The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-40%
Le deal à ne pas rater :
-40% Polo Lacoste – imprimé crocodile – 5 couleurs dispo
72 € 120 €
Voir le deal

Blossom by blossom the spring begins.
Aller à la page : Précédent  1, 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Steve M. Lee
Steve M. Lee
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 58
Sujet: Re: Blossom by blossom the spring begins.   Ven 4 Juin 2021 - 4:40
Si Steve ne se sentait pas l'âme d'un humoriste en général, tirer un rire à Nell le fit sourire grandement, allant également d'un gloussement à la chute de sa plaisanterie. Qu'il était bon de rire en toute insouciance. Lorsque la fleuriste lui annonça qu'elle en avait une, de blague, il l'écouta attentivement, un sourire aux lèvres alors que, petit à petit, le calembour avançait, finissant par rire une nouvelle fois, l'oeil brillant d'amusement. "Je ne la connaissais pas mais elle est bien bonne ! Je la raconterai à mes amis, à l'avenir !" fit-il avec beaucoup d'engouement. D'ailleurs, la première personne qui la testerait, ce serait Mason, il le savait. Le blond soupira ensuite pour reprendre son souffle puis se mit à observer la brune alors qu'elle lui posait la question fatidique. Une légère grimace naquit sur le visage du soldat qui prit le temps de frotter ses mains sur ses genoux, les yeux voilés d'une touche de tristesse. "Eh bien..." La gêne prit le pas et l'homme hésita quelques secondes. "C'est probablement stupide mais je ne me sens plus à l'aise chez moi depuis..." Stoot prit le temps pour compter et se frotta la nuque. "En fait, ça fait deux ans que ma femme est morte, emportée par une fausse couche. Notre maison, elle l'avait choisi, l'avait décoré à notre image et maintenant qu'elle n'est plus là, je me sens prisonnier de mes souvenirs et j'ai l'impression de vivre chez un étranger." admit-il enfin, contemplant deux brins d'herbe se faire doucement malmenés par le souffle du vent. "C'est bête, je sais mais je n'arrive pas à partir et encore moins à... Accepter ? Ce n'est pas vraiment le mot mais il parait que c'est l'étape du deuil le plus compliqué." qu'il concluait en haussant les épaules. Perdre Jenna ça lui avait déchiré le coeur, comme lorsqu'il avait perdu Hannah et il avait fallut un changement drastique dans sa vie pour enfin recommencer à respirer. Là, comment pouvait-il changer ? Quitter Walla Walla pour Spokane ou un autre camp ? Est-ce que ça suffirait ? Quitter le groupe pour changer d'Etat ? Abandonner les siens pour rejoindre les rangs ennemis ? Il mentirait s'il disait qu'il n'y avait pas pensé et c'était peut-être aussi ça qui l'avait poussé à prendre de plus en plus de risques inconsidérés au point de se mettre en danger. Sauf qu'il avait bien prit conscience d'une chose, lorsqu'il avait dansé avec la Faucheuse. C'était qu'il ne voulait pas poursuivre la valse qu'Elle lui proposait. Il avait encore des choses à faire en ce bas monde. Relevant sa jambe valide pour y poser le bras, il offrit un léger sourire à la brunette. "Quel genre de fleurs il faudrait pour pallier à tout ça ?" qu'il demandait pour détendre l'atmosphère.

_____________________

Juin 2021

"Tu es ravissante, aujourd'hui encore. " lançait Stoot à Nell qui avait le nez dans ses pots de fleurs. La boutique où travaillait la femme avait tout d'un magasin d'antan. Le soldat n'avait jamais vraiment mit les pieds dans un endroit pareil, d'abord parce que son travail ne le permettait pas mais aussi et surtout parce que les femmes qu'il avait fréquenté n'étaient pas vraiment du genre à recevoir des bouquets ou à manger dans des restaurants étoilés. Elles avaient toujours été simples, comme lui, en somme. Mains dans le dos, il s'approcha lentement, tête penchée sur le côté avec un long sourire sur le visage alors que ses prunelles azurées vinrent chercher celles de son amie. Etrangement, depuis qu'ils s'étaient rencontrés, Steve se sentait apaisé, comme si la fleuriste dégageait une aura qui provoquait cela. Au mariage de la famille Ross, malgré les intrigues et les problèmes, l'homme n'avait eut d'yeux que pour elle et son charme. Depuis, il s'évertuait à aller voir la demoiselle au moins deux fois par semaine, n'était-ce que pour la saluer ou pour discuter de banalité. Etait-ce par pur égoïsme ? Peut-être. Peut-être bien que le tempérament jovial et doux de Nell l'aidait à se reconstruire et qu'il entretenait leur relation uniquement pour ça. Etait-ce vraiment mauvais alors qu'il prenait soin de toujours être respectueux et chaleureux, qu'il tentait le plus possible d'être un ami ? Une partie de lui soutenait que non, c'était simplement renouer des liens avec les gens, s'ouvrir au monde parce que, petit à petit, ça allait mieux tandis qu'une autre soufflait qu'il se servait d'elle. D'ailleurs à chaque fois qu'il avait cette sensation, il préférait largement faire taire cette petite voix en faisant autre chose.

Aujourd'hui, néanmoins, c'était autre chose qui l'emmenait. Tranquillement, il se plaça face à la jeune femme et lui tendit enfin ce qu'il cachait. Une boite en carton totalement banal contenant un collier orné d'un pendentif rond, en bois recouvert d'une résine transparent enfermant de petites fleurs orange, rouge et jaune. "Ne me demande pas pourquoi. Je me suis dis que ça te ferait plaisir." expliquait-il avec un petit sourire. "Et je t'interdis de me le rendre. C'est un cadeau, tu dois l'accepter." ordonnait le marine en plongeant les mains dans les poches de son pantalon, pour faire comprendre à la femme qu'il ne reprendrait certainement pas le présent, un air malicieux au visage tout de même. "Si t'aimes pas, tu pourras l'offrir à quelqu'un d'autre." annonçait Stoot, d'un air détaché, tout de même.


it's like you're screaming
but no one can hear

Revenir en haut Aller en bas  
Nell Martins
Nell Martins
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 209
Sujet: Re: Blossom by blossom the spring begins.   Dim 13 Juin 2021 - 15:57

Juin. L’été est enfin à leurs portes avec sa chaleur, son soleil, son abondance et toutes les plus belles variétés de fleurs à offrir. Ils sont occupés à la fleuristerie, mais tout le monde en est ravi. Même Mo se permet quelques blagues avec Ben, lors de la livraison de ce matin. Dans les frigos trônent les végétaux habituels que l’on peut faire pousser toute l’année dans les serres, mais ils y ont placé en avant-midi de jolies pivoines aux couleurs variées, de beaux Arums au blanc éclatant, mais aussi des coquelicots bien vifs. Les étales sont bien remplis et les clients vont et viennent toute la journée.

Lors d’une petite accalmie, Nell en profite pour aller chercher de nouveau pot de fleurs à l’arrière-boutique. Ceux-ci sont partis comme de petits pains chauds aujourd’hui et il faut vite les remplacer durant cette petite pause. Faisant plusieurs allées retours, la petite fleuriste finit par être satisfaite de l’étale qu’elle vient de remplir à nouveau. Lissant sa robe, elle resserre un peu sa queue de cheval et s’assure que les nouvelles venues sont impeccables en retirant toute feuille un peu sèche et en les positionnant sous leur meilleur angle. Quelques clients sont entrés entre-temps et Mo les a salués, partant avec un jeune couple vers les frigos.

C’est une voix familière qui lui fit relever le nez de ses pots de fleurs, un immense sourire venant égayer son visage concentré.

- Steve ! C’est gentil, merci. La trentenaire pouvait sentir ses joues se colorer presque imperceptiblement à ce compliment.

D’autres auraient pu lui faire la même remarque et elle les aurait simplement remerciés sans plus y penser, mais le soldat… Avant même qu’elle ne puisse le réaliser, c’est avec une certaine impatience que semaine après semaine elle avait attendu les petites visites impromptues de Steve. Semaine après semaine, elle se sentait un peu plus légère lors de leurs petites discussions sur tout et rien. Semaine après semaine, son cœur avait commencé à s’emballer un tout petit peu chaque fois qu’il passait la porte de la boutique. Nell tentait de réfréner cet intérêt grandissant. Par culpabilité envers son défunt mari entre autres, mais aussi puisque Steve était un peu plus jeune qu’elle. Elle ne voulait pas se faire d’idée. Il y a beaucoup de belles jeunes femmes avec bien moins de bagages que la petite fleuriste qui ne demanderaient que d’être choisies par le militaire, pour bâtir un futur avec lui. Nell ne voulait pas se leurrer, ne voulait pas se heurter, se blesser, mais… l’évidence était qu’il lui plaisait et elle ne croyait pas ça possible après George.

La petite brune l’observe s’approcher lentement, les mains dans le dos. Elle penche la tête légèrement sur le côté, cherchant à voir s’il y cache quelque chose. Une fois à ses côtés, il lui tend une petite boite en carton. Son cœur accélère un peu plus sa course dans sa poitrine et l’autre qu’elle se saisit de cette boite pour l’ouvrir, Nell porte une main à sa bouche sans s’en rendre compte, couvrant l’immense sourire ravi qui lui barre le visage. À l’intérieur se trouve un joli pendentif de bois et de résine, où sont figées dans le temps de jolies fleurs colorées.

Elle a envie de le réprimander, ayant toujours fait pareil avec son mari. Dépenser pour elle, c’est quelque chose que Nell reprochait toujours à ses proches. Que Steve ait dépensé de précieux tickets pour elle, elle lui en veut et est vraiment touchée à la fois. La petite brune se mord l’intérieur de la joue en l’écoutant lui dire qu’elle n’a pas le droit de le refuser. Il ne faut pas se faire d’idée, c’est sans doute purement amical, oui voilà. Les mots lui brûlent les lèvres, alors qu’elle est tentée de lui dire qu’il vaut mieux ne pas dépenser pour une amie, pas tant qu’il n’aura pas une femme à ses côtés. C’est le plus important ici, non ?

- Je l’aime et je n’ai pas droit de refuser apparemment. Lui répond-t-elle avec un peu de malice, en faisant écho aux propres mots de Steve. Tu n’aurais pas dû… Elle s’arrête là cependant, ne voulant pas être désagréable pour autant. Merci !

Délicatement, elle se saisit de la chaine et pose la boite sur l’une des étales à côté d’eux. Elle passe le bijou à son cou et tente de l’attacher d’elle-même, mais elle se sent un peu nerveuse et ses doigts ne coopèrent pas. Pourquoi nerveuse d’ailleurs ? Qu’est-ce qu’il lui prend ? Sans trop réfléchir, elle se tourne quelque peu pour faire dos à Steve.

- Tu peux m’aider ?







Try, try try
just a little bit harder

Revenir en haut Aller en bas  
Steve M. Lee
Steve M. Lee
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 58
Sujet: Re: Blossom by blossom the spring begins.   Jeu 17 Juin 2021 - 3:10
Le sourire de la trentenaire dessina le même sur le visage de Steve, appréciant l'idée de voir les yeux de la brune pétiller face à une offrante si légère et simple que celle-ci. Les quelques mots de la femme lui firent battre le palpitant rapidement, inspirant de fierté d'être tombé si juste, une douce chaleur lui grimpant dans l'estomac, éclatant par petites doses dans son corps pour le stimuler comme des mini shot d'adrénaline qui finissaient par lui faire picoter le bout des doigts. Lorsqu'il vit Nell prête à se parer du cadeau, son sourire s'élargit, l'impression de vivre le plus beau moment de sa vie, attentif à ses mouvements. Stoot quitta sa torpeur un instant à la demande de la belle et hésita deux petites secondes avant de se détendre. "Bien sûr." fit-il avec énormément de douceur, s'approchant d'un pas pour attraper les extrémités du petit collier pour venir les unir, ne pouvant se retenir d'effleurer la nuque claire de la fleuriste, faisant mine de dégager une mèche rebelle. La sensation de douceur de son derme fit frissonner le soldat qui posait ensuite ses grandes paluches sur les épaules de la veuve. "Attend, c'est pas fini." qu'il murmurait légèrement à l'oreille de Nell pour lui demander de ne pas bouger.

Une longue inspiration fit gonfler la poitrine du militaire qui prit le temps d'extérioriser l'air lentement, comme s'il s'apprêtait à faire un plongeant dans une piscine gelée, du deuxième tremplin. Avec délicatesse, ses pouces glissèrent le long des épaules de la femme, prenant tout de même la peine de ne pas être trop proche pour éviter les incommodités sociales, puisqu'ils le savaient tout deux, leur groupe imposait une tenue sociale parfaitement morale. "Il y a quelques jours, j'ai entendu un de mes collègues, si on peut dire ça, qui disait que tu lui plaisais beaucoup." commençait le Marines, d'un ton plutôt sombre, mâchoire légèrement crispée tant le souvenir de cette discussion lui avait laissé une boule dans la gorge. "Il dit qu'il est prêt à te demander en mariage rapidement et cherche même votre future maison avec plusieurs chambres pour l'avenir." poursuivait le blond, fronçant cette fois les sourcils. Dans les faits, si Stephen Welston était un milicien exemplaire, il fallait avouer que ce n'était pas un bon humain et Steve le savait mieux que personne. Ce misogyne de première avait eu trois divorces à son actif dans l'ancien monde, le fait de vivre dans la nouvelle version des Etats-Unis  lui plaisait grandement. Il avait tout du cliché typique des salopards de pecnos de prairie que l'on décrivait avant sur les réseaux sociaux ou sur le reste du web. Fan des armes à feux, extrémiste, aucun respect pour les autres cultures ou pour les gens s'ils n'étaient pas identiques à lui. En bref, un type que Steve préfèrerait foutre au fond d'un trou plutôt que de le voir se parader tel un grand seigneur. Légèrement, les doigts de l'homme se refermèrent sur leurs prises puis vint fermer les yeux pour essayer de calmer la colère qui commençait à gronder en son âme. Il devait souffler...

Après s'être apaisé, il se rapprocha du dos de Nell et glissa la bouche jusqu'à son oreille pour qu'elle soit la seule à entendre ses paroles, sa respiration et sans doute même son coeur fracassant sa cage thoracique. "Refuse, s'il ose passer le pas." Une des mains glissa le long du bras de la femme pour s'arrêter jusqu'à son poignet pour finalement venir lui prendre la main. "Ce con ne prendra même pas soin de toi. Il sera incapable de rire à tes blagues, incapable de voir comme tu es belle avec tes fleurs et ne sera jamais apaisé devant tes sourires et tes grimaces..." Le sergent marqua une pause, réfléchissant à ses prochains mots. Sa seconde main quitta le corps de la trentenaire pour glisser dans une de ses poches et avec tendresse, il incita sa partenaire à enfin lui faire face alors qu'il porta ses doigts fins à son front. "Tu mérites tellement mieux qu'un sale porc comme lui... Tu mérites un homme qui veut t'offrir un monde meilleur..." Cette fois encore l'homme se stoppa dans ses paroles. Sans doute que Nell finirait par le trouver étrange et il fallait avouer qu'il l'était, étrange parce que tout ça n'avait aucun sens, finalement. Malgré tout, il avait l'impression qu'elle comprenait sans pour autant que ce soit le cas.

Lentement, Steve détailla le visage de la fleuriste en forçant son cerveau à trouver une phrase juste, compréhensible et claire tout en pensant au fait qu'il détestait Stephen Welson d'avoir jeté son dévolu sur cette merveilleuse personne. Il détestait même les autres qui avaient fait mention de son nom en disant qu'elle était un beau morceau, comme on parlerait d'une pièce de viande ou d'un meuble qui décorerait parfaitement une pièce. Il s'était rendu compte qu'il avait aussi haït ceux qui parlaient de l'approcher, même en ayant des termes respectueux. En somme, il s'était mit à en vouloir à tous les hommes qui s'intéressaient bien trop à la célibataire à son goût. Alors oui, il avait l'impression de se servir d'elle pour se sentir mieux dans sa peau mais il y avait autre chose. Une chose indéniable, limpide, forte. Nell plaisait à Stoot et il s'était mis à jalouser ceux qui pouvaient penser à elle. C'était pour ça qu'il avait si mal réagit au fait que Welston se vantait être sur le point de faire sa demande. C'était pour ça qu'à l'instant même, le Marines avait enfin sorti la main de la poche pour venir glisser un petit objet dans la paume de la brune. "S'il vient, s'il cherche à te convaincre, dis lui que ce n'est pas possible parce qu'un autre a déjà promis de te donner sa vie." fit-il sans l'ombre d'une hésitation. "Je sais que ce n'est pas romantique, pas traditionnel et probablement très précipité mais même si je ne suis pas un prince charmant, j'ai envie de t'avoir à mes côtés. Tu me plais et je ne veux pas que tu t'éloignes de moi, je veux prendre soin de toi, t'offrir un monde emplit de douceur." Cette fois, un stress vint envahir son palpitant, baissant les yeux par la force du doute. "Bien sûr, tu n'es pas obligée d'accepter, je ne te forcerai jamais à quoi que ce soit et tout ce qui m'importe c'est que tu sois heureuse..." finissait-il par dire, concluant sur cet échappatoire. Même si la mentalité de leur groupe ne le permettait pas vraiment, il tenait à ce qu'elle ait son mot à dire quant au choix de son partenaire de vie et là, la balle était dans son camp alors qu'il lui laissait le temps d'observer le petit anneau en argent qu'il lui avait confié.


it's like you're screaming
but no one can hear

Revenir en haut Aller en bas  
Nell Martins
Nell Martins
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 209
Sujet: Re: Blossom by blossom the spring begins.   Jeu 17 Juin 2021 - 18:50

Les doigts qui viennent effleurer sa nuque lui arrachent un sourire. L’air de rien, elle apprécie ce petit contact, mais si elle ne devrait sans doute pas. Il ne fait que l’aider avec le bijou, un simple cadeau entre amis, voilà tout. Il ne faut pas se faire de films, ne pas laisser sa grande émotivité prendre le contrôle de sa raison. Elle sent la chaine se poser à nouveau contre sa peau et alors qu’elle allait amorcer un mouvement pour se retourner, celui-ci est avorté par les deux grandes mains de Steve qui se posent sur ses frêles épaules. Surprise, elle ne bouge pas. Pourtant à l’intérieur, c’est un chaos délicieux qui la secoue dans tous les sens possibles.

Il lui souffle des mots à l’oreille.

Pourquoi ? Que fait-il ? Que veut-il ? Qu’est-ce que ça signifie ? Nell réprime ses idées les plus folles, celles de son cœur qui bat la chamade en elle. Elle se sent presque comme une adolescente, pleine d’espérances et de naïveté, ayant le béguin pour quelqu’un sans même oser penser que ça pourrait être réciproque, ayant trop peur du rejet.

Steve commence à lui raconter qu’un de ses collègues s’intéressait à elle. La brunette fronce les sourcils, mais ne l’interrompt pas, appréhendant trop la suite. Va-t-il lui présenter ce prétendant ? Ce serait peut-être la chose à faire en fait, mais… ce serait l’horreur en fait que celui qui lui fait entrevoir qu’il est possible enfin d’aller de l’avant, lui en présente un autre. Il faut sans doute se faire une raison et arrêter les rêveries de gamine. Elle perçoit pourtant le ton du militaire, alors qu’il poursuit en lui parlant de cet homme. Sa gorge se noue petit à petit. Nell sait que lorsqu’elle fera face à nouveau à Steve, elle devra sourire, mais le cœur n’y est plus.

Il serrait légèrement les doigts contre ses épaules, avant de relâcher la faible pression. Il se rapproche un peu plus d’elle et la fleuriste n’ose pas bouger, ne veut pas s’éloigner à dire vrai, souhaitant profiter de cette proximité éphémère qui ne se représentera sans doute plus. La trentenaire écarquille cependant en grand les yeux aux mots qui lui sont soufflés en toute confidence. La curiosité le choc, le soulagement, voici ce qui l’assaille par vagues soudaines. L’une des mains de Steve glisse doucement contre son bras, se saisissant de son poignet pour finalement attraper sa main. Les battements de son cœur reprennent avec encore plus d’ardeur et d’espoir. Le Marine marquait une énième pause, comme s’il mettait une fois de plus ses idées en ordre et ça permet à Nell d’en faire tout autant, d’essayer de comprendre ce qu’il se passe. Le grand blond reprend la parole, cette fois osant être plus sincère au sujet de cet homme qui souhaite l’épouser. Ces mots lui faut l’effet d’un baume apaisant, car s’il exprime que cet inconnu ne saurait l’apprécier, il souligne la valeur de la brunette en s’expliquant. À ses yeux, Nell a de la valeur et pas qu’en tant que possible génitrice.

Il l’invite finalement à se retourner et la fleuriste ne peut faire autrement que de plonger ses yeux dans les siens, y cherchant des réponses à des questions qu’elle n’osait pas formuler. Toujours main dans la main, elle observait les traits de son vis-à-vis, ces doigts qui venaient frotter son front, son hésitation. À nouveau, Steve brisait ce petit silence qui s’était installé. C’est comme si le monde autour d’eux n’existait plus, ils étaient suspendus dans cette poche de l’univers, isolés en tête à tête. Impossible de penser aux clients, impossible de penser à Mo un peu plus loin avec le jeune couple, seule la cloche de l’entrée pourrait lui ramener les deux pieds dans la réalité.

Fort heureusement, celle-ci ne tintait pas, ne mettant ainsi pas fin à ce moment étrange et si agréable à la fois.

Steve sortait quelque chose de sa poche et venait de déposer au creux de la paume de la fleuriste. Celle-ci du cligner quelques fois des yeux pour que son cerveau comprenne enfin ce qui s’y trouvait, ce que Steve lui disait, ce qu’il lui demandait. Une envolée de papillons semblait virevolter dans son estomac et la trentenaire en avait presque un petit vertige.

Depuis combien de temps ne s’était-elle pas sentie ainsi ? Depuis bien des années, trop d’années. Pas seulement depuis la mort de son mari à George.

Le rouge prend possession de ses joues pâles et ses yeux deviennent légèrement humides sous l’émotion. Elle qui tentait de réprimer ses sentiments naissants pour le militaire, la voilà incroyablement surprise de ce revirement de situation. Nell est sous le charme depuis un moment déjà, mais ce qu’elle ressent en ce moment précis est plus fort, plus enivrant encore. Le blond ajoute enfin qu’elle peut choisir et refuser, même si ce n’est pas coutume à Walla Walla. Sa main se referme sur le jonc d’argent et elle porte celle-ci à son cœur.

- C’est avec toi que je serai heureuse. Souffle-t-elle avant de se hisser sur la pointe des pieds et de voler un baiser à Steve. Impossible de résister, impossible de se retenir, d’être sobre, c’est son cœur qui parle.

Elle voulait y croire, à cette seconde chance d’aimer. De bâtir à nouveau sa vie aux côtés d’un homme qu’elle aime, d’avoir la possibilité de finalement l’avoir, cette famille dont elle rêve. La petite brune se décale enfin, ne souhaitant pas non plus leur attirer des ennuis par cette démonstration publique. Elle pouffe de rire, n’en croyant toujours pas sa chance.







Try, try try
just a little bit harder

Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Blossom by blossom the spring begins.   
Revenir en haut Aller en bas  
- Blossom by blossom the spring begins. -
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: