The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -40%
40% de remise sur le jogging Nike Sportswear en tissu ...
Voir le deal
38.97 €

Inner city blues
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Valérian Zacharias
Valérian Zacharias
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Leader | The Exiles
Pipou ♥
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2047
Sujet: Inner city blues   Mer 27 Jan 2021 - 16:46
5 janvier.

« Bon sang ! »

Les cartes et les outils qui jonchaient le bureau de Valérian furent projetés au sol dans un grand fracas qui dût faire sursauter l’intégralité des habitants de la distillerie. La poitrine gonflée par la colère, le grec se tint un instant immobile, jaugeant d’un oeil noir les affaires qu’il avait balayées d’un revers de main. Il ne comprenait pas. Il était incapable de la chasser de son esprit. Peu importait l’entêtement avec lequel Valérian s’évertuait à se convaincre de son indifférence et le dédain qu’il tentait d’instiller à son souvenir, il était tout bonnement incapable de l’extirper de ses pensées. Si bien qu’il se retrouvait à errer comme un fauve en Cage à la distillerie, les sourcils froncés et piqué d’une humeur massacrante. Il ne comprenait pas. Pourquoi était-il incapable de se défaire de ces souvenirs ? C’était insupportable. Parfaitement insupportable.

Il ne pouvait pas laisser ses pensées s’égarer de cette façon. Non, il ne pouvait pas se le permettre. Pas avec le danger qui guettait les Exilés. Pas avec cette épée de Damocles suspendue au-dessus de leurs têtes. Il devait absolument garder la tête froide.  

La soirée à la Cage s’était déroulée quelques jours auparavant. Depuis, en plus d'être en proie à cette mauvaise humeur, Valérian avait surpris des comportements inhabituels chez les Exilés. Isha paraissait effectivement plus rêveur que jamais et le grec l’avait, à plusieurs reprises, surpris à sourire seul comme un imbécile heureux. Yulia et Dana échangeaient, quant à elles, des regards complices à longueur de journée. Enfin, Joaquin affichait une expression plus que jamais maussade et ses yeux s’arrondissaient d’un air étrangement coupable lorsqu’il était en compagnie de la russe. À tel point que Valérian était réduit à s’interroger : qu’avait-il bien pu se produire au cours de cette soirée pour que tous se comportent de cette façon ?

Avec un soupir, Valérian se pinça l’arête du nez. Après ce brusque accès de colère, il se sentait amorphe, comme vidé de toute substance. Une puissante lassitude alourdit alors ses épaules et il secoua la tête avec résignation. Réfléchir à ces attaques de convoi était vain ce soir-là. Il avait besoin d’un verre pour chasser de son esprit cette vive et inexplicable contrariété.

D'un pas lourd, le grec quitta le bureau et se rendit dans la cuisine. Là, ce fut le tintement de bouteilles qui attira tout à coup son attention. En approchant, Valérian découvrit Anton, le nez dans les placards, qui grommelait des propos incompréhensibles. « Anton ? »

Avec l’ombre d’un sourire, Valérian s’approcha du géant et le salua d’un signe de la tête. « Alors comme ça, tu as besoin d’un remontant, toi aussi ? »



- Oh boy, your eyes betray what burns inside you -

Awards 2020/21:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Anton Donovan
Anton Donovan
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Exiles | Chasseur de primes
Chat Noir
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1184
Sujet: Re: Inner city blues   Mer 27 Jan 2021 - 22:25
L’autre abruti de tatoueur ne lui avait pas menti, il avait pas mal dégusté pour avoir son tatouage quand même ! Anton prenait le temps de le faire cicatricer, mais c’était un endroit qui était tout le temps sollicité, alors ce n’était pas simple, toujours à bouger. Pas possible de porter un short ou un t-shirt pour le laisser respirer et il faisait bien trop froid pour qu’Anton envisage de se balader torse nu dans la distillerie.

« Putain de bouteille à la con. » Il retourna les placards à la recherche du nectar. Cet enfoiré de labrador à deux pattes devaient les avoir cachés dans un placard encore. Une fois Anton l’avait surpris avec l’une d’entre elle ! Le flic avait besoin de sa dose, et il râlait dans son coin, si bien qu’il n’entendit pas Valérian arriver dans son dos et c’est seulement quand il lui demanda s’il avait besoin d’un remontant qu’Anton releva la tête : « J’ai troqué ma putain de morphine contre un putain de tatouage qui me fait super mal. » Ouais ça pour le coup, il avait été grave con de faire ça, il le reconnaissait avec le recul, mais bon. Il avait fanfaronné en disant qu’il ne craignait pas la douleur, mais pour le coup, le tatouage à la main, ça n’a rien à voir avec le tatouage au stylo électrique, c’est beaucoup moins rapide et ça guérit moins vite.

Il regarda Valérian, un avec un sourire de prédateur, genre qui allait dévorer Isha : « J’ai besoin d’une saloperie pour faire passer la douleur et comme j’ai pas de copine, j’peux pas m’envoyer en l’air pour avoir des endorphines et la paluche c’est compliqué quand c’est ton bon bras qui douille. » ça avait le mérite d’être très clair et franc, mais Anton ne prenait pas de gants avec Val, pour quoi faire de toute façon. Finalement, il trouva enfin une bouteille de whisky, un vrai, pas la piquette qu’ils fabriquaient ici : « Allez, amène toi, pourquoi t’as besoin d’un remontant toi ? » Il l’entraina jusqu’au canapé et se posa avec toute la grâce d’un homme de 95 kilos. Le sofa couina mais se montra docile.

Anton leur servit deux énormes verres avant d’en faire glisser un vers le grec : « Bon, tu t’es tapé Reese ou pas du coup ? Raconte moi comment ça se passe entre vous, mec, t’avais un boulevard devant toi. » Anton lui avait maché le travail comme pas possible, il avait juste à être pas trop idiot et à se montrer beau parleur avec elle. Mais une discussion avec Reese semblait prouver qu’il s’était un peu dégonflé. Super pour la réputation d’Anton !




La fin justifie toujours les moyens et parmi eux, la violence est toujours une option.

The Exiles:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Valérian Zacharias
Valérian Zacharias
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Leader | The Exiles
Pipou ♥
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2047
Sujet: Re: Inner city blues   Sam 6 Fév 2021 - 16:15
Il était définitivement très amusant de regarder Anton vider les meubles à la recherche d’une bouteille d’alcool ; comme un molosse aurait retourné des mottes de terre en quête d’un os à ronger. C’était du moins ce qu’inspira à Valérian la vision du géant dont la tête était littéralement enfoncée dans le placard. À en juger sa virulence, Anton était particulièrement remonté. Il était cependant réputé à la distillerie pour ses violentes sautes d’humeur et, selon l’opinion de Valérian, des manières qui laissaient souvent à désirer.

Ce qui n’empêchait pas Valérian d’éprouver une réelle affection pour le géant ; bien que sa violence et sa brusquerie aient eu le don de régulièrement le froisser. Lorsqu’Anton lui avoua d'un ton abrupt ce qui l’irritait à ce point, le grec se fendit d’une mince grimace. « Outch. » commenta-t-il d’un ton dégagé. « Ça doit effectivement faire euh… putain de mal. » Il battit aimablement des cils lorsqu’Anton fit volte-face et lui adressa un sourire carnassier qui en aurait effrayé plus d’un. À vrai dire, Valérian se méfiait généralement de cette expression chez Anton, puisqu’elle annonçait, la plupart du temps, une idée particulièrement dangereuse ou tordue - voire les deux à la fois.

Initialement surpris par l’aveu d’Anton concernant son incapacité à se palucher correctement, le grec papillonna des yeux avant de regagner contenance et d’arborer une moue pensive. « Je vois. » Il se frotta le menton. « Tu devrais dans ce cas essayer l’autre main. Je peux t’assurer que si l’expérience est inhabituelle, elle n’en demeure pas moins plaisante. » Loin d’être déstabilisé par la franchise du géant, Valérian lui adressa un sourire poli et continua sur sa lancée, imperturbable. « D'ailleurs, je ne t’apprends pas qu’à condition de faire preuve d’imagination, il est tout à fait possible de se soulager sans les mains. Savais-tu, à ce sujet, que seul un pour-cent des hommes est capable d’auto-fellation ? » L’expression de Valérian devint à cet instant moqueuse. « Peut-être est-ce l’occasion pour toi de découvrir si tu en fais partie ou non ? »

Il contempla d’un air résolument sérieux Anton puis, incapable de réprimer davantage son hilarité, éclata de rire. « Ah ah ! Excuse-moi, mais tu devrais voir la tête que tu fais ! (le regard brillant, le grec prit une profonde inspiration et s'intima au calme) Quoi qu’il en soit, si jamais tu décidais de... tenter l’expérience, sache je ne tiens pas à en connaître le résultat. » Des rides espiègles au coin des yeux, Valérian suivit docilement son ami jusqu’au canapé dans lequel il s’assit avec une élégance qui contrasta fortement avec la lourdeur d’Anton. Tandis que celui-ci remplissait généreusement leurs verres, Valérian fronça les sourcils, en proie à un subit agacement, et répondit à sa question. « J’ignore ce qu'il m’arrive, mais je suis incapable de me concentrer. Mes pensées m'échappent continuellement. Ce qui est parfaitement insupportable ; d'autant plus que je ne peux certainement pas me permettre d’être aussi dissipé. Pas en ce moment. »

Valérian se raidit ensuite lorsque Anton l’interrogea au sujet de Reese et, les yeux empreints de culpabilité, évita soigneusement de croiser son regard. « Je… » Trouvant soudain un intérêt tout particulier à ses chaussures, le grec s’éclaircit la gorge et reprit avec un détachement feint. « Oui... oui, bien sûr ! Nous sommes allés dans sa voiture, et euh… nous avons... » Ses yeux croisèrent tout à coup le regard dubitatif d’Anton et il grimaça, comprenant qu'il était vain de mentir davantage. « Nous n'avons rien fait. » admit-il piteusement. « Elle veut que nous soyons amis. Et rien de plus. »



- Oh boy, your eyes betray what burns inside you -

Awards 2020/21:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Anton Donovan
Anton Donovan
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Exiles | Chasseur de primes
Chat Noir
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1184
Sujet: Re: Inner city blues   Lun 8 Fév 2021 - 13:55
Anton avait failli s’étouffer devant les propositions de Val’. Il avait failli littéralement mourir de rire à cause d’une telle proposition tant elle était conne : « J’admire ton expertise dans le domaine. Moi par contre, je suis curieux, tu sembles tellement t’aimer que tu dois être en mesure de le faire. Dis-moi si j’ai tort Valérian » Sa vanner mutuellement, ça faisait du bien, Valérian lui faisait pas mal penser à Fredérick par moment, son collègue du boulot. Une relation très particulière, de prime abord peu engageante, mais finalement, il y avait une réelle inquiétude et préoccupation dans la voix d’Anton quand le grec dit qu’il se sentait mal.

« Les pensées qui vont dans tous les sens ? » Voilà qui était très inquiétant par contre, Valérian était la tête pensante du groupe, s’il n’avait pas l’esprit à réfléchir, alors ils étaient dans une merde noire… Mais la conversation déviant sur Reese et sur la relation entre les deux, il n’eut pas l’occasion de poser plus de question. Valérian semblait prêt à se lancer dans une magnifique histoire sexuelle, avant de finalement se dégonfler et de dire la vérité à Anton.

Le policier le regarda avec un demi-sourire et lâcha sans trop de pression : « Cette meuf c’est tapé cet animal de Broden, un acteur débile au dernier degré, elle m’a dit que tu lui plaisais, au moins physiquement, et je t’ai littéralement donné les clefs pour aller lui montrer le baiser grec. » Il éclata de rire devant le malheur de Val, ouais, Anton irait parler à Reese pour connaitre le fin mot de l’histoire et savoir ce qu’il avait bien pu faire pour se faire jeter de la voiture sans se l’être tapé avant.

« Valérian, je sais pas comment tu as fais pour en arriver là, mais t’es un putain de génie vaudou. » Il éclata de rire, juste amis, avec Reese ? Le roi de l’échec, son ami n’avait vraiment pas de chance quand même ! Mais bon, Anton allait quand même se faire discret à ce sujet car niveau échec amoureux, il était quelqu’un qui tenait aussi le haut du panier. Il vida une partie de son verre avant de dire à Val : « Si t’étais tombé sur mon Ex-femme, elle t’aurait regardé de haut en bas avant de te dévorer comme on mange un kebab. » Symea avait toujours eu un certain gout pour les gens comme Valérian. « Elle avait deux moods, soit elle voulait de la violence et de la baston, soit elle  voulait quelqu’un de maladroit et un poil naif… juste amis… même toi t’y crois pas ! »

Pourquoi il lui parlait de ça en fait ? Parler de Symea n’était pas dans ses habitudes, mais… il y avait quelque chose avec le grec, un lien qu’Anton n’avait ressenti depuis des années, plus de dix ans. Il avait l’impression d’avoir un ami, pour la première fois depuis longtemps.




La fin justifie toujours les moyens et parmi eux, la violence est toujours une option.

The Exiles:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Valérian Zacharias
Valérian Zacharias
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Leader | The Exiles
Pipou ♥
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2047
Sujet: Re: Inner city blues   Sam 20 Fév 2021 - 23:51
Le sourire de Valérian s’élargit à la répartie d’Anton et il haussa les épaules d’un air angélique. « Tout homme qui se respecte devrait avoir essayé au moins une fois dans sa vie. On ne vit qu’une fois, après tout. Pourquoi se priver d’expériences agréables sous prétexte qu’elles dégradent la euh… masculinité ? » regretta-t-il en secouant la tête. « Personnellement, je n’y suis jamais arrivé. Je suis malheureusement aussi souple qu’un manche à balai. » Quand bien même, il savait comment se… palucher sans avoir besoin de se contorsionner ni utiliser ses mains. Valérian s’abstint cependant de le préciser à Anton, quoique l’envie d’embarrasser davantage son ami le démangeât sérieusement et fit dangereusement pétiller son regard.

Une risette aux lèvres, Valérian suivit Anton jusqu’au salon où s’installèrent tous les deux, un verre de whisky à la main. Après avoir fait danser l’alcool dans le sien, le grec y trempa délicatement les lèvres et en savoura l’arôme boisé qui apaisa sensiblement ses contrariétés. À côté de lui, Anton parut soudain s’inquiéter de son incapacité à raisonner correctement, mais Valérian le rassura d’un signe de main : « c’est passager, j’en suis certain. Il faut simplement que j’arrive à me sortir… certaines choses de la tête. » dit-il d’un ton qu'il s'efforça de rendre dégagé.

À cet instant, les pensées de Valérian glissèrent vers le souvenir de ses yeux céladon et il se renfrogna, subitement agacé. C’était ridicule ! Pourquoi était-il incapable de les oublier ? Il avait beau les considérer avec dédain, les yeux de Reese le hantaient et refusaient de quitter son esprit, comme s’ils y avaient laissé une trace indélébile dont tout le mépris de Valérian n’aurait su venir à bout.

Face au regard perçant d’Anton, Valérian rendit ensuite les armes et avoua au géant la vérité au sujet de Reese, les yeux rivés à ses chaussures et l’air penaud. Il aurait aimé pouvoir raconter à son ami à quel point cette soirée avait été mémorable et, plus encore, vanter ses exploits en compagnie de la gent féminine. Mais force était de constater qu’il avait lamentablement échoué et, pire encore, irrémédiablement ruiné ses chances avec Reese Maddox.

Valérian se figea aux propos suivants d'Anton et se tourna vers lui, les yeux écarquillés. « Broden ? Ce type grand et large d’épaules dont la simple mention fait glousser tout le No man’s land ? » Il l’avait déjà aperçu à l’entrepôt et le constat était sans appel : si Reese avait un faible pour ce genre de… mastodonte écervelé, alors lui n’aurait pas la moindre chance avec elle. Avec un soupir résigné, Valérian baissa les yeux et marmonna à contrecoeur : « j’ai l’air d’un cure-dent en comparaison. » En temps normal, il n’aurait jamais reconnu une chose pareille. Son incapacité à fortifier sa silhouette avait, en effet, toujours été la source d’une profonde frustration chez lui. Si bien que Valérian avait toujours nié avec le plus bel aplomb cet état de fait, mettant au défi quiconque de le contredire d’un regard impérieux.

Le rire tonitruant d’Anton hérissa soudain le poil de Valérian qui, manifestement vexé, le fusilla du regard. « Ah ah, vraiment très amusant. » dit-il avec raideur avant de boire une gorgée de whisky. Intrigué, il écouta avec attention son ami lorsque celui-ci évoqua son ex-femme... « et je suppose que tu lui plaisais justement en ta qualité de grand naïf ? » roucoula alors Valérian, le regard malicieux. « Ou bien était-ce ta grande délicatesse et ton infinie sensibilité qui lui faisaient de l'effet ? »



- Oh boy, your eyes betray what burns inside you -

Awards 2020/21:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Anton Donovan
Anton Donovan
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Exiles | Chasseur de primes
Chat Noir
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1184
Sujet: Re: Inner city blues   Mar 23 Fév 2021 - 21:09
Valérian serait jaloux de Broden et de ses abdos ? Marrant, même si c’est vrai qu’il avait un sérieux avantage sur le grec : « Ouais j’avoue être une ancienne star de cinéma ça aide à avoir des filles dans son lit. Mais ça change rien au fait que c’est un débile finit qui ne mérite pas son succès. » Enfin si, c’était un excellent acteur, mais comme beaucoup d’entre eux, ses déviances en ont fait quelqu’un d’infréquentable :

« Puis il est pas si grand que ça, je l’ai approché une fois, il avait eu des emmerdes avec des dealers mexicains, il fait à peine 1m80. En plus, dis-toi qu’au moins, t’as pas frappé un gamin en pleine rue et que tu te prends pas pour un agent secret chez Jimmy Fallon. » Ouais, Anton savait ça, dire qu’il était fan de ce mec dans plusieurs de ses films, mais en réalité, Broden était une ordure de première qui ne valait pas beaucoup mieux que les criminels qu’Anton pouvait avoir arrêté par le passé.

L’air absent, son verre à la main, il laissa tomber le sujet, préférant rester sur son ex, il fallait avouer qu’il y en avait de belles à raconter et puis avec Valérian, Anton se disait qu’il pouvait se confier un peu, après tout, le grec était ce qu’il avait de plus proche d’un ami depuis… depuis trop longtemps en fait : « Avec mon ex-femme… la notion du rentre dedans ça implique une course poursuite, ma voiture perso et la sienne. Elle m’a percutée alors qu’on chassait une BMW, on s’est engueulé, on s’est battu, on a baisé, on a résolu l’affaire, on a rebaisé et puis après j’l’ai demandé en mariage. »

L’air un peu perdu il ajouta : « Par contre, une des raisons de son départ c’est qu’elle me trouvait trop doux et sensible sur la fin. Comme quoi, tout arrive hein. » Il continua après avoir vidé son verre, bien trop rapidement :

«D’ailleurs, c’est dommage qu’elle soit pas dans le coin, elle aurait bouffé ces cons de NE... Mais c’était vraiment la pire des salopes quand même et toi, t’as eu des soucis de cœur avant de rencontrer Yulia ? » Ce qui était bien avec Val, c’est que lui aussi il était dans la merde amoureuse et ça pouvait rassurer Anton.




La fin justifie toujours les moyens et parmi eux, la violence est toujours une option.

The Exiles:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Valérian Zacharias
Valérian Zacharias
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Leader | The Exiles
Pipou ♥
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2047
Sujet: Re: Inner city blues   Sam 13 Mar 2021 - 23:59
Un sourire fit frémir les lèvres de Valérian lorsque Anton essaya de lui remonter le moral au sujet de Broden. Un peu maladroitement, certes, mais ses efforts eurent au moins le don d’amuser le grec. « Oh, s’il ne fait que un mètre quatre-vingts, tout va bien. » ironisa-t-il avec un petit haussement d’épaules. « Et puis, si Broden est un imbécile fini comme tu le prétends, j’imagine que ça nous place lui et moi sur un pied d’égalité vis-à-vis de Reese. »

Il s’était effectivement comporté de la pire des manières en compagnie de la jeune femme. Valérian peinait d’ailleurs à s’expliquer son propre comportement. Avec Reese, il avait l’impression d’endosser un rôle détestable qui mettait en exergue chacun de ses défauts. Nul doute que la peur l’enjoignait cependant à un tel comportement. Car s’il ne l’aurait jamais avoué, le grec était véritablement tétanisé en compagnie de cette femme. Sans qu'il ne sache pourquoi. « Sans compter que ce type a des yeux d’un bleu ridicule. Ah ! (le grec poussa une petite exclamation méprisante) Je me demande ce qu'on peut bien leur trouver. Personnellement, ils me donnent froid dans le dos. » conclut-il d'un air désinvolte avant de boire une gorgée de whisky.

Les jambes croisées, Valérian écouta avec attention le récit de son ami et écarquilla les yeux. Le géant avait décidément le don de raconter des histoires abracadabrantes qui paraissaient tout droit sorties d’un film d’action. Son existence semblait en effet se résumer à une série d’événements violents dont il était miraculeusement sorti vivant...

Malgré lui, Valérian se surprit à visualiser l'ex-femme d'Anton et imagina une silhouette grande et musculeuse, à la mâchoire carrée et au regard féroce... « eh bien… » commenta-t-il avec un sourire incrédule. « C’est ce qui s’appelle prendre une expression au pied de la lettre ! J’espère pour toi que tu ne t’encastres pas systématiquement dans les voitures de tes conquêtes... (son sourire s'élargit) et que tu ne te bats pas avec chacune d’entre elles. Autrement, je n’ose imaginer à quel point séduire une femme doit être éprouvant pour toi. » Il pouffa légèrement et porta une nouvelle fois son verre à ses lèvres.

L’aveu final d’Anton manqua de lui décrocher la mâchoire. « Trop doux et… sensible ? » répéta Valérian d’un air abasourdi avant de s'esclaffer : « ah ah ! Excuse-moi, mais je peine à croire ce que j'entends. Trop doux et sensible… bon sang. Cette femme devait être terrifiante ! Ou bien... (son regard pétilla) peut-être deviens-tu un véritable agneau en compagnie de ces dames ? »    

S’il affichait jusque-là une expression amusée, Valérian se figea lorsque son ami évoqua sans détour sa relation avec la russe. « Comment sais-tu pour… ? » Il se tut. Après avoir passé des mois à se fréquenter, il était en effet ridicule d’imaginer qu’aucun Exilé n’aurait remarqué le petit jeu auquel ils se livraient. Valérian baissa la tête. « Mes relations ont toujours été compliquées. Conflictuelles même. » avoua-t-il. Le grec ne pouvait effectivement pas s’empêcher de les envenimer et d’instaurer un rapport de forces dans celles-ci, se mesurant invariablement à l’autre. Comme s’il avait finalement été question de dominer ou d’être dominé. Il eût un pâle sourire. « Je crois que je ne suis tout simplement pas fait pour... tout ça. »



- Oh boy, your eyes betray what burns inside you -

Awards 2020/21:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Inner city blues   
Revenir en haut Aller en bas  
- Inner city blues -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: