The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -33%
Shampoing et après-shampoing Antipelliculaire ...
Voir le deal
9.36 €

Let the sea set you free.. | Cassidy
Aller à la page : Précédent  1, 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Cassidy Jenkins
Cassidy Jenkins
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1224
Sujet: Re: Let the sea set you free.. | Cassidy    Lun 19 Avr 2021 - 20:34
Secouant la tête en souriant, j’epoussète le peu de neige qui lui reste sur l’épaule. « Parce que si elle est moins agréable, je m’en passerais plus aisément ! Et que tu finiras en vieux ronchon si tu continues comme ça ! » Mais mon sourire s’agrandit alors que j’hésite plus que je ne devrais sur la réponse à apporter. « La frontière est faible, mais je préfère le terme mignon, ça te va bien. » Quoi que, parfois, quand il parle de nous… Ah si, il est pire que moi !

Je grimace. « Euh oui… Je crois. Moi, je me souviens de mon père qui s’amusait à sortir tous les albums photos pour vous les montrer alors que je pestais en faisant la tête. Ça doit être de là les couche-culottes… Comment tu t’en souviendrais sinon ? Je te jure, ça devait être interdit aux parents de faire subir ce genre de trucs à leurs enfants. » Bon, on devait pas être bien plus vieux quand on s’est rencontrés, mais c’est un détail. Je le fixe et finis par acquiescer en riant alors qu’il séloigne un peu en prévision. « Tu marques un point. Enfin, les allergies, j’ai peut-être quelques plantes contre les allergies. Mais… Ouais, on va avoir beaucoup de boulot. » Et je rentrerais effectivement souvent fracassée.

J’inspire, marmonnant un vague consentement. Ne pas oublier. Est-ce que j’ai oublié ? Je dirais bien oui, mais j’ai encore et toujours mon sac à dos avec l’essentiel dans un coin du mobile-home… Et je grommelle à nouveau quand il continue sur New Eden. « … Il suffit... » Bon, c’est peut-être aussi facile que ça avec le matos adéquat, mais quand même… « Et… t’as pas été tenté de dire oui ? Comme dit, ce serait compréhensible... » Plus trop maintenant soit, pas avec tout ce qu’on sait, même sans tenir compte de ce qu’on a fait… Si ce qu’on sait est exact du moins… Qui ne signerait pas pour une vie semblable à celle d’avant ?

… Moi peut-être. Je dis pas que certains trucs ne me manquent pas, mais j’étais déjà un peu en mode peace and love avant, alors ça me va bien dans l’ensemble. Et puis, ceux que j’aime sont près de moi, alors que demander de plus ? Il suffit de regarder autour de nous. On arrive à avoir une balade en bord de mer sous la neige ! C’est génial ! Même le regard qu’il me lance en se demandant s’il arrivera à être assez rapide pour me noyer sous la neige, c’est rigolo. Parce qu’il le sera pas en plus. Et puis je peux jouer la carte de la maladie, quand bien même je ne serais pas crédible le moins du monde après m’être roulée dedans…

Je hausse une épaule en regardant les maisons. « Ça dépend du temps qu’il va faire. On reviendra voir régulièrement ! » Excellente excuse pour lui voler quelques heures en dehors du temps. Je me blottis contre lui, le laissant ouvrir la porte pour qu’il se fasse dévorer en premier. Je lui tire la langue et passe devant lui en levant les yeux au ciel. « Les allumettes  tu connais ? Sinon on frotte des morceaux de bois ou des pierres là… des silex. C’est facile. » J’ai un grand sourire. « Et je serais morte de rire avant de mourir de froid, c’est tout bénéf. » Hochant la tête avec sérieux, je regarde autour de nous. « Qui n’a jamais fantasmé de pouvoir un jour se rouler sur une peau d’animal mort ? » J’ouvre les tiroirs sans trop espérer y trouver quoi que ce soit. Je m’arrête et relève les yeux vers lui. « Non pas vraiment. Je me suis dit que j’aurais peut-être un coup de coeur…  » J’ai un léger sourire. « Pour la déco évidemment. » Et je me rapproche pour détailler les photos qu’il me désigne. « Oui, elles sont chouettes, j’aime beaucoup. » J’en décroche une pour la regarder de plus près quand il reprend.
Et je me fige, le cadre à la main, le regard fixé sur ledit fauteuil.

… Attends… Quoi ?

Mon regard passe du fauteuil à lui, comme au ralenti, puis de lui au fauteuil, et je fronce les sourcils.

« La maison où tu… Quoi ? Tu… Non. » Je pose la photo sur un meuble sans prendre garde et m’approche du fauteuil en clignant des yeux. « Ce fauteuil… » Je l’effleure du bout des doigts sans parvenir à réaliser vraiment. Mon coeur tambourine trop fort, trop vite, et je cille. « Tu lisais… David Copperfield… Tu m’as fait la lecture et… » Lentement, je relève le visage vers lui, secouant la tête.« Mais t’étais pas là. » Non c’était encore un rêve, encore une illusion douloureuse et trop… réelle. Ça peut pas… C’était pas…

Et si…

Si c’était lui ? Si je l’avais retrouvé ? Et que je l’avais encore abandonné ? Si j’avais encore fui…

« C’était vraiment toi ? » Un murmure où se mélange l’incrédulité et l’horreur, le même mélange qu’il doit pouvoir lire dans mes yeux.



Ohana Means family
Revenir en haut Aller en bas  
Nolan Wilson
Nolan Wilson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1524
Sujet: Re: Let the sea set you free.. | Cassidy    Mer 21 Avr 2021 - 17:00
Je lève un sourcil alors que je la regarde épousseter la neige sur mon épaule. « Tu me laisserais virer ronchon ? Toi ? J’ai du mal à le croire. » Quand je pense que quand j’étais gamin, je m’enthousiasmais pour tout et n’importe quoi. Remarquez, ça commence à revenir ça, même si je suis pas sûr que ça va vraiment leur plaire. Et je me contente de sourire au reste. « Mignon hein… bah écoute, ça me va. » C’est toujours mieux que ridicule.

Et je la regarde, les yeux pétillants. « Tu sais que j’ai toujours eu une excellente mémoire. Alors je pourrais m’en souvenir de moi-même, va savoir ! Mais c’était marrant. Ces vieux albums. » Je me fais un peu plus nostalgique, alors que je me rends compte qu’on évoque presque jamais nos familles. J’ai eu de la chance en retrouvant Farah, mais on a quand même beaucoup perdu il y a cinq ans. Et, avec tout ce qu’on a pu vivre depuis, j’ai l’impression que c’était dans une autre vie. C’est un peu le cas, quand on y pense. « Je dis pas toujours des trucs idiots, t’as vu ça ? » J’ai une ombre de sourire avant de la serrer contre moi. « Faudra que je te ramasse pour t’emmener dormir tous les soirs, c’est ça ? » Au moins là, elle peut prendre un peu de repos, même si elle est malade. C’est toujours ça de gagné.

Au reste, je hausse une épaule. « Pas vraiment. Déjà parce que je suis même pas sûr à 100% du résultat. Personne ne l’est. Ca prendrait au mieux des mois. Et… j’ai pas envie d’être séparé de vous. Faudra t’habiter à être avec un canard boiteux, désolé. » J’essaie de faire avaler tout ça avec un sourire, avant que je finisse par l’entrainer vers les maisons. Parce que bon, on est là pour ça, pas pour se prendre la tête avec des trucs qui, de toute façon, ne marcheront pas ou n’arriveront jamais. Je finis par hocher la tête à sa réponse, fixant une des maisons, dubitatif. « Ohlala, tu vas m’obliger à MARCHER à chaque fois ? On pourrait prendre les chevaux une fois aussi, ça ferait une jolie balade. » Toujours partisan du moindre effort ouais. Je sens que je vais me prendre un taquet pour ça alors je m’éloigne par anticipation. « Les alluquoi ? Nan, j’suis trop un homme moderne pour ça. Et avec des silex, je serais foutu de m’ouvrir la main. C’est Tom le boyscout, pas moi. » J’ai un large sourire avant de grimacer quand elle continue. « … c’est dégueu. Genre vraiment. » Mais les photos ont plus de succès. Je me dis que ça pourrait rendre pas mal et elle a l’air d’accord avec moi.

Avant que je me mette, je sais pas trop pourquoi, à parler du fauteuil. « … la maison où je… quoi ? » Je fronce les sourcils quand elle continue. « Quoi ? Je t’ai déjà raconté cette histoire ou… » J’ai un temps alors que je vois son regard changer à mesure que passent les secondes et qu’on finit par piger tous les deux ce qui s’est passé. « Ah. » Je reste à quelques mètres d’elle, incapable de bouger, avant d’attraper mon sac à dos et de fouiller dedans. Pour en sortir le bouquin. « J’l’ai toujours avec moi. Il me faisait penser à toi et… » J’essaie de repenser plus précisément à ce jour-là, à tous ces détails qui m’ont réellement fait me demander à quel point tout ça, c’était dans ma tête ou pas. « … j’me suis demandé. ‘fin… je te voyais souvent dans ma tête et tout. Et je nous imaginais souvent… tous les deux. » Je me frotte l’arrière du crâne alors que je pose le livre sur le fauteuil pour me rapprocher d’elle. « Mais cette fois c’était différent. Et en plus… ça m’a aidé à pas craquer. J’étais… j’en pouvais plus à ce moment-là. Te voir ça m’a juste donné le coup de pouce pour pas abandonner. » Je finis par arriver à sa hauteur et par effleurer sa joue du bout des doigts. « Sauf que c’était pas dans ma tête donc. » Okay. C’est pas si grave. C’était il y a plus d’un an, on va bien tous les deux. On est ensemble et… et merde.

Evidemment que c’est grave. Et je sens que ça va la faire paniquer. Ou alors que je vais paniquer. C’est ptet pour ça que je la ramène contre moi sans lui laisser le temps de dire quoi que ce soit, que je l’embrasse et que je souffle un « tout va bien. On est là. Tous les deux. Okay ? »




“You love me. Real or not real?"

Revenir en haut Aller en bas  
Cassidy Jenkins
Cassidy Jenkins
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1224
Sujet: Re: Let the sea set you free.. | Cassidy    Jeu 6 Mai 2021 - 14:49
Je lui lance un regard avant de grimacer. « Mince, démasquée. » Je secoue la tête en faisant semblant de frissonner. « Toi, ronchon, quelle horreur. Je te préfère encore en petit nerd heureux d’être content. » Je lui offre un grand sourire, hochant la tête quand il dit que ça lui va.

Je lève les yeux au ciel en mode n’importe quoi, mais il a raison. C’était cool. Je hoche lentement la tête, alors que je revois mes parents montrer tout et n’importe quoi, autant par fierté que pour m’agacer. « Ils me manquent. » C’est sorti sans que je m’en rende compte et je toussote pour m’éclaircir la gorge, me réfugiant contre lui. « Tu dis beaucoup plus de trucs idiots quand tu es en contact direct avec certaines personnes… Et ça risque probablement d’être comme ça oui, même si j’essayerai de faire attention. » On sait tous les deux que ce sera pas trop le cas, ou que je pourrais pas… Et qu’il risque effectivement de me ramasser souvent à moitié morte de fatigue…

Je l’embrasse sur la mâchoire. « T’as bien fait de refuser de toute façon. Je te laisserai jamais partir. J’ai déjà eu du mal pour le NML avant que tu me proposes de t’accompagner… Et c’est mignon les canards boiteux. » Hochant vigoureusement la tête, ouvrant la bouche pour protester, avant de la refermer en réfléchissant. « Va pour les chevaux, en bord de mer, ça doit être cool ! Mais on reviendra MARCHER quand même, ça te fait du bien. » Non mais, il espère quand même pas m’avoir aussi facilement, si ? Je claque des doigts. « Ah, je savais bien qu’il y avait un truc. Faudrait que j’apprenne. A faire du feu sans rien. Je pourrais faire tadaaaaam ! Et on évitera le drame du médecin handicapé. De la main je veux dire. » Je plisse les lèvres et le regarde. « Dis pas à Lisandro que j’ai dit ça. » Dit quoi je sais pas trop, mais c’était sans doute pas très délicat. Enfin, je m’en fous, c’était pas méchant. Et s’il grimace, je souris et approuve les photos qu’il a trouvé.

Ça aurait pu être cool. On aurait pu se contenter de trouver quelques objets, de continuer à déconner, avant de monter dans une chambre. Mais non. Je sais pas trop si c’est un putain de coup du karma ou quelqu’un qui a un sens de l’humour particulièrement douteux là-haut, mais trouver la copie exacte du fauteuil où j’avais cru le voir… Sauf que non. J’avais rien imaginé cette fois-là visiblement. Et je suis incapable de bouger, arrivant tout juste à tourner la tête vers lui quand il sort ledit livre, et j’arrive plus à respirer. Je sens cette boule que je pensais disparue qui grandit et me donne l’impression d’étouffer. Mes sourcils se froncent quand il parle. Comment il fait ? Comment… Je fais un pas en arrière en le voyant approcher, et mes yeux s’écarquillent d’horreur quand sa main effleure ma joue. « Non. Comment tu peux… Dire tout ça comme ça ? Ça t’a aidé ?? T’en pouvais plus ? J’aurais pu te ramener ! » Je secoue la tête, les murs de la pièce oscillant dangereusement autour de moi, la douleur et l’horreur se disputant la place dans ma tête, ma voix montant quant à elle un peu trop dans les aigus au fur et à mesure que je parle. « T’étais là ! En face de moi ! J’ai cru que… Que t’étais encore dans ma tête et que j’imaginais… J’avais tellement envie de te voir et de t’entendre, ça m’arrivait tout le temps… Mais t’étais vraiment là ! Et je t’ai laissé. Je t’ai abandonné. J’aurais dû savoir. Quand je te voyais, c’était pas aussi net, pas aussi…parfait. Je t’ai laissé tout seul. Encore. Je suis partie. Je t’ai laissé. Je t’ai laissé. »

Okay, je crois que je fais une crise de panique. Je fais quoi ? Respirer, ce serait bien. J’y arrive pas. Okay. Ça va pas, mais pas du tout.

Je me retrouve dans ses bras, sans trop savoir si j’ai pensé ou dit tout ça, sans trop savoir si je suis en train de tomber dans les pommes ou pas. J’arrive toujours pas à respirer normalement. Mes mains sont accrochées à lui et je dois avoir l’air à moitié cinglé pour pas changer. Respire. Ecoute-le.
Là. On est là. Tous les deux.
Je me mets à pleurer sans pouvoir me retenir, m’agrippant à lui comme si ma vie en dépendait.

Et j’ai beau vouloir me raccrocher à sa présence, à son odeur, à sa chaleur, je continue de pleurer, les mêmes mots tournant en boucle dans ma tête. Il était là. Et je l’ai abandonné. Je l’ai abandonné.



Ohana Means family
Revenir en haut Aller en bas  
Nolan Wilson
Nolan Wilson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1524
Sujet: Re: Let the sea set you free.. | Cassidy    Lun 10 Mai 2021 - 14:50
Je roule des yeux quand elle en rajoute une couche. « Heureux d’être content hein… Qu’est-ce qu’il faut pas entendre… » Mais ouais, depuis que je les ai retrouvés, je me suis retrouvé moi-même, mais si ça a été difficile. Et même si ce sera jamais entièrement gommé, ptet que je suis bien redevenu le rayon de soleil que ma mère adorait. « Et c’est complique d’être un nerd de nos jours ma brave dame. » J’effleure sa joue quand elle me dit que ses parents lui manquent. Perso, j’essaie de pas y penser. C’est déjà assez compliqué comme ça, surtout vu la façon dont ça s’est terminé avec eux. « Pour un peu, j’aurais l’impression que tu serais en train de critiquer mes sorties avec une certaine personne. » Je la serre contre moi, laissant filer quelques secondes avant de soupirer doucement. Tu parles qu’elle fera attention.

J’ai une grimace quand elle m’embrasse sur la mâchoire, mais plus à cause de ce qu’elle dit que du reste. « Et je t’imagine pas vraiment là-bas, si tout ce qu’ils ont dit est vrai. Ce serait… horrible. » Même si au final, je pense qu’on serait plutôt bien lotis du fait de mon boulot. Mais la priver de sa liberté, c’est juste pas concevable. « Tant que tu me demandes pas de faire coin-coin, ça devrait aller. » Je ronchonne dans ma barbe quand elle parle de marcher quand même. J’ai pas envie. J’ai le droit, non ? De pas aimer faire du sport. Marcher, courir, ce genre de trucs bons pour la santé, c’est naze. Là, voilà. Et puis, je m’en sors bien comme ça. « Demande à Tom, il doit savoir faire. Moi je me contenterais de faire le mec entretenu, ça me va bien. » Et je vois qu’elle se sent coupable d’avoir fait une blague vaseuse. « T’en fais pas. Même si je suis sûr qu’il pourrait trouver ça drôle. » Et du coup, vu qu’elle approuve pour les cadres, je vais les détacher, soufflant dessus pour chasser la poussière et les mettre de côté.

Evidemment, fallait quand même que ça dérape ; Et celle-là, je l’avais pas vue venir. Je savais que j’avais frisé le pétage de plomb sévère avant de les retrouver mais là, à l’entendre et avec un peu de recul, c’est largement pire que ce que j’avais estimé. « Cass’, c’était… ça fait des mois de ça. Ca fait même plus d’un an. Ca va beaucoup mieux d’accord ? C’est juste que ouais… c’était devenu vraiment difficile tout seul. Et j’avais pas envie de m’attacher à qui que ce soit. Alors te revoir, c’était ce qui m’aider à tenir. » Et qui me faisait basculer doucement mais surement vers la folie, mais je crois que ce genre de détail serait malvenu. « J’étais là. Okay. Et tu sais quoi ? Regarde, je suis toujours là. Et je vais bien. Le reste… c’est pas grave. » Je me répète un peu je crois, mais il va bien falloir vu qu’elle est en train de me faire une crise de panique.

Et je la serre contre moi, posant une main sur sa nuque et mon front contre le sien. « Respire Cass’. Je vais pas disparaitre, tu vas pas me laisser. Tout cas bien. » J’ai chuchoté tout ça et j’inspire longuement, tout près d’elle, laissant filer de longues secondes, le temps qu’elle se calme un peu. « Faut pas que tu pleures. Dis-toi qu’au moins, on était pas totalement cinglés au point d’imaginer ce genre de… moments. Enfin, pas tout le temps. » Je sais pas si tenter d’alléger un peu l’ambiance est une mauvaise ou une très mauvaise idée. Mais au final, j’ai pas entièrement tort non plus.




“You love me. Real or not real?"

Revenir en haut Aller en bas  
Cassidy Jenkins
Cassidy Jenkins
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1224
Sujet: Re: Let the sea set you free.. | Cassidy    Jeu 20 Mai 2021 - 22:39
Je sais bien que j’exagère, mais ça fait du bien. Autant de raconter n’importe quoi que de me rendre compte que oui, il retrouve un peu de son… éclat d’autrefois. Ça veut dire qu’il va mieux, qu’il va bien, et c’est tout ce qui compte. Je le fixe en haussant les sourcils. « Tu rigoles, t’as le nez plongé dans un bouquin, dans les échecs, ou dans n’importe quel autre truc de nerd la moitié du temps. » Le mandarin et les échecs quoi ! Je lui souris et me blottis contre lui, préférant encore une fois me focaliser sur des sujets légers que sur ceux trop lourds encore aujourd’hui. « Je ne critique pas, j’ai beaucoup trop rigolé la dernière fois. J’expose des faits c’est tout. »

Quant au reste, concernant les New Eden, si la moitié de ce qu’on sait est exact… Je grimace à mon tour en hochant la tête. « Horrible est un faible mot. » Qu’il soit médecin aiderait sans doute, mais je me connais, je pourrais pas rester sans rien faire et ça finirait forcément mal. Je retrouve malgré tout le sourire, insistant sur le fait qu’il a besoin d’exercices, que ça lui plaise ou non. J’ai un rire et je hausse un sourcil. « Non, il sait pas. On s’est toujours servi des allume-feux. Et t’es déjà un mec entretenu, c’est moi qui m’occupe de chasser notre nourriture, tu te souviens ? » Je lui tire la langue en souriant, avant de lever les yeux au ciel alors qu’on parle de l’humour de Lisandro.

Au final, on aurait dû continuer à tenter de faire des plaisanteries douteuses, ça aurait été vachement mieux que de se rendre compte de tout ça. Autant j’assume d’avoir un peu pété les plombs après qu’on l’ait abandonné, de l’avoir entendu ou vu régulièrement, voire même d’avoir discuté avec lui comme s’il était face à moi… Autant me rendre compte que je l’avais trouvé, qu’il était là avec moi, que j’aurais pu le protéger et le sauver, et qu’au lieu de ça, je l’ai ENCORE laissé tout seul… Je peux pas, c’est trop pour moi. Et le fait que lui reste presque calme, qu’il tente même de m’apaiser, empire ma réaction.

« Tu étais là ! Tu aurais pu être au camp, en sécurité, avec moi. Et j’étais tellement perchée que j’ai même pas su distinguer une hallucination de la réalité ! Comment tu… Pourquoi tu m’en veux pas ? Je t’ai laissé Nolan. » Les larmes coulent et j’ai du mal à fixer mon attention, mais j’essaie je vous jure. Je m’accroche à sa voix, laissant les mots faire leur chemin même si je les comprends pas, laissant sa douceur et sa patience m’enrober dans un cocon. Mais ma respiration ne semble toujours pas vouloir se remettre correctement en route, et le reste de la pièce continue de ciller autour de nous.

Mais il est là. Je finis par réussir à ancrer mon regard dans le sien, je finis par ressentir la fraîcheur de sa main sur mon cou, je finis par entendre ce qu’il dit. Et je respire, avec difficulté, mais je parviens à prendre une longue inspiration. Puis une seconde. Je crois que j’arrive à un peu à me reprendre, ma gorge toujours aussi douloureusement serrée, les larmes toujours présentes. Je sais qu’il tente de l’humour, mais ça marche pas des masses. « Je t’imaginais tout le temps. Tu me parlais, tu me grondais quand j’avais pas faim, tu me souriais, tu me prenais dans tes bras quand ça n’allait pas… J’ai même fini par te répondre, et j’avais l’air cinglée à parler seule… Mais t’étais là. » Je chuchote, tout comme lui, et j’ai une grimace baignée de larmes. « Je sais que ça a été plus dur pour toi. Et même pour Tom qui a dû gérer la coquille vide que j’étais, mais… Tu m’as tellement manqué Nolan. Tu sais pas… Ça a été… Me laisse plus. Et me laisse plus partir sans toi d’accord ? » J’ai un pauvre sourire. « J’y arriverais plus une seconde fois. » Il y a beaucoup de choses dont je ne suis pas certaine, mais ça, ça fait des mois que je le sais.

Je le pousse dans ce maudit fauteuil, et m’installe contre lui, passant mes bras autour de lui avec la ferme intention de ne plus jamais bouger. Je laisse mes larmes couler, blottie contre son cou, me noyant dans sa chaleur et son odeur. Parce qu’il est là. Bien réel. Et que plus jamais je le laisserais quoi qu’il puisse arriver.



Ohana Means family
Revenir en haut Aller en bas  
Nolan Wilson
Nolan Wilson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1524
Sujet: Re: Let the sea set you free.. | Cassidy    Mar 25 Mai 2021 - 11:27
Ca fait du bien. De souffler un peu et de profiter de quelques instants de tranquillité avec celle que j’aime. Surtout que j’ai un peu l’impression de redevenir celui que j’étais avant tout ça. Enfin, en partie. Je sais pas si c’est vraiment une bonne chose ou pas, parce que tout ce que j’étais avant l’apocalypse, c’était pas forcément glorieux. Mais je sais que je peux compter sur elle pour m’aider à être meilleur. « Je vois pas de quoi tu parles, les échecs, c’est pas un truc de nerds ! Et t’as toujours pas envie de jouer avec moi alors ? » Okay, dit comme ça, ça peut prêter à confusion. Encore plus avec le clin d’œil qui va avec. Même si je lève les yeux au ciel, plus pour le principe qu’autre chose au reste. « Tu exposes des faits hein. Tsssst… notre véritable talent n’est pas reconnu, c’est très blessant. » Tu parles, c’est vrai qu’on s’était vraiment marrés. Et que j’ai enfin eu l’impression de retrouver mon meilleur ami pour de bon cette fois. Impression qui n’a fait que se confirmer à mesure que sont passées les semaines. Et ça fait un bien fou. Malgré George, malgré les inquiétudes.

Je hoche la tête à l’évocation des New Eden, non sans une grimace. « … ouais. Alors on va faire en sorte que ça n’arrive pas hein. » Malgré tout, ma jambe continue de poser un problème à beaucoup de monde. Moi, je me suis résigné au fait que je serais jamais un grand sportif, mais ça n’a pas le moindre lien avec ma jambe. « Genre, il sait pas tout faire ? J’suis déçu. » Tu parles, je suis sûr qu’il peut allumer un feu avec des cailloux. Faut que je lui demande. « J’aime bien. Etre un mec entretenu. » Un nouveau clin d’œil, qui permet de dédramatiser cette histoire avec New Eden. On verra bien comment ça évolue de toute façon, pas comme si on avait réellement la main dessus en ce moment.

Et puis, la discussion prend un tour vraiment inattendu. Je pensais avoir tourné la page sur cette période, même si ça vient me hanter de temps à autre. J’essaie de rattraper le coup, même si ça marche pas terrible et qu’elle fond totalement en larmes. « Cass’… je suis là. Là, maintenant. Je suis en sécurité avec toi et… on va bien. Tous les deux. D’accord ? » Je sais, je me répète un peu, mais je me dis que c’est bien la seule chose que je peux lui dire et qu’elle finira par accepter, par comprendre que les choses se sont arrangées. Et que c’est pas si grave. « Je t’aime Cass’ et t’as pas fait exprès de me laisser. Alors comment je pourrais t’en vouloir ? » Je garde mon calme, pour qu’elle puisse s’y raccrocher et, même si je sens mon cœur se serrer quand elle reprend la parole, je me contente de déglutir. Et d’être aussi fort que possible. Si je craque maintenant moi aussi, ça va juste empirer la situation. Ce que je veux pas. « Et tu m’écoutais quand je te grondais au moins ? » Je remets une de ses mèches de cheveux en place avec douceur. « Je te parlais souvent aussi. Je te racontais mes journées. » Et puis, c’était aussi parfois juste pour entendre le son de ma voix, mais ça, je me dis qu’elle va pas aimer. « C’était pas si dur… parce que j’étais persuadé que Tom et toi, vous alliez bien. C’était ce qui comptait le plus à mes yeux. » Mon nez effleure le sien et je reprends, d’une voix toujours aussi douce. « Tu m’as manqué aussi. A chaque seconde. Et je te garantis que je te laisserais plus jamais. » Je pourrais plus vivre sans elle de toute façon. J’ai essayé et j’ai bien vu ce que ça donnait.

Je perds l’équilibre quand elle finit par me pousser dans le fauteuil et je bats des cils alors qu’elle se cale contre moi. Et je soupire longuement, passant mes bras autour d’elle. Mes lèvres vont chercher les siennes alors que je murmure, juste pour elle. « Je suis là. » Ou alors, je dis ça pour moi. Je saurais pas vraiment dire. De toute façon, je me perds déjà dans sa chaleur et dans ce besoin que j’ai d’être avec elle. Le reste, on avisera plus tard.




“You love me. Real or not real?"

Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Let the sea set you free.. | Cassidy    
Revenir en haut Aller en bas  
- Let the sea set you free.. | Cassidy -
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: