The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-27%
Le deal à ne pas rater :
Promo sur APPLE Airpods 2 avec boitier de charge
130 € 179 €
Voir le deal

No time to die /!\
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Maeve Wheelan
Maeve Wheelan
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 597
Sujet: Re: No time to die /!\    Mer 10 Mar 2021 - 15:59
Son orgueil blessé a bien du mal à dissimuler un sourire amusé à la mention d’un hypothétique accident. Peut-être parce qu’elle a parfaitement conscience de la non véracité des propos et qu’entre Jill qui lui souffle ça et Arizona qui évoquait un coup de poing, elle se dit qu’à elles deux elles font la paire. Elle conserve cependant un silence respectueux et ne montre rien de son amusement passager, rétablissant son équilibre quand un poing s’abat gentiment sur son épaule et que ses yeux grimpent à nouveau au ciel.
La suite du discours de sa cadette lui fait un peu grincer les dents et durant quelques secondes la chirurgienne se détourne, prétextant préparer la suite du matériel dont elle aura besoin pour sa pommette. Elle n’a pas envie de laisser son esprit dériver plus qu’il ne fait sur ce chemin-là. L’emprunter avait été une erreur, en témoigne présentement sa relation avec sa meilleure amie, teintée d’amertume et de gêne. Pour une fois, la légèreté de Jill l’irrite mais cette dernière reprend un ton un peu plus sérieux et la doc lui fait de nouveau face, lui envoyant une oeillade qui trahit son accord quant au côté connasse insensible.

Peu encline à vouloir débattre sur le sujet pendant des heures, elle a l’impression d’évoquer une intimité qu’elle ne souhait pas forcément partager mais avec les nouvelles règles de leur relation, Maeve ne veut pas prendre le risque que la rumeur enfle et que sa partenaire l’apprenne de quelqu’un d’autre, dans une version déformée et amplifiée. “Je n’ai pas peur de te parler je suis juste...gênée.” L’ancienne flic commence à bien la connaître, plus sûrement que la plupart des gens ici et certaines choses semblent immuables.

“Tu l’aimes bien?”
Ses yeux se relèvent sur ceux de la jeune femme. C’est étrange de parler de ça avec elle et...finalement pas tant que ça. “C’est Quinn” se contente-t-elle de répondre comme si cette simple réponse expliquait tout. “Cette… amitié, c’est ce qui m’a fait tenir ces cinq dernières années et pendant longtemps, ça a été la chose la plus importante à mes yeux. Elle me manque. Ma meilleure amie me manque.” Trop têtues, trop orgueilleuses, trop dans les non dits. “Je suis juste perdue. Je me suis découverte de nouvelles attirances et peut-être que j’ai juste mélangé une amitié fusionnelle avec plus. Pour être honnête, je n’en sais rien.” Et elle n’a pas envie de s’appesantir sur de nouvelles questions maintenant. Pas alors qu’elle profitait enfin d’un peu d’oxygène, la tête hors de l’eau. Laissant traîner un silence, elle se racle la gorge pour mieux oublier cette parenthèse quelque peu douloureuse, s’approchant à nouveau de la jeune femme, la paire de ciseaux en main. “Tu ne bouges pas. Tu ne parles pas.” Et actionnant l’instrument dans un couic-couic censé être impressionnant, elle désinfecte la zone, et, comme précédemment, sectionne un bout de fil, tirant doucement avec la pince, plus délicate à cause de la sensibilité plus accrue de cette zone.

Profitant que Jill ne puisse mouvoir ses lèvres ou les muscles de son visage, elle lâche doucement un “Merci de rendre les choses toujours si simples” Ses yeux se perdent dans les siens. “J’en ai besoin.” Oui, elle a besoin d’elle, de sa présence, de tout ce qui se trouve derrière sa carapace de clown désinvolte, et envie surtout. Elle se rend compte, précisément à cet instant, qu’elle a dépassé le simple besoin égoïste d’oubli et de légèreté. Elle tient sincèrement à elle, et possiblement déjà trop pour son propre bien. Comment peut-elle être autrement que perdue avec un tel constat? Merde….

Se concentrant à nouveau sur sa blessure, Maeve termine de lui retirer les quelques points, moins nombreux qu’au bras et, passant une dernière fois la zone avec une solution antiseptique, se satisfait de la finesse de la cicatrice laissée, encore un peu rose et gonflée mais qui s’atténuera avec le temps. Retirant ses gants et son masque, elle vient se caler entre ses jambes. “Comme neuve!” Un sourire étire ses lèvres et la chirurgienne se penche pour l’embrasser doucement. “Merci d’être toi” souffle-t-elle contre sa bouche, le front contre le sien. Elle n’a pas forcément l’intention de conférer trop de sentimentalisme à l’instant mais c’est une pulsion égoïste, comme trop souvent ce sentiment la porte et la guide.


+ Slowly learning that life is OK+
Revenir en haut Aller en bas  
Jill S. Blair
Jill S. Blair
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 897
Sujet: Re: No time to die /!\    Mer 10 Mar 2021 - 22:16

- Je vois, dis-je avec simplicité cette fois.

Le sujet pèse à Maeve, je le vois et je le sens. Je range donc la clown un instant pour simplement l’écouter. Je ne peux pas dire que je « comprends » parce que me laisser tirailler ainsi par les sentiments n’a jamais été mon truc, mais… en théorie, je capte son dilemme. Je lui laisse son silence et finalement, alors que j’ouvre la bouche pour dire quelque chose, elle m’ordonne de me taire et de rester immobile. J’aime être rebelle à mes heures, mais devant la menace de son instrument, je capitule avec un sourire.

- Sage comme une image !

Et je la laisse faire. La sensation n’est pas agréable, mais j’ai connu pire et elle y met toute sa douceur, alors je tolère sans broncher. La chirurgienne profite de mon incapacité à lui rendre le change pour me faire une déclaration – ou plutôt, une preuve de gratitude. Mes prunelles la fixent intensément à cet instant et cessent même de ciller. Je sais qu’elle a besoin de moi, je le vois dans son comportement et dans son incorrigible propension se noyer dans un verre d’eau émotionnel. Ce qu’elle ne sait pas… et ce que je n’avouerait pas, puisque je suis de toute façon punie de parole, c’est que moi aussi j’ai besoin d’elle. Maeve m’a reconnecté à l’humain. Avant que cette surprenante relation ne commence, j’étais comme un vaisseau de guerre sans pilote. Je traversais l’existence en exécutant mon devoir et en profitant de tout ce dont je pouvais pour tuer l’ennui. Maintenant, c’est un peu différent. Pour une fois, je suis vraiment liée à quelqu’un.

Quand elle achève son travail et vient se caler entre mes jambes, masques et gants enfin balancés, mes lèvres recouvrent leur sourire espiègle. Je la dévisage toujours avec une silencieuse affection et lui rend son baiser avec douceur. Une léger rire m’échappe, puis je réponds :

- Merci de me réparer, encore, c’est une référence à l’opération de ma main, pas à d’autres blessures, mais… ne restons pas là-dessus, du coup… toi aussi tu remarqué comme je suis géniale en « moi » ?

Je la taquine et pour ne pas qu’elle s’enfuit, je l’attrape à la taille et l’embrasse encore. On ne me prendra pas aux jeux des déclarations boomerangs, comme tous ces couples qui se sentent obligés de se rendre leurs confessions intimes ou autre marque de sympathie. Bien sûr que j’adore Maeve comme elle est, mais je veux lui dire quand je le sens, pas parce que j’y suis obligée. Je décolle mon front du sien pour me pencher en arrière et finalement m’appuyer sur mes paumes. Je l’englobe dans mon regard comme ça.

- Tu sais… et c’est ton amie qui parle : si ta relation avec Quinn est si importante, tu devrais lui parler. C’est juste un conseil, enchainé-je de suite, de la part d’une personne qui tient à toi et qui n’aime pas te voir troublée. Parle-lui, explique-lui ce que tu as ressenti, et…, je hausse les épaules, tu verras bien. Peut-être que ta meilleure amie n’est pas si loin en fin de compte, le temps d’une pause que je lui accorde, je la dévore du regard, puis je promets : c’était mes derniers mots sur le sujet. Je ne l’aborderai plus tant que tu ne l’auras pas fait en première, et je tiens toujours ce genre de parole !


Drain the blood
« I walk through the valley of the shadow of death, and I fear no evil because I'm blind to it all. And my mind and my gun they comfort me... because I know I'll kill my enemies when they come. »
Revenir en haut Aller en bas  
Maeve Wheelan
Maeve Wheelan
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 597
Sujet: Re: No time to die /!\    Jeu 11 Mar 2021 - 15:14
Les mains de la jeune femme tout contre sa taille empêche toute fuite, alors, comme à son habitude, elle se contente de lever les yeux au ciel, un subtile sourire au coin des lèvres. Se contentant d’une mimique entendue, elle ne lui offre pas la satisfaction d’appuyer ses propos et de lui offrir trop grâcieusement la grosse tête. Mais la chirurgienne ne peut pas vraiment contrer ça. Ce n’est pas une banale question de qualités ou de défauts mais plus de cette alchimie qui les lie. De cette opposition qui contrebalance à merveille leur caractère respectif. Oui, la chirurgienne n’aurait pas parié là-dessus quatre mois plus tôt mais le résultat est là, concret, palpable, savoureux. Et elle s’y noie volontiers, comme trop peu souvent elle s’est accordée cet abandon.

Jill lui échappe et ses yeux détaillent un instant son visage et son corps, laissant ses mains glisser le long de ses cuisses. Le discours l’a surprend quelque peu, dans le bon sens du terme mais remue tout ce que la Canadienne n’a pas envie de traiter présentement. L’ancienne flic vise pourtant juste. Quinn lui manque. Cette distance, ces non-dits, cette froideur qui lui rappelle leur vie d’avant et tout le mépris qu’elles avaient l’une pour l’autre à l’époque. Son équilibre n’est plus et bien qu’elle tente de ne rien montrer ça la blesse sincèrement. Il lui manque cette pièce du puzzle, ce pilier dans sa vie. Et Maeve sait qu’elle finira par craquer, par vouloir briser cette épaisse couche de glace, mais, comme toujours, elle craint de tout faire foirer. C’est sa spécialité après tout. Détruire tout ce qu’il y a de bien dans sa vie.
Fermant les yeux quelques secondes pour vider sa tête décidément trop pleine elle les fixe à nouveau sur sa cadette. “Depuis quand tu es la plus raisonnable de nous deux?” Un sourire plus franc étire ses lèvres alors qu’elle plisse les yeux, faussement suspicieuse. “Qui êtes-vous et qu’avez-vous fait de Jill?” Un léger rire résonne dans la pièce, refoulé quand le sérieux reprend le dessus. “Je sais” finit-elle par souffler, consciente que la situation n’a que trop duré. Deux mois déjà, et c’est trop. “Je le ferai, quand je serai sûre que ce n’est pas Dark Maeve qui prendra le dessus sur mon pragmatisme légendaire….” L’ironie est palpable mais elle se sait parfois sanguine et un peu trop virulente quand le sujet. Elle apprécie cependant le fait que Jill se soucie de son ressenti sans insister davantage. Finalement, elle lit plutôt bien dans ce livre qu’elle ne pensait pas si ouvert.

Retrouvant sa casquette de toubib, ses yeux se portent sur l’atèle à son poignet. “Puisque je n’aurais plus les yeux sur toi, encore deux semaines minimum d’immobilisation. Je vérifierai en temps voulu pour savoir si oui ou non on commence la rééducation.” Et remontant ses mains jusqu’à ses hanches, son regard se plonge de nouveau dans le sien, beaucoup moins professionnel. “Alors, quand est-ce que je vous revois Miss Blair?” Bien que la chirurgienne ne soit pas mécontente de retrouver un peu de son espace vital et une certaine solitude dans sa maison, elle ne peut nier ne pas vouloir rester éloignée trop longtemps de la jolie brune qui lui fait face.


+ Slowly learning that life is OK+
Revenir en haut Aller en bas  
Jill S. Blair
Jill S. Blair
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 897
Sujet: Re: No time to die /!\    Ven 12 Mar 2021 - 0:48
Sa répartie me fait rigoler alors je penche la tête en arrière, sincèrement amusée. Je ne sais pas si c’est pas un peu vexant au fond, qu’elle ne me croit pas capable d’un peu de sagesse – surtout que celle-ci est au final très raccord avec ce que je défends : des choses simples. Pas de non-dits, pas de mystères. Aucun conflit ne se résout dans le silence. Mais… la chirurgienne balance autre chose, qui ne peut se passer de ma réaction :

- Ouuh, Dark Maeve ? Est-ce que c‘est aussi celle qui meurt d’envie de retourner dans notre bunker secret pour s’envoyer en l’air d’un bout à l’autre de la nuit ?

Quoi, ce n’était pas encore un projet ? Et bien ça en est un maintenant ! Tandis qu’elle s’intéresse à mon poignet immobilisé, je pense la tête sur le côté, l’appuie sur mon épaule, et la regarde. Ça me donnerait presque envie de me casser autre chose pour qu’elle continue de me chouchouter. Presque. Mais il y a des méchants qui n’attendent que de se faire botter le cul dehors, le devoir appelle l’honnête flic de la Seattle Police Department que je suis.

- Ok doc’, réponds-je sobrement quand elle m’annonce le temps qu’il me reste à tirer ; et quant à savoir quand on se reverra…, j’sais pas, quand j’aurais le droit de boire de l’alcool ? Un grand sourire fend mon visage mutin. Je me penche en avant pour l’embrasser, puis souffle contre ses lèvres, on verra bien ? Laisse faire le feeling, attends le jour où ton corps te dira « hummm je me servirai bien un Jill tonic ce soir… », mes yeux se plissent d’espièglerie et j’ajoute, spoiler : ce sera demain.

Riant comme une gamine, je lui vole un dernier baiser et la repousse tendrement pour avoir la latitude de descendre de la table d’auscultation. En vérité, j’en sais rien. J’ai pas tellement envie de nous imposer une date. D’abord parce que l’idée qu’on ne vive plus ensemble soit justement de nous permettre de retrouver nos espaces personnels, mais aussi parce que se mettre officiellement en « couple » est déjà un pas énorme. Si on entre dans le cercle vicieux d’absolument anticiper aux calendriers nos entrevues, on risque d’entrer dans ce qui m’effraie le plus… la routine !

- J’déconne, on verra bien quand on se reverra. C’est pas comme s’il y avait 10h de vol entre nous de toute façon, je lui dis ça avec désinvolture, en prenant ma veste – ce n’est pas du désintérêt, j’ose espérer qu’elle comprend, oh, et pour ta gouverne : je suis une épicurienne qui profite de l’instant, pas une immature chronique. Ça peut m’arriver de dire des choses raisonnable – en fait : je ne dis que des choses raisonnables, je lui adresse une mimique énigmatique et un clin d’œil, signe que je ne lui en veux pas le moins du monde, fais une bise à Mr Hopper de ma part si tu le vois avant moi, et je suis prête à y aller !


Drain the blood
« I walk through the valley of the shadow of death, and I fear no evil because I'm blind to it all. And my mind and my gun they comfort me... because I know I'll kill my enemies when they come. »
Revenir en haut Aller en bas  
Maeve Wheelan
Maeve Wheelan
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 597
Sujet: Re: No time to die /!\    Dim 14 Mar 2021 - 20:57
Levant les yeux au ciel face à la remarque sur son possible futur amant septuagénaire, elle attend que la jeune femme quitte la pièce, pensive sur une phrase bien précise lancée plus tôt.
Je ne dis que des choses raisonnables. Pour n’importe qui n’ayant pas franchi certaines barrières et se contentant de la vision que renvoie Jill, les mots prêteraient à rire. Et pourtant… pourtant, ils sonnent incroyablement justes. Dans une ironie presque palpable, ils le sont. Et un sourire heureux étire ses lèvres alors que la chirurgienne tente de mettre de côté son besoin de contrôle et de se laisser aller à l’abandon et à la surprise. L’ancienne flic avait raison, encore une fois. Inutile de tout prévoir et elles se retrouveraient bien assez tôt. Secouant la tête, elle se laisse bercer encore un peu par l’instant avant de se reconcentrer sur ses prochains patients.

***


Frappant à la porte de la maison, Maeve laisse un sourire poli fendre ses traits quand une des colocataires de Jill ouvre la porte. Interrogeant cette dernière, la doc est satisfaite de constater qu’elle n’est pas là et demande à pouvoir déposer quelque chose dans sa chambre. Se moquant bien depuis un moment déjà que tout le monde sache et cancane sur le sujet, elle pousse la porte et se rapproche du lit, déposant un morceau de papier soigneusement plié en deux avant de s’éclipser, toujours le sourire aux lèvres. Quelques lignes y ont été écrites : Je me servirai bien un Jill tonic à la tombée de la nuit, à l’endroit où tu as évoqué vouloir rencontrer mon alter ego, Dark Maeve.
C’était en tout cas en partie la teneur de leur dernière conversation et la doc avait attendu cinq jours avant de déposer le mot à l’adresse de sa partenaire, remettant seulement en cause le spoiler lancé par sa cadette.

***


Le reste de sa journée se déroule de la plus banale des façons et la toubib enchaîne les heures au dispensaire, pas mécontente que la période hivernale et les rhumes saisonniers touchent à leur fin. Une fois son travail terminé, elle prend juste le temps de rentrer prendre une douche salvatrice et de se changer avant de ressortir, constatant une fois de plus l’absence de ses deux amies. Quinn l’évite, c’est un doux euphémisme et elle ne peut guère l’en blâmer puisqu’elle agit de la même façon puérile. Elle le sait, d’ici peu, il leur faudra mettre les choses à plat et écourter cette situation qui a assez duré. Bientôt, mais pas ce soir.
La nuit vient de tomber quand elle parcourt les rues un peu désertées du camp et s’éloigne discrètement du quartier résidentiel pour une zone moins agitée et plus boisée, n’allumant sa lampe torche que lorsqu’elle ne voit plus à deux mètres devant elle. À vrai dire, elle espère que leur bunker secret l’est resté - secret - puisqu’elle a tout préparé la veille pour s’offrir une nouvelle parenthèse dont elle a cruellement envie et surtout besoin.

S’arrêtant à une dizaine de mètres de l’ouverture, elle patiente dans le froid encore piquant de ce mois de mars, sortant un paquet de cigarettes qu’elle a une nouvelle fois troqué avec un patient, s’en allumant une dont elle tire une bouffée toxique mais ô combien salvatrice.


+ Slowly learning that life is OK+
Revenir en haut Aller en bas  
Jill S. Blair
Jill S. Blair
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 897
Sujet: Re: No time to die /!\    Lun 15 Mar 2021 - 1:42
Et… la vie a repris son cours à Fort Ward, comme si de rien était. Drôle de quotidien. On sort, on attaque un campement, on kidnappe les locataires, on revient fricoter dans un abri souterrain. Si quelqu’un m’avait parlé d’un scénario pareil un jour, j’aurais parié sur le pitch d’une mauvais série ; et pourtant… c’est bien ce que je fais.

Pour ne pas rester oisive tout en reposant mon poignet, je me rends utile sur les tâches qui ne me demandent pas de faire d’effort intense. Coup de pouce à l’intendance, à l’armurerie, à la fabrication des munitions, ce genre de truc. Pour le sport, je peux courir et perfectionner mon tir de la main gauche – c’est toujours ça. Et mine de rien, ça change tout de devoir tenir fermement l’arme avec un doigt en moins. C’est d’ailleurs en rentrant d’une de mes séances que je tombe sur un bout de papier plié et posé sur mon lit. Intrigué, je le lis et un sourire mutin fend mon visage. J’ai presque attendu dis donc…

**

J’ai enfilé un short en jean, un collant épais et des boots, avec un pull léger et mon blouson en faux cuir. J’innove un peu ce soir, c’est un peu plus soigné que mon look habituel. J’ai même longuement peigné et démêlé ma tignasse, dont je ne m’occupe ordinairement pas vraiment – ou à l’arrache, soyons honnêtes. Quand je démarque dans les bois, les mains dans les poches, je vois d’abord le point incandescent de la clope de la chirurgienne ; et la lueur de sa lampe torche. Avec malice, je lui lance en guise de bonsoir :

- J’vois que tu continues d’extorquer tes patients.

Oh moi la première, je suis coupable : je lui ramène du tabac dès que je peux en obtenir ou en trouver. Ça m’est même arrivé d’en échanger sous le manteau au No man’s land, en échange d’un fruit ou deux de ma part hebdomadaire – juste pour faire la surprise à Maeve. Cette fois malheureusement, je suis venue les mains vides, mais je dépose un baiser sur ses lèvres parfumées à la nicotine.

- Hello Dark Maeve, enchantée. Vous pouvez m’appeler Tonic… Jill Tonic, plaisanté-je d’une voix feutrée, sur un ton mi-enjôleur, mi farceur.


Drain the blood
« I walk through the valley of the shadow of death, and I fear no evil because I'm blind to it all. And my mind and my gun they comfort me... because I know I'll kill my enemies when they come. »
Revenir en haut Aller en bas  
Maeve Wheelan
Maeve Wheelan
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 597
Sujet: Re: No time to die /!\    Mar 16 Mar 2021 - 19:48
Des craquements de brindilles lui font redresser le regard et pointer le faisceau de sa lampe torche en provenance des bruits, l’orientant à hauteur de taille pour ne pas l’aveugler. En d’autres circonstances, l’ambiance aurait pu la rendre fébrile mais la voix de Jill rompt rapidement le silence et un léger rire passe ses lèvres. “Tu continues d’appeler ça de l’extorsion, je continue de nommer ça un échange de bons procédés.” Haussant les épaules, elle accepte volontiers le baiser, sourire aux lèvres alors que la doc se rappelle précisément cette conversation. Les choses étaient alors bien différentes entre elles, à l’époque de son maintenant légendaire Je ne bois pas. Et quand sa cadette enchaîne, elle arque un sourcil, se murant dans un silence de plusieurs longues secondes avant de pouffer d’un rire dont elle ne cherche même pas à cacher la moquerie. “Ça sonnait vraiment mieux sur papier!” Son rire se prolonge encore quelques secondes et, à l’aveugle, elle cherche la main de sa partenaire, celle non prisonnière de l’atèle. “Viens, il paraît que le docteur Wheelan a un nouveau traitement qui devrait te plaire.”

Pointant le faisceau devant elles Maeve les conduit jusqu’à l’ouverture de l’abri souterrain et ouvre la voie, refermant après leur passage et les éclairant pendant leur descente, retrouvant l’endroit où elles ont passé leur première nuit ensemble il y a de cela quatre mois maintenant. Avançant dans l’abri, elle tourne la molette des deux lampes à huile positionnées non loin du futon qui trône au centre, témoin de leurs précédents ébats, utiles quand l’électricité s’est faite capricieuse sur l’île. Soulevant un plaid, deux paquets de cheetos - péché mignon de la jeune femme - et quelques mignonettes d’alcool apparaissent. Bon les chips ont passé la date de péremption mais vu le nombre de conservateurs…. “Ne me demande pas comment j’ai obtenu tout ça, je suis tenue au secret professionnel.” Sourire mutin figé sur les lèvres, elle se dit que l’extorsion n’a finalement que des avantages, encore plus quand le fruit de ces échanges de bons procédés, comme la chirurgienne aime les appeler, peuvent être partagés. “Et pour l’ambiance musicale, j’ai retrouvé quelques vieilles compils des années soixante-dix quatre-vingts. Désolée mais je crois que ne supporterai pas un mix nouveau millénaire une seconde fois.” Et cette fois-ci, d’une fouille dans son garage, elle a retrouvé un poste un peu moins en mauvais état que l’ancien apporté par Jill.

Tirant sur la fin de sa cigarette conservée jusqu’ici, elle la laisse retomber au sol, l’écrasant de la pointe de sa bottine, insérant un CD dans le lecteur avant de le lancer. Néanmoins, quand Wonderful tonight d’Eric Clapton résonne dans l’abri, elle la fait passer. “Non, définitivement trop cliché!” La voix de David Bowie prend la suite pour un Life on Mars et acquiesçant avec une petite moue satisfaite, elle attrape deux mignonnettes au hasard et se redresse, se rapprochant de l’ancienne flic. Dévissant les deux, elle lui en tend une et conserve la seconde. “Si je conseille l’alcool avec modération, je ne dirais mot quant au sexe….” Et trinquant avec sa partenaire, elle boit une gorgée, un léger sourire mystérieux coincé sur le coin de sa bouche. Certes, elle n’est peut-être pas celle qui a le plus de besoin dans cette pièce mais quand même...


+ Slowly learning that life is OK+
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: No time to die /!\    
Revenir en haut Aller en bas  
- No time to die /!\ -
Page 3 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: