The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le deal à ne pas rater :
Mannesmann – Set de tournevis – 18 pièces
13.02 €
Voir le deal

Ending
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Joachim Greene
Joachim Greene
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1902
Sujet: Ending   Lun 29 Mar 2021 - 11:48

23 mars 2021

Le trajet jusqu’à l’infirmerie me paraissait durer une éternité. J’étais quasiment certain que la compresse à ma jambe ne suffisait plus à endiguer le flot de sang. La plaie n’avait pas été soignée correctement, même si Juliet avait fait tout ce qu’elle avait pu avec les moyens du bord. Elle avait permis à la fièvre de reculer un peu, même si c’était impossible d’oublier cette douleur lancinante propre à rendre fou. Plus on avançait, plus je me reposais sur Kaya. Je sentais qu’elle était déséquilibrée par mon poids. Vu sa grimace contrite, ce n’était pas la grande forme non plus. « … T’es blessée quelque part ? » J’aurais dû le remarquer plus tôt.

Une fois à l’intérieur, Kaya m’aida à me coucher sur l’un des lits de camp pour reposer ma jambe. Je poussai un profond soupir de soulagement en constatant que personne n’était ici. Pas de Vivian pour me menacer de son arme. Pas d’Albert prêt à nous torturer pour savoir où était sa mère. Ca aurait tellement pu virer au drame… Je ne devrais pas me sentir aussi apaisé de les savoir morts tous les deux. Mais c’était le cas. Ils ne feraient plus de mal à personne.

J’entendis Kaya fouiller dans les placards, sans savoir exactement ce qu’elle faisait. J’attendais d’entendre au lointain des coups de feu, là où on avait laissé les autres, mais rien ne vint troubler ce silence étourdissant. Je fixai un point au-dessus de moi, quand soudain toute l’angoisse de ces derniers jours me prit à la gorge. Je tremblai comme une feuille, complètement à bout. Les larmes affluèrent sans que je puisse les contenir. Tout tournait dans ma tête, alors que nous n’étions plus que tous les deux. Juliet était revenue, mais est-ce qu’il en serait de même pour Selene, Raina, et Nihima ? Et dans quel état ? Je me souvenais des paroles de Marlon qui se vantait d’avoir tué mon père et les autres. Isalín était morte ensevelie. Est-ce que le décompte s’arrêterait là ? J’avais laissé Ruben partir avec les autres. Je n’aurais sans doute fait que les ralentir mais… Ils étaient encore une douzaine armés de fusils, prêts à en découdre avec eux. Tant que je n’entendais pas de détonation déchirée l’air, c’était que tout allait bien non ?

J’avais levé mon avant-bras pour dissimuler mon visage quand Kaya revint auprès de moi, gêné de m’être laissé aller à ce point devant elle. « Désolé… Je suis désolé… » Elle devait avoir peur pour sa mère, pour Ruben. Kaya aurait sans doute voulu se trouver partout ailleurs qu’ici, coincée avec moi.


« On peut seulement attendre du cheval le même degré de sensibilité qu'on lui montre,
le même degré de concentration qu'on lui offre.
Le travail avec le cheval commence par là, par nous-même. »
Revenir en haut Aller en bas  
Kaya Brown
Kaya Brown
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 575
Sujet: Re: Ending   Lun 29 Mar 2021 - 16:46
« Blessée, moi ? »
Elle décoche un petit regard amusé, un brin empli de fierté, au garçon qu'elle aide à avancer. Le tout, bien sûr, en boîtant à cause de ce foutu clou qui a décidé de faire l'amour à la plante de ses pieds nus. « C'est juste un p'tit clou d'rien du tout, t'en fais pas ! » Un p'tit clou d'rien du tout qui lui fait sacrément mal, oui ! Bien plus qu'elle n'oserait l'avouer. Mais suffisamment pour que ses grimaces régulières la trahissent. « J'ai connu pire ! » insiste-t-elle en faisant évidemment référence à ce moignon sur son bras gauche. Elle s'en remettra. Et elle espère qu'il en ira de même pour Joa'...

Parce que même si elle tente de ne pas trop le montrer et de conserver cet air détaché, l'état de son ami l'inquiète. Les infections, c'est l'un des pires trucs qui puisse arriver. Ca fauche des vies ! Et celle du jeune homme, elle y tient. Même si elle ne sait pas toujours comment le lui montrer.

En tout cas ils parviennent à l'infirmerie sans faire de mauvaises rencontres et après avoir aidé le blessé à s'allonger sur l'un des lits, elle se hâte de fouiller dans les armoires et le bureau indiqué par Juliet pour trouver les fameux antibiotiques. L'ennui c'est qu'il y en a pas mal. Peut-être un peu trop. « Heu... » hésite-t-elle. Est-ce qu'elle est sensé tout lui donner, dans le doute ? C'est pas un peu dangereux ? « Tu vas rire mais j'sais pas trop quoi t'donner, moi... » avoue-t-elle. À part l'alcool qu'elle tient dans les mains.

Elle revient vers l'intéressé et le découvre en train de cacher son visage. Elle imagine sans trop de peine ce qu'il cherche à cacher. D'ordinaire elle aurait fustigé cette faiblesse. Mais aujourd'hui est un jour spécial. Et l'absence de Nima lui donne à elle aussi l'envie de lâcher quelques perles cristallines. Tout comme ces excuses qui n'ont rien de nécessaires... « Eh... » commence-t-elle, un brin hésitante, en posant sa main sur le bras de son ami. Réconforter les autres, ça n'a jamais vraiment été son truc. « En fait j't'ai pas dit mais... J'ai trouvé que t'étais vachement doué pour fouiller des maisons et... d'autres trucs ! » Elle ne lui a pas encore fait de compliments aujourd'hui. Et les choses utiles qui ont terminé entre les mains des résistants sont à mettre au crédit du fils d'Isaac. Ou de ce qu'il reste d'Isaac, en fait. Mais inutile d'aborder le sujet maintenant !

Elle hésite encore puis lui tapote l'épaule. Un peu comme on peut le faire avec un petit chien pour lui montrer que l'on est fière de lui. « T'as pas à être désolé, tu sais ? » explique-t-elle calmement. « Moi j't'ai trouvé très courageux ! » assure-t-elle avant de se fendre d'un petit sourire. « Pour un visage pâle, hein, bien sûr ! » Elle repense à ce moment dans leur fugue où le jeune homme pensait qu'il allait se faire scalper lorsqu'ils envisageaient de rejoindre l'une des réserves indiennes de l'État. Le bon vieux temps...

« J'sais pas trop si les médecins normaux annoncent c'genre de trucs mais... » reprend-t-elle en coinçant la bouteille d'alcool entre ses cuisses puis en s'aidant de sa main pour la dévisser. « Y'a des chances qu'ça pique un petit peu ! » Elle suppose qu'il vaut mieux ne pas compter jusqu'à trois. Alors elle déverse le désinfectant sur la plaie d'un geste brusque. Surprise !


If they stand behind you, protect them.
If they stand beside you, respect them.
If they stand against you, defeat them.

Revenir en haut Aller en bas  
Joachim Greene
Joachim Greene
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1902
Sujet: Re: Ending   Jeu 1 Avr 2021 - 18:28
Je me frottai le visage de ma manche quand Kaya déposa une main sur mon bras. Le geste était apaisant et plutôt inhabituel venant d’elle. Je rivai un regard rougi sur elle, où une certaine incompréhension pouvait se lire. « Quoi… ? » Il me fallut deux secondes de plus pour comprendre ce qu’elle cherchait à dire. Je lui rendis un faible sourire, malgré mes joues humides. « Encore un de tes compliments bizarres… » C’était sa façon à elle de me consoler. Je n’étais pas certain que ce que j’avais trouvé pouvait être utile dans les circonstances actuelles. Est-ce qu’ils allaient s’en servir pour retourner la situation à leur avantage dans la salle principale ? J’espérais qu’ils allaient bien. On avait assez perdu de monde comme ça.

Kaya me sortit de mes pensées, me soufflant que je n’aie pas à être désolé. « Un peu quand même… Tu ne préférerais pas être avec Ruben quand il a besoin de toi ? » Moi si. Enfin si j’avais pu… J’étais étonné qu’elle ait plutôt choisi de m’emmener à l’infirmerie. Elle n’avait pas envie d’en découdre avec ceux qui s’en étaient pris aux nôtres ? Ce n’était pas comme si je risquais d’aller loin, dans mon état. Et voilà qu’elle se fendait d’un nouveau compliment. « Tu le penses vraiment ? » Il avait l’air encore plus bizarre que le précédent celui-là. Kaya ne m’avait jamais trouvé bien courageux, depuis qu’on se connaissait. Je soufflai sans vraiment la croire : « Tu te moques là. » J’avais passé mon temps à tenter de fuir ce guêpier pour les prévenir, qu’ils puissent se mettre à l’abri. Et on se retrouvait là, entre ces murs, parce que ma blessure s’était infectée et que c’était compliqué de faire autrement. Tu parlais d’une réussite…

J’étais surtout à bout et elle cherchait à me consoler un peu. C’était… Sympa. Enfin, ça c’était ce que je croyais avant qu’il lui prenne l’envie de me vider la bouteille de désinfectant sur ma plaie. Je me redressai aussitôt en hurlant de douleur, attrapant ma cuisse à deux mains. Cette fois, je savais très exactement pourquoi je pleurais. « Putain, Kaya ! T’es complètement tarée ! » Je me rejetai en arrière, alors que la douleur était telle que je peinais à respirer calmement. Je vis Kaya disparaître et réapparaître plus tard, sans bien comprendre ce qu’il se passait. J’avais peut-être tourné de l’œil quelques secondes.

« Passe-moi la boîte… Les antibio… » J’avais tellement mal que c’était à se frapper contre les murs, sauf que j’avais encore besoin de ma tête pour réfléchir à sa place. Elle risquait de m’achever sinon ! « Il y a des généraux… Qui marchent pour tout… Je crois. » La couleur des comprimés dansaient sous mes yeux. Je secouai un peu la tête pour me concentrer. J’en attrapai deux, en espérant ne pas me tromper, sinon j’allais faire encore pire qu’elle. « Compresse, bandage… » J’énumérai, comme je pouvais. Je tournai un peu la tête sur le côté. « … Un truc sucré ? » J’allais vraiment faire un malaise sinon, dès que le coup de chaud qu’elle venait de me mettre serait passé. « On ne peut même pas clamser en paix avec toi… » Si je lui avais dit avoir un pied dans la tombe, Kaya me l’aurait amputé pour régler le problème. C’était parfaitement son genre.


« On peut seulement attendre du cheval le même degré de sensibilité qu'on lui montre,
le même degré de concentration qu'on lui offre.
Le travail avec le cheval commence par là, par nous-même. »
Revenir en haut Aller en bas  
Kaya Brown
Kaya Brown
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 575
Sujet: Re: Ending   Jeu 1 Avr 2021 - 20:42
« Tu préférerais des insultes ? »
Elle lui décoche un petit regard espiègle accompagné de l'un de ses sourires. L'air interloqué de son ami l'amuse au plus haut point. Suffisamment pour chasser l'espace d'un instant ses inquiétudes quant à sa mère et aux autres qui sont encore sur le terrain en ce moment. « Ce serait moins bizarre pour toi ? » Elle le taquine, cherche à lui remonter le moral. À sa façon. Elle n'a jamais été bien douée pour ça mais il n'empêche qu'elle ne reproche absolument rien à son camarade.

Elle lui assure donc dans la foulée qu'il n'a pas à se sentir désolé. Joa' n'a pourtant pas l'air convaincu et lui demande si elle ne préférerait pas être aux côtés de Ruben en ce moment. La lakota hausse les épaules : « Disons que je suis pas convaincue qu'il aimerait m'avoir à ses côtés, lui. » Elle esquisse une petite grimace. « Et de toute façon j'allais pas t'laisser entre les mains de n'importe quel incompétent ! » Elle pense à Juliet en disant ça, notamment. Celle qui s'est enfuie en abandonnant sa mère aux mains de l'ennemi. Mais elle s'abstient pour l'instant de dire du mal de cette fille que son ami apprécie tant. « Et puis, eh, on a encore jamais joué au docteur ! » De manière conventionnelle, bien sûr. Elle n'allait quand même pas manquer l'occasion de lui sauver la vie, si ?

Et puis bien sûr qu'elle pense les compliments qu'elle lui a adressés. « Tu m'as déjà entendue dire un truc que j'pensais pas ? » lui demande-t-elle. « Bon... À part les fois où j'dis que j'vais tuer Ruben quand il laisse traîner ses chaussettes partout ! » Et peut-être deux trois autres trucs du genre, aussi. Peu importe. « J'suis vraiment fière de toi ! J'en connais quelques-uns qui auraient passé leur temps à se plaindre dans ton état ! » assure-t-elle plus sérieusement en hochant la tête puis en lui tapotant le torse d'un geste presque maternel.

Lorsqu'elle déverse l'alcool sans le prévenir sur sa plaie, par contre, elle est largement moins délicate. Elle sursaute quand Joa' se met à hurler avant de plaquer un index sur sa propre bouche : « Shhhh ! » Ils ne doivent pas se faire repérer, là ! Et le jeune homme lui reproche d'être tarée. « Bah quoi ?! Y'a une manière douce de faire ça, pt-être ? » Elle fait ce qu'elle peut, là ! Le faire souffrir, c'est pas exactement sa priorité. « Au moins c'est propre, maintenant ! » Et de toute façon il pourra se venger un peu plus tard lorsqu'elle s'occupera de son pied.

En tout cas le choc semble lui avoir remis les idées en place et il commence à lui indiquer ce qu'elle doit lui donner. Elle s'exécute de son mieux et avec application, déambulant à cloche-pied dans la pièce. « Des compresse et des bandages, okay ! » répète-t-elle avant de lui apporter le matériel adéquat. « Un truc sucré... Un truc sucré... » Elle balade son regard à la recherche de... « Hein ? Un truc sucré ?! » Elle se retourne vers lui et le questionne du regard. « Tu peux pas attendre encore un peu pour la bouffe ? » Elle aussi, elle a faim. Mais il y a plus urgent que son estomac, là : sa jambe !

Et la voici qui lève les yeux au ciel lorsqu'il lui reproche de ne pas pouvoir clamser en paix. « Oh ça va, tu vas pas clamser ! C'est juste un... p'tit coup d'couteau d'rien du tout ! » Elle se montre moins assurée sur la fin de sa phrase. C'est vrai que ce n'est pas beau à voir. Mais de là à l'enterrer. « On dirait p't-être pas mais là, j'essaie d'te sauver la vie ! » indique-t-elle, un brin blasée, en revenant vers lui pour appuyer avec les compresses propres sur la plaie. « On pourrait utiliser une agrafeuse, non ? » propose-t-elle à son camarade. Pour refermer la plaie. « J'ai bien fait de tabasser Denise, tu crois ? » Elle va le distraire. Ca aidera pour la douleur. Et ça l'empêchera peut-être de trop critiquer son travail exceptionnel...


If they stand behind you, protect them.
If they stand beside you, respect them.
If they stand against you, defeat them.

Revenir en haut Aller en bas  
Joachim Greene
Joachim Greene
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1902
Sujet: Re: Ending   Dim 4 Avr 2021 - 14:52
« Non… Tu peux continuer. C’est trop drôle… » Quand on le disait sur ce ton traînant, ça n’avait pas l’air. J’étais sérieux pourtant. C’était disons… Quelque chose d’assez unique à nous deux ? Ca me plaisait quelque part. Je n’étais pas certain que Kaya sache vraiment ce qu’elle disait dans ces moments-là, mais l’intention comptait à mes yeux. Elle cherchait toujours à bien faire.

Je poussai un léger soupir. Ruben aussi savait qu’elle croyait toujours en ce qu’elle faisait. « Il finira par te pardonner… » A défaut de le comprendre, peut-être. Je n’avais pas assez d’énergie à lui revendre pour lui expliquer un peu mieux ce qui pouvait se passer dans la tête de mon meilleur ami. En d’autres circonstances, j’aurais pris ce temps pour elle, parce que je savais à quel point il était important à ses yeux. Mais dans l’immédiat, j’étais surtout soulagé qu’elle ait décidé de m’accompagner. « Je suis content que tu sois là. » Même si je n’avais pas vraiment envie de jouer au docteur avec elle. Juliet était plus douée pour ça.

Je soufflai ce qui s’apparentait presque à un rire, quand Kaya chercha à me faire comprendre que tous ces compliments étaient sincères, même quand elle disait à quel point elle me trouvait courageux, et qu’elle était fière de moi. « Arrête… Je vais surtout finir par croire que tu me dis ça… Parce que t’es sûre que je vais y rester. » Elle y mettait beaucoup trop de conviction. « Dans les jeux-vidéo… C’est toujours ce qu’on dit avant que le personnage secondaire meurt… » Et j’en étais un dans son histoire, non ?

La suite me fit bien moins rire, quand elle s’y prit comme une barbare pour soigner ma plaie. Je lâchai même une flopée de jurons, ce qui était assez inédit de ma part. Elle me demandait de souffrir en silence en plus ?! Je la fusillai aussitôt du regard. La plaie était propre maintenant, c’était une évidence. Kaya s’exécuta rapidement quand je lui réclamais compresses et bandages. Je plaquai la première sur ma plaie avant d’enrouler avec des mains tremblantes ma cuisse dans le bandage. J’avais du mal à serrer, mais il n’était pas question que je lui demandais de l’aide pour ça. Elle allait juste faire pire !

Je me laissai retomber en arrière quand Kaya cherchait désespérément quelque chose de sucré avant de comprendre que je venais de l’envoyer sur une fausse piste. Bon… On pouvait toujours rêver. J’avais tellement faim, ça m’aurait bien aidé. Je lui lançai un regard davantage blasé quand elle tenta de minimiser ma plaie. On savait tous deux qu’on pouvait décéder de blessures pareilles… Mais peut-être qu’elle avait besoin elle aussi d’être rassurée ? « Ca ira… Ca va le faire… » J’avais plus confiance envers les antibiotiques que ses méthodes pour me sauver la vie par contre, surtout quand elle proposa d’utiliser une agrafeuse. « Tu… Touches à rien ! » Je venais de bander ma plaie, hors de question qu’elle me la suture salement. C’était trop tard pour ça de toute façon, on ne suturait pas une plaie infectée. Les médecins verraient plus tard ce qui serait rattrapable.

Avec elle, rester conscient était une question de survie. Si je tournais de l’œil, elle allait trouver le moyen de me ramener sur terre de la manière la moins agréable possible. « Va t’occuper de ton pied… » Oui, voilà. Qu’elle me laisse un peu tranquille. Je fermai un peu les yeux, le temps de me remettre de mes émotions, quand elle se mit subitement à me parler de Denise. Je grimaçai un peu, en songeant de nouveau à ce qu’il se passait à l‘extérieur. « … Non. » Ca n’allait sans doute pas lui plaire d’entendre ça. « Mais je comprends pourquoi tu l’as fait… » On avait eu tous envie de le faire. « Ta mère est encore en vie, Kaya… On va la retrouver. » New Eden avait encore besoin d’eux pour les faire parler. Nihima était coriace, ça leur prendrait du temps de la faire céder. Il y avait encore une chance de les sortir de ce mauvais pas avant qu’il ne soit trop tard.


« On peut seulement attendre du cheval le même degré de sensibilité qu'on lui montre,
le même degré de concentration qu'on lui offre.
Le travail avec le cheval commence par là, par nous-même. »
Revenir en haut Aller en bas  
Kaya Brown
Kaya Brown
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 575
Sujet: Re: Ending   Dim 4 Avr 2021 - 20:42
« Alors si ça t'fait rire... »
Elle va continuer à lui en offrir, des compliments. Il faut dire qu'elle s'amuse beaucoup aussi et puis que c'est un peu un petit truc entre deux. Quelque chose qu'il ne partage pas avec Ruben, en prime. C'est suffisamment rare pour être souligné. D'autant plus qu'ils sont de véritables frères siamois, ces deux-là !

« On va s'taper dessus un bon coup et ça ira, oui ! » acquiesce-t-elle quand son ami lui arrange que ça va s'arranger entre l'afro-américan et elle. C'est comme ça ! C'est leur manière à eux d'évacuer la pression et de mettre les choses à plat. Elle recroise le regard de Joa' quand ce dernier lui explique qu'il est content qu'elle soit là. Sa main vient effleurer sa joue tandis qu'elle lui décoche un petit sourire. « Moi aussi ! » Et elle est touchée par la remarque de son camarade. C'est peut-être bête mais elle a parfois besoin de quelques mots gentils, Kaya.

Et le voici qui a l'impression qu'elle se comporte de la sorte parce qu'elle est convaincue qu'il va mourir. Elle redresse le regard, retrouve assez aisément un air grave et lâche un petit soupir blasé. « J'vais pas t'mentir, Joa' ! Y'a au moins une chance sur deux qu't'y restes, oui... » Franchement ? Elle en doute. Ils sont maintenant à l'infirmerie et disposent de tout le matériel dont ils ont besoin pour gagner du temps avec qu'un vrai médecin fasse son apparition. Elle s'inquiétait bien davantage quand il se vidait de son sang sur ce canapé. Ou ce lit, elle ne sait plus trop bien. « Puis tu peux pas être l'personnage secondaire ! » assure-t-elle dans la foulée lorsqu'il formule un parallèle avec les jeux vidéos. « T'es le visage pâle du crew ! C'est moi la minorité ethnique, ici ! Avec Ben ! » C'est donc elle qui devrait y passer la première en toute logique. Ou l'afro-américain.

La suite se résume à de l'alcool versé sur une plaie, le cri de son propriétaire et les reproches de la lakota. Ce qui est sûr c'est que l'adolescente n'a plus exactement envie qu'elle l'aide. Kaya hausse les épaules : « J'suis là si jamais, en tout cas ! » Mais il a effectivement l'air de gérer. Et la voici qui s'installe à son tour et observe la plaie sale dont s'écoule encore un peu de sang. « J'espère que j'vais pas choper la malaria ou un truc du genre... » grogne-t-elle. De son côté Joa' estime qu'elle a eu tort de s'en prendre à Denise. Même si, à l'entendre, il comprend ce qui a motivé son geste. Et puis il lui assure dans la foulée qu'ils vont retrouver sa mère. « Je sais, oui ! » répond-t-elle après un vague hésitation. Elle tente de faire preuve d'assurance, de se focaliser sur la confiance qu'elle place en sa mère et le courage dont elle est dotée. Mais dans les faits, elle n'en sait rien... « Elle est forte ! C'est pas quelques fanatiques qui vont l'envoyer rejoindre les esprits... » Mais c'est surtout elle qu'elle essaie de convaincre, là !

L'adolescente saisit la bouteille d'alcool et l'observe avec une certaine appréhension. Elle espère vraiment qu'elle ne va pas se mettre à crier. Joa' serait trop ravi de se moquer à son tour... «Tu penses qu'elle a souffert ? » demande-t-elle à son cadet. « Isa' ? » Elle espère que non, que ça a été rapide. Mais elle en doute. Finir écrasée, ça doit être vraiment angoissant. A quoi a-t-elle pu penser quand l'oxygène s'obstinait à fuir ses poumons ? Lors de ce quelques instants, probablement trop longs, qui précèdent le trépas. « J'ai jamais pensé à lui demander si elle était croyante... » déplore-t-elle. « J'espère qu'elle est bien, là où elle s'trouve maintenant ! »

Et la voici qui verse d'un coup sec l'alcool. Alors non, elle ne crie pas. Mais elle serre les dents si fort qu'elle a l'impression qu'elle va les éclater. Elle se relève vivement, lâche le désinfectant et sautille sur place en agitant les bras. « Putain !! » jure-t-elle. Elle a beau avoir perdu un bras, la douleur ne reste jamais agréable. Et parfois même surprenante. « MAIS TU POUVAIS PAS M'AVERTIR ?! » Que ça faisait aussi mal ! Oui, c'est de la faute de Joa' ! Parce qu'elle a besoin de focaliser sa colère née de la souffrance sur quelqu'un.

Mais elle se calme, Kaya. Et elle revient finalement s'installer sur sa chaise avant de lui tendre son pied sale. « Ca t'ennuierait d'me... » l'aider ? Oui, c'est le terme le plus adéquat. Mais c'est toujours un peu difficile à demander. « Tu vois ? » Lui bander le pied. Lorsqu'il aura terminé de s'occuper de lui, évidemment. En attendant elle garde son pied posé sur son lit, là où il ne peut pas l'oublier. « T'étais amoureux d'Isa' ? » lui demande-t-elle, par désir de faire la discussion. Et puisque l'intéressée ne rentrera plus jamais, il peut le lui avouer sans crainte maintenant, non ?


If they stand behind you, protect them.
If they stand beside you, respect them.
If they stand against you, defeat them.

Revenir en haut Aller en bas  
Joachim Greene
Joachim Greene
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1902
Sujet: Re: Ending   Mer 7 Avr 2021 - 15:12
C’était étrange d’entendre Kaya presque se réjouir à l’idée de s’écharper avec Ruben. J’eus un demi-sourire, presque amusé à m’imaginer la scène. « Vous allez encore faire ça quand je serais convalescent hein… » Ils réglaient toujours leur compte quand j’avais le dos tourné. A croire qu’il y avait de l’eau dans le gaz entre eux seulement quand je n’étais pas là pour les tempérer un peu. Ou alors, c’était leur manière à eux de s’exprimer.

Je rendis un regard un peu surpris à Kaya quand elle passa une main sur ma joue, dans un contact léger. Venant d’elle, c’était plutôt inattendu. Surtout après m’avoir dit qu’elle allait casser la gueule à Ruben. Ca ne faisait qu’alimenter encore mon impression qu’elle se comportait différemment parce que j’allais y passer. Je poussai un soupir quand elle se moqua gentiment de moi à ce sujet. Là, c’était bien de la moquerie non ? Je commençai à me méfier avec elle. « Arrête… » Et comment ça, je ne pouvais pas être le personnage secondaire ? Je la détaillai sans bien comprendre, quand elle me balança que Ruben et elle faisaient partie de la minorité. « Je t’ai jamais dit que j’étais d’origine juive ? » On ne pouvait pas faire pire en matière de persécution à travers les âges non ?

Kaya commençait enfin à se préoccuper de son sort plutôt que du mien. J’espérais pouvoir un léger répit, même si elle risquait de me secouer si je faisais mine de dormir. La connaissant, elle ne me laisserait pas en paix avant l’arrivée d’un potentiel médecin. Le problème ? C’était que la situation n’était toujours pas sous contrôle. Quand ce serait le cas, l’infirmerie serait rapidement le meilleur endroit où se trouver, sans aucun doute. Et moi, j’aurais envie d’être partout ailleurs.

« Tu vas pas chopper la malaria… » Je soufflai d’une voix éteinte, avant de reprendre sur un ton un peu plus joueur. « Le tétanos, peut-être… Ton vaccin n’est plus à jour, si ? » Je me demandais si elle allait me croire sur parole. Je l’observai aller et venir à travers l’infirmerie, en tentant avec plus ou moins de succès de lui faire penser à autre chose. J’écarquillai un peu les yeux quand Kaya me demanda sans détour si elle avait souffert. « Qui… ? » Elle ne parlait plus de sa mère, cette fois. Isalín. Je lui rendis une grimace contrite, en imaginant l’islandaise se faire ensevelir vivante. Ma voix se brisa sous le coup de l’émotion. « Si elle est morte sur le coup… Non. » Sinon, ça pouvait être affreusement long, privée d’oxygène… Je ne voulais même pas y penser. « Je crois que Tomas… » Je ne finis ma phrase. Tomas aussi était probablement mort avec elle. « Ils… Ils partageaient les mêmes croyances, non ? » J’aurais peut-être dû lui poser davantage de questions à ce sujet. Il y avait tellement de choses qu’on n’avait pas pu se dire.

Kaya interrompit le flot de mes pensées par une exclamation surprise. Je me retournai vers elle alors qu’elle sautillait, en proie à une soudaine agitation. Je ne savais plus vraiment si j’avais envie de pleurer ou de rire, quand elle me reprocha de ne pas l’avoir prévenu. Sans doute un peu des deux. « Viens là. » Je me redressai un peu pour attraper son pied et l’aider à le désinfecter avec un linge propre. Une fois la blessure nette, je pris une des compresses qu’elle m’avait apportées précédemment et enroulait le bandage aussi fermement que je pouvais y parvenir autour de sa cheville. Je me figeai dans mon mouvement quand elle me posa une nouvelle question, à laquelle je m’attendais encore moins. « Amoureux ? Non… Je sais pas… Peut-être ? » Je cherchai de quoi maintenir le bandage en place, tout en réfléchissant. Isalín ne m’avait jamais répondu, depuis ce jour-là, au bord du lac… Je secouai négativement la tête. « Ca n’a pas d’importance, de toute façon. Ce n’était pas réciproque et… Elle n’est plus là. » Je me bricolai un sourire en relevant la tête vers Kaya. « Voilà, c’est bon. »


« On peut seulement attendre du cheval le même degré de sensibilité qu'on lui montre,
le même degré de concentration qu'on lui offre.
Le travail avec le cheval commence par là, par nous-même. »
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Ending   
Revenir en haut Aller en bas  
- Ending -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: