The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Here we meet again
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Jill S. Blair
Jill S. Blair
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 763
Sujet: Re: Here we meet again   Jeu 4 Fév 2021 - 21:41
Le deuxième soir, hein ? … Pourquoi pas. Mais ça, je lui dis pas, bien sûr. En vrai, ça dépendrait aussi du planning de ma chère régulière. Mais si Maeve est mon plat de résistance du moment, je suis jamais trop remplie pour un bout de dessert. Enfin bref, j’écoute Jeremiah qui me résume finalement la vie d’un peu tous les gens qui ont passé du temps dehors : c’est la merde et quand on a de la chance, on tombe sur un vieux con qui te ramène à Fort Ward. Ça me fait marrer, gentiment, de l’imaginer allonger mon sauveur d’une droite. Autant parce que je reconnais bien là le caractère du vieux briscard que parce pour étaler le garde forestier, faut quand même y aller. J’aime bien Jackson… il me rappelle James, la pédophilie en moins. Il est un peu grincheux et misogyne, mais c’est un bon gars au fond.

J’acquiesce donc à son récit, une moue qui plie mon sourire, mais voilà qu’il me pose une question. LA question. Mon visage s’assombrit instantanément. J’évite son regard du coup, préfère fixer mes pieds qui s’alternent, l’un devant l’autre. Je prends une grande inspiration, étouffe la fureur qui fait rage dans mon thorax, et commence lentement.

- Je l’ai retrouvé, oui…

Putain ce que j’aimerais raconter que j’ai été moins conne que je ne l’ai été. Que je suis restée à distance, que je lui ai collé une balle dans la tête sans perdre de temps, que j’ai été retrouver ma sœur ensuite. Mais j’ai tout foiré, sur toute la ligne. Le sourire que je relève vers lui est sans joie, crispé par la frustration, une part de remord aussi. Je secoue la tête pour anticiper mes mots. Jeremiah connait déjà toute l’histoire, j’ai pas besoin de le resituer.

- Il est pas mort, en fait, si, je réalise qu’il doit lui manquer des bouts dans le contexte : le groupe était plus au collège, j’ai mis un an à les retrouver – ou plus, un temps interminable, guidé par une brulante soif de vengeance, j’étais presque un animal à ce moment, j’ai réussi à le coincer, à l’extérieur, isolé. Mais…, je hausse les épaules, il m’a laissé ça en souvenir, je lui montre ma main ; celle que Maeve a réparé, celle à laquelle il manque toujours un doigt, ça aurait pu être pire en vrai. Il avait réussi à convaincre la plupart des autres de m’exécuter. C’est… c’est une des amies de Judith, avec un gamin que je connaissais pas, qui m’ont aidé à m’enfuir, je repense à Cynthia, à son ventre rond aussi… je me demande ce qu’elle est devenue avec une ordure pareille, oh, mais par contre, quand je l’ai retrouvé, ma sœur était déjà morte.

J’essaye de la jouer détachée, de toute refouler, mais c’est dur de cacher la fureur. Mes doigts se glissent dans mes cheveux nerveusement, pour les caler, les recaler et les re-recaler derrière mes oreilles. On arrive, et ça tombe bien. Je m’éclaircis la gorge et change de sujet :

- Voilà, c’est ici. Je t’offre à boire ?



Drain the blood
« I walk through the valley of the shadow of death, and I fear no evil because I'm blind to it all. And my mind and my gun they comfort me... because I know I'll kill my enemies when they come. »
Revenir en haut Aller en bas  
Jeremiah S. Bishop
Jeremiah S. Bishop
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 172
Sujet: Re: Here we meet again   Ven 5 Fév 2021 - 15:21
Elle l’a retrouvé.
Un instant, il ne sait pas si Jill parle du pervers qui l’a jetée du haut d’une montagne cinq ans plus tôt ou de sa soeur cadette et le garde forestier se mure dans le silence pour ne pas l’interrompre dans ses explications. Ce dernier ne tarde pas à obtenir réponse à son questionnement intérieur quand la jeune femme précise sa pensée et inconsciemment, son coeur rate un battement. Il ne pouvait nier, les premiers mois après son départ, avoir beaucoup pensé à elle. Il n’avait eu que ça à faire à l’époque, complètement seul en plein de milieu des bois de Whiskey Bend. Imaginant à chaque fois mille et un scénarii où la flic mourait. Son assaillant était en vie, et pourtant elle aussi. Alors l’incompréhension le gagne. Jeremiah avait vu sa haine, sa colère, son besoin malsain de vengeance. On ne taisait pas de tels sentiments. Il l’avait cru, jusqu’à les ressentir, jusqu’à les mettre en pratique, jusqu’à se fourvoyer.
Son regard se porte sur sa main, constatant l’auriculaire absent et ses mâchoires se serrent rien qu’à la pensée que cet enfoiré ait encore posé ses mains sur elle. Il n’y pouvait rien, malgré la fougue de la jeune femme, malgré sa détermination, il n’avait jamais pu faire taire ce côté protecteur qu’elle avait fait ressortir chez lui.

A l’annonce de la mort de Judith le grand blond stoppe ses pas quelques secondes, le temps d’encaisser. Le ton est détaché mais il n’est pas dupe. Outre la vengeance, c’était l’idée fixe de retrouver sa cadette qui avait fait tenir Jill tous ces mois. Et elle l’avait perdu. Après un an de recherches, après une nouvelle confrontation avec son bourreau, elle avait perdu le seul être humain qui comptait pour elle. Il n’était pourtant pas de ceux qui se plaisaient à remuer le couteau dans la plaie juste pour se donner la bonne conscience de s’intéresser. Toujours en arrière alors que la flic a continué d’avancer, il souffle, discrètement un “Désolé gamine…” avant de la rejoindre en quelques enjambées rapides au moment où elle bifurque vers l’une des maisons.

Arquant un sourcil, il s’étonne un instant de la présence d’alcool. Enfin, il supposait qu’elle ne lui proposait pas juste un verre d’eau, il pouvait se tromper. Mais après un dispensaire, un laboratoire, une église, une école et tout ce qu’il avait déjà oublié…. finalement, ça n’était pas si étonnant. “Ouais carrément.” Ce n’est pas vraiment de l’enthousiasme, juste la curiosité de goûter à nouveau à ce petit plaisir.

Et la suivant à l’intérieur, il ne peut s’empêcher de jeter un rapide coup d'œil par-dessus son épaule pour vérifier qu’ils sont seuls. Retirant sa veste, il la pose dans un coin, détaillant un peu l’intérieur. “Vous êtes combien là-dedans?” Il squattait encore un dortoir pour le moment et ça lui allait très bien comme ça pour être honnête.


As I walk the hemisphere I've got my wish to up and disappear I've been wounded I've been healed. I'll keep this wisdom in my flesh. This love has got no ceiling
Revenir en haut Aller en bas  
Jill S. Blair
Jill S. Blair
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 763
Sujet: Re: Here we meet again   Dim 7 Fév 2021 - 23:35
- C’est ok, c’est passé, mentis-je – plutôt mal d’ailleurs.

Enfin, si, c’est effectivement passé et aucun « désolé » ne ramènera Judith. J’ai merdé, c’est de ma faute. Si je n’avais pas été si conne, si je m’y étais prise autrement, j’aurais pu rester avec elle et l’empêcher de se faire bouffer. Au lieu de ça, j’avais fini cabossée au pied d’une montage et ma sœur était morte en croyant… je ne sais qu’elle histoire que James avait inventé. Je parie que ce connard a dû en plus utiliser ça pour se la mettre dans la poche, dire qu’il « était là pour elle », que « j’aurais voulu qu’il la protège », ce genre de conneries. Et même si Judith n’était pas stupide, on est prête à gober n’importe quoi quand on est ado et qu’on a peur…

- Quatre. Et on est… assez différents, commenté-je sans jugement.

C’est un fait. Autant moi et Lenore avons des moi communs, autant Ela et Oswald… s’il existe quelque chose de plus opposé que le « jour » et la « nuit », et bien on est ça. J’ignore la patère et balance ma veste sur le dossier d’une chaise. En dessous, je porte un pull rouge qui suit les contours de ma silhouette athlétique. Avec une désinvolture féline, je m’étire tout en me dirigeant vers la cuisine et réunit mes cheveux interminables pour les larguer torsadés sur ma poitrine.

- Alors…

Je ne le sais pas mais à la grande déception de mon camarade d’une autre vie, ce n’est pas de l’alcool que j’ai à lui proposer. Je suis pour le bien commun moi, je préfère confier les bouteilles au Summer’s – de toute façon, je bois plus souvent là-bas que chez moi. Je sors des placards deux boites métalliques remplies de sachets de thé que je présente à Jeremiah.

- Thé vert ou thé noir ? J’ai plus de café, je hausse les épaules de dépit ; c’est tellement pas mon truc le pisse-mémé…, mais ce sera toujours meilleur que t’es soupes d’orties là.

Je le taquine un sourire espiègle. Je sais, je n’étais pas comme ça y’a cinq ans. Ou plutôt, cette partie de moi était éteinte, ravagée par la soif de vengeance. C’est Fort Ward qui m’a permis de trouver une sorte de « calme » intérieur, ou en tout cas de compartimenté toute la merde qui me rend malade. J’avise d’ailleurs mon aîné, avec sa manie de regarder partout, comme un chat qui découvre une maison. Vu comme il est encore inadapté à la vie en société, je m’étonne qu’il soit seul. Du coup…

- Désolée pour Ralph, il était trop proche de son clebs pour ne pas le garder auprès de lui dans un moment pareil, j’te demande pas de me raconter : j’suis sûre que c’est un truc que t’as pas envie de revivre. Dis-moi plutôt : combien de nanas t’ont déjà proposé à sortir depuis que tu as abandonné ton look à la Rahan ?


Drain the blood
« I walk through the valley of the shadow of death, and I fear no evil because I'm blind to it all. And my mind and my gun they comfort me... because I know I'll kill my enemies when they come. »
Revenir en haut Aller en bas  
Jeremiah S. Bishop
Jeremiah S. Bishop
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 172
Sujet: Re: Here we meet again   Mar 9 Fév 2021 - 17:41
Toujours en train de détailler cet intérieur inconnu, il ne peut empêcher un sourire d’étirer ses lèvres à la mention du chiffre quatre. Le quarantenaire a du mal à imaginer à quoi peut ressembler une colocation avec de parfaits étrangers au caractère si différents comme le précise son amie. Et quelque part, il sent une pointe d’inquiétude le refroidir à l’idée que possiblement, il le vivrait lui aussi. Non, il n’avait définitivement pas hâte de quitter l’espèce de dortoir dans lequel il dormait présentement.
Tournant légèrement le visage en direction de la brune, il se sent un peu con quand elle lui propose du thé, et après quelques secondes de battement, se contente de hausser les épaules. “J’men fous.” Et pointant un index faussement menaçant dans sa direction, “Tu les a bues, c’est tout ce que je retiens. Et ne dévalorise pas mes talents culinaires. Je n’étais pas en pleine possession de mes talents là-bas.”

S’en retournant à sa contemplation, il lui tourne un instant le dos, se rapprochant du salon et de tout ce confort moderne qu’il a fini par oublier. Certes, la cabane de garde forestier dans laquelle il avait survécu toutes ces années n’était pas dépourvue de confort mais ça avait été rude, bien plus que la vie dans un foyer comme celui-ci, avec des gardes pour faire des rondes et vous faire dormir sur vos deux oreilles. Pourtant, à la mention de son compagnon à quatre pattes il se tend, bien trop heureux de ne pas être de face et que Jill ne puisse pas voir l’ombre qui passe dans ses yeux. Les mâchoires serrées, il fait refluer dans un coin de sa tête les souvenirs de cette nuit et tout ce qui avait suivi durant plusieurs semaines après ça. “Ouais..” se contente-t-il de souffler entre ses dents, fermant les yeux quelques secondes avant de se détendre à nouveau, tentant de compartimenter du mieux possible.

Il ne sait pas si c’est plus facile en sa présence ou non mais le grand blond finit par se retourner, la rejoignant dans la cuisine, les mains dans les poches de son pantalon. Arquant un sourcil à la question très directe de la jeune femme, il tente de percevoir si elle se fout de sa gueule mais sa lecture du genre humain est quelque peu perturbée par sa longue solitude. “J’suis là depuis trois jours. Soit tu me surestimes, soit elles sont plutôt du genre désespérées non?” Un sourire finit par se peindre sur ses lèvres. “Si tu veux tout savoir, j’ai vraiment bien accroché avec une femme quand je suis passé par la case dispensaire. Avenante, de magnifiques yeux bleus….une petite soixantaine bien tassée…” Ok, peut-être que c’est lui qui se fout un peu de sa gueule. “Crois-le ou non, même après tout ce temps en solo, c’pas vraiment ma priorité du moment.” Il devait s’intégrer, sortir de sa coquille, tenter de retrouver un peu de l’homme qu’il avait un jour été. Cela semblait aisé face à Jill. Ils avaient vécu trop de trucs ensembles pour se murer dans un silence salutaire. Avec les autres en revanche, la méfiance primait, instinct de survie oblige.


As I walk the hemisphere I've got my wish to up and disappear I've been wounded I've been healed. I'll keep this wisdom in my flesh. This love has got no ceiling
Revenir en haut Aller en bas  
Jill S. Blair
Jill S. Blair
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 763
Sujet: Re: Here we meet again   Ven 12 Fév 2021 - 0:10
- Allons, ne joue pas les modeste, continué-je de le taquiner sur son apparence.

Passée la surprise, il est plutôt pas mal comme ça. Dans le genre beau mâle viril, avec la ride du lion, des poils et de la sueur, il a un bon niveau. Bon, bien sûr, là il sent le savon mais… j’espère quand même qu’il a stoppé la coupe à ses cheveux et sa pilosité faciale. J’hésite à lui demander, mais je garde ce commentaire dans ma petite tête d’emmerdeuse pro. De toute façon, il me tend une perche que je suis obligée de saisir…

- Hum… pendant un moment j’ai cru que tu décrivais Maeve… mais quand tu as dit « avenante », j’ai su que j’étais sur une fausse piste, j’enclenche la bouilloire et ricane de ma propre vanne, bon bien sûr, tu lui dis pas que j’ai dit ça, fais-je en me retournant vers lui, l’air parfaitement sérieuse.

Pendant un court moment, je le regarde. Appuyée au plan de travail, une jambe légèrement repliée qui vogue machinalement de droite à gauche. J’avoue que c’est ma première fois : comment on fait quand on retrouve une vienne connaissance à cette époque ? Avant, je suppose qu’on aurait fait une mise à jours de nos vies. J’aurais raconté mon déménagement, il m’aurait parlé de sa femme et de son petit garçon qui venait de naître, on aurait brassé de vieux souvenirs ; on aurait momentanément été happés par la nostalgie, on se serait senti des années plus jeunes… puis ce serait passé. Là… qu’y a-il à dire ? Rien d’agréable, rien qui ne se confie autour d’une tasse de thé, même bon marché.

- J’suis ici depuis… deux ans et demi, que je raconte alors pour meubler le silence, sans savoir où ça va me mener, on s’y fait, tu verras. Les gens sont cool dans l’ensemble, on t’emmerde pas si tu fais ta part, et… y’a quelques avantages. Comme avoir des douches fonctionnelles et de l’eau chaude, achevé-je dans un semblant de rire espiègle.

J’hésite un instant, à lui parler aussi de l’envers de la médaille. De New Eden, du fait qu’il avait malheureusement troqué la peste contre le choléra. Mais… je suis convaincu que quiconque veut survivre libre est mieux ici, sur Fort Ward. D’après ce qu’on a vu de ces fanatiques à la con, ils sont partout. Alors entre tomber sur eux seule, ou tomber sur eux avec des gilets par balle et une sulfateuse, le choix est vite fait.

- Du coup, tu auras du temps pour que tes priorités changent, glissé-je, non sans un sourire malicieux.

Et l’eau est prête, je la verse dans deux tasses où attendent déjà deux sachets de thé noir.


Drain the blood
« I walk through the valley of the shadow of death, and I fear no evil because I'm blind to it all. And my mind and my gun they comfort me... because I know I'll kill my enemies when they come. »
Revenir en haut Aller en bas  
Jeremiah S. Bishop
Jeremiah S. Bishop
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 172
Sujet: Re: Here we meet again   Ven 12 Fév 2021 - 20:07
Il se contente de lever les yeux au ciel, peu soucieux de son sex appeal présent ou futur. Le Jeremiah insouciant et léger lui semblait être à des années lumières de cette version de lui. Non pas que l’homme ne le regrettait pas mais on ne vivait pas cinq ans dans les conditions qu’il avait connues sans quelques séquelles, physiques et morales. Il n’était cependant pas assez stupide pour imaginer que les autres habitants de ce fort n’avaient pas chacun une histoire tout aussi sordide à raconter sinon plus. Sa vis-à-vis en était le parfait exemple.
Pourtant, la jeune femme semblait si différente, à l’opposé de cette noirceur et de cette rancune qu’il avait côtoyé plus d’une fois.
Le prénom qui glisse de ses lèvres ne lui est pas familier et ne parvenant pas à associer un visage sur ce dernier, il se contente de hausser les épaules et de sceller ses lèvres de son pouce et index qu’il fait courir d’un coin à l’autre de sa bouche.

L’ayant rejoint dans la cuisine, le quarantenaire acquiesce à ses propos. Deux ans et demi. Son esprit s’évade le temps de quelques secondes, tentant d’évaluer l’endroit où il se trouvait lui-même à ce moment-là mais comme souvent, les souvenirs s’embrouillent, les dates s’inversent et les images se superposent sans chronologie logique. Alors il abandonne, résigné. “Faire sa part… ouais… ça me semble juste.” Il ne savait pas encore en quoi sa part consisterait mais plus vite il s’occuperait l’esprit en journée et plus tôt il pourrait tenter de fermer l’ancien chapitre de sa vie et commencer celui-ci. “Ouais et un dispensaire, une école, une église et un putain de labo. J’crois même que j’ai entendu quelqu’un parler d’un aérodrome?” Le rire qui passe sa gorge est purement nerveux et dénué de réel intérêt. Il trouve juste ça tellement invraisemblable après toutes ces années de réclusion absolue. Depuis combien de temps n’avait-il pas vu un avion voler? Dans le fond, il s’en fout, mais il ne peut nier être impressionné par le potentiel de ce groupe, du peu qu’il a pu voir en tout cas.

Arquant un sourcil à l’attention de la jeune femme et ce petit sourire malicieux qui revient beaucoup trop souvent sur ses lèvres, de même que le sujet de ses priorités, il plante de longues secondes ses prunelles dans les siennes jusqu’à ce que sa tasse de thé fumant devienne sa priorité de l’instant. “Et ta priorité du moment c’est de savoir quand je vais tirer mon coup ou t’as juste décidé de me faire chier pour le fun?” Les yeux qu’ils plantent dans les siens sont le plus sérieux du monde, du moins les premières secondes. Ses lèvres s’étirent finalement en un sourire amusé et son visage se décontracte à nouveau tandis qu’il attrape sa tasse et la lève en direction de la jeune femme. “Content de t’avoir retrouvé Jill” Ce n’était pas de l’alcool mais il pouvait au moins marquer le coup non? Et après avoir frappé doucement les deux tasses ensemble, il souffle quelques secondes sur le breuvage avant d’en boire une gorgée ou deux. “C’est quoi tes priorités à toi maintenant ?” En deux et demi ici, elles avaient forcément changé. Du moins l’espérait-il.


As I walk the hemisphere I've got my wish to up and disappear I've been wounded I've been healed. I'll keep this wisdom in my flesh. This love has got no ceiling
Revenir en haut Aller en bas  
Jill S. Blair
Jill S. Blair
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 763
Sujet: Re: Here we meet again   Ven 12 Fév 2021 - 23:59
- Ah oui, y’a ça, ai-je concédé l’air de rien.

Dispensaire, école, église, aérodrome… c’est fou comme les habitudes se reprennent vite. Fort Ward, c’est un peu comme avant, quand on vivait dans nos pays occidentaux alors que les deux tiers de la planète crevaient la dalle. On savait que d’autres personnes n’avaient pas tellement d’eau qu’ils pouvaient se permettre de chier dedans, mais juste… on ne se le représentait pas. Combien de fois suis-je surpris de l’état du centre-ville de Seattle quand je m’y rends ? Et le No man’s land ? J’ai du mal à croire que des gens préfèrent encore vivre dans cette crasse organisée, mais je suppose que le virus n’a malheureusement pas fait disparaître la bêtise humaine.

- Hum… peut-être les deux, répliqué-je malicieusement à sa question sur mon objectif du moment.

Je lève aussi ma tasse, l’entrechoque avec la sienne, et souffle sur le thé qui est évidemment trop chaud. Moi aussi je suis content de l’avoir retrouvé, je suis simplement du genre à ne pas savoir le formuler. Je ne sais pas comment me comporter quand la personne qui m’a sauvé la vie resurgit comme ça. Je ne sais pas non plus quoi penser que cette histoire qu’on a eu. Était-ce une histoire d’ailleurs ? Ou est-ce qu’on était pas plutôt deux mammifères enfermés ensemble ? Raaah je sais que je me suis déjà posé la question ; je n’ai pas plus la réponse.

Quelles sont mes priorités maintenant ? Mon visage s’assombrit un peu. Je réalise que je ne peux pas esquiver la vérité sur une interrogation si frontale, parce que ça me ressemble pas de faire des cachotteries. Ou en tout cas, pas de jouer aux mystères et aux non-dits. Alors je prends le temps de risquer ma langue sur mon thé brûlant, pour le pas cramer tout de suite le rêve de Jeremiah.

- Tu me connais : toujours en train de chercher à botter le cul de quelqu’un, dis-je avec un sourire un peu plus crispé soudainement – parce que je sais que cette merde est sérieuse… et que je m’en tirerais pas avec mes blagues nulles, y’a… ce groupe de tarés à qui on doit apprendre les bonnes manières. Des cinglés, qui nous ont déjà fait pas mal de dégâts, mais on leur rend bien, c’est pas faux du tout, on a même fait un carnage… mais malheureusement, proportionnellement à leurs effectifs, c’est encore insignifiant, j’t’en parlerais plus quand tu seras bien installé. En attendant… profite des nouveautés !


Drain the blood
« I walk through the valley of the shadow of death, and I fear no evil because I'm blind to it all. And my mind and my gun they comfort me... because I know I'll kill my enemies when they come. »
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Here we meet again   
Revenir en haut Aller en bas  
- Here we meet again -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: