The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-47%
Le deal à ne pas rater :
-47% sur SanDisk Carte microSDXC UHS-I pour Nintendo Switch 128 Go
22.99 € 42.99 €
Voir le deal

One and only
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Reese B. Maddox
Reese B. Maddox
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Gentle Bastards
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2200
Sujet: One and only   Mer 3 Mar 2021 - 15:35
J'ouvre péniblement un oeil quand une conversation dans l'couloir m'arrache à mes rêveries. J'crois que je rêvais mais j'en suis plus sûre maintenant. La nausée m'reprend rapidement alors que j'me redresse pour tenter d'comprendre ce qu'il se passe. Tous mes gestes sont d'une lenteur éprouvante, j'en ai plus que marre de réussir à rien faire dans mon état et pour autant, j'sais que sans patience j'arriverais à rien. Mais j'entends des rires, et une voix que je reconnais et qui m'donne l'impression d'un coup en plein ventre.

Eh bien, merci d'être venu nous avertir, je transmettrais à Bill, fait Horacio fermement.

J'atteins ma porte, m'tiens à elle quelques secondes. La chute de tension qui suit m'fait voir l'endroit en noir, mais j'récupère la vue en me rapprochant, pour discerner finalement sa silhouette. J'ignore de fait totalement le banquier qui m'a pas forcément vu approcher non plus, et j'peux pas m'empêcher d'évoquer son nom :

Valérian ? Mes pensées sont confuses. J'le fixe comme s'il pouvait pas être vrai. J'ai peur aussi. Peur d'être tellement matraqué qu'ça soit juste une illusion d'mon esprit. Et j'pourrais que me demander pourquoi c'est lui qu'il m'ferait voir dans ce genre de situation.
Reese, interrompt Horacio. Mes yeux quittent pourtant pas le grec alors qu'il reprend : Vous devriez être en train de vous reposer, pose-t-il fermement.

Mais j'l'ignore. Son regard passe de lui à moi, aussi étonné de c'qu'il se passe. J'ai trop mal au crâne pourtant pour vraiment tout saisir et, bordel, cette nausée qui m'tient le ventre m'force à prendre de profondes inspirations qui m'aident pas à passer la douleur de mes côtes cassées. Rien n'va, quoi. Si j'résume grossièrement.

Qu'est-ce qu'tu fais là ? j'reprends sèchement. Un bref silence tombe, et Horacio pose ses yeux sur Valérian.
Je vais vous laisser, si vous pouviez en profiter pour la raccompagner à sa chambre, assume-t-il en s'esquivant comme il l'a promis.

On s'retrouve en tête à tête, j'sens un tournis me prendre, j'aurais besoin de me rallonger mais je fais mine de rien. A la place, j'pose juste la main sur le mur, l'autre sur la tête qui m'lance encore. Comme un marteau dans mon crâne, qui cogne constamment. Il parait qu'c'est normal, qu'le trauma va mettre du temps à se résorber. Il parait qu'j'en ai encore pour quelques semaines comme ça. Et qu'il faut que j'me repose. Mais mon attention est partagée entre cette nécessité, et l'envie d'faire payer à ceux qui m'ont fait ça...

A c'train-là, j'arriverais à rien.


I'll face the night and I'll pretend
I got Something to Believe in

Revenir en haut Aller en bas  
Valérian Zacharias
Valérian Zacharias
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Leader | The Exiles
Pipou ♥
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2047
Sujet: Re: One and only   Ven 26 Mar 2021 - 21:21
La récente entrevue avec June hantait l’esprit de Valérian. Chacun des mots prononcés par l’avocate martelait sa mémoire comme un marteau aurait battu du fer, et gonflait son coeur d’une poignante appréhension. Le grec avait conscience des périls qui guettaient les Exilés à Colville. Ils comptaient s’infiltrer dans la gueule ouverte d’un monstre en veillant à ce que ses mâchoires ne se renferment pas sur eux ; les engloutissant irrévocablement. Le chemin jusqu’à Colville serait en outre long et semé d’embuches. Les Exilés s’apprêtaient à traverser un État en ruines, dont les routes étaient jonchées d’obstacles. Valérian ignorait par conséquent quand ils rentreraient de cette expédition… ou s’ils en reviendraient seulement.

Il avait cependant conscience de l’importance des informations qu’ils récolteraient à Colville, aussi bien pour les Remnants que pour les différents groupes de Seattle. S’ils parvenaient à déceler une faille chez leurs ennemis… alors peut-être pourraient-ils s’y engouffrer. Au-delà de ça, Valérian savait à quel point libérer Roza était important pour Yulia. Il se focalisait par conséquent sur ces certitudes et y puisait la détermination nécessaire pour mener à bien cette mission, quels qu’en furent les risques.

Suite à cette entrevue, Valérian avait rapidement contacté les alliés des Exilés. Ils devaient effectivement les informer de cette future expédition, et leur transmettre les renseignements que leur avaient fournies les Remnants. S’ils devaient former une alliance contre New Eden, il était important que chacun soit dans la confidence ; afin qu’ils deviennent ensemble les maillons d’un alliage solide, capable d’arrêter la progression de New Eden...

Valérian s’était rapidement rendu à l’ORB où il avait été reçu par Horacio. L’échange fut bref, cordial, et l’ancien banquier donna rapidement congé au grec. Celui-ci s’apprêtait à tourner les talons, le front barré d’une ride soucieuse, lorsque s’éleva dans son dos une voix faible, terriblement familière. Le coeur serré, Valérian fit volte-face et écarquilla les yeux à la vue de Reese qui titubait dans le couloir et le contemplait d’un air incrédule, comme s’il avait été le fruit de son imagination…

« Reese ? » murmura-t-il en blêmissant à la vue du visage tuméfié de la jeune femme et de son poignet blessé. Le regard suspendu à celui de Reese, Valérian entendit à peine Horacio qui reprochait à la serveuse d’être debout. Il n’avait plus que d’yeux pour elle. Une puissante angoisse mêlée de colère montait en outre de ses tripes, comme une marée glaçante. Elle inhiba chacun de ses sens jusqu’à ce que le monde entier s’efface au profit de la jeune femme...
     
La question abrupte de Reese lui fit l’effet d’une claque et le ramena soudain à la réalité. La gorge sèche, Valérian ouvrit la bouche pour lui répondre, mais Horacio l’invita à cet instant à raccompagner la jeune femme jusque dans sa chambre. Le grec ferma la bouche et opina du chef. Il accorda à peine un regard au banquier lorsque celui-ci s’effaça, les laissant en tête à tête. Reese vacilla alors et s'appuya au mur le plus proche, en proie à un vertige...

« Reese ! » s’exclama Valérian en se précipitant à ses côtés, prêt à la réceptionner au cas où elle perdrait l’équilibre. Le coeur battant la chamade, il la couva d’un regard effaré, prenant note de sa lèvre fendue, de son coquard et de ses mains abîmées... « qu’est-ce qui t’est arrivé, bon sang ? » Un mélange de peur et de colère faisait trembler sa voix et briller son regard d'une intensité particulière. Il esquissa un geste dans la direction de la jeune femme… avant de se raviser avec pudeur et de s’éclaircir la voix :

« Viens avec moi. » lui souffla-t-il avec une étonnante douceur. « Je te raccompagne jusqu'à ta chambre. » Le grec hésita brièvement puis ajouta : « appuie-toi sur mon bras, si tu veux. »



- Oh boy, your eyes betray what burns inside you -

Awards 2020/21:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Reese B. Maddox
Reese B. Maddox
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Gentle Bastards
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2200
Sujet: Re: One and only   Ven 26 Mar 2021 - 22:04
Je fais si peur à voir que ça ? J'me le demande. Parce que croiser mon reflet m'est difficile en ce moment, et j'suis sans doute pas la plus présentable du lot, que je mériterais sûrement d'changer tous mes pansements, de prendre trois douches, d'avoir accès à un vrai docteur et d'me faire coiffer les cheveux, mais j'suis bien incapable de tenir une brosse pour ça, ou même debout tout simplement pour me faire belle. Et très honnêtement quand on a l'impression qu'un trente-trois tonnes nous est passé d'ssus sans notre consentement, on se dispense plutôt bien d'l'appréhension des autres. Sauf que... Sauf que le regard que Valérian pose sur moi me touche, vraiment. J'pourrais avoir honte de ce qu'il doit voir de moi, mais ma douleur diffère mon émotion, comme pour la transforme en autre chose que j'identifie pas.

Il se rapproche de moi, et c'est presque comme un réflexe instinctif que je recule d'un cas. Chat échaudé craint l'eau froide, il parait. J'me fige quand même, les muscles tendus et le regard posé sur lui malgré la prévenance dont il fait preuve. C'est injuste d'me méfier de lui quand j'ai jamais été farouche pour quoi que ce soit, encore moins pour qu'un homme me touche. Mais après l'agression qui a pris Liam, combien d'temps j'ai passé à refuser tout contact ? Six mois j'crois ? P't'être un peu plus. Et pour cette fois alors ? J'me raccroche aux images qui m'restent de ce moment, elles repassent en boucle dans ma tête comme si elles refusaient d'me quitter, et comme si j'voulais pas qu'elles le fassent de toute façon.

C'est bon, que je murmure, sans savoir s'il m'a entendu. J'sais même plus à quelle question il en est, s'il me pose encore des questions en fait. J'évite son regard. C'est rien, je lui assure ça. J'essaie d'y croire, mais on en a conscience : c'est qu'un mensonge de plus.

Retourner à ma chambre ? J'peux le faire toute seule. En fait, j'ai jamais eu besoin d'personne. Alors qu'il m'suive ou non, j'crois que j'essaie d'm'obstiner pour croire que j'peux le faire. Il me propose son bras mais je l'entends pas, y'a qu'un bourdonnement sourd à mes oreilles. Juste je marche, droit devant, d'un pas incroyablement lent qui m'fait regretter d'avoir bouger. Et sans m'en rendre compte, c'est quand même à lui que j'me tiens pour pas perdre l'équilibrer. Le contact entre nos épaules est discret, mais j'me focalise dessus pour m'tenir à quelque chose qui a du sens dans mon esprit, p't'être pas une évidence mais... Mais ça.

Qu'est-ce que tu es venu faire là ? je lui demande ça finalement, d'une voix encore enrayée par l'écrasement de ma gorge. Tu cherches Bill ? celui-là même qu'il cherchait quand on s'est vu... et ça remonte déjà au mois dernier. Pour de vrai cette fois...

Y'aura pas eu notre second premier rendez-vous entre temps. Mais tant pis, c'est comme ça.


I'll face the night and I'll pretend
I got Something to Believe in

Revenir en haut Aller en bas  
Valérian Zacharias
Valérian Zacharias
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Leader | The Exiles
Pipou ♥
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2047
Sujet: Re: One and only   Lun 29 Mar 2021 - 0:19
Le mouvement de recul de Reese n’échappa pas à Valérian qui s’immobilisa soudain, comme s’il avait reçu une gifle. Jamais encore elle n’avait eu peur en sa compagnie. Au contraire : Reese avait toujours cherché une certaine proximité avec lui, sachant pertinemment que celle-ci le déstabiliserait. Ils s’étaient toujours mesurés l’un à l’autre, se touchant sans pudeur, et jamais Reese n’avait craint de l’approcher. Jusqu’à présent en tout cas.

Valérian discernait en effet dans ses yeux une peur panique semblable à celle d’un animal effarouché. Cette réalisation le heurta de plein fouet et éveilla chez le grec des sentiments contradictoires qui, comme de puissantes vagues, se percutèrent avec force. S’il était décontenancé, Valérian sentit par ailleurs une dangereuse colère monter en lui : une colère froide et destructrice, dirigée contre les agresseurs de Reese.

Ce fut toutefois avec une douceur inhabituelle qu’il s’adressa à la jeune femme, enfouissant au fond de lui cet accès de colère. Il n’en subsista qu’une ride contrariée sur son front. S’il était incapable de détourner son regard de Reese, la couvant avec une extrême attention, comme s’il avait craint qu’elle ne s’effondre à tout moment, Valérian maintint une distance respectueuse entre lui et la jeune femme... Et ce, bien qu’il ait eu envie de l’étreindre et de prendre la pleine mesure de ses blessures.

Au murmure de Reese, Valérian écarquilla les yeux. « Ce n'est rien ? » répéta-t-il d’une voix blanche. Il s’était attendu à ce qu’elle minimise sa douleur et rejette son aide. Si le grec connaissait Reese de façon assez superficielle, il devinait cependant chez elle une personnalité forte qu’il était difficile de percer. La jeune femme n’aurait jamais admis être en position de faiblesse. Elle paraissait cependant très confuse et progressait à tâtons, comme à travers une épaisse nappe de brouillard. Blême, chevrotante, elle donnait au grec l’impression d’un verre ébréché sur le point d’éclater en mille morceaux…    

Ils progressèrent lentement jusqu’à la chambre de Reese. Sans un mot, la jeune femme s’accrocha finalement au bras que lui offrait Valérian qui, comme s’il avait craint d’effrayer un oiseau, se raidit aussitôt. Un silence prudent les escorta dans le couloir jusqu’à ce que Reese ne s’adresse à Valérian d’une voix rauque. À sa question, un faible sourire étira les lèvres du grec. « Oui, pour de vrai cette fois-ci. » lui répondit-il dans un souffle. Il posa alors ses yeux sur elle. « Je viens de transmettre le message à Horacio : moi et les miens partons chercher des informations au sujet de New Eden. Je souhaitais mettre Bill au fait de cette expédition, avant notre départ. »

Ils firent quelques pas supplémentaires, puis Valérian ajouta d’une voix basse, hésitante : « j’espérais te croiser en venant ici. » Il se pinça les lèvres, le coeur gonflé par l’appréhension. Une appréhension que le grec ressentait chaque fois qu’il faisait preuve de transparence avec Reese. Il secoua ensuite piteusement la tête et dit : « j’ignorais que tu… si j’avais su… » Voilà qu’il était à nouveau incapable de s’exprimer correctement. « Je serais venu plus tôt, si j’avais su. » acheva-t-il finalement, les mâchoires serrées.



- Oh boy, your eyes betray what burns inside you -

Awards 2020/21:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Reese B. Maddox
Reese B. Maddox
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Gentle Bastards
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2200
Sujet: Re: One and only   Lun 29 Mar 2021 - 11:56
C'est rien oui. Et j'prends pas la peine de lui répondre alors qu'il insiste visiblement sur la question comme si j'avais dit une bêtise. On va pas s'étendre là-dessus pendant quinze ans, oui j'ai mal. Oui je me suis bien faite allumer. Oui j'pourrais être dans un bien meilleur état. Mais c'est pas en me prenant la tête dessus que j'vais guérir par miracle. Et l'expérience était suffisamment humiliante pour qu'j'ai pas besoin d'en reparler tous les quarts d'heure. Je suis honnêtement épuisée, honnêtement sur les rotules. J'ai honte, j'ai peur, j'ai mal, mais ça va rien changer d'en parler et d'en rajouter une couche à chaque fois pour lire la pitié dans les yeux de tous les gens que j'croise.

Surtout les siens. J'regrette amèrement qu'il m'voit comme ça, j'aurais sans doute mieux fait d'rester dans ma chambre et d'pas essayer d'le croiser. Mais j'ai pas réfléchi, et c'est malheureusement un truc qui m'arrive assez souvent. J'soupire, essayant d'mettre ma douleur très loin, et j'l'écoute d'une oreille distraite quand il m'explique qu'il a transmis un message à Horacio. Une histoire qui concerne les New Eden, lui et son groupe partent chercher des informations et j'dois bien le dire... ça me fait comme un coup dans le ventre :

Vous partez ? Je répète ça d'une voix enraillée à nouveau, comme si j'découvrais qu'ces mots existent.

Et je les aime pas. Vraiment pas. J'saurais pas dire pourquoi en fait, c'est probablement pas mes affaires et j'reste assez loin de ce qui concerne New Eden parce que vu l'avis de Bill dessus, j'ai pas forcément envie d'apprendre à les connaitre. Et j'ai pas les arguments pour lui dire que c'est une idée à la con. Pourquoi j'le ferais de toute façon ? Il est lancé, il a ses responsabilités, son entourage, j'en fais juste pas partie. Et sur le coup, ça me donne l'impression qu'une pierre vient de me tomber sur l'estomac et que j'dois la digérer pour aller mieux.

Pour... Pour combien de temps ? Je demande ça, et c'est pas pour une amie.

J'détourne les yeux. Il se confie, et ses déclarations m'font l'effet d'une douche encore plus froide.

Tu espérais ? Je papillonne des cils un bref instant, sentant mon souffle s'accélérer, et très honnêtement, c'est pas du tout amusant. Je me renfrogne, et pas seulement parce que j'me trouve à souffrir de partout à chaque fois qu'j'esquisse un geste dans une direction quelconque. C'est ça... je marmonne, l'air de pas vraiment y croire. Et pour cause : C'est pas comme si j'étais pas facile à croiser ailleurs et régulièrement, que je lui rétorque sèchement.

A croire que la douleur me rend encore moins aimable que d'habitude. On parvient à ma chambre, et je pousse la porte en dévoilant un désordre monstrueux qui m'ressemble un peu trop. J'm'avance vers mon lit défait, me retourne pas vers Valérian, m'en moque de ce qu'il pourrait penser de ce qu'il se passe ici.

Merci d'm'avoir raccompagné, bon voyage, et ciao bye.


I'll face the night and I'll pretend
I got Something to Believe in

Revenir en haut Aller en bas  
Valérian Zacharias
Valérian Zacharias
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Leader | The Exiles
Pipou ♥
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2047
Sujet: Re: One and only   Dim 18 Avr 2021 - 21:40
La voix éraillée de Reese surprit Valérian. Il eut alors le sentiment d’être pris en défaut et de s’engager sur un chemin périlleux. Dangereuse, la voix de la jeune femme vibrait en effet d’un mélange désillusion et d'amertume. La réaction de Reese échappait quelque peu au grec dont les entrailles se nouèrent, saisies d’une inexplicable culpabilité.    

Pris au dépourvu, Valérian resta silencieux face à Reese. Il regrettait de s’être engagé dans cette voie. Une espèce de crainte enflait en lui : une peur sourde et incompréhensible. Si bien que le grec eût tout à coup envie de rebrousser chemin. Il avait en effet l'impression d’avoir ouvert une porte et d’en avoir libéré cette tension palpable, grondante...

La question de Reese accula davantage Valérian à cette crainte. Ses mâchoires se contractèrent. Il hésita brièvement, puis se jeta à l'eau : « je l’ignore. » Le grec se pinça les lèvres. « La route sera longue, et je ne sais pas combien de temps nous resterons sur place… je… » À l'expression agacée de Reese, Valérian comprit qu’il était inutile de tourner autour du pot. « Probablement deux mois. Peut-être un peu moins. » avoua-t-il avec une mince grimace. La route serait effectivement longue et semée d’embûches. Il était difficile d’estimer le déroulement d’une telle mission. Des imprévus finissaient invariablement par se glisser dans les plans les plus élaborés : d’autant plus qu’ils progresseraient à tâtons, ayant pour seules indications les notes des Remnants...

Reese se détourna brusquement. Le coeur serré, Valérian laissa un silence s'installer entre eux. Il s'ouvrit ensuite à la jeune femme, dans l’espoir de réparer le lien que ces révélations avaient manifestement fragilisé. En vain. Le visage renfrogné, Reese rejeta ses aveux avec dédain et sembla ne pas en croire un traître mot. « Reese… » souffla Valérian d’un ton implorant. Elle se braquait et lui échappait irrévocablement… « J’ai été… Je suis désolé. Mon groupe a traversé une période difficile. » Entre l’attaque ratée du convoi, les nombreux blessés, la perte de trois des leurs, et sa santé précaire, Valérian s’était en effet trouvé happé par un véritable tourbillon ces derniers temps. « D’autant plus que… je ne pensais pas que tu… » Il se figea et posa sur la jeune femme un regard étrange. « Je ne pensais pas que tu voudrais me voir. »

Pourquoi son absence aurait-elle autrement suscité une telle amertume chez Reese ? Valérian se sentit un peu pantois. Il posait sur la jeune femme un regard troublé lorsqu'ils atteignirent sa chambre.

La porte que poussa Reese dévoila à Valérian un désordre incommensurable qui manqua de lui décrocher la mâchoire. Abasourdi, le grec promena son regard dans la chambre, prenant note des affaires qui jonchaient le sol, du lit défait et de la saleté qui s’accumulait sur les meubles. Il resta immobile dans l’encadrement de la porte, saisi d’effroi. Ses yeux se posèrent alors sur Reese qui titubait au milieu de ce désordre et le congédiait sans plus de cérémonie.

« Attends ! » s'écria-t-il. « Je ne peux pas te laisser ! » Il refusait d’abandonner la jeune femme dans un tel état. Valérian n’aurait pu s’y résoudre. S’il se sentait démuni face à sa douleur, le grec voulait lui apporter tout le soutien dont il était capable.

Reese heurta tout à coup un livre au sol et perdit l’équilibre. Sans hésiter, Valérian pénétra à son tour dans la chambre et la rattrapa avant qu'elle ne tombe. « Allonge-toi. » lui dit-il d’un ton plus ferme. « Je vais t'aider et… » il avisa d'un air déconcerté les piles de livres au sol, les chaussures, les coussins... « Mettre un peu d’ordre ici. Si tu me permets de faire ça pour toi. »



- Oh boy, your eyes betray what burns inside you -

Awards 2020/21:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Reese B. Maddox
Reese B. Maddox
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Gentle Bastards
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2200
Sujet: Re: One and only   Lun 19 Avr 2021 - 0:02
J'hallucine, pas vrai ? Il faut me le dire tout de suite parce que ça se trouve, le coup que j'ai pris sur la tête est plus grave que je le pensais dans un premier temps. Mâchoire serrée et douloureuse, je soutiens le regard de Valérian qui s'excuse, et me dit qu'il pensait pas que j'aurais envie de le voir. Cette simple mention me donne l'impression d'être une sale gosse prise en faute, la main dans le bocal à sucreries. Mais c'est pas une question de bonbons voler en dehors de l'heure du goûter, c'est tout le reste. C'est la promesse silencieuse qu'on respecte pas parce que les circonstances le permettent pas. Et qui me frustrent. Et qui m'donnent désormais l'impression qu'elles se présenteront plus jamais dans mon état.

C'est un jeu pour toi ? T'es dans ton meilleur rôle là ? Je pose la question sèchement, comme un coup qui claque dans l'air. Celui du grand niais tombé de sa Grèce natale ?

Est-ce que je lui en veux ? Je crois que oui. Je crois qu'après m'être prise des coups, c'est à lui que je tiens le plus rigueur de son inaction et son absence. Et d'savoir qu'en plus pendant les deux prochains mois, ça changera pas parce qu'il part à l'autre bout du pays, c'est à me rendre encore plus folle que ce que je pensais. Honnêtement ? Si c'est une mauvaise blague, je la trouve encore moins bonne que prévue. Je serre les dents, si fort que je pourrais me les déchausser.

Désolée, j'oublie tout le temps que j'accorde des secondes chances aux gens dans le vent, parce que j'adore perdre mon temps, j'ai l'impression qu'il m'a prise pour une idiote, et j'aime pas ça. Mais on mettra ce sentiment sur le compte de la colère, de la fatigue et de la douleur. Peut-être que je suis délirante actuellement et que je m'en rends pas vraiment compte. Je sais juste que voir son regard de nigaud me donne envie de lui faire du mal. Te fatigue pas, à s'excuser, à se justifier.

Je me détourne, j'ai juste envie qu'il se tire. J'en suis presque à regretter de pas lui avoir claquer la porte au nez, et à pas être une personne un peu plus ordonnée. Ma jambe se dérobe quand je bute sur le bouquin qu'on m'a offert à noël et qui traîne au sol parce que j'ai jamais pris soin de ranger quoi que ce soit dans ma vie. J'écoute plus Valérian, je le fais plus parce que ma tête s'est fermée à cette idée. Cependant il se rapproche, me rattrape, me crispe d'avantage alors qu'il me force à me remettre debout. La douleur à mes côtes est une torture :

Ne me touche pas ! C'est un cri du cœur, ça. Si fort, si puissant, que je bondis presque hors de ses bras en le menaçant d'un index enragé. S'il m'approche encore, je jure que je lui arrache le visage avec les ongles. Tu fais chier, Valérian, que je crache, sincèrement, comme une voix directe de ce que je ressens vers l'extérieur. Tu m'emmerdes, voilà ! C'est ça que tu voulais entendre ?!

Je le défie d'un regard mauvais :

Fais ce que tu veux même, tiens ! Repeins la chambre, prend moi pour une grosse conne, casse-toi à l'autre bout du pays, saute sur toutes les meufs ou les mines que tu croises dans ta vie : je. m'en. cogne, encore un peu, et j'lui fournis le rouleau à peinture et le pot pour qu'il s'amuse. Juste : me touche pas, c'est clair ?


I'll face the night and I'll pretend
I got Something to Believe in

Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: One and only   
Revenir en haut Aller en bas  
- One and only -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: