The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment :
Housse de Transport Power A – Zelda pour Switch
Voir le deal
5.03 €

Paillettes, aquarelle et pyjamas licorne
Aller à la page : Précédent  1, 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Alessia Marino
Alessia Marino
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Expendables
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 390
Sujet: Re: Paillettes, aquarelle et pyjamas licorne   Dim 11 Avr 2021 - 13:49
"Mais non, regarde si ça avait été toi, je t'aurais laissé la planque aussi..." C'était vraiment nul comme argument en y pensant, parce que clairement Ava, je l'appréciais, je l'aimais même ! Enfin pas de façon bizarre ou quoi, comme ma meilleure amie c'est tout. Je savais toujours pas l'expliquer, mais je le savais au fond de moi, c'était elle et personne d'autre ! En attendant, elle devait penser la même chose parce que la petite brune avait accepté notre pacte de non agression spécial amie très rapidement. J’acquiesce en décidant de rassurer mon amie. "T'inquiète, je mettrais pas le feu ! Et puis si je salis le pyjama, je t'en ramènerai un autre !" dis-je en lui souriant timidement.

Ça faisait pas longtemps qu'on s'était accordée sur le fait de s'appeler de meilleure amie et déjà, Ava me proposait pleins de choses qu'on ferait pour prouver notre lien à tout le monde. Bon faut dire que j'étais pas trop convaincue par certains des trucs... Comme partager nos chewing-gums ?! Les gens faisaient vraiment ça ? Faut pas s'étonner que tout le monde soit mort en même temps, c'est dégueulasse de partager sa salive comme ça. Je lui faisais un signe affirmatif de la tête, en essayant d'oublier l'image de l'échange proposé, espérant que ça ne lui revienne jamais. "Ouais si tu veux !" répondais-je  

"Ouais je trouve aussi qu'on a fait ça bien ! C'est clair que tu fais pas gamine comme ça !"
ajoutai-je aux paroles de ma camarade concernant la couche de maquillage qui la faisait ressembler à une fille facile. Je dis ça, mais j'étais clairement pas mieux. Apparemment, mon commentaire sur les boutons plaisait pas trop à Ava, mais c'était vrai, fallait pas que je lui dises ? "Ouais quand on le porte trop longtemps et qu'on le retire pas bien ! Ca va pas en donner d'un coup et tout hein ! Les gens ils en portaient pour cacher les boutons qu'ils se faisant avec !" C'était le dernier truc que j'avais dis avant que la grande bataille de polochon commence sous l’initiative de ma copine.

L'oreiller avait fini par s'écraser dans mon visage, créant un espèce de doublon de ma tronche, mais flippante dedans, vu que le maquillage s'était collé sur la taie blanche. "Ouah, c'est dégueux ! Mais c'est marrant !" dis-je avant de lui faire la même chose avec un coussin. "Bah tu vois, comme ça on aura pas de boutons !" Je sais pas si ça suffisait vraiment, mais c'était assez drôle pour le souligner. Puis après tout, on s'en foutait un peu non ? Avec Ava, clairement, je me détendais, j'acceptais d'oublier le reste du monde et mes attitudes coincées. "Méchaaaaaaaaan...te ?" dis-je avec un air choqué alors qu'au milieu de mon mot, Ava m'avait tiré les jambes pour que je m'écrase à ses côté sur le matelas. C'était pas une chute douloureuse, mais sacrément inattendue ! Je rigolais avec elle, les joues rouges d'effort.

D'un coup, elle était un peu plus sérieuse, elle me parlait de choses qu'elle pensait. Je sais pas s'ils la traitaient vraiment comme une grande, mais en tout cas, si elle le pensait, c'était le plus important ! "Je sais pas, j'ai jamais trop aimé qu'on s'occupe de moi, genre j'étais indépendante, c'est ce que ma mère disait. En vrai... Je crois que j'ai du mal à vivre avec les autres, je sais pas. J'ai trop un sale caractère." Et ça c'était vrai, alors que la situation était très bien, je pouvais me sentir à côté de la plaque, comme quand on était dans l'appartement de Diego en fait. "Mais c'est trop bien si toi t'es heureuse, j'espère que ça restera toujours comme ça !" Je grimaçais un peu. "Mais ça ira si je reste pas pour toujours ?"

Je posais un doigt sur la joue d'Ava pour repousser une mèche qui s'écrasait au milieu de son visage, ça lui donnait un air un peu idiot, mais quand-même touchant. "Et moi alors ?" dis-je sur un ton un peu plus léger alors que la petite évoquait que sa peluche était son ami le plus important. "Mais tu sais, même si les autres se moquent, si toi tu sais qu'il a toujours été là pour toi, bah tu les ignores ! Puis qu'est-ce qu'ils en savent d'abord hein." ajoutai-je pour la réconforter un peu.

Elle soupire, on se regarde toutes les deux sans décrocher le regard de l'autre, comme pour accepter qu'on parle du fond de notre âme, qu'on expose ce que l'on cache tout le temps. "Ma mère me manque aussi..." Je faisais une petite moue avant de reprendre. "Ils étaient comment tes parents ?" Ma mère me manquait vraiment, j'avais bien croisé Raven qui me la rappelait énormément sans savoir pour quels raisons. Mais sa tendance à vouloir me faire des câlins, à me dire d'exprimer ce que je pensais sinon elle comprenait rien, le fait qu'elle fasse de son mieux pour moi... C'était la meilleure de mère. Je pensais à elle au passé, parce que même si elle était en vie, je ne la reverrais jamais. Je sentais mes yeux se brouiller un peu alors que j'essayais d'écouter ma nouvelle amie.


As I wish you knew : I told you
Revenir en haut Aller en bas  
Ava S. Gutierrez
Ava S. Gutierrez
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Expendables
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 365
Sujet: Re: Paillettes, aquarelle et pyjamas licorne   Lun 19 Avr 2021 - 2:31
« Donc... quand tu portais encore des couches, c’était déjà toi qui f’sait la loi, c’est ça ? » qu’elle lui demande sur le ton de l’humour, Ava, alors qu’elles ont quitté cette table à laquelle elles se maquillaient, qu’elles ont décidé de laisser tomber les oreillers pour se retrouver dans ce lit qu’elles devront désormais partager... Après les rires, le calme revient dans le van alors qu’Ava et sa nouvelle meilleure amie s’affalent dans les couvertures et qu’elles se mettent à parler de tout et de rien. De leur nouvelle vie au camp, pour commencer... une vie qu’Ava s’amuse à dévorer à pleine dents, elle qui ne s’est autant jamais senti en sécurité qu’ici, auprès des Expendables. « Ça s’voit... ça s’voit qu’t’es une guerrière, toi. Tu t’laisses pas faire, j’aime bien ça chez toi. » Elles n’ont qu’une année de différence, une année qui semble être bien plus que ça quand on compare les capacités et le caractère des deux filles qui n’a véritablement rien à voir... Alessia est mature, Alessia est compétente. Ava préfère s’amuser, rester dans ses délires de petite fille qui refuse de grandir et qui s’efforce de trouver du réconfort dans un monde qui ne lui ressemble pas. « T-Tu... tu fais comme tu veux. J’pourrais jamais te forcer à rester avec moi toute la vie, de toute façon... Y a bien forcément quelqu’un qui va finir par t’proposer quelque chose de mieux pour toi un jour... Mais j’aimerais bien profiter de ta présence le plus longtemps possible, en attendant. » Sa main s’enroule autour de son poignet qu’elle tire doucement sur son ventre. Du réconfort, elle en a besoin. De sa présence, encore plus. C’est tout bête, elle ne sait pas mettre de mots là-dessus... mais Alessia, elle lui apporte bien plus qu’elle ne le pense. Elle savait qu’avoir une amie de son âge lui changerait la vie... mais de là à la rendre plus jolie, elle ne l’imaginait pas, non, elle ne s’en doutait pas.

La petite chipie sourit bêtement alors que l’un des doigts de la blonde vient la débarrasser d’une petite mèche qui lui gêne la vue. « C’est pas pareil... Elmo, j’le connais depuis bien plus longtemps qu’toi, aussi... Toi, tu deviendras une plus grande amie avec le temps, même si Elmo tiendra la grande place du podium jusqu’à la fin des temps... » C’est qu’une peluche, elle en est consciente... mais lorsqu’on est jeune et seul, on finit souvent par personnifier ses objets fétiches. Pour Ava, c’est cette peluche sale qu’elle trimballe depuis le début de l’apocalypse. Elle l’a toujours avec elle, dans son sac ou dans la main, même si elle sait que ça lui donne des airs de bébé... Peut-être qu’un jour, elle finira par grandir et s’en lasser... ce n’est pas dans ses plans, pour le moment.

En attendant, elle s’en fiche et profite de cet ami qu’elle s’est elle-même inventé. Vieux cadeau de ses parents alors qu’elle était encore à un âge où elle ne savait pas aligner cinq mots correctement, elle en a de beaux souvenirs avec cette peluche toute rouge... énormément, même. Et le jour où elle le perdra, elle risque de ne pas s’en remettre !

Les deux gamines soupirent.  Le manque de personnes qui lui sont chères, ses parents. Un sujet qu’elle n’aborde pas bien souvent mais qui la touche plus qu’elle ne veut bien le laisser paraitre... à treize ans, c’est bien normal de repenser à sa vie d’avant ? À ceux qui l’ont mise au monde et qui ont été pendant bien longtemps ses seuls repères... Elle se racle la gorge rien qu’à l’idée de repenser à ces visages qu’elle se met lentement à oublier, contre son gré. Elle veut se rappeler d’eux, de tous ces souvenirs vécus en famille... mais elle semble les oublier à mesure que les saisons passent, ces parents qu’elle n’a pas vu depuis maintenant plus de cinq ans...

« Pas ton père... ? » lui demande-t-elle à son tour, Ava, lorsqu’elle l’entend dire que sa mère lui manque sans ne serait-ce que mentionner son père. Elle ne connait pas sa vie, son passé. Est-ce qu’Alessia l’a connu, son père ? Elle, ça la rend curieuse parce qu’il y a encore six ans, elle ne s’imaginait pas vivre sans l’un de ses parents... dur est de croire qu’elle est finalement parvenue à vivre sans les deux. « Ils étaient... gentils ? » qu’elle lui répond avec de l’hésitation alors que leurs regards se croisent à nouveau. « Ils m’aimaient, ils prenaient soin de moi-même s’ils étaient pas souvent là à cause de leur travail... mais ils faisaient tout pour que j’sois heureuse, tu vois ? » Tout, absolument tout... Rien que de se les remémorer la fait un peu sourire. Elle en a une jolie image mais peine, comme bien trop souvent, à décrire ce qu’elle ressent, ou même à l’exprimer. « Je les ai pas vus mourir... Je sais pas si je les reverrais un jour, mais j’aime bien me dire que ça pourrait arriver. J’aimerais bien, en tout cas... » Son bras s’étire et attrape Elmo qui traine dans un coin de son lit, la peluche qu’elle vient poser entre elle et sa nouvelle meilleure amie. « J’crois qu’ils seraient fières de moi... d’voir que j’suis pas morte, que j’sais me défendre et qu’on prend bien soin de moi... » Elle en est même presque sûre... Ils seraient extrêmement fiers d'elle. « Je les ai pas vus mourir... Je sais pas si je les reverrais un jour, mais j’aime bien me dire que ça pourrait arriver. Ils m'manquent énormément. »


You only need one thing to survive the apocalypse: a badass unicorn.
Revenir en haut Aller en bas  
Alessia Marino
Alessia Marino
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Expendables
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 390
Sujet: Re: Paillettes, aquarelle et pyjamas licorne   Mar 20 Avr 2021 - 17:27
"Ouais si on veut, je sais pas trop, ça fait loin quand même les couches !" dis-je en réponse à ma comparse, lui souriant doucement. C'était agréable aussi de parler plus calmement, sans se batailler avec des coussins ou de courir partout. Je profitais du fait d'être allongé ici, pour reposer un peu mon esprit en écoutant Ava parler, lui répondant par moment. "J'aurais plutôt dis une tête de mule qu'une guerrière, mais je prends le compliment" Je faisais un vague geste comme un haussement d'épaule qui se perdait dans la résistance causée par le matelas, avant de répondre au sujet d'un abandon potentiel. "J'en doute, puis j'ai pas dis que je partais pour l'instant ! En tout cas, pas tant que tu veux bien de moi ici !" répondais-je avec un sourire qui se voulait rassurant.

Je crois qu'elle avait pris un peu trop au sens littéral ma remarque sur sa peluche rouge, concernant le fait qu'Ava l'aimerait plus. Elle était sérieuse en répondant, je trouvais ça amusant et je respectais son sentiment en même temps. "Ah donc j'aurais la seconde place avec le temps, bon c'est mieux que rien, attention je vais être jalouse d'Elmo." En réalité, pas du tout, j'étais heureuse que la brunette est quelque chose auquel s'accrocher, s'il m'arrivait un truc ou je sais pas. La vie dans l'apocalypse, on savait pas trop comment le futur allait se présenter. Au final cette conversation tournait vers des sujets moins joyeux, moi qui pensait au fait de ne plus être dans la vie d'Ava, la disparition de nos parents, pour autant, je lui répondais, partageant ce que j'avais sur le cœur.

"J'ai jamais connu mon père... C'était que ma maman et moi, depuis toute petite"
dis-je en baissant un peu le regard, c'est vrai qu'une famille normal pour beaucoup c'était un père et une mère. Ava me parlait de ses parents, qui n'étaient pas souvent là mais qui faisaient ça pour elle, pour qu'elle soit heureuse, c'était comme ma mère en fait, je souriais doucement. "Ouais, moi c'était pareil, elle travaillait dur pour que je sois heureuse, je sais même pas où elle est maintenant..." ajoutais-je penaude. Alors qu'elle évoquait le fait que ses parents n'étaient pas mort devant ses yeux, je sentais son envie de les retrouver, que la petite exprima très rapidement. J'aurais voulu en dire autant, j'avais envie de croire que je pourrais revoir ma maman moi aussi... Mais je savais que ça ne serait jamais possible, pas dans cette vie en tout cas, s'il existait quelque chose après la mort.

"Ce serait vraiment chouette oui, si tu pouvais les retrouver, peut-être qu'ils te cherchent. Et moi je suis certaine qu'ils seraient fiers de toi !" dis-je en me redressant un peu sur mes coudes. "Toi aussi t'es une guerrière !" Si j'en étais une, c'est certain que c'était aussi le cas de ma nouvelle meilleure amie, de ma première amie en réalité. Ma mine déterminée s'effaçait un peu quand je sentais que le cœur d'Ava se languissait de la présence de sa famille. Je faisais une petite grimace, semblable à une bouderie. "Faut y croire et tu les reverrais, et puis ils sont toujours dans ton cœur et dans tes rêves." Je souriais doucement en me relevant.

"Je reviens, je vais faire pipi"
annonçais-je en enfilant mes chaussures pour me rendre à l'extérieur. À mon retour, Ava était roulée en boule, serrant Elmo contre son cœur alors qu'elle s'était visiblement assoupie. Ça commençait à devenir récurent cette histoire qu'elle s'endorme au milieu de conversation, mais soit, si elle en avait besoin. Moi-même je sentais la fatigue de la journée me rattraper. J’ôtais mes chaussures, récupérant la couverture pour la tirer sur nous deux dans le lit. On rangerait demain.


As I wish you knew : I told you
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Paillettes, aquarelle et pyjamas licorne   
Revenir en haut Aller en bas  
- Paillettes, aquarelle et pyjamas licorne -
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: