The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-62%
Le deal à ne pas rater :
DODO Oreiller Grand luxe Quallofil Allerban 60×60 cm
14.99 € 39.91 €
Voir le deal

Nightmare in a damaged brain
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Amalia S. King
Amalia S. King
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Bras droit | Reign of Venus
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 555
Sujet: Nightmare in a damaged brain   Mar 2 Fév 2021 - 9:27
DAKOTA ! LEANE! Je hurle à m'en déchirer les cordes vocales. Courant à toute vitesse entre ces arbres gigantesque, me prenant les pieds à de nombreuses reprises dans ces racines dépassant du sol et me faisant chuter de temps à autres. Je peste, sentant mes coudes et mes mains me piquer au fur et à mesure que la terre pénètre dans les plaies qui s'y trouvent. Mais chaque fois je me relève, continuant de courir comme si j'avais le diable au corps.

Il fait tellement sombre que je vois à peine à un mètre devant moi, entourée par les bruits de la nature mais également par ces hurlements que je reconnaîtrais entre mille. Les voix de mes petites sœurs, réclamant mon aide et m'appelant de toutes leurs forces. Mais je ne suis pas capable de les trouver.

Je ne sais pas depuis combien de temps je cours, mais j'ai l'impression de tourner en rond. Jusqu'à ce que je finisse par apercevoir de la lumière plus loin. Alors je redouble d'efforts, force sur mes jambes qui me supplient pourtant de m'arrêter. Et j'arrive enfin face à ce chalet dans lequel j'ai grandi. Les voix de mes cadettes proviennent de cet endroit, mais je ne les entends plus. En pénétrant dans la maison, je me fige. Du sang, partout. Au sol, sur les murs, et en baissant mon regard sur moi j'en suis couverte également. Mes habits, mes mains, mes bras.

Je continue d'avancer et là... Leurs corps, inanimés et couverts d'hémoglobine, gisant juste devant moi. Mes jambes se dérobent sous mon poids devenu trop important pour qu'elles le supportent, je m'effondre sur le sol à leurs côtés. Un nouveau hurlement déchirant s'échappe de ma gorge alors que mes larmes semblent impossible à arrêter. J'ai si mal. Tout est de ma faute.


Profondément endormie, prise au piège de ce cauchemar plus que récurrent, je m'agite dans le lit sans pouvoir m'en empêcher et ne m'en rendant même pas compte. Et le pire dans tout ça, c'est que je me mets à sangloter. Comme je le fais dans ce rêve horrible qui me hante depuis des années presque chaque nuit. C'est la raison pour laquelle je ne dors que peu en temps normal, préférant de courtes siestes à un véritable endormissement. Mais cette fois, j'ai été forcée de laisser la garde nocturne aux autres, pour tenter de me reposer. Pas sûre que ce soit très efficace.

Non... Pardon... Ça aurait dû être moi..., que je souffle d'une voix endormie entre deux sanglots. J'arrive pas à me calmer, simplement parce que j'ai beaucoup de mal à me rendre compte que c'est qu'un rêve. Je suis bien trop concentrée sur ces démons qui me dévorent petit à petit depuis bien trop longtemps maintenant. Est-ce qu'un jour j'arriverai à accepter que je ne suis pas responsable de tout ce qui a pu se passer ? De la mort de mes deux petites sœurs ? J'en doute profondément.

En tout cas, ce qui est sûr c'est que je ne me rends pas compte que je dois certainement déranger Alba qui dort à mes côtés. En toute franchise, je crois que je n'aurais même pas remarqué si elle était partie, tellement mon sommeil est profond et relativement douloureux cette fois.



Imitation Game
Parfois, ce sont ceux à qui on ne pense jamais qui font les choses auxquelles personne n'aurait pensé.
Revenir en haut Aller en bas  
Alba K. Rose
Alba K. Rose
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Reign of Venus
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 103
Sujet: Re: Nightmare in a damaged brain   Sam 6 Fév 2021 - 10:35

« Bordel… Qu’est-ce que ? » Une voix me réveille brusquement. Mes paupières papillonnent longuement et je prends une profonde inspiration pour calmer le rythme effréné des battements de mon cœur. Ai-je fait un mauvais rêve ? Je mets un peu de temps à comprendre qu’il ne s’agit pas de moi. A côté de moi, Amalia semble s’agiter dans son sommeil. Cela fait déjà un moment que nous dormons ensemble à présent. Et si la plupart du temps, c’est vraiment agréable de la sentir près de moi, de pouvoir me perdre dans ses bras ; cette nuit a l’air d’être particulièrement mouvementé pour elle. Elle marmonne quelques mots à peine audibles avant de bouger encore un peu. Ce n’est pas la première fois que ça lui arrive mais je n’ai jamais osé lui en parler. Les cauchemars ça arrive…

Mais en me rallongeant, je remarque bien vite que cette fois, cela n’a pas l’air de se calmer. Amalia se met à parler, à sangloter. J’ai vraiment l’impression qu’elle est bien éveillée. Je me redresse à nouveau, frottant un peu mes yeux pour essayer de me réveiller un peu plus. J’allume finalement la lumière avant de me rapprocher d’elle. « Amalia ?! » Je l’appelle, en chuchotant, pour ne pas la brusquer. Mais cela n’a aucun effet. Elle recommence à s’agiter et je me retrouve impuissante à tout cela. J’ignore ce qu’il se passe mais elle n’a vraiment pas l’air bien.

Alors doucement, je la prends dans mes bras pour la serrer contre moi. Toujours endormie, je tente à nouveau de lui souffler quelques mots, prononçant son prénom jusqu’à ce que ses paupières s’ouvrent brusquement. « Hé… Shhht… » Ma main vient caresser sa joue et je reprends « C’est moi… Alba… » Je lui lance un regard inquiet cherchant à comprendre ce qu’il se passe « Tu as fait un cauchemar ? » Je n’ai jamais été très douée pour comprendre le malaise des autres et je ne sais pas ce que je peux dire pour la rassurer. Alors je la serre encore un peu plus contre moi. « C’est… C’est pas la première fois que ça t’arrives pas vrai ? » Peut-être que si elle m’en parle, j’arriverais à l’aider.

Je lui laisse le temps de se remettre de ses émotions, venant essuyer une larme qui coule le long de sa joue. Bordel… Je n’ai aucune idée de comment je dois me comporter. Une partie de moi aurait bien envie de grogner, de me plaindre qu’elle m’a réveillée mais étrangement c’est de l’inquiétude que je ressens à son égard en la voyant aussi mal…



★ Arsonist's Lullabye ★
When I was a child I'd sit for hours, staring into open flames. Something in it had a power, could barely tear my eyes away All you have is your fire, and the place you need to reach. Don't you ever, tame your demons, always keep them on a leash... .
Revenir en haut Aller en bas  
Amalia S. King
Amalia S. King
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Bras droit | Reign of Venus
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 555
Sujet: Re: Nightmare in a damaged brain   Sam 6 Fév 2021 - 23:00
Je me sens prise au piège. J'ai l'impression que je vais étouffer. Et le pire dans tout ça, c'est que chaque fois que ce cauchemar semble prendre fin, il reprend du début. J'arrive absolument pas à en sortir. C'est en train de me rendre folle. Au loin, pour une fois, j'ai pourtant l'impression d'entendre une voix qui m'appelle. Mais elle est si éloignée que j'arrive pas à comprendre d'où ça vient ni qui peut bien m'avoir parlé.

Soudain, je me réveille en sursaut en sentant mon corps compressé alors pourtant que dans mon rêve rien ne peut me donner cette sensation et en entendant encore et toujours cette voix qui m'appelle. Quand j'ouvre les yeux, je suis totalement perdue. Le souffle court, les yeux embués de larmes et les joues couvertes de celles-ci, je ne comprends pas ce qui vient de se passer.

Ce n'est qu'en sentant cette main sur ma joue que je percute enfin que je viens de me réveiller. Qu'on est dans sa chambre, et que c'est Alba qui me parlait tout ce temps. C'est d'ailleurs contre elle que je suis. Je bats des cils à plusieurs reprises pour essayer de reprendre contact avec la réalité, tentant en même temps de calmer le rythme effréné de ma respiration. C'est pas simple, mais quand ma petite amie – ça me fait toujours aussi bizarre de dire ça d'elle – me serre davantage contre elle j'ai l'impression de m'apaiser.

Fermant les yeux, je viens enfouir mon visage dans son cou en hochant la tête en guise de réponse à sa question. Oui... Et ce cauchemar est certainement le pire de tous. Celui qui me hante depuis des années maintenant et dont je ne me débarrasserai certainement jamais. Parce que toute la culpabilité que je ressens se matérialise dans mes rêves. Et je n'arrêterai jamais de m'en vouloir pour leurs morts.

Je... Non c'est pas la première fois... Je vais pas lui mentir, de toute façon ça servirait à rien. Et je suis vraiment pas en état d'inventer un truc crédible là tout de suite. Rajoutez à ça le fait que je n'ai pas envie de lui cacher des choses. Pas à elle. Plus à elle.

Je soupire un peu et me serre encore un peu contre elle en me mordant les lèvres. J'ai envie de lui raconter. Mais je sais pas si j'en ai la force. Je risque d'avoir besoin d'être poussée un peu. Pourtant je tente de faire un pas en avant, pour lui laisser l'occasion de creuser. C'est toujours le même... Encore et encore... Je les cherche et... quand je les trouve c'est... Ma voix se brise dans un nouveau sanglot. Parce que les images me reviennent en mémoire. Et c'est toujours aussi dur.



Imitation Game
Parfois, ce sont ceux à qui on ne pense jamais qui font les choses auxquelles personne n'aurait pensé.
Revenir en haut Aller en bas  
Alba K. Rose
Alba K. Rose
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Reign of Venus
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 103
Sujet: Re: Nightmare in a damaged brain   Dim 7 Fév 2021 - 16:41

Amalia a l’air complètement terrifiée lorsqu’elle finit par se réveiller. Je fais de mon mieux pour la calmer mais ce n’est pas simple pour moi… Je n’ai jamais vraiment fait attention à quelqu’un avant elle. Je n’ai jamais pris le temps de m’inquiéter de qui que ce soit, depuis des années. Et même avant, je n’ai jamais été quelqu’un de très empathique, ayant même tendance à moquer les plus sensibles… Ne rien laisser paraître, ne rien montrer, ne pas se laisser submerger par ses émotions, je l’ai appris dès mon plus jeune âge ; quand je tenais tête à ce connard qui se disait être mon père. Avec les années, j’étais la seule à le remettre à sa place quand il s’en prenait à ma mère et je restais de marbre quand je me prenais ses gifles. Ça l’insupportait de ne pas me voir craquer… Et moi, je prenais un malin plaisir à le voir s’agacer. Ce n’était sûrement pas le truc le plus intelligent à faire, heureusement pour moi, ça n’est jamais été trop loin…

Tout ça, je n’en ai jamais parlé aux filles ici. Je ne vois pas en quoi ça changerait quelque chose. Elles savent toutes que je ne suis pas spécialement la nana la plus sympa du groupe, je peux être une véritable emmerdeuse et la plupart me voient comme ça. Je compatis rarement à la douleur des autres, je ne m’apitoie pas sur leur sort… Alors me retrouver ainsi aux côtés d’Amalia qui semble complètement dévastée, je me sens complètement perdue. Je pourrais la laisser se débrouiller, la laisser pleurer, l’engueuler même parce que généralement ça me gave quand les filles du groupe se mettent à chialer. Mais, cette fois, je ne peux pas rester là sans rien faire. La blonde a pris une place trop importante à mes yeux et j’ai envie de l’aider. Mais comment ? « Hé… Ça va aller d’accord. » Je souffle les premiers mots qui me viennent en tête, tentant de me rappeler comment ma mère faisait pour consoler mes petites sœurs. Mais les souvenirs de cette époque sont bien trop flous pour que j’y parvienne.

Invitant finalement Amalia à s’asseoir, je me place finalement dans son dos puis je viens l’enlacer tendrement. « Viens là. » Dis-je en un murmure avant de venir embrasser son épaule. Je resserre légèrement mon étreinte, caressant sa peau du bout de mon pouce. Voyant qu’elle n’a pas l’air de se sentir mieux, qu’elle sanglote toujours. Je lui demande doucement « Calme toi, on en parlera après… » Je crois que je n’ai jamais fait preuve d’autant de douceur depuis longtemps. Mais je sens que c’est ce dont elle a besoin. Puis après de longues minutes, lorsque je sens qu’elle est plus apaisée, je viens poser mon menton sur son épaule avant de lui poser quelques questions à propose de ce cauchemar qu’elle dit faire souvent. « Qui est-ce que tu cherches ? Qu’est-ce que… Qu’est-ce qu’il se passe après ? » J’ignore ce qui peut la mettre dans un état pareil, ce qui la hante autant… Mais j’ai envie de savoir… Pour pouvoir l’aider.



★ Arsonist's Lullabye ★
When I was a child I'd sit for hours, staring into open flames. Something in it had a power, could barely tear my eyes away All you have is your fire, and the place you need to reach. Don't you ever, tame your demons, always keep them on a leash... .
Revenir en haut Aller en bas  
Amalia S. King
Amalia S. King
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Bras droit | Reign of Venus
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 555
Sujet: Re: Nightmare in a damaged brain   Dim 7 Fév 2021 - 20:45
Putain ça me fait vraiment chier que Alba ait assisté à tout ça. De l'avoir réveillée à cause de mon cauchemar, d'être dans un tel état face à elle. Alors ouais, certes, elle m'a connue à l'époque quand j'ai été mise à la porte à cause de la dépression dans laquelle j'étais et qui m'empêchait de bosser d'une quelconque manière. Mais je crois qu'elle a jamais su quelles étaient les raisons de cette phase émotionnelle.

Le pire dans tout ça c'est que j'ai un mal de chien à réussir à me calmer. En général, quand ce cauchemar arrive, je suis seule. Donc j'ai tout le temps qu'il faut pour extérioriser ma peine sans avoir besoin de donner des explications à qui que ce soit. Mais est-ce que j'ai envie d'envoyer Alba sur les roses ? Absolument pas. Le truc c'est que j'ai rien envie de lui cacher. J'en ai plus envie, en fait. Parce que... Bah parce que je l'aime quoi. Donc je veux pas avoir de secrets pour elle. Normal, non ?

L'étreinte offerte par la métisse ainsi que la douceur de sa voix – qui contraste pas mal avec ce qu'elle a l'habitude de montrer en général face aux autres – me permet pourtant de me calmer un peu. Mon souffle est encore saccadé et les larmes ne sont pas loin, mais je suis au moins capable de me détacher d'elle le temps de m'asseoir comme elle m'invite à le faire.

Se plaçant dans mon dos, elle m'attire à nouveau contre elle et m'entoure de ses bras tout en posant son menton sur mon épaule. Je ferme les yeux à ce contact, laissant ma tête se poser contre la sienne. Mes mains viennent se poser sur ses avant-bras et je les serre légèrement contre moi, comme pour m'assurer que c'est bien réel.

Ce n'est qu'après de longues minutes de silence qui m'ont permis de redescendre un petit peu en pression que la voix de celle que j'aime revient à mes oreilles. Je suis encore contre elle, caressant légèrement sa peau du bout de mes doigts comme pour réussir à me concentrer sur autre chose.

Je prends une grande inspiration, n'étant pas encore tout à fait sûre que je ne risque pas de craquer encore une fois en abordant le sujet. S'il y a bien un truc sensible chez moi, c'est bien ce qui est arrivé à mes sœurs. Après avoir rassemblé tout le courage que je peux avoir, je souffle longuement pour me concentrer sur le fait de ne pas pleurer à nouveau. Je...

Non, pas comme ça. Je me défais – à contrecœur – de son étreinte et me tourne pour pouvoir lui faire face et la regarder dans les yeux. Ce que je vais lui raconter est trop important pour ça. Je cherche mes petites sœurs... Des jumelles. Leane et Dakota. C'est... Je les ai élevées quasiment toute seule. On avait une dizaine d'années d'écart, elles et moi. Est-ce que c'est le moment de parler des circonstances qui m'ont poussée à devoir les élever ? Non, je ne pense pas. A moins qu'elle me le demande. Elles sont mortes. A cause de moi. Et c'est ça que je vois dans mon rêve... Je... J'ai pas été capable de les protéger, Alba...

Les larmes menacent à nouveau de couler et je fais de mon mieux pour les retenir. Mais c'est vraiment dur.



Imitation Game
Parfois, ce sont ceux à qui on ne pense jamais qui font les choses auxquelles personne n'aurait pensé.
Revenir en haut Aller en bas  
Alba K. Rose
Alba K. Rose
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Reign of Venus
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 103
Sujet: Re: Nightmare in a damaged brain   Mer 17 Mar 2021 - 22:12

Je me surprends à autant de calme et de tendresse. Ce n’est clairement pas dans mes habitudes… Mais depuis quelques temps, il semblerait que la donne ait changé. Avec Amalia, je découvre une facette insoupçonnée de mon être, je découvre jour après ce que cela fait d’aimer… Parce que cette nana, ouais, je l’aime sincèrement. Je ne pensais pas que ça m’arriverait un jour, ça m’est tombée dessus et j’ai encore du mal à savoir comment me comporter parfois. C’est sûrement pour ça que j’avais tout le temps envie de l’étriper avant que nous nous comprenions. Mais vraiment, je ne regrette rien… Je prends simplement sur moi pour ne pas faire de maladresse.

Est-ce que je l’aurais écoutée si nous n’avions pas été aussi proches ? Non, bien sûr. Et de toute façon, elle ne se serait pas confiée. Mais maintenant qu’elle fait partie de ma vie, que j’ai ce besoin insatiable d’être avec elle, de la sentir près de moi, je ne peux pas me fermer à ce qu’elle ressent, à ses craintes, ses peurs, ses démons…

Ce n’est qu’après plusieurs longues minutes de silence qu’elle finit par se tourner vers moi. Je remarque ses yeux rougis par les larmes, ses joues humides… Un visage que je peine à reconnaître tant il est triste. Mon cœur se serre sans que je ne puisse contrôler quoi que ce soit, et ça me fout une trouille énorme parce que c’est la première fois que je ressens autant de peine, que quelque chose me touche autant… Du moins depuis que ce monde merdique nous ait tombé sur la gueule sans que nous puissions y faire grand-chose.

Voyant qu’elle hésite, j’attrape doucement ses mains. Je les serre doucement avant de plonger mon regard dans le sien. Je la laisse parler, l’encourageant silencieusement du regard pour lui montrer que je l’écoute. La voir aussi vulnérable, inconsolable, ça me fout un coup, vraiment. Avant, il était rare que nous parlions de nos vies d’avant, tout comme de nos familles… De toute façon, me concernant, j’ai tiré un trait sur eux dès que je me suis tirée de Chicago. Mais je réalise que pour Amalia, c’était important… Je réalise à quel point elle semblait être proches de ses sœurs, et je me sens presque stupide parce que j’ai du mal à comprendre pourquoi elle est dans un état pareil pour « ça ». Oh bien évidemment, je me retiens bien de lui dire… Parce que c’est elle…

Quand elle se remet brusquement à pleurer, je ne sais pas quoi faire. Je me contente de la serrer contre moi, de lui souffler quelques mots pour l’aider à se calmer. Pour le reste… Je n’ai aucune idée de ce que je peux lui dire. J’aimerais l’aider à aller mieux mais je n’ai jamais été douée pour l’empathie alors c’est vraiment compliqué pour moi. Néanmoins quand je sens qu’elle commence à se calmer, je finis par prendre une profonde inspiration avant de lui souffler « Ama… Tu… Tu as l’air d’avoir été la grande sœur parfaite… J’sais pas ce que ça fait d’être aussi proche de sa famille… Mais tu as fait beaucoup pour elle, j’en suis sûre. C’est pas de ta faute… » Je ne suis pas convaincue qu’elle m’écoute… Cependant, je réalise à quel point elle a été présente pour ses sœurs… Et forcément, les souvenirs de ma propre histoire me reviennent brusquement. Des choses dont je ne parle jamais, de ce passé oublié depuis tant d’années… « Tu sais moi… Je me suis barrée de chez moi sans me soucier de mes petites sœurs ou petits frères. Je les ai laissées avec un père qui tabassait sa femme… Une mère incapable de s’occuper correctement de ses gamins… J’étais une grande sœur horrible… Mais toi… Je suis sûre que tu as fait tout ton possible Amalia… Ce qui est arrivé c’est… » Je me crispe légèrement sans vraiment comprendre pourquoi, faisant fi de ce sentiment étrange de culpabilité qui m’envahie subitement. « Je suis désolée pour elles… Qu’est-ce… Qu’est ce qui s’est passé ? »



★ Arsonist's Lullabye ★
When I was a child I'd sit for hours, staring into open flames. Something in it had a power, could barely tear my eyes away All you have is your fire, and the place you need to reach. Don't you ever, tame your demons, always keep them on a leash... .
Revenir en haut Aller en bas  
Amalia S. King
Amalia S. King
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Bras droit | Reign of Venus
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 555
Sujet: Re: Nightmare in a damaged brain   Jeu 18 Mar 2021 - 9:06
Est-ce que je parviendrai un jour à réellement faire le deuil de mes deux petites sœurs ? A accepter leur mort, et peut-être arrêter de me sentir coupable ? Je n'en sais rien. Et c'est bien ça le problème. Car en attendant, ça continue de me hanter chaque fois que je ferme les yeux. Peut-être aussi que le fait de ne jamais avoir parlé de ça à personne est à prendre en compte. D'avoir toujours gardé pour moi seule les conditions dans lesquelles Dakota et Leane ont trouvé la mort.

J'ai horreur de pleurer. De me montrer si faible et vulnérable. En temps normal, j'aurais certainement cherché à me faire mal simplement pour faire passer ça et me concentrer sur autre chose. Mais là, avec Alba à mes côtés, je n'arrive pas à faire semblant. A ravaler cette peine qui me dévore et a déjà bien failli me pousser à commettre l'irréparable.

Elle tente de me rassurer, j'en ai bien conscience. Mais c'est plus fort que moi, je n'arrive pas à me dire qu'elle a raison. Oui, j'ai fait tout ce qui était en mon pouvoir pour être une bonne grande sœur. Essayer d'être un exemple, mettant ma propre vie entre parenthèses pour me consacrer à leur éducation et leur bien-être. Mais de là à dire que j'étais parfaite ? Si je l'avais été, alors les jumelles seraient encore là. Et peut-être, dans le fond, que nous ne nous serions jamais rencontrées, Alba et moi.

Rien que de penser à ça, mon cœur se serre. Parce qu'aujourd'hui, j'ai pleinement conscience des sentiments que j'ai pour elle. Je l'aime, comme je n'ai jamais aimé personne. Je la désire et me sens désirée en retour. Je refuse de faire une croix là-dessus.

Je m'attendais pas à ce qu'elle commence à se livrer par contre. Et la surprise permet au moins de stopper ces larmes casse-couilles qui continuaient encore de rouler sur mes joues. J'observe ma petite amie, sans l'interrompre, alors qu'elle me parle de son passé. J'étais une grande sœur horrible. Bizarrement, j'arrive à l'imaginer mais pas à lui en vouloir pour autant. Alors, silencieuse, je me contente de revenir contre elle et de nicher mon visage au creux de son cou, embrassant délicatement la fine peau de sa gorge.

C'est bien que je sois là finalement. Parce qu'au moins, j'ai pas besoin de devoir affronter son regard pendant que les mots sortent seuls de ma bouche, et que je me livre pleinement pour la première fois. Ma mère est morte en mettant les jumelles au monde. Mon père a été dévasté, est tombé dans une grave dépression et n'arrivait pas vraiment à s'occuper de nous. Oh, j'ai voulu les détester de m'avoir arraché ma mère. Mais... J'arrivais pas à m'y résoudre. Au fond de moi, j'avais conscience que si je ne faisais rien, alors elles allaient mourir elles aussi. Car mon père refusait de les regarder. Je marque une petite pause, ma voix restant tellement monocorde qu'on dirait que je raconte l'histoire de quelqu'un d'autre.

Et puis un jour, je suis partie en forêt essayer de voir où était mon père. C'est là que je l'ai trouvé. Il s'était suicidé, sans même laisser une lettre ni rien. J'avais pas le choix... Fallait que j'assure pour elles deux. Je sais, tout ça n'a rien à voir avec mes rêves ou la façon dont mes cadettes ont disparu. Mais j'y viens. Faut juste croire que j'avais besoin de sortir tout ça aussi. Comme pour expliquer qui je suis au fond. Que Alba me connaisse vraiment. Plus que quiconque.

Peu de temps après que les morts aient commencé à se relever, des pillards sont venus nous attaquer. On était restées au chalet dans lequel on habitait. Pendant qu'on essayait de prendre la fuite, on s'est fait tirer dessus. Et Dakota a pris une balle. Elle a perdu la vie dans les bras de sa sœur, en se noyant dans son propre sang... Et quelques années plus tard, on faisait partie d'un groupe. Une horde nous est tombée dessus. Leane voulait rester se battre même si je lui ordonnais de fuir. Elle a été mordue. Et j'ai dû la tuer avant qu'il soit trop tard.

Je ferme les yeux, me mordant les lèvres, et me serre davantage contre la métisse. Quand j'ai quitté le motel la première fois... Quand Oxy m'a mise à la porte... J'ai essayé de me suicider. Maintenant, elle connaît toute la vérité. Mais je sais pas si ça me soulage ou pas.



Imitation Game
Parfois, ce sont ceux à qui on ne pense jamais qui font les choses auxquelles personne n'aurait pensé.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Nightmare in a damaged brain   
Revenir en haut Aller en bas  
- Nightmare in a damaged brain -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: