The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

ashes, ashes.
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Noah A. Smith
Noah A. Smith
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 150
Sujet: Re: ashes, ashes.    Mer 10 Fév 2021 - 12:56
Sa réponse me fait sourire mais j'essaie d'intérioriser ça pour pas qu'elle pense que je me moque d'elle ou pas. Après tout, mon métier n'était pas vraiment différent du sien, hormis sur le produit qu'on vendait. Alors je me contente de hausser les épaules, affichant un très léger sourire se voulant rassurant. Au moins, des habits, on en a toujours besoin aujourd'hui. Ce qui n'est pas faux.

Je remarque bien que le sujet du mariage est au moins aussi compliqué pour elle qu'il ne l'est pour moi. En même temps, on se retrouve dans la même situation. Plus ou moins. Je sais bien que les femmes n'ont pas leur mot à dire dans cette société, et c'est bien ce qui me fait le plus chier. J'ai tellement de mal à comprendre comment ces hommes ont pu en arriver là. A réduire la femme à cette condition là. C'est abjecte, intolérable. Mais malheureusement, on ne peut pas vraiment se permettre de le dire. Car quiconque ose contredire les préceptes de ce groupe... Et bien, en subit les conséquences, tout simplement.

Je hoche lentement la tête quand elle me dit qu'ils estiment qu'on pourra largement trouver le temps de se connaître une fois que nous serons mariés. En un sens, c'est pas faux, et je sais qu'on a déjà eu un sursis relativement long comparé à d'autres que je connais qui n'ont pas eu cette « chance ». Un mois, ici, c'est considéré comme très long pour faire connaissance. Puis, lorsqu'elle reprend mes mots avant d'ajouter qu'un bon départ serait déjà bien, je ne peux qu'être d'accord avec elle.

C'est la raison pour laquelle je lui demande de me laisser faire les choses correctement. Pour essayer de lui offrir ce bon départ. En prenant la peine de lui acheter une bague, de lui faire une véritable demande dans un cadre approprié. Elle a pourtant l'air de voir ça comme un dérangement, et je fronce légèrement les sourcils d'incompréhension. Est-ce qu'elle pense que ce sont des paroles en l'air ? Un simple jeu pour essayer de la séduire pour mieux la lui faire à l'envers par la suite ? J'espère que non. Mais malheureusement, je ne sais pas ce qui peut bien se passer dans son esprit.

Et si j'ai pas envie qu'on considère simplement que c'est acté ? Déjà qu'on a pas le temps qui joue en notre faveur pour faire ça correctement... Je peux au moins faire ça, tu penses pas? Je dis ça à voix basse, une légère moue ayant pris place sur mon visage alors que je hausse les épaules. Au moins, elle accepte en relevant le regard vers moi, même si une partie de moi se dit qu'elle le fait uniquement parce que c'est « le rôle d'une femme ».

Je hoche la tête, pour lui montrer que j'ai compris et la remercie rapidement avant de me rendre compte que sa main est glacée. Bien sûr qu'elle a froid, vu comme elle est forcée de s'habiller. Quel idiot, franchement ! Je me gifle mentalement avant de rapidement retirer mon manteau, frissonnant légèrement à cause de la morsure du froid. Mais c'est pas grave, j'ai connu bien pire. Relâchant forcément sa main pour ce faire, je viens ensuite poser ma veste sur ses épaules pour la réchauffer un peu. En espérant que ça marche.

J'inspire un grand coup quand elle me demande si elle peut en savoir plus sur mon ancienne femme. C'est jamais super agréable de me rappeler de tout ça, mais d'un autre côté je ne vois pas non plus pourquoi je devrais essayer de garder ça secret. Surtout que c'est presque devenu monnaie courante dans cette nouvelle société. Bien sûr, mais tu ne préfères pas que l'on aille se mettre au chaud ? Je m'en voudrais que tu attrapes froid... L'inquiétude sur mon visage et dans ma voix est réelle, absolument pas feinte, alors que je l'observe en attendant sa réponse.

En tout cas, on se remet en route. On a déjà fait plus de la moitié du tour du pâté de maison, alors j'imagine qu'il sera plus simple de terminer plutôt que de faire demi-tour. Enfin, c'est logique quoi. Du coup, j'imagine que je peux commencer déjà à raconter l'histoire de mon précédent mariage pendant qu'on se promène. Elle s'appelait Kamala. Et en fait, avant tout ça, avant même que le monde devienne ce qu'il est, c'était ma meilleure amie. On a survécu ensemble, on était venu près de Seattle tous les deux parce qu'elle avait un entretien d'embauche. Oui, bon, quelque chose me dit qu'elle se fiche un petit peu de tout ça. C'est pas ça qui l'intéresse, je pense.

En bref, quand on est arrivés ici – dans ce groupe je veux dire – on a vite compris que le mariage et ce genre de choses bah... C'était relativement essentiel. Alors même s'il y avait aucun sentiment autre que de l'amitié entre nous, je lui ai proposé de m'épouser pour lui éviter d'avoir à le faire avec un inconnu. Elle a dit oui. Un soupire m'échappe et je baisse le regard, observant mes pieds pendant que je continue de marcher aux côtés de Phoebe. Au moins, repenser à tout ça m'évite de me concentrer sur le froid qui me gèle jusqu'aux os maintenant que je n'ai plus mon manteau.

Je reprends mon récit, alors qu'on arrive bientôt sur la dernière portion de chemin à faire pour être de retour chez elle. Les premiers temps ça allait, puis elle a commencé de plus en plus à me répéter qu'elle aurait dû épouser quelqu'un d'autre. Un homme avec plus d'ambition, des moyens plus conséquents, et j'en passe. Puis un jour, elle a été accusée d'adultère. J'étais même pas au courant, alors j'étais le premier surpris quand ils sont venus la chercher... Elle arrêtait pas de dire que c'était faux, qu'elle avait rien fait mais... Elle a été punie en conséquence, et a été disgraciée.

Je m'arrête de parler au moment où nos pas nous amènent à nouveau devant la porte d'entrée de la maison de Jacob où vit actuellement Phoebe. J'observe le bâtiment un instant avant de reporter mon attention sur la blonde. Est-ce que tu veux que j'entre pour qu'on continue de discuter, sauf si tu as d'autres choses à faire... J'ai pas envie de m'imposer, non plus.



Stay with me

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas  
Phoebe L. Ross
Phoebe L. Ross
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 56
Sujet: Re: ashes, ashes.    Mer 10 Fév 2021 - 23:22

Elle ne s'était pas attendu à ce que Noah insiste à dire vrai. Le fait qu'il veuille impérativement faire cette demande dans les règles la surprit quelque peu, alors qu'elle baissait le regard. Craintive de voir dans ce regard clair un sentiment peut-être plus dur ou froid, comme Luke savait si bien le faire par le passé. Je ne voulais pas te froisser. Se contenta t-elle de souffler, haussant les épaules à sa question. Si tu es sûr oui, on peut ... Faire ça bien. A défaut de mieux, du moins. Comme par exemple prendre le temps de se connaître ainsi, et non en tant qu'époux. Elle ne put s'empêcher de jeter un regard dans son dos en constatant que certains regards les observaient au passage. Les rumeurs allaient bien vite, ici. Et elle n'était pas sûre qu'on l'on vienne à murmurer que la veuve joyeuse prenait son temps...

Ce fût sa question qui la ramena à la réalité alors même qu'il se délassait de son manteau. Elle tenta bien de protester, assurer que ça allait, sans qu'il ne daigne l'écouter réellement. Ce fût alors qu'elle réalisa les mains glacée dont il parlait. Hochant vivement la tête maintenant que le froid imprégnait chaque fibre de son corps, la veste supplémentaire sur ses épaules l'aidant néanmoins à ne pas grelotter. Bonne idée. Et hm, merci pour la veste. Même si cela voulait dire se retrouver seul avec lui dans la même pièce. Et dans le même temps... n'allait-elle pas passer probablement de longs moments en sa compagnie d'ici peu ?

Resserrant les pans de cette nouvelle veste contre elle alors qu'il reprenait la parole, évoquant cette première femme. Kamala. Cette meilleure amie devenue épouse, qui finalement ne supportait pas cette vie, l'accusant de tout les mots. Si elle resta silencieuse tout du long, son sang se glaça pourtant dans ses veines en entendant parler de cet adultère, et ce qui en avait découlé. Je suis désolée... souffla t-elle avec sincérité alors qu'ils arrivaient devant chez elle, faisant glisser de ses épaules sa veste alors qu'il semblait lui aussi hésiter désormais à l'idée de rentrer.

Si, viens. fit-elle en ouvrant la porte, s'effaçant pour lui permettre de rejoindre le seuil. Tu m'as évité une pneumonie, je peux bien te laisser prendre un café non? La nounou ne serait de toute manière pas de retours avant quelques heures encore. Au moins cela éviterait-il une quelconque rumeur. Se saisissant de leurs veste respectives en le laissant rejoindre le salon impeccablement rangé quelques heures plus tôt, s'affairant rapidement à servir deux tasses de café qu'elle avait gardé dans une thermos pour lui éviter de refroidir. Hésitant, avant de venir s'asseoir à côté de lui sur le sofa, lui tendant la tasse encore fumante.

Tu ne l'as jamais revue, ton ex femme ?

Elle n'avait pas envie de savoir ce qu'il se passait, une fois répudiée. La vie ici était déjà bien assez difficile pour oser imaginer ce qu'il arrivait aux moins enclines à respecter les lois qu'on leur imposait. Je n'imagine pas ce que tu as dû ressentir. La trahison sans doute. Surtout venant d'une amie proche à la base. Quoi qu'ils aient pu ressentir l'un pour l'autre. Et ça, elle n'avait pas envie de vraiment le lui demander. Ca restait encore trop privé pour qu'elle n'ose s'aventurer sur ce terrain là.

Comme te l'ont dit nos... conseillers , je suis veuve depuis peu. Luke est mort à Georges il y à quelques mois. Si elle n'évoquerait pas la sphère intime qu'elle avait pu connaître, au moins savait-il désormais que son mari n'était pas parti d'une manière douce. Pas plus que Kamala. Et que dans un sens, peu importe leurs relations antérieures, ils connaissaient tous deux le sens de la perte. Ou de la résurrection, selon.

Le café te va ? Tu veux que je prépare quelque chose ? les mauvaises manies revenaient vites. Luke avait beau ne plus être dans son dos, quelques années d'autorité avaient laissés des marques indélébiles.



Where to, Miss?
To the stars.

Revenir en haut Aller en bas  
Noah A. Smith
Noah A. Smith
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 150
Sujet: Re: ashes, ashes.    Jeu 11 Fév 2021 - 7:10
De rien, c'est normal, que je lui réponds avec un petit sourire bienveillant aux lèvres lorsqu'elle me remercie pour la veste que je viens de poser sur ses épaules. C'est bien normal, après tout j'ai aucune envie qu'elle attrape froid. Et puisqu'il nous reste encore un petit bout de chemin à faire avant qu'elle puisse se mettre au chaud, autant lui offrir un peu de chaleur tout en restant correct. Je vais pas non plus la prendre dans mes bras ou faire ce genre de choses un peu trop « envahissantes » alors qu'on apprend tout juste à nous connaître. Déjà que je vais devoir la demander en mariage alors qu'on sait rien l'un de l'autre...

Et pendant qu'on termine notre petit tour, je lui raconte un peu succinctement mon histoire avec Kamala. Je ne rentre pas vraiment dans les détails, parce que sinon je pourrais en parler des heures et puis il y a le fait qu'on ne soit pas totalement seuls non plus. Je n'ai pas envie que des oreilles traînent, entendent ce que je dis, et puissent s'en servir d'une quelconque manière. Il suffit d'ajouter à ça le fait que je ne sais pas encore à quel point Phoebe peut être fidèle à la cause... Mais quelque chose me dit, vu son comportement, qu'elle est loin d'être enjouée par ce qu'on est forcés de faire tous les deux. Alors, peut-être, qu'elle ne risque pas de me balancer si je lui avoue certaines choses. Allez savoir.

En arrivant devant la porte de sa maison, bien sûr que j'hésite à entrer. Je ne suis vraiment pas du genre à me comporter comme un colon arrivant en terrain conquis. Loin de là. Et les types qui font ça sont réellement des idiots à mes yeux. Mais malheureusement dans ce groupe, ça caractérise la majorité des hommes. Lorsque Phoebe m'indique que la moindre des choses pour elle est de m'offrir un café après que je lui aie évité de prendre froid, je hoche la tête en acceptant donc d'entrer. Merci, que je lui souffle alors en entrant alors qu'elle me laisse le faire le premier. C'est complètement contraire à la galanterie, mais bon. Qui suis-je pour tenter de révolutionner le monde ?

La blonde récupère ma veste, m'en débarrasse pour aller l'accrocher pendant que je me dirige vers le salon où elle m'a invité à me rendre. C'est... vraiment bizarre. J'ai évidemment envie de lui dire que je peux lui filer un coup de main, qu'elle n'est pas obligée de courir partout pendant que moi je pose mes fesses mais... C'est simplement ce que cette nouvelle société attend d'elle.

Phoebe finit pourtant par me rejoindre, s'installant à côté de moi en me tendant ma tasse. Je la remercie avant de grimacer légèrement en secouant négativement la tête suite à sa question. Non, jamais. Et... Le plus dur ça a certainement été ce sentiment d'abandon. Encore une fois. A croire que toutes les personnes qui sont dans ma vie ne sont destinées qu'à ça. M'abandonner.

Je soupire un peu, malgré moi, parce que c'est jamais très agréable de repenser à ça. Simplement parce que ça me renvoie aussi à mon enfance, à ce qui s'est passé avec mes sœurs, à l'accident de ma mère... Non, j'ai pas envie d'y repenser. Alors je chasse d'un revers de la main imaginaire toutes ces pensées dans un coin reculé de mon esprit, me concentrant plutôt sur ce que me dit la blonde à mes côtés.

Elle évoque la perte de son ex-mari et je prends un air sérieux bien que sincèrement désolé. Toutes mes condoléances. C'est ce qu'on dit non ? Et puis, je sais pas moi comment ça se passait avec lui. Si ça se trouve, c'était vraiment un type bien, à la cheville duquel j'arriverai jamais. Comme souvent. Ce qui expliquerait peut-être aussi la réticence de sa famille à voir un type comme moi débarquer dans sa vie.

Plongeant mes lèvres dans le café juste assez chaud pour être bu sans se brûler, j'ai tout juste le temps d'avaler ma gorgée que Phoebe me demande si ça me convient et si je veux autre chose. Là, j'arrive tout bonnement pas à me contrôler. C'est un réflexe, en fait. Je pose ma main libre sur son avant bras sans pour autant le serrer ou quoi, plongeant mon regard dans le sien. Le café est très bien, et tu sais que tu as le droit de te poser un peu ? Au pire, j'ai des jambes et des mains, je suis capable aussi de faire certaines choses. Là, ça m'a échappé. Parce que sans même m'en rendre compte, son comportement m'a fait penser à celui qu'avait ma tante. Elle voulait toujours se plier en quatre pour chacun de mes désirs, comme si j'étais incapable de me débrouiller seul. Et ça, ce que je viens de faire, je lui faisais tout le temps.

C'est qu'une fois que je prends conscience de ce que je viens de dire que je me sens bête. Enfin, non, surtout potentiellement en danger. Un homme qui veut faire le travail d'une femme ? Comme si c'était un truc acceptable dans cet endroit. Alors je me racle la gorge, baissant le regard sur ma tasse. C'est juste que... Y'a pas de raison quoi... Je hausse les épaules. Foutu pour foutu, ma foi.



Stay with me

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas  
Phoebe L. Ross
Phoebe L. Ross
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 56
Sujet: Re: ashes, ashes.    Jeu 11 Fév 2021 - 19:21

Le sentiment d'abandon. Elle hocha la tête, compréhensive, même si sa propre perte l'avait amené à hurler de joie intérieurement. D'avantage encore, quand on lui avait rappelé qu'en tant que femme, elle se devait de retourner vivre avec son frère aîné. Mais elle imaginait que la douleur devait être bien pire quand on tenait à la personne avec qui l'on était mariée...
Quand aux condoléances, elle ne sut que dire. Se contentant d'hausser les épaules et de prendre un air faussement fataliste.

La volonté de Dieu, j'imagine...

Elle était croyante pourtant. Du moins, suffisamment pour avoir prié des années pour que son calvaire s'arrête. Si elle n'avait aucune foi en l'Adonaï et se gardait bien de le dire, des années d'enseignement catholiques n'étaient jamais réellement partis. Pas même après la mort de ses parents d'ailleurs. Soupirant légèrement en chassant de sa tête le regard inquisiteur de Luke pour proposer à Noah d'assister à ses talents d'épouse au foyer avant qu'il ne la stoppe dans son geste. Silencieuse alors qu'il avait posé la main contre son avant bras, le retirant par réflexe. Craintive. Pinçant les lèvres pour masquer la peur qu'elle avait eu que dans l'intimité il ne puisse lever la main, venant triturer une mèche de cheveux pour cacher sa gêne. Si sa réaction était touchante, elle ne s'en sentait que plus mal encore. Il n'y avait pas de raisons. C'était un fait, oui. Elle aurait sans doute réagit de cette manière d'ailleurs, quelques années plus tôt. Mais les choses avaient tellement changées...

L'espace d'une seconde, elle hésita à lui dire qu'elle n'avait pas le choix. Mais si à nouveau, il cherchait simplement à offrir une façade idéale ? C'est mon rôle. se contenta t-elle de répondre en baissant un instant le regard, se laissant néanmoins retomber à ses côtés sans oser tenter d'aller dans la cuisine. Ramenant une mèche de cheveux derrière son oreille, priant pour qu'il ne fasse aucune remarque à ce geste d'esquive qu'elle avait eu. Parler de Luke ou de leur sphère privée n'était définitivement pas dans ses plans aujourd'hui.

Sauf... Un.

Venant boire une gorgée de son propre café, reprenant à son attention comme s'il ne s'était rien passé.

Est-ce que tu ne seras pas dérangé, par la naissance de mon fils ? la question était sans doute maladroite, aussi jugea t-elle bon de reprendre sur un ton plus doux. Je sais que certains hommes sont réticents à voir ceux d'un autre, parce que ça leur rappelle le passé de leur épouse.. Et ... Je voudrais juste m'assurer que tu ne t'en sentes pas mal à l'aise. Tu n'auras à t'occuper de rien, évidemment.

Parce que les hommes ici, n'avaient pas à se soucier de l'éducation de leurs enfants. Ils n'avaient qu'à les faire. Et si Luke n'avait jamais été violent avec Norman, il n'empêchait qu'elle voulait s'en assurer le plus possible.


Where to, Miss?
To the stars.

Revenir en haut Aller en bas  
Noah A. Smith
Noah A. Smith
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 150
Sujet: Re: ashes, ashes.    Jeu 11 Fév 2021 - 20:49
La volonté de Dieu... Ouais, je sais pas. J'ai un peu de mal à accepter cette version. Mais d'un autre côté, je me dis que tout le monde a ses croyances. Moi j'ai toujours fait partie de ces gens qui croient pas en grand chose, alors forcément quand je suis arrivé ici ça m'a fait tout drôle. Sauf que du coup, ces mots qu'elle vient de dire me font forcément me demander si elle a foi en l'Adonaï comme en Dieu. Ou si c'est juste des paroles en l'air. Donc je me demande si j'ai bien fait de me comporter comme je l'ai fait, d'être honnête et de lui montrer que je n'ai pas forcément envie qu'elle se démène pour moi.

Quand je pose à peine ma main sur son avant-bras, je remarque directement ce mouvement de recul qu'elle a. Et je me fige. Là, je me sens profondément stupide. Je sais pas trop pourquoi j'ai fait ça, je pensais pas à mal mais à l'évidence j'aurais pas dû. Alors sans même vraiment m'en rendre compte, je m'écarte légèrement en faisant cette espèce de tête de chien battu que j'ai toujours quand je me sens con. C'est un truc que je fais depuis gamin, et j'ai jamais trop compris pourquoi. Je... Excuse-moi. Je trouve rien de mieux à dire, et n'ai même pas la foi de la contredire quand elle me dit que c'est « son rôle » alors pourtant que je suis loin d'être d'accord. Garde tes opinions pour toi, c'est que comme ça que tu survivras. Le mantra que je me répète chaque jour depuis que je suis arrivé ici.

Si rapidement Phoebe agit comme s'il ne s'était rien passé, moi je me sens toujours aussi bête. Alors je préfère me concentrer sur la tasse de café avec laquelle je joue entre mes mains, comme si ça allait m'aider d'une quelconque manière. On dirait un gamin, je sais. Le truc c'est que je suis pas forcément le type le plus à l'aise dans ce genre de situations. Parce que je sais que quoi que je fasse, même si je pense pas à mal, je finis toujours par en faire. Ça a été le cas avec ma mère, avec mes sœurs, avec Kamala. Et à l'instant aussi.

J'inspire un grand coup en écoutant sa question. C'est vrai que c'est une chose à laquelle j'ai beaucoup réfléchi ces derniers temps. De savoir si je suis prêt à assumer un tel rôle. Mais d'un autre côté, je sais ce que c'est de grandir sans vraiment avoir de père. Le mien était malade, est décédé tôt, et je n'ai jamais eu de beau-père. Ma mère n'avait pas vraiment le temps d'essayer de se trouver un autre compagnon, alors je n'ai jamais eu de figure paternelle. Et j'ai pas vraiment envie que ce soit la même chose pour ce petit. D'autant plus qu'avec les lois de ce groupe, je finirai tôt ou tard par être père. Alors autant prendre mes responsabilités directement, j'imagine.

Je relève le regard vers la blonde, me raclant la gorge après une gorgée de café pour m'éclaircir la voix. On a tous un passé, c'est ce qui fait ce qu'on est non ? Et je vois pas pourquoi est-ce que je serais dérangé par ton fils. Phoebe... Si j'ai envie de te demander de m'épouser, même si on nous conseille de le faire... C'est pour celle que t'es. En entier. Donc avec ton fils. C'est sincère. J'espère qu'elle le remarque.

Mais si toi, tu préférais que je reste à l'écart, que je n'interfère pas trop dans sa vie... Je comprendrai aussi. J'ai pas la prétention d'être à la hauteur de son père. Après tout, je le connaissais pas son ex-mari. Et puis c'est pas comme si je pouvais prétendre être à la hauteur de grand chose. Kamala me l'a bien assez répété pour que je l'intègre.



Stay with me

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas  
Phoebe L. Ross
Phoebe L. Ross
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 56
Sujet: Re: ashes, ashes.    Jeu 11 Fév 2021 - 23:53

Ses excuses lui donnèrent envie de se gifler, alors qu'elle l'observait d'un air désolé. Non, c'est moi. Je suis nerveuse, et je fais tout de travers... s'excusa t-elle alors que son regard venait observer le sol impeccable de la maison. C'est un peu comme toi. J'ai, envie de faire les choses bien. Ou plus simplement, lui montrer qu'elle serait une épouse à sa hauteur. Même si reprendre ce masque ne lui donnait nullement envie de replonger dans le passé...
Parfois, sans doute aurait-elle donné beaucoup pour se sentir elle-même, rien qu'une journée. Mais souvent, le sacrifice impliquait de quitter les lieux. Et jamais, elle ne prendrait le risque de le faire. Pas sans Jacob, Cooper ou Victor. Moins encore, quand le retour à l'extérieur leur promettait mort et désolation.

Son regard reprit contact avec le sien alors qu'elle avait évoqué Norman, écoutant son avis sur la question avec la plus grande attention, un poids quittant ses épaules en l'écoutant annoncer qu'il ne serait jamais un problème. Touchée sans doute, de la sincérité de ses mots alors qu'elle lui souriait timidement, l'air de dire qu'elle avait compris ce qu'il voulait dire.
Ce fût la suite de sa phrase, qui brisa un court instant le masque d'épouse si parfaite qu'elle appliquait chaque jour.

Luke ne s'en occupait pas.

Le silence retomba un temps dans l'habitat, alors qu'elle réalisait l'ampleur de ses mots. Ce n'était pourtant pas accusateur. C'était un simple constat, réel. Si Luke avait eu un attachement particulier à sa grossesse, jamais il n'avait pris le temps de s'occuper de son fils. Souvent endormi quand il rentrait, ou s'autorisant à le prendre dans ses bras quand ils avaient du monde. Jouant le rôle du père parfait qui pourtant, n'avait jamais réellement su comment faire.

Je veux dire... Il aimait Norman, évidemment. Mais c'était compliqué, avec son travail. Il était militaire, et rentrait souvent tard le soir, donc il n'en profitait pas réellement. avait-elle tenté de rattraper le coup sans grand succès, grimaçant légèrement à l'idée que Noah ne cherche à creuser d'avantage. Préférant donc se noyer dans son café, le terminant d'une traite avant de reprendre à l'attention du blond.

Excuse moi, je ne veux pas te mettre mal à l'aise avec ces histoires. Mais, merci pour Norman. Et bien évidemment, tu ne resteras pas à l'écart, à moins que ce ne soit ton souhait. Dans une vaine tentative d'humour, elle reprit.

Vois le comme un bon entraînement pour tes futurs enfants ? Ca aide pas mal, d'en avoir qui court partout... et si le concept de leurs enfants à venir amenait à d'autres appréhensions, l'idée de voir Noah courir derrière son fils qui débordait d'énergie et ne semblait jamais vouloir s'arrêter lui arracha un léger rire, sans doute le premier depuis le début de leur rencontre à tous deux.


Where to, Miss?
To the stars.

Revenir en haut Aller en bas  
Noah A. Smith
Noah A. Smith
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 150
Sujet: Re: ashes, ashes.    Ven 12 Fév 2021 - 10:02
J'ai cette étrange impression qu'on est au moins aussi mal à l'aise l'un que l'autre dans cette situation. Mais j'arrive pas encore à savoir si elle c'est simplement parce que j'en suis arrivé à m'excuser ou si c'est vraiment parce qu'elle ne voulait pas faire ça. Enfin, c'est au moins aussi flou dans mon esprit que dans ma façon d'expliquer ça, alors je sais c'est pas super simple à comprendre.

Sauf que quand elle me dit qu'elle aussi a envie de faire les choses bien, je dois dire que ça me surprend. Non pas que je n'imaginais pas que ça puisse être le cas mais... Je sais pas, forcément ça fait un drôle d'effet de se l'entendre dire. Parce que depuis le début, il n'y a que moi qui répète encore et encore ces mots dans l'espoir qu'elle finisse par me croire. Je pense qu'on est nerveux tous les deux... Je hausse légèrement les épaules, relevant le regard vers elle en lui adressant un très léger sourire qui se veut rassurant. Sauf que je suis pas certain qu'elle le voit parce que son regard est rivé sur le sol.

Si sa question par rapport à son fils m'avait déjà surpris, j'avoue que ce qu'elle vient d'ajouter me surprend encore davantage. Je fronce légèrement les sourcils en entendant que son père ne s'en occupait pas. Comment est-ce qu'on peut totalement ignorer son propre enfant ? C'est vraiment un truc que j'ai beaucoup de mal à comprendre. Et encore plus à excuser.

Je sais pas pourquoi, mais j'ai l'impression que ce qu'elle dit par la suite sonne plutôt comme une excuse toute prête. Il aimait son fils mais n'avait pas l'occasion de le voir parce qu'il était militaire et rentrait tard. Mouais. Je sais pas, j'y crois pas trop. J'ai bien vu comment certains se comportent, ce qui se dit sur les chantiers, la manière que certains ont de parler de leur femme. De leurs enfants. Comme quoi c'est le « rôle » de leur épouse de s'occuper d'eux, que moins ils les voient mieux ils se portent, et j'en passe. Le genre de remarques qui m'a toujours fait se hérisser les poils tellement ça m'agace. Je trouve ça inadmissible.

Mais puisque je ne connaissais pas cet homme, j'imagine que je ne peux pas me permettre de faire la moindre remarque. Je ne sais pas si leur mariage était le fruit de l'amour ou de l'obligation, comme pour nous deux en soit. S'il la traitait bien ou ne voyait en elle qu'une servante qui devait obéir au doigt et à l’œil, palier au moindre de ses désirs. J'espère évidemment que ce n'est pas la seconde option. Mais j'en doute fortement. J'ai des yeux, des oreilles, et je remarque comment la plupart des hommes de ce camp se comportent avec leur épouse. Alors je serais qu'à moitié surpris que ce Luke ait été pareil.

J'inspire un grand coup, essayant de chasser toutes ces pensées de ma tête pour me concentrer uniquement sur Phoebe. Mon regard se plante dans le sien lorsqu'elle me remercie par rapport à son fils et redit encore une fois que si je le veux je pourrai rester à l'écart. Mon souhait est d'être un bon mari pour toi. Quelqu'un sur qui tu peux te reposer, qui peut-être un jour parviendra à te rendre heureuse... Je dois avoir l'air d'un idiot. Mais le truc c'est que je fais que dire ce que j'ai en tête. C'est seulement si tu veux que je reste à distance de Norman que je le ferai. C'est ton fils, la décision t'appartient à toi. J'insiste un peu, quitte à ce que ça finisse par me retomber dessus. Tant pis.

Sincèrement, je suis surpris quand elle parle du fait que ça me fera un entraînement pour le jour où on aura nos propres enfants. Et son rire... Wow. C'est la première fois que je l'entends, mais je crois que je pourrais certainement l'écouter pendant des heures. Pendant quelques instants, je reste silencieux à simplement observer ses traits illuminés par un sourire franc, son rire s'échappant d'entre ses lèvres avec légèreté. Le seul truc que j'arrive à penser c'est : elle est magnifique.

Je reviens quand même à moi et sens mes lèvres instinctivement s'étirer en un sourire amusé et franc, un petit rire m'échappant à moi aussi. Vu comme ça, effectivement. Mais à condition que tu te moques pas s'il arrive à me semer en passant entre mes jambes je ne sais combien de fois quand j'essaie de le suivre ! Un autre rire m'échappe, sincère, alors que j'imagine parfaitement la scène dans mon esprit. Et pour la première fois, j'arriverais presque à me projeter avec elle. A imaginer ce que ça pourrait être, la vie avec elle. Ces images que j'ai en tête, elles me plaisent vraiment. Ne reste qu'à savoir si elles peuvent s'avérer vraies ou ne sont que le fruit d'une imagination trop débordante...



Stay with me

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: ashes, ashes.    
Revenir en haut Aller en bas  
- ashes, ashes. -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: