The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -44%
Grosse promo sur les baskets Nike Air Max 270
Voir le deal
84 €

Because you are my strength
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Isha Cornwell
Isha Cornwell
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Exiles | Chasseur de primes
Bad Boy Sensible
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3680
Sujet: Because you are my strength   Dim 7 Fév 2021 - 22:47
Celui qui est aupres de sa blonde



J’ai passé quelques jours compliqués et un peu dans les vapes… bon, ok, plus qu’un peu, possible que j’ai pas trop de souvenirs depuis que j’ai sauvé la pucelle qui s’est avérée être une connaissance de ma Peppers, Seattle c’est un village en fait, et maintenant. Tout est un peu vague dans ma tête, je me demande si mon égratignure était pas un peu plus méchante que prévue, a moins que cela ne soit les baffes

J’ai bien quelques brides fiévreuses ou je crois qu’on me faisait manger ou qu’on me mettait du frais sur le visage. C’etait entre les moments ou j’étais aux prises avec les motards qui confondaient un peu trop mon fondement avec le pot d’échappement d’une chèvre et ceux où je revivais les pires moments de douleur de ma vie, je crois savoir affirmer que j’en ai un peu chier. La mort de Logan, d’Harvey… je crois m’être réveillé plusieurs fois en hurlant le nom de mon tuteur, paniqué avant de sentir une main douce et familière sur mon front pour m’apaiser.

Emie… malgré l’incohérence des cauchemars qui m’ont assailli, son image venait régulièrement s’imprimer sur le reste et s’imposer pour m’apporter un répit. Son odeur, ses mots, même si je ne suis pas sûr de les comprendre, sa voix me suffisait, son visage quand j’avais la force d’ouvrir les yeux… tout cela arrivait à me sortir des limbes de la fièvre et la douleur pour me laisser replonger dans un sommeil réparateur.

Je ne sais pas depuis combien de temps cela dure quand je reviens, pour de bon, a moi. Je suis dans notre lit, je me sens aussi vaillant qu’un chiot épuisé, mais le cadre familier ou la présence de ma Pepper est presque partout me rassure assez pour que je ne fasse pas de geste brusque à la recherche de mon arme. Je me redresse doucement sur mes coudes et je la cherche du regard dans la pénombre avant de la découvrir endormie, surement en me veillant, a moitié sur le lit, a moitié sur un siège. Sa main est prisonnière de la mienne et je devine les marques laissées dans sa chair a force de l’avoir serrée.

J’hésite a la réveiller mais j’avise, malgré le manque de lumière, des cernes sous ses yeux et, immédiatement, je m’en veux a mort car je me doute bien que mon petit bobo l’a surement épuisée. Avec précautions, je l’attrape en douceur pour l’attirer contre moi, avant de rabattre la couverture sur nous deux. Malgré ma douceur, je sens qu’elle se réveille, je lui caresse la nuque en lui chuchotant.

« Emie, repose-toi, tu es épuisée, a mon tour de veiller sur toi. »




Codage par Libella sur Graphiorum






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Emilie Knox
Emilie Knox
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Medic | The Exiles
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 652
Sujet: Re: Because you are my strength   Lun 8 Fév 2021 - 13:50



Des jours déjà qu’Isha était revenu à la distillerie avec une plaie par balle à la cuisse. En prime, il avait été accompagné de Lily. Les premiers sentiments d’Émilie avaient été d’être en colère et déçue de son comportement, mais encore une fois elle s’était dit qu’il avait agi pour protéger la vie de quelqu’un, en l’occurrence celle de sa meilleure amie. Elle avait rapidement soigné son amie et avait discuté avec elle de ce qu’il s’était passé. Un carnage d’après ses dires, une marre de sang et beaucoup de morts, une scène qu’elle avait déjà vu et n’avait malheureusement pas oubliée.

La perte assez importante de sang de son compagnon et les derniers jours avaient fait qu’il vacillait entre mi conscience et semi-coma depuis les derniers jours. Il se réveillait souvent, en criant parfois et la sage-femme avait fait ce qu’elle avait pu pour tenter à chaque fois de le rassurer. Elle l’avait veillé presque tous les jours et toute la journée, elle était littéralement épuisée. Elle ne dormait que très peu et profitait de ses douches pour pleurer, elle ne voulait ni qu’on ne la voie ni qu’on l’entende, elle se devait d’être plus forte que cela, mais elle était à bout. D’autres étaient venue la relayer pour qu’elle puisse se reposer, mais elle n’y arrivait pas, trop de choses et de pensées se bousculaient dans sa tête. Elle savait qu’il allait mieux, qu’il serait bientôt à nouveau sur pied, mais elle ne pouvait s’empêcher de s’imaginer toutes les scènes possibles et inimaginables de sa mort. Son cœur se serrait à chacune des éventualités, elle le savait, elle se faisait du mal pour rien, mais l’idée de perdre son compagnon lui déchirait les entrailles, lui lessivait le cœur.

Cette nuit-là, après avoir revérifier un millier de fois l’état de son compagnon, elle s’assoupit à ses côtés, moitié couchée sur le lit, moitié endormie sur une chaise à ses côtés. Elle avait pourtant lutté de toutes ses forces pour assister le cas échéant à son réveil. Ce fut finalement Isha qui, en la faisant glisser vers lui et en la calant contre lui la réveilla. Il semblait plus lucide que lors de ses précédents réveils, enfin une bonne nouvelle.  Alors qu’il lui proposa de veiller sur elle à son tour, elle ne put s’empêcher de rire, mais un rire jaune, elle était malgré tout encore en colère. Elle ne répondit rien dans un premier temps, elle savait que sa colère prendrait le dessus et ce n’était tout simplement pas le bon moment pour lui faire la morale et pas sur d’ailleurs qu’il en comprendrait vraiment le sens. Elle souffla tout en fermant les yeux, elle ne put alors s’empêcher de lui répondre « Je ne devrais pas être épuisée comme ça, par ta faute en plus » Ouai bon, elle n’avait pas réussi à se retenir. Des jours qu’elle contenait tout ses sentiments pour elle, il fallait qu’elle les laisse s’échapper et tant pis s’il revenait de jours difficiles, elle aussi en avait chier « Mais bon sang qu’est-ce qui t’as pris ? » Une question dont en réalité elle ne connaissait déjà que trop bien la réponse.

Elle souffla à nouveau, il était maintenant bien éveillé et jusqu’à preuve du contraire, toujours bien en vie. Elle rouvrit ses yeux et les plongea dans ceux du mécano amoché « Tout ce sang, … J’ai eu si peur … » Ses yeux se mirent à commencer à briller, son cerveau bouillonnait de sentiments, tous plus contradictoires les uns que les autres. La fatigue ne l’aidait en rien, elle allait craquer c’était sur.





   Quand le monde s'est effondré, chacun de nous à sa manière à été brisé. C'était difficile de savoir qui était le plus fou.
Moi, ou tout les autres ?
Je suis celle qui fuit les morts autant que les vivants, hantée par ceux que je n'ai pas su protéger. Alors je subsiste dans cette désolation. Une femme,réduite à un seul instinct, survivre.

   
Revenir en haut Aller en bas  
Isha Cornwell
Isha Cornwell
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Exiles | Chasseur de primes
Bad Boy Sensible
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3680
Sujet: Re: Because you are my strength   Mar 9 Fév 2021 - 10:34
Celui qui sait pas gérer des negociations



Pendant quelques secondes, je me détends avec elle contre moi, bercé par le rythme de son cœur et rassuré par sa chaleur et son parfum. Elle me fait du bien, j’aime sa présence et elle ne sait pas a quel point je suis devenue dépendant d’elle plus qu’a n’importe quoi d’autre tellement elle a le pouvoir de me faire sentir meilleur que je ne suis et presque en paix avec moi-même.

Son rire m’interpelle, rien à voir avec celui, cristallin et presque enfantin, que je lui connais, celui la semble amère et triste. Cela m’alarme et je plante mon regard dans le sien avec gravité, plus réveillé que jamais, scrutant en silence les raisons de ce changement. Mon cœur se serre et j’éprouve une vague de culpabilité quand elle lâche que je suis le responsable de sa fatigue. Je sais qu’elle a surement pas tort même si je ne mesure pas mon état et que je la soupçonne d’en avoir trop fait pour moi.

Mon instinct de survie ou, plus surement, mon inquiétude pour elle me pousse a ne rien dire pendant qu’elle ferme les yeux comme pour réfléchir a quelque chose ou juste faire le calme dans sa tête. Je sens la colère qu’il y a dans sa question et je vois la lueur qui brille dans ses yeux. Etrangement, je la trouve encore plus belle avec cet éclat de fureur qui semble l’habiter. En fait, je suis en partie beat d’admiration pour cette femme qui, même épuisée, arrive encore a exploser.

« Emie… »


Puis je vois les larmes monter et son aveu de peur me fait mal, plus que la balle que je me suis prise. Je la fais doucement basculer contre moi et l’embrasse avant de la serrer dans mes bras. Je lui laisse un peu de temps pour se blottir contre moi en cherchant mes mots. Je me souviens que je voulais pas que ca parte en boucherie, enfin, pas complétement. J’ai l’impression que l’histoire se répète et pour moi elle est triste parce que j’ai tué des gens et qu’elle découvre que je suis un monstre. Pas pour autre chose.

« Je… je suis désolé, j’ai vraiment essayé de que ca se passe bien. Je fais des efforts mais… mais je sais pas pourquoi ca merde toujours. »


Ce qui est triste, c’est que je suis conscient d’avoir un problème, que j’essaye de me remettre en question et de faire tout comme les autres, mais ca foire a chaque fois. Je ne sais pas si c’est moi qui aime la merde inconsciemment ou si c’est la merde qui est grave in love de ma tronche, mais le sang et la violence c’est presque toujours comme ça que je survie.

« Excuse moi Emie… »




Codage par Libella sur Graphiorum






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Emilie Knox
Emilie Knox
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Medic | The Exiles
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 652
Sujet: Re: Because you are my strength   Mar 9 Fév 2021 - 20:35



Le fait d’avoir dit tout haut ses sentiments les avait rendus plus vrais, plus tangibles. Elle n’était clairement pas du genre à dire ce genre de mots, mais avec Isha, son cœur et son esprit n’avaient pas pu se retenir. Tout était d’une évidence limpide. Tout juste quelques mois qu’ils se découvraient tout les deux et pourtant, elle avait l’impression qu’ils se connaissaient depuis toujours. Elle lui avait accordé une confiance aveugle et désormais elle le savait, elle le suivrait n’importe où, même dans la mort s’il le fallait. Ils étaient en quelques temps seulement devenus comme ces magnifiques petits oiseaux, des inséparables et s’étaient rendu compte l’un comme l’autre qu’ils ne pouvaient désormais plus vivre si l’un venait à disparaitre. A eux maintenant de faire en sorte que cela ne se produise pas, ou, le plus tard possible.

La position de son compagnon sur elle la déstabilisa, c’était bête pourtant, ils avaient été déjà plus proche que cela, mais c’était comme si leur relation avait pris un nouveau tournant, son cœur s’était mis à battre fort, très fort dans sa poitrine. Comme si elle le découvrait à nouveau. De le voir, ses yeux plongés dans les siens la fit rougir. Son corps entier appelait à prendre possession de celui du mécano suite à son baiser mais très vite cette sensation fut évanouie par ses paroles. Il avait compris, enfin du moins c’était ce qu’elle avait pensé, la situation dans laquelle il l’avait mise en prenant des risques inconsidérés pour sauver Lily. En réalité ce n’était pas les risques qu’il avait pris qui l’avait inquiété, c’était le fait qu’il n’était pas immortel et que comme le montrait trop justement sa récente blessure, il pouvait tout lui arriver quand il jouait au chevalier noir, sauveur de la veuve et de l’orphelin. Cette sensation, presque nouvelle qu’elle avait ressentit quand elle avait cru le perdre lui avait serrer le coeur. Elle l’écouta presque religieusement et elle comprenait parfaitement ce qu’il lui disait.

Finalement, elle ne lui en voulait même plus, mais dans un coin de son cœur, il avait beau lui promettre de toujours tout faire pour revenir vers elle, son cœur se serrerait à chaque fois qu’il partirait pour une quelconque mission. Protéger sa famille était un geste qu’elle ne pouvait que trop bien comprendre, comment désormais pouvait-elle seulement lui en vouloir d’être comme ça ? Il lui promit de faire attention mais aussi que jamais il n’arrêterait, tel était le destin de ces amants. Avoir peur, tout le temps et toujours l’un pour l’autre. Elle lui répondit simplement « Je ne te demande pas de changer, jamais. Je t’aime tout entier, avec tes qualités, tes défauts et ta personnalité mais tu ne m’empêcheras jamais de m’inquiéter pour toi à chaque fois que tu seras parti. Ton rôle est de nous protéger nous tous, Gemma, Allia et les autres, mon rôle à moi c’est de prendre soin de toi. Ne doute jamais de mon attente impatiente à chacun de tes retours de voyages. Je serais là, toujours »

Puis ils reprirent finalement leur position de départ, l’un contre l’autre dans ce lit, bien au chaud. Puis soudainement, comme sortie de nulle part, il lui demanda de l’épouser. Elle garda le silence, mais ses yeux et son visage entier ainsi que son cœur qui s’était remis à battre à une vitesse folle devait sûrement trahir tout ce qu’elle pensait à ce moment-là. Est-ce qu’il était sérieux ? Est-ce que c’était la fièvre qui le faisait parler comme ça ? Puis elle ferma les yeux et prit le temps de la réflexion. En réalité sa demande n’était qu’une formalité. Il lui avait déjà demandé si elle voudrait un jour porter son nom de famille, il lui avait déjà donné une bague, sa chevalière en l’occurrence et ils s’étaient déjà fait toutes les promesses que l’on se devait de se faire lors d’une cérémonie officielle. La question en réalité avait déjà eu sa réponse alors pourquoi est-ce que ça l’avait surprise ? Pourquoi ça lui avait fait quelque chose de l’entendre avec des mots, clair et précis ? Surement déjà parce que c’était la première fois que cette proposition lui était adressée et que le fait de l’entendre lui donnait un poids tout autre.

Elle finit par rouvrir les yeux, dans ceux de son amant, le feu n’avait pas décrut. Elle espérait qu’il ne prendrait pas son silence comme une hésitation, voir même un refus. Elle l’embrassa avec passion puis lui répondit aussi simplement que lui l’avait fait tout juste avant « Si tu fais de moi ta femme officielle aux yeux de tous et que tu me donnes ton nom, tu feras de moi la femme la plus comblée de cet univers » Elle ne put alors s’empêcher de sourire, malgré tout ce qu’ils venaient de vivre, la mission, les blessures, elle n’avait jamais été aussi heureuse. Tout les doutes, toutes les peurs, ils avaient littéralement disparu. Quand elle était dans ses bras, c’était comme s’il y avait eu une bulle qui s’installait autour d’eux, que rien ne pouvait les atteindre quand ils étaient tout les deux dans les bras l’un de l’autre. Pas de guerre, pas de rôdeur, pas de mort. Juste eux deux et c’était surement la qu’ils puisaient leur force pour continuer de vivre, de survivre.

A nouveau elle l’embrassa et son esprit se fit violence pour ne pas succomber aux désirs de son corps qui grandissaient. Ça aussi, ça lui avait terriblement manqué, mais vu l’état de son compagnon, très vite elle se ravisa, il était encore faible et surement que sa jambe lui faisait encore mal. Elle se contenta alors de lui sourire et de lui déposer un baiser sur le front. Elle ajouta simplement « Comment tu te sens ? Est-ce que tu as besoin de quelque chose ? Tu as soif ? Faim ? » Et oui, malgré tout, elle restait inquiète et voulait que désormais, son futur mari, ne manque de rien, même si elle était encore sur un petit nuage suite à la demande d'Isha. Elle se leva pour aller chercher un verre d’eau et revint le lui apporter. Elle passa sa main dans les cheveux de son compagnon et lui balança « Au fait, tu sais qui tu as sauvé au moins ? »






   Quand le monde s'est effondré, chacun de nous à sa manière à été brisé. C'était difficile de savoir qui était le plus fou.
Moi, ou tout les autres ?
Je suis celle qui fuit les morts autant que les vivants, hantée par ceux que je n'ai pas su protéger. Alors je subsiste dans cette désolation. Une femme,réduite à un seul instinct, survivre.

   
Revenir en haut Aller en bas  
Isha Cornwell
Isha Cornwell
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Exiles | Chasseur de primes
Bad Boy Sensible
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3680
Sujet: Re: Because you are my strength   Mer 10 Fév 2021 - 17:56
Celui qui pose la seule question importante



Le silence retombe doucement sur nous, comme une épaisse couverture presque confortable. Je n’ose pas bouger, gardant ma femme contre moi et appréhendant sa réponse. Je sens son souffle s’apaiser a mesure que le temps s’écoule et je cale, inconsciemment, ma respiration sur la sienne.  J’ai l’impression que, être dans ce lit, allongé avec elle contre moi, sa main posée contre mon torse, pendant que je l’enlace, est la place que l’univers nous a prévus a tout les deux. Je crois que je pourrais rester comme ça des jours voir toute une vie et je m’étonne de la force de cette certitude.

C’est un peu comme si avant Emie, il n’y avait rien eu et que mon avenir ne savait s’écrire qu’avec elle. Toutes mes plaies, mes douleurs, mes doutes, d’un sourire, d’un geste doux et juste avec sa présence, elle les avait balayés, comme ces moments de fièvres et de douleurs qui avaient essayé de m’emporter.

Pris dans ma réflexion, je redresse la tête quand elle fini par exprimer ce qu’elle a dans la tête et sur le cœur. Je comprends, alors, qu’elle n’est pas fâchée parce que je suis violent, parce que je suis un cretin qui ne sait que me battre pour survivre et protéger ceux qui compte, non elle a eu peur, pas de moi, mais pour moi. La où mon ex épouse était partie à plusieurs reprises, indifférente a mon sort, prouvant même qu’elle avait dû ardemment espérer que la mort me libère d’elle, cette déclaration me touche plus que je ne saurais le dire.

Elle se niche un peu plus contre moi et j’accueille avec tendresse ce geste en lui caressant la nuque et collant mon visage contre sa tête. Elle me demande une nouvelle promesse qui est étrange. Prendre soin de moi… mais si je fais ca, qui la protègera ? Je m’en veux de lui infliger cela. Elle soulève son visage pour planter son regard dans le miens et je vois une larme perler alors qu’elle me dit des mots qui brise ce qui restait de ma carapace. Mes doigts se portent a cette petite larme pour l’effacer de sa joue. Ils me semblent rugueux contre sa peau douce, a l’image de tout mon être a côté de cette femme merveilleuse qui a mêlé sa destinée à la mienne. Emie est la lumière, le feu qui réchauffe et la douceur même alors que moi, je ne suis qu’une face sombre et violente qui abime tout ce que je touche faute qu’on m’ait vraiment appris a faire autrement.

Oubliant ma jambe blessée et ma fatigue, sans la prévenir, je nous retourne et passe sur elle, appuyé sur mes coudes, sans quitter son magnifique regard. Sa déclaration m’a ébranlé, pas que je doute de ses sentiments ou des miens, juste que de les entendre, cela leur donne un poids autrement plus intense. Je pose mes lèvres contre les siennes et, après un baiser que je veux doux, tendre, je murmure, contre elles :

« Emilie, aussi longtemps que tu voudras de moi, je te jure te de revenir, quoiqu’il en coute, qu’il se passe et peu importe le temps que ca prendra. Je suis a toi et je retrouverai toujours le chemin qui mène vers tes bras. Ne doute jamais de ca. »


Je l’embrasse avec une passion encore nouvelle, celle d’un homme qui fini de mettre sa vie au pied d’une femme, sans crainte et avec confiance. La route qui m’a conduite jusqu’à Emie avait été rude, violente et pleine de trahisons, et pourtant, malgré toutes mes blessures et mes doutes, j’ai une foi aveugle en cette femme, pardon en MA femme.

« Je t’aime et je ne savais même pas que c’était possible d’aimer comme ça… »


Sans condition, sans peur qu’elle me rejette ou me repousse, qu’elle me piétine. Je l’aime simplement, comme tout ce qui s’est passé entre nous.

« Emie, moi aussi je tremble de te perdre, je sais que je t’ai entrainée dans une vie plus dangereuse que celle que tu mérites et j’aimerais te jurer que je vais rester a réparer des voitures dans le garage, sans prendre de risque, sauf que je ne sais pas fermer les yeux sur ce qui se passe. Demain, c’est peut être toi, Gemma, Allia ou d’autres amies qui seront enlevées par les sauveurs de l’humanité… »


Je ne veux pas qu’elle soit une femme de soldat et qu’elle doive m’attendre, triste et seule, avec Gemma sans savoir si elle est veuve ou pas. Elle ne mérite pas ca, mais je ne sais pas garder mon épée au fourreau si elle est en danger.

« Emie… je ne saurais pas vivre dans un monde ou tu n’es plus. Je te promets de faire attention, mais aussi longtemps qu’il y aura des menaces sur ma famille, je ne saurais raccrocher l’épée…  »


Et elle est ma famille. Je fatigue un peu trop dans cette position. Je nous refais basculer sur le flanc, ventre contre ventre, tête contre tête, tout en lui dégageant des mèches blondes qui osent cacher un morceau de ce visage que j’adore, je la contemple avec toute l’adoration que je ressens. Pour elle, je pense, que je serais capable de vraiment envisager de mettre Maurciette au fourreau, définitivement, mais pas avant d’être sûr qu’elle, Gemma et Allia soient en sécurité pour de bon. Sans réfléchir plus, aussi naturellement que je respire, je lui souffle :

« Epouse moi… »

Je suis incapable de détacher mes yeux des siens. L’affection que je lui porte, le fait que je la suivrais jusque dans la mort si besoin, tout se lient dedans.

« Sois ma femme aux yeux de tous et pas seulement dans ce lit. »




Codage par Libella sur Graphiorum






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Emilie Knox
Emilie Knox
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Medic | The Exiles
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 652
Sujet: Re: Because you are my strength   Jeu 11 Fév 2021 - 19:55



Le fait d’avoir dit tout haut ses sentiments les avait rendus plus vrais, plus tangibles. Elle n’était clairement pas du genre à dire ce genre de mots, mais avec Isha, son cœur et son esprit n’avaient pas pu se retenir. Tout était d’une évidence limpide. Tout juste quelques mois qu’ils se découvraient tout les deux et pourtant, elle avait l’impression qu’ils se connaissaient depuis toujours. Elle lui avait accordé une confiance aveugle et désormais elle le savait, elle le suivrait n’importe où, même dans la mort s’il le fallait. Ils étaient en quelques temps seulement devenus comme ces magnifiques petits oiseaux, des inséparables et s’étaient rendu compte l’un comme l’autre qu’ils ne pouvaient désormais plus vivre si l’un venait à disparaitre. A eux maintenant de faire en sorte que cela ne se produise pas, ou, le plus tard possible.

La position de son compagnon sur elle la déstabilisa, c’était bête pourtant, ils avaient été déjà plus proche que cela, mais c’était comme si leur relation avait pris un nouveau tournant, son cœur s’était mis à battre fort, très fort dans sa poitrine. Comme si elle le découvrait à nouveau. De le voir, ses yeux plongés dans les siens la fit rougir. Son corps entier appelait à prendre possession de celui du mécano suite à son baiser mais très vite cette sensation fut évanouie par ses paroles. Il avait compris, enfin du moins c’était ce qu’elle avait pensé, la situation dans laquelle il l’avait mise en prenant des risques inconsidérés pour sauver Lily. En réalité ce n’était pas les risques qu’il avait pris qui l’avait inquiété, c’était le fait qu’il n’était pas immortel et que comme le montrait trop justement sa récente blessure, il pouvait tout lui arriver quand il jouait au chevalier noir, sauveur de la veuve et de l’orphelin. Cette sensation, presque nouvelle qu’elle avait ressentit quand elle avait cru le perdre lui avait serrer le coeur. Elle l’écouta presque religieusement et elle comprenait parfaitement ce qu’il lui disait.

Finalement, elle ne lui en voulait même plus, mais dans un coin de son cœur, il avait beau lui promettre de toujours tout faire pour revenir vers elle, son cœur se serrerait à chaque fois qu’il partirait pour une quelconque mission. Protéger sa famille était un geste qu’elle ne pouvait que trop bien comprendre, comment désormais pouvait-elle seulement lui en vouloir d’être comme ça ? Il lui promit de faire attention mais aussi que jamais il n’arrêterait, tel était le destin de ces amants. Avoir peur, tout le temps et toujours l’un pour l’autre. Elle lui répondit simplement « Je ne te demande pas de changer, jamais. Je t’aime tout entier, avec tes qualités, tes défauts et ta personnalité mais tu ne m’empêcheras jamais de m’inquiéter pour toi à chaque fois que tu seras parti. Ton rôle est de nous protéger nous tous, Gemma, Allia et les autres, mon rôle à moi c’est de prendre soin de toi. Ne doute jamais de mon attente impatiente à chacun de tes retours de voyages. Je serais là, toujours »

Puis ils reprirent finalement leur position de départ, l’un contre l’autre dans ce lit, bien au chaud. Puis soudainement, comme sortie de nulle part, il lui demanda de l’épouser. Elle garda le silence, mais ses yeux et son visage entier ainsi que son cœur qui s’était remis à battre à une vitesse folle devait sûrement trahir tout ce qu’elle pensait à ce moment-là. Est-ce qu’il était sérieux ? Est-ce que c’était la fièvre qui le faisait parler comme ça ? Puis elle ferma les yeux et prit le temps de la réflexion. En réalité sa demande n’était qu’une formalité. Il lui avait déjà demandé si elle voudrait un jour porter son nom de famille, il lui avait déjà donné une bague, sa chevalière en l’occurrence et ils s’étaient déjà fait toutes les promesses que l’on se devait de se faire lors d’une cérémonie officielle. La question en réalité avait déjà eu sa réponse alors pourquoi est-ce que ça l’avait surprise ? Pourquoi ça lui avait fait quelque chose de l’entendre avec des mots, clair et précis ? Surement déjà parce que c’était la première fois que cette proposition lui était adressée et que le fait de l’entendre lui donnait un poids tout autre.

Elle finit par rouvrir les yeux, dans ceux de son amant, le feu n’avait pas décrut. Elle espérait qu’il ne prendrait pas son silence comme une hésitation, voir même un refus. Elle l’embrassa avec passion puis lui répondit aussi simplement que lui l’avait fait tout juste avant « Si tu fais de moi ta femme officielle aux yeux de tous et que tu me donnes ton nom, tu feras de moi la femme la plus comblée de cet univers » Elle ne put alors s’empêcher de sourire, malgré tout ce qu’ils venaient de vivre, la mission, les blessures, elle n’avait jamais été aussi heureuse. Tout les doutes, toutes les peurs, ils avaient littéralement disparu. Quand elle était dans ses bras, c’était comme s’il y avait eu une bulle qui s’installait autour d’eux, que rien ne pouvait les atteindre quand ils étaient tout les deux dans les bras l’un de l’autre. Pas de guerre, pas de rôdeur, pas de mort. Juste eux deux et c’était surement la qu’ils puisaient leur force pour continuer de vivre, de survivre.

A nouveau elle l’embrassa et son esprit se fit violence pour ne pas succomber aux désirs de son corps qui grandissaient. Ça aussi, ça lui avait terriblement manqué, mais vu l’état de son compagnon, très vite elle se ravisa, il était encore faible et surement que sa jambe lui faisait encore mal. Elle se contenta alors de lui sourire et de lui déposer un baiser sur le front. Elle ajouta simplement « Comment tu te sens ? Est-ce que tu as besoin de quelque chose ? Tu as soif ? Faim ? » Et oui, malgré tout, elle restait inquiète et voulait que désormais, son futur mari, ne manque de rien, même si elle était encore sur un petit nuage suite à la demande d'Isha. Elle se leva pour aller chercher un verre d’eau et revint le lui apporter. Elle passa sa main dans les cheveux de son compagnon et lui balança « Au fait, tu sais qui tu as sauvé au moins ? »






   Quand le monde s'est effondré, chacun de nous à sa manière à été brisé. C'était difficile de savoir qui était le plus fou.
Moi, ou tout les autres ?
Je suis celle qui fuit les morts autant que les vivants, hantée par ceux que je n'ai pas su protéger. Alors je subsiste dans cette désolation. Une femme,réduite à un seul instinct, survivre.

   
Revenir en haut Aller en bas  
Isha Cornwell
Isha Cornwell
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Exiles | Chasseur de primes
Bad Boy Sensible
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3680
Sujet: Re: Because you are my strength   Sam 13 Fév 2021 - 2:03
Celui qui rdt juste heureux





Je reste les yeux plongés dans les siens, ma question, semble l’ébranler. Elle est déjà mienne et ma femme a mes yeux, mais j’ai envie d’encore plus, j’ai envie que la planète entière sache, de cracher mon bonheur d’être avec elle a la gueule de l’univers même. Parce que dans cette saloperie de vie de merde, j’ai croisé le chemin d’un ange, et il a fait plus que poser ses yeux sur moi. Je n’envisage plus possible de vivre sans la jolie blonde qui est dans mes bras.

Personne en lui fera jamais de mal sans en payer le prix et toute mon existence prendra son sens dans le fait de lui construire cette vie a deux ou elle sera pleinement heureuse et en sécurité. Lui offrir cette famille un peu branlante ou elle aura sa place, avec Gemma et moi. C’est peut être trop peu pour une femme aussi merveilleuse qu’Emie, mais c’est tout ce que j’ai et je sais qu’elle est capable d’aimer à sa juste valeur ce modeste cadeaux.

Le silence s’étire et je lui laisse tout le loisir de peser chaque mot de ma question. Ai-je peur d’un refus ? En vrai ? Non parce que je sais que si elle me dit non, j’entendrais juste « ressaye plus tard » et aussi, parce qu’elle m’a fait découvrir quelque chose qui relève de « l’évidence ». Avoir été qu’avec des francophones ont fait que j’ai fini par apprendre cette langue et a traduire les paroles des chansons qu’on ne cessait de me chanter a Detroit. « L'amour ne s'explique pas,C'est une chose comme ça, Qui vient on ne sait d'où, Et vous prend tout à coup »… oui Emie c’est la première et ça sera le dernière, je le sens au plus profond de moi. Comme dit si bien cette chanson: avant elle, il n’y avait rien et après elle je suis bien. C’est fou de me rendre compte que ce n’est pas d’avoir appris le Français qui m’a fait comprendre cette chanson mais c’est d’avoir rencontré Emie.

Comme si tout ce que j’avais fait, tous mes ratés comme mes réussites, tout ce que je prenais pour des coups du sort, de notre roadtrip désespérés vers Seattle aux embuches de cette vie, n’étaient que là pour me mener a cet instant précis, dans ce lit, dans ses bras, a rester suspendue a ses lèvres dans l’attente d’une réponse. Puis, avant ses mots, c’est son baiser qui me donne la réponse… je suis a elle, toute a elle…

Je l’enlace et la regarde avec autant de passion que de tendresse quand elle libère mes lèvres pour me dire ce que mon cœur sait déjà. Nous ne sommes qu’un, unis a jamais. Je lui rends ses baisers et ses caresses et, malgré ma jambe et ma fatigue, j’avoue que tout cela a un gout de trop peu. Je grogne quand elle se lève me chercher de l’eau, mais la sécheresse de ma bouche me fait comprendre que vivre d’amour et d’eau fraiche implique bien ce verre. Je le bois doucement. Ce que j’ai besoin ? J’ai un air taquin en faisans la liste :

« A vrai dire une bonne douche avec madame Cornwell, peut être manger un peu aussi, mais surtout toi nue avec moi pour que je te donne un avant-gout de ta lune de miel ca me parait être un bon début… »

Elle enchaine avec une question que je prends un peu comme une formalité, il faut dire que je savoure le geste tendre de ses mains dans les cheveux et que ca me fait oublier pas mal d’autres choses. Le fait de ne pas avoir l’habitude d’être cajolé me rend avide de ces marques de douceur et d’affection qui me grise autant qu’un morceau de sucre a un enfant. C’est donc un peu distrait que je réponds :

« Je sais plus, une pucelle en détresse si j’ai tout suivi, d’ailleurs, elle est encore ici ? »




Codage par Libella sur Graphiorum






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Because you are my strength   
Revenir en haut Aller en bas  
- Because you are my strength -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: