The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-40%
Le deal à ne pas rater :
-40% sur Nike React Infinity Run Flyknit 2
95.97 € 159.99 €
Voir le deal

Nightmare
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Joachim Greene
Joachim Greene
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2042
Sujet: Nightmare   Lun 29 Mar 2021 - 15:26

27 mars 2021

J’avais quitté l’infirmerie dès le lendemain de notre retour à Nisqually. Les blessés avaient défilé rapidement une fois la situation de nouveau sous contrôle. On pouvait constater les dégâts conséquents causés par le putsch de Marlon, ce qui laissait un goût amer en bouche. Mon bandage refait et après une nuit de surveillance, Lisandro avait annoncé que je pouvais partir me reposer chez moi. Ce n’était pas de refus. Les nuits à l’infirmerie étaient tout sauf reposantes. Juliet m’avait proposé de rester avec elle pour qu’elle puisse garder un œil sur ma blessure. J’avais accepté, pour ne pas la laisser seule après ça. Ruben et Kaya comprendraient, s’ils n’étaient pas déjà partis de leur côté également. Ce serait juste étrange d’être dans la caravane de mon père sans lui.

Les jours qui suivirent étaient uniquement rythmés par les passages de Juliet qui venait régulièrement me refaire mon pansement et me donner mes médicaments. J’avais refusé de m’installer dans le lit de mon père pour préférer le canapé convertible que je squattais de temps à autres, quand il était encore là. Je tentais de dormir, avec un succès tout relatif, la plupart du temps. La douleur à ma jambe me tenait éveillée. La fièvre avait pris plusieurs jours à retomber. J’avais appelé, maintes et maintes fois, mon père dans mon sommeil, parfois même Andrea ou encore Selene. Je me réveillais avec la sensation d’être encore chez moi, avec Ruben, Kaya et… Isalín. Ca me prenait toujours un temps fou de me rappeler que tout était parti en fumée. A mes rares moments de lucidité, je croisais le regard meurtri de Juliet, quand elle était penchée sur moi.

La fièvre avait seulement commencé à perdre du terrain au retour de Selene et Corray avant-hier, à croire que cette infime lueur d’espoir avait suffi à me donner la force de me battre. Ils étaient revenus dans un piteux état, mais au moins, ils étaient encore en vie. Ca avait été un soulagement. J’avais appris également que Raina et Nihima l’étaient. J’étais content pour Kaya, même si ça me faisait un pincement au cœur. Ca ferait bientôt une semaine que nous n’avions eu aucune nouvelle de mon père. On allait devoir apprendre à Raina, à son retour, qu’il n’était finalement pas revenu en partant la secourir ? Je m’y refusais encore, même si l’idée commençait à faire son chemin. Les paroles de Marlon me revenaient en boucle. Cette nuit-là, il avait même attrapé mon bras pour le menacer de sa machette. Au contraire, je crois qu’il va écouter la vérité

Je m’étais réveillé en sursaut, trempé de sueur. Mon regard s’était aussitôt porté vers le lit vide de mon père. « Juliet ?! » Elle aurait dû être là. Je sortis des draps en hâte, étouffant un cri de douleur quand ma jambe refusa de me porter. Je m’accrochai à l’embrasure de la porte, à bout de souffle, pour la voir assise là dans la nuit. « Juliet… » Je poussai un soupir de soulagement. Elle était encore là. Je réalisais avec un temps de retard que ce n’était pas vraiment normal, en vérité. Selene était rentrée la veille et… « Tu n’es pas à l’infirmerie ? » Si elle veillait si tard, elle aurait dû y être.
Revenir en haut Aller en bas  
Juliet Rosenfeld
Juliet Rosenfeld
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 316
Sujet: Re: Nightmare   Jeu 1 Avr 2021 - 21:08
Le regard de Selene la hante.

Ou plutôt, l’absence de son regard. Le vide qu’elle y lit. Pourtant, elle sait que derrière les billes perdues dans le vague, l’esprit de la brune tourne à plein régime. Auditives et visuelles, les hallucinations ne la laissent pas en paix. Même dans les petites phases de réveil auxquelles Juliet assiste, la blonde devine sans peine que la torture continue. Elle a juste cessé d’en être la victime.

Bien sûr, le manque de sommeil lui pèse déjà. Depuis son propre retour au fort, Juliet n’a quasiment pas dormi. A peine parvient-elle à somnoler une vingtaine de minutes avant de se réveiller en sursaut, terrifiée par un cauchemar. Un souvenir. Une réminiscence, probablement fabriquée de toute pièce par son inconscient. Ou bien ses sens ont-ils enregistré les sensations, les sons, et son corps en a gardé la mémoire. Tout cela se combine désormais pour créer des rêves plus vrais que nature, qui rejouent sans cesse l’instant dans toute son horreur.

Bientôt une semaine maintenant. Sept nuits à fixer le plafond, terrifiée à l’idée de s’endormir. Terrifiée à l’idée de sentir encore le souffle imaginaire de Chris sur sa nuque. De sentir ses doigts agripper sa chair. La sensation devient soudainement bien trop réelle et elle sursaute, comme électrocutée. Frissonnant violemment malgré la couverture et le gros pull dont elle est couverte, Juliet se redresse brusquement et s’assoit au bord du lit. Les yeux grands ouverts, la blonde balaie du regard les objets personnels d’Isaac et Raina, éclairés par les rayons pâles de la Lune. C’est tellement étrange d’être là sans eux… sans savoir si Isaac a survécu.

Finalement, Juliet se laisse glisser au pied du lit et remonte les genoux contre sa poitrine, enfouissant le nez dans ses bras croisés. L’obscurité et le silence de la caravane l’oppressent, tout en laissant bien trop de place à son esprit pour vagabonder. Pour ressasser les images de Selene, la revoir allongée dans son lit, petite poupée de chiffon abîmée malgré sa grande taille. Ce n’est pas la première fois que la pianiste est blessée de la sorte. Mais c’est la première fois que cela arrive depuis qu’elles sont ensemble. Et les souffrances de la brune écartèlent Juliet aussi sûrement que le font ses propres souvenirs.

La gorge serrée et els yeux embués, Juliet relève la tête en entendant Joachim l’appeler. Lui non plus n’est pas tout à fait sorti d’affaires. Autour d’elle, ses piliers s’écroulent un à un et elle n’a d’autre solution que de tenir, pour eux. Le son familier des vêtements froissés résonne dans le silence et elle croise le regard de son petit frère. Avec un pauvre sourire, elle secoue la tête pour toute réponse. J’avais besoin d’un break, souffle-t-elle, honteuse. Un instant de solitude, pour réussir à s’effacer, à passer après. Pour enfouir profondément ses propres blessures et porter secours à ceux qui en ont besoin.

Se relevant péniblement, elle rejoint son cadet et glisse un bras contre sa taille, grimaçant lorsqu’il prend appui sur elle pour rejoindre le lit. Précautionneusement, elle l’aide à se caler contre les oreillers, sa jambe blessée étendu devant lui. Puis, pensive, elle s’installe à ses côtés et passe un bras autour de ses épaules, laissant ses doigts jouer avec les boucles blondes. Comment tu te sens ? murmure-t-elle, ne parvenant pas vraiment à dissimuler la note d’inquiétude dans sa voix.


above the clouds.
Milles Rêves en moi font de douces brûlures.
Revenir en haut Aller en bas  
Joachim Greene
Joachim Greene
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2042
Sujet: Re: Nightmare   Dim 4 Avr 2021 - 14:44
Quelque chose n’allait pas.
Juliet n’avait pas besoin de me le dire pour que je le ressente. On se connaissait depuis suffisamment longtemps pour que les non-dits deviennent presque plus criants encore de vérité que tout ce qu’elle aurait pu me souffler en réponse. Je traquais dans son regard une lueur à la lumière vacillante qui aurait pu me mettre sur la voie... Sauf que Juliet s’était déjà refermée pour venir plutôt s’occuper de moi, comme elle avait pris l’habitude de le faire ces derniers jours passés.

Je me laissais de nouveau entraîner à l’intérieur, posant un bras autour de ses épaules. Juliet m’installa à nouveau dans mon lit provisoire, comme pour m’intimer de ne pas en bouger davantage. Au moins, elle s’était décidée à rester un peu cette fois. Je lui fis une place entre les coussins pour qu’elle s’installe confortablement à son tour. Je risquai un regard dans sa direction quand elle me demanda comment je me sentais. J’avais une centaine de réponses possibles à une question pareille… Je choisis la moins pire, mais qui n’était pas un mensonge, pour ne pas la peiner davantage. « La fièvre est retombée. » Physiquement, il y avait du mieux. Je n’étais pas complètement tiré d’affaires, mais j’avais enfin de nouveau les idées claires. J’arrivais presque à oublier la douleur, quand il ne me prenait pas l’envie de bouger. Je soufflai doucement, dans un mince sourire : « C’est grâce à toi. » C’était important qu’elle le sache. Si Juliet ne nous avait pas trouvé dans notre refuge provisoire pour nous avertir de ce qu’il s’était passé… Est-ce que j’aurais au moins tenu jusqu’au lendemain ? Ce n’était même pas sûr.

Je la fixai longuement, incapable de détacher mon regard d’elle. Un silence pesant s’étira entre nous, avant que je ne finisse par le rompre : « Juliet, tu… » Je savais qu’elle s’inquiétait pour quantité de choses, tout comme moi. Sauf que Juliet était au cœur de tout, de par son statut à l’infirmerie. Elle avait accueilli le retour de Selene et Corray. Ils étaient dans un état préoccupant, même s’il y avait de bonnes chances qu’ils s’en sortent. Quant à l’autre groupe disparu, les recherches n’avaient encore rien données. Et plus les jours passaient, plus la cruelle vérité s’imposait à nous. Je préférais laisser mes préoccupations à ce sujet de côté pour le moment, pour me concentrer sur le sort des vivants. « Est-ce que Selene va bien ? » Qu’est-ce qu’elles avaient pu vivre là-bas ? Raina et Nihima n’étaient même pas encore revenues, même si on nous avait certifié qu’elles allaient bien. A quoi devait-on s’attendre ? « Dis-moi… Il s’est passé quoi là-bas exactement ? »
Revenir en haut Aller en bas  
Juliet Rosenfeld
Juliet Rosenfeld
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 316
Sujet: Re: Nightmare   Sam 10 Avr 2021 - 18:38
Au silence qui s’étire entre eux, elle comprend que Joachim réfléchit à la meilleure réponse à lui donner. Avec un sourire triste, elle entortille une boucle de cheveux autour de son doigt, tout en posant la tête contre celle de son frère. Les derniers jours ont été éprouvants à plus d’un titre, et la fatigue commence à s’accumuler. En vérité, cela fait même quelques semaines – quelques mois – que Juliet ne tient plus qu’à un fil. Plus que jamais, elle a besoin d’une présence familière à ses côtés, un point de repère auquel s’ancrer. Avec Selene en pleine dérive et Isaac perdu dans la nature – elle refuse catégoriquement de croire à sa mort – Joachim est, avec Lisandro, son dernier rempart contre… contre tout un tas de pensées innommables et abjectes.

Le mensonge qui tombe des lèvres de Joachim lui fait pourtant du bien. L’idée que lui, au moins, se sorte de tout cela sans dommages la soulage. Imperceptiblement néanmoins, elle secoue la tête. Nan, vous auriez trouvé un moyen d’entrer et Lisandro se serait occupé de toi… Sa voix s’étouffe un peu, en imaginant un instant que rien de tout cela ne soit arrivé. Qu’elle soit arrivée trop tard, seulement pour trouver Joachim mort. Ou qu’elle ne soit pas rentrée du tout, offerte, comme le disait Betsy, à l’Adonaï – qui ou quoi que soit ce qui se cache derrière ce nom.

Elle sent le regard de son cadet sur elle mais prend soin de l’esquiver. Que pourrait-il lire dans ses yeux, si elle le laissait faire ? Sans doute un océan de souffrances, physiques comme mentales. Mieux valait l’en préserver, pour l’instant. Aussi longtemps que possible, du moins. Pourtant, Joachim ne l’entend pas de cette oreille. C’est normal. Sa famille, dans sa quasi-totalité, a été portée disparue et seule une partie est rentrée. Il a le droit de savoir. Et si elle ne le lui dit pas, alors à qui d’autre ?

Cette fois, une larme roule sur sa joue. Juliet s’efforce néanmoins de sourire, pour Joachim. Non, pas vraiment, murmure-t-elle d’une voix enraillée. Elle a été blessée dans l’accident, et… torturée psychologiquement… Ses lèvres tremblent et elle est contrainte de s’interrompre, esquissant une grimace pour retenir – en vain – ses larmes.

Inspirant profondément, elle expire lentement, malgré la douleur de ses côtes. Je ne sais pas ce qu’ils ont fait à Nihima, mais ils l’ont emmenée un long moment. Le souvenir de ces heures passées dans la terreur est encore bien trop frais dans son esprit. Et puis ils sont venus me chercher, pour m’emmener dans la cellule de Selene. Elle était attachée à un lit… A nouveau elle s’interrompt, luttant contre le brouillard de la drogue pour rassembler les lambeaux de mémoire qui lui échappent. A partir de là, tout devient flou. Elle a tout vu. Tout ce qu’ils m’ont fait...

Sa voix se noie dans les larmes et, précipitamment, elle retire son bras des épaules de Joachim pour s’écarter. Il n’a pas besoin de la voir comme ça, pas besoin de mesurer l’ampleur de ses blessures. L’incertitude quant au sort d’Isaac est déjà bien trop lourde à porter pour lui, et elle refuse de le charger encore plus.


above the clouds.
Milles Rêves en moi font de douces brûlures.
Revenir en haut Aller en bas  
Joachim Greene
Joachim Greene
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2042
Sujet: Re: Nightmare   Lun 12 Avr 2021 - 1:04
Je secouai lentement la tête quand Juliet minimisa son implication dans mon rétablissement. Elle avait littéralement vécu l’enfer pour revenir à Fort Nisqually chercher des renforts et… Tout ce qu’elle avait trouvé, c’étaient des survivants qui avaient tout perdu. Elle ne s’était pas découragée pour autant, venant nous prêter main-forte. « Si tu n’étais pas revenue à temps… » Je poussai un soupir pour évacuer un peu la pression, lui rendant un sourire qui peinait à percer. « Je n’avais aucune raison d’y retourner, Juliet. » Est-ce qu’elle comprenait que ça signifiait ? J’avais tout risqué pour tenter de sortir Ruben et Kaya de ce guêpier. J’avais cherché à prévenir les autres également mais… C’était trop tard. J’étais persuadé que Marlon aurait tué Duncan pour faire un exemple, mais il avait préféré le briser devant eux. Pour moi, il n’y avait plus rien eu à sauver à Nisqually. Plus rien qui n’en vaille la peine, en tout cas. Je n’aurais certainement pas risqué leur vie pour épargner la mienne, s’ils n’avaient pas fait le choix d’y retourner quand même. Mais sans le retour miraculeux de Juliet, je ne me serais pas laissé convaincre. Je lui murmurai à voix basse, quand elle posa sa tête contre la mienne. « Tu n’as pas fait que soigner ma jambe, tu m’as rendu de l’espoir. » On avait eu besoin d’y retourner avant tout pour avoir une chance de venir en aide aux autres. Au final, ils avaient réussi à se tirer de ce faux-pas par eux-mêmes, sans notre assistance. Est-ce que ça m’étonnait vraiment venant d’eux ?

Pour autant, aucun d’eux n’avait l’air d’en être rentré indemne. Je n’avais pas eu besoin de connaître l’état physique de Selene ou de Corray pour m’en rendre compte. Il me suffisait de croiser le regard de Juliet pour y discerner ce quelque chose de brisé. Elle tentait tant bien que mal de me le dissimuler, en détournant les yeux dès qu’elle en avait l’occasion, mais… On se connaissait depuis trop longtemps pour ignorer la détresse chez l’autre. Cette larme qui roula sur sa joue était comme un aveu muet également. Torturée psychologiquement…

Je pressai doucement son épaule, en un geste de soutien. « Eh… » Je la ramenai doucement contre moi. « Selene va s’en remettre… C’est une vraie lionne, ne l’oublie pas. » Je gardais cette foi aveugle en elle, en toutes circonstances. Pourtant, le récit de Juliet me glaça les sangs et parvint à me faire douter. Qu’est-ce qu’ils avaient infligé à Nihima exactement ? Et… Et Selene… Je laissais Juliet se dérober de ma prise, en larmes. J’étais encore trop sous le choc de ce que je croyais comprendre, dans ce qu’elle n’osait pas avouer à voix haute. Ce qu’ils lui avaient fait…

Après ce qui s’était passé à Nisqually, j’avais cru déjà voir toute la noirceur humaine. Sauf qu’en vérité, ils parvenaient toujours à faire pire. Je n’osais imaginer ce que Juliet avait dû endurer entre leurs griffes. Si certains avaient pu croire qu’elle s’en était sortie sans dommage, il n’en était rien. Je sentis une colère froide monter doucement en moi. Elle rongeait tout, comme de l’acide, si bien que je peinais à la refreiner. C’était la même sensation si inhabituelle pour moi que quand j’avais affronté Marlon en face à face. Je regrettais aussitôt mes paroles envers Selene. Non, il y avait clairement des choses dont on ne se remettait jamais, des choses qui vous changeaient irrémédiablement. Ce furent les pleurs de Juliet qui me ramenèrent lentement à la cruelle réalité. J’étais impuissant là encore. Je me contentai de refermer lentement des bras tremblants autour d’elle pour l’enlacer dans le dos, posant ma joue contre son épaule. « Juliet… Je suis désolé. Je n’aurais pas dû te forcer à m’en parler… » J’aurais pu lui réciter quantité de mensonges, comme quoi tout irait bien maintenant. Nous savions que c’était faux. Il y avait tellement d’incertitudes encore. « On est là… Je suis là… » C’était tout ce que je pouvais lui apporter, pour le moment.

Je ne pouvais m’empêcher de songer que Nisqually était certainement compromis. S’ils n’avaient rien dit sous la torture, alors quelqu’un d’autres avait néanmoins parlé. Ils nous avaient retrouvés, au pire moment. J’avais l’impression que tout s’était orchestré de façon admirable pour nous diviser afin que nous précipitions notre propre perte. Je brisai le silence, dans un murmure hésitant : « Et si… Et si on partait d’ici ? »
Revenir en haut Aller en bas  
Juliet Rosenfeld
Juliet Rosenfeld
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 316
Sujet: Re: Nightmare   Sam 17 Avr 2021 - 13:13
Joachim a manifestement son opinion sur l’utilité qu’elle a eu ce soir-là, et elle ne l’en fera pas démordre. Avec un pauvre sourire, elle resserre doucement son étreinte sur son cadet. Peu importe ce qu’il lui dit, elle a confiance en lui ; en eux tous. D’une manière ou d’une autre, ils auraient trouvé le moyen de reprendre Nisqually et d’arrêter Marlon et ses complices. En vérité, c’est ce qu’ils ont fait. De l’intérieur du camp, ses occupants ne se sont pas laissé faire et ont tout fait pour récupérer ce qui leur appartient de droit : la liberté, et leur foyer.

Préférant ne pas penser à ce qui aurait pu arriver s’ils n’y étaient pas parvenus, elle se concentre plutôt sur ce qui est. Sur l’horrible vérité qu’ils vivent désormais, et à laquelle ils ne peuvent échapper. Comme une poupée de chiffon, elle laisse Joachim la serrer contre lui pour la réconforter. Ce simple contact, loin de la révulser comme elle l’aurait cru, la réchauffe immédiatement, et elle réalise que depuis son retour, personne ne l’a touchée autrement que pour des soins médicaux. Des effleurements impersonnels, dénués d’âme. Comme si tous avaient craint qu’elle n’explose en milliers d’éclats. Mais pas Joachim. Lui la connaît suffisamment pour savoir qu’en ces instants de grande souffrance, elle a besoin d’être entourée et soutenue par ceux qu’elle aime.

Néanmoins, elle doute qu’il ait raison concernant Selene. L’esprit de cette dernière semble cette fois brisé au-delà de tout traitement, de tout retour à la normale. C’est exactement ce que Juliet craignait, et ce contre quoi elle luttait depuis des mois. La mission de trop, celle qui broierait Selene tout entière. Et en faisant le récit de cet épisode sombre, elle voit Joachim prendre conscience de l’ampleur des sévices qu’ils ont tous subi. Cette fois encore, il ne la laisse pas s’éloigner. Ne la laisse pas sombrer. Ses bras passés autour d’elle agissent comme un baume qui, s’il n’empêche pas les larmes de couler, l’empêche de se noyer totalement. Un moment s’écoule avant qu’elle ne parvienne à parler, se contentant de hocher la tête et de serrer la main de Joachim pour lui signifier qu’elle l’a entendu. Qu’elle sait pouvoir compter sur eux.

Se redressant un peu, elle passe finalement la manche de son pull sur ses joues humides, tentant de reprendre contenance. La proposition de son cadet n’est évidemment pas anodine et s’il lui avait posé la même question l’été précédent, elle aurait sauté sur l’occasion. Aujourd’hui, elle n’est plus aussi certaine de sa position. Je ne sais pas… Je ne partirais pas sans Selene, et elle n’est pas en état de voyager… Elle non plus, mais elle peut serrer les dents. Et puis… Juliet s’interrompt un instant, hésitant à croiser le regard de Joachim. Je ne veux pas partir sans être sûre… Sûre qu’Isaac est bel et bien mort. Evidemment, c’est un pari risqué. Combien d’entre eux ont réapparu après des mois de disparition ? Eli lui-même a refait surface alors que tous le croyaient mort. Peu importe le temps que cela prendra, elle refuse de quitter Nisqually sans avoir vu le corps sans vie d’Isaac. Et elle ne comprend même pas que Joachim puisse y songer.


above the clouds.
Milles Rêves en moi font de douces brûlures.
Revenir en haut Aller en bas  
Joachim Greene
Joachim Greene
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2042
Sujet: Re: Nightmare   Dim 2 Mai 2021 - 15:02
Je ne bougeai pas ni ne desserrai mon étreinte. J’attendais, immobile, que le flot se tarisse. Juliet avait besoin de temps, et tout ce que je pouvais lui donner en cet instant précis, c’était un peu de réconfort. Elle avait veillé sur moi et sur les autres jour comme nuit, pendant une dizaine de jours, sans jamais faillir. Est-ce que quelqu’un s’était souciée d’elle avant mon réveil ? Est-ce qu’elle avait simplement enfoui ses souffrances si profondément que personne n’avait remarqué la détresse qui était la sienne ? Je m’en voulais de réagir si tard, mais ma blessure m’avait tenue loin de cette réalité que je n’avais pas eu l’envie d’affronter. Maintenant, je me sentais de le faire, au moins pour elle. Mais pour Selene aussi, qui était revenue d’entre les morts, ou pour Ruben et Kaya qui m’avaient soutenu jusque là sans faillir.

Ce que nous avions vécu au fort en l’absence… Ce n’était tellement rien en comparaison de ce que New Eden leur avait fait subir. Marlon était un sale type, mais nous avions été en mesure de le raisonner. New Eden ? Ils ne nous lâcheraient plus. Nous leur avions infligé un coup dur à George. Ils cherchaient des responsables depuis. Ils finiraient bien par trouver notre camp, et c’était ce qui m’inquiétait. Je ne pouvais pas promettre à Juliet que tout irait bien, que c’était fini. Je redoutais la surenchère dans les violences à venir.

Je serrai sa main en retour en lui rendant un pauvre sourire, qui se voulait rassurant. Je le perdis peu à peu quand ma sœur de cœur refusa ma proposition, cette échappatoire qui se dessinait pour nous. « Pas maintenant… » Je baissai un peu la tête. Il n’était évidemment pas question de laisser Selene derrière, ni aucun de ceux qui comptaient pour nous. Je n’étais pas plus en état de sortir à l’heure actuelle. « Je veux dire… Ici, ils nous traitent comme si nous étions les fautifs. Les gens de la prison… C’est comme ça qu’ils nous appellent. Je me dis que… C’était mieux quand on était entre nous, qu’on n’aurait jamais dû leur ouvrir grand les portes de Nisqually vu comment ça a fini. » A qui pouvait-on faire confiance maintenant ? Je croisai rapidement son regard. « Ce que tu me racontes… Il y a quelqu’un qui nous a trahis, ou qui a trop parlé. Ca ne s’arrêtera jamais, si on reste ici. » Mais je comprenais ce qu’elle ressentait également. Je secouai lentement la tête avant de souffler d’une voix brisée : « Juliet, ça fait une semaine… » Est-ce qu’on pouvait encore se permettre d’espérer ? Ils les avaient laissés sans rien, dans des tunnels interminables. Les valides avaient beau avoir épluchés au peigne fin les environs après les révélations de Marlon, ils n’avaient rien trouvé. Chaque jour qui s’écoulait nous rapprochait peu à peu d’une cruelle réalité que nous serions bientôt forcés d’admettre.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Nightmare   
Revenir en haut Aller en bas  
- Nightmare -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: