The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -62%
DODO Oreiller Grand luxe Quallofil Allerban ...
Voir le deal
14.99 €

No time to die /!\
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Jill S. Blair
Jill S. Blair
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 901
Sujet: Re: No time to die /!\    Lun 8 Mar 2021 - 1:31
- Ouais… je plaide coupable, que je concède avec une petite grimace.

Maeve a mis le doigt sur un truc intéressant. Peut-être qu’effectivement, je parle de notre « fin » tout le temps parce qu’inconsciemment, mon alarme interne essaye de me dire d’abréger ces conneries. Que je reprenne mes habitudes volages et mes conquêtes éphémères, loin de ce couple qui fonctionne trop bien pour exister. Peut-être aussi que si j’évoque autant ma propre mort, c’est que derrière les apparences désinvoltes, je n’ai plus espoir en grand-chose. A l’intérieur, je ne suis qu’un bric-à-brac de pulsions et de colère. Je suis pas le genre de fille bien qui va avoir une révélation divine, changer la face du monde ou se décider à faire une BA par jour. C’est ce qui nous différencie le plus toutes les deux. Maeve est importante, elle a de l’or entre les mains et dans la tête. Moi, je ne suis personne. Juste une troufionne de plus.

Ce qu’elle dit me touche et je savoure volontiers la chaleur de sa main dans la mienne. Un sourire flotte sur mes lèvres et bien sûr, quand elle commente nos parties de jambes en l’air, j’ai une moue espiègle qui veut clairement dire que… je sais. Sur ce sujet-là, c’est pas la modestie qui m’étouffera mais faut dire la vérité : je suis probablement meilleure amante que je n’étais bonne inspectrice. Ce qui n’est pas peu dire : je n’étais pas exceptionnelle, mais j’avais quelques qualités !

- Tu veux qu’on devienne un… « couple-couple », lui demandé-je d’un coup, après son aveu, traduisant en toute transparence ce que je comprenais de sa requête, … hum… désolée…, je laisse planer le suspens un moment, puis déclare de ma voix la plus laconique possible : je ne bois pas d’alcool, je ne tiens pas deux secondes avant de me mettre à rire et d’en rajouter une couche : merde, je voulais réessayer de t’imiter, histoire de voir si tu trouves ma prestation meilleure dans le feu de l’action, mais… j’ai pas calé ma réplique au bon endroit.

Mon hilarité s’estompe vite, car bien sûr, ce n’est qu’un autre de mes stratagèmes pour ne pas laisser s’atmosphère s’alourdir. Mon crâne se décolle du dossier du sofa, mais je ne cesse pas de dévisager la chirurgienne. Le sourire qui flotte sur mes lèvres est doux, un brin énigmatique, mais elle me connait assez maintenant pour savoir qu’il est bienveillant.

- Je signe, dis-je alors sans l’ombre d’une hésitation, pour le « couple-couple », je signe, toujours à l’essentiel, toujours dans la simplicité ; mon cerveau ne prend jamais de sentier tortueux, si c’est ce que tu veux en tout cas.

Maeve est la personne de ce camp qui en sait le plus sur mon âme. Elle sait que je suis loin d’être la plus irréprochable des petites-amies, mais elle sait aussi que je ne fais jamais rien par convenance – pas dans l’intimité en tout cas. Je suis mon instinct, indépendamment de là où il me mène. Et actuellement, il me pousse à m’ancrer dans sa vie – et advienne que pourra.


Drain the blood
« I walk through the valley of the shadow of death, and I fear no evil because I'm blind to it all. And my mind and my gun they comfort me... because I know I'll kill my enemies when they come. »
Revenir en haut Aller en bas  
Maeve Wheelan
Maeve Wheelan
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 606
Sujet: Re: No time to die /!\    Lun 8 Mar 2021 - 11:39
Couple-couple.
La terminologie la laisse quelque peu pensive, sans doute parce que la chirurgienne n’a jamais eu à poser de mots sur l'intimité qu’elle a connue jusqu’ici. Ses amants se comptent aisément sur les doigts d’une main, et être la maîtresse d’un homme marié ne l’a forcé qu’à un espoir vain. Un passe temps, une parenthèse charnelle, un trophée du week-end, un défi de reconquête chaque fois qu’elle avait mis fin à sa relation avec Philip, pour mieux replonger ensuite. C’est tout ce qu’elle a été finalement. Et bien que les années passant l’aient aidé à aller de l’avant, elle ne s’était plus encombrée de ce genre de frivolités. La doc ne sait donc sans doute pas dans quoi elle s’engage ni quelles en sont vraiment les règles, la justesse. Mais Jill lui apprenait à se laisser porter, à suivre son instinct, à ne pas peser le pour et le contre de chaque envie avant d’opter pour telle ou telle décision. Vivre le présent et non plus le subir, à attendre elle ne savait trop quoi. Ils vivaient tous sur un fil de toute façon, autant essayer d’y trouver un fragile équilibre avant la chute, inéluctable.

Et quand la jeune femme s’excuse elle sent son coeur se serrer, prête à entendre un refus. Après tout, Maeve lui a assuré après leur première dispute que cette liberté lui convenait et qu’elle ne désirait rien changer. Qu’en modifier les règles, ou leur absence, rendrait forcément ce qu’elles partagent plus fade. Mais elle n’y peut rien. La quarantenaire n’a pas envie de se demander dans quels bras est sa partenaire quand elle n’est pas dans les siens, de se torturer l’esprit en prétendant que ça ne la touche pas alors que le sujet reste sensible. Ce n’est pas sa façon de fonctionner, consciente d’être une vraie égoïste sans pouvoir lisser ce défaut.
Alors quand le couperet tombe et qu’elle se reconnaît dans l’imitation de sa cadette, elle ouvre la bouche pour rétorquer, sans pouvoir produire le moindre son. L’un de ses poings se lève, prêt à frapper gentiment l’ancienne flic, mais se ravise avant de toucher au but, se contentant de refermer la bouche et de serrer brièvement les mâchoires. Levant les yeux au ciel, elle laisse finalement un léger sourire étirer ses lèvres. Ce qu’elle pouvait l’agacer! Ou peut-être qu’elle aime justement un peu trop ça. Question en suspens, elle la laisse s’effacer pour planter à nouveau ses prunelles dans les siennes.

Je signe.
Elle reste silencieuse, laissant les mots résonner dans son crâne un peu trop plein, un soupir de soulagement passant ses lèvres. Se rapprochant, ses yeux s’attardent sur les cicatrices encore visibles sur le visage de la jeune femme et , dégageant quelques mèches, elle se penche pour l’embrasser. C’est doux, sincère, spontané. “C’est ce que j’ai envie d’essayer oui.” Souffle-t-elle après s’être légèrement reculée. “Vivre l’instant présent, avec toi, peu importe le temps que ça durera.” Pas de fausse promesse d’éternité et qui ferait de toute façon paniquer Jill, et peut-être un peu la chirurgienne si elle était parfaitement honnête. Mais sans cette idée de fin prédéfinie qu’elle ne parvient pas à supporter, plus maintenant en tout cas.

Elle a conscience que leur couple détonne un peu dans le paysage, que beaucoup ne comprendront pas mais la Canadienne ne pourrait s’en moquer plus. Elle en a assez des regards extérieurs. Qu’ils jugent si ça alimentait leurs ragots. C’est l’un des cadeaux que lui avait fait Jill quatre mois plus tôt, vivre pour elle et non seulement pour les autres.


+ Slowly learning that life is OK+
Revenir en haut Aller en bas  
Jill S. Blair
Jill S. Blair
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 901
Sujet: Re: No time to die /!\    Lun 8 Mar 2021 - 14:50
J’adore l’agacer. C’est mon péché mignon – entre beaucoup d’autre. Je me demande si je peux pas faire appeler ça le « Maevathlon » et le faire enregistrer comme discipline olympique… Enfin, je n’ai pas cessé de sourire depuis que sa main s’est levée pour feindre me frapper, jusqu’à ce qu’elle donne un baiser. Je le savoure après qu’elle ait rompu le contact, coinçant ma lèvre inférieure entre mes dents pour en chopper la moindre miette de sa saveur.

- Alors, on essaie, confirmé-je comme s’il s’agit de la décision la plus évidente du monde à prendre, dans ce cas, on va devoir établir quelques règles ! Je m’exclame d’un air enjoué, en ramenant mes jambes sur le canapé pour m’assoir en tailleur, numéro une, on ne se donne pas de surnom mièvre. Sauf si c’est Sex bomb, j’accepte évidemment celui-ci, bien sûr que je prends ça sur le ton de la rigolade, elle croit vraiment que j’allais être du genre sérieuse ? Numéro deux, je peux te promettre de t’être exclusive mais… flirter fait un peu partie de ma nature. On va devoir définir si ma limite se trouve au niveau du clin d’œil aguicheur, du câlin ou du smack, je propose pas la galoche ou les petites gâteries en passant, je suppose que ce serait hors limite, numéro trois, tu m’avais fait la suggestion de demander un énorme diamant pour ma demande en mariage, et je trouve que c’est une excellente idée ! A bonne entendeuse…, je hausse les sourcils avec malice, numéro quatre…

Je peux continuer longtemps comme ça.

*

2 jours plus tard ••

Lizzie coche la ligne qui correspond à mon rendez-vous et m’invite à rejoindre Maeve. Rien de grave à signaler pour aujourd’hui, je viens simplement me faire retirer mes points. Mes bleus ont disparu, je suis toujours aussi belle gosse, tout est rentré dans l’ordre ! Modulo mon poignet immobilisé. Je rentre dans le cabinet d’auscultation avec ma légendaire désinvolture et largue direct ma veste en cuir mauve sur le dossier de la chaise.

- Tu sais, les gens vont se douter d’un truc si c’est toujours toi qui t’occupe de moi, la taquiné-je avec un sourire – je crois qu’on est plus totalement secrète, tant que j’suis là et qu’on fait nos trucs préférés, c'est-à-dire : elle qui s’amuse à utiliser ses outils de médic sur moi, faut qu’on parle assez trivial mais qui a son importance, alors…, j’hausse les épaules et lâche sans attendre : ça te va si je retourne chez moi ce soir ou demain ?

Bien sûr que je sais que l’histoire des cohabitations, c’est un terrain miné pour bon nombre de couples – je m’habitue pas encore à ce terme, je le reconnais. Mais j’aborde le sujet entre deux consultations parce que… Maeve est une grande personne, elle me connait, elle ne va pas se mettre en tête que je veux mettre de la distance entre nous, pas vrai ? On est plus des ados. Le deal était que je me repose chez elle pour ma convalescence, je me sens mieux, donc je réintègre ma colloc’, tout simplement.


Drain the blood
« I walk through the valley of the shadow of death, and I fear no evil because I'm blind to it all. And my mind and my gun they comfort me... because I know I'll kill my enemies when they come. »
Revenir en haut Aller en bas  
Maeve Wheelan
Maeve Wheelan
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 606
Sujet: Re: No time to die /!\    Lun 8 Mar 2021 - 16:22
Tout sourire, elle acquiesce de manière inconsciente comme pour valider cette nouvelle dimension dans leur relation. Sourire qui se fane quelque peu dans un soupir d’exaspération et un nouveau roulement d’yeux quand de nouvelles règles voient le jour. Encore? Enfin… de nouvelles règles signées Jill, qui prend un malin plaisir à tester sa patience et à se jouer d’elle pour le plus grand malheur - mais amusement - de la chirurgienne. Un air blasé qu’elle ne cherche même pas à dissimuler sur le visage, elle l’écoute énumérer point par point les limites ou opportunités qu’offre ce pas en avant, arquant un sourcil quand le sujet de sa frivolité est évoqué. Elle attend, plus ou moins patiemment, la fin de cette liste déjà trop longue à ses yeux, assez longtemps pour comprendre qu’elle n’aura sans doute pas de fin. “Pitié tais-toi….” Et pour la couper dans son élan elle écrase ses lèvres contre les siennes, lui intimant passionnément le silence. S’écartant, elle plante ses yeux dans les siens, plus sérieuse qu’elle ne le voudrait. “Et tu flirtes avec qui tu veux mais ces jolies lèvres sont à moi,  cutie pie…” Ça, c’était pour les surnoms mièvres et stupides mais elle l’avait cherché non? Et pour éviter tout nouveau commentaire, Maeve la fait à nouveau taire d’un baiser.

***

Assise à son bureau la chirurgienne termine de remplir le dossier de son patient précédent quand la jeune femme pénètre dans la pièce et elle ne relève que brièvement les yeux sur elle, souriant à sa remarque. “Oui parce que tout le monde sait que je veille tous mes patients pendant quatre jours en leur tenant la main et que je les invite chez moi pour leur convalescence….” L’ironie est palpable mais énoncée sur le ton de la bonne humeur. Si ses collègues n’avaient pas compris c’est qu’ils n’avaient pas voulu voir et pour être honnête, Maeve s’en moquait éperdument. Ici, sa vie privée n’avait pas à être commentée et chacun le savait.
Levant fugacement les yeux en l’air à l’entente de leurs trucs préférés, elle griffonne quelques lignes supplémentaires, pensant finalement que tout avait commencé ici, dans ce bureau. Ça aurait pu tomber sur Jackie à l’époque, mais c’était elle qu’était venue trouver Jill. Et elle ne la remercierait jamais assez pour ça.

Fermant le dossier, elle le range dans un tiroir fermé à clés et s’adosse à sa chaise au moment où sa cadette réclame son retour chez elle. Haussant les épaules, elle acquiesce sobrement, ne trouvant aucun argument pour la contrer. Un peu plus de trois semaines s’étaient écoulées et aucun signe n’indiquait que son traumatisme crânien l’handicaperait. “Si tu me promets que tu ne boiras pas d’alcool et que tu ne feras pas la fête jusqu’à cinq heures du matin, sens-toi libre de réintégrer tes quartiers soldat.” Elle quitte finalement sa place et contourne son bureau, faisant signe à la jeune femme de se rapprocher de la table d’auscultation. Devenir exclusives ne l’incitait pas forcément à vouloir être vingt-quatre heures sur vingt-quatre et sept jours sur sept collée serrée à sa cadette et la quarantenaire pensait même que retrouver un peu de leur espace vital respectif ne pouvait que leur faire le plus grand bien. Elles avaient passé l’âge de la possessivité excessive non? “En attendant, retire ton haut.” Ordonne-t-elle gentiment en allant se désinfecter les mains et enfiler une paire de gants.

Préparant le matériel dont elle aura besoin, elle ne peut s’empêcher d’aligner les différents ustensiles en les séparant chacun de la même distance. “Assis-toi.” Enfilant son masque de docteur, elle délaisse pour le moment la pommette de sa patiente au profit de son bras. Retirant le pansement aussi délicatement que possible pour ne pas tirer trop sur les fils, elle le dépose dans un bac avant d’orienter un des plafonniers sur la blessure refermée plusieurs semaines auparavant. Ses doigts, sous latex, appuient autour des deux incisions, cherchant quelque chose d’anormal en sous cutanée qui trahirait une mauvaise cicatrisation profonde. “Pas de rougeurs anormales, pas de renflements, pas d’oedèmes. J’aimerais que tous mes patients cicatrisent aussi bien que toi. Et avant que tu prennes la grosse tête, oublie pas que je suis excellente dans mon domaine.” Sourire en coin tandis qu’elle attrape une compresse et un produit désinfectant. L’appliquant sur les fils, elle stérilise toute la zone, de l’intérieur vers l’extérieur, avant de reposer le tout et de prendre des ciseaux chirurgicaux et une pince. “Cela dit, tu ne devrais pas me laisser sans surveillance trop longtemps. Mr Hopper, juste avant toi, m’a invité à dîner en tête à tête chez lui.” C’est dit avec nonchalance, et parce qu’il existe une possibilité que Jill ignore tout de l’homme, elle précise. “Pour un septuagénaire à la hanche gauche bancale, il fait son petit effet.” Regard en coin amusé à la jeune femme alors qu’elle sectionne une première fois le fil, le tirant à l’aide de la pince avant de le poser dans le bac, réitérant l’opération en s’assurant de ne pas faire passer trop de longueur à chaque fois et ainsi rendre les soins un peu moins désagréables.


+ Slowly learning that life is OK+
Revenir en haut Aller en bas  
Jill S. Blair
Jill S. Blair
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 901
Sujet: Re: No time to die /!\    Mar 9 Mar 2021 - 11:08
- Oh… je ne savais pas que tu m’avais tenu la main pendant quatre jours… c’est trop chou de ta part, honey, la taquiné-je avec un sourire malicieux.

J’ai exagérément pris une voix mielleuse pour accompagner cette répartie qui l’était tout autant – mais c’était pour la bonne cause. Quand elle me dit que je ne dois pas boire d’alcool et me coucher tôt, je prends une moue d’adolescente contrariée et lâche un « ok maman » d’un timbre qui peut tout aussi bien dire… « oui, oui, on verra bien ! ». Bon, malgré tout, je suis une adulte responsable, je vais écouter les recommandations de mon docteur…

Hum…

- Oh, direct, tu deviens plus entreprenante que moi ! La charrié-je en ôtant mon haut.

Malheureusement, l’exécution n’est pas aussi sexy que ça devrait l’être si je voulais l’allumer. Je suis encore handicapée d’un bras, même si la douleur s’est fait diffuse, alors la bataille contre mon pull de coton n’est pas une partie facile. Mon tee-shirt suit et me voilà en soutif devant une femme qui, je le sais, n’aspire qu’à le faire sauter aussi. Héhé. Je ne sais pas ce qui me rend si guillerette ce matin… j’ai envie de la taquiner jusqu’à ce que (petite) mort s’en suive.

Dans un premier temps, je suis les instructions et m’assoies docilement. Il y a toujours quelque chose d’inexplicablement sexy à la voir dans son rôle de docteur. Ses yeux sérieux, son air concentré à demi-caché derrière son masque, ses gestes maniaques et précis. Rien à voir avec la femme qui partage mes draps. Celle que j’arrive à faire rire, celle qui apprend la spontanéité et la déraison. Ses deux facettes sont attirantes, et c’est peut-être ce qui la rend si particulière d’ailleurs… Maeve est un paradoxe.

- J’ai toujours dit que j’étais ta meilleure patiente, répliqué-je malgré tout, ne m’enlève pas ça.

Est-ce que c’est bizarre d’être excitée par le fait de la voir s’occuper de moi ? Je veux dire… on parle quand même de se faire retirer les points d’une blessure par balle, pas d’un massage balinais aux huiles chaudes. Peut-être aussi que je suis toujours demandeuse et que ces dernières semaines, pendant lesquelles j’ai été immobilisée plusieurs jours, ont creusé un manque féroce. En tout cas, mes prunelles dévorent la chirurgienne des yeux en pétillant, jusqu’à ce que sa boutade me fasse rire.

- Ouuuh de la compétition ! J’adore ça ! Je lui lance une œillade mutine, je vais devoir prouver que je suis meilleure au pieu qu’un vieillard de 70 ans alors… j’ai peur de ne pas être à la hauteur.

Mon sourire s’attarde et je ne peux empêcher ma main de venir chercher un contact tendre, en effleurant sa joue. Ou plutôt, le masque qui masque son visage ivoirin. Sur le ton de la conversation, j’enchaine sur un sujet qui n’a rien à voir.

- Dis, je me demandais… Arizona et Quinn ont l’air d’être peu souvent chez toi alors que vous étiez coloc’, non ? J’empiète peut-être sur un sujet sensible, mais je suis miss « deux pieds dans le plat », pas vrai ? j’ai eu l’impression de… « sentir » qu’on truc flottait entre vous… non ? Rien de concret, mais j’étais inspecteur… je détecte des choses quand même, t’es pas obligée de m’en parler si tu veux pas, que je la rassure malgré tout.


Drain the blood
« I walk through the valley of the shadow of death, and I fear no evil because I'm blind to it all. And my mind and my gun they comfort me... because I know I'll kill my enemies when they come. »
Revenir en haut Aller en bas  
Maeve Wheelan
Maeve Wheelan
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 606
Sujet: Re: No time to die /!\    Mar 9 Mar 2021 - 17:34
C’est fou comme sa cadette peut lui faire regretter certains mots prononcés. Chaque phrase semble être une perche tendue qu’elle prend un malin plaisir à saisir au vol pour la renvoyer dans son camp. Et si Maeve est tout à fait honnête, elle adore ça. Ce n’est jamais plat avec elle, jamais ennuyeux. L’imprévu, le respect, la surprise, la douceur, tout ça forme un savant mélange qui, elle doit l’avouer, fonctionne merveilleusement bien. Moins cérébrale, moins dans le besoin de trouver une logique à chaque décision, c’est incroyablement libérateur. Et elle doit l’admettre, ça lui a permis de ne pas broyer du noir durant ces derniers mois. Quinn, et cet homme qu’ils avaient ramené de leur mission et qu’elle avait dû soigner avant qu’il ne parte elle ne savait trop où. Elle le savait trop bien à vrai dire mais il était parfois plus aisé de simplement fermer les yeux. Ça lui avait rappelé Roza et ses débuts ici et si ça lui retournait toujours autant l’estomac, prendre soin de Jill et surtout profiter de ces moments avec elle l’avaient aidé à ne pas penser qu’à ça.

La chirurgienne tente pourtant de faire abstraction de tout ça au profit des soins en cours, laissant un sourire invisible se dessiner derrière son masque à la mention de Mr. Hopper. Elle se sent presque coupable de plaisanter sur sa personne alors qu’il est si adorable mais elle n’y peut rien…”Il a le romantisme, tu as la passion, il a l’expérience, tu as un sex appeal certain, un yin et yang presque parfait.” Elle en rajoute évidemment, juste pour la forme, gardant tout de même l’idée du dîner gratuit en réserve.

Sa main sur son visage la fait interrompre ses gestes et si ses yeux laissent filtrer son affection ils se durcissent après les mots de sa partenaire, presque heureuse d’être cachée derrière un masque. Ok, celle-ci, elle ne l’a pas vu venir et s’en serait volontiers passée. Se concentrant sur son travail durant de longues secondes, elle sectionne, tire, jette, sectionne, tire, jette, désinfecte quand elle parvient à la moitié pour mieux recommencer. Ses pensées dérivent. D’abord sur Arizona. Elle se refuse à en parler cependant. Ça avait été leur moment, leur savoureuse erreur, leur plaisir coupable, leur bulle, le temps d’une nuit. Et même après tous ces mois Maeve refuse de la briser. “Arizona est une boulimique de travail, quand elle n’est pas en extérieur elle prépare sa prochaine sortie. Quant au reste c’est…..c’est… compliqué” lâche-t-elle avant de se lever pour avoir un meilleur accès à son triceps, le point de sortie de la balle. À nouveau elle désinfecte, à l’aide d’une compresse propre, toute la zone, fils et périphérie avant d’exécuter les mêmes gestes. “Tu te souviens après notre première dispute, je t’ai dit que j’étais hypocrite de t’accuser de certaines choses et que je ne valais pas mieux?” Elle lui laisse le temps de se remémorer, au besoin, et se donne le courage nécessaire à cet aveu qui la rend quelque peu honteuse. Mais Jill mérite de savoir, à son sens. “Il y a quelques mois, j’ai…” Merde elle se sent tellement conne! “J’ai embrassé Quinn.” Elle ferme les yeux quelques secondes avant de filtrer et de continuer les soins, soulagée de ne pas avoir à soutenir le regard de sa cadette. “Je crois que je suis trop prétentieuse pour accepter un non et j’ai plus ou moins… enterré tout ça dans un coin pour ne pas avoir à l’affronter. Depuis les choses sont un peu bizarres entre nous.” Et bien qu’à l’époque elle et l’ancienne flic n’étaient pas exclusives, elle se sent un peu nulle de lui balancer ça de but en blanc.

Désinfectant l’arrière de son bras dont elle vient de terminer le retrait des fils, elle évite soigneusement le regard de sa comparse pendant de longues secondes, avant d’inspirer un grand coup et de relever les yeux sur elle, mal à l’aise. “Est-ce que j’aurais dû garder ça pour moi? Je veux dire, je ne sais pas encore vraiment comment tout ça fonctionne et j’ai peur d’être la connasse indélicate qui vient de te balancer ça au visage comme ...une connasse indélicate.” La chirurgienne ne jurait pas très souvent mais c’est un peu comme ça qu’elle se sent présentement.


+ Slowly learning that life is OK+
Revenir en haut Aller en bas  
Jill S. Blair
Jill S. Blair
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 901
Sujet: Re: No time to die /!\    Mer 10 Mar 2021 - 9:48
Hum… moi je trouve que ça sonne comme un threesome sa description, et je ne suis pas fermée aux expériences sexuelles ! Qui sait, je serai peut-être surprise par le « romantisme » d’un septuagénaire à la hanche bancale. Je n’ose néanmoins pas formuler tout ça à haute voix, car je sens que j’ai effectivement touché un point sensible et je ne veux pas empêcher Maeve d’aller au bout. D’ordinaire, je me fiche des histoires « compliquées » des autres… mais pas des siennes. Probablement car j’en suis une composante quelque part… ou parce que je l’aime beaucoup.

- Hummm ok, fais-je, pensive, après qu’elle m’ait raconté l’épisode Quinn au terme de longues secondes de silence médical.

Tandis qu’elle s’occupe de mon triceps, la chirurgienne a l’air gênée et… je ne sais même pas vraiment pour quoi en vrai. Je serai vexée si elle avait roulé un palot à sa coloc’ alors que je m’étais engagée à être sage, mais elle l’a dit : ça remonte à plusieurs mois. Qui sait si pendant qu’elle embrassait chastement l’épidémiologiste, j’étais pas en train de tailler une pipe à un mec du camp dont j’ai oublié le prénom ? Clairement, ça ne me fait rien. A si, ça me fait penser une chose : gossip !!!

Maeve lève des yeux de chiot sur moi, profondément embarrassée après en avoir fini avec mon bras, s’inquiétant de m’avoir fait de la peine avec sa légendaire maladresse. Je pousse un soupir mi-triste, mi-résigné, puis répond avec un sérieux de circonstance :

- Écoute, c’est… tu es peut-être un peu une connasse indélicate mais heureusement, je suis flic… du coup, je sais comme maquiller les preuves et faire passer ça pour un accident, quand elle tombera dans les escaliers.

Je lui adresse une œillade entendu qui fend mon masque et je me mets à rire. D’un petit coup amical sur l’épaule, je la repousse avec complicité en levant les yeux au ciel. Elle est pas croyable…

- Maeve, sérieusement ? Tu t’inquiètes « toi » de savoir si je suis vexée que tu aies embrassé Quinn il y a quelque mois, alors que tu connais mon rythme ? Mon rythme de conquête, pas mon rythme cardiaque… ça me parait pas utile de préciser, mais elle est docteur, alors… bon tant pis, au contraire, je regrette même que vous ayez pas conclu. T’aurais pu me raconter les détails genre… est-ce qu’elle a un grain de beauté coquin ? Ou la forme de ses tétons ? Ou…, je m’arrête là parce qu’à trop déconner, j’oublie que le sujet est important pour elle, yep, désolée ; là c’est moi qui suis vraiment une connasse indélicate. Ce que je veux dire, c’est que tu dois pas avoir peur de me parler, ok ? Je suis pas une enfant, tu sais comme j’aime que ce soit direct et… je crois vraiment que ça, l’index de ma main gauche fait un aller-retour en elle et moi, ça ne marchera que si on bypass les filtres l’une pour l’autre, je me mordille la lèvre inférieure, avec l’impression d’oublier un truc, et… ah oui, aussi, je suis désolée que ça n’ait pas marché avec elle. Tu l’aimes bien ? Je veux dire…, ma tête oscille de droite à gauche, une expression d’évidence sur le visage, tu sais ce que je veux dire.


Drain the blood
« I walk through the valley of the shadow of death, and I fear no evil because I'm blind to it all. And my mind and my gun they comfort me... because I know I'll kill my enemies when they come. »
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: No time to die /!\    
Revenir en haut Aller en bas  
- No time to die /!\ -
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: