The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -47%
Sosh Abonnement Internet Fibre 300Mbits/s + Livebox 4 ...
Voir le deal
15.99 €

Let's go to the mall ! | Tiago
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Joaquin Hernandez
Joaquin Hernandez
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Bras-droit | S.T.A.R.S
Trader
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 4711
Sujet: Let's go to the mall ! | Tiago    Lun 29 Mar 2021 - 17:13
Fenêtre du pick-up ouverte, je feuillette mon calepin jusqu’à arriver à la liste que nous a filé Ruby hier soir. Je suis partagé entre l’envie de me marrer, parce que ça m’avait manqué ces putains de listes, ou l’envie de tout balancer par la fenêtre. Parce qu’on a besoin de toutes ces merdes qui, en théorie, dorment bien au chaud à la distillerie. Du coup, j’sais pas trop de quelle humeur j’dois être. Tout comme j’sais pas trop pourquoi j’ai proposé à Tiago de venir avec moi. Enfin si, je sais, pour le jauger est voir s’il est vraiment comme elle. Bon, j’ai pas vraiment de doutes là-dessus, je crois l’autre emmerdeuse sur parole mais, quand même, j’ai envie de me faire ma propre idée.

Je continue de feuilleter mon calepin jusqu’à arriver aux notes que j’ai prises rapport aux références des putains de câbles de merde que j’ai passé des mois à chercher et je souffle, désignant distraitement la route. « Prochaine à gauche. On va atterrir au Wallmart. J’suis pas convaincu qu’on trouvera quelque chose de vraiment utile mais, au pire, je me dis qu’on pourra récupérer des trucs dans les faux plafonds. Si les rats ont pas tout bouffé. » Au pire, Salem nous a donné d’autres coins où aller fureter. Et il restera les baraques dans tous les cas. L’avantage, c’est que personne n’a pillé le genre de trucs qu’on cherche. L’inconvénient, c’est que c’est quand même sacrément merdique à récupérer.

J’essaie de pas me laisser guider par la colère. J’aimerais bien dire que ça va un peu mieux, vu que ça va faire deux mois, mais j’avoue que ouais, j’ai encore du mal à me contrôler autant que je le voudrais, même si c’est moins pire que j’imaginais. Probablement parce que les virées à la Cage me canalisent vachement, c’est déjà ça. J’ai d’ailleurs pris une belle droite hier et j’ai un peu la gueule en vrac, mais j’ai ramené de la bouffe, alors je vais pas m’arrêter à ce genre de détails.

Tiago finit par se garer devant le Wallmart. On distingue déjà quelques silhouettes décharnées à l’intérieur du magasin et, j'ai un sourire, alors que je me rappelle de vieilles virées avec Ruby. Avant de me tourner vers le gitan. « Mon adorable copine nous a dit que tu bossais exactement comme elle. Alors, j’vais éclaircir un petit point important. Okay ? » Je le laisse pas répondre et j’ajoute, mon sourire se faisant plus large. « Si tu me fais une Ruby et que tu te tires en me laissant avec des rôdeurs au cul sans me prévenir, je te retrouve et je t’encastre contre un mur. Entendiste ? »

Et je reprends, comme si de rien était. « L’idée, c’est d’aller au rayon bricolage. Il a dû être ratissé, mais il doit quand même rester quelques merdes qui trainent. Tu t’y connais en électricité ? » On sait jamais, ça rendra la virée plus simple à gérer. Tout en parlant, je vérifie mon équipement et j’attrape mon sac à dos, non sans lui tendre un gilet pare-balle et un talkie. « J’espère qu’aucun des deux s’ra utile. » Parce que je préfère affronter des rôdeurs que des humains, on va pas se mentir. « T’as besoin de plus de détails ou on voit juste comme ça fonctionne ? »


Nous sommes chacun notre propre démon et nous faisons de ce monde notre enfer...
Revenir en haut Aller en bas  
Tiago Reyes
Tiago Reyes
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
S.T.A.R.S
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 670
Sujet: Re: Let's go to the mall ! | Tiago    Jeu 1 Avr 2021 - 11:00
Ca fait un bail que j’ai pas conduit. Faut dire que les voitures en état de marche et avec du carburant, c’est devenu hyper rare avec le temps. Du coup, je profite de cette aubaine, même si j’aurais pu être en meilleure compagnie. Je me méfis du mec à côté de moi. Dans le genre brute, il se pose là. Et je me suis toujours méfié des brutes. Mauvaises expériences passées. Je ne sais pas trop quoi penser de tout ça… De mon intégration dans la faction de Ruby et Joaquin. Je dois reconnaître que mon quotidien s’est quand même vachement amélioré. Et qu’il y a des gens plutôt sympas dans ce groupe. C’est presque agréable en fait. Même si je demeure sur mes gardes. Faudrait pas se ramollir non plus.

Mais du coup, je me demande pourquoi je me retrouve en mission avec Joaquin. Pour m’évaluer ? Me surveiller ? Me remettre les points sur les i ? Il n’est pas hostile à proprement parler, mais il est… vigilant. Parce que ce genre de mission, c’est dans mes cordes. Récupérateur, c’est mon taf, donc ça devrait aller, même si Ruby s’est grave enflammée pour la liste des courses quoi. Que feuillète l’hispanique à côté de moi. On va donc au Wallmart. J’ai une expression un peu sceptique… C’est bien le genre de magasin qui est pillé en premier et ce, depuis des années. Cela dit, il a raison, on peut encore essayer de désosser le bâtiment, même si ça va demander plus de taf que de juste piquer des produits. « OK. » Je tourne donc à gauche comme indiqué. Ah le trajet est super festif.

Je coupe le contact et vois les rôdeurs. Ah fait chier ça. Je soupire, près à descendre, mais je le fige quand Joaquin s’adresse à moi et me met en garde. Je suspens mon geste et m’observe, avant d’avoir un léger sourire en coin. « Compris. Je peux donc me tirer en te laissant des rôdeurs au cul en te prévenant ? » Je vais m’en prendre une moi, à faire le con. « Mon truc, c’est plus le cuivre et la ferraille, le côté gitan tout ça. » Je me fends d’un grand sourire. « Je devrais me débrouiller. » Il faut bien. Je touche un peu en travaux manuels. Sans être un génie, loin de là, mais je me démerde et je sais bricoler. Je me retrouve avec un talkie et un gilet pare balles sur les genoux. Ah… C’est chiant les gilets pare balles, ça m’entrave. Mais bon. « Ca n’a pas l’air. » Je jette un regard au magasin où se baladent des rôdeurs. Je ne réponds pas de suite et descends de la voiture, enfilant donc son gilet pare balles et en collant le talkie dans ma poche arrière. J’ai un sac à dos bien sûr, mais j’ai surtout une lanière que je passe dessus ce gilet avec mes couteaux soigneusement rangés dans les fourreaux. « Quels genres de détails ? On entre, on fait les courses, on se tire. Et tu sais que je suis comme Ruby. Pas besoin de davantage bavasser. » Je lui souris et attache mes cheveux en arrière. « On y va ? »


Freedom in my veins
« Seul le présent nous appartient. Les beaux rêves sont écrits sur le sable. Le vent souffle... Il n'en reste rien.» by Wiise
Revenir en haut Aller en bas  
Joaquin Hernandez
Joaquin Hernandez
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Bras-droit | S.T.A.R.S
Trader
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 4711
Sujet: Re: Let's go to the mall ! | Tiago    Jeu 1 Avr 2021 - 14:28
Fondamentalement, j’ai rien contre Tiago. J’le connais à peine et, si Ruby lui fait confiance pour pas nous la faire à l’envers, en vérité, ça me suffit. En même temps, c’est pas comme si on avait grand-chose à perdre ou à se faire piquer ces derniers temps. Tout ce qui importe vraiment tient dans un putain de sac à dos. Ouais, ouais, c’est pathétique, je sais. Mais au moins, je crois que je commence à accepter. De vraiment laisser tout ça derrière moi. Oh, j’avais déjà bien pigé que jamais je remettrais les pieds à la distillerie et j’avais acté le fait qu’ils pouvaient tous aller se faire foutre, c’était pas le souci. Mais ouais, ça devient moins difficile à chaque jour qui se lève. Parce qu’on a un paquet de projets, qu’on se laisse pas crever dans un coin. Et ptet que je commence à me dire que je suis pas trop con et que j’ai besoin d’avoir un chef qui me balancera à la poubelle dès qu’il aura plus besoin de moi. Ou parce qu’il lui faut un bouc-émissaire.

Ouais, m’a fallu plusieurs expériences pour retenir la leçon. Mais j’ai pas dit que j’étais super malin non plus. Alors, du coup, ce petit groupe qu’on se construit, je me dis qu’on peut arriver à faire un truc intéressant. Et si Tiago bosse comme Ruby, je me dis qu’il y a surtout un sacré potentiel avec ce type. Parce que ouais, l’emmerdeuse est douée dans ce qu’elle fait. Même si ça me fout souvent dans la merde. Enfin, rien que je puisse pas gérer.

Forcément, à la réponse de Tiago, je le fixe et je laisse filer un rire. « … en vrai ? Ouais. Si j’suis prévenu et que j’peux gérer, c’est pas un problème. » Ouais, je suis à peu près sûr qu’il s’attendait pas à cette réponse. Pourtant, c’est le cas. « Mais joue pas au con, t’as pigé l’idée. » Je lève un sourcil quand il continue. « Cuivre et ferraille hein… tu fais encore plus dans le cliché que moi. » Je vérifie que mon flingue est bien chargé et que la sécurité est enclenchée avant de le glisser à ma ceinture. « J’ai aucun doute là-dessus. » Déjà, parce que j’ai pas particulièrement envie de ramener un cadavre et que Ruby m’aurait pas mis un incompétent entre les pattes.

Je le suis des yeux quand il sort à son tour et j’ai un sourire en coin à sa répartie. « J’ai fait le tour l’autre jour. La sortie de secours est condamnée. J’sais pas ce qui bloque à l’intérieur, mais on a qu’une seule voie d’entrée et de sortie. » Je désigne l’entrée défoncée du magasin, plissant des yeux quand je remarque quelques silhouettes décharnées qui commencent à se diriger vers nous. « Rayon bricolage donc. » J’ai un temps, hésitant alors que je le vois qui s’attache les cheveux. « Elle t’a vraiment convaincu avec du shampoing ? » Me demande ce qui pourrait acheter ma loyauté tiens. Remarque, le savon, ça pourrait. Même les douches froides sont supportables avec ça. Ou de' la bouffe. De la vraie bouffe. Des trucs frais... ouais je vais arrêter, je vais me faire du mal.

J’secoue la tête avant de m’avancer un peu. J’avise cinq rôdeurs que je désigne de la main à Tiago, avant de me glisser silencieusement vers eux. J’enfonce ma machette dans le crâne du premier avant de faire de même dans la foulée en direction du plus près, attrapant leurs corps pour qu’ils fassent pas trop de bruit en tombant. J’me suis fait plus sérieux, alors que j’observe avec attention les moindres mouvements autour de moi. Pour le moment, ça va. Reste à savoir combien ils seront dedans.

Spoiler:
 


Nous sommes chacun notre propre démon et nous faisons de ce monde notre enfer...
Revenir en haut Aller en bas  
Tiago Reyes
Tiago Reyes
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
S.T.A.R.S
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 670
Sujet: Re: Let's go to the mall ! | Tiago    Sam 3 Avr 2021 - 15:56
Un bon point pour lui, il me prend au dépourvu en riant de mon insolence, plutôt qu’en voulant m’en coller une. Cela me surprend clairement de sa part, mais ma foi… tant mieux. Donc je retiens. Je peux le laisser dans la merde si j’ai la décence de lui dire. Bien reçu. Et je me contente d’un grand sourire quand il me fait remarquer que j’ai bien compris de quoi il parlait. Ouais, ouais. J’ai saisi, bien sûr. Je ricane quand il me dit que je fais encore plus cliché que lui en lui livrant mes spécialités. Je sais très bien ce que les gens peuvent penser des gitans et je m’en fous complètement. J’en joue même. Ce n’est pas forcément évident tout de suite que j’en suis un, on peut penser que je suis hispanique à la rigueur. Si j’en ai souffert plus jeune, j’ai pris le parti d’en être fier par la suite. J’ignore si nous sommes encore beaucoup… Combien ont survécu ? Je le rassure sur ma capacité à me débrouiller et descend de la voiture, non sans vérifier mon équipement.

On dirait bien qu’il n’y a que des morts là dedans. Pas de sortie par derrière donc. Embêtant, j’aime bien avoir une sortie de secours, mais ce n’est pas étonnant non plus. « Donc, on a intérêt à ne rien laisser trainer derrière nous. » Il va falloir procéder de façon méthodique et ne pas se laisser coincer par trop de rôdeurs au risque de nous retrouver dans une situation délicate. Ce n’est pas ma spécialité de me battre. Je préfère agir en discrétion, mais là, ce ne sera pas possible. Il y a du monde dans le coin, l’air de rien. Ils peuvent pas aller traîner leurs carcasses puantes plus loin ? Je finis de me préparer, plus sérieux, avant de m’arrêter et de jeter un œil à Joaquin qui s’interroge sur mes motivations. « C’est ce qu’elle t’a dit ? » J’ai un sourire en coin. « Cela a pesé dans la balance. Les clopes aussi. » Il peut pas comprendre lui, il a les cheveux courts et crépus alors bon. Mais j’ai jamais coupé mes cheveux courts, et je ne suis pas décidé à changer pour le moment. C’est peut-être ma petite vanité. Mais ce qui m’a convaincu, ce sont les moyens déployés pour retrouver Rafaël.

Joaquin part devant et je hoche la tête à son geste, en retrait, l’observant tandis qu’il approche discrétos derrière eux, pour leur défoncer le crâne comme il faut. On dirait un commando quoi. C’est assez distrayant, mais je n’en oublie pas mon rôle. Un couteau est déjà entre mes doigts et file vers ma cible, sifflant probablement non loin des oreilles de Joaquin pour venir se ficher dans l’œil du rôdeur le plus proche de lui, perforant le cerveau. Déjà, une seconde lame vient faire son office de la même façon sur un autre. Il n’en reste plus qu’un debout. Je m’approche en silence, plié en deux, pour venir récupérer mes lames, que j’essuie sur un chiffon qui traîne dans ma poche avant de ranger la première et de garder la seconde en mains. Je laisse à Joaquin le soin de s’occuper du dernier, alors que j’approche du magasin et aperçois le mouvement dedans. J’essaie de les compter. Et je grimace. Au moins quatre. Peut-être plus, difficile à dire sans avoir une vue dégagée. Du coup, je lève la main vers mon partenaire du jour, indiquant le chiffre 4 et un à peu près.

Spoiler:
 


Freedom in my veins
« Seul le présent nous appartient. Les beaux rêves sont écrits sur le sable. Le vent souffle... Il n'en reste rien.» by Wiise
Revenir en haut Aller en bas  
Joaquin Hernandez
Joaquin Hernandez
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Bras-droit | S.T.A.R.S
Trader
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 4711
Sujet: Re: Let's go to the mall ! | Tiago    Lun 5 Avr 2021 - 17:55
Tiago me rend curieux. Jamais encore croisé un spécimen comme lui encore en vie après 5 ans d’apocalypse et que personne ait encore réussi à le buter, quel que soit son taux de survie qui doit quand même être plus élevé que la moyenne. Et il a même droit à un sourire quand il ricane, même si je me demande ce qu’il a vraiment dans la tête. Enfin, si ça me concerne et si je dois être impacté, j’imagine que je le saurais bien assez tôt.

Et je hoche la tête à sa conclusion. « C’est ça. Sinon faudra se faire chier à y retourner. » Et on a pas envie de se faire chier. Pas plus que nécessaire en tout cas. Mais c’est à mon tour de ricaner quand il en rajoute une couche avec les clopes. « Nan elle m’a parlé de ton frangin aussi. Mais le coup du shampoing, j’l’avais pas vu venir. » Je laisse filer un silence, attendant de voir s’il veut parler dudit frangin ou pas particulièrement, tout en songeant que le mien, je sais même pas s’il est en vie ou mort. Et, à la réflexion, vaudrait mieux pour lui qu’il soit crevé, vu l’état dans lequel j’ai retrouvé mon ex-femme qui s’était consolée dans ses bras. Ca voudrait dire qu’il l’a lâchée dans cette merde et… bref. Vaut mieux pas que j’y pense, sinon ça va me foutre en rogne alors que je suis plutôt de bonne humeur. Je soupire, sourcils froncés avant de secouer la tête et de me focaliser sur lui. « Okay, on y va. »

Je m’occupe du premier pourri qui passe sur mon chemin, avant de me concentrer sur le deuxième. Pour entendre des lames qui sifflent juste à côté de mes oreilles. Je relève la tête, aux aguets avant d’esquisser un sourire quand je pige d’où ça vient. Ah ouais, il a des petits talents de société ce petit gitan. J’aime bien. Je le suis des yeux quand il se rapproche pour récupérer les couteaux. Ouais, c’est le côté pas pratique ça. Mais j’avoue, ça soulève pas mal de questions. Que je poserais plus tard si j’ai l’occasion de le faire.

Par contre, à force de regarder le numéro de notre nouvelle recrue, je fais moins gaffe à mon environnement et je me fais surprendre quand le rôdeur se rapproche de moi. Je glisse un peu, laissant filer des jurons entre mes dents avant de réussir à planter ma lame dans son crâne alors que je vois sa gueule beaucoup trop près de la mienne à mon goût. Ces saloperies sont toujours aussi dégueulasses, même après cinq ans. Je le retiens pour pas qu’il tombe en faisant trop de bruit avant d’essuyer ma lame sur les lambeaux de sa veste. Tiens, c’était un vendeur du Wallmart. Putain, autant de temps à trainer dans le coin. M’étonne pas qu’il ressemble plus à rien.

Je me relève et je hoche la tête quand il m’en désigne quatre de plus à l’intérieur du magasin. Bon, ça va pas être une partie de plaisir, mais je m’attendais à pire. Je lui désigne les deux de gauche avant d’aller en direction de ceux de droite alors que je me faufile dans les allées défoncées. Et je m’en occupe rapidement, la mine concentrée, grimaçant quand ils retombent en arrière avec un sale bruit sans que j’aie le temps de les retenir. J’espère que ça va pas en attirer d’autres même si, pour le moment, ça a l’air de passer.

Spoiler:
 


Nous sommes chacun notre propre démon et nous faisons de ce monde notre enfer...
Revenir en haut Aller en bas  
Tiago Reyes
Tiago Reyes
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
S.T.A.R.S
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 670
Sujet: Re: Let's go to the mall ! | Tiago    Lun 5 Avr 2021 - 21:01
Ah… Elle lui a parlé de Rafaël… Bon après, c’est logique aussi, il vaut mieux qu’ils sachent un peu le deal, ne serait-ce que pour apporter leur aide dans le processus… Cependant, je perds un peu de ma nonchalance à la mention de Rafaël. C’est un sujet sensible et important pour moi. Ça, je ne le prends pas à la légère. « C’est parce que tu as pas mes cheveux ça. » Non, lui, il a les cheveux courts. Et vaut mieux, j’ose pas trop imaginer la dégaine avec des cheveux longs. Probablement un truc à la Jackson five en fait. Ce qui serait super drôle. « Et j’espère bien qu’on va le trouver. » Je ne me suis pas engagé auprès d’eux pour des prunes. Je n’en dis pas plus. Je ne suis pas très expansif concernant ma propre vie. Je peux parler beaucoup, mais jamais vraiment de moi. Je n’aime pas ça. Du coup, je lui propose d’y aller et on se met en route vers le magasin.

Première étape : déblayer l’entrée. Ce que Joaquin entreprend de faire. Je me joins à lui, sans trop d’efforts. Je me retourne en entendant un bruit de lutte derrière moi, pour le voir aux prises avec un rôdeur. C’est malin. Ma lame est dans ma main, mais tirer avec lui devant… je suis doué, mais là, c’est chaud quand même. Je peux aussi m’approcher et le poignarder direct dans le crâne. Cependant, il s’en débarrasse avant que je ne prenne ma décision. Bon, ben très bien ça. Un vendeur. C’est moche de claquer ici quand même.

Je repère trois rôdeurs à l’intérieur, mais la vision est limitée par les rayonnages, certains renversés. C’est un bordel sans nom là dedans. Putain, j’espère qu’il n’y a pas de denrée fraîches, parce que ça va puer grave. Quoique… Après tant de temps, est-ce que ça se décompose toujours ? Ou est-ce que c’est genre tout sec ? Aucune idée. Bref, on entre et je vais dans la direction qu’il m’indique, non sans garder à l’œil Joaquin. Ou du moins à l’oreille. Ils sont un peu coincés dans leur déambulation par le bordel au sol. Difficile d’être totalement silencieux d’ailleurs. Je fais gaffe ou je marche et quand Joaquin attaque, je fais de même. Un premier rôdeur s’écroule, mort, le couteau planté dans son œil. L’autre est plus loin, c’est bien. Je jette un coup d’œil vers Joaquin, alors que j’entends le bruit étouffé de sa lutte. Moins que dehors pour le coup. Et… Ben, je ne sais pas compter. Un rôdeur que je n’avais pas vu sort de nulle part, attiré par le bruit et arrive derrière l’hispanique. Ses mains cadavériques tirent son corps décharné. Mais ses mâchoires, elles se rapprochent dangereusement de la jambe de Joaquin. Je ne réfléchis pas et le couteau se plante dans le crâne décomposé du mort, aux pieds de l’hispanique. Encore une fois, je récupère mon premier couteau, non sans bien l'enfoncer dans le crâne pour être sûr que le cerveau est détruit puis me rapproche de Joaquin pour m’accroupir et récupérer le second tranquillement, de la même manière. « Saloperie. Tu m’étonnes que je n’ai pas vu celui là… » Vlà que ça rampe. « Il en reste un au fond. » Je joue machinalement avec la lame.

Spoiler:
 


Freedom in my veins
« Seul le présent nous appartient. Les beaux rêves sont écrits sur le sable. Le vent souffle... Il n'en reste rien.» by Wiise
Revenir en haut Aller en bas  
Joaquin Hernandez
Joaquin Hernandez
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Bras-droit | S.T.A.R.S
Trader
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 4711
Sujet: Re: Let's go to the mall ! | Tiago    Jeu 8 Avr 2021 - 14:43
Je fixe Tiago, guettant sans le vouloir sa réaction quand on parle de son frangin. Et si le changement d’attitude est pas flagrant, il est quand même perceptible. Enfin, il continue quand même de déconner, un bon point pour lui. Je ricane à sa remarque, me frottant le crâne sans même m’en rendre compte. Mes cheveux poussent et ça commence à ressembler à rien, je confirme. « Ouais j’ai pas de chevelure soyeuse et flamboyante. Sympa de le faire remarquer. » C’est qu’il arriverait presque à me détendre le con. Au reste, j’ai un silence avant de hausser une épaule. « Ruby t’a dit qu’on allait le trouver non ? Alors on le trouvera. » Pas besoin de développer le sujet. Bon, j’aimerais autant que ce soit en vie, sinon ça ferait pas super pro. Même si au moins, il aurait une réponse à ce qui est arrivé à son frère, qu’elle lui plaise ou non.

Passer l’entrée est plus simple que je l’aurais imaginé. Il se démerde bien le gitan avec ses couteaux là. Enfin, je préfère éviter de voir ce que ça peut donner s’il se rate. Je le fixe d’ailleurs un instant, après m’être débarrassé de mon rôdeur, hésitant à lui poser la question. Avant de me dire que ouais, je connaitrais vite la réponse si ça arrive.

La première étape franchie, on se glisse tous les deux à l’intérieur en silence. Pour entendre rapidement quelques grognements çà et là. Je me concentre sur ceux que j’ai en face de moi et je les liquide rapidement, avant de me tourner quand j’entends le bruit d’une lame qui se fiche dans… le cadavre à mes pieds. Et je souffle, en même temps que Tiago un « saloperie… » à mi-voix. « J’avais oublié qu’ils se trainaient par terre ces cons. » Je hoche la tête quand il me dit qu’il en reste un au fond et en quelques enjambées, je me retrouve face à lui. Ou elle. Je sais pas trop. Difficile de les reconnaitre après autant de temps. Je sais même pas pourquoi je pense à ça alors que j’enfonce ma machette dans son crâne et que je reviens vers Tiago, m’essuyant la main sur le revers de mon jeans. « Okay, c’est un sacré merdier ici. Mais normalement, ils ont un rayon bricolage vachement conséquent. » Vu la taille du truc, c’est pas étonnant.

D’un coup, j’ai un temps d’arrêt, alors que je repense à mon père qui arrêtait pas de pester contre les gros hypermarchés qui lui piquaient tous ses clients. Il avait beau être ouvert H24, ça suffisait pas. J’ai un sourire sans joie à cette pensée, avant de secouer la tête et de me focaliser sur ce qui nous entoure. « Il a été bien ratissé celui-là. » Je tapote de ma machette sur les rayonnages vides, ceux qui ont pas été foutus en l’air, avant de lever la tête pour essayer de lire les panneaux. « Par là. » Je désigne la direction à prendre, avant de stopper net à l’entrée du fameux rayon.

S’il est pas vide, ce qui est plutôt une bonne chose, c’est quand même un sacré merdier. Les gens ont surtout pris un malin plaisir à tout renverser et les câbles sont emmêlés au milieu des allées. « Quelle merde… » Je lève un sourcil avant de reprendre, le plus sérieusement du monde. « Nous faut des câbles d’extension photovoltaïques. Ceux qu’on a chopés à l’entrepôt sont passez longs pour ce que veut faire Ruby. Et des connecteurs. » Je sors mon carnet pour lui faire un dessin rapidos des embouts, pour qu’il voit à quoi ça ressemble. « Les câbles sont rouges et noirs normalement. Au pire, s'ils sont pétés, c’est pas un problème, on fera du rafistolage. C’est les embouts qui sont importants. » Et je continue de dérouler la liste du matos dont on a besoin, sans même me rendre compte à quel point je suis habitué à ce genre de courses maintenant. Des prises précises, des bouts de câbles, des outils, des vis que je lui décris avec une précision chirurgicale qui m’aurait fait halluciner il y a quelques mois et j’en passe. Faut nous refaire totalement et avoir de nouveau du stock. « Faudrait aussi choper des ampoules basse consommation s’il en reste. Enfin, s’ils ont pas tout pété. » Ce qui est pas gagné. « C’est bon pour toi ? » Et j’ajoute, sans trop savoir pourquoi. « Impressionnant. Le coup des couteaux. » Bah quoi ? C’est pas un truc qu’on voit tous les jours non plus.


Nous sommes chacun notre propre démon et nous faisons de ce monde notre enfer...
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Let's go to the mall ! | Tiago    
Revenir en haut Aller en bas  
- Let's go to the mall ! | Tiago -
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: