The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Every Soul longs to fill the Void... | Mei-Lin
Aller à la page : Précédent  1, 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Mei-Lin Baldwin
Mei-Lin Baldwin
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 60
Sujet: Re: Every Soul longs to fill the Void... | Mei-Lin   Ven 12 Fév 2021 - 11:57
Mei-Lin n’enfonce pas le clou, elle se contente de tourner le dos à son cousin et de s’enfuir. Oh oui, il pourrait la faire arrêter et venant de lui, ça ne le surprendrait pas. Elle a cessé de se demander comment ce gentil garçon, qui chantait si bien dans leurs chœurs d’enfance, était devenu un tel enfoiré. Même s’il y a la pression, même s’il y a la peur, même s’il y a toutes ces horreurs dehors… une part de nous a toujours le choix. Mason était shérif en plus. Il aurait pu choisir de défendre « La » justice… pas d’obéir à l’importe lequel de ses pastiches. Mais c’est pas à moi de le changer, hein ? Les hommes doivent s’ôter cette idée de la tête – qu’ils ont besoin d’une femme douce et amoureuse pour les rendre meilleurs. Qu’ils se sortent les doigts du cul et se débrouillent !

*

Cette exposition pue la propagande égocentrique. Voilà ce que pense la jeune femme, après seulement quelques pas dans le gymnase soigneusement reconverti. Les grilles-caddies recouvertes de coton-gratté noir font parfaitement illusion et mettent en valeur les clichés. C’est d’ailleurs le seul point positif de cette exposition : la qualité des photographies. Parce que le reste… les gens tout sourire, les couples heureux, les images de l’Adonaï au milieu du peuple… ça ne lui inspire rien de vrai. Ou plutôt, elle ne se reconnait pas dans cet étalage de belles choses, mais c’est sans doute elle le problème. Tandis qu’elle étudie une représentation qui la laisse sceptique, une présence qu’elle connait – malheureusement un peu trop – vient se poser à ses côtés pour la commenter.

- Ouais… laisse-moi deviner, depuis les femmes sont oppressées et traitées comme des sous-citoyennes ? Marmonne Mei-Lin entre ses dents ; mais comme ils sont en public et qu’elle ne peut s’offrir le luxe d’une autre scène, elle reprend avec un grand sourire et une expression savamment candide, monsieur Wentworth, je vous en prie, expliquez-moi ce qui a changé ? Elle tourne la tête vers son aîné et ajoute sur un ton complice, pourtant artificiel – et il le saurait, en bien, j’en suis certaine.


Unfuck the world
I wanna tear it all down ♪ I wanna break some shit ♫ Want you to come right now ? So I can bite your kiss ♫ I'll open up my mouth ♪ So you can read my lips ♫ Want you to come right now ? So I can bite your kiss ♪
Revenir en haut Aller en bas  
Mason Wentworth
Mason Wentworth
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 41
Sujet: Re: Every Soul longs to fill the Void... | Mei-Lin   Sam 20 Fév 2021 - 11:14
Je serais bien incapable de dire ce que j’éprouve en la regardant partir. Probablement parce que ce serait trop douloureux. Je sais que le chemin est long, difficile et j’en passe. Mais parfois, j’aimerais que ce ne soit pas autant le cas. Et je n’y arrive pas. Je n’arrive pas à franchir les mètres qui pourraient me séparer d’elle pour… pour quoi au juste ? C’est elle qui m’a insulté alors que je ne lui ai rien dit ou rien fait. Et j’arrive encore moins à franchir les quelques marches qui me séparent de mon père.

Alors je fins par rentrer chez moi, essayant de démêler le fil de mes pensées.

Autant dire que je ne m’attendais pas du tout à ce qu’elle soit à cette petite exposition. Je devrais probablement l’éviter. C’est surement ce qu’elle voudrait. Et ce serait le plus raisonnable. Outre le fait que je m’expose à un esclandre de sa part, je suis – en théorie – supposé être là pour discuter, pour faire des rencontres. Mais au moins, si je passe du temps avec Mei-Lin, pas de risques qu’on essaie de me mettre quelqu’un d’autre sous le nez. Oh, je suis bien conscient de mon devoir et de ce que j’ai à faire. Que ce soit pour Dieu ou pour notre communauté. Sauf que j’ai encore besoin d’un peu de temps. Quelques semaines, quelques mois, je ne saurais le dire.

Je lève un sourcil à la répartie de la jeune femme, guère étonné par ses propos. Mais je me contente de souffler, à mi-voix. « Depuis, plus de 12000 personnes ont pu échapper à l’enfer du monde extérieur. Trouver un cadre. Qui vaut ce qu’il vaut mais qui a le mérite d’exister et de proposer une option qui évite à beaucoup de devoir s’entretuer pour survivre. » J’ai parlé sans colère, contrairement à elle. Il y a eu beaucoup trop de vies perdues ces dernières années et New Eden a permis de créer de nouveau une atmosphère assez sure pour que chacun puisse s’imaginer vivre et non plus simplement survivre. « Peut-on considérer qu’il y a encore des citoyens quand il n’y a plus d’Etat ? Quand chacun décide qu’il peut être le chef et imposer des règles ? Quand les règles qui nous ont régies jusque-là n’ont été que le fruit d’une civilisation qui a fini par s’effondrer ? » Je lui lance un regard curieux et j’ouvre la bouche avant de m’arrêter, vu qu’une des femmes qui a organisé cette petite sauterie se rapproche de nous.

Je me contente de lui adresser un mince sourire et je souffle, en direction de Mei-Lin. « Je peux te laisser et tu peux aller discuter avec les autres hommes présents. Je suis sûr que tu adorerais le grand brun là-bas. » De loin, il a l’air d’une brute épaisse. Et pour le connaitre un peu, de près également. Tout comme les autres célibataires présents aujourd’hui. Sauf ceux qui ont déjà été accaparés. Elle n’a guère le choix et, à tout prendre, ma compagnie peut être considérée comme moins pire que ceux qui restent. Elle peut le voir aux regards que lui lance certaines des femmes présentes. Mon sourire se fait plus narquois alors qu’elle me fixe avec cette fausse expression candide. « Tu es une excellente comédienne. Viens. » Je mime une pseudo révérence devant elle avant de m’arrêter devant une photo d’une cour d’école. Vide et délabrée il y a quelques années, il y a maintenant des dizaines d’enfants qui jouent. Et je reprends, un ton plus haut. « Qu’en pensez-vous miss Baldwin ? » Après tout, c’est ce qui compte le plus non ? Ces vies que Dieu nous a permis de regrouper, de créer. Ce monde que nous essayons de rebâtir sur les cendres d’un ancien qui a fini par chuter et qui a payé le prix fort de sa décadence. Mais si nous sommes toujours là, si nous regroupés autour d’Adonaï, c’est forcément pour quelque chose de meilleur non ?



"Il will walk by faith even when I can not see..." by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas  
Mei-Lin Baldwin
Mei-Lin Baldwin
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 60
Sujet: Re: Every Soul longs to fill the Void... | Mei-Lin   Lun 22 Fév 2021 - 22:45
Oh oui, il y a désormais douze milles personnes survivants dans cette toile que forme New Eden, bébés inclus, mais combien sont morts également ? Combien de pendaisons, de crucifixions, de lapidations, de décès d’épuisement dans les mines, d’exécutions sur le champ de bataille ? Cinq cent ? Mille ? Deux milles ? Certes, dans la nature, rien ne se créé, tout se transforme, mais la jeune femme ne veut pas croire que la vie soit créée par la mort.

Mei-Lin se garde bien évidemment de le répondre à haute voix à Mason, puisque leur hôte passe dans le coin. Toutefois, elle jette à son aîné un regard noir, qui ne laisse aucun doute sur ce qu’elle pense de son avis. Justifier ce mode de vie oppressant par le fait que l’ancienne société était tombée, c’est de la démagogie de bas étage. L’Homme est complexe, le monde est complexe, leur existence pré-épidémie l’était également. Jeter le bébé avec l’eau du bain, c’est le meilleur moyen de refaire les mêmes erreurs.

La jeune femme pousse également un soupir exaspéré parce qu’évidemment, elle ne veut pas aller rejoindre le bonhomme que lui désigne son cousin. Toutefois, quand il lui réplique qu’elle est bonne comédienne, elle lui adresse un sourire volontairement candide et répond :

- Je ne vois pas de quoi tu parles.

Mais elle le suit, bien sûr. Toujours dans cet éternellement rôle de créature sage car, au grand jour, elle ne peut pas se permettre de lui résister. Mason a déjà trop d’éléments à charge contre elle et Mei-Lin n’a quand même pas envie d’user totalement sa patience. Elle s’arrête donc devant les deux photos que lui désigne l’ancien shérif et les regarde. Deux cours d’école, deux années pourtant pas si éloignée.

- Ce que j’en pense ? Elle se pince les lèvres et glisse l’air de rien, je ne sais plus si tu as déjà rencontré ma mère, mais… elle t’aurait sans doute expliqué mieux que moi ce que ça évoque.

Zhang Baldwin était de Hong-Kong mais avait aussi vécu à Pékin. A certains égard, elle aurait probablement comparé New Eden à la Chine. Flamboyante en apparence, forte de sa population active, de sa croissance fulgurante, de sa main mise sur les commerces internationaux… d’excellents résultats qui cachaient un régime oppressant, l’absence de droits sociaux et des abus en tout genre. Une dictature. C’était exactement ce qu’est New Eden : une dictature. Les meilleurs photos du monde ne changeraient pas ça.

- Ça fait plaisir de revoir des enfants avoir une vie d’enfant, enchaina Mei-Lin sur son ton mielleux de jeune femme docile.

Bien décidée à porter une estoc à Mason, elle prend l’initiative de se décaler de deux clichés à pas lents. Ses yeux se promènent sur des scènes de marché et l’érection d’une station de l’Adonaï, pour finalement s’arrêter sur un mariage. On y voit un couple, heureux, grand-sourire face à l’objectif. Des pétales de fleurs blanches leur tombent dessus et des gamins portent la traîne interminable.

- Et celle-là… à quoi elle te fait penser, à toi ?

Un léger sourire ourle ses lèvres. Il est innocent en apparence mais se veut provoquant. C’est une manière de rappeler son crime : sa femme qu’il a abandonné aux griffes de ces animaux féminicides. Jusqu’à ce que la mort nous sépare qu’il avait juré. Tu parles…


Unfuck the world
I wanna tear it all down ♪ I wanna break some shit ♫ Want you to come right now ? So I can bite your kiss ♫ I'll open up my mouth ♪ So you can read my lips ♫ Want you to come right now ? So I can bite your kiss ♪
Revenir en haut Aller en bas  
Mason Wentworth
Mason Wentworth
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 41
Sujet: Re: Every Soul longs to fill the Void... | Mei-Lin   Mar 23 Fév 2021 - 12:29
Oh, je ne suis pas stupide, contrairement à ce qu’elle pourrait croire. Je sais pertinemment que Mei-Lin bouillonne face à cette nouvelle société à laquelle elle appartient désormais. Une part de moi comprend, celle qui comprenait pourquoi les écolos agitaient leurs pancartes devant les établissements publics, celle qui laissait Felicity aller manifester pour les droits de la femme sans pour autant approuver particulièrement. Mais l’autre, celle qui me dirige, a envie de secouer la jeune femme, de lui demander si elle préfère se plaindre de la politique en ayant un toit sur la tête, des repas chauds, une vie normale que des milliers de gens souhaiteraient avoir, ou si elle préfèrerait lutter pour sa vie dehors. La connaissant, elle serait capable – en toute mauvaise foi – de me dire qu’elle préfère se battre pour ne pas se faire passer dessus par une bande de soudards qui se croient au-dessus des règles, que d’être ici. Pourtant, elle ne réalise pas. Que c’est d’avoir reconstruit cette société qui lui permet d’avoir des velléités politiques. Que sans elle, elle ne serait qu’une survivante errant dans les rues de Seattle ou ailleurs, sans avoir une once d’avenir. Mais je sens que dans l’immédiat, ce genre de discussion stérile risquerait de nous agacer tous les deux. Et ce n’est pas ce que je veux. Si tant est que je sache ce que je veux en étant venu lui parler, bien évidemment.

En tout cas, je ne retiens pas le sourire amusé qui me vient à son soupir exaspéré et je souffle, d’un ton mutin. « Entre la peste et le choléra, tu as choisi ton camp. » Et je me fends même d’un rire à sa répartie, non sans lever les yeux au ciel, plus pour le principe qu’autre chose. J’ai tout de même un temps quand elle répond au reste avec plus sérieux, lui jetant un regard curieux quand elle évoque sa mère. Avant de hocher la tête. « Oui, je la connaissais. Et j’avais déjà discuté avec elle de sa vie avant. » Je pense savoir où Mei-Lin veut en venir, mais faire un amalgame entre la vie en Chine de sa mère et la vie ici, je trouve ça plutôt gonflé. Je me contente de lui lancer un regard cryptique quand elle parle des enfants et je me contente de lui répondre, à mi-voix. « Certains n’arriveront jamais à oublier le traumatisme de la vie en-dehors de ces murs. Mais ici, ils auront une chance de grandir aussi normalement que possible. » Compte tenu des circonstances, c’était déjà bien plus que l’on aurait pu espérer.

Mais voilà que Mei-Lin fait dans la provocation et m’entraine devant une photo qui, forcément, ne peut pas me laisser indifférent. Et elle le sait. Je fixe longuement l’image, oubliant pourtant un instant la présence de la jeune femme à mes côtés alors qu’une fois de plus, je suis assailli par les souvenirs de Felicity et par tout ce qui a pu se passe entre nous, surtout ces dernières années. Je finis par sursauter quand j’entends un bruit de pas derrière nous et je lâche, plus par automatisme qu’autre chose. « Que nous avons de la chance. De pouvoir nous marier, penser à l’avenir et arrêter de devoir regarder par-dessus notre épaule en ayant peur de se faire dévorer, tirer dessus et que sais-je encore. » Je crois à ce que je dis. La plupart du temps en tout cas. Mais dans l’immédiat, ça ne compte pas vraiment. Je sais juste que Mei-Lin a envie de taper là où ça fait mal alors, pour la peine, je l’entraine un peu plus loin. Devant des photos de la nurserie. Je suis déjà venu voir cette expo et j’ai passé une paire d’heures devant cette image. « Si tu veux taper en-dessous de la ceinture, fais au moins les choses bien. » Je me suis fait un peu plus sec alors que je parle dans un murmure qu’elle seule peut entendre. Et sur la photo, elle peut voir mon ex-femme, qui tient un enfant dans ses bras et qui sourit comme je ne l’avais plus vue sourire depuis près de 5 ans. Elle est radieuse. Et clairement bien plus heureuse que durant les derniers mois où nous avons été ensemble. « Tu sais quel verset de la Bible irait bien en légende ? Ne t’ai-je pas commandé : “Sois fort et courageux !” ? Ne crains pas, ne t’effraie pas, car le Seigneur ton Dieu sera avec toi partout où tu iras.. » Je finis par me tourner et par accrocher le regard de Mei-Lin. « Si tu as quelque chose à me dire à ce propos, vas-y. Mais n’oublie pas que rien de ce que pourras me lancer au visage ne sera aussi douloureux que son regard quand on s’est séparés. Alors si tu veux me faire mal, trouve autre chose. » Vu que visiblement, c’est dans ses projets, autant lui faire gagner du temps non ?



"Il will walk by faith even when I can not see..." by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas  
Mei-Lin Baldwin
Mei-Lin Baldwin
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 60
Sujet: Re: Every Soul longs to fill the Void... | Mei-Lin   Mer 24 Fév 2021 - 16:37
Pendant un moment, Mei-Lin est satisfaite. Voir son aîné bloquer devant l’image lui donne la sensation d’avoir réussi son coup, de l’avoir pris en défaut. Échec et mat pour Mason, qu’il retourne à ses occupations de petite brute et qu’il la laisse tranquille. Sauf que non. Déjà, il lui fait lever les yeux au ciel avec sa répartie toute faite sur mariage – et elle marmonne quelque chose comme « qu’est-ce qu’il ne faut pas entendre… ». Ensuite, il l’entraine devant une autre photographie et là, elle sait que cette joute est allée trop loin. Elle-même n’arrive à supporter la vision de Felicity, parce qu’elle ne peut s’empêcher de se dire : n’est-ce pas hypocrite ? Certes, son mari l’a abandonnée, il est le coupable numéro un. Mais qu’a-t-elle fait pour l’aider ? Mei-Lin s’est fondue dans le système, elle a suivi les règles, elle est même tombée enceinte. Et c’est parce qu’elles sont toutes comme ça, à s’aligner sur une politique mortifère, que des Felicity deviennent des victimes…

- C’est bon, j’ai compris, marmonne-t-elle en croisant les bras.

Elle se mord l’intérieur des joues et jette des coups d’œil dérobé à son voisin. Ce n’est pas dans sa nature de détester les gens, la sino-américaine préfère largement aider son prochain. Mais elle a beaucoup de mal avec les demi-mesure et chaque fois qu’elle voit Mason, elle revoit l’état de son père et la condamnation de son ex-femme. Elle ne peut alors s’empêcher de se demander : qui sera la prochaine victime ? Et si c’était elle ou Hailey ? Mei-Lin se pince les lèvres et l’invite finalement, sans le regarder.

- Viens.

Elle l’entraine vers la sortie de l’exposition. Le bas de sa robe flotte dans le sillage de ses grandes enjambées, sa chevelure de jais soigneusement peignée rebondit sur ses épaules. Après un passage par les vestiaires – genrés, donc elle peut récupérer son manteau hors de l’influence de Mason – la sino-américaine retrouve son cousin à l’extérieur. Il y a du monde dans la rue, alors la façon la plus simple de passer inaperçue, c’est de tranquillement marcher, comme s’il la raccompagnait à son domicile.

- J’ai besoin que tu me dis ce que tu me veux. Tu as… tu as pris le risque de ne pas me dénoncer quand tu m’as arrêtée en pleine manifestation, pourquoi ? Me dis pas que c’est pour la famille, anticipe-t-elle sans lui laisser le temps de parler, j’ai vu comment tu as traité ta famille jusqu’à maintenant. Et…, Mei-Lin se mord la lèvre mais consent dans un soupir, je te suis reconnaissante… de ce que tu as fait pour moi… mais… je ne peux pas te pardonner. Tu vois ? Si tu cherches la rédemption, je suis pas la bonne personne.


Unfuck the world
I wanna tear it all down ♪ I wanna break some shit ♫ Want you to come right now ? So I can bite your kiss ♫ I'll open up my mouth ♪ So you can read my lips ♫ Want you to come right now ? So I can bite your kiss ♪
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Every Soul longs to fill the Void... | Mei-Lin   
Revenir en haut Aller en bas  
- Every Soul longs to fill the Void... | Mei-Lin -
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: 
L'état de Washington
 :: QG de New Eden :: District 4
-
Sauter vers: