The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le deal à ne pas rater :
Forfait Sosh – 100Go à 14,99€ & 40Go à 11,99€ même après un ...
14.99 €
Voir le deal

fortune's fool
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Quinn St-Germain
Quinn St-Germain
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 270
Sujet: Re: fortune's fool   Dim 18 Avr 2021 - 12:50
Le baiser s’attarde sur ses lèvres, lui laissant un arrière-goût étrange, chargé d’incompréhensions et de questions. Au milieu de cet océan d’interrogations, seule l’une d’entre elles réussi à franchir la barrière de ses lèvres. De toute évidence, elle laisse Maeve aussi perturbée qu’elle ne l’est, cherchant ses mots, rassemblant ses esprits. Et, d’un coup, Quinn se sent dépossédée d’une partie d’elle-même. D’une part importante – sinon la plus importante – de son identité. Comme si ce geste, ce baiser, puisqu’il faut bien nommer les choses, avait changé quelque chose. Profondément, intimement. Comme s’il avait bouleversé les fondations sur lesquelles elle s’est reconstruite au fil des années. Des fondations manifestement plus fragiles qu’elle ne le croyait, surtout depuis la mort de Vaughn.

Reculant d’un pas, Quinn se laisse tomber dans le canapé. Perdue, véritablement. Au-dessus d’elle, la voix hésitante de Maeve résonne à peine par-dessus la musique. Cette dernière semble même incongrue, dans la scène qui se déroule sous leurs yeux. Comment la platine n’a-t-elle pas sauté, au moment où tout s’est écroulé ? Au milieu du vacarme assourdissant de ses pensées, la trompette continue de jouer, entêtante et perturbante. Se relevant subitement, l’épidémiologiste franchit la distance et ôte, le plus délicatement possible, le diamant du disque. Si le silence se fait dans le salon, il n’en est rien de son esprit.

Restant immobile, penchée au-dessus de l’appareil, le dos tourné vers Maeve, Quinn cherche à retrouver le fil. A remettre sur les rails leur histoire. Parce qu’elle a besoin que rien ne change. Que tout reste comme avant. Il suffirait d’un petit tour de clé, cinq minutes à rebours, et… Et rien. On ne remonte pas le temps, pas plus qu’on ne change le passé. Elle l’a appris de la plus dure des façons, en regardant celui qui devait lui offrir un renouveau réduit en cendres. Un épisode dont elle n’est pas certaine de s’être véritablement remise. Un traumatisme contre lequel elle lutte encore, chaque jour. Pour cela, elle a besoin de stabilité. D’immuabilité.

« Ce n’est pas grave... » Sa voix est faible, mais audible. Fermant les yeux un instant, elle rassemble la volonté de se retourner. D’afficher un sourire rassurant, compréhensif. Et s’exécute, après avoir rouvert les paupières. Le regard qu’elle pose sur Maeve n’est probablement pas aussi mesuré qu’elle le voudrait, mais c’est tout ce qu’elle peut offrir à cet instant. « On est fatiguées toutes les deux, et puis le vin, et la musique... » Elle cherche des explications, ne trouve que des palliatifs. Une porte de sortie offerte à la chirurgienne, si celle-ci daigne s’y engouffrer. Effacer l’instant, pour repartir sur des bases identiques.



--- i was there, caught up in a dream, running after a new reality.
Revenir en haut Aller en bas  
Maeve Wheelan
Maeve Wheelan
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 601
Sujet: Re: fortune's fool   Dim 18 Avr 2021 - 15:25
Elle ne peut souffler l'indicible honte qui la gagne. Maeve ne regrette pas son geste pour ce qu’il représente mais pour ses conséquences. Pour cette faculté masochiste à briser tout ce qu’elle touche. Pour cette propension à l’échec personnel, intime. Pour cette habileté malsaine à blesser chaque personne trop proche d’elle. Le rejet est aussi dur à encaisser que le vide créé par la distance qu’impose sa moitié. Elle aimerait pouvoir s’échapper. Mais l’instant présent est trop douloureux et la pensée de demain tout autant. On ne revenait pas en arrière d’une erreur aussi stupide, aussi égoïste. Comment affronter ces orbes clairs après avoir franchi cette ligne de confiance absolue?

La musique s’interrompt tout aussi brutalement et le silence imposé entre elles n’a jamais été aussi pesant. Pourtant, elle et Quinn n’ont jamais eu besoin de mots pour se comprendre. Présentement de trop, ou pas assez précis pour expliquer un geste qui ne peut l’être, pour alléger une ambiance devenue trop pesante. C’est trop. Pour elle. Pour elles. La chirurgienne n’a qu’une envie : s’éclipser et laisser surgir les larmes qui menacent depuis plusieurs minutes maintenant. Elle refuse de craquer devant l'épidémiologiste, ne peut lui offrir un spectacle encore plus pathétique que celui dans lequel elle les a placées de force au premier plan.

Acquiesçant, ses yeux fuient les siens, ne parvenant pas à accuser le coup ni à prendre le recul nécessaire. Non seulement elle vient de gâcher la plus parfaite des soirées mais probablement la relation qui lui est la plus chère depuis ces cinq dernières années. Ce n’est pas grave. La doc aimerait se raccrocher à ces mots, mais n’y croit pas. Ce baiser n’a rien d’anodin. Et l’alcool ne peut le justifier, elles en ont parfaitement conscience toutes les deux. Le vin n’a été que le déclencheur de ce courage qui lui manquait cruellement ces derniers mois. Ni plus, ni moins. “Je…” Elle essaie, vainement, de trouver les mots, les bons, ceux qui peuvent réparer, ceux qui soulagent, ceux qui rassurent, mais tous meurent dans sa gorge. “Oui…” finit-elle par lâcher du bout des lèvres, les pinçant fortement pour ne pas craquer. Pas maintenant. Elle n’en a pas le droit. “Je vais…” Trois pas en arrière, et elle pointe l’escalier qui domine l’entrée d’un vague geste de la main.

Fuir. C’est encore ce qu’elle sait faire de mieux.

Continuant d’amorcer son repli, la chirurgienne daigne enfin planter ses prunelles dans celles de sa meilleure amie. “Je suis désolée.” Quelques secondes, c’est l’effort ultime qu’elle peut fournir avant de se détourner et de grimper les marches pour s’enfermer dans sa chambre, s’appuyant le dos contre la porte et se laissant glisser contre le bois de celle-ci, laissant les larmes rouler le long de ses joues.

Pour sa stupidité. Pour son égocentrisme. Pour sa lâcheté. Pour tout.


+ Slowly learning that life is OK+
Revenir en haut Aller en bas  
- fortune's fool -
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: