The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le deal à ne pas rater :
Le printemps de Comics 2021 : 10 albums à 5,99€
5.99 €
Voir le deal

Combine the useful with the pleasant !
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Jeremiah S. Bishop
Jeremiah S. Bishop
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 352
Sujet: Re: Combine the useful with the pleasant !   Dim 7 Fév 2021 - 18:13
”Ouais…” Se contente-t-il de répondre sur un ton sans joie, n’ayant pas réussi encore à vraiment briser la glace avec le soldat Poutine en personne. Il ne peut empêcher un rire de passer sa gorge quand l’adolescente affirme que cette collocation a plus des allures de punition qu’autre chose et quelque part, il veut bien la croire. Cette cohabitation forcée ne respirait pas réellement la joie de vivre mais le garde forestier s’en moquait pas mal. Plus souvent à l’extérieur, il s’échappait volontiers dans sa chambre pour éviter de lui imposer sa présence et ils n’avaient, de ce fait, pas à se supporter plus qu’il ne le fallait. Attentif aux conseils de la jeune fille, il lui renvoie une moue qui se traduit aisément par ‘’Sans déconner’’ quand l’orientation sexuelle de la Russe est mise en avant. Non pas qu’il veuille jouer dans les stéréotypes mais c’était quand même inscrit sur sa gueule goudou master, j’en ai plus que toi dans le pantalon…. Il se garde bien de le dire à haute voix, ne voulant pas passer pour ce qu’il n’est pas.

Un nouveau rire passe ses lèvres à la référence cinématographique - un peu vieille pour Zelda d’ailleurs - et il s’imagine Roza passer de Mogwaï à Gremlin. “Merde, et moi qui lui laisse toujours une assiette de bouffe avant de m’enfermer dans ma chambre…. manquerait plus que je crée un monstre…” Il acquiesce à ses propres mots, feintant une moue légèrement horrifiée quand à l’idée. “T’as l’air d’en connaître un rayon en Roza sauvage en tout cas…” Voilà pourquoi il évitait de trop en dire sur la Russe. L’adolescente ne semblait pas pratiquer la langue de bois et Jeremiah n’avait pas vraiment envie que ses propos soient déformés par la suite. Il lui fallait encore s’intégrer et jusque-là, mieux valait rester prudent et ce sur tous les plans. Souriant quand la blondinette s’auto-compliment, il ne peut empêcher un “Et modeste” de quitter ses lèvres, plus amusé qu’autre chose. Après tout, si on ne vantait pas ses mérites de temps à autre, personne ne le faisait pour nous.

Acquiesçant aux propos de la jeune fille, elle a décidément le don certain de le faire se dérider. Les sourires ne quittent plus sa bouche et elle l’amuse bien plus que tous les autres habitants rencontrés jusqu’à maintenant. “Je ne peux contrer ça. Plus que quatre-vingt-dix-neuf!” Et ce dernier avait hâte de la revoir pour entendre l’argument suivant.
Il sourit à nouveau quand elle s’offusque du qualificatif de princesse. Il y avait toujours un moment où elles passaient d’idole à déchet. “J’te voyais plutôt comme une princesse guerrière type Xena. Bon les effets spéciaux étaient à chier mais elle combattait à l’épée des dragons et tout un tas de trucs à plusieurs têtes. Et elle avait pas besoin d’un mec pour s’en sortir. L’indépendance féminine dans toute sa splendeur.” Bon il en rajoutait un peu mais fallait bien qu’il rattrape sa bourde non. Et si Zelda connaissait les Gremlins, peut-être qu’elle connaissait aussi cette série télévisée.

La suite de son discours, en revanche, l’étonne de façon légèrement… dérangeante. Il a l’impression d’entendre la journée type d’un enfant soldat et bien qu’il soit conscient que ce monde n’ait plus grand chose en commun avec l’ancien, le visage d’ange de la blondinette n’aide en rien à lui faire avaler la pilule. S’entraîner au combat, au tir, fabriquer des munitions. Bordel, c’était ça la société qu’il retrouvait? Peu désireux de contrer l’autorité en place et de déballer un avis contradictoire quelques semaines à peine après son arrivée, il se contente de feindre d’être impressionné par les prouesses de la gosse, acquiesçant à ses propos sans forcément surenchérir dessus. Putain de monde de merde.
Et quand le sujet revient sur lui, son visage se ferme subitement, peu enclin à se remémorer toutes les saloperies qu’il a faites au cours de ces cinq dernières années. Encore plus ce qu’il n’avait pas fait et qui continuait de le réveiller en pleine nuit. Il le savait, jamais il n’oublierait le visage de ces deux femmes…  L’idée même que le sujet intéresse l’adolescente le met mal à l’aise d’ailleurs. “Un certain nombre” Se contente-t-il de répondre en haussant les épaules. “J’ai survécu quasiment cinq ans tout seul dans les bois de Whiskey Bend. C’est comme pour tout le monde, certains ont essayé de piquer ma bouffe, ils l’ont regretté. D’autres m’ont dérouillé une fois ou deux. J’suis pas un maître en arts martiaux mais je suis toujours là alors j’imagine que j’suis pas non plus le plus naze pour cogner sur des connards. J’avais un chien aussi. Il m’a sauvé plus d’une fois. C’est aussi lui qui a trouvé Jill...” Mais il préfère ne pas parler plus ni de la jeune femme ni de Ralph et de ce que sa mort a réveillé chez lui. Ouais, il avait buté des humains. Traqués, retrouvés et… De ça non plus il préférait ne pas se souvenir. Pas ici. Pas avec elle. “Et toi? T’as quoi? Quinze? Seize ans? T’as déjà eu à tuer quelqu’un?” Retourner le sujet sur elle lui semble le meilleur moyen de ne pas trop s’attarder sur le sien, et puis, il était curieux. Après cinq ans en presque totale autarcie, il avait du mal à mesurer ce que tous les gamins étaient devenus par la suite, dans ces conditions.


As I walk the hemisphere I've got my wish to up and disappear I've been wounded I've been healed. I'll keep this wisdom in my flesh. This love has got no ceiling
Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 6957
Sujet: Re: Combine the useful with the pleasant !   Mer 10 Fév 2021 - 3:41
« J'ai vécu une s'maine avec elle, ouais ! »
Et quelque part elle est plutôt fière d'avoir survécu à la russe... Les relations avec elle étaient sacrément compliquées quelques mois plus tôt. Mais un coup de couteau et une bonne discussion plus tard, elles ont fini par s'améliorer drastiquement. Zelda n'a pas honte d'avouer qu'elle apprécie beaucoup la sibérienne, aujourd'hui. Parce qu'à l'inverse de la plupart des gens, cette dernière est vraie. « J'ai pensé que j'allais mourir plusieurs fois ! Quand elle me faisait faire du sport, surtout ! J'peux t'dire que j'en ai chié... » Mais elle a fini par apprécier ces séances physiques avec Roza. Tant et si bien qu'elle continue à courir avec elle, parfois, le matin. Quand elle arrive à se lever, du moins...

« Après, bon... Elle a des défauts mais c'est quelqu'un d'vraiment chouette quand tu la connais ! » finit-elle par préciser, se mordillant les lèvres. Elle ne peut décemment pas souligner les défauts de la russe sans évoquer les nombreuses qualités qu'elle possède. « Et puis elle a d'bonnes raisons d'être comme elle est, aussi, faut dire ! » Sans vouloir véritablement s'attarder sur le passé de la tatouée, Zelda se sent obligée de prévenir Jeremiah. Histoire qu'il se montre agréable avec elle, qu'il tienne compte que derrière la carapace de la sibérienne il y a une femme qui a traversé pas mal d'épreuves. « Elle en bavé ! Mais elle t'en parlera elle-même si elle t'estime digne d'son amitié ! » élude-t-elle. L'australienne, elle pense qu'elle a obtenu l'intérêt et la considération de Roza. Mais ça n'a pas été de tout repos. « Cela dit si un jour elle tente d'te crever un oeil, c'est qu't'es sur la bonne voie... » Petit conseil gratuit, allez hop !

L'adolescente arque un sourcil lorsque son aîné se moque un peu de son absence de modestie. « La modestie, c'est pour les faibles ! » lui fait-elle remarquer. Si elle existe, c'est surtout pour que les gens qui ne sont pas appelés à se démarquer, à sortir du lot, ne soient trop placés dans l'ombre de ceux dont le destin est de briller. « Y'a pas de mal à dire qu'on est meilleure qu'les autres si c'est la vérité, non ? » Ces vieilles règles de bienséances, le savoir-vivre, ce sont des choses qui n'ont plus vraiment leur place dans ce nouveau monde. Et il semblerait que les adolescents soient les seuls qui le comprennent vraiment, ça. Comme si les adultes étaient trop profondément ancrés dans le passé. Au point de ne pas accepter complètement le présent.

« Ca existe, les princesses guerrières ? » Pour le coup son intérêt est réel alors que Jeremiah la compare à une héroïne du cinéma ou de la télé. Clairement, même si elle ne connaît pas ce personnage à qui son interlocuteur fait allusion, l'idée de ressembler à une femme qui butait des dragons à l'épée la séduit au plus haut point. Et si en plus elle était féministe et terrorisait les mecs... « Cette Xena, là... Tu veux bien m'parler d'elle ? » Parce qu'elle veut absolument en connaître plus sur cette princesse. Histoire d'être certaine que l'homme vient bien de lui faire un compliment. Et qu'elle ne ressemblait pas à la Fiona toute verte de Shrek, par exemple.

Vient le moment où l'australienne questionne le bel américain sur son passé et puis plus particulièrement, le nombre de personnes qu'il a butées. « T'as bien fait ! » approuve-t-elle. De tuer ceux qui en voulaient à ses ressources ou à sa vie. Et puis il n'a pas trop à rougir d'avoir été molesté quelques fois en retour. C'est comme ça que l'on s'endurcit. « C'est comme ça qu'les choses fonctionnent, maintenant, d'toute façon ! » Mais elle ne lui apprend rien, si ? « C'est Jill qui t'a trouvé ? Je vois, je vois... » glisse-t-elle avec un petit sourire au coin des lèvres. « Dis, par curiosité... Tu t'l'es faite ? Moi j'l'aime bien, hein, c'est la guitariste d'mon groupe de musique ! Mais de c'que j'ai pu voir ou entendre, elle aime bien fourrer sa langue dans tous les trous qu'elle croise, quoi... » Roza pourrait d'ailleurs en témoigner ! Mais elle a bien raison, Jill, de s'amuser sans s'embarrasser de sentiments. Si elle doit mourir, elle aura sans doute moins de regrets que les autres !

« Seize ans, ouais. Enfin pas tout à fait mais le mois prochain donc on peut déjà dire qu'j'ai plus quinze ans, j'suppose ? » À cet âge-là, le moindre petit mois compte. Et elle a hâte de gagner un an de plus et de se rapprocher davantage de la majorité, de l'âge ou plus personne ne sera légitime pour lui faire la morale. À part June, évidemment ! « Moi ? » s'étonne-t-elle quand Jeremiah lui retourne sa propre question. Elle cherche à gagner un peu de temps. « Ouais, quelques-uns. Trois ou quatre ! Ca dépend comment on compte... » Elle n'a pas achevé l'une de ses victimes, ce sont les rôdeurs qui s'en sont occupés. Mais ça compte quand même comme un meurtre, ça non ? Elle n'est pas bien sûre... « Mais ils l'avaient bien cherché ! » Cet argument, elle l'emploie aussi contre elle-même. Pour étouffer sa conscience et lui rappeler que ses choix n'en étaient pas vraiment... « Du coup... J'te fais peur, un peu, maintenant ? » le questionne-t-elle, un petit sourire au coin des lèvres. Il ne va pas partir en courant, si ?


War means fighting, fighting means killing

Awards 2020:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Jeremiah S. Bishop
Jeremiah S. Bishop
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 352
Sujet: Re: Combine the useful with the pleasant !   Ven 19 Fév 2021 - 15:31
Ne pouvant guère quantifier la valeur des mots de l’adolescente, Jeremiah hésite entre commencer à paniquer face à sa colocation forcée, retourner au dortoir dans lequel on l’a collé les premiers jours ou étouffer la menace avant qu’elle ne se déclare. Enfin par étouffer il pensait simplement à continuer comme avant. Ne pas imposer sa présence, ne pas forcer les choses et lui laisser de la bouffe sur le coin de la table pour quand Roza rentrait. S’il gagnait son estomac, il avait bon espoir de gagner autre chose plus tard. Au moins un certain respect. Mais ce n’était de toute façon pas une situation définitive et il ne pensait pas vraiment la Russe capable de l’attaquer en pleine nuit. Sans compter que cette dernière semble avoir une histoire bien plus sordide que la sienne mais ça, il aurait pu aisément le deviner rien qu’à ses cicatrices visibles. Heureusement, le garde forestier n’était pas le genre à poser des questions sur les sujets sensibles. Premièrement parce qu’il tenait à la vie et ensuite… parce qu’il s’en foutait un peu. “Promis, je ferai en sorte de garder tous mes membres et de ne pas réveiller le dragon” Il trace une croix sur son torse comme pour sceller ses mots, les croisant à nouveau sur son torse juste après.

Un rire franc passe ses lèvres aux propos de l’adolescente. En effet, la modestie ne l’étouffe pas mais il n’a guère envie de la contrarier sur l’exactitude de sa pensée. Mieux valait avoir bonne opinion de soi après tout. Et étant très mauvais pour réconforter les autres et encore plus la gente féminine qui lui avait toujours apparue comme un mystère irrésolvable, la vantardise de Zelda lui va très bien. Et parce que cette dernière met en doute ses propos, il joue une fausse vexation qui ne prend guère et lui lance un “Bien sûr que ça existe” avant de se retrouver piégé par les précisions qu’il doit maintenant apporter sur une série qu’il a survolée plus jeune… beaucoup plus jeune. “Hum… Xena… c’était une chef de guerre à l’époque de la Grèce Antique. Ca t’aurait plu eux aussi ils mettaient des gros fuck à l’histoire en la faisant voyager aux quatre coins du monde. Je sais plus trop pourquoi… peut-être qu’elle a dû faire de sales trucs…. elle cherche une sorte de rédemption et devient une espèce de justicière. Elle est accompagnée par Gabrielle, une paysanne qui va finir par devenir elle aussi une puissante guerrière et meilleure amie de Xena. Même plus que meilleure amie si on en croit certaines rumeurs… bref. Toutes les deux elles dézinguent à tout va, butent des monstres, des guerriers puissants, même des Dieux et la Mort elle-même. Nan j’te jure, elle était sacrément badass.” Et sacrément bonne. Qui n’avait pas fantasmé un jour sur Lucy Lawless? Lui en tout cas ne s’était pas privé. Et il s’en rappelle un peu trop bien en fait pour un type qui a juste survolé la série durant son adolescence.

Et tandis qu’il essaie d’intégrer la morale un brin douteuse de la jeune fille sans émettre de jugement, il n’est guère en position de le faire, il ne tente pas de la corriger sur le fait que ce soit Jackson qui l’a ramené et non Jill. Cette rectification amènerait forcément d’autres questions de la part de cette charmante blondinette sans filtres et Jeremiah n’avait pas très envie de s’attarder sur son passé. Ce qui le cloue sur place en revanche et l’absence totale de retenue de l’adolescente qui lui demande de but en blanc et sans préambules s’il a couché avec l’ex flic. Plus d’autres informations dont le quarantenaire se serait bien passé. Ouvrant la bouche pour répondre, il la referme finalement. Parce que même s’il sait à présent qu’effectivement, ils se sont envoyés en l’air il y a cinq ans, il ne s’en rappelle pas vraiment. “J’crois pas que ça te regarde ni que le reste me regarde. Chacun sa vie, j’me mêle pas de celle des autres.” Il hausse les épaules pour signifier que clairement, il s’en fout.

Et à nouveau, il tente de faire abstraction du discours un peu trop partial de la jeune fille et du fait qu’elle ait déjà tué. Si c’était ça leur nouveau monde, c’était encore plus merdique que ce qu’il pensait jusqu’ici. Préférant opter pour la politique de l’autruche qui lui avait toujours sauvé la mise, il choisit plutôt de rebondir sur les derniers mots de Zelda. “Si j’avais pas une hache à portée de mains, là, tout seul face à toi dans les bois, j’aurais sûrement les fesses qui commenceraient à faire bravo ouais…”


As I walk the hemisphere I've got my wish to up and disappear I've been wounded I've been healed. I'll keep this wisdom in my flesh. This love has got no ceiling
Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 6957
Sujet: Re: Combine the useful with the pleasant !   Sam 20 Fév 2021 - 15:45
« À mon avis tu vas bien t'en sortir... »
C'est qu'il a l'air d'avoir le contact facile, Jeremiah. Et il ne semble pas vouloir s'imposer dans quelconque façon dans la vie de Roza. C'est ce genre de truc qui lui permettra peut-être d'apprivoiser la farouche sibérienne. « Mais si elle essaie de t'éventrer t'auras qu'à lui tordre l'nez très fort ! » indique-t-elle en faisant de son mieux pour conserver un ton empli de gravité. « Ca la paralysera ! Un peu comme les chèvres qui roulent sur le dos pour faire croire qu'elles sont mortes, tu vois ? » Elle suppose que c'est pour jouer aux mortes, cela dit. Il faut bien reconnaître qu'elle n'a jamais vraiment compris pourquoi les biquettes faisaient ce genre de trucs... En tout cas elle donnerait quand même assez cher pour voir Jeremiah s'en prendre au tarin de Roza. Et puis surtout, la tête de l'intéressée dans un tel cas de figure. Oh que oui !

« De c'que je sais des princesses, c'est surtout des filles qui servent à rien... » explique-t-elle à son interlocuteur lorsqu'il lui assure qu'elles peuvent également être des guerrières. À l'instar de cette Xena sur laquelle elle est justement en train de se renseigner. « Tuer la mort, quand même, c'est balèze ! » souffle-t-elle, plutôt charmée par les explications de Jeremiah. « Un peu abusé mais balèze ! » Après ça reste une histoire et les histoires, ce qu'il y a de chouettes avec elles, c'est qu'elles n'ont pas besoin de se limiter à la réalité. « Donc en gros, si j'résume... Tu m'adules ? » Être comparée à cette héroïne, c'est quand même super flatteur. Mais Zelda na' pas trop l'habitude non plus d'être valorisée. D'ordinaire, on lui balance plutôt des reproches.

Ce n'est pourtant pas très bien parti puisqu'il refuse d'entrer dans les détails concernant sa possible relation avec Jill. Oh, sur le principe, elle s'y attendait. Les gens ne sont jamais très bavards lorsqu'il s'agit d'évoquer leur intimité. Ce qui es à la fois dommage et compréhensible. « Tu veux jouer la carte du mec mystérieux ? » relève-t-elle, amusée mais tout de même un peu déçue, aussi, de ne pas avoir une information croustillante à se mettre sous la dent. « Got it ! » Ca lui donne un petit charme supplémentaire. Et puis les gens qui galvaudent leurs secrets n'ont pas vraiment d'attrait de toute façon.

Et voici l'adolescente qui rigole quand Jeremiah joue le jeu, prétend qu'elle lui fait peur et que sans sa hache, ses fesses applaudiraient. « Ouais, j'fais cet effet à beaucoup d'monde si ça peut t'rassurer ! » plaisante-t-elle à son tour, poursuivant cet agréable manège qui, il faut le dire, flatte tout de même sa fierté. « Mais tu risques rien, t'en fais pas ! T'es un peu ma Gabrielle... » Des amis et peut-être, donc, plus que ça ? Elle s'emballe, sait bien que ce n'est pas raisonnable. Mais bordel ce mec est juste trop beau. Elle rougit sûrement un peu, considère la hache dont il vient de lui parler. « Tu m'apprends ? » demande-t-elle, animée par une curiosité sincère dès l'instant où il s'agit d'une arme. Un jour, peut-être, ça lui sauvera la vie. « Et comme j'suis pas une sauvage, t'auras qu'à m'demander un truc en retour... » C'est ce qu'on appelle un échange de bons procédés, non ?

L'adolescente tire sur le joint, expulse la fumée en savourant l'effet de la drogue sur ses pensées et son organisme, cette confiance qu'elle lui donne et l'énergie qui l'accompagne. « D'ailleurs... Ca veut quoi, un mec comme toi ? » se risque-t-elle à demander tout en arquant un sourcil. « M'sors pas le bonheur ou une connerie du style, hein, s'te-plaît ! On est pas chez les bisounours...» Elle espère être surprise. Et pas forcément en bien...


War means fighting, fighting means killing

Awards 2020:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Jeremiah S. Bishop
Jeremiah S. Bishop
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 352
Sujet: Re: Combine the useful with the pleasant !   Lun 22 Fév 2021 - 19:38
“Lui tordre le nez très fort, c’est enregistré” lâche-t-il en hochant la tête lentement à l’affirmative, très suspicieux quant à la réussite du projet cela dit. “Et après, je lui ferai la technique des cinq points et de la paume qui font exploser le cœur." Acquiesçant un peu plus fortement à ses propres mots, il se rend compte que sans la référence cinématographique liée à Kill Bill la formulation sonne un peu…. étrange, voire carrément porno. Haussant les épaules face à sa pensée sans se justifier davantage, il arque finalement un sourcil à la comparaison sur les chèvres, incertain de comprendre vraiment où veut en venir la jeune fille. C’est qu’elle est un peu difficile à suivre par moment, passant du coq à l’âne avec des métaphores souvent imagées qui ne correspondent pas toujours à ce qu’elle dit. Mais Zelda l’amuse, dans le bon sens du terme et le garde forestier ne cherche pas plus loin.

“Bah la plupart du temps ouais, on va pas s’mentir, à part péter dans la soie et être idolâtrées parce qu’elles chient de l’or… elles ont pas grand chose pour elles…. sauf les princesses guerrières” assure ce dernier une nouvelle fois, n’en connaissant pas non plus un rayon sur le sujet. Laissant un rire quand l’adolescente s’emballe un peu trop et parle d’adulation, il grimace légèrement et tempère ses propos. “On va se contenter de dire que j't'aime bien Zelda, ce sera déjà pas mal pour une première rencontre.” Il se gardait la vénération pour plus tard, éventuellement.
La regardant continuer de fumer tranquillement son joint comme si elle buvait du sirop de fraise, il se dit un instant qu’il aurait effectivement dû lui faire la morale ou au moins une remarque mais c’était pas sa gosse, ni un membre de sa famille et clairement, il n’avait jamais été un modèle à suivre. Difficile de se sentir légitime dans ce genre de situation. N’empêche, il se demandait toujours où est-ce que la gamine parvenait à trouver de la weed de nos jours et dans un camp semblant pourtant plutôt bien gardé.

“Je joue la carte du je m’en-foutisme mais mystérieux ça sonne carrément mieux. Je la retiens pour une prochaine fois” Et la pointant un instant du doigt, il lui adresse un clin d’oeil complice avant de tenter de reprendre un minimum de sérieux. Sérieux qui est mis à rude épreuve quand elle le compare à la comparse de Xena, une femme donc, et s’il ouvre la bouche pour répliquer quelque chose de cohérent, il finit par se raviser, laissant sa bouche se déformer en une moue dubitative, tentant de se remémorer toutes les comparaisons douteuses qu’on a pu lui faire par le passé. “Je suppose qu’on m’a déjà envoyé pire dans la gueule….” Jusqu’à ce qu’il repense à la description faite par ses propres soins plus tôt dans la conversation et que ses sourcils se froncent à la possibilité qu’il y ait une ambiguïté dans les paroles de la blondinette. Secouant légèrement la tête, le quarantenaire se dit qu’il déraille complet, elle n’a que quinze ans bordel. Y’a pas, son cerveau était beaucoup plus ravagé qu’il le pensait.

Sortant de ses pensées qui le mettent de toute façon mal à l’aise, il jette un coup d'œil à la hache, bien trop grande et trop lourde pour l’adolescente et considère un instant sa proposition, avant qu’elle ne lui pose une nouvelle question. Se redressant lentement, il réfléchit un instant à la question, jamais très enclin à se triturer les méninges sur des questions existentielles. “Qu’on me foute la paix principalement. Les dramas en tout genre, très peu pour moi. J’aime bien les gens francs et qui tortillent pas du cul pour demander un truc ou dire ce qu’ils pensent. Je déteste les mecs grandes gueules qui se vantent de tout sans jamais rien faire pour prouver leurs dires et les filles qui pètent plus haut que leur cul et pensent que l’antipathie qu’elles dégagent leur donne un petit truc en plus que les autres alors qu’elles se réduisent juste à être des connasses.” C’était plutôt un bon résumé de ce qui ne passait pas avec lui. Il n’attendait pas grand chose des gens, à part une certaine franchise. Et à dire vrai, avant son arrivée ici, il n’attendait plus grand chose de la vie. “Bon allez approche Xena…” Attrapant la hache, il la retire de la souche, déposant une bûche de bois qui attend d’être fendue. “Et ne t’avise pas de penser que tu es une pro avec ce truc dès que j’aurai le dos tourné. Sa taille n’est pas adaptée à ta corpulence et tout ce que tu y gagneras, c’est au mieux un coup dans le pied, au pire dans le tibia ou la cuisse alors si tu veux pas finir unijambiste, tu te contentes de poser tes mains sur les miennes et je te montre. À prendre ou à laisser. Et j'attends rien en retour.”


As I walk the hemisphere I've got my wish to up and disappear I've been wounded I've been healed. I'll keep this wisdom in my flesh. This love has got no ceiling
Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 6957
Sujet: Re: Combine the useful with the pleasant !   Mar 23 Fév 2021 - 19:30
« Y'a une technique qui permet d'exploser l'coeur des gens? »
Forcément, là, Zelda, elle est super intéressée par le sujet. Elle n'est pas bien sûre que Jeremiah ne se moque pas d'elle. Mais dans le doute, elle veut maintenant en avoir le coeur net. « C'est un truc chinois ? » Parce que c'est eux qui aiment donner des noms bizarres à leurs techniques. Il n'y a qu'à voir Naruto, ses collègues et tous les termes louches qu'ils crient à haute voix quand ils utilisent leurs pouvoirs... « Ou alors c'est une métaphore ? » Mais dans ce cas cette dernière doit sûrement faire référence à un truc bien crade. Ces paumes, elles font quoi exactement ?

En tout cas ils partagent le même avis sur les princesses et ça, c'est plutôt cool. Et même s'il refuse de l'aduler et se contentera, pour l'instant, de l'apprécier, Zelda tire un certain plaisir à entendre son aîné lui témoigner cette légère forme d'affection. Elle marque des points, là ! Et d'ici un jour ou deux, il sera forcément sous son charme. Obligé !

La voici qui hoche la tête quand il nuance sa remarque et lui annonce qu'il jouait plutôt la carte du j'm'en-foutisme plutôt que celle du mec mystérieux. « J'connais ! » Elle est même plutôt à ce petit jeu. Mais bien sûr, modestie oblige, elle ne se sent pas forcément obligée de s'attarder sur ce détail. « T'en fais pas, va ! Être une femme, c'est pas l'pire truc qui puisse t'arriver ! » Il semble avoir pris la comparaison avec cette Gabrielle comme une forme d'insulte. Peut-être parce que cette fille, elle n'a rien qui pendouille entre les jambes ? « C'est sûr qu'il y a des sacrés désavantages, hein, j'dis pas ! Les règles, l'accouchement, tout ça... » Non, ce n'est pas forcément aisé d'être une fille. « Mais bon.... Tout ça, c'est un peu compensé par notre intelligence supérieure. Donc l'un dans l'autre, on s'en sort pas trop mal... » Il y a des choses bien pires que d'être une Gabrielle. Mais elle suppose que le sujet ne mérite pas forcément qu'ils s'y attardent non plus. Le but, ça n'est clairement pas de vexer le bûcheron...

Mais au final c'est elle qui se renfrogne lorsque Jeremiah lui explique ce qu'un mec comme lui souhaite. Elle comprend parfaitement son désir d'être tranquille. Elle n'apprécie pas non plus les mecs qui se la racontent. Cela dit, forcément, elle se sent un peu visée lorsqu'il évoque ensuite les filles qui pètent plus haut que leurs culs et qui sont fières de l'antipathie qu'elles s'attirent alors qu'elles ne sont que des connasses. « Ouais, elles sont chiantes celles-là... » approuve-t-elle néanmoins, considérant que s'élever contre les propos de son ainé reviendrait à lui montrer qu'elle se reconnaît dans cette catégorie-là. « Après, des fois, y'en a qui s'la jouent mais qui ont l'droit d'le faire vu qu'elles sont vraiment badass... » Non, elle ne donnera pas le moindre prénom. Même si elle a très envie de lâcher le sien, là, en cet instant. Mais ce serait alors présomptueux.

« Pour de vrai ? » s'étonne-t-elle quand le bûcheron accepte de lui apprendre à manier la hache. D'ordinaire, les gens refusent assez catégoriquement de lui confier une arme. Qu'il s'agisse d'un tank ou d'un couteau de cuisine, elle se mange souvent la même réponse. Encore une preuve que Jeremiah n'est pas un mec comme les autres ! « T'inquiètes, je gère ! » assure-t-elle en venant se saisir du manche. « Si les débiles du Moyen-âge pouvaient manier une hache, y'a pas d'raisons qu'une femme moderne n'y arrive pas ! » Et puis franchement ça n'a pas l'air bien compliqué. Le bout qui tranche, faut l'éclater contre le truc qu'on veut dézinguer. Y'a pas de quoi fouetter une Maddie !

Sauf que bien sûr, Zelda, elle profite un peu de la situation. Elle pose ses mains sur celles de son aîné et se glisse entre ses bras. Pour être bien sûre de comprendre les gestes qu'il effectue, officiellement. Officieusement, c'est surtout parce qu'il est sacrément mignon. Ce genre de trucs, elle ne le ferait pas avec Cole, par exemple... « Ca se sent que t'es un pro ! » indique-t-elle alors qu'ils n'ont même pas commencé. Parce que les compliments, ça fait toujours plaisir. Surtout lorsqu'ils sont sincères. Elle se tortille un peu, à la fois gênée et ravie. Et puis elle pouffe de rire lorsque l'acier perfore la bûche avec une aisance déconcertante. Il a de la force, Jeremiah. Et elle, elle ne peut pas s'empocher de pouffer un peu bêtement...

« Vas-y, à mon tour ! » Elle a de la peine à lever au-dessus de sa tête cette arme un peu trop lourde pour elle. Son épaule proteste déjà. Elle grimace mais conserve le silence avant d'écraser la lame sur le flanc de la bûche qui a remplacé la précédente. Le métal rebondit contre son flanc un peu mollement. Un échec ? Pensez-vous... « Mmh... J'crois que j'ai pas très bien compris ! Tu veux bien me r'montrer tout ça ? » Elle l'invite ainsi à la rejoindre, à l'envelopper à nouveau de ses bras pour lui transmettre son savoir. De la pure stratégie ! « Bon ! Et si on profitait pour passer à la rubrique nécrologique ? » propose-t-elle en attendant qu'il veuille bien la rejoindre. Histoire de brouiller un peu les pistes. « T'étais marié ? T'avais des enfants ? Ils sont morts comment ? » Pour peu qu'ils aient existé et s'ils ne sont pas là, c'est sûrement qu'ils sont en train de jouer aux rôdeurs à l'extérieur.


War means fighting, fighting means killing

Awards 2020:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Jeremiah S. Bishop
Jeremiah S. Bishop
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 352
Sujet: Re: Combine the useful with the pleasant !   Jeu 25 Fév 2021 - 11:09
“C’est juste un truc que j’ai vu dans un film, mais qui sait, peut-être que ça fonctionne vraiment, y’a sûrement deux trois cons qu’ont déjà dû essayer avant…”  Il existait toujours des cons pour essayer tout et n’importe quoi et se vautrer en beauté. C’est pour ça que les réseaux sociaux existaient avant non? Et aussi montrer à la face du monde les fails des autres et tenter de trouver une oreille réconfortante auprès d’étrangers en racontant les détails sordides et inintéressants de sa vie? Il n’avait jamais vraiment compris toutes ces conneries de toute façon, passant pour un vieux con bien avant l’âge requis. “Kill Bill” Il précise, juste au cas où. Après tout, ici, ils avaient des télévisions et de quoi lire les films. Putain ça lui semblait encore tellement à des années lumières de qu’il avait vécu ces cinq dernières années. Comme si ce laps de temps avait suffit à effacer les trente-cinq premières années de sa vie d’un coup de vent. “J’pense que ça te plairait. Et pour le coup, y’a de l’hémoglobine un peu partout.” Surtout la fameuse scène du restaurant…

Grimaçant légèrement quand l’adolescente parle de règles et d’accouchement, tout ce qu’un homme préfère ignorer tant qu’il n’est pas forcé de s’y confronter, il laisse un rire amusé - et non moqueur - passer ses lèvres quand Zelda vante l’intelligence supérieure des femmes. N’étant pas un grand intellectuel lui-même, Jeremiah ne se sent pas de contrer un tel argument, surtout dans un camp où le matriarcat semble de mise. La rouquine aux commandes ne devait pas être le genre à aimer entendre souffler un vent de révolte, même le plus petit qui soit. Et lui, il ne voulait pas faire de vagues et baisser la tête plutôt que recevoir les coups, au moins le temps de s’intégrer. “Pour être malignes ça vous l’êtes….” souffle-t-il dans un sourire. “N’empêche, des milliers d’années d’évolution et vous savez toujours pas pisser debout…” Bon ça c’était pour la bague et défendre pitoyablement, ne serait-ce qu’un peu, le prétendu sexe fort auquel il appartient. Sans grande conviction, sans être du genre pro féminisme - le débat lui faisant plus souvent lever les yeux au ciel - il n’avait jamais été du genre misogyne.

Haussant les épaules concernant les femmes, du moins celles avec lesquelles il n’accroche pas en règle générale, il se contente d’un “Du moment qu’elles jouent pas les princesses culs serrés avec moi et qu’elles me font pas chier”.

La jeune fille ne perdant pas de temps pour s’emparer de la hache qu’il lui tend et se positionner face à la bûche, il profite qu’elle soit dos à lui pour lever les yeux au ciel face à son compliment un peu hâtif. Exerçant la levée au ralenti, il abat la hache d’un coup sec sans pour autant la couper en deux, les mouvements entravés par la jeune fille devant lui. Jetant un coup d'œil autour d’eux, il vérifie que personne ne peut les voir. C’est con, mais par les yeux d’un tiers la situation pourrait porter à confusion et il n’a pas vraiment envie de passer pour le pervers de service. Se laissant séduire par l’enthousiasme de la blondinette, il la laisse ensuite faire, corrigeant sa position et s’assurant tout de même qu’elle ne se met pas en danger inutilement, prêt à intervenir et à l’arrêter au besoin. Grimaçant légèrement quand la hache rebondit sur le bois, il ne fait cependant aucun commentaire sur l’instant. Après tout, c’était un apprentissage.

“La rubrique nécrologique?” lance-t-il en fronçant les sourcils alors qu’il se rapproche de nouveau d’elle. Les questions le coupent dans son élan et son visage se ferme soudainement. Autant Jeremiah appréciait les gens directs, autant certains sujets personnels avaient le don de le faire se refermer comme une huître. Finalement, un peu de filtres était parfois nécessaires, ne peut-il s’empêcher de penser. “Non, le mariage ça a jamais été pour moi et les gosses, je les aime bien, mais chez les autres comme on dit.” Et il n’en dit pas plus. Il ne parle pas de son jumeau, de son neveu et sa nièce qu’il n’a jamais revus et qui doivent être morts depuis longtemps maintenant. C’est du moins le deuil qu’il s’est imposé plutôt que de faux espoirs destructeurs. On n’avançait pas avec ce genre de questions, on devenait juste fous à se les poser et à les laisser vous ronger. “Ecarte tes mains sur le manche.” Il replace les mains de la jeune fille. “Voilà, comme ça. Décale toi légèrement.” Prenant ses épaules il la fait pivoter suffisamment pour avoir un meilleur angle. “Le but n’est pas de trancher la bûche d’un coup.” Elle n’était pas assez forte et l’arme beaucoup trop lourde pour elle de toute façon. “Il faut juste que tu parviennes à faire pénétrer la lame dans le bois suffisamment pour qu’elle ne se retire pas. Ensuite, tu répètes plusieurs fois les coups, la lame coincée à l’intérieur et tu frappes la bûche contre la souche. La lame glissera lentement le long du bois jusqu’à le couper en deux.” Et il lui fait signe de recommencer, veillant au grain et se décalant de deux pas. “Et toi? T’as de la famille ici?” Il avait plus ou moins compris que son père ne faisait plus partie du paysage mais il doutait qu’une ado de quinze ans se débrouille toute seule ici. Il ne connaissait simplement pas encore le fonctionnement complet du camp.


As I walk the hemisphere I've got my wish to up and disappear I've been wounded I've been healed. I'll keep this wisdom in my flesh. This love has got no ceiling
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Combine the useful with the pleasant !   
Revenir en haut Aller en bas  
- Combine the useful with the pleasant ! -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: