The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment :
[CDAV] -25€ dès 249€ d’achat ...
Voir le deal

Let's go to the mall ! | Tiago
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Joaquin Hernandez
Joaquin Hernandez
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Bras-droit | S.T.A.R.S
Trader
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 4711
Sujet: Re: Let's go to the mall ! | Tiago    Mer 28 Avr 2021 - 16:27
Forcément, je me marre à sa répartie. « Ouais, ça résume bien. » Marrant, je pensais pas du tout que le courant pourrait passer entre nous au départ. J’aurais même eu tendance à le cataloguer petit con sans même chercher plus loin. Et au final, ça se passe pas trop mal. On deviendra pas les meilleurs amis du monde, mais je me dis que ça peut bien accrocher en fait. Le courant passe bien et on a des trucs à se dire. C’est cool. Je hoche la tête quand il me demande si je peux lui apprendre à tirer avant d’esquisser un sourire. « Au mieux, vu que tu sais déjà viser, tu seras bon. Et au pire, on sera sûrs que tu tireras pas involontairement sur nous si t’as un flingue entre les pattes. On des très bons tireurs au fusil si t’aimes pas les armes de poing sinon. » Que ce soit Ruby, Tony ou Nova, y a de quoi faire. Même si je me dis vaguement que les trois dans le genre prof, ça se pose là. La pensée me fait marrer, forcément.

Avant que je me fasse un peu plus sérieux quand on cause de son frangin. Effectivement, s’il le retrouve crevé, ça va limiter les options. « Tu le laisserais repartir dans son groupe sans le suivre si tu le retrouves ? » J’suis curieux j’avoue. En plus Tiago est un bon élément, ça casserait un peu les couilles qu’il parte aussi vite. « ‘fin après, oublie pas qu’au pire, vous serez les bienvenus tous les deux. Faudra juste que tu te serres dans la caravane avec lui. » Surtout s’il est fait du même bois que son frangin, ce sera un atout.

Je lui lance un regard en coin, amusé. « La première fois que j’ai fait de la taule, c’était pour vol aggrave de bagnole. Le mexicain voleur, dans le cliché, j’suis pas mal aussi. » Même si ça m’a pas vraiment calmé au final. Enfin, maintenant, tout ça, c’est juste des anecdotes qu’on se raconte. C’est pas si important d’avoir piqué des bagnoles à 18 ans non ? Et même le reste. Au moins, ça m’a aidé à survivre à ce qui s’est passé après. A tout ce merdier. « Je confirme que ouais, tout le monde a son point faible. » Et je me contente de lever mon majeur dans sa direction en réponse à son large sourire. En vrai, ma taille, je m’en branle, j’ai toujours fait avec. Mais question de principes. « C’est quand même autrement plus casse-couilles de faire valdinguer un mec de 120 kilos qu’une Ruby de poche. Mais j’fais de la boxe depuis que j’ai 15 ans. Ca aide. » Juste un peu. Je compte plus le nombre d’heures passées à m’entrainer, que ce soit pour essayer d’évacuer la colère qui m’étouffait ou juste pour m’occuper. Alors ouais, au moins, ça sert à quelque chose maintenant.

Ca me fait franchement bizarre de causer… amour avec lui. Déjà parce que j’le fais jamais de base mais qu’en plus, je le connais pas tant que ça. Ca joue ptet au final, j’en sais trop rien. « Parce que t’as su ce que ça pouvait être ? » J’suis pas agressif. Plus curieux de voir ce qu’il pourrait me dire. Et j’ai un sourire quand il continue. « Et encore, tu l’as déjà vu bricoler sur ses machins ? Nan parce que ça pète l’image de la fouine un peu. » Genre le drone quoi. La tête qu’elle tire quand elle bosse dessus vaut le détour. Je lui lance un bref regard, haussant une épaule au reste, avant de souffler, un peu moins sûr de moi. « J’l’étais. Et si ça peut te rassurer, je pense que j’ai bien payé la facture. » Je me frotte le bras, pensif, avant de ricaner au reste. « Nan, pas vraiment. Sauf si tu penses qu’une garce peut rendre quelqu’un meilleur. C’était plus un ensemble d’éléments dont elle fait partie. » Je saurais pas dire si je suis clair ou pas. Et si ça a vraiment une importance. Par contre, je me marre franchement quand elle continue. « Toi aussi elle t’a déjà planté face à une bande de rôdeurs pour sauver son cul ou je suis un privilégié ? Mais oui c’est une garce. Et une putain de survivante. C’est grâce à ça qu’on tient non ? » J’ai un temps, avant d’ajouter, curieux. « Il a quoi de spécial ton frangin pour que tu dises ça ? » Tout en parlant, je lui lance des embouts pour qu’il les mette dans son sac. Histoire qu’il oublie pas pourquoi on est là. Et moi non plus d’ailleurs.


Nous sommes chacun notre propre démon et nous faisons de ce monde notre enfer...
Revenir en haut Aller en bas  
Tiago Reyes
Tiago Reyes
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
S.T.A.R.S
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 670
Sujet: Re: Let's go to the mall ! | Tiago    Ven 30 Avr 2021 - 15:50
« Je n’aime aucune arme à feu. Mais je suppose que j’aime encore moins le fusil. » Encombrant, pas pratique à emporter. Non, je n’aime pas vraiment ça. Un pistolet ou un revolver, ce sera déjà le bout du monde et ça dépannera, mais ce sera du dernier recours plus qu’autre chose en réalité. Je me retiens de faire remarquer que puisqu’il y a autant de bons tireurs, cela ne sert à rien que je m’y mette moi aussi, mais ce serait un peu stupide, je ne peux pas compter sur les autres pour me sauver les miches et il y a bien eu quelques occasions où je me suis dit que cela aurait tourné autrement avec un flingue… Alors autant prendre ce qu’on m’offre sans faire la diva.

Je regarde Joaquin avec curiosité quand il évoque mes retrouvailles avec mon frère, si tant est qu’il soit vivant. Il insiste sur mes projets. J’ai un léger sourire en coin : « Je te manquerais si je partais ? » Parce qu’on dirait vraiment qu’il veut savoir si je compte rester ou partir. Je hausse cependant une épaule. « Je ne suis pas un mec qui me projette dans l’avenir alors va savoir. Je pense que j’aurais du mal à le lâcher… On n’a jamais été séparés aussi longtemps sans nous donner de nouvelles. Mais d’un autre côté, avant tout ça… On avait chacun notre vie, chacun notre voie… Bien différentes. » Rafaël avait réussi à aller à la fac, lui, à s’accrocher à ses ambitions, il était un sportif de haut niveau aussi. De mon côté, j’avais davantage suivi la voie traditionnelle… Rester au camp, au cirque même, me marier, évoluer dans ma communauté. Alors que j’avais été celui qui avais tenté de m’en éloigner en premier. Je hoche la tête quand Joa propose que Rafaël nous rejoigne si jamais. « Au pire ? Mais je prend note. » Tout dépendra d’où se trouve Rafaël, comment il va, avec qui il se trouve.

Du coup, on cause carrière criminelle. La sienne doit être plus remplie que la mienne. Il est plus vieux, c’est normal. Enfin, il me semble qu’il l’est, même si je ne sais pas vraiment lui donner d’âge en fait. Je ris un peu quand il me dit avoir fait de la taule pour avoir volé une voiture. « La première fois ? » Il y en a donc eu d’autres. « Je me suis fait attraper pour vol avant ma majorité, j’ai évité la taule. Je suis allé en camp de redressement. C’était pas la joie. Ca m’a calmé quand même. » Je fronce les sourcils. « Vol aggravé… C’est quoi au juste ? Tu as éclaté le mec qui était livré avec au passage ou bien ? » Parce que de ce qu’il ressort de la conversation, il fait pas trop dans la dentelle et était pas un enfant de chœur, je le vois bien éclater des gueules sans trop de remords. La preuve à la Cage. Je ne vais pas juger, je me suis déjà battu et je n’ai pas souvent gagné cela dit. « Pas besoin de le faire valdinguer, c’est pas du catch. Un bon KO, cela suffit. » Simple et efficace. Et je pouffe en imaginant Joaquin avec un slip et une grosse ceinture, assorti d’une cagoule pour le catch. Ridicule. « Rappelle-moi de ne jamais rencontrer tes poings. » Je n’y survivrais pas.

Je le prends à contrepied en causant de Ruby et d’amour. C’est un peu bizarre, mais ça m’intéresse leur relation en fait. Je crois que j’en dis trop sur moi, alors qu’il me pose une question là-dessus. Après… C’est pas un secret d’état. « Ben ouais. » J’ai quand même eu une vie avant tout ce foutoir. Je secoue négativement la tête quand il parle de Ruby en train de réparer un truc. Pas assisté à ça encore non. Je l’observe sans un mot quand il avoue qu’il a été une brute. J’ignore sans doute à quel point. Mais tout prendre par la force. Cela suscite pas mal de questions. Dont je ne veux pas forcément la réponse. « C’est pas tant la personnalité de l’autre qui joue que l’envie de… le mériter ? » Un truc du genre. Mais je ne peux pas comparer Ruby à Kalia. « Bien sûr. Enfin planté… Je me tire de la même façon donc… C’est juste que je ne peux pas compter sur elle pour être la source de distraction pour me barrer. Cela m’a obligé à revoir ma stratégie quand je suis avec elle. Comme on fonctionne pareil, c’est pas si difficile. » Je rattrape au vol les trucs qu’il me lance, les mettant machinalement dans le sac. « Ben, il est plus… naïf ? Enfin, il fait davantage confiance aux autres que moi je dirais. Et il se laisse embobiner par l’air angélique de Ruby, si bien que quand elle me faisait un coup de pute, elle lui retournait le cerveau et c’était ma faute quoi. » Je suis sûr que Joaquin voit très bien le tableau.


Freedom in my veins
« Seul le présent nous appartient. Les beaux rêves sont écrits sur le sable. Le vent souffle... Il n'en reste rien.» by Wiise
Revenir en haut Aller en bas  
Joaquin Hernandez
Joaquin Hernandez
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Bras-droit | S.T.A.R.S
Trader
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 4711
Sujet: Re: Let's go to the mall ! | Tiago    Dim 2 Mai 2021 - 11:51
J’ai un hochement de tête à sa remarque. « J’suis pas trop fan de fusil. Mais parce que ça demande beaucoup trop de patience et de concentration pour moi. » J’ai un ricanement à cette idée, avant de reprendre, un peu plus sérieux. « On s’fera ça alors. Faudra qu’on chope des balles à blanc ou des armes de paintball. Histoire de pas gâcher des balles. » Parce qu’on est un peu en dèche mine de rien. Et que c’est aussi pour ça que j’ai tendance à préférer la machette que le flingue.

Je me fais ptet un peu trop curieux quand on discute de son frangin. Quelque part, c’est peut-être parce qu’une partie de moi se demande ce que je ferais si je retrouvais le mien. Parce que je sais que ça se passera beaucoup moins bien et que je devrais probablement le buter. Au mieux. Je réprime une grimace à cette pensée avant de me marrer à sa question. « J’commence à m’habituer à toi. Ca me ferait chier de r’commencer avec un autre. » Et puis, il est bon. « Ce qui s’est passé avant tout ça… tu crois que ça a vraiment de l’importance maintenant ? » C’était carrément une autre vie en vrai. Pour moi en tout cas. Je tique quand même quand il me dit qu’ils avaient deux vies bien différentes. Comme mon frangin et moi. Ca commence à faire beaucoup et je secoue la tête pour chasser cette pensée, avant de me contenter de hocher la tête. « Tu fais partie de l’équipe. Et si ton frère est aussi doué que toi, j’prends. » On a toujours besoin de gens compétents et à qui on peut faire confiance. Et vu que Tiago a joué franc jeu avec nous dès le début, je me dis qu’il en fait partie.

Je fronce les sourcils, marmonnant dans ma barbe quand je tombe sur un paquet de vis et compagnie, avant de lever les yeux vers lui. « Mmmh ? Ah ouais. J’suis sorti et je me suis retrouvé en taule de nouveau deux ans avant tout ce merdier. Pour meurtre cette fois. » Je balance le sachet dans mon sac et je continue de fouiner dans les étagères avant de m’arrêter pour le regarder, un peu plus curieux. « Camp de redressement ? C’est moche ça. T’avais volé quoi ? » Et je reprends, avec un sourire en coin. « Entre autres. Et j’me suis tiré quand les flics sont arrivés. Agression, délit de fuite… avec ma gueule d’immigré, c’était foutu. » Mais j’étais coupable, j’allais pas protester non plus. Je méritais ce qui s’est passé, même avec le recul.

A l’évocation de la Cage, j’secoue la tête, soufflant, pensif. « Nan. Ca suffit pas. Ils aiment le spectacle là-bas. Et si tu mets un type KO en 30 secondes, ça la fout mal. » J’ai bien pigé l’idée en tout cas. Et c’est pas pour rien que j’ai eu d’autres occasions de descendre dans la piscine. Je fixe mon poing, puis Tiago, avant d’esquisser un sourire. « Fais ce qu’il faut pour que ça arrive pas alors. » Parce que ça part vite avec moi, même si j’essaie de me calmer ces derniers temps. Ils ont pas à payer pour mes propres démons après tout.

Bon, par contre, ça fait vraiment bizarre de causer de Ruby et de ma relation avec elle. « T’étais maqué ? Avant tout ça ? » Même après en fait. J’suis curieux, mais lui aussi, donc c’est légitime non ? Je hoche la tête quand il continue. « C’est un peu ça. J’ai d’la chance, je peux essayer d’être… pas meilleur mais… juste d’arrêter de faire de la merde. Ca rattrapera pas le reste ou ce que j’ai perdu. Alors j’essaie de pas tout foutre en l’air. » Je sais pas trop si je suis clair et je me frotte la nuque, pensif. « J’ai dû m’adapter aussi à sa façon de faire. Mais on est complémentaires. Ca marche plutôt bien. Ca devrait le faire avec toi aussi alors. Rapport aux virées hein. Qu’on soit d’accord. » J’ai un sourire narquois avant de choper des adaptateurs. « … il a dû tomber de haut avec Ruby. Et il a continué de bosser avec malgré tout ? Mais ouais, elle est douée pour ça avec sa gueule de chaton perdu. » Pour d’autres choses aussi. Ca fait partie des raisons qui m’ont fait tomber amoureux d’elle, même si ça peut sembler totalement improbable. Surtout pour un mec comme Tiago.


Nous sommes chacun notre propre démon et nous faisons de ce monde notre enfer...
Revenir en haut Aller en bas  
Tiago Reyes
Tiago Reyes
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
S.T.A.R.S
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 670
Sujet: Re: Let's go to the mall ! | Tiago    Sam 8 Mai 2021 - 18:46
Cela donne à réfléchir. De la patience et de la concentration, j’en ai, forcément. Si ça se trouve, je ne serais pas mauvais dans cet exercice un peu particulier et qui diffère de mes habitudes. « Ce serait con en effet. » Je me donne ce que peut donner un entraînement avec Joaquin et quel genre de prof il est. « Si tu manques de patience, ça va être sympa. » Je souligne ce détail avec un sourire en coin. Mais bon, à part ça, cela se passe pas si mal entre nous. Et du coup, voilà qu’on cause de Rafaël. De ce que je pourrais faire après l’avoir trouvé. Cela ne m’a pas trop effleuré l’esprit et si je vanne concernant le manque que je laisserais en partant, il avoue quand même que ça le ferait chier. C’est mignon. « Pas spécialement, non. » En effet, je n’accorde pas trop d’importance au passé. Même si c’est tout de même intéressant de savoir ce que les autres ont fait. Parce que si ils ont été des connards dans un monde calme et propret, qu’est-ce que ça doit être quand il n’y a plus de loi, sinon celle du plus fort ? Intéressant, non ? Il ajoute alors qu’ils récupéreraient Rafaël si besoin est. « Il l’est, dans d’autres domaines. »

Et même si Joaquin dit que le passé n’a pas trop d’importance, on parle quand même de notre passé de délinquant. Sauf que moi, je suis un petit joueur à côté de lui. J’ai jamais tué personne moi. Alors que lui, si. Je n’épilogue pas là-dessus d’ailleurs. Que ce soit un accident, de la légitime défense, une vengeance, peu importe en fait. Il a déjà tué. Et je n’en suis pas forcément étonné en plus. Mais cela ne change pas grand-chose à la situation actuelle. Par contre… « Tu étais en taule quand tout a commencé ? » Oh punaise, j’imagine le bordel si ça été le cas. « Des bijoux. Cambriolage. » Sauf qu’on a réussi à remonter jusqu’à moi et terminée la liberté. Les flics aiment pas trop avoir à faire aux gitans, mais là, je me suis fait prendre, donc… Rien à dire. Je ricane quand il parle de sa gueule d’immigré. Je connais le délit de faciès. J’en ai des souvenirs douloureux.

Il marque cependant un point concernant les combats à la Cage. C’est un peu du catch, si le combat se termine trop vite, ça déçoit. Faut du suspens, des rebondissements. Sauf qu’ils se mettent vraiment sur la gueule. Les fous. Et je retiens de ne jamais laisser mon visage croiser son poing. Je me tapote la tempe avec l’index pour signaler que c’est bien enregistré pour moi. Et au fil de l’eau, j’aborde le sujet de Ruby. Et j’en dis un peu plus sur moi. « Ouais. » Je réponds simplement, en haussant une épaule. Et mon ton signifie clairement que je n’ai pas envie d’en parler alors que je me concentre sur ce que je suis en train de faire, récupérant encore des bouts de fils, des câbles. Ca se trouve, y’a des trucs totalement inutiles. Ils feront le tri. « Je trouve ça ironique de chercher à moins faire de la merde alors qu’on évolue dans un monde pourri. » C’est justement le moment de se lâcher, on s’en fout. Enfin, pas totalement, mais voilà l’idée. « Il avait pas trop le choix. » Rafaël n’a jamais vraiment cherché à me contrarier ou me dissuader, même quand j’avais des idées de merde ou que ce que je faisais était… mal. « Mais je dois reconnaître qu’elle est douée et tenace. » Je ne peux pas lui enlever ça.


Freedom in my veins
« Seul le présent nous appartient. Les beaux rêves sont écrits sur le sable. Le vent souffle... Il n'en reste rien.» by Wiise
Revenir en haut Aller en bas  
Joaquin Hernandez
Joaquin Hernandez
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Bras-droit | S.T.A.R.S
Trader
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 4711
Sujet: Re: Let's go to the mall ! | Tiago    Dim 16 Mai 2021 - 17:15
Je lève un sourcil, avant de laisser filer un ricanement à sa remarque. « J’avais déjà filé des cours… dans notre ancien groupe. Promis, personne s’est jamais plaint. Enfin Yulia m’avait mordu, j’sais pas si ça… » Je m’arrête, sentant mes mâchoires qui se contractent. Faut que j’arrête. De faire ça. De repenser à eux. Ca va juste me ficher en rogne ou me déprimer, je saurais pas trop dire là, de suite. Dans tous les cas, c’est pas bon. « Ouais. Bref. J’sais faire. Et j’suis pas patient quand ça me concerne directement. » Parce que je me trouve souvent bien trop con pour arriver à mémoriser un truc, mais ça, c’est mon problème. J’l’écoute quand il me parle de son frère et je me contente de hocher la tête au reste de ses propos. « Cool. Tu l’as vu, on est tous complémentaires dans ce groupe. » On a tous des façons de fonctionner ou des objectifs différents. Et étonnamment, pour le moment, ça fonctionne.

Je hoche la tête quand on parle de mon passif de taulard. « J’étais enfermé depuis deux ans. Et… si t’essaies d’imaginer ce que ça a pu donner, dis-toi que c’est encore 10 fois pire que ça. J’ai pas de mots pour le merdier que ça a été. » Mais au final, c’était encore pire après. Ne jamais laisser une bande de taulards en liberté pendant l’apocalypse, j’vous le dis moi. « Un gitan qui aime les trucs qui brillent hein… » J’ai un sourire en coin, même s’il gagne pas mes yeux. Faut dire que ça remue pas mal de souvenirs pas franchement glorieux et que je me demande à quel point j’ai réellement changé. Si je suis toujours ce fils de pute qui se faisait influencer par le premier connard venu ou si, au moins, j’ai réussi à vraiment apprendre à penser par moi-même.

Au moins, la Cage, c’est un truc que j’ai choisi. Pas forcément le truc le plus malin au monde, mais j’ai pu aider mon groupe quelques semaines. Et ça m’entraine. Alors on va dire que c’est pas trop de la merde. J’vois que parler de son passif est un sujet sacrément sensible alors je laisse couler. Je fronce les sourcils alors que j’examine un câble, avant de lever de nouveau les yeux vers Tiago à sa remarque. « Mmmh… j’ai fait de la merde. Pendant des années. Et le résultat a été… » Je cherche un mot qui pourrait traduire tout ça, mais clairement, y a rien d’assez fort. « … sacrément merdique. » J’ai un temps, avant d’ajouter, un peu plus bourru. « Le groupe où j’étais. Celui qui avait chopé Ruby. Ils ont voulu se venger de ce qu’on a fait. Et ils ont réussi à retrouver ma femme et ma gamine. » Au moins, il sera au courant des sujets sensibles de mon côté. Pour le coup, j’suis plutôt de bonne humeur, c’est le moment où jamais de le mettre au courant. Je continue, comme si de rien était, alors qu’on parle de sa collaboration avec Ruby. « On se retrouve souvent à bosser avec elle sans avoir le choix. » Je retrouve un semblant de sourire, même si c’est pas gagné. « Ouais. Elle est douée. Même si elle en est un peu trop consciente pour pas que ce soit casse-couilles par moments. » Mais ça nous a aidés à rester en vie. Alors je vais pas m’en plaindre.


Nous sommes chacun notre propre démon et nous faisons de ce monde notre enfer...
Revenir en haut Aller en bas  
Tiago Reyes
Tiago Reyes
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
S.T.A.R.S
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 670
Sujet: Re: Let's go to the mall ! | Tiago    Mar 18 Mai 2021 - 16:23
Ah… Sujet sensible on dirait. Je relève les yeux vers Joaquin quand il s’interrompt net en parlant de son ancien groupe et d’une Yulia. On dirait qu’il a du mal à aborder ce sujet là facilement. Je sais par Ruby que leur départ n’a pas été tout rose. Qu’ils ont été viré, tout simplement, suite à une erreur et basta. Elle m’en a parlé sans amertume, sans colère, avec fatalité. C’est comme ça et voilà. Mais chez l’hispanique, on dirait que la pilule n’est pas encore avalée. Je me fais peut-être des idées… Mais en général, on ne s’interrompt pas net pour rien. Surtout que ça se voit sur sa tronche qu’il est encore en colère avec ça. Du coup, je n’insiste pas. Je sais être un emmerdeur fini, mais j’ai pas envie de titiller un mec qui peut me mettre une raclée d’une pichenette. Et je ne suis pas un très bon punching ball. « OK. » Je réponds simplement, clôturant le sujet de l’entraînement. On verra ce que ça donne.

Il semble intéressé par les compétences de Rafaël. On sait jamais, si je le retrouve et lui propose de venir nous rejoindre. Il faut qu’il se montre utile à la communauté. Et il le sera, sans aucun doute. Il sait manier le bâton et c’est un bon grimpeur. Ce sont deux arguments de poids. « En effet. Et cela fonctionne. » J’en suis étonné moi-même. Il y a des caractères forts mais les gens ne cherchent pas à tirer chacun la couverture. C’est du travail de groupe. Cela n’est pas sans me rappeler l’esprit communautaire que je connais bien, même si je l’ai fui à l’adolescence. Mais c’était le bien de tous avant celui de l’individu. Et cela ne m’a pas forcément réussi à l’époque. Là, tout ce qu’on fait… C’est pour le groupe.

J’en apprends un peu plus sur le passé de Joaquin, qui n’a pas été un petit gars bien sage. Il a même du être pire que moi. Et ouais, j’imagine que des rôdeurs dans une prison, ça doit être assez hard. Et que les plus faibles ont du mourir rapidement. En prison, y’a pas de place pour les faibles. J’ai un ricanement quand on parle de moi et de la raison pour laquelle je me suis fait attraper. « Que veux-tu… » Je hausse une épaule, avec un air angélique. C’est vrai que ça m’a toujours attiré. La richesse, tout ça. Pour ce que ça vaut maintenant hein…

On parle ensuite de Ruby, qui semble si importante à ses yeux. Et qui semble aussi tenir à Joaquin d’ailleurs. L’amour… Ouais, ma conception ne colle pas forcément avec ce qu’ils vivent. Je ne pense pas pouvoir retomber amoureux. Pas comme je l’ai été. Ce serait forcément biaisé, un peu sali, parce qu’il n’y a plus rien de vraiment innocent ou désintéressé maintenant. « Ah oui, c’est merdique de faire de la merde… » Je me moque un peu, mais j’ai saisi l’idée. Sauf que mon sourire moqueur se fige quand il continue et parle de sa femme et de sa gamine. Ah… Je suppose que cela s’est mal terminé. Je ne pose pas de questions. J’apprécie qu’on ne le fasse pas avec moi. Je continue donc sur Ruby. Et on tombe plutôt d’accord la concernant. « Ouais. Enfin, le marché est équitable. Je peux pas dire qu’elle m’a piégé. » Je soupire : « Quant à mon frère… Il m’a toujours suivi et soutenu, même en n’étant pas d’accord. Même quand je faisais de la merde. » Mon sourire revient un poil en reprenant ses termes. Voilà pourquoi il n’avait pas le choix. Il m’a suivi. « Oh, une ampoule a survécu. » Je m’en saisis, surpris. On continue de chercher mine de rien. « Et les autres ? Tu peux m’en dire un peu plus sur eux ? » Même si je les côtoie maintenant, je ne les connais pas tant.


Freedom in my veins
« Seul le présent nous appartient. Les beaux rêves sont écrits sur le sable. Le vent souffle... Il n'en reste rien.» by Wiise
Revenir en haut Aller en bas  
Joaquin Hernandez
Joaquin Hernandez
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Bras-droit | S.T.A.R.S
Trader
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 4711
Sujet: Re: Let's go to the mall ! | Tiago    Mer 26 Mai 2021 - 9:08
C’est marrant. Y a une part de moi qui a fait son deuil de tout ça, qui a bien pigé qu’on était plus rien pour la distillerie et ses occupants. Sinon, ils auraient tenté de prendre contact non ? Juste pour savoir si on était crevés ou pas. Et comme pas un seul l’a fait… les conclusions à faire sont plus qu’évidentes, même pour un mec pas très malin comme moi. Et pourtant, ça continue de faire mal, parce que j’arrive pas à me contenter de réfléchir de façon rationnelle. J’arrive pas à m’empêcher de penser à tout ce qu’on a vécu, comme une putain de famille… pour en arriver là. Alors ouais, forcément, je bloque un peu dès qu’on évoque le sujet. Je ferme les yeux quelques secondes, histoire de me focaliser sur le présent, avant de me contenter d’un hochement de tête en confirmation.

Au moins, Tiago a pas l’air du genre casse-couilles à vouloir des détails sur tout. Il prend les infos qu’on lui donne et il fait avec, c’est plutôt agréable. Et même s’il est curieux, il sait qu’il faut pas pousser sa chance non plus. J’ai un bref sourire quand il me confirme que ouais, notre façon de faire fonctionne. Pour le moment en tout cas. On verra si c’est toujours aussi viable sur le long terme mais, bizarrement, je suis vraiment confiant. Probablement à cause de la façon dont notre groupe s’est formé, je saurais pas dire. « On a une bonne dynamique ouais. Et chacun sait ce qu’il fait. On dirait que ça t’étonne un peu. J’me goure ? » J’suis curieux, une fois de plus. Mais Tiago est un des derniers arrivés, il fait pas partie du noyau dur à proprement parler, alors ouais, son point de vue peut être intéressant.

Au reste, je me contente de ricaner plus franchement. Ca me dérange pas de parler de la prison et j’souffle, d’une voix plutôt calme. « Si t’as des questions là-dessus, je préfère que tu les poses directement plutôt que d’imaginer des trucs. » Ce sera mieux. En soit, y a pas grand-chose de plus à dire, à mes yeux en tout cas. Mais on sait jamais. Je lève les yeux au ciel à la gueule qu’il tire deux secondes après. « Putain, toi aussi tu sais faire le mec inoffensif ? T’en as arnaqué beaucoup comme ça ? » Quoi ? C’est juste une question. J’suis habitué avec la blondinette et il a pas vraiment des arguments qui pourraient m’attendrit. Ou me faire oublier de réfléchir, même si c’est pas glorieux de ce côté-là en temps normal. « Faut qu’on te ramène des trucs qui brillent quand on part en balade alors ? » Ce serait marrant.

J’ai une ombre de sourire quand on évoque Ruby et notre relation à tous les deux. C’est plutôt clair dans ma tête, même si ça a pas l’air au premier abord. Et mine de rien, on en a traversé des sales trucs depuis qu’on se connait. Forcément, ça crée des liens. Et ça les renforce. « Ouais bon… j’suis pas le plus doué avec les mots. Mais t’as pigé l’idée non ? » J’sais pas trop pourquoi j’ai parlé de ma femme et de ma petite et je regrette direct après l’avoir évoqué. Alors, forcément, j’suis un peu soulagé qu’il rebondisse pas dessus. Parler de Ruby, même si ça me met un peu mal à l’aise, c’est carrément plus simple. « Elle a souvent de bonnes idées en plus… presque toujours. Mais évite de lui dire que j’ai dit ça. » Parce qu’elle va encore dire que ouais, elle sait et blablabla… Bref. « C’est important. D’avoir des gens qui te suivent, même si c’est pas la bonne route. » Au moins, tu sais qu’ils te lâcheront pas après. « Cool. » Je regarde l’ampoule, avant de lever un sourcil à sa question qui me surprend un peu. « Mmmh… Salem c’est celle que je connais le mieux. Elle est... entière. Lui fais pas de coups de pute, sois franc avec elle et t’auras son soutien inconditionnel. C’est une sacrée mécano aussi. Elle m’a appris à retaper une moto. » J’ai un temps, pensif, alors que j’en arrête même de trier les câbles. « Tony est plus compliqué à cerner. Dans le genre pas bavard… c’est l’ombre de Salem. Je pense que c’est le même principe. Tant que tu le prends pas pour un con, tu peux être sûr de pouvoir compter sur lui. » Je pense à notre groupe et j’ai un sourire avant de continuer. « Nova je la connais pas trop. Faudrait plutôt demander à Ruby. Mais j’ai l’impression qu’elle s’est donnée pour mission d’veiller sur elle d’une certaine façon. Elle aurait pu nous planter après notre fiasco de février. Mais elle l’a pas fait. Au contraire. Forcément, ça laisse une forte impression. » Reste Radcliff et Donovan. Autant dire que je les connais encore moins. « Radcliff c’est le genre beau parleur qui va t’embrouiller sans que tu t’en rendes compte. J’sais qu’on a besoin de gens comme ça mais, depuis notre ancien chef, j’ai du mal. » Mais je fais confiance à Ruby sur ce coup-là. Même si le voir me rappelle beaucoup trop Valérian pour que je sois totalement serein. « Donovan est cool. Mais je le connais pas du tout. T’as pas eu l’occas’ de discuter avec eux encore ? » Faut dire qu’on est tous occupés à droite à gauche, sans vraiment d’endroits où nous poser ensemble, ça aide pas à faire connaissance.


Nous sommes chacun notre propre démon et nous faisons de ce monde notre enfer...
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Let's go to the mall ! | Tiago    
Revenir en haut Aller en bas  
- Let's go to the mall ! | Tiago -
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: