The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-33%
Le deal à ne pas rater :
Shampoing et après-shampoing Antipelliculaire Head & Shoulders 1000 ...
9.36 € 13.90 €
Voir le deal

One and only
Aller à la page : Précédent  1, 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Valérian Zacharias
Valérian Zacharias
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Leader | The Exiles
Pipou ♥
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2047
Sujet: Re: One and only   Jeu 6 Mai 2021 - 22:13
L’orage que couvait Reese s’échauffa face à Valérian. Ses braises crépitèrent et s’embrasèrent brusquement. Les mâchoires contractées, le grec accusa les remarques acerbes de Reese. Une part de lui savait qu’il n’en était pas la véritable cible. Que la colère de la jeune femme était motivée par sa douleur et dirigée contre ses agresseurs. Si Reese se cachait derrière sa hargne, Valérian devinait en effet chez elle une blessure profonde, suppurante. Elle montrait les crocs comme une lionne blessée, décidée à se battre pour préserver sa dignité. Le grec voyait tout ceci… ce qui n’empêcha pas les paroles de Reese de l’atteindre, et de le heurter avec force.

« Quoi ? » souffla-t-il, décontenancé, face à ses invectives. Reese était visiblement blessée par ses doutes. L’hésitation de Valérian alimenta en effet sa colère si bien que la jeune femme s'agita brusquement, hargneuse. Le grec resta bouche bée face à ce déferlement de reproches. Il avait le sentiment d’avoir ouvert une boîte de Pandore, et d’en avoir libéré cette rage. Une rage qui s’abattait désormais sur lui, le foudroyant sur place.

Valérian se tut. Dans sa boîte crânienne, régnait une grande confusion qui bousculait ses pensées. Sa bouche était sèche et ses mâchoires contractées. S’il ne protestait pas, le grec luttait pour museler l’indignation que lui inspiraient les critiques de la jeune femme. « Je ne pensais pas… » commençait-il, avant de s’interrompre lorsque Reese lui intima sèchement de se taire. Les sourcils froncés, Valérian ravala son orgueil et serra les lèvres.

En vérité, il ignorait comment expliquer à Reese cette crainte qui l’animait en sa présence. Cette même crainte qui l’avait dissuadé de la retrouver. Cette impression de ne pas être à la hauteur, quoi qu’elle ait pu lui dire.

En silence, ils atteignirent la chambre de Reese. Là, elle heurta un livre au sol et perdit l’équilibre ; si bien que Valérian se précipita à sa suite dans la pièce pour la rattraper. Ses mains saisirent fermement la jeune femme à la taille. Avec un cri enragé, elle se dégagea cependant de son étreinte, comme s'il l'avait brûlée par ce simple contact, et le menaça d'un index. Le grec écarquilla les yeux, abasourdi, face à la véhémence de Reese ; face à ce mélange de révulsion et de colère qui lui était adressé, comme s’il était responsable des maux qui l'accablaient. Comme s’il ne valait pas mieux que les salopards qui l’avaient agressée, finalement.      

Le visage de Valérian s’assombrit. « Très clair oui. » dit-il sèchement après que Reese se fut tu. « Je ne te toucherai plus. Je te le promets. »

Le grec contempla un instant la jeune femme, puis eut un geste impatient : « maintenant, si tu as terminé, allonge-toi. » Son ton était autoritaire, son visage fermé. « Tu tiens à peine debout. Allonge-toi, Reese ! Ou bien, crois-moi, je te pousserais à coups de livres, de coussins et de tout ce que je pourrais trouver ici dans ton lit. » Il planta son regard dans celui de la jeune femme. « Et ne t'inquiète pas, je ne t’emmerderai pas longtemps. Je veux juste m’assurer que tu puisses quitter ton lit sans avoir à traverser un véritable champ de mines. »

Ils se dévisagèrent longuement en chien de faïence. Lorsque Reese accepta enfin de s’installer sur son lit, Valérian poussa un imperceptible soupir et jeta un coup d’oeil à la ronde. Le sol était couvert de déchets, de coussins, de vêtements, de livres… cela ne faisait aucun doute aux yeux du grec que l’état de la chambre reflétait celui de Reese. Elle se laissait visiblement aller, et ne prenait ni soin d’elle ni de son environnement.  

« Très bien… » marmonna-t-il avant de retirer son manteau et de le suspendre dans un coin de la pièce. Valérian retroussa ses manches, puis s’approcha, en évitant soigneusement de marcher sur les affaires au sol, de la fenêtre qu’il entrebâilla. « Commençons par aérer cette pièce. Ça empeste le bouc ici. »



- Oh boy, your eyes betray what burns inside you -

Awards 2020/21:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Reese B. Maddox
Reese B. Maddox
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Gentle Bastards
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2200
Sujet: Re: One and only   Sam 8 Mai 2021 - 0:11
Oui oui, ça je sais, qu'il pense pas. Qu'il pense à rien. Je sais pas ce qu'il y a entre ses deux oreilles, probablement un courant d'air parce que je vois pas ce qui pourrait expliquer ce vide qui ressort de lui à chaque fois qu'on aborde un peu le sujet. C'est même pas comme si on rentrait vraiment dans le vif de la proposition hein, non, jamais. Avec Valérian, on survole, et quand les réponses s'imposent, il est trop loin pour pouvoir en discuter. Tu ne penses jamais, à l'évidence, et je hausse les épaules avant une grimace de douleur.

Nos tempéraments se confrontent, le mauvais en moi qui travaille le mauvais en lui. Je le fusille du regard quand il en fait autant, et alors que nos pupilles sombres s'accrochent, je ressens toujours cette vive colère à son encontre, si violente que j'ai du mal à croire qu'elle vient de moi. Et que ça le concerne vraiment. Je devrais sans doute être rationnelle et savoir que c'est pas lui spécifiquement le problème, mais mon esprit est trop embrouillé pour que ça ait du sens. Et puis de toute façon, il sait se défendre, pas vrai ? Alors au pire, il m'envoie chier et on en parle plus.

Quel champ de mine ? que je lui grogne en regardant autour de moi. Je jette un coup d’œil de mes yeux rougis par la fatigue avant de constater qu'effectivement, c'est pas un modèle d'organisation ici. Mais ce chaos, c'est le mien. C'est celui dans lequel je vis quotidiennement, qui me convient comme ça. Well... je me détourne simplement parce que j'arriverais de toute façon pas à le foutre dehors : Tu exagères, c'est bien ma seule défense.

On fait ce qu'on peut avec ce qu'on a, d'autant que je me laisse juste retomber sur mon lit sans prendre la peine d'attendre davantage. Si Valérian fait quelque chose à côté, ma tête déconnecte un long moment. Je sombre je crois, suffisamment pour que, quand je me redresse, le grec soit en train d'ordonner laborieusement des bouquins sur une étagère dans un silence religieux. Le reste du désordre est... Étrangement ordonné. Je crois que j'aime pas ça. Je me retourne avec une tête ronchonne, le coussin imprimé sur la joue sans le réaliser. Le crâne qui bourdonne toujours de mauvaise humeur. J'avise des fringues pliées sur mon lit, avec trop de soin pour que ça soit logique ici. Alors d'un coup de la jambe, je fais basculer la pile par terre. Et ça fait pas beaucoup de bruit, mais suffisamment pour que ça interpelle Valérian.

Le regard de défi que je lui lance est teinté d'une certaine fatigue alors que je reprends la parole :

Au moins dans les films, la soubrette porte la bonne tenue pour que le maitre de maison puisse mater sous sa jupe, ouais c'est un reproche, ouais. Et si on me demande, évidemment que je cherche la bagarre. Je croise d'ailleurs les bras sur ma poitrine en boudant ouvertement : Et elle ramène de la piquette aussi, que je lui souffle en parlant évidemment de l'alcool qu'il passe à la cage. Même si c'est à peine buvable, au moins ça passe le temps...

Non en fait, je suis super chaude pour une bagarre, clairement.


I'll face the night and I'll pretend
I got Something to Believe in

Revenir en haut Aller en bas  
Valérian Zacharias
Valérian Zacharias
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Leader | The Exiles
Pipou ♥
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2047
Sujet: Re: One and only   Mar 11 Mai 2021 - 23:23
« Si seulement ! » répliqua sèchement Valérian en désignant d’un geste agacé le désordre. Il y avait tant d'affaires éparpillées au sol qu’il était impossible de faire un pas sans risquer de trébucher. La chambre d’Isha paraissait presque ordonnée en comparaison. Presque. Comment pouvait-on vivre dans un environnement pareil ? La réponse à cette question échappait complètement à Valérian qui, effaré, promenait son regard dans la chambre de Reese.

Il ne lui vint pas même à l’esprit que la jeune femme puisse se complaire dans un tel chaos. À ses yeux, il résultait de son mal-être. Valérian devait par conséquent y mettre de l'ordre et aider Reese… à sa façon.

Ils se fusillèrent intensément du regard. Enfin, la jeune femme obtempéra : elle se laissa lourdement choir sur son lit et parut sombrer instantanément. La tête enfoncée dans son oreiller, Reese semblait profondément endormie. Elle avait été engloutie par des eaux sombres, impénétrables, et ne referait probablement pas surface avant un moment. Ses sourcils étaient, par ailleurs, légèrement froncés, signe que ses démons la tourmentaient encore, où que son sommeil l’ait menée.

Dans le silence de la chambre, Valérian contempla longuement Reese. Il se détourna finalement. Prenant soin de ne pas la réveiller, le grec entreprit de ramasser les vêtements au sol. Il les plia soigneusement à l’aide de gestes mesurés, habiles. En silence, Valérian ordonna ensuite consciencieusement les étagères de la chambre pour y ranger les livres et les Cd’s. Ses yeux se posèrent avec curiosité sur les couvertures des ouvrages. La majorité d’entre eux traitait de sujets philosophiques, parfois pointus. La surprise peignit le visage du grec. Il n’avait, en effet, pas imaginé que Reese puisse avoir de telles lectures. Mais il ne la connaissait que peu, finalement.

La chambre se transformait au passage de Valérian. Grâce à son tour de main, les étagères étaient désencombrées, ordonnées et chaque livre, bibelot ou coussin positionné à une place adéquate. À l’aide d’un chiffon, le grec nettoya succinctement la poussière accumulée sur les meubles ; il jeta par ailleurs les déchets, maugréant notamment à la vue d’un sandwich moisi.

C’est sous un lourd classeur qu’il la découvrit enfin : une feuille noircie d’annotations dont les coins étaient abîmés. Poussé par une inextricable curiosité, le grec la parcourut rapidement des yeux et se figea à sa lecture :

sur la feuille:
 

Comme foudroyé, Valérian resta immobile, la feuille entre les mains. Son esprit refusait de comprendre le sens de ces mots. C’était comme si ses rouages venaient de s’arrêter ; pétrifiés par la vérité qui tentait de s’imposer au grec. Ce n’était pas possible, songea-t-il, non, impossible. Il faisait forcément erreur. Comment aurait-elle pu… ?

Non. D’un geste brusque, Valérian plaça la feuille dans le classeur et rangea rapidement celui-ci sur une étagère, comme si son contact lui avait brûlé les doigts. Il prit ensuite une profonde inspiration et serra les paupières. Ce n'était pas possible. Mécaniquement, le grec se remit finalement au travail, ordonnant tant bien que mal des livres sur une étagère. C’est à ce moment-là que lui parvint la voix éraillée de Reese.

D’un seul bloc, Valérian se tourna vers elle, les yeux écarquillés. Les provocations de la jeune femme le heurtèrent aussitôt de plein fouet, si bien qu’il fronça les sourcils, indigné. « De la piquette ? » répéta-t-il d’une voix sourde. « De la piquette ? »  

Il serra les poings alors que l’envahissait une brusque bouffée de colère. Une colère que Reese avait su attiser de main de maître. Un sourire mauvais étira les lèvres de Valérian et il fit un pas vers la jeune femme. « Figure-toi que la soubrette aurait volontiers apporté une bouteille… » minauda-t-il. « … mais elle craint que le maître de maison ne sache pas faire la différence entre un rince-bouche et un alcool de qualité. (il marqua une pause) Tout compte fait, peut-être devrait-elle réellement lui offrir un rince-bouche ? Non seulement il en apprécierait davantage le goût, mais ça lui récurerait correctement le bec. »

Valérian toisa Reese et ajouta d’un ton dédaigneux : « quoique… compte tenu des stupidités que débite le maître de maison, la soubrette se demande si un détergent ne serait pas plus adapté. »



- Oh boy, your eyes betray what burns inside you -

Awards 2020/21:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Reese B. Maddox
Reese B. Maddox
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Gentle Bastards
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2200
Sujet: Re: One and only   Mar 11 Mai 2021 - 23:41
Oh wow, t'es vraiment expert en vin ou je sais pas quoi ? Parce que si c'était l'cas, tu saurais qu'tu nous refiles de la pisse, non ? Est-ce que je retourne le couteau dans la plaie ?

Valérian reprend la parole et un bâillement irrépressible me submerge. Il est si large qu'il me fait mal à la mâchoire, mais je m'abstiens du reste. Les larmes au coin des yeux à cause de la fatigue, je parviens difficilement à retrouver mon sérieux alors que j'ai la satisfaction de bailler encore une fois. Je cache tout juste le résultat avec ma main, pour faire genre je suis un peu polie même si, si ça tenait qu'à moi, on s'en foutrait totalement. Mais avec Valérian en face qu'est bien qu'une pauvre chose sans défense, qui s'offusque d'un rien, je vais pas pousser le vice trop loin... Ou quoi que... Si ?

Hm désolée, tu disais quoi ? Je lui demande ça d'un air détaché, signe que j'ai littéralement rien écouté. Et c'est pas que de la provocation : c'était pas intéressant. Sans doute une envolée lyrique de la part d'un gars qui se pense muni de répartie. Moi je suis assez mitigée sur le résultat : Je t'ai pas écouté parce que c'était ennuyeux, que je lui précise ensuite avec un bref sourire désolé.

Je suis évidemment pas désolée, je ramène juste maladroitement mes cheveux en arrière, emmêlés de ce que j'en sais, et ma tempe en est encore douloureuse, tout comme la migraine qui me tient évidemment depuis un moment. Je me redresse pour regarder plus avant le résultat, et je tiens à le dire mais...

Bordel, quel désordre ici, je grogne ça avec une grimace de dégoût. J'ai jamais vu cet endroit aussi bien ordonné, à part avant que je m'y installe. C'est horrible, je me sens plus dans ma chambre : Je déteste ça, que je lui confie alors en me redressant.

C'est laborieusement que je me remets debout faisant le tour. Je remets immédiatement du désordre. Les piles bien faites de livres finissent par terre pour que je trouve celui qui m'intéresse. Je rassemble des feuilles volantes comprenant mes notes et j'en laisse tomber la moitié. Plus loin, je balance juste mes fringues maladroitement dans un tiroir sans faire attention à si certains m'échappent. Et puis j'essaie de le refermer dans la foulée mais y'en a trop et ça déborde. Tout ça sous le regard effaré de Valérian, qui a pourtant passer du temps à tout ranger. Sauf qu'on vient décidément pas du même monde. C'est proche de lui que je fixe les CD rangés. J'ouvre le premier, viens changer ce qu'il contient avec une autre boite où il a plus sa place. Et je lui fais glisser l'album de Bon Jovi, Cross Road.

Tiens, prend ça pour la route, que je lui souffle. Qu'il vienne pas me dire que c'est gentil ou quoi, je fais ça pour sa survie. Et surtout, pour qu'il me le ramène : Histoire de pas écouter du bruit tout le long, ça sauvera ton âme, que je lui dis avec détachement.


I'll face the night and I'll pretend
I got Something to Believe in

Revenir en haut Aller en bas  
Valérian Zacharias
Valérian Zacharias
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Leader | The Exiles
Pipou ♥
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2047
Sujet: Re: One and only   Ven 28 Mai 2021 - 0:00
Valérian fusillait Reese du regard ; un regard qu’elle lui rendait, désinvolte et provocatrice à souhait. Elle avait une fois de plus piqué avec succès l’égo du grec qui grondait désormais dans ses entrailles, mécontent. Une part de Valérian savait toutefois qu’elle l’attaquait en raison de sa fatigue, de cette vulnérabilité qui teintait ses joues d’une pâleur inquiétante et accrochait à ses yeux verts des cernes profonds. Reese était aux abois, acculée par la crainte et la colère que suscitait chez elle cette agression. Une agression dont le grec ne pouvait que deviner la nature. Ce qui faisait croître en lui une colère noire. Une colère qu’il s’efforçait de museler, mais qui faisait légèrement trembler ses mains.

Il voulait aider Reese : lui tendre une main et l’extirper de ce profond mal-être. Valérian savait toutefois qu’elle refuserait de la saisir et le rejetterait plutôt. En cet instant, Reese le considérait en effet avec une âpre rancoeur, un semblant de dégoût, comme s’il avait contribué par son impuissance et son absence à perpétuer les actions de ses agresseurs. Et sans doute avait-elle raison.

Brusque, la répartie de Reese l’empourpra dangereusement : « de la pisse ? » articula-t-il d’une voix vibrante d’indignation. « Parce que tu t’y connais en pisse, peut-être ?! Pour avoir si peu de goût, je ne vois pas d'autre explication ! » Il s’emportait et s’exprimait avec des gestes larges, furieux. La jeune femme était parvenue à pincer une corde sensible chez lui, et à libérer de sa cage cette colère que le grec contenait si difficilement...

Les mâchoires du grec se contractèrent face au bâillement de Reese. Il la toisa alors d’un air courroucé, avec une expression qui rappelait fortement celle d’un hibou Grand-Duc. « C'est ça ! » répliqua-t-il à ses provocations avec une exclamation méprisante.

Franchement mécontent, le grec fronça les sourcils lorsque Reese se redressa maladroitement et tituba hors de son lit. S’il demeura immobile, il la surveilla attentivement, veillant à ce qu’elle ne perde pas l’équilibre. Il se décomposa cependant, véritablement effaré, lorsqu’elle s’attela consciencieusement à ruiner ses précédents efforts. En l’espace de quelques secondes, les livres furent ainsi projetés au sol, les vêtements défaits et un effroyable désordre se réappropria les lieux...

Horrifié, le grec demeura silencieux, comme frappé de mutisme, au milieu de ce désordre. Il sursauta légèrement lorsque Reese lui tendit brusquement l’album de Bon Jovi. « Qu’est-ce que c’est ? » balbutia-t-il en l’attrapant gauchement. Ses yeux parcoururent rapidement la pochette et il leva vers la jeune femme un regard étrange. Un bref silence s’immisça alors entre eux.

« Quand je te le rapporterai… » commença-t-il avant de s'éclaircir la gorge et de reprendre plus fermement : « Quand je le te rapporterai, je t’aiderai à retrouver les salopards qui t’ont fait ça. Je ferai tout mon possible pour leur mettre la main dessus : je te le promets. »



- Oh boy, your eyes betray what burns inside you -

Awards 2020/21:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Reese B. Maddox
Reese B. Maddox
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Gentle Bastards
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2200
Sujet: Re: One and only   Ven 28 Mai 2021 - 0:13
Valérian a l'air de pas connaitre Bon Jovi, ou alors de voir pour la première fois un album de sa vie. J'hésite un peu sur ce que ça veut dire, mais je suis au moins contente de lui faire découvrir ça si c'est l'une ou l'autre des options. Au moins maintenant, il pourra plus jouer les incultes, et ça le détourne un peu du désordre que j'ai réussi à remettre dans cet endroit. Je m'y sens beaucoup plus à l'aise d'un coup, malgré les efforts du grec pour essayer de nettoyer l'espace. Je souffle un coup, malgré la douleur que ça cause à mes côtes et essaie de faire comme si de rien n'était.

Mais les mots de Valérian me sortent de ma torpeur, et je triture maladroitement la couverture d'un bouquin que j'ai déjà usé quelques dizaines de fois juste par plaisir. Mes yeux lisent et relisent le titre, semblant s'y intéresser plus que tout le reste. Ces salopards qui m'ont fait ça paieront d'une manière ou d'une autre, j'en ai bien conscience mais... Le fait qu'il m'en fasse la promesse me tort le ventre brutalement. Je déglutis et fronce les sourcils, rassemblant toute ma confiance et ce qui me reste de dignité :

T'en fais pas pour moi, je hausse les épaules, une moue pincée sur les lèvres.

Je peux pas faire mieux que ça je crois. J'essaie d'avoir l'air détaché, de donner l'impression que ça me touche pas. Alors que c'est tout le contraire. Dans tous les cas, ma nouvelle lecture est toute trouvée, ou j'en donne le sentiment à Valérian. Il m'aide à retrouver mon lit, et m'abandonne pour quelques longues semaines tout compte fait. La relecture pour la sixième fois de la même page m'oblige à admettre que c'est pas comme ça que j'arriverais à me le sortir de la tête.

FIN


I'll face the night and I'll pretend
I got Something to Believe in

Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: One and only   
Revenir en haut Aller en bas  
- One and only -
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: