The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -56%
-56% sur la carte mémoire microSD SanDisk ...
Voir le deal
81.96 €

Hello, welcome home ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Calypso Ziegler
Calypso Ziegler
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 60
Sujet: Hello, welcome home ?   Mer 10 Mar 2021 - 20:54

Si la décision avait été imposée, et que Fried avait assuré qu'il n'y aurait pas de problèmes, elle ne pouvait pas s'empêcher de se sentir mal à l'aise alors qu'elle se retrouvait face à sa demeure, un carton chargé dans ses mains en observant le hall d'entrée ou il l'avait invité à prendre place. Bien loin de son look impeccable du laboratoire alors qu'elle s'était présenté à lui en jean et pull trop grand pour elle, peinant à tenir entre ses mains son carton rempli de livres en tout genre. Quelques mèches éparses s'échappant de son chignon alors qu'elle oscillait d'un pied sur l'autre.

Je vous assure que je n'ai pas tant d'affaire que ça. avait-elle promis avec un rire nerveux en venant déposer un dernier carton de livre, récupérant le dernier objet du déménagement concernant ses vêtements. Lui, semblait ailleurs. Distant, presque. Bien loin de cette bulle qu'ils avaient crées un temps, se parlant à coeur ouvert en évoquant leurs craintes et leurs doutes entremêlés. Le remerciant d'un murmure alors qu'il lui avait indiqué la chambre vide qui était désormais sienne avec pour tout mobilier un lit deux places, alors qu'elle venait poser l'intégralité de sa vie -ou ce qu'il en restait- à même le parquet en soupirant. Non pas qu'elle n'était plus habituée, mais porter autant de livre d'un coup n'était en soi, pas la meilleure idée du siècle.

Fried.. Avait-elle tenté alors qu'il semblait déjà sur le départ, venant enfoncer les mains dans les poches de son jean pour lui faire face. Vous êtes sûr que ça ne vous dérange pas ?

Parce que malgré tout, elle avait l'impression qu'une gêne s'était crée. Sans être capable de dire ou ni comment, cette sensation désagréable s'était emparée d'elle dès l'instant ou l'annonce était tombée. Croisant son regard clair avant de reprendre.

Je peux nous préparer à dîner ce soir, si vous voulez. Histoire de me faire pardonner de m'imposer de la sorte... Ca serait toujours mieux que de rester cloîtrée dans sa chambre, non ? Même si les connaissant, elle ne doutait pas une seconde que le repas terminé, ils seraient tous deux penchés sur leurs livres respectifs avec cet objectif qui rythmait leur vie. Le vaccin. Tentant un léger sourire dans l'espoir qu'elle se fasse des idées, avant de dériver son regard vers les cartons.

Merci du coup de main, d'ailleurs. Seule je pense que j'en aurai eu jusqu'à demain.

A défaut d'avoir une panoplie de reine, au moins avait-elle suffisamment de livres basés sur ses recherches pour ne pas avoir de quoi s'ennuyer depuis les cinq dernières années. Autant chercher le positif là ou il se trouvait !


haunted by ghost
I am not the only traveler, Who has not repaid his debt. I've been searching for a trail to follow again, Take me back to the night we met. (c) anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas  
Friedrich W. Eden
Friedrich W. Eden
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Severus Rogue
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 328
Sujet: Re: Hello, welcome home ?   Dim 14 Mar 2021 - 22:35
Il lui avait semblé difficile de refuser quand on était venu lui demander d’accueillir à nouveau quelqu’un dans cette maison. Le responsable scientifique était passé entre les mailles depuis le départ de Saint-Germain, évitant de remplir ces deux chambres à la fois vides et remplies de souvenirs. Une plus que l’autre, en réalité. La chambre de Vaughn n’était pas habitée que par les quelques affaires qu’il n’avait pu mettre dans la chambre de Quinn, et c’était bien dans cette dernière que résidait tous les souvenirs, et toutes leurs affaires encore. Il avait fallu contacter l’épidémiologiste, pour lui demander de vider cette pièce que le généticien n’avait plus ouvert depuis son départ, laissant les choses telles qu’elle les avait laissées. Il se souvient bien de ce moment, avant de la contacter, ce moment où il s’est décidé à monter et à pousser cette porte. Il n’y était jamais vraiment entré, en franchir le seuil lui avait semblé violer une intimité qui n’était pas la sienne mais il devait entrer. Parce que quand Quinn viendrait chercher ce qui restait de leurs affaires, il ne resterait plus rien. Sur la table de chevet, un livre écorné, lu et relu par son propriétaire qui ne s’en détachait que très peu. Sa main s’était refermée dessus, peut-être ne le remarquerait-elle pas ? Une part de lui aurait voulu prendre plus encore, un autre souvenir auquel se raccrocher. Mais il balaya la pièce du regard une dernière fois, avant de sortir et de refermer la porte, emportant avec lui un exemplaire unique qu’il ramena dans sa chambre, sur sa table de chevet, avant d’aller parler à Saint-Germain, pour lui demander de venir récupérer ses affaires, dès que possible.

Le jour où Calypso frappa à sa porte, débordée par ses cartons, la chambre était complètement vide. Ne restait plus qu’un grand lit, où il s’était permis de changer les draps, une étagère, une commode, et le dressing attenant, complètement vide. Dire qu’il avait mis déjà tellement de temps à accepter la présence de quelqu’un d’autre dans cette maison, il avait cru ne pas avoir à recommencer. Et si…. Et si elle aussi, finissait par partir ? C’était ce qu’il se demandait alors qu’il posait sur Calypso un regard soucieux, avant de lui offrir son aide avec tous les cartons qu’il lui restait à ramener. Friedrich était tellement plongé dans ses propres questionnements, ses craintes et ses souvenirs qu’il n’adressa que très peu la parole à la scientifique qui – loin d’être à l’aise, elle aussi – avait essayé plusieurs fois de faire la conversation, au cours du déménagement. A dire vrai, il ne se rendait même pas compte qu’il alimentait son malaise avec son mutisme et son air contrit. Alors, quand elle prononça son prénom pour lui demander si son emménagement n’était pas un problème, il sembla se réveiller un instant. Machinalement, les mots sortent. « Non, bien sûr que non. Cette chambre est vide depuis longtemps. » Il n’est pas vraiment et ça se ressent, comme habité encore par quelques fantômes dont il doit à présent faire le deuil. Parce que Calypso est là, bien vivante et qui tente d’apporter sa bienveillance dans un lieu qui l’accueille pourtant avec si peu de chaleur.

« Vous n’êtes pas obligée, je… » Il s’attarde sur elle, se force à se concentrer un peu, revenir à l’instant présent. « Si vous voulez, il n’y a pas grand-chose dans la cuisine, je ne suis pas allé chercher ce qu’il fallait pour nous deux, encore. » Dit-il, un peu gêné d’ailleurs. Il avait tellement nié cette arrivée qu’il en avait oublié de remplir le frigo pour eux deux, comme s’il était encore tout seul finalement. Ce qui n’allait pas vraiment l’aider à se sentir chez elle. Puis elle le remercie pour le coup de main qu’il lui avait donné pour s’installer. Le demi-sourire qu’il lui offre est lui aussi, mécanique. Il lui faut un peu de temps. « De rien, c’est normal. » Dit-il, sans grande émotion, sans la regarder non plus. Il est déjà ailleurs, depuis longtemps. Il se dirige pour sortir de la chambre, s’arrête sur le seuil néanmoins, avant de se retourner pour la regarder. « Il y a de la place encore, dans la bibliothèque du salon, si vous voulez. Même chose pour la salle de bain… Faites… Faites comme chez vous, après tout, ça l’est désormais. » Termine-t-il, avec un mince sourire. Avant de fuir, littéralement la pièce ainsi que la compagnie de la scientifique, et de s’en aller vers sa propre chambre, porte close.

Il n’est pas loin de dix-neuf heures quand le généticien émerge et sort de son antre. Dans le couloir, une douce odeur de nourriture monte jusqu’à lui et le pousse à descendre jusque dans la cuisine pour voir d’où ça vient. Il s’avance, mais ne franchit pas le seuil alors que Calypso s’affaire entre le plan de travail et ce qui cuit sur le feu. Elle ne semble pas encore l’avoir remarqué, et il n’ose pas vraiment faire de bruit, les bras croisés sur son torse, il reste appuyé contre le chambranle de la porte. Mais il est là depuis quelques secondes maintenant, n’est-il pas plus poli de s’annoncer. Il finit alors par se racler la gorge avant de prendre la parole : « Ca sent bon » Dit-il, prudemment. « Je ne savais pas qu’il y avait vraiment de quoi faire dans ce frigo. » Dit-il, en essayant de se montrer un peu plus accueillant que tout à l’heure. Une ombre planait toujours derrière ses iris, mais Calypso ne méritait pas ses démons.



( crawling back to you )
i die everytime you walk away, don't leave me alone with me, see, i'm afraid of the darkness, and my demons, and the voices – see nothing's gonna be okay.


Revenir en haut Aller en bas  
Calypso Ziegler
Calypso Ziegler
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 60
Sujet: Re: Hello, welcome home ?   Dim 21 Mar 2021 - 20:38

Elle avait beau se persuader qu'elle n'avait rien fait de mal, Callie aurait pu jurer que quelque chose n'allait pas rien qu'en regardant Fried. Ce regard fuyant, cette manière qu'il avait de répondre à moitié, avant de disparaître. Il l'avait bien rapidement abandonné à son rangement en lui assurant de faire comme chez elle, s'excusant de ne pas avoir prévu de quoi manger pour deux, la laissant bêtement sur place, entouré de carton. Sur le coup, elle n'avait pas réagit. Trop sonnée par ce comportement si différent de ce qu'ils avaient pu aborder, seuls dans ce début d'aurore au complexe. Sentant son coeur se serrer légèrement à l'idée d'être de trop. Envahissante, peut-être. Baissant un bref instant les yeux sur ses rangements à disposition avant de s'atteler à la tâche, concentrée sur ce qu'elle devait faire plutôt que de laisser son cerveau prendrees rennes et imaginer milles et une raison pour Fried de ne pas vouloir d'elle ici, à commencer par son souhait de tranquillité.

Elle avait terminé rapidement de ranger de manière sommaire ses effets personnels, avant de finalement descendre sans un mot. Ouvrant ce frigo d'apparence vide, fouillant un peu dans sa tête pour trouver un repas à faire qui lui vint rapidement à l'esprit, s'attelant à la tâche.
Elle terminait tout juste de faire cuire le repas, quand la voix du scientifique la fit sursauter, se tournant vers lui. Poêle encore en main alors qu'elle se tournait vers lui. Le regard encore un peu sombre, alors qu'elle lui offrait un sourire timide, bien plus mesuré qu'à son arrivée.

Oui, je ... Je me suis peut-être un peu emballée.

Comme pour son arrivée, sans doute. Songea t-elle avec amertume en lui indiquant la table mise et la bouteille de vin qu'elle avait réussi à négocier à ses anciens colocataire pour son départ précipité, faisant glisser dans les deux assiettes le repas préparé avec ce qu'elle avait trouvé. Un mélange de spaghettis et de tomates revenues à la poêle, ressemblant au maximum à une sorte de bolognaise végétarienne qu'elle avait pu relever avec quelques épices découvertes au fond d'un placard. Lui faisant signe de s'installer alors qu'elle mettait les ustensiles à tremper, terminant de nettoyer le plan de travail avant de revenir s'installer à table, servant les deux verres de vin rouge après avoir débouchonné la bouteille.

Mon ancien colocataire était vigneron. Apparemment, celui-ci est excellent. Avait-elle indiqué en observant la robve rouge, bien qu'elle n'y connaisse pas grand chose en vin. Venant effleurer ses lèvres de son index, mal à l'aise de ce silence oppressant qu'elle avait subi la journée, avant de reprendre.

Si vous n'aimez pas, ne vous forcez pas. Il y à toujours de quoi faire une omelette, ça se fait en cinq minutes. Assura t-elle en relevant les yeux vers lui, ses lèvres brûlant de crever l'abcès qui n'était peut-être que dans sa tête. Et si c'était le cas ? Pourtant, elle aurait juré qu'il était... Différent. Evitant de croiser son regard, résolument baissé sur son verre de vin avant de ne pouvoir se contenir d'avantage.

Ecoutez ... Je suis vraiment désolée, si je vous importune.

C'était sorti. Pour le meilleur ou le pire, elle n'en savait trop rien. Venant un instant se mordre la lèvre, avant de reprendre. Enfin, je veux dire.. Si je peux faire quelque chose, pour que ce soit plus agréable à gérer pour vous. Je peux tout entendre, vous savez ?


haunted by ghost
I am not the only traveler, Who has not repaid his debt. I've been searching for a trail to follow again, Take me back to the night we met. (c) anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas  
Friedrich W. Eden
Friedrich W. Eden
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Severus Rogue
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 328
Sujet: Re: Hello, welcome home ?   Ven 2 Avr 2021 - 21:54
La table était dressée, une bouteille de vin trônait en son centre, dans la cuisine une douce odeur de spaghettis éveillait ses papilles. Il détourna légèrement le regard, un peu honteux en réalité du malaise dont il était responsable. Calypso s’était donné de la peine, la politesse aurait exigé qu’il l’accueille avec un peu plus de chaleur. Mais c’était un peu plus fort que lui. Cette maison était restée vide si longtemps. Vide, et à la fois si étouffante de souvenirs, de rire, d’amour et d’espoirs brisés. Ce n’était pas juste sa tranquillité qu’il avait préservé ces derniers mois, en refusant que quelqu’un ne vienne habiter ces chambres à l’étage. C’était… comme des étapes de deuil ? Quand on lui avait imposé l’arrivée de Calypso, il avait accepté en se disant qu’il était temps d’avancer. Qu’il valait mieux elle que quelqu’un d’autre. Elle, qu’il appréciait et qu’il estimait, plutôt que quelqu’un qu’il ne connaissait pas plus que ça. Cependant, le sentiment qui l’avait englouti – un chagrin encore palpable – l’avait finalement coupé de lui-même et de la scientifique, l’enfermant dans une bulle d’indifférence qui avait rapidement achevé de mettre sa nouvelle colocataire mal à l’aise.

Elle l’invite à s’assoir et il s’exécute, un peu gêné lui aussi, mais sans savoir comment désamorcer la situation. Elle lui parle du vin, tout en venant s’assoir en face de lui, avec les assiettes fumantes entre eux deux. « Non, ne vous en faites pas… Ca sent très bon. » Lui dit-il, prudemment. Il y avait une gêne palpable entre eux. Le silence était pesant et les tic-tac de l’horloge leur semblait presqu’assourdissant. Il tend sa main pour attraper la bouteille de vin rouge pour venir les servir tous les deux. Il serait pourtant de bon ton qu’il trouve quelque chose à dire, mais il a comme, perdu ses mots, gêné par sa propre attitude et finalement, intimidé par elle également. Elle venait de se plier en quatre pour leur offrir un repas avec les maigres ingrédients présents dans le frigo et il l’accueillait avec ce silence et cette froideur qu’il réservait pourtant à d’autres. Ils étaient loin de cette bulle qu’ils s’étaient créés ensemble avec le temps. Loin de cette intimité naturelle qui s’était installée il y a quelques semaines, alors qu’ils partageaient leurs faiblesses dans son bureau.

Et puis elle se lance, et perce l’abcès. Son regard acier se relève vers elle, la considère comme elle est vraiment : son amie et sa nouvelle colocataire. Il est terriblement sérieux quand il prend la parole, en se raclant légèrement la gorge : « En réalité… C’est moi qui suis désolé. » Avoue-t-il, en baissant finalement les yeux. Son verre de vin dans la main, il en regarde le liquide sombre danser au fond de son verre, comme s’il était plus facile pour lui de s’exprimer sans la regarder directement. « Vous ne m’importunez pas le moins du monde, Calypso. Je suis désolé, je fais un très mauvais hôte… » Il suffisait de voir cette table dressée et ce repas qu’elle avait concocté pour eux deux. Au vue de son indifférence à son égard tout au long de cette journée, il ne méritait pas vraiment une telle attention. « La maison est restée vide longtemps… Depuis la mort de Vaughn et le départ de Quinn… » Cela ravivait des souvenirs et une peine également, qu’il n’avait pas encore tout à fait surmontée. Mais l’arrivée de Calypso signait un nouveau départ, n’est-ce pas ? Pour elle, mais également pour lui. « Vous n’êtes pas le problème, ce serait plutôt moi, et je m’en excuse. » Lui dit-il, en relevant enfin le regard vers elle. Il tente un timide sourire, avant de lever son verre vers elle, avec un peu de maladresse. « On devrait plutôt trinquer à cet emménagement, non ? A ce nouveau départ… » Il resta là, en suspens avec son verre, en espérant qu’elle y réponde, positivement. Acceptant ses excuses pour son comportement de la journée.



( crawling back to you )
i die everytime you walk away, don't leave me alone with me, see, i'm afraid of the darkness, and my demons, and the voices – see nothing's gonna be okay.


Revenir en haut Aller en bas  
Calypso Ziegler
Calypso Ziegler
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 60
Sujet: Re: Hello, welcome home ?   Mar 6 Avr 2021 - 21:38

Il était bien loin, ce temps échangé tôt dans la matinée ou elle avait eu cette sensation que quelque chose se profilait. Quelque chose de plus intime, plus doux peut-être que leurs échanges polis et bienséants des premiers temps. Mais la bulle avait depuis longtemps éclatée, percée par l'aiguille de la gêne et du silence de mort que lui offrait Fried depuis son arrivée ici. Elle n'avait rien dit quand il tenta un compliment timide sur l'odeur du repas, se contentant d'un bref sourire avant de se décider à crever l'abcès. Peu amène des faux semblants que sa famille avait pourtant toujours adoré pour préserver les apparences, et qu'elle avait depuis en horreur.

Et si elle s'était attendue à des aveux en temps et en heure, jamais elle n'avait imaginé dans le dédale de scénario de son imagination qu'il ne lui présenterait des excuses. Son regard s'agrandissant sous la surprise en l'écoutant, bouche bée sans qu'aucun son n'en sorte, presque coupable qu'il s'estime mauvais hôte. Elle tenta bien d'articuler un refus avant qu'il ne continue sur la même lancée, évoquant le vide de la maison. Le départ de Quinn, la mort de Vaughn. Lui faisant ressentir un poids dans l'estomac en se rappelant la mort de l'un, et le départ de sa collègue qui il était vrai, avait vécu ici un temps.

J'ai surpris mes anciens colocataires en pleine action. Je vous assure qu'ils sont bien pire que vous en matière d'accueil. Souffla t-elle dans un rire, venant à son tour faire danser le liquide rouge dans le fond de son verre pour en apprécier la robe. Je suis désolée. Je n'ai pas pensé à Vaughn, ou Quinn... Mais je comprends beaucoup mieux maintenant. Je suis vraiment navrée d'arriver dans de telles conditions... C'était un fait. Un deuil était toujours difficile à porter, d'avantage encore quand la vie d'une maison était fauchée de la sorte. Dans le deuil et le chagrin.

Venant sourire en guise de réponse à sa proposition de repartir sur des bases saines, à ce nouveau départ qui pouvait s'offrir à eux, se saisissant de son verre pour le faire tinter avec douceur contre le sien.

Ca me semble bien, ce nouveau départ. les accents de sincérité dans sa voix ne cachaient pas un certain soulagement par ailleurs, alors qu'elle reprenait. Et faites moi plaisir, appelez moi Callie.
Son nom entier n'était pour ainsi dire, jamais utilisé ici. A part lui. Ca avait le don de l'amuser, dans un sens. Lui offrant un sourire amical avant de venir boire une gorgée de son verre, le reposant sur la table en venant se saisir de ses couverts, reprenant.

Est-ce qu'il y à des choses à éviter de faire ? C'était chez lui, après tout. Après ce temps seul, il pouvait bien avoir pris certaines habitudes qu'elle s'efforcerait de respecter. Pas de musiques après 23h, de films d'actions trop fort ou de soirée avec des amis improvisés ? Si elle le disait avec sérieux, un petit sourire en coin vint trahir son amusement avant d'expliquer.

Quand mon ancien colocataire à appris qu'il attendait un enfant, il à vraiment mis en place ce genre de règles pour que sa compagne ne soit pas dérangée. Dans le doute... Je préfère demander, donc.


haunted by ghost
I am not the only traveler, Who has not repaid his debt. I've been searching for a trail to follow again, Take me back to the night we met. (c) anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas  
Friedrich W. Eden
Friedrich W. Eden
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Severus Rogue
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 328
Sujet: Re: Hello, welcome home ?   Mer 7 Avr 2021 - 10:49
Il s’arrête au-dessus de son verre quand elle balaie son excuse en lui racontant comment ses anciens colocataires l’avaient accueilli un soir. « Vraiment ? » Demande-t-il, avec un léger sourire. Il n’en dit pas plus cependant – certaines habitudes allaient devoir se perdre alors, il en prenait note. La quarantenaire n’avait probablement aucune idée de ce qu’elle venait de signifier, pour lui. Et il ne comptait pas l’en informer directement, ce n’était pas le moment idéal. Ignorait-elle réellement les frasques dont étaient capable le généticien ? Il se contente d’écouter son rire, avant de baisser le regard à l’évocation de Quinn et de Vaughn. Il avait jeté un froid, il en avait conscience. Pourtant, ils étaient là, entre eux depuis qu’elle avait posé ses valises ici. « Cela fait bientôt un an… Il est temps… d’avancer, ne vous inquiétez pas. » Tente-t-il de la rassurer, alors que bien évidemment c’était toujours là, quelque part. Un non-dit sur la nature de certains sentiments, jamais avoués à quiconque. Endeuillés, hélas.

Leurs verres tintent finalement ensemble à un nouveau départ et un sourire plus franc naquit sur ses lèvres. Quand elle lui demande de l’appeler Callie, comme tout le monde le faisait autour d’elle, il a un léger rire à son tour, typiquement masculin. « Je ne crois pas non. » Répondit-il, un éclat de malice dans le regard. « Calypso, Reine de l’île d’Ogygie… Homère ne l’a pas dépeint dans son Odyssée comme cette somptueuse Nymphe de la Mer qui garda Ulysse auprès d’elle plus longtemps encore que tous les obstacles qu’il dût affronter, pour supporter un surnom aussi pauvre que Callie » Répondit-il avec franchise et chaleur à la fois. Il était on ne peut plus sérieux, chérissant le symbolisme du prénom et savourant chaque syllabe. Alors non, il ne comptait pas l’appeler Callie, Calypso était une Nymphe bien trop somptueuse et dangereuse pour cela. Peut-être un peu comme la femme qui se tenait devant lui et à laquelle jamais, il n’avait posé un regard avide sur elle, tout en s’étant toujours senti en confiance à ses côtés. La comparaison lui plaisait trop pour laisser les choses se réduire à un tel surnom.

Lui-même soulagé de la tournure que prenait cette conversation, il esquissa un sourire avant de boire à son verre, avant de prendre ses couverts pour goûter enfin le repas qu’elle leur avait concocté. Il était en train de savourer sa première bouchée quand elle lui demanda le règlement intérieur de la maison. Haussant un sourcil, il l’écouta lui expliquer les règles de son précédent colocataire – presqu’absurde de sens, selon lui. « Vous êtes ici chez vous, Calypso. Les règles sont celles que nous établissons ensemble, plutôt. Non ? » Il ne comptait pas la faire se sentir comme une invitée tout au long de son séjour ici – et elle était là pour rester, après tout, n’est-ce pas ? Il l’espérait du moins. « Je ne suis pas spécialement difficile, nous faisons tous les deux sensiblement les mêmes horaires, puis je crains qu’il n’y ait pas de lecteur de musique dans cette maison, ni de télévision, de toute façon. » Dit-il, avec un sourire. Autant le premier lui manquait, autant la deuxième ne l’avait jamais intéressé et il l’avait laissé à d’autres qui désiraient se repasser avec nostalgie, quelques films d’avant. « Et vous, quelques exigences ? » Demanda-t-il, ensuite, désireux de l’aider à se sentir chez elle.



( crawling back to you )
i die everytime you walk away, don't leave me alone with me, see, i'm afraid of the darkness, and my demons, and the voices – see nothing's gonna be okay.


Revenir en haut Aller en bas  
Calypso Ziegler
Calypso Ziegler
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 60
Sujet: Re: Hello, welcome home ?   Jeu 8 Avr 2021 - 18:48

Elle avait hoché la tête avec un amusement certain quand à sa surprise d'un soir avec ses colocataires. Disons qu'après, nous n'avions plus vraiment de tabous les uns pour les autres. Souligna t-elle en riant légèrement, l'observant assurer qu'après un an, le temps guérissait doucement les blessures de ces départs. Pourtant, c'était comme si les fantômes du passé étaient encore proche d'eux, sans qu'elle ne parvienne à comprendre pourquoi une telle sensation.

Ce fût sa remarque sur son prénom, qui la laissa un instant coite. Ne s'attendant pas réellement à ce qu'il ne lui fasse le récapitulatif intégral des origines de ce prénom que ses parents avaient adoré choisir pour elle. Surprise, bien que légèrement rougissante face aux qualificatifs employés alors qu'elle baissait humblement le regard, venant arranger une mèche égarée près de sa joue. Et bien ... Je ne suis ni reine, ni somptueuse, mais allons-y pour mon prénom complet. Sans doute était-il bien le seul de Fort Ward à l'appeler comme tel. Insistant sur les syllabes, alors qu'elle répondit à son sourire, retrouvant presque cette complicité d'un soir en l'effleurant du bout des doigts.

Quand à ces règles à mettre en place... Sa remarque lui ajouta un peu de baume au coeur, alors qu'elle revenait prendre une gorgée de vin, l'écoutant parler de cette possibilité d'établir des règles à deux.

A dire vrai, je ne suis pas une très grande fan des restrictions.. Mes parents aimaient beaucoup trop en jouer et en abuser, pour que ça ne me donne envie de faire pareil. Mais on peut partir sur quelque chose de simple. D'autant avec leurs horaires similaires, il ne devrait pas y avoir de réels problèmes à gérer ça.

Tant que vous n'avez pas une propension à casser les murs sur un coup de tête au beau milieu de la nuit, je crois que je peux tout endurer vous savez. Fried n'avait de toute manière, pas l'air d'être de ce genre. La preuve en était quand il annonça n'avoir ni télé, ni lecteur de musiques.
Quand à ses propres exigences ... Elle ne sut trouver une quelconque à lui donner. Haussant les épaules alors qu'elle réfléchissait, avant de se décider à proposer.

Commençons par nous habituer à cette colocation, tous les deux. Ca sera déjà un excellent début.

Parfois, il suffisait d'un rien pour se sentir à l'aise après tout.


haunted by ghost
I am not the only traveler, Who has not repaid his debt. I've been searching for a trail to follow again, Take me back to the night we met. (c) anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Hello, welcome home ?   
Revenir en haut Aller en bas  
- Hello, welcome home ? -
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: