The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Voragine
Aller à la page : Précédent  1, 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Charlie Johansson
Charlie Johansson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 189
Sujet: Re: Voragine   Lun 25 Jan 2021 - 19:17
Sa main quitte la mienne et un instant je pense que j'ai été trop loin. Le rejet me trouble plus qu'il ne devrait tant j'y suis habituée mais je passe vite à autre chose, l'écoutant me parler du groupe du bus....Parce que je les connais. Je n'ai certes jamais traité directement avec eux, mais à mon réveil, après la fièvre et la maladie, ils traitaient avec la famille. Je connais leur visage, la composition de leur groupe mais pas leur dernier emplacement connu. De toute façon, Apple semble en savoir davantage que moi dans ce domaine précis. Et son plan me fait un peu peur. Pas parce qu'il ouvre la possibilité que certains de ces membres meurent mais parce qu'il ouvre la voie sur sa propre mort à elle. « Tu ne peux pas en tuer un... ils te tueraient aussi après et... tu ne peux pas mourir... » Ma tête se meut à la négative. « T'as pas le droit... » Que je souffle dans un murmure à peine audible. Pas après tout ce qu'elles avaient vécu et partagé en un laps de temps aussi court. « Mais.... » J'hésite. Quelque part, j'ai la sensation que je trahis les personnes avec qui je vis et qui m'ont sauvé en parlant trop. D'un autre côté, ce n'est pas d'eux directement que je vais parler. Je ne les mets pas eux en danger. Et ces autres... ils ne représentent rien à mes yeux. Juste de la poussière dans le vent. « Il y a plusieurs femmes et une adolescente, ce sera plus facile de t'en prendre à elles pour avoir tes réponses. » Est-ce que je l'incitais et la dirigeais sur une cible plus qu'une autre ? Oui. Est-ce que ça me dérangeait, troublait, me faisait culpabiliser ? Absolument pas. Plutôt eux qu'elle, voilà ma priorité. J'avais bien repéré une fille plus jeune avec eux mais jamais approché. Et je n'avais pas plus de précision sur elle à offrir. Mais tout ça, c'était pour la sauver. Peu de choses me tenaient à cœur ou me choquaient dans ce monde. Sauf les enfants. Je détestais qu'on leur fasse du mal.

Mais sa décision semble prise. Pour sauver la fillette, il lui fallait partir, loin de moi. Ça avait été trop rapide, trop fugace, comme si la vie appréciait reprendre toutes les bonnes choses que je trouvais sur ma route. Seule, je finirais seule. Alors quand Apple me propose de la suivre, des les accompagner, mon cœur se serrer de façon inhabituelle. J'ai envie de lui répondre oui, de sauter sur l'occasion et d'enfin partager mon quotidien avec quelqu'un qui me comprend, ne me juge pas, m'accepte pour ce que je suis et pas ce que je prétends être. Mais.... je la regarde, ses vêtements, ses cheveux sales, sa maigreur, sa pâleur, repense à notre rencontre, la difficulté de sa survie et...  « J'peux pas... » Un murmure, sur un ton qui montre clairement que ce n'est pas forcément ce que je veux mais ce que je dois. « Je ne suis pas comme toi. Pas à ce niveau-là. Je ne suis pas une survivante. Je ne sais pas me débrouiller toute seule, ni me défendre. Il y a toujours eu des gens forts pour me protéger. Je serai morte sinon. Morte depuis longtemps. » Je passe mon temps à dire et faire des choses que je ne pense pas, qui ne me ressemblent pas, dont je n'ai pas envie. Je n'ai pas envie de lui dire tout ça et préférerai accepter sa proposition. Et ces mots-là font mal, plus que les autres. « Si je pars sur la route avec toi je mourrais. » Et entre elle et moi, j'optais quand même pour ma personne.

Mais je ne voulais pas la voir partir. Pas elle.


Revenir en haut Aller en bas  
Apple J. Autumn
Apple J. Autumn
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 96
Sujet: Re: Voragine   Mar 26 Jan 2021 - 21:18
Les lèvres d’Apple se serrèrent, son regard évita à nouveau celui de la jeune femme qui lui faisait face. Celle-ci avait peur qu’elle se fasse tuer… ça la touchait. Profondément. Surtout en sachant que la dernière personne avec laquelle elle avait eu un lien fort avait plutôt essayé de l’assassiner. La community manager se sentait dévorée par une terrible solitude, l’impression douloureuse qu’elle n’avait pas sa place parmi les vivants mais qu’en même temps, elle n’avait pas envie de mourir. En se rongeant l’intérieur des lèvres, elle avait hoché la tête pour signifier qu’elle entendait les conseilles de sa complice. Des femmes, un adolescente, des cibles pour faciles c’était certain. Elle avait envie de la remercier de l’aider mais sa gorge restait nouée, étranglée par une indicible émotion.

Et le refus la gifla en plein visage puis lui transperça le cœur. Elle ne pouvait pas… Apple eut un mouvement de recul. Elle fut tentée de s’en aller, de planter là Charlie, comme après une rupture amoureuse. Paradoxalement, ses pieds étaient vissés dans le sol et elle se sentait incapable de la quitter. Elle avait ce truc, cette étincelle dans la poitrine, qui lui faisait sentir que sa cadette était l’une des rares personnes au monde capable de l’accepter. Telle qu’elle était, avec ses défauts, ses démons, ses crimes. Son ardoise si sale, si lourde.

- Tu…

La trentenaire entendait, elle ne voulait juste pas écouter. Cette crainte que traduisait sa cadette, cette incursion pragmatique dans leur bulle. Leur rêve. Elle deux, contre les autres. N’était-ce pas ce qu’elle avait voulu lui faire comprendre la dernière fois ? Que le reste du monde n’avait aucune valeur, que personne ne pourrait les déchiffrer ? Et ce sac de nourriture, ne traduisait-il pas que leur lien valait le risque des larcins ? Apple secoua négativement la tête, comme si cela suffirait à balayer complètement les arguments de Charlie.

- Je te protègerai. Je peux le faire ! Assura-t-elle, je sais me débrouiller là dehors… et à deux, on s’en sortira forcément mieux que toute seule, c’était elle qui l’avait dit, et ça la transportait, comme une vague puissante, un engouement presque dément, tu mourras pas !


Animadversion
Le sang colle autant de fois que tu y vas, délivre-toi de ce poids avec tes doigts ♫ Tu ne t'arrêteras pas ♪ Telle est cette loi, je la connais : c'est celle que tu bois et c'est celle qui te noie, pour la dernière fois ♫ Succube externe dévisse, éventre, desserre pots, paquets, couvercles ♫ Il ne choisit pas, il les aime tous, voilà, il a faim d'avoir faim l'outremangeur ♪
Revenir en haut Aller en bas  
Charlie Johansson
Charlie Johansson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 189
Sujet: Re: Voragine   Mer 27 Jan 2021 - 21:54
Pendue à ses lèvres, beaucoup trop d'émotions contradictoires pénètrent ma pauvre petite boîte crânienne en même temps pour que je puisse y voir clair. Non pas que je ne suis pas habituée à la chose. Absorber, traiter, analyser, comprendre, formuler ce que je pense devoir dire et non pas ce que j'ai envie. Mais ici, c'est trop. Ce désir brut d'abandon, l'hypothèse de ce binôme en parfaite osmose dans un périple où je n'aurais plus besoin de faire semblant ni de prétendre. Jamais. Et puis la raison, celle soufflée par la petite voix qui se rit de ma stupidité, me susurre que la sécurité est tout ce dont j'ai besoin pour survivre. Que je n'ai pas passé cinq années dont trois de galère intense pour tout envoyer balader sur l'impulsion du moment. Que le rôle que je me suis créé sur mesure est la seule chose viable sur le long terme. Que je sais ce que je laisse, sans certitudes de savoir ce que je gagne.
Et quand Jane affirme pouvoir me protéger, je sens quelque chose se serrer, là, à gauche, dans ma poitrine. Douloureusement. Insidieusement. C'est nouveau. Puissant. Désagréable. Ça me fait presque monter les larmes aux yeux, moi qui ne pleure jamais ou seulement quand c'est ce qu'on attend de moi. Ce n'est pourtant pas un jeu d'actrice. Parce que ça, ce lien entre nous, invisible, est trop brut, trop viscéral, trop vrai. Je ne peux ni mentir, ni feindre. Ni ce que je pense, ni ce que dis, et encore moins ce que je ressens.

Alors dans une impulsion je fonds sur elle et la serre dans mes bras, fort, au cas où la jeune femme me repousserait une nouvelle fois. Et ça aussi, c'est douloureux. Car ce n'est pas une approbation muette à sa proposition. C'est du désespoir parce que je connais déjà les futurs mots qui sortiront de ma bouche. Je la relâche, difficilement, et me recule de quelques pas. « Je peux pas. » Je baisse les yeux, fixant la boue crasseuse sur mes chaussures. « Je peux pas revivre ça. Le froid. La faim. La peur. Tout ça. J'peux pas. » Je ne sais même pas par quel miracle j'avais survécu autant de temps. Ce n'était définitivement pas une question de mérite. Ça avait été de la chance. Beaucoup trop de chance. Jusqu'à ce que la roue tourne.

Je relève les yeux sur elle, sentant ma respiration s'accélérer sans en connaître la raison. Je sais au fond de moi que Jane ne restera pas. Pour qui ? Pour moi ? Personne ne restait jamais pour moi. La première Jane de ma vie avait laissé les services sociaux me prendre, trop heureuse de se débarrasser de son petit boulet. Pourquoi la seconde serait différente ? Les choses ne changeaient pas. Jamais. « Je n'ai pas envie que tu partes. Mais je ne peux pas te suivre. » Et comme rarement dans ma vie, ça me déchirait vraiment le cœur, si tenter que j'en ai effectivement un.


Revenir en haut Aller en bas  
Apple J. Autumn
Apple J. Autumn
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 96
Sujet: Re: Voragine   Ven 29 Jan 2021 - 0:06
L’étreinte brusque la surprit. Son premier réflexe fut bien sûr de vouloir se défaire de cette proximité mais Charlie la serra plus encore et la community manager ne put que céder au tsunami d’émotions qui la submergea. Soudainement, elle se sentit prise d’affection pour sa cadette, comme elle ne l’avait jamais été depuis… trop longtemps. C’était bon. De sentir qu’on comptait, de sentir qu’on avait de l’importance, de sentir qu’on était pas seule. Ses bras aussi finirent par se refermer autour de la silhouette gracile de la minuscule blonde et l’espace d’un instant, d’un court instant, Apple crut qu’elle l’avait convaincue.

Mais la réalité frappa en plein cœur. Charlie qui s’écarta pour avouer, en baissant les yeux, qu’elle ne l’accompagnerait pas. L’envolée fut intense, la chute fut terrible. La trentenaire dégringola, malmenée par les torrents de désarroi qui la ravageaient de l’intérieur. Ses paupières clignotèrent tellement elle n’était pas certaine d’avoir entendu. Mais il n’y avait pas le moindre doute, car sa complice insistait. Elle ne voulait pas vivre sur la route, elle ne voulait pas venir avec elle… et à ce moment, Apple réalisa aussi autre chose : Charlie ne l’invitait pas non plus à la suivre.

Là, sa poitrine lui fit mal tant elle se sentit profondément blessée. Elle s’était fourvoyée, comme ça arrivait souvent autrefois. Avant. Ses sentiments s’enflammaient bien trop, bien trop vite, bien trop fort. Et ensuite, le dur retour à la réalité, pour lui rappeler que ce n’était pas réciproque. Que personne ne voudrait d’elle dans son foyer – même pas sa seule… « amie » ? Le terme n’était pas le bon. Elle lutta contre le picotement de ses yeux, le visage crispé pour ne pas céder aux larmes qui menaçaient de poindre. La community manager hocha doucement la tête, ravala sa peine dans une longue inspiration, puis elle posa le genou à terre pour transvaser le contenu du sac de nourriture dans le sien.

- Ok, murmura-t-elle simplement, la gorge serrée.

Ne pas faillir, ne pas montrer, ne pas pleurer. Mâchoire verrouillée, Apple s’empressa de charger le don et se releva. Un dernier regard sur Charlie, à distance, sans effusion supplémentaire. Nerveuse, terriblement peinée, elle se rongea la lèvre inférieure, puis haussa les épaules.

- Fais attention à toi.

Sur ce, elle dépassa sa cadette pour prendre le chemin par lequel elle était venue. Seulement là, elle accepta de laisser la voie libre à deux larmes, pas plus. Silencieuses, pudiques, elle roulèrent sur ses joues de craie, qu’elle essuya immédiatement. Après quelques pas, la brune s’arrêta. Elle se retourna et posa les yeux sur Charlie, qui n’avait pas encore disparu. Rassemblant ses forces pour mouvoir sa langue de plomb, elle l’interpela :

- Hé… je m’appelle Apple, elle la laissa digérer l’information, mais précisa quand même : mon vrai prénom… c’est Apple, puis elle s’en retourna pour s’en aller sans regarder en arrière.


Animadversion
Le sang colle autant de fois que tu y vas, délivre-toi de ce poids avec tes doigts ♫ Tu ne t'arrêteras pas ♪ Telle est cette loi, je la connais : c'est celle que tu bois et c'est celle qui te noie, pour la dernière fois ♫ Succube externe dévisse, éventre, desserre pots, paquets, couvercles ♫ Il ne choisit pas, il les aime tous, voilà, il a faim d'avoir faim l'outremangeur ♪
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Voragine   
Revenir en haut Aller en bas  
- Voragine -
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: