine logée dans sa poitrine par Oliver et Chris, la musicienne se sentit exploser à l’intérieur. Fracassée, morcelée, démantelée, pulvérisée. Elle ne sut rien dire. Rien pour inverser la tendance, rien pour retenir Juliet. Celle-ci tourna les talons pour s’en aller avec sa peine, pour la laisser avec la sienne. Selene était désormais seule avec ses démons, seule avec sa souffrance incurable, seule avec ses erreurs. Seule avec sa vie qui filait entre ses doigts.

Combien de temps demeura-t-elle ainsi immobile ? Elle ne saurait le dire. Une sifflement déchirant vrilla ses neurones, survolta la machine de son encéphale en carbonisant ses connexions synaptiques. Sa tête prit feu, ses mains s’écrasèrent en vain sur ses oreilles pour faire taire les voix qui la harcelaient. Un cri de rage brûla ses cordes vocales, puis elle sombra dans les ténèbres.

[…]

La pianiste battit des paupières. Où était-elle ? Paniquée, elle regarda autour d’elle. Sa chambre et celle de Juliet. Complètement ravagée. Rideaux arrachés, matelas désaxé, étagères vidées, et toutes leurs affaires jetées au travers de la pièce, comme si une cyclone avait traversé le mobil’home. Il y avait aussi des traces de sang, sur les draps, sur les murs ; des empreintes avec la forme de ses doigts. Selene se rendit dans la pièce principale, le constat était le même. Dévasté. Que s’était-il passé ici ?! Elle se sentait fébrile, tremblante. Un sentiment de gêne dans son bras gauche lui fit regarder ; ses yeux s’écarquillèrent d’horreur. Deux traces de morsures avaient bleuie sa chair d’albâtre, sa peau entaillée par la forme de ses propres dents.

- Nononononon…, souffla la jeune femme.

C’était de là que venait le sang. De minces filets vermeil glissait de ses plaies à ses mains, puis gouttaient sur le sol. Ses dernières forces l’abandonnèrent à ce moment. La musicienne se laissa tomber à genoux, puis s’assit à même le plancher pour laisser libre court à ses larmes.


Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: six feet under   
Revenir en haut Aller en bas  
- six feet under -
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: