The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-69%
Le deal à ne pas rater :
Mallette pour PC portable 15,6 pouces
7.99 € 26.01 €
Voir le deal

Finger, le doigt qui ne coupe pas que la faim
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
James Gray
James Gray
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Devil's Rejects
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 507
Sujet: Re: Finger, le doigt qui ne coupe pas que la faim   Dim 21 Fév 2021 - 13:17
Finger, le doigt qui ne coupe pas que la faim

Derek
&
Alex
&
James

Il était loin de se douter, en emmenant son jouet aujourd'hui, qu'il trouverait un autre partenaire de jeu pour la journée. Mais c'était à croire que James était en veine en ce moment. Lui qui ne cherchait rien de précis, seulement à se divertir, tout lui tombait dans les mains; comme par enchantement. Il se perdait même à songer qu'il avait fait le bon choix en restant à Seattle finalement. Mais l'anglais savait que tout avait un prix, que la chance pouvait vite tourner, que tout ça pouvait un jour lui retomber dessus. Et justement, c'était cette sensation que rien n'était éternel qui le poussait à continuer. Pour profiter pleinement de ceux que la vie mettait sur son chemin, s'amuser d'eux comme s'ils étaient les derniers qu'il tiendrait entre ses griffes.

Alors, il était là, à imposer sa lourde présence sur le voleur, zyeutant de temps à autre la brune. Parce que s'il devait choisir, il abandonnerait l'inconnu sans réfléchir pour rattraper sa chose. Par chance, elle semblait plus pétrifiée qu'autre chose. Ça ne durerait pas, ça ne durait jamais avec elle. Mais sans le savoir, elle lui offrait le répit dont il avait besoin pour mettre son jeu en place. Il plaçait ses pions dans cette partie dont il était intimement persuadé de sortir gagnant. La voix du jeune homme, il ne l'entendait presque pas tant son esprit était ailleurs. Les vaines négociations qu'il tentait parvenaient à peine à percer le voile insonore de James.

C'est comme ça qu'ils se retrouvèrent tous les trois dans ce magasin. Cet endroit où, avant l'invasion, des personnes anonymes venaient pour préparer une fête; dans l'optique sans doute de passer une soirée mémorable. Aujourd'hui les masques souillés par l'usure, les vêtements tâchés et l'odeur qui y régnait donnaient à cette place un goût amer, sinistre. Tel un décor de film d'horreur à faible budget. Pour James, en revanche, c'était tout le contraire. Il y voyait l'endroit idéal pour préparer sa fête, pour sa journée mémorable. Tant pour lui que pour ses deux invités d'honneur.

Lui, il était l'hôte de cette réjouissance et il se devait d'être à la hauteur pour ses convives. Surtout pour le petit nouveau, pour s'assurer qu'il garderait en mémoire chaque instant de cette petite sauterie. Et aujourd'hui, James voulait donner à Alex un rôle un peu plus important. Il voulait aussi lui faire comprendre que, tant qu'elle l'écouterait, l'attention serait uniquement tournée vers le voleur. C'est pour ça qu'il l'interrogea sur les sorts que l'on réservait aux gens comme lui. L'ancien garde du corps regarda les mains de son toutou disparaître dans sa douce combinaison.

- Les deux mains? T'es un peu dure tu trouves pas? Après tout, il a encore rien volé... On ne va pas le priver de ses deux mains! C'est typique de toi ça!

Il riait, n'essayant même pas de dissimuler ne serait-ce qu'un peu son amusement. Son regard se détacha de la brune pour chercher l'inconnu des yeux.

- Excuse la, elle est un peu dans l'excès parf...

Il s'interrompit, net alors que le type sauta pour se cacher derrière un étalage. Instinctivement, sa main se resserra un peu plus sur la nuque d'Alex et il approcha ses lèvres de son oreille pour lui murmurer quelques mots.

- C'est là que la partie amusante commence tu vas voir.

Il la regarda un instant.

- Il te rappelle pas quelqu'un? lâcha-t-il amusé alors que son index vint tapoter le nez d'Alex.

Dans son esprit, les faibles agissaient tous pareil; animés par leurs espoirs de s'en sortir indemne. Mais des fois, de rares fois, ils parvenaient à s'échapper alors James restait aux aguets, cherchant l'homme des yeux, écoutant attentivement ce qu'il disait. Il voulait sans doute gagner du temps. Très bien, l'escort boy n'était pas pressé. Il vit l'inconnu bondir à nouveau, se dirigeant à grandes enjambées vers la sortir de secours. James relâcha brusquement Alex et fit un pas en avant, prêt à courir lui aussi mais il se stoppa dans son geste. La porte était verrouillée.

Un rire hypocrite s'échappa de la gorge de James.

- Oh merde... C'est con ça! Mais bien joué, je salue l'effort. Vraiment.

D'une légère pression dans le dos, il intima à Alex d'avancer de concert avec lui.

- Tu sais quoi? On accepte de faire un deal.

Il se plaisait à inclure encore et toujours son jouet dans ses phrases.

- On va trouver un arrangement. Tu vas juste nous filer quelque chose.

Il désigna le comptoir d'un geste de la main. C'était là que tout allait se passer, il fallait une surface plate pour un travail bien fait.

- Je sais qu'on dirait pas comme ça mais je suis carrément plus clément que mon écureuil.

D'ailleurs, il se pencha à nouveau vers elle, pour chuchoter dans un souffle quelque chose qu'elle seule pourrait entendre.

- Si tu fais ce que je dis il t'arrivera rien et je garderai ce que je sais pour moi.

Il releva la tête. Malgré le masque, il ne pouvait s'empêcher de sourire.

- On s'installe tranquillement et on voit ce que tu peux nous donner?

Si son ton était enjoué, il y avait un ordre qui s'y cachait. Soit il s'installait de son plein gré, soit James le forcerait.



camo©️015



runaway baby
Before I put my spell on you. You better get away, darling because everything you heard is true • sheepirl.

Revenir en haut Aller en bas  
Alex Lockwood
Alex Lockwood
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Expendables | Mercenaire
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2941
Sujet: Re: Finger, le doigt qui ne coupe pas que la faim   Lun 22 Fév 2021 - 10:27
Celle  qui reconnait l'effort



Je sens le fou jubiler sous masque de cette situation cauchemardesque dans laquelle il nous plonge. Sa proie ne semble pas mesurer dans quoi il s’est fourré, s’il avait su, il aurait fui quitte a se faire tirer dessus. J’ai beau me dire qu’il n’est rien pour moi, que je ne lui dois rien, j’ai un élan de pitié pour lui. A chaque fois qu’il me cite comme si j’étais sa complique dans cette mascarade, je lui roule un regard noir pour ne pas montrer la peur qui grimpe.

Je suis incapable de dire s’il délire ou s’il a quelques choses d’autre derrière la tête, pour le moment, je suis concentrée sur cette main qui me touche la nuque et me dégoute. Je rêve de m’en dégager et lutte pour ne pas vomir. Je me fige quand il parle de lui couper les deux mains, en m’en attribuant le mérite sans que je le comprenne. Je suis incapable de savoir s’il est sérieux ou pas, mais dans le doute, je n’y partirais pas ma main.

Quand le type se met a détaler, intérieurement, je suis de tout cœur avec lui, j’aimerais tenter quelque chose, mais, au lieu d’avoir une ouverture, je sens la main du fou assoir sa prise sur moi et je ne sais pas réprimer un nouveau frisson d’horreur quand il se penche pour murmurer que les choses vont devenir amusantes. He Ho ! Le fou !! Depuis quand ta conception de l’amusement est la même que des gens normaux ? J’ai envie de le mordre quand il me tape le nez comme si j’étais une fillette a raisonner. Je me contente de lui cracher, avec tout ce que j’arrive a mettre de froideur au regard de ma panique :

« Rappelle-moi de pas t’engager pour animer mon mariage… »

L’ouverture que j’espère n’arrive pas. Même si je ne sais pas ou nous sommes, que je suis dans une tenue improbable, tout me semble plus doux que rester avec le fou dans cette boutique ; Quand le jeune homme bondit vers l’insu de secours, surement pour mettre fin a cette partie de cage cache malsaine, il me lâche enfin, j’essaye moi, je viser la porte principale mais le rire du fou m’oblige a me retourner et me fait perdre cette ouverture. L’issu de secours étant verrouillée son autre victime se retrouve acculé, quant a moi, sa main me presse dans le dos, et je suis a la limite de me sentir mal de ce nouveau contact infame. Je suis obligée de rester a ses cotés et essaye de me concentrer sur ma respiration quand il commence a proposer son deal a l’inconnu.

J’ai envie d’y croire, même si, je me souviens de ce qui s’est passé dans la voiture alors qu’il avait promis de ne pas me faire de mal. « Je ne crois pas en Dieu ». Ca avait été ses mots avant de me prouver que le Diable existait bien, lui. Quand il me murmure de lui obéir, j’entend presque son sourire dans chaque mot et je sais que la suite va être affreuse. Il n’y aura pas de happy end et le deal qu’il va lui proposer sera a la hauteur de celui que j’ai subis. Du regard je cherche celui du jeune homme, laissant ma peur transparaitre et le suppliant, muettement, de fuir. Malgré cela, la mort dans l’âme et honteusement, je me sens opiner du chef a mon bourreau, incapable de lui dire non sans risquer de mettre en danger mon petite frère.





Codage par Libella sur Graphiorum


La vie n'a rien de magique
Revenir en haut Aller en bas  
Derek Watson
Derek Watson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Expendables
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 199
Sujet: Re: Finger, le doigt qui ne coupe pas que la faim   Mer 24 Fév 2021 - 16:15


Finger, le doigt qui ne coupe pas que la faim.

Alex, James & Derek
Ça faisait mal, une porte de secours dans la gueule à pleine vitesse. Moins mal que ce qui allait suivre, mais ça voyez-vous, je ne le savais pas encore. La seule chose dont j'étais sur, à part du fait que je m'étais cogné la tête comme un con, c'est que j'étais tombé sur bien plus dangereux et tordu que moi. Tous mes signaux d'alerte étaient au rouge. Au rouge fluorescent clignotant, même ! Sauf qu'il n'y avait qu'une seule sortie possible et qu'entre elle et moi il y avait un malade avec une arme à feu et son écureuil de compagnie. -même si bizarrement ce n'était pas de ce dernier dont je me méfiais le plus, présentement.

Et voilà le psychokwak qui se foutait de ma gueule en prime à cause de cette porte pas du tout aux normes. Parce que c'est quand même bien connu qu'on n'a pas le droit de verrouiller les sorties de secours; bordel ! Comme j'avais pas vraiment d'autre choix, j'avançai pas à pas; prudemment, vers le duo. Juste avant ma fuite, j'étais à peu près sur de l'avoir entendu parler de me couper les deux mains pour tentative de vol. Et même si d'un coup il revenait à cet air arrangeant et mielleux, qui au passage me faisait plus horreur qu'il ne me mettait en confiance, j'étais clairement pas convaincu par cette soi-disant tentative de collaboration commune.

J'avançai depuis le fond du magasin, lentement dans le fol espoir de trouver une ouverture dans laquelle me faufiler.. mais rien. Rien de rien. Le masqué dût trouver que je prenais un peu trop mon temps puisqu'arrivé à son niveau il m'attrapa a nouveau par les fringues pour me balancer négligemment contre le comptoir.

- Hmf... ça va, ça va. C'est bon, j'suis là. Tu peux calmer tes putains d'hormones de mâle en rut, là.

Je crachai mes mots entre mes dents, incapable de retenir une pique en me redressant. J'avais ça en commun avec son écureuil, qui, c'était définitif, n'était pas là de gaité de cœur. Certes je lui devais rien, mais j'avoue que ça m'emmerdait pour elle. Se retrouver chien-chien d'un type comme lui, elle devait avoir sacrément merdé. Dans cette vie ou celle d'avant, à ce stade.
D'ailleurs chaque fois que je croise son regard, je l'entends supplier. De quoi. La libérer avec ma bite et mon couteau ? C'est une marrante, elle.

Bref, je reculai un peu, adossé au comptoir, le visage fermé et tourné vers le masqué.

- Bon, tu veux quoi ? J'ai pas grand chose sur moi. Un peu de bouffe, un bout de savon. Je peux.. J'inspirai doucement. Aller chercher quelque chose et te le ramener. ça dépend c'que tu cherches.

:copyright:️ DABEILLE


Normal People,
Scare me a lot.
Revenir en haut Aller en bas  
James Gray
James Gray
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Devil's Rejects
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 507
Sujet: Re: Finger, le doigt qui ne coupe pas que la faim   Sam 27 Fév 2021 - 17:27
Finger, le doigt qui ne coupe pas que la faim

Derek
&
Alex
&
James

Une part de lui avait envie d'accélérer le temps, de précipiter les choses pour arriver directement au meilleur moment. À l'alléchant moment où les cris résonneraient à ses oreilles telle une douce berceuse, où le sang de l'autre flatterait ses yeux, où la douleur se lirait sur le visage du voleur et où la résignation remplacerait le noir dans le regard de la femelle. Il n'y avait rien qui pourrait égaler cet instant. Mais James savait qu'à trop brusquer les événements, il ne pourrait pas les savourer pleinement. Il devait faire preuve de patience, instaurer une atmosphère aussi malsaine que gênante, faire régner la peur dans le cœur de l'inconnu et réveiller la terreur dans l'âme de la brune. Faire d'une pierre deux coups en le faisant souffrir et en rendant Alex aussi coupable.

Parce qu'elle continuait de fanfaronner, lançant un énième sarcasme. L'anglais ne s'en formalisait pas, un jour, elle cesserait. Ou elle cesserait de vivre. L'avenir n'était qu'une image floue, incertaine mais James se faisait la promesse silencieuse d'y avoir un rôle important.

- Bien sûr que tu ne m'engageras pas. Comment veux tu que je gère l'animation si c'est moi qui te passe la bague au doigt ?

Ou le collier au cou, la frontière était fine. Elle pouvait bien continuer de le piquer, il lui répondrait toujours. Parfois par une raillerie, souvent par une simple promesse muette sous couvert d'ironie. Cette petite distraction avait laissée assez de marge au voleur pour tenter de s'enfuir. Mais une fois n'était pas coutume, la chance sourit à nouveau au britannique. Le sort était avec lui et voir l'inconnu s'éclater contre cette porte fermée, c'était presque aussi jouissif que de voir Alex tomber. Avec le recul, James avouera que cette comparaison était exagérée car les chutes de son jouet étaient sans égal. Seulement, à cet instant, il ne pouvait que se délecter de cette situation. Les planètes étaient alignées pour lui et rien que pour lui. Le voleur du dimanche paraissait avoir entendu James et pourtant, il avançait à pas de loup, rasant presque les murs.

- Tu crois qu'une porte magique va apparaître ? lâcha-t-il, enjoué.

Mais malgré les apparences, le britannique arrivait à bout de patience. Le prélude s'était assez étiré dans le temps. Aussi alors que le jeune homme semblait être résolu au fait de s'approcher de la bête, James s'avança brusquement vers lui pour saisir à nouveau son col. Pour l'inviter, avec sa violence habituelle, à se dépêcher.

- C'est pas poli de faire attendre les gens

Et, joignant le geste à la parole, il poussa le brun contre le comptoir. Le voleur pesta et James donna un léger coup de coude amusé à Alex qui s'avançait elle aussi vers le lieu du crime.

- Crois-moi que si j'étais en rut, tu l'aurais déjà senti passée. Mais attention, la provocation ça m'excite !

Son toutou pouvait en témoigner; il espérait d'ailleurs que cette simple phrase ravirait des souvenirs chez elle. Ces belles images pour lui, sans aucun doute écœurantes chez elle.

L'ancien garde du corps laissa un rire lui échapper quand le voleur lui proposa un bout de savon. S'il savait à quel groupe il appartenait, il aurait sans doute trouvé d'autres arguments. James secoua la tête, agitant également sa main pour lui faire comprendre que ni la nourriture ni les produits d'hygiène ne l'intéressaient.

- T'inquiète pas, tu vas pas avoir besoin d'aller chercher quelque chose. Ce qui nous intéresse, tu l'as déjà sur toi.

Il fit un pas dans la direction du voleur. Puis un deuxième. Seuls quelques courts centimètres les séparaient. Ils faisaient la même taille mais l'inconnu était plus frêle et surtout désarmé. James posa le canon de son arme sur la tempe du brun et, dans la foulée, serra sa main sur son épaule, enfonçant le bout de ses doigts dans les couches de vêtement. Sans prévenir, l'anglais le força à se tourner pour qu'il ne soit face au comptoir. Et à nouveau, il emprisonnait le voleur entre son corps et la surface plane, collant son torse au dos du brun.

L'escort boy tendit ensuite son bras qui tenait l'arme vers Alex, bougea son poignet pour lui faire comprendre de passer de l'autre côté du fameux comptoir.

- Si tout se passe bien, dans quoi... Allez dix minutes, tu vas pouvoir repartir gambader dehors Aladdin

Il planta son regard dans celui de son toutou, essayant de la menacer silencieusement. Parce que, ce qu'il venait de dire au voleur était aussi valable pour elle. Si elle faisait ce qu'il disait, elle pourrait repartir sans coup ni blessure. Jusqu'à la prochaine fois.

camo©️015



runaway baby
Before I put my spell on you. You better get away, darling because everything you heard is true • sheepirl.

Revenir en haut Aller en bas  
Alex Lockwood
Alex Lockwood
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Expendables | Mercenaire
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2941
Sujet: Re: Finger, le doigt qui ne coupe pas que la faim   Dim 28 Fév 2021 - 21:04
Celle qui espère



Sa repartie sur le mariage me surprend et je manque de tomber avant de lui cracher, avec tout le mépris et la provocation dont je suis capable :

« Crois moi, ce n’est pas prêt d’arriver ! »


Je croise le regarde du jeune homme et je devine la panique qui monte en lui. Je n’ai aucun moyen de l’aider pour le moment, je ne suis même pas capable de me sauver toute seule et je refuse de prendre des risques pour un inconnu alors que ma mort signerait la fin pour Mateo.

Quand il lui demande de calmer ses hormones, je frémis a cette idée. Il ne m’a touchée qu’une fois mais cela a suffit pour me convaincre qu’un male en rut est une chaise dangereuse, dégoutante et douloureuse. L’invoquer ainsi a autre voix me donne une minute de panique et je me sens me raidir dans l’attente de sa réponse, de peur que cela donne des idées au fou. Quand, ce dernier, dit que ca l’existe avant de rire, je n’arrive pas a retenir un petit hoquet de frayeur et je fais un pas en arrière malgré moi.

Inconscient a ce qui se passe et au fait qu’il ne s’adresse pas à une personne « logique » le voleur malchanceux continue d’essayer de se sortir de cette impasse en négociant comme il le peut. J’aimerais tellement que ça lui suffise, que ça s’arrête comme ça, mais cela serait trop facile pour l’esprit détraqué qui semble s’amuser de la situation plus que nous.

Quand il parle de quelques choses déjà sur lui, je devine que la suite ne va pas me plaire. Je le regarde avec espoir et méfiance quand il annonce que dans 10 minutes il nous libère. Avec un regard froid pour essayer de cacher la peur qui me colle aux tripes, je me place là où il me force a me mettre :

« Tu vas nous faire genre que tu jure sur la croix dis-moi ? »

Lors de sa dernière promesse je m’étais sentie quelques peu « baisée ». Je fais face au jeune homme comme le fou le souhaite, je lâche ses yeux pour regarder celui qu’il écrase en essayant d’avoir un air rassurant. On va faire ce qu’il dit et espère que dans 10 minutes on sache repartir sans plus de casse, quoiqu’il nous demande. Je relève la tête vers le masque effrayant de notre bourreau :

« Donc on fait ce que tu nous dis et on repart sans casse dans 10 min ? On s’est bien compris ? »




Codage par Libella sur Graphiorum


La vie n'a rien de magique
Revenir en haut Aller en bas  
Derek Watson
Derek Watson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Expendables
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 199
Sujet: Re: Finger, le doigt qui ne coupe pas que la faim   Lun 15 Mar 2021 - 9:11


Finger, le doigt qui ne coupe pas que la faim.

Alex, James & Derek
C'était pas un mec plus patient que sympa, ce type. Après m'avoir à moitié balancé contre le comptoir -faut dire que je dois faire la moitié de sa masse musculaire-, voilà qu'il me réplique que s'il était en rut, je serais déjà au courant. Génial, je le pensais pas sexuellement dangereux par dessus le marché. La partie impertinente en moi avait très envie de l'envoyer chier, parce que je suis pas du genre à me laisser marcher sur les pieds. Mais une autre partie, bien plus insidieuse, commençait à sentir la panique monter, me ronger le sang en me provoquant des fourmillements dans les membres. Ça faisait longtemps que j'avais pas ressenti ça. L'impression claire que j'allais pas m'en sortir indemne. Pas cette fois.

Aussi je lui proposai rapidement le peu que j'avais sur moi. Et malheureusement, comme je m'en doutais un peu déjà, ça ne sembla pas l'intéresser le moins du monde. Je sentis une sueur glacée me tremper le dos quand il approcha, venant m'attraper en me menaçant de son arme. C'est drôle. J'avais presque la même. Sauf que moi elle ne me servait qu'à intimider, alors que lui j'avais la nette sensation qu'il savait très bien s'en servir. Sans prévenir il me colla au bureau comme il l'avait fait plus tôt à la voiture, et ce contact m'arracha une grimace de dégoût, et un regard de peur qui se posa sur son écureuil domestiqué. Voilà ma grande, on est dans la même merde.

- Mais putain j'bouge pas là, arrête de t'frotter à moi connard de pervers !

Petit sursaut de ma part impertinente, on l'excusera de s'exprimer ainsi en pleine crise d'angoisse.

- Sur moi ? Je l'ai sur moi ?! tu veux quoi, mes godasses, mon caleçon ? vas-y lâche-moi !!

Je me débattis sans succès, avec pour seul résultat de le sentir peser d'avantage encore contre moi. Mais qu'est-ce qu'il voulait ?! Qu'est-ce que je devais faire ? Dans dix minutes je serais libre..? j'avais bien du mal à le croire, et visiblement la jeune femme aussi puisqu'elle le fit promettre ses mots. Qu'elle était mignonne, avec ses espoirs à la con. Elle avait pas encore remarqué que c'était un putain de psychopathe ?!
Je lui lançai un regard effaré et dédaigneux à la fois quand elle passa de l'autre côté de la table. A sa place je lui serais sauté sur le dos pour l'étrangler pendant qu'il me tenait mais bon. Si elle se complaisait dans sa combinaison de Tic. Ou Tac...? bref.

Sans prévenir je sentis mon agresseur m'attraper la main gauche et me forcer à la poser sur le bois poussiéreux. Il foutait quoi, là ? Je luttai à nouveau, réussis à lui coller un coup de coude qui me coûterait surement cher, mais rien n'y fit. Ma paume s'écrasa bruyamment, les doigts tendus de par le fait.

Et ça fit tilt. "On fait quoi aux voleurs ?" "Aladdin". Dans le dessin animé, on leur coupe la main.
Mon regard s'écarquilla d'horreur alors que je me débattais de plus belle, cherchant à lui coller mon crâne dans le pif, mon pied dans le tibia, n'importe quoi pour pas finir manchot.

- Lâche-moi ! Espèce de grand malade ! LÂCHE-MOI !! Aide-moi toi putain !!! tu vas pas le laisser faire ça ?!

Mes yeux s'étaient plantés dans ceux de l'inconnue que je suppliais, à mon tour.
:copyright:️ DABEILLE


Normal People,
Scare me a lot.
Revenir en haut Aller en bas  
James Gray
James Gray
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Devil's Rejects
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 507
Sujet: Re: Finger, le doigt qui ne coupe pas que la faim   Mar 16 Mar 2021 - 17:32
Finger, le doigt qui ne coupe pas que la faim

Derek
&
Alex
&
James

Silencieusement, il réalisait la chance qu'il avait de se trouver dans un magasin de déguisement. Plus encore, James remerciait sa présence d'esprit de l'avoir forcé à mettre un masque. Parce qu'avec ce qui allait suivre, son identité devait absolument rester cachée. Être dissimulé derrière un masque était devenu comme une seconde nature pour lui. Le masque, sa seconde peau; une extension de lui-même qui lui permettait de laisser libre cours à son imagination tordue. Il n'y avait que devant son jouet qu'il ne se camouflait pas. Mais devant ce jeune homme dont il ignorait tout, l'ancien garde du corps avait jugé bon de voiler son visage. Et il devait admettre qu'il n'était pas peu fier de cet horrible masque qu'il avait déniché. Il songeait même à le garder, histoire d'ajouter une touche un peu plus macabre au décor pour qui avait vu les films dont il était tiré.

Même pour lui, ça lui donnait une impulsion nouvelle, avec des idées toutes aussi fraîches. Sa voix changeait, son accent londonien le quittait. Alors il était là, à écraser le haut de son corps sur celui du voleur; pour l'empêcher de bouger, lâchant un nouveau rire à la réflexion de celui-ci.

- ça vire à l'obsession, j'te touche même pas encore p'tit con

Ou du moins, pas cette façon de le toucher.

- Mais soit!

Et, joignant le geste à la parole pour s'amuser un peu; histoire d'embarquer le voleur dans son ascenseur émotionnel, l'escort boy avança son bassin pour le coller aux fesses du jeune homme. Il ria à nouveau, alors qu'il intimait à son jouet de se positionner en face. Étrangement, elle s'exécuta. Il gardait son regard planté sur elle alors qu'elle lui fit promettre qu'il ne mentait pas.

- Dix minutes, pas plus, sans casse.

Dans sa promesse, elle avait fait l'erreur de ne pas préciser qui était le "on". Il tenait toujours parole, il jouait simplement sur les mots. Comme lorsqu'il lui avait promis de la mettre à l'abri... des rôdeurs. Là, elle et lui repartirait sans casse. Le voleur, en revanche, c'était une autre histoire. Voleur qui, d'ailleurs, n'arrêtait pas de gesticuler. C'en était trop. La douleur le calmerait peut-être. James attrapa brusquement la main gauche de l'homme, serrant un peu trop fort son poignet pour le forcer à poser sa main sur la surface plane.

L'escort boy s'apprêtait à donner les instructions à son jouet lorsqu'il sentit le coude de l'inconnu s'écraser contre ses côtes. Un grognement sourd de douleur lui échappa, resserrant par réflexe sa poigne sur le poignet de l'homme.

- Putain que t'es con toi !

Il appuya encore un peu plus sur la main.

- Chut... ça va aller vite... lâcha-t-il dans un murmure glauque

Le bout de ses doigts glissèrent sur les phalanges de l'homme. Un geste qui, dans une autre situation, aurait pu être affectif.

- Plus tu bouges, plus ça sera long

Il redressa légèrement la tête, regardant à nouveau Alex.

- Sors ton couteau, l'espionne

Nouvelle menace indirecte.

- On va pas te prendre ta main, tu nous as pas concrètement volé. Mais t'as essayé.

Il s'écrasa encore un peu plus, évitant tant bien que mal les coups du jeune homme.

- Choisis la phalange que tu veux dit-il à sa chose, comme s'il lui disait de choisir la peluche qu'elle voulait pour la lui offrir.

camo©️015



runaway baby
Before I put my spell on you. You better get away, darling because everything you heard is true • sheepirl.

Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Finger, le doigt qui ne coupe pas que la faim   
Revenir en haut Aller en bas  
- Finger, le doigt qui ne coupe pas que la faim -
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: