The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-30%
Le deal à ne pas rater :
Remise de 30% sur les chaussures Nike Air Max 90 SP
112 € 160 €
Voir le deal

And God said "let there be light"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Mason Wentworth
Mason Wentworth
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 43
Sujet: And God said "let there be light"   Ven 12 Fév 2021 - 12:04
Quelques minutes de calme.

Je sais, ça peut paraitre étrange que je sois à la recherche de calme alors que, chez moi, j’ai tout ce qui faut. Ou alors, c’est probablement à cause de ça, parce que j’ai de plus en plus de mal à supporter le silence qui jalonne mes soirées. Oh, je sais bien, je pourrais trouver une solution très facilement, je l’ai bien vu dans le regard de certaines femmes célibataires que j’ai pu croiser dans les tea after auxquels j’ai participé. Mais il y a quelque chose qui me bloque. Ca ne pourra pas durer éternellement, j’en suis conscient. Je dois remplir mon devoir, comme tous les autres. Je dois aider à ce que cette communauté grandisse, qu’elle soit plus forte et qu’elle ait un avenir. Parce que c’est ce qui compte non ? Que nous ayons un véritable avenir, malgré ce qui a pu arriver. C’est pour ça qu’Adonaï nous a été envoyés n’est-ce pas ?

Pour autant, l’idée de partager de nouveau ma vie avec quelqu’un est compliquée à concevoir. Tout comme celle de rentrer chaque soir chez moi et de n’avoir personne à qui parler. Mais c’est la volonté de Dieu. Si je dois en passer par là pour expier ce que j’ai pu faire, si la solitude est une des punitions auxquelles je suis confronté, et bien soit. Je sais très bien que ça ne suffira jamais de toute façon. Que rien ne pourra faire disparaitre ce sentiment de culpabilité. Mais c’est le propre des hommes. De commettre des erreurs, de fauter. C’est pour ça que nous avons besoin d’ordre, de règles et d’un cadre qui nous aide à survivre à tout ça.

Je soupire je ferme les yeux, m’adossant un instant contre le mur. Je suis seul dans l’église. Le prêtre qui officie ici est sorti il y a plusieurs minutes et en journée, la semaine, il n’y a que peu de personnes qui viennent ici. C’est pour ça que j’ai choisi ce moment. Pour une fois, le silence qui règne ne me noue pas les entrailles et arrive même à m’apaiser un peu. Et j’arrive à me convaincre que tout ça, tout ce qui arrive, c’est pour le bien de l’Humanité.

Je finis par me décoller du mur et je vais allumer quelques cierges. Je sais, pour certains, beaucoup même, cette petite tradition, c’est du gâchis. Je dépense même plusieurs de mes précieux coupons pour avoir ces bougies. Mais j’en ai besoin. Pour honorer leur mémoire. Je me rends compte que j’en ai toujours trop à allumer et cette pensée me serre le cœur. Même si je m’exécute. Une pour ma mère, une pour ma sœur ainée. Une autre pour mon cadet. Ma main tremble un peu plus quand la flamme pour Samuel s’allume dans la semi-pénombre. Et j’ai un temps d’arrêt alors que je regarde celle que je veux allumer pour mes enfants Pour ceux qui n’ont jamais pu voir le jour. Pour cette petite fille qui n’a même pas pu pousser son premier cri. La douleur est là, bien présente, s’insinuant dans chaque faille que je n’arrive pas à combler. Mais je n’y peux rien. Je dois vivre avec, je dois accepter ce chemin que Dieu a tracé pour moi et, même si je suis incapable d’en comprendre les desseins, je souffle, à mi-voix, plongé dans mes pensées. « Dieu a un plan pour chacun de nous. Il ne l'accomplit pas en une seule fois, mais étape par étape, car il veut nous enseigner à marcher par la foi et non par la vue. »

Et j’allume la dernière bougie. Avant de me reculer et de fermer les yeux. Pour prier. J’ai entendu il y a quelques minutes déjà, d’une oreille distraite quelques pas qui se sont rapprochés de moi, avant que je prenne la parole. Et finalement, je sens qu’on s’assoit à côté de moi. Pour autant je ne m’arrête pas de prier, avant de finir par ouvrir les yeux pour reconnaitre… Jacob. Et je reste interdit, les mains toujours jointes, sans trop savoir quoi dire ou quoi faire.



"Il will walk by faith even when I can not see..." by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas  
Jacob E. Ross
Jacob E. Ross
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 732
Sujet: Re: And God said "let there be light"   Ven 12 Fév 2021 - 16:09
Le prêtre s'esquive, laissant Jacob à ses contemplations. Ceux sont des conversations qu'il n'a plus si régulièrement que ça. Même si sa foi est restée intact, le temps qu'il accorde à la prière et à la maison de Dieu se fait plus rare dernièrement. Il s'en est excusé dernièrement, profitant de cette pause accordée par Elijah pour reprendre contact avec ce qui le définit en tant qu'être humain. Mais dans ce creux, l'homme a du mal à dénicher ce qui faisait de ce quotidien une sorte d'idéal fut un temps. Il y a comme un doute en suspens dans son esprit, quelque chose d'ébréché par les actes des autres.

Les pensées qu'il tourne vers le Seigneur sont des questionnements qui ne trouvent aucune réponse. Il aimerait comprendre cependant : est-il au bon endroit ? Sur la bonne voie ? Est-ce véritablement Sa volonté que d'être enfermé dans cette ville, à servir Adonaï ? Pour la première fois depuis des mois, Jacob envisage de ressortir sa Bible et de la relire. De retrouver dans ses mots le réconfort qui avait réussi à lui rendre le sourire après le départ de Suzie de sa vie et de celle de Victor. Mais c'est cependant depuis la mort d'Helene que ce sourire s'est envolé, et tout lui semble nébuleux, obscur.

On parle de lumière au bout du tunnel, mais Jacob a l'impression de ne voir que de l'ombre à ses côtés, d'être entouré par des limbes qui n'ont qu'un but : l'emmener un peu plus vers le fond. Lutter contre lui-même est une chose, mais le rancher n'est pas sûr d'être son propre ennemi. Il pense avoir fait la paix avec lui-même, pour sa famille, son fils surtout, en acceptant les épreuves du Seigneur et, peut-être, l'intrusion du vice à ses côtés durant son existence. Ses principes sont cependant mis à mal. Quand il redresse les yeux, la silhouette non loin lui arrache un frisson, son souffle se coupe, et la douleur dans le bas de son dos se rappelle à lui.

Mason est là.

Que doit-il faire ? Se redressant, Jacob n'y pense pas. Il s'approche en percevant à peine le murmure de l'homme, et ses pas le porte juste a côté de lui. S'ils sont cœurs chargés d'espoir, alors pourquoi ne pourraient-ils pas se comprendre ? Mais qu'ont-ils, au fond, à se dire ? Les yeux de son voisin le sondent, la surprise s'y lit. Jacob allume également un cierge et lève les yeux vers la croix. Celui-ci, il l'adresse à son père.

Je n'ai pas abandonné ma foi, confie-t-il à son voisin. Pas à un seul instant celle-ci a été remise en question en fait. Dieu a toujours été son guide, ses convictions, ses instructions. Il a été élevé pour faire le bien, il a grandi pour veiller, avec justesse, sur ses proches. Mais je me demande s'il s'agit vraiment du plan de Dieu, ajoute-t-il pourtant.


On my skin
Witness Marks


Revenir en haut Aller en bas  
Mason Wentworth
Mason Wentworth
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 43
Sujet: Re: And God said "let there be light"   Sam 20 Fév 2021 - 11:15
Le temps pourrait sembler comme suspendu alors que je regarde chacune des flammes que j’ai allumées. Je me suis longtemps demandé pourquoi les cierges, pourquoi de telles coutumes. Avant de réaliser à quel point ce geste peut être apaisant, à quel point se concentrer dessus permet de comprendre. Et d’accepter ce qui, quelques instants plus tôt, pouvait sembler inconcevable.

Je ne m’attendais pas à la présence de Jacob. Et encore moins à ce qu’il ne tourne pas les talons. Je le suis des yeux alors qu’il allume un cierge à son tour et, quand il prend la parole, je le fixe longuement sans rien dire. « Il sait. Il est toujours dans votre cœur. Ca se voit. » Sinon il ne serait pas venu ici. Sinon il aurait depuis longtemps renié Dieu et il n’aurait pas allumé ce cierge. Et la colère serait en train de le consumer. Il a accepté la sentence, comme un homme. Parce que c’est ainsi que la société des hommes fonctionne désormais. Et ce n’est pas à moi de décider si cette façon de faire est bonne ou mauvaise.

Au reste de ses propos, j’ai un silence, avant de reprendre, d’une voix plus douce. « Dieu est là. Dans chacun des pas que nous faisons. Dans chacune de nos erreurs également. Il nous laisse parfois errer avant de nous montrer la bonne voie. Et cela peut sembler horriblement long. Mais j’ai du mal à imaginer que tout cela ne fait pas partie de Son plan. La justice divine a frappé fort il y a cinq ans. Ne pensez-vous pas qu’elle le ferait de nouveau s’Il pensait que nous étions en train de nous fourvoyer ? » Je me tourne vers lui, curieux. Nulle agressivité dans ma voix, je suis vraiment curieux de sa réponse.

Si ma foi est bien ancrée et que je n’imagine pas une autre route que celle que nous sommes en train de suivre, j’ai bien compris que ce n’était pas le cas de tous. Et je voudrais comprendre pourquoi. Pour les remettre dans le droit chemin ? Peut-être. Pour les aider ? Certainement. Je n’ai pas vu de malice en lui ou en Tasya. Juste une erreur commise. Et Dieu pardonne les erreurs, c’est en cela qu’il est miséricordieux. Il nous laisse tomber, parfois tellement bas qu’on ne sait pas comment on pourra s’en sortir. Puis nous aide à nous relever. En envoyant quelqu’un pour nous tenir la main s’il le faut.



"Il will walk by faith even when I can not see..." by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas  
Jacob E. Ross
Jacob E. Ross
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 732
Sujet: Re: And God said "let there be light"   Sam 20 Fév 2021 - 17:48
Il baisse le regard alors que Mason lui répond finalement. Celui qui a été la main qui lui a fait mal tâche de se montrer peut-être plus doux, Jacob n'est pas capable de définir ce sentiment étrange qui flotte autour d'eux. S'il y a un mélange de respect, de défiance, de compréhension, quelque chose qui ne se définit pas facilement. Pinçant les lèvres, Jacob hésite à intervenir. Après les mots de son voisin, et la question qu'il lui a posé, il prend un moment pour réfléchir à tout ça. Il sait que s'il en dit trop, ça pourrait se retourner contre lui. Il sait aussi que s'il n'en dit pas assez, alors à quoi bon ? C'est mû de cette hésitation qu'il reprend la parole, de sa voix grave, dans un murmure troublé :

Non... J'ai du mal à ne pas penser qu'il ne s'agisse pas... d'un plan de... de l'Autre, confie-t-il finalement. Il y a dans son timbre de l'incertitude, il n'ose plus croiser le regard de son voisin, le gardant rivé sur le cierge qu'il tient. Si nous croyons en l'Un, alors... nous croyons forcément en l'Autre, n'est-ce pas une évidence ? Nous parlons du Paradis parce que nous sommes capable d'envisager l'Enfer, ajoute-t-il.

Tout ça pourquoi, alors ? Que cherche-t-il à dire ? Quelle est véritablement sa réponse ? Jacob se tait un temps et soupire, il ferme les yeux en essayant de ne pas trahir ce qu'il est au plus profond de lui même. Il ne veut pas faire de vague et pourtant, quand il s'agit de religion, il peine à ne pas craindre pour sa foi. Pour ce que les autres en feront, à sa place. Il ne veut pas qu'elle soit salie par la main d'une personne mauvaise, c'est pourtant déjà le cas.

Je ne crois pas... que Dieu ait quelque chose à voir avec ce qui a frappé la terre... mais qui suis-je pour vraiment dire ça ? Ses desseins sont mystérieux pour tout le monde, nous ne pouvons pas savoir, murmure-t-il, la voix lourde. Quand je me souviens du malheur qui nous est tombé dessus, tous sans distinction, sans faire cas des pêcheurs et des braves, des repentis et des indignes, je ne peux pas comprendre s'il s'agit de la main du Seigneur, parce que son Dieu ne peut pas être aussi cruel. Et du même fait, je me demande qui nous servons dans un système comme celui-ci...

Il y a-t-il un loup à la tête de la bergerie ? Il ne parle pas d'Adonaï, mais des autres autour, qui parasitent et se greffent à un monde qui part déjà de travers. De ce médecin qui les a fait condamné en usant si facilement du mensonge, sans en rougir.

Comment pouvons-nous être sûrs que nous sommes sur la bonne route alors ? Je crains de servir les mauvais desseins, admet-il alors sur le ton de la confession. Ce qui est dit dans cette église peut y rester. N'est-ce pas ?


On my skin
Witness Marks


Revenir en haut Aller en bas  
Mason Wentworth
Mason Wentworth
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 43
Sujet: Re: And God said "let there be light"   Mer 24 Fév 2021 - 8:59
Pour un peu, cette scène aurait quelque chose de surréaliste, encore plus lorsque l’on sait comment nous nous sommes rencontrés. Et pourtant, y-a-t-il un meilleur endroit que celui-là pour apaiser les cœurs et les âmes tourmentés ? Je sais que la question que je lui pose peut sembler être un piège, encore plus venant de celui qui a tenu le bâton qui a porté les coups. Mais ce n’est pas le cas. Si je suis la voie que j’ai choisie depuis des années, cela ne m’empêche pas d’écouter, d’observer et d’essayer de comprendre pourquoi ce n’est pas le cas de tous.

J’ai tout de même un temps d’arrêt quand il évoque l’Autre. Croire en l’un implique forcément de croire en son opposé, il a raison. Et je l’écoute en silence. J’entends ses hésitations et ce qu’il dit pourrait être à peu de choses près vu comme une remise en cause de notre fonctionnement. Mais c’est aussi un questionnement plus profond et c’est ce qui m’intéresse en réalité. S’il ne semble pas douter de notre Seigneur, les zones d’ombre sont importantes. Et ses questions légitimes. Tout du moins, de la façon dont il les présente.

Je laisse filer quelques secondes avant de me décider à répondre, sur le même ton que lui. « Je me suis longtemps demandé si l’Enfer existait vraiment. Et, quand je vois ce qui a pu se passer ces dernières années, j’en suis parfois venu à me dire que nous étions en Enfer. Ou tout du moins, au purgatoire. Nul besoin du Malin quand on voit ce dont sont parfois capables les hommes. » J’ai une grimace, mon regard se perdant un instant dans la contemplation des flammes qui semblent briller avec plus d’intensité dans la semi-pénombre. « D’après vous, il s’agit simplement du travail des hommes ? Ou c’est l’Autre qui a mis un peu trop de cœur à l’ouvrage ? » Je réfléchis tout haut, sans même me rendre compte que ce que je dis pourrait aussi être sujet à caution. « Il y a eu tellement de morts… et il y en aura encore. J’ai le sentiment que ce Fléau continuera de peser sur nous pendant de longues années. » Je finis par tourner mon regard dans sa direction et par souffler, songeur. « Dieu peut parfois sembler cruel. Il a bien demandé à Moïse de sacrifier son propre fils. Il nous met à l’épreuve. Souvent. Que ce soit le pasteur le plus pieux ou le plus athée des sociologues de la terre. Peu lui importe. Alors, même si l’on peut douter de l’origine du mal qui ronge notre terre, je me dis que Sa main est tout de même derrière tout cela. Et qu’il faut voir bien au-delà de nos propres existences. »

Sans même m’en rendre compte, j’ai tout de même un regard aux alentours, comme pour m’assurer que nous sommes bien seuls. C’est le cas, je n’avais pas de doutes à ce sujet, mais les propos qu’il tient peuvent en faire tiquer plus d’un. « Je ne suis pas sûr qu’il m’appartienne de répondre à ça. Je m’efforce de penser que nous sommes sur la bonne route. Quand je vois ce que les autres groupes ont fait de nos émissaires, quand je vois ce qu’ils ont fait à George, alors que nous n’avions agressé personne, tout ça parce qu’ils ne sont pas d’accord. Comment croire que ce sont eux qui seraient sur la bonne route si nous sommes dans l’erreur ? » Et, après quelques secondes, je reprends, à mi-voix. « Peut-être diras-tu dans ton coeur : Ces nations sont plus nombreuses que moi; comment pourrai-je les chasser? Ne les crains point. Rappelle à ton souvenir ce que l'Éternel, ton Dieu, a fait à Pharaon et à toute l'Égypte, les grandes épreuves que tes yeux ont vues, les miracles et les prodiges, la main forte et le bras étendu, quand l'Éternel, ton Dieu, t'a fait sortir: ainsi fera l'Éternel, ton Dieu, à tous les peuples que tu redoutes. » Dieu ne peut pas ne pas être avec vous. Pas après tout ce que nous avons traversé.



"Il will walk by faith even when I can not see..." by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas  
Jacob E. Ross
Jacob E. Ross
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 732
Sujet: Re: And God said "let there be light"   Mer 24 Fév 2021 - 14:31
Parce qu'il y a la lumière, il y a forcément l'ombre. Voilà ce que Jacob aimerait ajouter mais il s'abstient cependant, rivant sur son voisin un regard attentif. Il découvre Mason d'une autre manière, non pas qu'il est convaincu par tous ses mots, mais au moins l'écoute-t-il avec une certaine patience. Comme un tableau qui s'érige par touche, il comprend alors la vision de son vis-à-vis. Mason pense, mais est avant tout un bras qui exécute. Il en a pour preuve la sanction, à peine visiblement désormais, dans son dos. La marque de sa douleur et de sa fausse faute. Les questions de l'homme lui parviennent et il hausse les épaules :

Tout dépend du point de vue qu'on a : L'homme né-t-il bon, et est-il perverti ensuite ? Ou né-t-il perfectible et s'améliore-t-il grâce à la foi ? Demande-t-il. Il y a-t-il toujours eu une tumeur en chacun, qui grossit avec le temps ou au contact d'autres frères de la même trempe ? Dans tous les cas, je pense que l'Autre a eut l'occasion de murmurer à l'oreille de beaucoup de personnes, trop sans doute, quand on voit le résultat aujourd'hui.

La peinture est assombrie oui, le paysage ne bénéficie plus d'autant de lumière. Et il se le dit, intimement, Jacob n'a jamais eu plus l'impression qu'à Walla Walla d'être dans une grotte sans fin. Il y a eu des éclats parfois, très brefs et rassurants, qui se sont faits souffler comme une bougie en plein courant d'air. Que peut-il dire alors ? Il comprend pourquoi Mason regarde autour de lui, cette confession peut se retourner contre eux.

Des gens qu'on ne pouvait pas imaginer devenir comme ils sont, qu'on ne supposait pas avoir ça en eux, ajouta-t-il.

Lui n'est plus aussi sûr de ses convictions. Jacob soupire, il aimerait que Dieu lui dise alors ce qu'il doit faire, parce qu'il a l'impression de faire souffrir ses proches à tolérer l'intolérable. Et c'est bien la dernière chose qu'il veut pourtant, parce qu'ils ont eu suffisamment de peine ainsi. Ce n'est pas à lui de prendre cette décision cependant, il s'en remet à sa foi, ébréchée par les autres.

C'est ce que je ne comprends pas non plus, fait-il alors en fronçant les sourcils. Pourquoi s'en prendre à George et Bellevue, si nous apportons la lumière ? Demande-t-il.

Il ne peut pas l'articuler mieux que ça. Pourquoi ?

Je ne crois pas qu'ils aient eu raison de faire ça... Je pense qu'ils avaient des raisons qui les ont poussé... à se questionner sur le bienfondé de nos actions, ils ne peuvent pas être le mal incarné, le monde n'est pas noir ou blanc... à notre convenance, cela fait longtemps que Jacob ne croit plus que le monde est manichéen. Tout est en nuance de gris, depuis toujours. Dans un mélange subtil de lumière et d'ombre, et de grâce.


On my skin
Witness Marks


Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: And God said "let there be light"   
Revenir en haut Aller en bas  
- And God said "let there be light" -
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: 
L'état de Washington
 :: QG de New Eden :: District 4
-
Sauter vers: