The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

"He heals those who are heartbroken and heals their wounds."
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Hailey Wentworth
Hailey Wentworth
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 142
Sujet: "He heals those who are heartbroken and heals their wounds."   Lun 22 Fév 2021 - 17:37
Ce qui est apparemment plus ou moins normal lors du premier trimestre de grossesse m’est sans doute paru plus lourd que cela n’était. La fatigue, les nausées, les douleurs ne sont sans doute pas si terribles que cela. Après tout, les femmes sont enceintes depuis la nuit des temps, il n’y a nul raison que ce soit plus difficile pour moi que pour une autre. Le médecin a malgré tout indiqué que je n’avais guère de chances, car à tout le reste, les maux de tête et l’essoufflement se sont ajoutés. Et le regard inquiet s’est mêlé d’accusation à peine voilée quand il s’est rendu compte que je n’avais pas pris de poids. Je fais pourtant attention, à manger correctement j’entends. Je prends les vitamines et j’essaie de faire des repas équilibrés. Mais cela n’a visiblement suffit jusqu’à présent.
J’ai promis de faire encore mieux et de prendre soin de moi. Comme si ce n’était pas déjà le cas.

Je n’y peux rien si certains produits coûtent bien trop chers pour une femme seule. Pour le moment – et aussi longtemps que possible – je n’ai pas l’intention de me remarier. Il est bien évident que je ne dirais rien de cela à personne.  Je ne remets aucunement en question leur façon de fonctionner, mais… J’aimais bien Christopher, et leur période de deuil est trop courte à mes yeux.
Qui plus est, il faudrait que… j’impose une grossesse à un futur époux ?... Et un enfant qui ne sera pas le sien par la suite. Certes, cela montre que je suis fertile, mais s’il ne le traite pas correctement, aurais-je mon mot à dire ?
C’est une des choses que je tais, que je me cache à moi-même, un de ces faits qui me fait peur, comme de tomber sur un homme qui ne sera pas aussi conciliant que l’était Christopher… et comme celui d’avoir une fille.

Je m’arrête dans le couloir pour vérifier ma coiffure et mon maquillage  sur un miroir de poche. C’est idiot n’est-ce pas ? Ce n’est pas comme si je devais aller travailler ou que j’avais un rendez-vous. Ce n’est ‘que’ Mason. Mais les habitudes ont la vie dure, et je ne peux sortir être apprêtée, où que j’aille. Même si je suis veuve et enceinte. Et de toute manière, j’aime autant. Comme lorsque j’enfilais mes chaussons de danse et que je m’assurais qu’aucun cheveu ne dépassait de mon chignon. Lorsque tout est propre et droit, c’est plus facile et on peut alors faire quelque chose de parfait. De la même manière, j’enfile aujourd’hui mes robes telles une armure, faisant de ces soins et préparations mes armes pour tenir debout et affronter le monde.

Et comme toujours à ce moment-là, j’ai ce pincement, cette douleur qui cherche à se frayer un chemin à l’extérieur. Ça ne manque pas, à chaque fois que nous nous voyons et que nous affichons cette politesse et cette amabilité de façade. Aucun sujet sérieux, aucun sujet personnel. La pluie et le beau temps. Pas tant par manque d’envie, loin de là, c’est Mason, l’un des meilleurs amis de mon frère, mon cousin, ma famille. Mais dans un sens, je préfère ne pas savoir et me cacher derrière les apparences.  Mais… "Ne jugez pas et vous ne serez pas jugés; ne condamnez pas et vous ne serez pas condamnés; pardonnez et vous serez pardonnés." Cela aussi revient chaque fois. Alors peut-être…

Me collant un sourire sur le visage, je toque à la porte en inspirant et redressant les épaules.

« Bonjour Mason. Je suis venue les mains vides, désolée. »



Quand je marche dans la vallée de l’ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es avec moi
Revenir en haut Aller en bas  
Mason Wentworth
Mason Wentworth
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 541
Sujet: Re: "He heals those who are heartbroken and heals their wounds."   Ven 26 Fév 2021 - 12:13
Debout beaucoup trop tôt, même un jour de repos, je finis de ranger le salon, sans vraiment prêter attention à ce que je fais. Je cherche vaguement à me rappeler la dernière bonne nuit que j’ai pu passer sans m’en souvenir ou plutôt, mon inconscient fait tout pour que je n’y pense pas. Parce que ça doit dater de l’époque où tout allait encore bien avec Felicity. Et autant dire que ça date. Le pire, je crois que ce sont les cauchemars. Parfois, j’en viens à préférer les insomnies. Encore que… difficile de choisir entre la peste et le choléra n’est-ce pas ?

J’ai un bref soupir, alors que je continue mon ménage. Je sais, je pourrais embaucher quelqu’un pour le faire. J’y songe très sérieusement. Mais, outre le fait que j’ai du mal à imaginer quelqu’un que je ne connais pas mettre le nez dans mes affaires, je me dis que j’enlèverais une occupation de plus. Et déjà que je n’en ai pas beaucoup quand je suis chez moi. Autant que j’évite de jeter par la fenêtre celles qui arrivent à m’occuper quelques heures non ? Je finis par m’installer devant le piano et par jouer quelques gammes, sans grande conviction.

J’ai proposé à Hailey de venir manger à la maison ce midi, sans trop savoir pourquoi. Enfin si, parce que sa compagnie est agréable, même si on un peu – beaucoup – de mal à se parler. C’est idiot, j’en suis bien conscient. Mais il y a comme une barrière qui s’est érigée entre nous depuis nos retrouvailles. Je me doute bien que j’en suis en grande partie responsable et que, comme Mei-Lin, il y a nombre de choses qu’elle me reproche. Sauf qu’elle est trop polie pour me les lancer en pleine figure. Ou elle se refuse à me juger. Dans les deux cas, sa cousine devrait prendre exemple sur elle. Et, même s’il y a un malaise entre nous je ne peux m’empêcher d’être reconnaissant envers Hailey. Elle ne m’a pas tourné le dos, elle ne m’a pas abandonné. Je me sens un peu moins seul quand elle est là, même si c’est pour parler du temps qu’il fait ou de ces pommes de terre farineuses.

… je sais, c’est pathétique.

Je m’arrête de jouer quand j’entends qu’on frappe à la porte et j’inspire longuement avant de l’ouvrir, m’efforçant de me composer un visage aussi avenant que possible. J’y arrive bien en général, les gens on tendance, sauf exception, à apprécier ma compagnie. Et j’ouvre la porte, avec un sourire moins marqué que le sien sur les lèvres. « Bonjour Hailey. Content de te voir. Et ne t’en fais pas, j’ai largement de quoi faire pour deux. » Je la laisser entrer et je referme derrière elle, avant de l’entrainer vers la cuisine. « Comment vas-tu ? » Et oui, une question basique. La première d’une longue série, fort probablement. Comme à chacune des visites qu’elle a pu me faire jusque-là. Et je ne sais pas si je dois en rire ou m’agacer. Les deux ne sont pas incompatibles mais je me contente de soupirer doucement avant de reprendre. « Qu’est-ce que tu veux boire ? » Je me sens curieusement emprunté et j’ai du mal à me défaire de cette sensation. Mais sans réfléchir j’ajoute, songeur. « J’ai croisé Mei-Lin à plusieurs reprises ces derniers temps. » Je ne sais même pas pourquoi j’ai dit ça. Après tout, ce n’est pas comme si c’était vraiment important.



"Il will walk by faith even when I can not see..." by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas  
Hailey Wentworth
Hailey Wentworth
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 142
Sujet: Re: "He heals those who are heartbroken and heals their wounds."   Lun 8 Mar 2021 - 16:00
J’hésite un instant, la main suspendue, en entendant le piano à travers la porte. Un mince sourire un peu rêveur se dessine sur mon visage. Cela fait tellement longtemps que je ne l’ai pas entendu jouer, c’est tellement de souvenirs qui remontent que cela me donne le vertige. C’est une des raisons pour lesquelles je viens ici. Pas la musique non – même si j’ai toujours adoré les écouter chanter et jouer quand nous étions jeunes – mais pour cette nostalgie et ce bien-être que je ressens en sa compagnie. Comme un rappel de ce qui était. Et la famille reste primordiale n’est-ce pas ? Certes la situation n’est pas facile, peut être même tendue, mais j’en ai besoin. Et envie malgré tout ce qui s’est passé, malgré tout les non-dits et les silences.

Mes coups font pourtant taire la musique. Des années de maintien et de travail de l’attitude reprennent le dessus et un sourire éclaire mon visage quand il ouvre la porte. Il a l’air fatigué, malgré le sourire qu’il affiche. Premier pincement, premier regret. Si Nathaniel était là, il lui parlerait sans aucun doute bien plus facilement que moi. S’il était là… « Je suis contente de te voir aussi. » Malgré les difficultés entre nous. J’avance en regardant autour de moi, le suivant jusque dans sa cuisine. Et nouveau –habituel – pincement. « Je vais bien. Aussi bien que possible. » Je lui souris. « Et toi ? » J’aimerais faire disparaître ce malaise, cette froide politesse, qui me hérisse à chaque fois. Mais je n’y arrive pas. Comme si cette tension était trop ancrée pour disparaître si facilement, comme si je ne savais plus me comporter autrement avec lui. Et peut-être est-ce le cas, peut-être que je ne sais pas comment faire pour accepter tout ce qui s’est passé et continuer comme si de rien n’était. Je devrais pourtant, j’ignore ce qu’il s’est passé réellement et surtout, ce que lui a pu endurer.
Je hausse un sourcil et l’observe un instant, oubliant sa question précédente. « Ah oui ? Par hasard ? C’est plutôt une bonne chose, non ? » Pas forcément de l’avis de Mei, mais je suis curieuse d’avoir son point de vue à lui. J’hésite un instant. « Vous avez pu discuter ? » Peut-être qu’il pourrait m’aider à la raisonner et à faire en sorte qu’elle cesse de vouloir se mettre en danger.

« Et de l’eau, ce sera bien, ne t’en fais pas. » Je laisse courir mes doigts sur le plan de travail alors que je regarde un instant par la fenêtre. Mais comment pourrais-je lui demander de l’aide pour Mei-Lin alors que je suis incapable de lui parler ? Je me retourne, lissant ma robe dans un geste relevant davantage du contrôle que du stress, et je soupire.  « Il faut que je te dise quelque chose. » J'inspire profondément. « Je suis enceinte. » Je relève les yeux vers lui, ne sachant trop ce qu’il peut ressentir à ce sujet, alors qu’ils ont tellement souffert avec Felicity. « Enceinte de quatre mois… Le médecin a dit que tout allait bien, même si… C’est un médecin, il trouve toujours quelque chose pour être insatisfait. » Je souris un peu, même si j’appréhende plus sa réaction que je ne le devrais. Depuis quand n’avons-nous pas parlé de quelque chose d’aussi important et personnel après tout ?


Quand je marche dans la vallée de l’ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es avec moi
Revenir en haut Aller en bas  
Mason Wentworth
Mason Wentworth
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 541
Sujet: Re: "He heals those who are heartbroken and heals their wounds."   Mar 9 Mar 2021 - 20:23
Est-ce qu’elle se rend compte l’importance qu’elle a pour moi ? A dire vrai, je ne suis pas sûr, n’étant moi-même pas totalement conscient de ce qu’elle m’apporte encore. Elle est comme le dernier fragment de l’homme que j’étais avant. Le dernier qui soit… intact. Mes sœurs se sont fondues dans le décor sans la moindre difficulté, mes frères et ma mère sont morts, mon père et Felicity… Ca fait trop, beaucoup trop, alors la plupart du temps, j’essaie de ne pas y penser. Sans grand succès. Alors oui, Hailey est toujours elle-même, toujours présente, toujours entière. Et elle ne semble pas prête à me rouer de coups au sens propre ou au sens figuré dès qu’elle aura l’occasion. J’ai besoin d’elle, plus que je ne suis prêt à le reconnaitre.

Sauf que je me sens gauche et maladroit. Parce que je ne sais pas comment me comporter avec elle. Le sourire que je lui adresse est pourtant sincère et je suis heureux qu’elle soit là. « … on va dire que ça va. Aussi bien que possible. » Je me fais malicieux l’espace d’un instant et le mur entre nous semble se craqueler l’espace d’un instant. Ca ne dure pas, malheureusement et, plus histoire de meubler le silence qu’autre chose, je lui parle de Mei-Lin. « … par hasard oui. Plusieurs fois. » Je lève les yeux au ciel à cette pensée. A croire que le destin s’acharne sur moi et veut me mettre sur la route de la personne la plus encline à me sortir tout ce que je n’ai pas envie d’entendre. « Je ne suis pas sûr que ce soit une bonne chose. Elle n’était pas très… heureuse de voir. Je crois qu’elle ne m’aime pas beaucoup. » J’ai un sourire sans joie alors que j’énonce ce doux euphémisme. « Tout va bien entre vous ? »

Et je sors une carafe d’eau mais aussi une bouteille de jus de fruits que je lui désigne d’un mouvement du menton. « Tu es sure ? » Attendant sa réponse, je me fige quand elle reprend. « Enceinte… » Je bats des cils et je la fixe, incapable de répondre quoi que ce soit l’espace d’une seconde. Parce que c’est une bonne chose. Normalement. Sauf qu’elle est veuve. Et que si une grossesse est déjà difficile à gérer, là, ce sera encore pire. Mon regard finit par accrocher le sien et c’est comme si, d’un seul coup, toute la gêne que j’éprouvais avec elle disparaissait. « … bon sang. Comment tu te sens vraiment Hailey ? C’est… je suis incapable de savoir si je dois te féliciter ou non. Tu … tu es heureuse d’être enceinte ? » Avant qu’elle ne me réponde, je lève une main dans sa direction. « Pas de réponse toute faite. Oui, être enceinte c’est merveilleux mais… avec tout ce qui t’est arrivé. Tu as le droit d’être … un paquet de trucs. » Terrifiée, nerveuse et j’en passe. Mais Hailey a toujours été du genre à garder la tête haute, à continuer contre vents et marées. Elle est d’une rare force, même si je suis à peu près sûr qu’elle est persuadée du contraire. « Et qu’est-ce qui déplait au médecin ? » Je ne me rends même pas compte que le ton emprunté que j’ai avec elle a totalement disparu. C’est quelque chose d’important qu’elle vient de me confier. Quelque chose de… réel. Qui m’intègre dans sa vie d’une certaine façon. Et ça, j’en ai terriblement besoin.



"Il will walk by faith even when I can not see..." by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas  
Hailey Wentworth
Hailey Wentworth
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 142
Sujet: Re: "He heals those who are heartbroken and heals their wounds."   Ven 19 Mar 2021 - 20:21
Je me souviens des moments, quand nous étions jeunes, quand Nathaniel, Samuel ou lui nous racontaient des histoires de fantômes. Je me souviens des soirées où ils chantaient. Je me souviens des jeux de piste et des histoires de pirates qu’ils inventaient pour nous occuper, espérant sans doute ainsi gagner quelques heures de tranquillité. C’était tellement… parfait. Ce n’était pas la même chose avec Nathaniel ou avec eux. Avec mon frère, j’ai toujours eu ce vague sentiment de… rivalité et peut-être aussi un peu d’envie, de jalousie. Pas avec eux. Eux étaient une sorte de bulle d’air, hors du temps. Alors comment pourrais-je seulement penser à lui tourner le dos ou à l’ignorer ? Il est important, il est ma famille. Et j’arriverais à faire avec le reste…

Du moins, j’essaie à chaque fois. Mais ce fichu mur invisible semble ne pas vouloir tomber. Et je ne sais pas s’il veut qu’il disparaisse, sans doute de peur de ce que je pourrais trouver derrière, tant de son côté que du mien. Pourtant parfois, ce mur s’effrite tout seul ou presque. J’ai un léger sourire quand il me retourne ma réponse. Evidemment. Tout va aussi bien que possible dans le meilleur des mondes possibles, c’est bien cela ? Je me fais poliment intéressée quand il mentionne Mei, les phrases mêmes de cette dernière le concernant me revenant en mémoire. S’il savait que Mei est persuadée qu’il la stalke, ça le ferait sans doute rire. Mais je vais éviter de le mentionner. Je lui rends un léger sourire. « Mei-Lin reste égale à elle-même. Toujours pleine de vie, à partir au quart de tour. » Je fronce un peu les sourcils en secouant la tête. « Ça a été un peu compliqué dernièrement. Pour nous deux. » Euphémisme. Mais je ne peux pas lui dire qu’elle a du mal à se faire à la vie ici, et qu’elle ne comprend pas vraiment que je puisse m’y faire moi. Contrairement à elle, j’ai confiance en lui, mais… ça concerne Mei, pas moi. « Mais ça va mieux maintenant. Et je ne pense pas que ce soit réellement contre toi. Elle est juste un peu déboussolée, elle a perdu son époux et se retrouve seule, et on la presse déjà de retrouver un homme, alors qu’elle n’a pas fait son deuil. Et tu… C’est plus facile de s’agacer contre une figure familière. Il est plus aisé de te titiller, de te provoquer toi, justement parce qu’elle te connait et t’apprécie… Ne lui en veux pas s’il te plait. » Aide-moi à la protéger. Si Mei savait ce que je viens de dire, elle me fusillerait sur place. Mais s’il comprend, s’il m’écoute… Ce sera plus facile.

Mon regard dérive et reste un instant fixé sur la bouteille de jus de fruits. « Je… » Depuis quand je n’ai pas bu de jus de fruits ? « Tu es sûr ? Ça coûte une fortune… Un verre, je veux bien un verre oui s’il te plait. » Cela ne devrait pas être aussi difficile d’annoncer cette nouvelle. Pourtant je redoute sa réaction, pour une centaine de raisons différentes. Et quand il me fixe sans bouger, je redresse inconsciemment les épaules, comme pour encaisser reproches ou autres ressentiments. Et c’est à mon tour de ciller en l’entendant, déglutissant alors que cette gêne et ce mur semblent s’écrouler. Et ça fait presque trop d’un coup après autant de retenue. Trop de sollicitude, trop de questions, trop de franchise. « Je… vais bien. » J’esquisse un sourire pas très assuré avant de hausser une épaule. « Je… » Mon regard erre autour de moi, et je me rends compte que j’ai la gorge serrée. « J’ai fait une fausse couche l’année dernière, et c’était de ma faute. Enfin non, je voulais ce bébé, mais je… Je l’ai perdu. Et j’ai perdu Christopher. Deux semaines après avoir appris. » Je reporte mon attention sur lui et j’ai un sourire, mince mais assuré. « Je vais bien, je t’assure. Et oui, je suis heureuse d’être enceinte, même si j’ai cumulé tous effets secondaires. Les félicitations sont donc de rigueur. » J’inspire profondément et lève les yeux au ciel. « Tu sais, les trucs de médecin. Il voudrait que j’arrête de travailler et me repose, ce qui n’est pas envisageable.» Je pique du nez, ajustant de nouveau ma robe sur mon ventre encore plat. « Il est mécontent parce que je n’ai pas pris de poids. » Je baisse d’un ton, évitant toujours son regard. « Parce que j’ai perdu plus d’un kilo en réalité. » Je lui jette un coup d’œil et détourne aussi vite le regard. « Il a dit que si je ne faisais pas mieux, si ça ne s’améliorait pas, il prendrait les mesures nécessaires.» Et de nouveau, j’ancre mon regard dans le sien, la mâchoire serrée. « Sauf que je fais déjà mon possible, je te le jure ! Mais arrêter de travailler impliquerait de trouver un nouvel époux de suite, ce qui est stupide. Je ne peux pas me marier juste pour ça. Sans compter que ça n’aurait rien de reposant. Et qui voudrait une femme enceinte d’un autre ? D’un enfant d’un autre ? Si ça se passe mal avec l’enfant ? Si… »
Je me passe la langue sur les lèvres et lui adresse un sourire navré. « Excuse-moi. Je ne voulais pas paraître aussi… pleurnicharde. Je vais bien, le bébé va bien. Je contrôle la situation. » Ou pas du tout. Et je ne peux même lui pas en donner l’impression pour le moment du coup.


Quand je marche dans la vallée de l’ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es avec moi
Revenir en haut Aller en bas  
Mason Wentworth
Mason Wentworth
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 541
Sujet: Re: "He heals those who are heartbroken and heals their wounds."   Lun 29 Mar 2021 - 12:41
Après ce que m’a dit Mei-Lin, Hailey reste probablement le dernier morceau de mon passé auquel je n’ai pas honte de me confronter. Et c’est aussi effrayant que plaisant au final. Parce que je me dis que je pourrais la perdre elle aussi, que je ne peux pas non plus reporter mon affection familiale juste sur elle et que… oui, je crois que je me sens vraiment seul. Et qu’elle me rappelle tout ce que j’ai perdu jusque-là. C’est peut-être pour ça que je me sens aussi gauche en sa présence, même si j’essaie de passer outre. A la longue, ça devrait aller mieux non ?

Quand on parle de Mei-Lin, j’ai un bref soupir et je finis par hausser une épaule. « Je sais. Que ça a été compliqué pour vous. » Et que je n’ai pas été présent, que j’ai moi-même été noyé par mes propres problèmes, que je ne suis même pas sûr d’en être vraiment sorti. J’ai l’impression de manquer d’air un peu plus chaque jour, même si je me raccroche à mes croyances et à mon devoir pour avancer tant que faire se peut. Et je me fends d’un sourire sans joie quand elle continue. « Mei-Lin ne m’apprécie pas Hailey. Je pense qu’il va falloir te faire une raison. Moins elle me verra, mieux elle se portera. Et je ferais de mon mieux pour … éviter de la croiser donc. » Je ne peux même pas réellement lui en vouloir. Je peux comprendre qu’elle me déteste. Même si c’est douloureux.

Je lève les yeux au ciel quand elle me demande si je suis sûr pour le jus de fruits. « Non, c’est pour ça que j’agite la bouteille sous ton nez. Bois et profite, ce n’est pas souvent que ça arrive. » Je m’attendais pour autant encore moins au reste. Et je la fixe, me sentant totalement idiot l’espace d’une seconde, avant de tousser un rire soulagé. Soulagé parce que j’ai l’impression de la retrouver vraiment avec cette nouvelle. Soulagé parce que, l’espace d’une seconde, je me dis que les choses pourraient bien aller et que je ne suis plus obligé de me cacher derrière des faux-semblants.

Quand elle commence à m’expliquer, je pose doucement une main sur la sienne, surtout quand elle évoque la fausse couche. Puis la perte d’Oliver. « Ca fait beaucoup d’informations. Et… ce n’est pas ta faute, ce qui a pu se passer. Les desseins de Dieu sont parfois compliqués à comprendre mais ton enfant ne devait pas venir au monde à ce moment-là. » J’ai du mal à en parler. Parce que, forcément, tout ce que j’ai pu vivre avec Felicity me revient en pleine figure et que c’est toujours aussi douloureux. Que ce soit les fausses-couches ou cet enfant mort-né que nous n’avons pu que pleurer tous les deux avant que tout ne s’effondre pour de bon. « Et donc… tu es heureuse d’être enceinte. C’est bien. C’est une bonne chose. » L’inverse serait nettement plus problématique.

Je l’écoute quand elle me parler du médecin, grimaçant quand elle évoque le fait qu’elle a perdu un kilo et, quand elle continue à parler de plus en plus vite, je lève un sourcil, mon verre suspendu à quelques centimètres à peine de mes lèvres. « Doucement Hailey. Respire un coup, j’aimerais autant que tu ne me fasses pas un malaise de suite. » Je lui tapote la main doucement avant de reprendre, fronçant légèrement les sourcils alors que je réfléchis. « Il faut que tu te reposes et que tu arrêtes de t’angoisser. C’est certain. Est-ce que… tu as suffisamment à manger avec tes coupons ? » Je lui rends un sourire plus doux alors que je continue, d’une voix tranquille. « N’importe qui serait ravi de s’occuper de ton enfant Hailey. Et de toi. Tu n’as pas à t’inquiéter à ce propos. Mais … ce serait bien que tu te remaries parce que tu en as envie. Avec quelqu’un qui te plait. C’est important. Pour toi comme pour le bébé. » Parce que fonder une famille reste essentiel, quelles que soient les croyances de chacun. Et j’ai envie qu’Hailey soit heureuse. Après tout ce par quoi elle a pu passer, elle le mérite. « Tu pourrais … moins travailler. Pour prendre davantage soin de toi. » Et une idée particulièrement idiote me vient à l’esprit, que je n’ose pas vraiment formuler à haute voix. « Il faudrait juste que… enfin tu pourrais vivre avec quelqu’un de ta famille. Tu n’aurais pas la pression de retrouver un mari tout de suite. » C’est stupide, encore plus quand je pense à Mei-Lin qui m’a demandé de ne pas m’approcher d’elle.



"Il will walk by faith even when I can not see..." by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas  
Hailey Wentworth
Hailey Wentworth
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 142
Sujet: Re: "He heals those who are heartbroken and heals their wounds."   Jeu 8 Avr 2021 - 21:22
Mei me trouve trop gentille, trop naïve. Pourtant, ce n’est pas le cas. J’ai beau m’être éloignée d’eux à un moment donné, j’ai toujours eu besoin de mes proches. J’ai besoin de ma famille. C’est elle qui me rend forte et me donne le courage d’avancer. C’est pour elle que je tiens, c’est à moi de la protèger et de la préserver. Si je ne le faisais pas, je trahirais tout ce en quoi mes parents croyaient, tout ce qu’ils m’ont appris. Et j’en ai envie.
Alors quoi qu’elle en pense, je ne cesserai pas de le voir.

J’ai un mince sourire, haussant les épaules à mon tour. Ça a été compliqué pour tout le monde. Mais Dieu ne donne jamais plus d’épreuves que l’on ne peut en supporter…. Même si parfois, cela peut sembler… extrême. Et je reconnais que je me suis parfois demandée si ce n’était pas injuste, surtout alors que je regarde Mason. Mais je ne remets pas Sa Parole et Ses Actes en doute. « Ce n’est pas une solution d’éviter les gens Mason. » Et si je ne le mentionne pas, je parle également de son père. « Et tu sais très bien que je suis trop têtue pour me faire une raison, surtout sur ce genre de sujet. D’aurant que je persiste à penser que tu te trompes. » Du moins, je l’espère sincèrement. Je ne sais pas comment je ferais sur le long terme si ces deux-là ne s’entendent pas mieux.

Je souris l’espace d’une seconde quand il plaisante sur le jus de fruits, avant de trouver le courage de me lancer. Son rire retentit autour de nous et dissipe grandement la tension qui m’habitait. Je sens l’embarras et la gêne se volatiliser comme si elles n’avaient jamais été là, avec cette impression de chaleur qui s’étend et prend le relai petit à petit.

Naturellement, je serre ses doigts dans les miens, hochant la tête, la gorge toujours serrée. « Je sais. Je te demande pardon. Je n’avais pas l’intention de parler de tout ça, je ne voulais pas… raviver… » Je le regarde d’un air désolé et inspire lentement, profondément. Ce n’est pas ma faute. Ils sont pourtant doués ici, pour affirmer le contraire, et culpabiliser autant que possible. Comme si ce n’était pas une épreuve assez difficile en soi. Je lui souris. « Oui, c’est une bonne chose. » Un rire nerveux m’échappe. « J’attends un enfant. Je n’ai pas vraiment eu l’occasion de le dire encore. C’est… ou même de le réaliser complètement je crois. Mais je suis heureuse oui. » Et un tas d’autres trucs.

Je le dévisage, me rendant compte que j’ai parlé trop et surtout trop vite, et je m’appuie sur le comptoir, me forçant à respirer calmement. Hors de question que je fasse un malaise, je serais encore examinée sous toutes les coutures, avec mille reproches à la clef. Je fronce les sourcils en l’entendant, me mordant la lèvre, alors qu’il se montre inquiet et soucieux. Comment voulez-vous que je reste aussi calme et détachée que j’aimerais ?

« Je me repose autant que possible. Et je… C’est mon premier enfant, et je n’ai personne autour de moi. Enfin, je veux dire… Je n’ai pas ma mère, ni Chloé, ni personne qui a déjà eu des enfants et qui pourrait m’aider et me rassurer. Personne que je connaisse. » Je ferme les yeux. « Heureusement que je vous ai vous. » Lui, Mei, Oncle Aaron même. Je grimace un sourire, fixant mes mains sur mon ventre plat. « C’est important, mais pas essentiel. Pas ici. J’aimerais bien aussi trouver… Je ne veux pas n’importe qui. Je ne veux pas… quelqu’un qui ne sera pas un bon père, même si ce n’est pas son enfant. Sauf que je ne peux pas savoir et que si ça se passe mal… Je ne pourrais rien faire. C’est mon enfant et je n’aurais pas mon mot à dire. Ni sur son éducation, ni sur… rien. » Et ça m’effraie. Et c’est bien une des premières fois que je remets en cause les lois de NE. Enfin, remettre en cause est un bien grand mot…
« Je ne peux pas... » Je commence à secouer la tête, avant de le dévisager. « Ça me ferait gagner quelques mois en effet… Mais ma famille est plutôt réduite… Je ne peux aller chez Mei, elle n’a pas la place, et ce serait... » Je grimace. « Je n’ai pas envie de me disputer tous les jours avec elle. » J’ai un petit sourire. « Je sais qu’on a survécu ensemble pendant 3 ans, mais les choses étaient un peu différentes. Quant à oncle Aaron… Je n’ai pas envie de lui faire subir ni mes caprices de femme enceinte, ni les difficultés qui en découlent, ni le bébé quand il sera là... » Je le fixe. « Il ne reste… que toi. Mais tu ne pensais peut-être pas te proposer, tu as… Je ne veux pas empiéter sur ta vie, c’est la même chose que pour les autres. Je n’ai pas envie de te faire endurer tout ça. » Et je ne parle même pas de le scène que Mei risque de me faire si jamais…. Pourtant, il a raison, ce serait une solution.


Quand je marche dans la vallée de l’ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es avec moi
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: "He heals those who are heartbroken and heals their wounds."   
Revenir en haut Aller en bas  
- "He heals those who are heartbroken and heals their wounds." -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: 
L'état de Washington
 :: QG de New Eden :: District 4
-
Sauter vers: