The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -57%
Gonfleur électrique Xiaomi Mi Portable Electric ...
Voir le deal
29.99 €

We don't play by the rules
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Billie Dean
Billie Dean
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Bras droit | The Devil's Rejects
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 366
Sujet: We don't play by the rules   Lun 8 Mar 2021 - 15:08

L’art de conserver sa couverture. Franchement, on se débrouillait grave bien depuis le début. Ce serait juste important que nos petits soldats ne merdent pas, même s’ils aimaient bien s’amuser apparemment. Sam et moi, on en avait rien à foutre, tant que ça ne mettait pas notre groupe dans la merde, tant qu’on ne pouvait pas découvrir qui nous étions réellement.

Les seules ‘’mauvaises’’ intentions qu’on arrivait à nous coller dessus, c’était peut-être le caractère de certains, mais visiblement notre capacité à laisser des messages à ce groupe de mercenaires masqués. Ça, c’était pas bon. Ma moitié avait joué les messagères une fois, aller savoir pourquoi on avait cru qu’elle saurait où laisser trainer des infos. Sauf que là, si on devenait ces intermédiaires, les gens trouveraient ça louche à force et c’est pas le rôle qu’on voulait. Ces idiots devaient continuer de croire qu’on était c’est gentilles filles qui vendait du savon, qui était bien entouré pour se protégé et que moi j’étais juste la psy altruiste du coin.

Donc quand Horacio était encore venu nous trouver au NML pour nous demander de diriger ces gens masqués vers sa petite personne… Sam et moi on a sorti le grand jeu. Je me suis emportée et j’ai fait une crise à ma jumelle. Je lui ai dit que c’était dangereux d’essayer de contacter ces gens-là, que ça allait nous attirer des ennuis. C’était des malades après tout, suffisait d’écouter les histoires. Je refusais carrément la demande d’Horacio et Sam avait le bon jeu pour le coup. Malgré ma moue boudeuse et en colère, elle convenait que ce serait la dernière fois qu’elle nous mettait en danger. Pas qu’on les contactait directement, mais même avec le bouche-à-oreille, ils pourraient remonter jusqu’à nous. L’homme a pas eu trop le choix d’accepter et de se résigner. S’il voulait les contacter dans le futur, on voulait plus rien à faire avec ça. Il avait qu’à se débrouiller. On comptait bien évidemment sur le fait que c’était un petit futé Horacio. Comme de fait, le message qu’on devait passer pour la dernière fois, fut de leur donner une adresse pour qu’ils se rencontrent à l’avenir. Un point de contact en gros.

C’était parfait pour nous. Couverture intacte et en plus… on allait possiblement avoir du boulot. Non seulement on leur vendait du savon et des clopes, mais maintenant on pourrait même se faire payer pour des contrats moins recommandables. C’était comme de voler la sucette à un morveux.

On se méfiait bien évidemment, donc on avait observé ce fameux lieu de rencontre pendant quelques jours, pour s’assurer que ce n’était pas un piège. On était pas à l’aise et c’est Sammy qui proposa qu’on sécurise un endroit plus neutre et qu’on les force à nous rencontrer où nous on le veut bien. Une prise de contrôle qui me plaisait forcément, c’est nous qui menions la danse. On se prépara donc et on leur laissa un petit mot pour le nouveau point de rencontre.

Le jour J arrivait enfin et nous on était fin prêt. On était arrivé tellement d’avance, on avait pas lâché notre surveillance non plus. S’ils voulaient nous la faire à l’envers, ils auraient toute une surprise. Tous en costume, tous masqués, tous armés, on patientait que nos invités pointent le bout de leur nez. On était dans l’une des salles de classe de cette petite école pourrie. Assise sur l’un des pupitres poussiéreux, je balançais mes pieds dans le vide, avant de lâcher un long soupire.

- J’en ai marre d’attendre. Ouais, je faisais un peu ma peste. En vrai, j’étais quand même contente d’être ici, d’être assez en forme pour participer aux festivités.

On avait choisi cet endroit super éloigné de notre camp, mais aussi du leur et pas par hasard. On avait des plans pour bouger le train plus au sud déjà, puis aussi ça isolait de tous les autres rats qui grouillaient en ville. Le point de rencontre parfait en somme.



Are you deranged like me ?
Revenir en haut Aller en bas  
Thaïs Davis-Saltzman
Thaïs Davis-Saltzman
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Bras droit | The Gentle Bastards
Chasseur de primes
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 532
Sujet: Re: We don't play by the rules   Lun 8 Mar 2021 - 22:40
Thaïs gara sa voiture devant le point de rendez-vous que leur avait donné Horacio. Elle souffla un coup avant d'éteindre le moteur. « Bon, on y est. » grimaça-t-elle. La militaire se tourna vers les occupants de la voiture. Katherine, Lexie et Cormac lui faisaient face. « N'oubliez pas, tout ce qu'on va faire aujourd'hui n'a rien à voir avec la faction. » Ce n'était qu'un rappel de plus, elle les avait suffisamment bassiné avec ça dès le début du voyage depuis l'ancienne brasserie où ils logeaient tous. Il y a quelques semaines, quand Bill lui avait demandé de prendre la suite d'Horacio et de rassembler quelques personnes autour d'elle pour faire "le sale boulot" de la faction, elle n'avait pas hésité longtemps. L'ancien banquier avait déjà commencé à organiser les choses avec Yue, elle avait repris le flambeau et il la formait encore. Thaïs était libre de s'entourer des personnes qu'elle désirait. Elle avait donc embarqué Katherine avec qui elle était toujours prête à faire les 400 coups. Vu son passé de trafiquant de drogues, Cormac était venu naturellement rejoindre les rangs, puis Reese qui était malheureusement absente ce jour-là à cause de son agression et enfin Lexie, la petite nouvelle. Bill avait tenu à ce que cette dernière les accompagne, son passé de détective pouvait leur être utile.

Aujourd'hui, ils étaient ici pour une seule raison. Bill voulait savoir à quel point les New Edens étaient important dans le coin et s'ils représentaient une menace pour sa faction et pour la cage. Ils avaient essayé de se renseigner de manière discrète, de faire parler des connaissances mais rien n'avait été réellement efficace. Il fallait désormais passer à la vitesse supérieure et se mouiller un peu plus. Horacio avait donc arrangé un rendez-vous avec un groupe réputé, d'après lui, pour faire le sale boulot et ne pas être regardant sur la morale. L'objectif était simple : ils devaient faire parler un des membres de New Eden. La militaire reprit la parole. « Horacio nous a mis en contact avec ce groupe. Ils sont censés nous attendre à l'intérieur. On les paye pour nous aider à faire le sale boulot. On bosse avec eux, donc on ne la leur fait pas à l'envers. » Son regard se fit un peu plus insistant envers Cormac. Ils allaient devoir bosser en équipe aujourd'hui. Elle savait qu'il était un loup solitaire, mais il devrait mettre de côté ses habitudes pour bosser main dans la main avec des inconnus. Elle-même n'était pas tranquille, mais la brune n'avait pas le choix. Il fallait juste espérer que tout se passerait sans incident.  

La militaire posa son regard sur l'école devant eux. « Vous êtes prêts ? Vous avez des questions ? Sinon, on y va... » Elle avait ses armes sur elle : son couteau, son arme à feu. Son fusil était dans le coffre car elle doutait en avoir besoin aujourd'hui mais mieux valait se montrer trop prudente que pas assez. Sur sa tête, elle avait un masque pour dissimuler son visage. Même s'ils n'agissaient pas officiellement au nom de la cage, mieux valait se montrer discret et ne pas afficher ouvertement son identité. Ils avaient également des ressources à échanger contre les services du groupe qu'ils engageaient. Rien n'était gratuit et c'était bien normal. Heureusement, la faction avait retrouvé des forces après le dure début d'année qu'ils avaient connu et ils étaient désormais en capacité de fournir des ressources pour payer le groupe.





Why so serious ?

You see, in their last moments people show you who they really are
Revenir en haut Aller en bas  
Lexie Sway
Lexie Sway
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Gentle Bastards
Chasseur de primes
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 390
Sujet: Re: We don't play by the rules   Mar 9 Mar 2021 - 23:06


Thais nous réexplique une énième fois le plan. Elle nous rappel l’objectif de cette journée et l’importance des informations que l’on pourrait éventuellement récupérer. Je ne suis pas la depuis longtemps, mais la malheureuse agression de Reese m’a permis de faire un pas en avant dans mon intégration. De ce que Thaïs avait expliqué ils avaient besoin pour cette mission de bras et mon passé de détective et ma capacité à analyser rapidement ce qui m’entoure m’avait valus une promotion, si on pouvait dire ça comme ça. Je sais très bien qu’en tant que nouvelle j’ai encore pas mal de preuves à fournir et je considère que cette mission sera mon passe pour montrer qu’on peut compter sur moi. Pour le moment, je profite pas mal de ce que la faction peut m’apporter et je me dis que si je veux pouvoir encore profiter de tout ces plaisirs, il faut bien que je me montre un peu coopérative et que je me salisse un peu les mains, même si je suis plus de celle qui paie pour qu’on le fasse à sa place.

Enfin bref, du coup je dis pas grand-chose durant le voyage. Je suis pas bête non plus je sais aussi quand est-ce que je peux ou pas donner mon avis, la en l’occurrence, je suis juste le mouvement. Je prends des notes dans ma tête de ce qu’il va se passer, j’analyse et je vois après si je dois ouvrir ma gueule ou pas. On arrive et on a le droit à un dernier briefing. Aujourd’hui ce sera Thaïs, dont je ne doutais absolument pas des capacités, Katherine et Cormac, que je n’ai pas encore eu la chance de réellement connaitre. Paraitrait que ce genre de mission ça à tendance à rapprocher les gens, on verra bien. Lorsque la militaire demande si on est prêt, je me contente de sourire en mettant mon masque « Perso je suis prête et je crois même que je suis excitée » Ouai, c’estpeut être pas le mot juste de dire que j’étais comme une enfant avant noël, mais je vais pas mentir non plus, ça me botte à fond cette mission et ça me fait du bien de changer d’air. De pas être que derrière le bar, même si, je comprends le principe de méfiance à mon égard. Avant de sortir de la voiture, je vérifie que j’ai bien mon couteau de chasse planqué dans une de mes bottes et mon arme à feu. Je suis pas encore sur de ce qu’il va se passer dans ce bâtiment mais de ce que j’ai compris, ceux à qui on a fait appel ils rigolent pas alors, comme on dit j’essaie de sortir le plus couverte possible.

Avec mon masque sur la tête, je pose mon regard sur le bâtiment en face de nous. Je prends une grande respiration et je lâche « Et bah c’est partis ! » Puis j’attends que les autres s’avancent, moi perso, pour le moment, je reste derrière.







Pour être craint il faut des tripes.
Si possible, celles des autres.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
James Gray
James Gray
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Devil's Rejects
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 666
Sujet: Re: We don't play by the rules   Mer 10 Mar 2021 - 23:27
Debout dans cette ancienne salle de classe, James prenait appui sur le mur, proche d'une fenêtre. Ses yeux clairs fixaient ce qui était jadis, une cour de récréation. Les enfants, les rires, les jouets avaient disparus depuis bien longtemps. Mais ce qui l'intéressait, lui, ce n'était pas de s'imaginer ce qui avait pu se passer ici avant. Lui, il ne voulait pas manquer l'arrivée de ces gens. Il ne voulait pas que son groupe se fasse surprendre ou pire, encerclé. L'anglais gardait un souvenir amer de cette attaque à la forge, où ils avaient été forcé de battre en retraite face à deux femmes. Aujourd'hui, en théorie, les choses ne devaient pas mal se passer. De ce que James avait compris, ils devaient rencontrer des nouveaux commanditaires.

L'escort boy n'était pas réellement en confiance et son pied qui tapait régulièrement le sol en était le parfait témoin. Il ne pouvait s'empêcher de songer que c'était un jeu dangereux. C'était intéressant, presque flatteur qu'ils soient reconnus (sans réellement l'être) pour leur travail. Seulement voilà, comment pouvaient-ils être sûrs des intentions de ces fameux commanditaires ? Comment être sûrs que ce n'était pas un simple piège pour les démasquer, littéralement ? James s'était donné beaucoup de mal ces derniers temps pour couvrir ses arrières. Il avait peut-être  été plusieurs fois borderline depuis son arrivée à Seattle, plus encore depuis qu'il avait rencontré Tyler mais il avait redoublé d'efforts pour maintenir sa vitrine. La parfaire même. James avait réussi le tour de force de se faire passer pour un sauveur, un chevalier servant pour son jouet Alex aux yeux de certains. Et histoire de brouiller un peu les pistes, il était intervenu dans d'autres rixes au cœur du No man's land, prenant toujours le parti des plus faibles. Mieux encore, il avait réussi à faire bonne impression à Bill et ça, ce n'était pas négligeable.

Mais le fait d'attendre n'arrangeait pas les pensées de l'ancien garde du corps. Caché derrière son masque, il ressassait intérieurement ses interrogations. Il avait l'impression d'être là depuis des heures. En fait, il était vraiment là depuis des heures. La voix de Billie l'extirpa de ses songes.

- On devrait augmenter les tarifs pour chaque minute de retard qu'ils ont lâcha-t-il, las d'attendre.

En réalité, James avait perdu la notion du temps. Il ne savait même pas si ces inconnus étaient réellement en retard.

- Vous savez quoi sur eux exactement ?

Il osait espérer que les jumelles en savaient plus que ce qu'elles avaient laissé filtrer.

Quelques instants plus tard, le britannique se figea, tendant l'oreille. Il leva une main vers ses coéquipiers alors que son autre main venait machinalement palper une de ses armes.

- ça a l'air de bouger dehors.

Il ne distinguait rien mais avant entendu le bruit d'une voiture. Les choses sérieuses ne devraient pas tarder à commencer. James était impatient, excité de savoir ce qui allait se passer, ce qu'on allait leur demander.



runaway baby
Before I put my spell on you. You better get away, darling because everything you heard is true • sheepirl.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Cormac Callum
Cormac Callum
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Gentle Bastards
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 252
Sujet: Re: We don't play by the rules   Jeu 11 Mar 2021 - 23:50
Au moindre baragouinage...
Cormac & les voyous

Une nouvelle affaire, une autre problématique. Le vieux loup n’était pas à l’aise dans ce genre de boulot, trop d’inconnues et surtout il n’avait pas la main. Sauf qu’il fallait bien quelqu’un pour faire le sale boulot. Car l’arrière-cuisine pouvaient bien se prétendre être des gros dur, seul le Malin en personne se salissait réellement les mains. Non pas que cela le dérange, il avait passer sa vie à entasser des cadavres, à détruire des vies pour s’enrichir. Ce n’était pas grand chose de casser quelque mâchoires, simuler des accidents ou bien extorquer des pauvres survivants.

La seul différence résidait dans le fait qu’il n’y avait personne pour en être témoins, ses méfaits restaient donc dans l’ignorance et c’est la clé pour s’en sortir dans cet jungle. L’anonymat est une chose très précieuse que notre bon homme d’affaires avait su maîtriser. La cuisse de Chris s’en souvenait encore, pauvre garçon il l’avait maltraiter au point de presque le tuer et ils vivaient maintenant côte à côte sans que l’idiot ne s’en rendent compte. Enfin c’est une autre histoire dont vous ne voudrez probablement pas entendre parler vu l’horreur des faits. Notre vieux loup qui s’était installé dans la banquette arrière, ne prêta guère attention à la patronne ou la nouvelle pendant le trajet. Il semblait autre part, son esprit échafaudant des plans plus obscur que des écrits de Lovecraft. Car il fallait un plan pour tout, l’improvisation est le premier pas vers la mort pour cela qu’un groupe ça le dérangeait. Puisqu’on multipliaient les facteurs par membre, tout pouvait arriver et il n’est pas trop pour se faire canarder à cause de la connerie d’un autre.

- Ne vous fiez jamais à des mercenaires car leur cœur va où l’argent coulent. Ils peuvent vous la mettre à l’envers avant même que vous ayez pu dégainer. Je te préviens Thaïs s’ils s’avisent à nous baragouiner quoique ce soit de suspect, on se débarrassent vite fait d’eux.

Il avait bien remarquer le regard insistant de sa patronne dans les fait et celle-ci avait bien raison de s’inquiéter à propos de lui. Le Malin était une vieille couleuvre solitaire qui faisait ses affaires rapidement et sans laisser de trace. Cormac détestait l’idée d’accorder sa confiance à des mercenaires, combien de trafiquant se sont fait flinguer par un garde cupide ? Des centaines sinon des milliers.

- Je souhaites que les choses soient bien clair entre nous, nos petits-amis cupides serviront de gros bras et seulement de gros bras. Ils ne doivent en aucun cas interférer quand je m’improviserais arracheur de dent. Lexie bien que vous me sembliez presque puérile, votre ancienne vocation pourrait m’être utile n’hésitez pas à intervenir quand nous l’aurons attraper, le vieux loup savait que l’autorité était entre les mains de l’ancienne militaire mais cette mission le rendait presque anxieux et en qualité d’ancien PDG, il ne put s’empêcher de distribuer des ordres. Puis nous n’allons pas se le cacher, il s’estimait amplement compétent si ce n’est parfait pour la tâche que leur on avait confié le grand manitou de la Gage. Faisons les choses proprement comme j’avais l’habitude de le faire dans mon temps, car la saleté c’est le début des emmerdes sans mauvais jeu de mot.

Ceci-dit, il ouvrit la portière sans attendre une quelconque réponse puis posa un pied-à-terre. L’homme réajusta son costume, refit le nœud de sa cravate puis s’avança vers le bâtiment l’arrière de son costume flottant au vent. Fidèle à ses habitudes, il s’était muni d’un long poignard, un briquet mais aussi un pistolet dissimulé dans son holster et un petit gilet par balles de civil juste assez pour arrêter de petits calibres et être discret. Enfin, il posa délicatement un masque sur son visage, un oni ou démon dans la culture japonaise. Son préféré quand il s’agit de torturer des gens ! Puis il est de bon goût pas comme certain «voyous» par les temps qui courent.

Vous conviendrez que vu qu'il est le seul à savoir s'habiller à Seattle, le masque ne servira pas à grand chose mais il faut s'accorder avec la plèbe !


(c) DΛNDELION



    L'illusion du libre arbitre
    Le Malin n.m -Entité qui use de la ruse et de la finesse, pour se divertir aux dépens d'autrui.

    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas  
Ernst Hammermann
Ernst Hammermann
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Devil's Rejects
Modérateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 55
Sujet: Re: We don't play by the rules   Dim 14 Mar 2021 - 23:31

C'était long. J'avais jamais aimé attendre, et encore moins en ce moment. J'étais pas très à l'aise avec les dernières décisions des filles, mais elles avaient besoin de gros bras, alors j'avais signé présent. Moi, mon masque, mon arme et mon gilet.
Et on était là, comme des cons, à attendre qu'ils finissent par se pointer. J'aimais pas ça, parce que ça puait le piège à plein nez. Et j'avais été clair là dessus. Au moindre doute, à la moindre entourloupe, au moindre problème, soit je me barrais, soit je vidais mon chargeur sur les inconnus qui nous avaient embauché pour nos servies.

C'était tout de même un comble qu'on finisse par être reconnus, et demandés pour le chaos qu'on mettait pour notre plaisir. Ca m'amusait, mais ça me rendait surtout méfiant. James était moins silencieux.
Je restais adossé à mon mur, masque sur le visage, cigarette aux lèvres. Pratique la mâchoire ouverte sur le bas. Je fumais pour brouiller les pistes, et masquer mon odeur. Et pour me donner un style. Pour pleins de raisons au final.

Si James parlait trop, il avait néanmoins raison. Ca bougeait dehors. Une voiture s'était approchée, et arrêtée. Je posais doucement ma main sur mon arme, attachée sur mon torse. Ca pouvait dégénérer très vite. Maintenant, et plus tard. Je jetais un oeil à Billie.

- Faut croire qu'eux aussi en ont marre d'attendre. On va passer à l'action.

J'étais content que ça bouge. J'étais né pour l'action, et j'avais toujours baigné dedans. Les moments d'attentes entre deux combats, c'était juste de la perte de temps. J'avais besoin de chaos, de bruit, d'odeur de poudre. Là, je me sentais bien. Là, j'étais moi même. Ici, je n'étais qu'un vieil épouvantail qui ne servait que d'être un gros bras, pour dissuader n'importe qui. Même si j'étais assez petit, j'avais rarement vu quelqu'un me provoquer. Alors ça suffirait. Encore une fois.

- Attention à vous, ouvrez vos yeux et vos esgourdes. Tout peut être un signe foireux. A la moindre alerte étrange, au moindre mouvement louche, au moindre retard, on décampe. Même si on laisse des cadavres derrière nous. On a jamais été là.


Du bist anders, du hörst mir nicht zu, du weißt ich kann das Schweigen nicht so gut wie du
Revenir en haut Aller en bas  
Sam H. Dean
Sam H. Dean
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Leader | The Devil's Rejects
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 327
Sujet: Re: We don't play by the rules   Lun 15 Mar 2021 - 12:26
Il est clair que j'avais fait une erreur la première fois en acceptant d'être l'intermédiaire de Horacio pour contacter ce fameux groupe de pillards masqués. J'avais la certitude que ça ne serait que quelque chose de ponctuel, facile à gérer. Mais à l'évidence, il semblerait que notre réputation ait dépassé nos attentes et que nos capacités soient demandées plus qu'on ne l'imaginait. D'ailleurs, je ne sais même pas si on aurait pu s'imaginer un jour se retrouver dans une telle situation.

Heureusement, on est parvenues à trouver une manière de s'en sortir avec Billie. De toute façon, ce n'est pas comme si je craignais réellement que nous soyons démasqués. Avec ma moitié, on a plus d'un tour dans notre sac. Et jouer la comédie a toujours été notre fort. Dignes des plus grandes tragédies grecques et des plus beaux films hollywoodiens.

Quoi qu'il en soit, nous voilà équipés, parés au combat au cas où, masqués comme si nous devions nous lancer dans un pillage, et patientant dans cet endroit sécurisé par nos soins que nos « futurs employeurs » daignent bien montrer le bout de leur nez.

L'impatience est palpable chez chacun d'entre nous, mais il est clair que je ne tolérerai aucun écart de conduite. La dernière fois, à la forge, les choses se sont extrêmement mal passées et chacun de nous est responsable. En particulier Tyler qui se trouvait à l'intérieur et n'a pas été capable d'agir. Il a préféré protéger sa petite vie insignifiante à défaut de celle de ma sœur. De celle de son propre enfant.

Les dents serrées, je peste et prends une grande inspiration pour me concentrer à nouveau sur l'essentiel et ce qui se passe actuellement. Lorsque la voix de ma moitié me tire de mes pensées, je tourne la tête vers elle et me détourne de la fenêtre près de laquelle je suis installée de manière à voir ce qui se passe sans pour autant être visible de l'extérieur. Encore un peu de patience. Mais j'avoue que même pour moi, ça devient compliqué.

C'est au tour de James de prendre la parole et je pose alors mon regard sur lui, haussant les épaules. On en sait suffisamment pour savoir qu'il ne faut pas les sous-estimer. En aucun cas. S'ils cherchent à traiter avec nous à cause de notre réputation, c'est qu'ils n'ont pas peur de se salir les mains. Et un piège est toujours possible. Alors tenez-vous prêts au besoin. Mais uniquement en cas d'urgence.

Effectivement, comme le souligne l'anglais, ça bouge dehors. Un bruit de moteur. Ils arrivent enfin. Je prends une nouvelle grande inspiration tout en fixant la porte, répondant alors sans le regarder à l'allemand. Non. Si nous devons prendre la fuite, aucun d'entre eux ne doit sortir d'ici vivant. J'espère que c'est clair.




- Sanity, where have you gone? -


Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: We don't play by the rules   
Revenir en haut Aller en bas  
- We don't play by the rules -
Page 1 sur 8Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: