The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

A long time ago in a galaxy not far far away
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Clarke Monroe
Clarke Monroe
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Reign of Venus
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 718
Sujet: A long time ago in a galaxy not far far away   Sam 6 Fév 2021 - 18:30
Portland, 2011.

La boule blanche percute d’un coup sec la noire qui, après deux bandes, termine sa course dans la poche opposée. Alors que son adversaire pousse un juron découragé et justifie la victoire de la brune par un coup de chance insolent, cette dernière se contente de lever un majeur dans sa direction, sourire aux lèvres. Le reste de la bande, exclusivement composé d’hommes ne retient pas des rires moqueurs à l’encontre d’un perdant à la langue trop pendue et certain il y a encore quinze minutes de pouvoir la coucher en quelques coups bien placés. “J’veux ma revanche!” La vingtenaire hausse une épaule, petite grimace amusée sur le visage. “Si tu aimes tant que ça la défaite… rendez-vous dans deux parties!” Quelques rires supplémentaires et elle repose la queue pour les prochains joueurs. “Oublie pas ma bière!” Et elle se détourne pour prendre la direction des toilettes.

Plus légère et rafraîchie, elle retourne rapidement dans la salle principale, portée par la musique un peu rock de l’endroit. Ce n’est pas la première fois que Clarke vient retrouver cette bande joyeux lurons à Portland et cette interlude dans son quotidien lui fait le plus grand bien. Le dernier déjeuner avec son père la semaine précédente lui a légèrement plombé le moral. Ils ne se voient quasiment plus maintenant. Un simple rendez-vous mensuel dans le même restaurant pour prétendre qu’un lien père-fille existe encore. Ce n’est pas tant la loque qu’il est devenue qui la fait cogiter mais plutôt son rappel peu subtil sur ses possibles problèmes de santé. Deux ans que sa mère était morte d’un Alzheimer précoce et son père lui avait gentiment rappelé le taux élevé - cinquante pourcent - qu’elle avait de le développer. Elle avait coupé court, affirmant qu’elle ne voulait pas savoir. Il lui restait encore quelques belles années devant elle et la dernière chose que la mécano souhaitait était les passer avec cette épée de Damoclès au-dessus de la tête, à compter à rebours le temps qu’il faudrait à ses souvenirs pour se désagréger.
Elle avait donc pris la poudre d’escampette, profitant d’une petite semaine de battement avant de retourner sur Seattle et de reprendre le travail.

Cherchant des yeux son débiteur, Clarke le repère au bar, en train de faire le beau devant une jolie brune que la jeune femme a repéré plus tôt. Seule depuis un moment et visiblement désireuse de le rester, un air taciturne sur le visage. Totalement son genre en somme. Se rapprochant de son ami, elle passe une main autour de ses épaules. “Et ma bière?” Sourire provocateur sur les lèvres, il soupire et fait signe à la barmaid de la resservir. “Sur ma note.” Lâchant un léger rire discret, elle jette un regard à la solitaire avant de revenir sur son pote. “Fous-lui la paix t’es pas son genre.” Et attrapant la bière que la serveuse lui ramène, elle trinque avec son ami. “Qu’est-ce que t’en sais?” Avant qu’il puisse prendre la fille à témoin, Clarke le repousse gentiment. “Personne n’aime les perdants allez dégage..” La pique est gentille mais bien que gentil elle le sait parfois un peu lourd. “Va préparer ta pseudo revanche, je compte pas payer mes boissons ce soir.” Ce dernier mime une flèche en plein coeur mais rebrousse chemin pour rejoindre la bande. Se tournant à nouveau vers la brunette, elle ne peut nier qu’elle est encore plus craquante de près. Mais toujours aussi taciturne. “Désolée, il est un peu lourd mais il est pas méchant.” Et louchant sur la boisson que la mystérieuse inconnue est en train de boire, elle hésite un instant à rejoindre ses amis avant de repenser aux raisons de sa présence dans cette ville et du fait qu’elle ne vivrait qu’une fois. “Tu bois autre chose? On le mettra sur sa note.”


Spoiler:
 


You don't know me well enough to label me, sick, or even disturbed when you break it down I'm just two girls : trying to blend, trying to vibe, trying to live just one life.
Revenir en haut Aller en bas  
Erin J. Bennett
Erin J. Bennett
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 382
Sujet: Re: A long time ago in a galaxy not far far away   Sam 6 Fév 2021 - 20:49
Bon sang ce que les soirées peuvent parfois être longues quand on a absolument rien d'autre à faire que tourner en rond chez soi. Peut-être que si j'avais eu d'autres amis que Naya, les choses auraient été différentes. Le problème c'est que je suis vraiment pas du genre à être sociable. Alors pour être entourée par beaucoup de monde, franchement faudrait vraiment que je me force. Et j'en ai pas envie.

C'est la raison pour laquelle, après avoir erré dans mon appartement pendant quelques heures pour prendre ma douche et me préparer un minimum, j'ai décidé de faire ce que je fais de temps à autre pour passer le temps : aller boire une bière seule dans le bar en bas de la rue. Passant une dernière fois devant le miroir qui se trouve dans l'entrée de l'appartement, je finis par hausser les épaules d'un air désinvolte face à mon reflet. Les yeux légèrement maquillés, les cheveux bouclés, de toute manière ce n'est pas comme si j'allais là-bas pour faire des rencontres.

J'enfile donc mon blouson de cuir rapidement, glisse mes mains dans mes cheveux pour les dégager de mon dos et les libérer de ma veste avant de choper clés et portefeuille en quittant mon appartement. Lorsque je suis à l'extérieur, je glisse mes mains dans les poches de mon jeans effilé par endroits – c'est fait exprès, c'est pas de l'usure – et lève le nez pour observer un instant le ciel. C'est pas comme si je risquais de voir les étoiles avec les lumières de la ville, mais bon. Au moins, il a l'air dégagé puisque la lune brille bien haut.

Il ne fait pas vraiment froid vu qu'on approche lentement de la fin du printemps. L'été ne va pas tarder à pointer le bout de son nez et les journées se feront bien plus longues. Enfin, rien de bien neuf quoi. Bref.

Sortant une seule main de ma poche, je pousse la porte du bar et immédiatement la musique qui s'échappe du bâtiment vient percuter mes oreilles. Rapidement, j'observe l'intérieur de part en part, remarquant bien vite que c'est plutôt rempli ce soir, avant d'aller instinctivement retrouver ma place habituelle : un tabouret au bar, juste au coin du mur pour pouvoir m'y adosser si jamais l'envie me prend de le faire.

Rapidement, la barmaid s'approche de moi et me dépose une bière en m'adressant sourire et clin d’œil. Salut Erin, toujours fidèle au poste? Elle ricane un peu, pas méchamment cependant, et je hausse les épaules en la remerciant d'un rapide signe de tête. Que veux-tu, on change pas une équipe qui gagne.

Le temps passe et je dois dire que je ne fais pas grand chose à part profiter de la musique en discutant de temps en temps avec Laurel – la serveuse – ou en jouant sur mon téléphone pour que les minutes défilent plus vite. Ce n'est qu'au bout d'un moment que je sens le coude de la jeune femme – qui en soit n'est pas vraiment mon amie, juste une connaissance puisqu'on se voit uniquement ici et qu'on ne sait rien l'une sur l'autre – heurter mon bras avant qu'elle ne me désigne un type de la tête. Vingt dollars qu'il va t'aborder lui, qu'elle me dit en ricanant encore une fois avant de reprendre le travail. Je soupire, lève les yeux au ciel et... constate en peu de temps que ça ne rate pas.

Franchement ? Ce type c'est vraiment pas mon genre. Il a pas l'air méchant, mais bien trop lourd, sûr de lui et bavard. Le laissant faire son monologue, je me contente de boire ma bière en le l'écoutant que d'une oreille. Puis, au bout d'un moment, une jeune femme brune vient s'accrocher à lui. Apparemment ils se connaissent bien puisqu'ils passent un temps à discuter. Jetant un coup d’œil au duo, je croise le regard de l'inconnue et le soutient sans broncher. Même si elle n'avait pas besoin de me défendre, ça reste appréciable qu'elle m'ait débarrassée de lui.

Ma seule réponse à ses excuses concernant son ami – je suppose – est un haussement d'épaule assez détaché avant que je ne hausse un sourcil surpris lorsqu'elle me propose à boire. Je vais avoir droit à la version 2.0 du type d'à l'instant ? Bon, par contre, elle est déjà plus dans le style qui me plaît. Alors je regarde rapidement ma bouteille de bière qui est quasiment vide. Ma foi, pourquoi pas. Et puis, si c'est l'autre qui paie. Pourquoi pas. Je finis par tiquer que je devrais peut-être faire un effort. Histoire d'être polie quand même. Erin, que je lui dis sans pour autant me montrer chaleureuse tout en lui tendant la main pour me présenter.

Je fais signe à Laurel de venir vers nous et décide de me commander un cocktail, histoire de changer de ma bière. Je ne bois pas beaucoup, mais je peux bien faire un effort de temps à autre. Tu bois quoi?, que je demande à la jeune femme à côté de moi en posant mon regard sur elle.



Spoiler:
 


Time goes by, but anger still remains

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas  
Clarke Monroe
Clarke Monroe
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Reign of Venus
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 718
Sujet: Re: A long time ago in a galaxy not far far away   Sam 6 Fév 2021 - 21:41
Pourquoi pas était toujours une meilleure réponse qu’un non définitif, c’est en tout cas ce que se dit la mécano alors qu’un prénom franchit la barrière des lèvres de la jeune femme et qu’une main se tend vers elle. Clairement, ce n’était pas un refus catégorique. La brune ne respirait certes pas la bonne humeur et ne montrait guère d’enthousiasme mais c’était toujours mieux que rien. Attrapant doucement la main elle lui serre lentement, plantant ses prunelles dans les siennes. La vingtenaire n’avait jamais été très douée pour retenir les prénoms alors elle fait danser plusieurs fois les syllabes dans sa tête comme pour les imprimer. “Clarke.” Un sourire se peint sur ses lèvres et elle relâche sa prise, jetant un coup d'œil à la serveuse qui revient vers elles.
L’option de rejoindre ses amis est encore abordable mais leur jetant un rapide regard alors qu’ils se la jouent ados retardés en lui adressant des signes puériles et un brin vulgaires, elle se contente, à nouveau, de lever son majeur dans leur direction, profitant que la belle a les yeux posés sur la barmaid pour prendre commande. Non. Erin semblait définitivement une option plus intéressante. Et puis de toutes les personnes présentes ce soir c’était sur elle que son regard, à plusieurs reprises au cours de la soirée, s’était posé.

Et alors qu’elle lui retourne la question, la mécano lève la bière qu’elle a en main et l’agite quelques secondes. “Je suis déjà servie. Pari gagné et ego masculin brisé. Comme on dit, d’une pierre deux coups.” Elle finit d’ailleurs par rapprocher un tabouret et prend place aux côtés de la jeune femme, tournant ainsi le dos en partie à ses acolytes. Buvant une gorgée de sa bière, elle la repose sur le bar, réfléchissant quelques secondes avant de se dire qu’elle ne perdait rien à se lâcher un peu ce soir. Elle ne conduisait pas, ne travaillait pas demain, avait une ribambelle de potes un peu cons pour la surveiller - quoi qu’elle n’ait pas vraiment besoin qu’on la défende - et une jolie fille pour lui tenir compagnie. Et puis elle se le répétait en boucle depuis quinze jours maintenant…”Oh et puis merde on ne vit qu’une fois. Hum…” La mécanicienne jette un coup d'œil rapide aux différentes bouteilles derrière le bar. Elle avait toujours été plus team bière et whisky mais cette interlude pouvait aisément être classifié en hors série. Nouvelle ville, nouvelles expériences. “Tu sais quoi? Surprend-moi!” Se passant une main dans les cheveux elle cède ce choix à Erin, trouvant l’inconnu bien plus attractif que ses habitudes ce soir.

Jusque là absorbée par son joli minois et surtout ses yeux, son propre regard dérive sur son cou où elle aperçoit quelques lignes encrées dépassant de sa veste en cuir. Au moins elle ne la rebutera pas avec les siens. L’année deux-mille-onze n’était toujours pas celle de l’ouverture d’esprit pour certains. “Alors… Erin…” Elle teste son nom juste pour entendre sa résonance dans sa bouche, buvant une autre gorgée de bière en attendant que sa commande mystère arrive. “Je vais être honnête, je suis pas très douée pour briser la glace avec les gens. J’te propose donc de se débarrasser du superflu tout de suite. Vingt-trois ans, mécanicienne, Seattle, bleu, hamburger, hommes et femmes et accroc aux tatouages.” Autant aller droit au but non? Au moins, elle saurait tout de suite si elle s’était trompée de ‘’cible’’ et pourrait prendre le cours de sa soirée si Erin s’avérait être témoins de Jéhovah, catholique pure et dure ou hétérosexuelle assumée. Non pas qu’elle n’aimait pas les défis mais étrangement, elle sentait que la jeune femme allait en être un sans rajouter d’autres obstacles. Tant mieux, c’était toujours plus excitant ainsi.


You don't know me well enough to label me, sick, or even disturbed when you break it down I'm just two girls : trying to blend, trying to vibe, trying to live just one life.
Revenir en haut Aller en bas  
Erin J. Bennett
Erin J. Bennett
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 382
Sujet: Re: A long time ago in a galaxy not far far away   Sam 6 Fév 2021 - 22:58
Clarke. J'essaie de garder ce prénom en mémoire, bien que je ne doute pas de ma capacité à m'en souvenir. J'ai une très bonne mémoire, et ce pour absolument tout. Ce qui n'est pas toujours un avantage d'ailleurs. Mais bon, on fait avec. C'est pas non plus une malédiction, faut pas abuser.

Décidant de jouer le jeu – puisque de toute manière je n'ai pas à conduire puisque j'habite à quelques pas à peine de ce bar – je rappelle Laurel pour lui commander un cocktail de sa création. En général, je suis jamais déçue. Elle sait trouver le bon équilibre entre sucre et alcool, de manière à rendre la chose plus agréable.

Et lorsque je demande à la brune ce qu'elle souhaite boire, la voilà qui agite sa bière – pleine – devant moi en m'annonçant que c'était le prix remporté en même temps que sa victoire. J'en déduis rapidement que c'est face à l'homme qui était là tout à l'heure qu'elle a gagné. Alors je me contente de hausser les épaules pour lui montrer que ça me va comme solution.

Sauf qu'il ne faut pas si longtemps que ça pour qu'elle décide de changer d'avis. Haussant un sourcil, j'ai du mal à réprimer un très léger sourire éphémère au coin de mes lèvres causé par ma surprise. « On ne vit qu'une fois ». Elle a pas tort. Je hoche la tête lorsqu'elle me propose de la surprendre et je fais signe à la barmaid pour la refaire venir vers nous. Un cocktail pour elle aussi. Elle veut une surprise. Je fais que répéter ses propres mots, donc en soit je n'invente rien. Même si ça me fait bizarre de parler pour cette inconnue.

Patientant que la serveuse nous apporte nos consommations, j'observe encore un peu les alentours avant de laisser mon regard s’attarder sur la brune à mes côtés. Je la détaille un instant alors qu'elle prononce mon prénom. Relevant les yeux vers les siens, j'attends de savoir ce qu'elle veut. Et autant dire que je suis vraiment surprise par ses mots. Au point que ça m'arrache un petit ricanement. C'est pas moqueur, juste que ça m'amuse. Elle a l'air aussi douée que moi pour les mondanités.

Vingt-six ans, ingénieure hydroélectrique, Lima, rouge, pâtes à la carbonara, hommes et femmes, accroc aux vieux films. Je l'imite dans sa description très synthétique de ce qu'elle est et aime. Et je trouve la technique plutôt efficace d'ailleurs. Sachant que je suis pas plus à l'aise qu'elle dans ce qui est « briser la glace » avec les gens. Vu que je ne cherche jamais à sociabiliser.

Nos cocktails arrivent enfin et je fais un rapide signe à Laurel pour lui signaler de mettre ça sur ma note. Parce que bon, j'ai tout de même une conscience et je me vois mal faire payer un homme que je ne connais pas. Surtout après qu'il ait proposé plusieurs fois de m'offrir un verre en me faisant du rentre dedans tout à l'heure.

Poussant son verre vers Clarke, je prends le mien en main. Je sais pas si elle est du genre à faire comme tous ces autres, à trinquer en faisant tinter son verre contre celui de son vis-à-vis. J'ai jamais vraiment compris. Mais au pire je ferai l'effort de le faire histoire que ça corresponde à ce qui semble correct de faire en société. Observant rapidement nos verres, je remarque qu'on a pas la même chose. Alors je suis curieuse de savoir ce que la barmaid a prévu pour chacune de nous. Nouvelle en ville ? Ou juste de passage ? C'est les questions que j'entends souvent se poser quand on entend que quelqu'un vient d'ailleurs. D'un autre état. Alors je fais ça. Parce que c'est plus simple que d'imaginer un sujet de conversation avec une illustre inconnue.



Time goes by, but anger still remains

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas  
Clarke Monroe
Clarke Monroe
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Reign of Venus
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 718
Sujet: Re: A long time ago in a galaxy not far far away   Dim 7 Fév 2021 - 17:28
Elle pouvait donc sourire….
Il est bref, discret, mais bien là, et après avoir vu cet air taciturne qui ne semble jamais la quitter chaque fois qu’elle a relevé les yeux sur elle au cours de ce début de soirée, Clarke se dit que c’est plus que prometteur, plus que les signes envoyés à son pote quelques minutes plus tôt en tout cas. La mécanicienne ne pouvait guère la blâmer. D’ordinaire, elle était plutôt réputée pour être discrète voire secrète, la dernière lui étant régulièrement répétée par ses bons amis. Pas du genre à s’étaler sur ses problèmes ou à les montrer. Pout tout le monde, ses deux parents étaient morts dans un accident, point final. La maladie n’existait pas dans son monde, ni les risques futurs de la contracter. Elle ne voulait pas voir leur pitié dans leur regard, ni leur inquiétude chaque fois qu’elle oublierait un truc et qu’ils se poseraient des questions. Ici, à Portland, loin de ses habitudes, de son quotidien, de son oncle, elle pouvait être qui elle voulait sans se soucier des conséquences. Et c’était exactement ce dont elle avait besoin.

Écoutant la description faite par la jeune femme, elle arque un sourcil intéressé à l’évocation de sa bisexualité. Non pas qu’elle juge la partie gagnée mais c’était toujours plus plaisant et excitant de savoir qu’il existait une possibilité, même infime, de voir les choses évoluer vers quelque chose d’agréable pour les deux partis concernés. Elle ne dirait clairement pas non à un peu d’oubli entre ses bras, c’était une certitude. “Et elle est intelligente…” Un léger sourire charmé se peint sur ses lèvres tandis que leur cocktail arrive et que le sien glisse devant elle. La tatouée ne tente rien quand sa comparse prend le tout sur sa note, se contentant d’un léger mouvement de tête en guise de remerciement. Elle l’avoue volontiers, un cerveau bien fait l’attirait tout autant qu’un physique. Certes, elle n’était que mécano et ce n’était pas faute à ses grands parents de lui souffler chaque fois qu’elle les voyait quel gâchis elle avait fait. Brillante scolairement, quotient intellectuel élevé, haut potentiel, elle aurait pu être tout ce qu’elle voulait et avait choisi la mécanique, autant par attrait que pour les faire chier.

Reposant sa bière, elle rapproche le cocktail, peu habituée à ces boissons de gonzesse. La couleur est certes attrayante mais ne lui donne aucun indice sur le contenu. Relevant ses yeux sur Erin, elle met la dégustation de côté. “J’ai débarqué y’a deux jours, je rentre sur Seattle dans cinq. Mois compliqué, j’avais besoin de prendre la tangente et d’oublier un peu le quotidien et ces abrutis sont plutôt doués pour ça.” Elle pointe d’un mouvement de tête sa petite bande qui est un peu bruyante, même d’ici. “La plupart du temps…” Ok, vus d’ici, ils avaient l’air un peu cons. Mais elle les aimait, elle n’y pouvait rien. Ce n’était pas dans ses habitudes d’en dire trop, surtout quand on parlait de sa personne. Mais c’était souvent plus facile avec des étrangers qu’on ne reverrait jamais.

Levant son verre, la vingtenaire finit par en boire une gorgée, se rendant compte rapidement qu’il est beaucoup plus corsé que les couleurs arc-en-ciel le laissaient supposer. “Waow… elle y va pas avec le dos d’la cuillère.” Cela dit, c’est loin d’être dégueu et elle y retourne volontiers pour une seconde gorgée avant de le reposer. “Je vais pas te demander si tu es du coin, visiblement, t’es assez habituée au lieu pour faire confiance à la barmaid, ce qui en dit long.” Il lui arrivait d’être observatrice, quand le sujet l’intéressait. “Dure journée ou ce petit air sur ton visage est ton bouclier anti connards?” Petit sourire en coin en référence à la scène précédente avec son pote. “Je m’inclus pas dedans, j’ai réussi à te faire sourire et rire une fois en moins de cinq minutes.” Ouais, elle se lance des fleurs mais on n'est jamais aussi bien servi que par soi-même non? “Dis-moi que tu n’attends personne…” Une brève grimace faussement contrariée déforme un instant ses traits mais elle ne voulait pas voir ses perspectives de soirée être réduits à néant, plus maintenant en tout cas.


You don't know me well enough to label me, sick, or even disturbed when you break it down I'm just two girls : trying to blend, trying to vibe, trying to live just one life.
Revenir en haut Aller en bas  
Erin J. Bennett
Erin J. Bennett
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 382
Sujet: Re: A long time ago in a galaxy not far far away   Dim 7 Fév 2021 - 20:49
« Et elle est intelligente ». Je hausse les épaules, me retenant de justesse de lever les yeux au ciel lorsque la brune à côté de moi fait cette remarque. Certainement parce que j'ai dit que j'étais ingénieure. Si elle savait à quel point je considère « l'intelligence » comme un concept abstrait. J'ai toujours été nulle en cours, ai redoublé deux fois au lycée, n'ai jamais trouvé le moindre intérêt à tout ce qui n'est pas utile de manière tangible au quotidien. Alors pour beaucoup, je suis loin d'être ce qu'on appelle communément une personne « intelligente ». Mais bon. Disons que j'accepte de faire un effort pour pas tout de suite la faire fuir avec mes sarcasmes.

Oui parce qu'il faut bien avouer qu'une partie de sa présentation ne m'a pas échappé. Homme et femmes, j'en ai vite déduit qu'elle parlait de sa sexualité. Raison pour laquelle j'ai dit la même chose d'ailleurs. J'espère qu'elle ne parlait pas de quelque chose d'autre, sinon on va avoir droit à un magistral quiproquo. Mais à en juger par son comportement, j'imagine qu'elle est en train de me faire la version féminine du sketch que m'a fait son ami il y a quelques minutes.

N'attendant finalement pas de voir si Clarke est du genre à trinquer ou pas avant de boire, je porte mon verre à mes lèvres et goûte le mélange alcoolisé qui se trouve à l'intérieur. Immédiatement, la brûlure de l'alcool prend mon œsophage d'assaut et je frissonne malgré moi à cause de ça. Moi qui ne suis pas une grande buveuse, je me demande bien pourquoi Laurel a choisi ça alors qu'elle connaît très bien mes habitudes.

Un rapide regard en coin vers la barmaid me permet de comprendre. Ce sourire, le geste qu'elle fait pour essayer de m'encourager, le clin d’œil qui vient ensuite. Ok, donc elle a réellement envie que je me laisse aborder par n'importe qui pour éviter de passer encore une soirée seule. Je crois que je viens beaucoup trop souvent ici, du coup.

Un soupir m'échappe et je me concentre à nouveau sur la brune à côté de moi, vu qu'elle a pris la parole. Bon, avec ma chance elle aura pris ce soupir pour elle. Ce qui n'était absolument pas le but de base. Enfin, on verra bien.

Apparemment j'ai bien deviné, car la jeune femme n'est que de passage en ville. Là depuis deux jours, encore présente pendant cinq. Je note l'information dans un coin de ma tête sans trop savoir pourquoi. Sûrement pour éviter de lui reposer la question plus tard. Avalant une nouvelle gorgée de mon cocktail, je hoche légèrement la tête aux mots de Clarke. Oui enfin là, ils ont surtout l'air d'une bande de macaques échappés d'un laboratoire. Un peu trop de lumières et ils seront intenables, à vouloir appuyer dessus. Oui alors c'est de l'humour. Mais encore une fois, pas certaine que ce soit perçu comme ça. Souvent, j'ai déjà entendu que j'étais une véritable garce parce que les gens imaginent que je dis ça pour être hautaine. Estimant que je vaux mieux que les autres. Alors que c'est bien loin d'être le cas.

Disons qu'elle fait souvent à la tête du client pour les cocktails, que je réponds en posant rapidement mon regard sur Laurel qui est occupée à travailler et recevoir bon nombre de numéros de téléphone qu'elle jette chaque fois dans la poubelle sous le bar que je vois d'ici. Quoi qu'il en soit, je reporte assez vite mon attention sur Clarke lorsqu'elle parle à nouveau. A croire qu'elle est du genre bavarde.

Je glisse une main dans mes cheveux pour les remettre derrière mon oreille – détestant les avoir devant le visage – et prends une nouvelle gorgée de ma boisson avant de répondre. Effectivement, j'habite dans la rue. Et je viens souvent. Quant à mon « air » c'est juste ma tête, que je lui réponds sans détour ni chercher à changer mon expression toujours aussi détachée et froide qu'auparavant.

Par contre elle marque un point. Contrairement à son ami, elle a réussi l'exploit de me faire rire et sourire en peu de temps. Ce qui est assez rare pour être souligné. C'est vrai que t'as réussi à faire ça, c'est franchement pas donné à tout le monde. Et moi qui m'attendais à devoir commencer à chercher un potentiel sujet de conversation si jamais la demoiselle à mes côtés décidait de vouloir encore discuter, voilà que ses mots me surprennent vraiment.

Haussant un sourcil, je l'observe et regarde sa moue apparaître puis disparaître de sur son visage. Je n'attends personne, non. Et d'ailleurs, maintenant que je me dis que je suis partie pour rester plus longtemps que prévu ici, je décide d'enfin enlever mon blouson pour le poser à côté de moi sur le petit rebord en bois qui borde la fenêtre la plus proche. Et toi ? Je dois dire que j'ai un peu de mal à savoir si c'est uniquement pour qu'on continue de parler ou si elle a autre chose en tête qu'elle dit ça. Mais dans le doute, je me contente de lui retourner la question. Même si j'ajoute tout de même quelque chose... T'essaies encore de gagner face à ton ami pour un pari ? La fille seule au bar, le premier qui arrivera à se la taper ? Voilà. Ma franchise légendaire, quoi. Aussi inadaptée que je le suis.



Time goes by, but anger still remains

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas  
Clarke Monroe
Clarke Monroe
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Reign of Venus
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 718
Sujet: Re: A long time ago in a galaxy not far far away   Dim 7 Fév 2021 - 21:59
Le verre que la tatouée s’apprête à porter de nouveau à ses lèvres stoppe sa course à mi-chemin entre le bar sur lequel il reposait et sa bouche. La remarque sur ses amis est acide et plus que piquante et un instant, Clarke reste interloquée, reposant doucement sa boisson sur le comptoir, son regard allant de la jeune femme à sa bande de couillons personnels plus loin. Wow! Elle non plus n’y allait avec le dos de la cuillère. C’était peut-être une règle tacite à l’entrée. Si vous entrez, abandonnez ici toute langue de bois et attaquez le premier, on vous offre une boisson hors de prix. Arquant un sourcil à l’intention de l’ingénieure comme pour souligner sa surprise, la vingtenaire, après de longues secondes d’un silence de plomb, étire ses lèvres dans un sourire amusé et laisse même un léger rire lui échapper. “Putain faut que je la retienne celle-là” Elle était sacrément bien envoyée et quand elle les regardait depuis son tabouret, elle pouvait clairement y voir quelques ressemblances. “Le principe d’évolution de Darwin peut aller se rhabiller.” Un nouveau rire et elle se tourne à nouveau complètement vers la jolie brune, parfaitement détendue. Elle était piquante et semblait toujours aussi inaccessible mais c’était plus plaisant qu’une midinette qui battait des cils à la moindre de ses répliques.

Jetant un coup d'œil à la barmaid, Clarke se demande un instant quelle impression elle a laissée à cette dernière pour qu’elle corse autant son cocktail et elle remercie intérieurement sa résistance à l’alcool. Des années de pratique - et elle avait commencé jeune, un peu trop - allaient enfin lui servir à quelque chose. Revenant à la principale intéressée, elle note dans un coin de sa tête que la belle habite à deux pas d’ici sans pour autant vendre la peau de l’ours avant de l’avoir…. séduit? Et levant les mains en signe de reddition quand cette dernière affirme que c’est sa tête de tous les jours, elle fait passer l’information par une nouvelle gorgée, de bière cette fois-ci. Elle avait déjà fait pire comme mélange de toute façon et ça avait au moins le mérite de couper un peu le sucre qui lui emplit le palais.

Souriant au fait qu’elle l’ait fait sourire dans une ironie assumée, la mécano se dit qu’au vu du franc parler de sa partenaire du soir, elle aurait déjà rejoint ses amis si la demoiselle se sentait ennuyée. Autre bon point pour elle à son sens. Un sourire qui s’étire un peu plus quand la vingtenaire a la confirmation que le champ est libre pour la soirée. Dans un naturel qu’elle regrette aussitôt les mots prononcés elle lâche un “Nope, je suis toute à toi” avant de fermer les yeux pour sa stupidité. Okay, niveau cliché foireux elle se posait là sérieusement. Mais sa grimace parle assez pour elle pour que Clarke juge qu’elle n’a pas à s’excuser. De toute façon, ce n’est pas son genre.
La dernière question, en revanche, la surprend, pas forcément dans le bon sens du terme. Plutôt franc du collier et peu à l’aise dans l’art de la manipulation, se voir reprocher de mauvaises intentions qu’elle n’a jamais eues ne lui plaît guère. Mais Erin ne la connaît pas et elle avoue que les circonstances de leur rencontre sont un peu hasardeuses. Encaissant le coup par une bonne gorgée de cocktail, elle repose le verre. “Je suis pas la fille la plus fine du monde mais je suis pas non plus une salope finie. Je parie des bières, pas des personnes.” Histoire de mettre les points sur les i et éviter tout quiproquo. Prenant une grande inspiration, elle se tourne complètement vers l’ingénieure, décidant de faire ce qu’elle sait faire de mieux, y aller franco. “Si tu veux l’entière vérité, je t’ai vu dès que tu es entrée dans ce bar. Je vais pas te mentir, t’es mon type. Je t’ai observé à plusieurs reprises mais comme tu ne semblais pas vraiment d’humeur à être dérangée, je n’ai rien tenté. Aborder les gens, les longues conversations, la drague, c’pas vraiment mon truc. Et puis j’ai vu Andy jouer les gros lourds et j’y ai vu une opportunité. Et désolée, mais franchement, tu gagnes au change…” Elle tente la carte de l’humour en s’envoyant des fleurs, haussant les épaules dans une petite moue de petit ange adorable. “Je veux pas t’emmerder, juste partager un moment qui pourrait être sympa. Y’a pas d’enjeux, dans cinq jours, je serai loin. Mais tu peux m’envoyer chier maintenant et je retournerai avec mes potes. Je peux encaisser un non, j’suis une grande fille.” Penchant la tête sur le côté, Clarke laisse son regard dériver vers le cou et l’épaule de la jeune femme. “Mais si c’est pas trop naze de me supporter et qu’au final, tu passes pas un moment si nul que ça comparé à ce quoi tu t’attendais, je veux savoir si t’as d’autres petits trésors du genre.” Et elle pointe le tatouage du doigt avant de reprendre une gorgée de bière.


You don't know me well enough to label me, sick, or even disturbed when you break it down I'm just two girls : trying to blend, trying to vibe, trying to live just one life.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: A long time ago in a galaxy not far far away   
Revenir en haut Aller en bas  
- A long time ago in a galaxy not far far away -
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: