The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-33%
Le deal à ne pas rater :
Moustiquaires ajustable pour fenêtre avec toile 150×180 cm
11.99 € 17.99 €
Voir le deal

Ne t'arrête pas quand t'as mal mais plutôt quand t'as tout donné
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Isha Cornwell
Isha Cornwell
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Exiles | Chasseur de primes
Bad Boy Sensible
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3751
Sujet: Ne t'arrête pas quand t'as mal mais plutôt quand t'as tout donné   Ven 12 Mar 2021 - 14:48
Celui qui aime les chats chimie


Le 9 mars au matin



Comme tous les matins, je me lève aux aurores, je n’ai jamais été un gros dormeur et avec l’arène j’ai gardé de bonnes habitudes. Aucun jour sans me dispenser de mes katas, d’un footing et de taper dans un sac. Cela étonne souvent que je sois aussi rigoureux avec mon entrainement, mais, même si on me prend souvent pour un branquignole, je vais vous confier un secret : on en arrive pas au niveau ou je le suis sans se sortir les doigts du cul.

Avant l’arène, j’étais un merdeux, j’avais appris a me battre avec mes frangins et dans les centres de délinquant. C’était violent, sans technique, juste pour faire mal. Et puis il y a eu l’arène et là, ca a été une autre histoire. On m’a appris des techniques, des prises, des méthodes, des moyens pour m’adapter a mes adversaires sans faire n’importe quoi ou peter un câble des que je me mange un coup. Parce que j’ai ca aussi a gérer, si je perds le contrôle en plein combat, c’est de suite une autre partition. En tout cas ca a grave marché de ouf pas seulement pour me faire progresser, mais aussi pour me canaliser.

Je me fous vachement moins en rogne depuis que je fais ça mais je sais pertinemment que le jour ou j’arrête, le jour ou je sais plus me défouler dans la cage ou sur ceux et celles qui me cherchent des poux, mes démons seront toujours là a m’attendre au virage. Les derniers événements m’ont pas mal laissé a réfléchir aussi.

Jen ‘ai aucun doute sur mes capacités, surement, d’ailleurs, que je suis un peu trop sur de moi de ce coté là, mais ca, je m’en rends pas vraiment compte. Sauf que je ne sais pas être partout et vu le drame qu’il y a failli y avoir lors de notre dernière mission, j’estime que le meilleur moyen de protéger ma femme, c’est surement plus de lui apprendre a ce battre.

Je lui en ai parler il y a quelques jours, malgré sa grossesse encore tenue secrète, je ne veux pas attendre. Le hic c’est que j’ai besoin d’ne troisième personne pour ca, car, malgré tous mes efforts, j’ai parfois un peu de mal a doser. J’ai bien été chercher ma bro dans sa chambre mais j’avoue encore essayer d’oublier ce que j’ai vue. Gros trauma là. Putain, ca dure combien de temps une nuit de noce ?

Bon, du coup, faut qe je trouve une remplaçante parce que je suis pas sur que mes neurones aient envie de retenter de voir le cul de Maes ni le reste, surtout après ce qui s’est pas passé dans la prison. Mais c’est vrai qu’il a un cul de meuf putain. Emie m’attends là ou le Joa a aménagé notre espace de sport et moi j’ai toujours personne pour mettre en face de ma femme.

C’est la que le destin, ou le pas de bol pour certaine, se met en branle, alors que je pense rejoindre Emie pour lui dire « pas ce matin chérie, y’a Allia qui avait pas assez la migraine hier soir » je passe par la salle commune ou je vois… heu… c’est qui déjà… la nouvelle a un nom pas très de chez nous. Tchatcha, Shakira, Sashimi ou Shasha… je sais plus, mais on s’en branle.

« Hey toi ! T’es pas encore venue a l’entrainement ? »


Je prends un air mis « oulalalalala c’est pas bien » et « allez on se bouge ».

« On t’a pas expliqué ? C’est obligatoire !! Allez hop hop !! Tu as 5 minutes pour nous rejoindre c’est la pièce au fond a gauche. Comme ca je verrais ton nivaux aussi. »


Ouai, c'est pas vraiment vrai mais c'est du detail. A force de me sentir dans la tete d'une menteuse traitresse chez les expendables, je garde certains travers. Fier de moi je vais rejoindre Emie qui s’échauffe :

« C’est bon, on a Sashimi qui nous rejoint !!! Elle etait top motivée aussi.»




Codage par Libella sur Graphiorum






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Sasha Critchlow
Sasha Critchlow
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Exiles
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 173
Sujet: Re: Ne t'arrête pas quand t'as mal mais plutôt quand t'as tout donné   Ven 12 Mar 2021 - 16:13
« Mmh ? »
La tête affalée sur la table, l'esprit largement embrumé, Sasha pose le regard sur Isha. C'est bien son prénom, non ? Elle n'est plus trop sûre des conversations de la veille. Elles lui semblent perdues dans les nimbes de sa mémoire. En fait, la pharmacienne n'est même pas sûre que l'homme s'adresse bien à elle. « Moi ? » s'étonne-t-elle. Elle se masse la nuque, baille et observe autours d'elle. Oui, elle est la seule autre personne dans la salle commune.

Sasha, elle n'avait plus bu depuis longtemps. Et seulement pour se préserver du froid, en général. Une cuite comme celle qu'elle a prise la veille, elle n'est plus vraiment armée pour y faire face le lendemain. Et très franchement elle se demande depuis de longues minutes maintenant pourquoi elle ne se réveille pas dans sa chambre. «Entraînement ? » Valérian ne lui a pas parlé de ça pour autant qu'elle s'en souvienne. Toutefois elle n'est pas du genre à remettre en doute les propos d'une personne. « Obligatoire ? » Elle hausse les épaules, baille à nouveau et manque de se casser la figure en se relevant de sa chaise. À défaut, elle se contente simplement de tituber un instant jusqu'à retrouver son équilibre. Ou un semblant d'équilibre, en tout cas. Elle est loin d'avoir évacué le whisky d'Anton de ses veines...

Elle est toujours dans sa robe à froufrous, la jeune femme. Alors elle est ravie d'entendre qu'elle dispose de cinq minutes pour aller se changer et se rafraîchir. Elle se dirige vers sa chambre. Elle essaie, en tout cas. Et quand elle la trouve enfin, elle a déjà dépassé la limite de temps imposée par Isha. Elle enfile son vieux t-shirt sale, son jeans troué et se plonge la tête dans l'eau dans l'espoir de retrouver ses esprits. Au final elle termine surtout mouillée.

Et puis elle doit maintenant rejoindre la salle d'entraînement. Là encore, il lui faut un certain temps. Et après avoir ricoché contre le cadre de la porte et manqué de s'étaler sur le sol une nouvelle fois. elle découvre Emilie en train de s'échauffer et, bien sûr, Isha. L'évidence la rattrape. Ils vont faire du sport ! « Ah ! » Elle parvient à s'étonner alors qu'au final c'était évident qu'ils n'allaient pas s'entraîner à jouer aux cartes. Elle n'a rien contre le sport en général. C'est même excellent pour la santé. Mais l'idéal, c'est quand même d'en faire quand on arrive à discerner sa gauche de sa droite...

Elle ne sent donc pas trop apte pour ce genre de trucs, là. Elle ne peut pas simplement s'asseoir dans un coin de la pièce et observer de son regard vitreux le couple ? « Emilie ? Techniquement tu pourrais m'faire une dispense de sport, non ? Parce que là, j'ai.... j'suis... » comment pourrait-elle présenter la chose simplement au cas où elle ne serait déjà pas assez évidente. « J'suis encore à moitié bourrée sur les bords ! » Ca va pas le faire du tout. Mais alors pas du tout ! « Et même au milieu ! » Il lui manque une bonne centaine d'heures de sommeil, là !

Et comme Sasha compte parmi ces gens qui aiment aller vers l'autre, qui témoignent leur affection sans réelle gêne et par pure spontanéité, elle vient s'effondrer à moitié dans les bras de la sage-femme. « Sauve-moi ! » supplie-t-elle. Une dispense ! Juste une toute petite dispense ! Elle se la ferait bien elle-même si seulement elle était capable d'écrire un truc à peu près cohérent. Eh mais en fait... ?! Y'a plus besoin de dispenses en 2021, si ? Genre c'est la fin du monde et les gens se foutent de ce genre de trucs maintenant. Mais Isha a l'air vraiment décidé à lui faire faire des trucs sains ce matin ! « S'il-te-plaît ! » Si elle se fie à Anton c'est elle qui est la plus intelligente des deux. Elle pourrait obliger son conjoint à la laisser cuver en paix, non ?


Wherever there is a human being, there is an opportunity for a kindness.
Revenir en haut Aller en bas  
Emilie Knox
Emilie Knox
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Medic | The Exiles
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 768
Sujet: Re: Ne t'arrête pas quand t'as mal mais plutôt quand t'as tout donné   Ven 12 Mar 2021 - 19:16


Il était encore tôt ce matin, très tôt, trop tôt sans doute. Isha ne tenait plus en place dans le lit et même si Émilie n’avait pas bu une goutte d’alcool lors du mariage, dû à sont état, elle aurait préféré rester au lit encore peu. Son homme, ne semblait pas de cet avis. Après qu’elle se soit retournée en rouspétant un peu, elle finit pas ouvrir ses yeux et à les poser sur son compagnon « Sérieux ? Maintenant ? Mais j’ai à peine dormi ! » Elle avait même tenté de l’amadouer avec ses petits yeux de chiots battus, mais rien n’y avait fait, le mécano voulait absolument qu’ils s’entrainent et surtout, elle avait dit qu’elle viendrait s’entrainer avec lui pour apprendre à se défendre. Elle souffla, fortement quand même histoire d’être sûr de se faire entendre et se leva « Hmm, t’as intérêt à me faire un petit déjeuner d’ogre après ça » Enfin, elle se leva et enfila une tenue dans laquelle elle serait à l’aise pour transpirer.

Une fois prête, elle se dirigea machinalement vers la salle de sport. Sur le chemin elle tenta une nouvelle fois de se réveiller et de se persuader que cet entrainement lui serait plus que bénéfique. Quand bien même elle le savait, se lever aussi tôt était un crime, surtout après une soirée comme celle de la veille. Elle bien sûr, aurait préféré passer sa matinée au lit dans les bras de son futur époux, car après, il fallait s’occuper de Gemma, et malgré le fait qu’Émilie adorait passer ses journées avec elle ou la voir faire de la mécanique avec son père, jusqu’à ce que cette adorable fillette ne daigne se rendormir, ils n’avaient plus vraiment de temps pour eux seuls. Elle soupira en arrivant, se demandant bien comme il allait faire pour l’entrainer sans lui faire mal. Parce qu’il fallait bien l’avouer, le mécano était parfois … un peu brute dans ses gestes.

Studieuse comme à son habitude, elle se décida à s’échauffer, en attendant qu’Isha ne veuille bien se montrer. Il n’allait quand même pas lui poser un lapin ? – Ce serait quand même ironique pour un type qui à peur de ça – Non, parce que sinon, elle n’hésiterait pas une seconde à retourner se coucher. Finalement, il arriva tel le vainqueur annonçant à haute vois que Sashimi serait parmi eux pour l’entrainement « Sashimi ? T’es sérieux la Isha. Elle s’appelle Sasha ! » Elle éclata de rire. Il y avait plein de choses pour lesquelles elle admirait son compagnon, mais il y en avait aussi plein pour lesquelles elle désespérait qu’il n’arrive un jour. Les prénoms, dès que ça sortait trop de l’ordinaire ce n’était pas pour lui. Elle rajouta « Bon tant mieux si elle est motivée, je ne me serais pas levé que pour tes beaux yeux ! »

Enfin la jeune femme arriva, enfin, tenta d’arriver. La sage-femme ne put se retenir de faire les yeux ronds en voyant l’état dans lequel la jeune femme se présenta dans la salle. Isha avait parlé de quelqu’un de motivé mais la … Elle semblait plutôt complètement crevée oui. Elle posa ses yeux sur lui l’air un peu renfrogné « Mais … Tu lui as demandé au moins si elle était volontaire pour venir ou tu l’as forcé ? » Elle se doutait malheureusement de la réponse. Sasha confirma ensuite qu’elle n’était clairement pas apte pour un entrainement, encore saoul de la veille. Lorsqu’elle vient s’étendre dans les bras d’Émilie, la blonde lui sourit. Elle ne pouvait pas faire grand-chose à vrai dire et même si elle se mit à la supplier, la sage-femme se contenta de lui tapoter gentiment la tête et d’y coller contre elle la sienne « Désolé ma belle, mais il va falloir t’y coller » Puis en montrant Isha du doigt elle ajouta « Tu vois, le grand gaillard là, il ne va pas te lâcher jusqu’à ce que tu transpire par toutes les surfaces de ton corps. Et sinon, il va se fâcher. Et quand il se fâche, il est effrayant, crois-moi, même moi je ne l’arrête pas ! » Elle rigola de plus belle et levant la jeune femme qui s’était avachie contre elle, elle lui posa les mains sur les épaules et tenta de motiver la petite blonde en face d’elle « Et puis, transpirer ça va te faire dé-saouler. Hop, motive-toi petit chat ! »







   Quand le monde s'est effondré, chacun de nous à sa manière à été brisé. C'était difficile de savoir qui était le plus fou.
Moi, ou tout les autres ?
Je suis celle qui fuit les morts autant que les vivants, hantée par ceux que je n'ai pas su protéger. Alors je subsiste dans cette désolation. Une femme,réduite à un seul instinct, survivre.

   
Revenir en haut Aller en bas  
Isha Cornwell
Isha Cornwell
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Exiles | Chasseur de primes
Bad Boy Sensible
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3751
Sujet: Re: Ne t'arrête pas quand t'as mal mais plutôt quand t'as tout donné   Sam 13 Mar 2021 - 9:44
Celui qui est sans pitié

« C’est quel Héro Marvel ça ? »

Quand Emie me reprends sur le prénom de la nouvelle, Chacha, je suis sur que c’est son nom de code. Je reste a la regarder avec les sourcils froncés. C’est quand même pas comme ca qu’elle s’appelle en vraie la greluche a froufrou ? Non mais elle plaisante là ? C’est quoi ce prénom de merde ? Encore une qui a du faire passer une grossesse de merde a ses parents, ou qui en avaient des compléments cons qui espéraient un matou a un bébé. Un peu comme Sam et Dean qui espéraient des garçons. Oh et pis on s’en branle hein ?

De toute façon elle avait une tête de poisson mort ce matin, autant dire que ca lui va bien son surnom a la bleu si c’est pas son vrai prénom. Moi, pour que je retienne les noms, faut soit des boobs de ouf, soit me faire un truc de pas ouf, soit mériter que mon cerveau se branche pour vous. Pour le moment Shakira a rien de tout ca, du moins, que j’ai remarqué. J’hésite a demander a Pepper si elle trouve que la nouvelle a des poumons mais j’ai dans l’idée que c’est pas une bonne idée. Je sors les tapis alors que ma femme me demande si je l’ai pas forcée. Je lui réponds par un énorme sourire.

« Tu me connais non ? »

Évidement que je l’ai forcée et menacée. Mais tout en douceur, c’est le matin et je ne suis pas un monstre. En plus c’est bon pour elle aussi, en fait je suis même un saint. Je continu les aller-retours pour assurer leur sécurité quand la nouvelle se ramène en bougonnant. Ça me fait marrer, surtout d’entendre ma femme lui dire non a sa façon. Je me mets en fasse des deux avec un air de militaire devant un bataillon et soupire quand je vois comment elle est fringuée :

« De toute façon c’est pas négociable, si t’as eu la force de mettre minable, tu dois avoir celle de savoir te battre dans la foulée. Tu crois quoi, que si t’es attaquée, tu pourras donner un mot a tes assaillants ou aux moisis ? Ou que t’auras le temps de te changer ? C’est aussi a ca que ca sert un entrainement impromptu ! »

Je fais espérais de parler un peu fort parce que je suis quand même un peu connard et qu’en même temps, des attaques avec une gueule de bois, un gatsro ou une grippe, j’en ai vécu, et que c’est bien de savoir se dépasser coté ressources.

Je leur indique quelques exercice pour être sur qu’elles soient bien échauffées le temps de leur expliquer.

« Y’a quatre trucs qui font qu’on sait gagner un combat, la force brute, l’endurance, la technique mais aussi la ruse… et quand on sait ou on est le moins au top, faut savoir comment compenser avec le reste et trouver comment mettre en défaut son ou ses adversaires. Je vous spoile tout de suite, vous deux, on va se focaliser sur les 2 dernier points et non, taper dans les couilles n’est pas une stratégie ni toujours malin. C’est efficace, c’est un bon plan si on sait carrer le coup, mais on vous attend souvent de ce coté là mesdames ! »

Je reste a corriger leur mouvement pour éviter qu’elles se fasse mal au dos avant que ca ne commence. Discrètement, je veille aussi a ce qu’Emie ne force pas sur ses abdos alors que je n’ai aucun scrupule pour Salamis.

«Le hic c’est que tout ce qu’on apprend, si on ne l’ai pas assez pratiqué, en moment de stress, on s’en souvient pas, pour ca qu’on va voir les mouvements et ensuite, charge a vous de les faire et regarde tous les jours jusqu’à ce que votre corps les connaisse par cœur. Quand ca arrivera sur le terrain, faudra pas perdre votre temps a réfléchir pour que ça qu’il faut que ca soit un reflexe »

Après les avoir un peu torturées, avisant que l’une d’entre elle a déjà l’air a l’agonie je me dis que les NE ont presque déjà gagné. Je les laisse se reposer une minute en leur filant des bouteilles d’eau avant de reprendre.

« Bon, leçon du jour, le dégagement, viens ici Sa…Chi…sa.. enfin toi quoi »


Je me mets en position derrière elle et la bloque en douceur au niveau du coup en faisant attention a mes parties. C’est un peu la situation qu’a vécu Emie et une de celle ou, si on panique pas, y’a moyen de gérer.

« Je te laisse me montrer comment tu ferais dans cette situation pour te dégager et on verra ensuite le meilleur moyen a mettre en place en pratique ! »



Codage par Libella sur Graphiorum






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Sasha Critchlow
Sasha Critchlow
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Exiles
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 173
Sujet: Re: Ne t'arrête pas quand t'as mal mais plutôt quand t'as tout donné   Sam 13 Mar 2021 - 16:36
« Oh misère... »
Emilie semble comprendre les appréhensions de la pharmacienne mais ce n'est visiblement pas suffisant pour échapper à l'enthousiasme d'Isha. Elle le sent bien, là, Sasha, qu'elle va devoir se faire une raison. Un petit rot bien involontaire vient ponctuer son soupir tandis qu'elle se tourne vers cet homme qu'il ne faut semble-t-il pas mettre en colère. « Mais on y va mollo, d'accord ? » tente-t-elle de négocier, le regard dans la vague et la voix étouffée par ce chat qui a visiblement décidé d'établir ses quartiers dans sa gorge.

Et puis elle comprend qu'il ne s'agit pas seulement d'un entraînement et que les exercices ne se limiteront pas au sport traditionnel. « On va se battre ? » C'est typiquement le genre de chose qu'elle n'aime pas faire, ça, Sasha. « Avec des coups ? » demande-t-elle presque naïvement. Achever les morts c'est un exercice auquel, à l'instar de tous les autres survivants, elle s'est habituée. Sans être une purificatrice de masse, elle se révèle plutôt efficace pour s'en débarrasser. Mais faire du mal aux vivants, se confronter physiquement à eux, c'est un acte qui va à l'encontre de ses convictions. Autant dire que si elle n'était déjà pas enjouée à la perspective de suer en pleine gueule de bois, celle d'encaisser ou de donner des coups amplifie la pression de cette main invisible sur son estomac.

Isha parle, ordonne, explique. La  pharmacienne fait de son mieux pour écouter et imiter, jetant des regards réguliers à Emilie pour calquer ses mouvements sur les siens. De bonne condition physique, Sasha parvient tant bien que mal à suivre le rythme. C'est désordonné, chaotique et peut-être même un peu pathétique. Mais pour sa défense elle fait ce qu'elle peut. Et le tout en devant composer avec une gueule de bois phénoménale et les nombreux désagréments qu'on peut y associer...

« La plus belle des victoires est celle que l'on obtient avec les mots... » lâche l'américaine à cet homme qui se pose en instructeur, cherchant à nuancer délicatement les quatre choses qui, selon lui, permettent d'apporter la victoire. « C'est ce qu'a écrit Cyrille Keller. » Mais peut-être que l'on peut associer les mots à la ruse. Elle ne cherche pas à contredire, la pharmacienne. Juste à évoquer une alternative que bien peu de gens arrivent encore à envisager. Et puis elle est loin de s'offusquer lorsque Isha leur annonce qu'Emilie et elle ne peuvent pas compter sur la force brute ou l'endurance. Parce qu'à ses yeux, ce serait surtout un aveux de faiblesse.

La voici qui se retrouve finalement en situation plus ou moins réelle lorsque l'homme lui ceinture le cou en douceur. Il lui demande ce qu'elle ferait dans une situation de ce genre-là et elle s'accorde un petit moment pour réfléchir. Exercice plutôt compliqué si l'on considère que l'alcool et la fatigue l'encouragent plutôt à fermer les yeux. « Ca dépend... » finit-elle par répondre. « Si Valérian était dans le coin je n'aurais qu'à attendre qu'il te loge une balle entre les deux yeux, j'imagine. » Comportement qu'elle désapprouverait, évidemment. Mais dont elle pourrait peut-être plus aisément se satisfaire que d'ordinaire vu que sa situation, franchement, n'a rien de bien enviable en cet instant.

« Et sinon je pense que j'essaierais de négocier ? » Difficile à dire. Elle ne s'est jamais retrouvée dans une situation de ce genre-là. Que ce soit par hasard ou par chance, elle s'est toujours montrée assez maline pour éviter de se jeter dans la gueule du loup. « Excusez-moi Monsieur ? Auriez-vous l'obligeance de me lâcher afin que nous puissions trouver un terrain d'entente satisfaisant pour les deux partis ? » Elle veut croire qu'il existe encore des personnes civilisées et que derrière toute violence réside une raison., une obligation qui pousse les gens à de telles extrémités. « Je n'sais pas si Val' vous l'a dit mais... J'ai prêté le serment de Galien autrefois et même si ça doit vraiment vous sembler débile, je compte bien continuer à l'honorer. » Elle ne serait pas étonnée s'ils décidaient de se moquer.

Sasha se mordille les lèvres puis se résout à poursuivre. « Y'a quelques mots de ce serment qui stipulent que je ne dois jamais oublier ma responsabilité et mes devoirs envers le malade et sa dignité humaine. » précise-t-elle. « S'il-te-plaît Isha, ne le prends pas mal ! Je n'veux pas d'ennuis, que ce soit avec toi ou les autres. Mais t'as l'air un peu malade, aussi, toi, quand même... » Ce qui les ramène donc à la partie où elle a juré de ne pas oublié ses responsabilités envers lui. « Et moi c'est Sasha, en fait... » précise-t-elle, sautant un peu du coq à l'âne. Son regard se pose sur Emilie. Si elle doit obtenir un quelconque soutien en cet instant, elle suppose que c'est elle qui le lui accordera. En attendant elle reste docilement captive des bras du compagnon de la sage-femme...


Wherever there is a human being, there is an opportunity for a kindness.
Revenir en haut Aller en bas  
Emilie Knox
Emilie Knox
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Medic | The Exiles
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 768
Sujet: Re: Ne t'arrête pas quand t'as mal mais plutôt quand t'as tout donné   Mar 16 Mar 2021 - 16:42


Émilie ne put s’empêcher de sourire quand elle entendit Sasha demander à Isha d’y aller mollo. Autant demander à un éléphant de marcher sans rien casser dans une boutique de porcelaine. Et c’était à peine exagéré.

Les deux femmes commencèrent alors leur entrainement. Elle qui ne voulait pas venir au début fut finalement contente d’être ici et de faire un peu d’exercice. Contrairement à la pauvre Sasha qui, avouons-le clairement était en train de bien en baver. Entre deux petites pauses, elle lui conseilla de boire beaucoup. L’eau, c’était ce qu’il y avait de plus important, surtout si elle revenait d’une jolie gueule de bois. Elle aperçut également les regards furtifs de son compagnon et le léger favoritisme dont il avait fait preuve à son égard pour sûrement, ne pas risquer de faire quoi que ce soit au bébé. Elle ne put s’empêcher de sourire à cette idée, elle aurait bien d’ailleurs voulu lui crier qu’ils ne risquaient rien avec un peu de sport, surtout à ce stade de la grossesse mais elle se contenta de regards complices.

Lorsqu’enfin il leur expliqua l’exercice à suivre, la sage-femme écouta avec attention la pharmacienne tenter d’expliquer et cela surement en vain à Isha qu’elle essaierait d’abord de communiquer avant de tenter quoi que ce soit. Elle appréciait énormément ce comportement, enfin une personne ici présente qui pouvait comprendre les sentiments d’Émilie, elle qui était persuadée que tout le monde pouvait être « sauvé » ou méritait d’être écouté. Elle avait d’ailleurs tenté plusieurs fois d’expliquer au mécano que peut importait d’où l’on venait c’était ce que l’on faisait au quotidien qui comptait, et pour elle, il avait toujours tout fait pour son bien. A cette pensée, elle se sentit l’aimer plus encore que d’habitude.

La blonde se mit à rire quand elle entendit les propose de la pharmacienne. Essayer de négocier, pourquoi pas, mais elle avait malheureusement appris que très peu des vivants qui les attaquaient voulaient négocier. Si l’épidémie avait bien appris quelque chose à Émilie c'était que les gens, quand ils s'en prenaient à eux, il n’y avait que le pire qui en ressortait, mais elle apprécia l’effort. Avec un petit rire, elle dit « Personnellement j’aime ta méthode, mais je crains bien que peu de personne ne vont vouloir t’écouter, et crois-moi, je sais de quoi je parle … » Plus d’une fois elle s’était retrouvée dans cette situation et personne n’avait jamais voulu l’écouter. Peut être était-elle simplement mauvaise oratrice, mais malheureusement il fallait d’abord savoir se défendre physiquement avant de passer aux possibles négociations. Aussi, elle rajouta « Je te conseil d’abord d’appliquer les méthodes d’Isha, et une fois ton agresseur neutralisé, de commencer à négocier. Tu verras, ils seront bizarrement beaucoup plus ouverts à la discussion une fois que tu leur auras fait comprendre que tu ne rigoles pas, et … si tu veux continuer de respecter ton serment de Galien, rien ne t’oblige à leur faire du mal. Simplement les mettre dans une position ou ils ne peuvent plus te faire du mal, c’est pratique aussi »

Puis, pour éviter à la nouvelle venue de rompre son serment, même en démonstration elle proposa alors « Je prend ta place si tu veux et je te montre ? » Une manière aussi de lui permettre de se reposer un peu. L’observation était aussi utile que la pratique.










   Quand le monde s'est effondré, chacun de nous à sa manière à été brisé. C'était difficile de savoir qui était le plus fou.
Moi, ou tout les autres ?
Je suis celle qui fuit les morts autant que les vivants, hantée par ceux que je n'ai pas su protéger. Alors je subsiste dans cette désolation. Une femme,réduite à un seul instinct, survivre.

   
Revenir en haut Aller en bas  
Isha Cornwell
Isha Cornwell
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Exiles | Chasseur de primes
Bad Boy Sensible
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3751
Sujet: Re: Ne t'arrête pas quand t'as mal mais plutôt quand t'as tout donné   Jeu 18 Mar 2021 - 9:21
Celui qui est pas Jesus

« C’est quel Héro Marvel ça ? »


Je soupire en écoutant chinchilla commencer à pailler. Putain, on dirait mon ex…. J’hoche la tête quand elle me demande si on va se battre, bah ouai, c’est le but, et si c’est avec des coups, bah non avec des bisous tiens. Putain mais ils l’ont ramassée où celle-là ? Même Anton a un QI plus élevé :

« On va apprendre a se battre et ouai, ça sous-entend donner des pains et savoir les éviter. Un peu comme Jésus quoi. »

C’était la minute culturation et je suis content de l’avoir caser qu’elle percute qu’elle a affaire a un mec qui sait se servir de sa tête pas qu’en donnant des coups de boules. Vue son gabarit j’essaye même pas d’envisager le chapitre de « comment encaisser ».

Je suis bien, je suis chaud et je vais vite déchanter avec ma nouvelle élève au point de vraiment envisager d’aller me remater le cul de Maes pour chopper ma Bro. Parce que c’est là qu’elle commence a dire des trucs complément chelou. Je lance un regard presque interrogatif a Emie genre « je tape pour qu’elle arrete ou pas ? » avant de me souvenir que j’ai pas le droit de faire du mal aux gens de la distillerie. Maudite Allia avec ses idées a la con !!!


« Heu je connais pas Cyrile kékétruc et je juge pas mais je sais te dire que la plus belle des victoires c’est celle ou on survit et où on gagne. Je sais pas trop qui c’est ton pote mais je suis prêt a parier qu’il a crevé bien vite avec des conneries pareil… »


C’est surement pas sympa de lui balancer ca comme ça. Elle était p’etre super proche de lui pour qu’il lui écrive des trucs aussi cons, surement sa manière de pecho. Mais bon, c’est pas le tout mais on est pas la pour rigoler ou parler vieux potes aux idées de victimes. Je vais pour montrer mon truc mais Sashimi me recoupe dans mon élan. Au moins elle me fait marrer, du moins, pour le moment, quand elle évoque le patron qui lui sauverait les miches. Putain, si elle savait le nombre de tirs ennemis qu’on se bouffe ici :

« Ouai ou ça serait entre tes deux yeux, putain, le boss, il vise comme il boit, des fois, c’est plus zarbe que ce que dit Cyrile. Mais bref, on s’en branle, si je suis là c’est pour que vous n’ayez pas a dépendre des autres pour survive. Que pendant une grosse meule de merde, que Val n’ait pas a choisir entre sauver son cul, gagner une bataille ou jouer au héro pour une nana pas dégourdie. Bon, donc, je disais… »


En fait je perds le fils avec ses conneries a l’autre Chacha. Putain il me faut une minute avant de me souvenir et de me remettre en position. C’est aussi le temps qu’il faut a Salami pour la ré-ouvrir avec, maintenant, des idées de négociations. Mais putain !!!!??? Sans déconner !! On est pas a un club de discussion là !!! J’ai une gueule de mec qui anime un débat ? Ca commence a me courir sur le haricot grave, heureusement ma Pepper vient a mon secours et lui fait bien comprendre que la négociations, c’est bien, mais c’est pas suffisant. Non mais en vrai, comment Salamandre a fait pour survivre jusque là ?

« Bon, je te refais le dérouler de la survie de base : 1 tu fuies, si tu peux pas tu passes au 2 : tu négocies et si ca marche pas c’est le moment d’arriver au 3 : tu te bats pour ta survie, pour celle des gens que t’aimes et tu t’en sors parce que tu sauras te démerder garce aux entrainements. Bon… en en était ou déjà ? »

Je soupire avant de de me préparer a leur montrer mon truc mais l’autre elle rouvre ENCORE son clapet a merde qui lui sert de bouche et je commence a serrer la mâchoire et a la regarder avec un œil mauvais. Oh qu’elle m’agace !!!! C’est quoi encore cette histoire de serment a la con ?????? Je me passe la main sur le visage en me demandant si je dois pas l’encastrer dans un mur pour qu’elle se taise. Putain, je plains à l’avance son mec. Au lit elle doit être aussi chiante qu’une pub en boucle sur un site de streaming de musique. Pour 1 min de plaisir, 10 min de pub chiantes. « hey chéri, je t’ai pas dit que j’avais prêté serment d’avoir une diarrhée orale non stop. Ha t’as la migraine finalement ? ». Je lance un regard de cocker dépité a Emie en soupirant. Je grogne quand elle dit que j’ai l’air malade… attendez son truc c’est pas le serment a la con des médecins son truc ? Le machin hypocras ou d’hypocrite, je sais plus ? Mais putain qu’est ce que je m’en branle. Bordel de sa mère la pute en short, c’est elle qui va avoir une gueule de morte si elle continue à m’embrouiller.

« T’as pas vue ta tête ?!! Parce que dans le genre cadavre ambulant ici, c’est pas moi qui fait le plus malade !!! Pis en plus je suis JAMAIS malade !! »

Je vois le visage de ma femme pour bougonner, de mauvaise grâce :

« Enfin presque jamais, mais on s’en branle !!! Si tu sais pas te défendre t’es un boulet et un danger pour tout le monde Asiha ! Et ça, je sais que tu sais que c’est pas bien ! »


Putain de discours de ouf ! Je devrais me le noter quelque part pour le ressortir. Ca sonne trop la push line de film de castagne qui déchire. Emie une fois de plus intervient pour calmer le jeu et arrive a me faire retrouver un peu de calme et même me faire sourire. Je suis trop fière de ma femme, par contre de l’autre, y’a du boulot. Quand ma femme propose de prendre sa place, mon air enamouré disparait devant celui de la vierge offusquée. Mais elle me fait quoi ? Nonononon !!

« Ma puce, je pense qu’on va rester dans la position de Sassa comme victime, c’est mega respectueux et en plus ca entache la dignité de personne ici et comme il y a pas de malade c’est tout bon. Bon t’es prête la pacifiste ? »

Je l’attrape pas le cou et la ceinture comme le ferait un connard qui veut la prendre en otage. J’essaye de pas lui faire mal, de la bloquer et de me méfier pour mes burnes. Même si c’est bon, le mini nous est en route, j’y tiens quand même.

« Bon, la t’as essayé de dire s’il te plait et proposer de donner ton poisson rouge contre ta vie, mais le mec qui t’agresse a pas été réceptif, il t’a même insulté en vulgaire. Montre-moi comment tu gères ? »


Le but est de la laisser galérer un peu avant de lui montrer comment briser ce genre d’entraves.

« Emie t’as le droit de la conseiller. Et rappelez-vous, la vous avez du temps, vous savez que c’est entrainement, mais quand ca arrive a chaud, faut savoir réagir par reflexe…. »


HRP si quelqu'un tente de passer en force:
 

Codage par Libella sur Graphiorum






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Ne t'arrête pas quand t'as mal mais plutôt quand t'as tout donné   
Revenir en haut Aller en bas  
- Ne t'arrête pas quand t'as mal mais plutôt quand t'as tout donné -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: