The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -33%
Moustiquaires ajustable pour fenêtre avec toile ...
Voir le deal
11.99 €

six feet under
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Juliet Rosenfeld
Juliet Rosenfeld
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 285
Sujet: six feet under   Lun 29 Mar 2021 - 22:45
SIX FEET UNDER
Help, I lost myself again
But I remember you
Don't come back, it won't end well
But I wish you'd tell me to

@selene sweetnam

26 mars 2021

Quatre jours. Quatre jours d’attente insupportable, et trois nuits à fixer le plafond de la chambre d’Isaac.

Le premier jour, après avoir aidé Nolan et Lisandro à l’infirmerie, elle avait enfin admis être blessée et s’était laissé examiner par le pédiatre. Avec une mine sévère, ce dernier l’avait clouée au lit chez elles, répétant des recommandations déjà bien trop familières et rappelant à Effy de ne pas chahuter trop près d’elle.

Le deuxième jour, après une nuit sans sommeil, incapable de rester en place, elle avait rejoint l’infirmerie sans un mot et s’était mise au travail sous le regard désapprobateur de Nolan. Sans doute par acquis de conscience, il lui avait rappelé qu’avec ses côtes cassées pour la seconde fois en trois mois, elle devait se ménager. Juliet l’avait ignoré royalement, lui tournant le dos tout en changeant un pansement. Il lui fallait s’occuper, si elle ne voulait pas devenir folle. Si elle voulait combler l’absence de ceux qu’elle avait abandonné derrière elle. L’absence des disparus.

Le troisième jour, après une autre nuit éveillée, elle avait proposé à Joachim de veiller sur lui. Renvoyé chez lui pour entamer sa convalescence, ils avaient tout deux préféré s’installer chez Isaac, se réconfortant l’un l’autre dans l’incertitude. Plus secrètement, Juliet espérait que la présence de son petit frère ramènerait le sommeil. En apercevant le lever du soleil le lendemain matin, elle avait très vite compris que ça ne serait pas le cas.

Le quatrième jour, Selene lui avait été rendue.

Bras passés autour de ses genoux, à écouter Joachim gémir et délirer, Juliet avait sursauté en entendant des coups furieux s’abattre sur la porte de la caravane. Mécaniquement, elle avait quitté le lit encore fait sur lequel elle était assise, pour aller ouvrir. Elle est rentrée. Trois mots, qui avaient aussitôt effacé la voix et le visage du messager.

Comme une furie, Juliet avait couru jusqu’à l’infirmerie, ignorant les hurlements de ses côtes. Rien d’autre ne comptait, et les trois mots tournaient en boucle dans son esprit. Chaque pas rythmait une syllabe, la rapprochant un peu plus de son âme sœur.

En entrant dans l’infirmerie, elle avait aussitôt été arrêtée par une main invisible, attachée à un corps lui aussi effacé. Tout ce qu’elle voyait – tout ce qui comptait – c’était Selene. Selene, livide, ensanglantée, inconsciente sur un lit. La pâleur de sa peau rivalisait avec la blancheur des draps. Cette seule vision avait suffit à lui faire perdre les pédales. A la faire s’effondrer dans des bras inconnus, le visage inondé de larmes.

Emportée dans une autre pièce pendant qu’on prenait soin de Selene, Juliet avait fini par se calmer. Les yeux injectés de sang par le manque de sommeil et les pleurs, elle avait écarté d’un geste la main qui proposait de la soutenir vers le lit où Selene reposait, lavée et pansée. Lèvres résolument serrées, déterminée à ne plus laisser échapper une larme, Juliet s’était assise à son chevet, et avait attendu.

Attendu qu’elle se réveille.
Attendu qu’elle lui revienne.


above the clouds.
Milles Rêves en moi font de douces brûlures.
Revenir en haut Aller en bas  
Selene Sweetnam
Selene Sweetnam
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 9444
Sujet: Re: six feet under   Mar 30 Mar 2021 - 1:17
On avait dû la porter des portes de Point Defiance à l’infirmerie. Selene était dans un état second, au bord de l’inconscience, perdue dans d’affreuses limbes qui lui faisaient vivre des cauchemars semi-éveillés. Il y avait fort à faire, entre sa blessure par balle soignée sommairement, sa vilaine plaie à l’oreille, ses mains écorchées, ses lèvres rongées, son bras cassé… et quand on la déshabilla, les hématomes noires qui couvraient ses côtes n’annonçaient rien de bon. C’était un miracle qu’elle soit en vie, elle aurait dû être morte. Peut-être que ça aurait été mieux…

*

And if you’re still breathing you’re the lucky ones. Cuz’ most of us are heaving through corrupted lungs.

Elle, avait cessé de respiré d’une certaine manière. Ses poumons étaient morts, au moment où on lui avait fait comprendre qu’elle devrait quitter les lieux sans Juliet. Qu’Oliver l’avait probablement emportée, que Chris la toucherait encore, et encore, et encore, jusqu’à ce qu’elle la retrouve. Et c’était bien la seule idée qui l’avait maintenue en vie : rentrer à Nisqually, se soigner, retourner chercher celle avec laquelle elle voulait partager sa vie. Mais même si elle arrivait demain, ce serait trop tard. Il était déjà trop tard…

And if you’re still bleeding you’re the lucky ones. Cuz’ most of our feelings : they are dead, and they are gone.

La pianiste ne ressentait plus rien. Ses émotions n’étaient plus qu’un bouillon informe, un fracas de verre éparpillé sur le sol. Si elle essayait d’y mettre de l’ordre, elle s’y couperait les doigts. A quoi bon de toute façon ? Elle ne pouvait plus « dé-voir » les horreurs que lui avait infligé son bourreau. Dans les ombres de sa conscience qui se refusait à dire, elle revivait cette scène. Encore, encore, encore, encore. Et chaque fois, elle ne pouvait rien faire.

Well, I’ve lost it all, I’m just a silhouette. I’m a lifeless face that you’ll soon forget.

Les larmes s’étaient prises à silencieusement couler sur ses joues ivoirines, sans qu’elle ne les commande vraiment. Ses paupières s’étaient alors soulevées, une perle accrochée à ses cils. La lumière du jour l’agressa, ses prunelles se replièrent aussitôt. A la deuxième tentative, elle put faire le point sur ce qui l’entourait… et la personne à son chevet provoqua comme un arrêt cardiaque. C’était tout bonnement impossible.    

- Juliet ? Murmura-t-elle Selene d’une voix fébrile, cassée, épuisée, comment…, elle n’arriva pas à aller au bout de sa question, une autre se profila, alors que ses sourcils se fronçaient, c’est toi ? Pour… vraiment ? Elle ne savait plus quoi dire, les phrases se nouaient et se dénouaient trop vite, les sanglots l’étouffèrent, je suis désolée…


Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.
Revenir en haut Aller en bas  
Juliet Rosenfeld
Juliet Rosenfeld
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 285
Sujet: Re: six feet under   Sam 3 Avr 2021 - 19:13
En voyant les paupières de Selene papillonner, abordant confusément l’éveil, Juliet se redresse. Elle ne sait pas vraiment combien de temps la pianiste a dormi ; combien de temps elle a attendu à ses côtés, fébrile, tendue dans l’expectative. Mais l’attente a une fin et pour la première fois depuis des jours, elles sont réunies.

Lorsque les yeux de Selene s’ouvrent, Juliet retient son souffle. Mais la lumière, trop vive, contraint la brune à s’éteindre à nouveau. Impatiente, la cavalière sent son corps se raidir, perché au bord de la chaise, prête à saisir la main inerte. Puis, pour la seconde fois, Selene s’éveille. Et leurs regards se croisent.

Aussitôt, la gorge de Juliet se serre. La voix de sa compagne lui brise le cœur et elle effleure sa main du bout des doigts, avant de la saisir délicatement.

- Selene, souffle-t-elle, presque inaudible.

Muette, elle hoche la tête, presse la main de la brune pour toute réponse. Leurs retrouvailles sont au-delà des mots, au-delà des émotions. Malgré le poids au creux de son estomac, Juliet a la sensation de respirer pour la première fois depuis qu’elle a quitté l’avant-poste. Depuis qu’elle les a tous abandonnés.

- C’est moi qui suit désolée, dit-elle dans un murmure étranglé, chargé de culpabilité refoulée. J’ai pas pu vous retrouver, Betsy, elle – c’était risqué, on pouvait être arrêtées à n’importe quel moment, et – …

Les mots se précipitent sur ses lèvres, se heurtent les uns aux autres. Il y a tant à dire, et si peu de temps. Une éternité n’y suffirait pas.

Précautionneusement, Juliet quitte sa chaise pour s’asseoir sur le bord du lit. Ses côtes hurlent, son corps tout entier grince, mais elle retient une grimace. Elle n’a pas le droit d’avoir mal, pas le droit de le montrer. Elle n’est presque pas blessée, au regard des souffrances que subi Selene aujourd’hui. Du moins, ses plaies à elle sont invisibles.

- Ils… est-ce qu’ils – … A nouveau, sa voix se fendille et se brise. Envahie par une tempête d’émotions et de souvenirs, elle baisse le nez un instant. Sentant, malgré sa promesse, les larmes embuer ses yeux. Est-ce qu’ils t’ont fait du mal ? croasse-t-elle laborieusement.

La possibilité que ces monstres aient pu… Ses pensées meurent dans l’œuf, tuées par les réminiscences qu’elle s’efforce d’étouffer depuis son retour. Fragments réels d’une mémoire évanescente, ou lambeaux épars fabriqués de toutes pièces, ces souvenirs hantent le moindre instant de son existence. Et si elle parvient à les tenir à distance le jour, la nuit, les loups sont de sortie…


above the clouds.
Milles Rêves en moi font de douces brûlures.
Revenir en haut Aller en bas  
Selene Sweetnam
Selene Sweetnam
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 9444
Sujet: Re: six feet under   Dim 4 Avr 2021 - 22:38
La pianiste ne perçut pas vraiment la voix de sa cadette, seulement la main qui serrait la sienne et son poids plume qui s’invitait sur son matelas. Elle entendait sans comprendre, sans assimiler, sans traiter l’information. Une véritable tornade était en train de ravager son esprit en lambeaux, ses émotions étaient prises dans un typhon dévastateur. Selene aimerait que Juliet s’allonge à ses côtés, qu’elle se serre contre elle et la rassure de sa douce chaleur. Et en même temps, elle voulait la lâcher et lui hurler de partir. Loin. Très loin de l’objet de malheur qu’elle était. Incapable de soutenir le regard de sa petite-amie, la musicienne se réfugia derrière ses paupières. Rassembler ses efforts pour parler lui coûta une quantité incroyable d’énergie.

- Non…, pas comme elle en tout cas, et c’était ce qui la bouffait le plus : elle rejouerait mille fois cette scène pour prendre la place de la blonde sous les coups de rein de Chris, ils ont… ils ont juste…

Ses yeux brûlaient. Les larmes qui coulaient sur ses joues s’étaient taries, abandonnant ses glandes lacrymales à une douloureuse sécheresse. Tout lui faisait mal, même penser. La pianiste voulut raffermir sa prise sur la main de sa cadette, mais elle n’avait plus de force. Déjà, elle divaguait, et les mots qui lui échappèrent n’avaient rien à voir avec ce dont elles essayaient péniblement de parler :

- Mal… à la tête…, c’était peu avant de sombrer à nouveau.

*

Les jours s’enchainèrent, un à un. Entre les phases de sommeil et celles de délires, Selene était épuisées. Totalement perdue. Juliet venait régulièrement à son chevet, elle s’occupait d’elle, lui parlait, mais la musicienne n’arrivait pas à la « retrouver ». Elle évitait le contact de ses prunelles, elle s’arrangeait même pour ne pas la regarder. Sa petite-amie n’était plus qu’une main opaline, un parfum rassurant, une voix grave… et un souvenir horrifiant. Petit à petit, elle avait recommencé à parler, mais pas de ça. Pas vraiment. La pianiste avait demandé à sa compagne « si elle avait récupéré » ou « est-ce que ses blessures cicatrisent » mais jamais « comment tu vas ? ». Elle n’osait pas ouvrir cette boite noire, remplie d’un cauchemar qui les détruirait toutes les deux.

*

- Il est parti ?
- Oui…
- Tu penses qu’il reviendra vraiment ?
- Je sais pas…, Selene fronça les sourcils, je crois. Oui.

Assise sur le bord de son lit, habillée d’un jean et d’un simple débardeur, elle discutait avec Ashley. Celle-ci s’était manifestée alors qu’en attendant que Juliet ne vienne officialiser sa sortie, la jeune femme ressassait l’entrevue du père de sa fille. Elle semblait en meilleure forme, si on omettait qu’elle avait un peu maigri, son teint blafard et la douleur qui s’obstinait dans ses côtes. Sa longue chevelure cascadait sur ses épaules et masquaient son oreille abimée, toujours en cours de cicatrisation.

- Tu sais… moi, à la fin, Jon a fini par revenir, et il est resté.
- Je sais… mais ce n’est pas vraiment pareil.
- Pourquoi ?
- Parce que… je sais pas…
- A cause de Juliet ?
- Oui… je l’aime. C’est juste que depuis que… depuis qu’on est revenue, quand je la regarde, je vois…

Selene ne termina pas sa phrase : Ashley avait relevé la tête. En l’imitant, la pianiste découvrit que sa cadette était là, justement.


Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.
Revenir en haut Aller en bas  
Juliet Rosenfeld
Juliet Rosenfeld
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 285
Sujet: Re: six feet under   Sam 10 Avr 2021 - 18:37
Les derniers jours avaient des airs de calvaire. Un chemin de croix dont elle ne parvenait pas à voir la fin. Une Passion mortifère, où chaque pas brûlait comme un milliers d’épines sous sa peau. Pourtant, Juliet ignorait la douleur. Elle serrait les dents, hurlait en silence dans son oreiller, tâchant de ne pas réveiller les autres occupants du mobil-home. Elle avait fini par réintégrer leur foyer lorsqu’il était devenu évident que Joachim n’avait plus besoin d’elle. Pourtant les cauchemars l’empêchaient toujours de dormir et ses cernes semblaient maintenant indélébiles sous ses yeux vides.

Malgré tout, Juliet contine d’avancer. De se lever le matin pour s’occuper d’Effy et de Hope, de travailler à l’infirmerie, de prendre soin des cheveux. Elle passe chaque temps mort de sa journée au chevet de Selene, le regard anxieusement fixé sur son visage agité de tics nerveux. Et lorsqu’elle quitte l’infirmerie, c’est toujours avec un mélange de soulagement et de honte.  

Car Juliet n’est pas aveugle. Elle a bien vu que Selene la fuie. Malgré tous les efforts de la blonde pour l’atteindre, la jeune femme dresse chaque fois entre elles une barrière infranchissable. Inconsciemment ou non, la pianiste l’évite. Et chaque jour, Juliet sent son cœur s’émietter un peu plus.

Finalement, Nolan et Lisandro ont donné leur accord pour que Selene rentre chez elles. Ses blessures physiques sont loin d’être toutes refermées, mais sa convalescence peut se poursuivre à la maison. Quant aux blessures de l’âme… eh bien, seul le temps les guérira.

Pénétrant dans l’infirmerie, la jeune femme adresse un petit salut aux deux médecins, ignorant les regards inquisiteurs qu’ils font peser sur elle. Ses joues se sont déjà creusées et dénoncent sa perte de poids, malgré les pulls amples dont elle se couvre. Comme si ses propres blessures se nourrissaient de sa chair, comme un cancer…

En approchant du lit de Selene, elle est surprise de l’entendre discuter… mais de ne pas percevoir de réponse. Curieuse, elle s’avance pour mieux entendre et se fige aussitôt. Selene est seule, le visage tourné vers le vide. Et pourtant, elle parle. Visiblement, elle ne l’a pas entendue arriver puisqu’elle ne s’interrompt pas, répondant à une question qu’elle seule semble entendre. Et les mots qu’elle prononce glacent le sang de Juliet.

Aussitôt, ses yeux s’embuent. Il ne plane aucun doute sur ce que Selene voit lorsqu’elle la regarde, et cette seule pensée suffit à faire surgir les rares souvenirs de la blonde. Ses lèvres déformées par une grimace tordue, elle s’efforce de respirer.

- A qui tu parles ?

Elle se giflerait. Elle se fout pas mal de savoir à quelle hallucination s’adresse Selene. Tout ce qui lui importe, c’est de savoir si, une fois encore, elle va devoir fermer les yeux, et subir sans broncher les reproches silencieux de la pianiste.


above the clouds.
Milles Rêves en moi font de douces brûlures.
Revenir en haut Aller en bas  
Selene Sweetnam
Selene Sweetnam
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 9444
Sujet: Re: six feet under   Jeu 15 Avr 2021 - 0:09
Selene fronça les sourcils, surprise, comme si son amie venait de lui poser une question idiote. Une moue interrogative plia ses lèvres, elle regarda à ses côtés, derrière elle, pour finalement fixer Juliet et lui répondre avec une sincérité désarmante :

- J’étais pas en train de parler.

La jeune femme sauta sur ses pieds, ramassa le sac dans lequel tenait tous les effets personnels qui lui avaient été apportés pour son séjour à l’infirmerie, et elle vint se planter devant la blonde. Pas d’embrassade, pas de baiser, pas même un regard en réalité. La musicienne était concentrée sur un point dans le vide, par-dessus l’épaule de sa cadette. Elle aurait voulu lui demander comment elle allait – elle avait vraiment voulu – mais les mots s’étaient taris dans sa gorge.

- On y va ?

Voilà, ce fut tout ce qu’elle parvint à articuler. Même sa salive lui érafla la gorge, sèche comme du sable. Le trajet jusqu’au mobil’home fut interminable. Un long silence les séparait, ponctué par le bruit de leur pas et les exclamations extérieures qui s’invitaient dans leur bulle. Selene ne savait pas quoi lui dire. Elle était autant incapable de se résoudre à parler de ce qu’elles avaient vécu que de faire comme si ça n’avait pas existé. Comment allaient-elles faire ?

Ouais, comment allaient-elles faire…

Son ventre se serra douloureusement quand elle passa les portes de l’habitation. La pianiste avait l’impression que ce n’était plus chez elle. Qu’on avait désynchronisé l’énergie de cette maison de celle de son âme. Elle se pinça les lèvres, rejoignit la chambre, largua son sac sur le lit. Son crâne bourdonnait, un poids écrasait ses poumons. Il fallait qu’elle lui dise quelque chose. Mais quoi ?

Son esprit était comme fendu en deux par une feuille de calque. D’un côté, la raison, l’équilibre. De l’autre, le chaos de la folie. A tout moment, la feuille fragile pouvait se déchirer, et la démence emporterait le reste. Il fallait qu’elle dise quelque chose. Il fallait qu’elle dise quelque chose. Il fallait qu’elle dise quelque chose. Il fallait qu’elle dise quelque chose.

- Il faut que tu dises quelque chose.
- Je sais, murmura-t-elle à Ashley – celle-ci était nonchalamment assise en tailleur sur le matelas.

Selene fit volte-face. Elle se heurta au regard de Juliet, s’y brûla la rétine, alors elle le détourna. Encore. Il fallait qu’elle dise quelque chose. Ça la rendait si nerveuse qu’elle avait recommencé à écorcher les peaux de ses pouces avec ses doigts. Elle grignota un moment ses lèvres, avant de lâcher d’une voix blanche :

- Tu veux qu’on parle ?


Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.
Revenir en haut Aller en bas  
Juliet Rosenfeld
Juliet Rosenfeld
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 285
Sujet: Re: six feet under   Lun 19 Avr 2021 - 20:27
D’abord désarçonnée par la réponse de Selene, le regard de Juliet se durcit. Elle se moque d’elle, c’est ça ? Qu’elle n’admette pas s’adresser à une hallucination, soit, la blonde le conçoit. Mais nier l’évidence avec autant d’aplomb…

- Ben voyons…

Serrant les dents, elle ne quitte pas la pianiste des yeux alors que celle-ci descend du lit et la rejoint. Il ne lui échappe pas que Selene évite soigneusement de la toucher, et même de la regarder. A cet instant, Juliet bénie ces trois minuscules centimètres qui lui permettent de toiser sa compagne de toute sa hauteur, encore accentuée par sa maigreur et son regard dur.

Selene semble lutter pour dire quelque chose et au fond, Juliet espère qu’elle va lui demander comment elle va. Ou à défaut, lui dire qu’elle est contente de la voir. Des mots que la blonde désespère de l’entendre prononcer depuis son retour. Malgré elle, elle tressaille lorsque la voix de la pianiste résonne, lourde comme une pierre.

Fermant les yeux un instant, Juliet ne cache pas sa douleur, avant d’hocher la tête. Sans un mot, ni s’assurer que Selene la suive, elle tourne les talons et quitte l’infirmerie. Prête à s’engouffrer dans son enfer personnel.

Marcher aux côtés de Selene devrait être une forme de victoire. La preuve qu’elles s’étaient sorties de cette nouvelle épreuve, qu’elles ne s’étaient pas laissé abattre. Mais tout, en elles, hurle le contraire ; des traits tirés de Juliet au regard perdu de Selene. D’une certaine manière, une partie d’elles est restée dans cet avant-poste. Elles l’ont quitté, c’est vrai, mais qui sait ce qu’elles y ont abandonné.

En arrivant chez elles, Juliet laisse Selene s’avancer seule jusqu’à la chambre. Par la porte ouverte, le bruit feutré du sac de sport jeté sur le lit lui parvient. Au prix d’un effort colossal, la cavalière résiste à l’envie de partir en courant, sentant d’ores et déjà que le retour de la musicienne va tout compliquer.

Pourtant, elle ne peut s’empêcher de la fixer. De détailler chaque centimètre de son corps, comme pour s’assurer de sa présence. De son intégrité physique, sinon mentale. Elle en a eu la confirmation, bien sûr, par les examens pratiqués à l’infirmerie. Mais pour autant, sans pouvoir la toucher, ni la tenir contre elle, Juliet doute…

Soudain, la brune se retourne et leurs regards se croisent. Sans doute véritablement pour la première fois depuis son retour. Comme elle s’y attend, Selene ne soutient pas le sien et ses yeux papillonnent ailleurs. Loin, sûrement. Un silence s’étire entre elles, jusqu’à ce que la pianiste ouvre la bouche.

Soufflée, Juliet croise instinctivement les bras sur sa poitrine. Un rempart, une protection, contre les blessures que lui infligent inconsciemment Selene.

- Oh, maintenant tu veux parler ? grogne-t-elle d’une voix plus sarcastique qu’elle ne le voudrait. Je t’écoute.

Lentement, toutes les émotions qu’elle a contenues depuis son propre retour à Nisqually se réveillent. Toute la peur, toute la souffrance, toute la colère, toute la tristesse, toute la haine qu’elle attendait de pouvoir exorciser auprès de Selene se mélangent dans son ventre. Comme une pierre qui, soudain, lui donne l’impression de peser trois tonnes.


above the clouds.
Milles Rêves en moi font de douces brûlures.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: six feet under   
Revenir en haut Aller en bas  
- six feet under -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: