The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Voragine
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Apple J. Autumn
Apple J. Autumn
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 104
Sujet: Voragine   Lun 18 Jan 2021 - 16:07
Apple ne regrettait pas d’avoir épargné Charlie. Même si elles ne s’étaient pas encore revues en direct, sa cadette n’avait extraordinairement pas menti. A d’intervalles réguliers, la community manager trouvait de la nourriture au pied de l’arbre qu’elles s’étaient fixé et… chaque fois, elle voulait ne pas accepter cette main tendue – mais à tous les coups, elle se servait dans l’offrande. Le combat intérieur était rude. Elle détestait cette sensation de faire la charité, d’être redevable à une autre, de se sentir comme une sdf inapte à la vie en société, qui s’accrochait à la générosité d’une autre. Mais en même temps, l’hiver était une saison particulièrement difficile et la faim était une chimère impitoyable. Chaque fois qu’elle découvrait les merveilles que la blonde était capable de lui laisser, la trentenaire revisitait leur rencontre surréaliste. On est pareille qu’elle lui avait dit… et ces quelques dons, c’était le filin qui unissait deux esprits endommagés.

Pourtant, les cadeaux n’étaient objectivement pas conséquents. Pas toujours. Charlie devait subtiliser ce qu’elle pouvait dans les réserves de son groupe, des quantités qui passeraient inaperçues mais largement suffisante pour une Apple solitaire, habituée à se rationner. Pourtant, parfois, elle mourait d’envie de craquer, de tout s’envoyer, jusqu’à s’en faire mal au ventre. La raison la rattrapait toujours.

En arrivant au rendez-vous, elle tenait sa batte en main. Plus pâle que d’ordinaire, ses cheveux plus sales que jamais, une tenue usée qu’elle remettait sans doute pour le vingtième jour d’affilée. Elle ne comptait plus, surtout ces derniers temps que son esprit était focalisé sur une chose. Sarah. Mais même son obsession pour les criminels du bus ne lui enlevait pas de la tête ce pacte conclu avec Charlie. Un pacte à sens unique d’ailleurs, car la blondinette n’avait, elle, rien à y gagner.

Sur place, ses semelles foulèrent les feuilles mortes échouées sur le sentier. A première vue, il n’y avait ni présence, ni danger. Seulement le sac-à-dos, déposé au pied d’un arbre. Apple ne baissa pourtant pas sa garde et s’en approcha avec la lenteur d’un chat qui refuse de se laisser amadouer par un bol de lait. Lorsqu’elle l’atteignit, elle renifla machinalement, se frotta le nez, regarda à droite et à gauche, puis posa le genou à terre pour aller trifouiller la fermeture.


Animadversion
Le sang colle autant de fois que tu y vas, délivre-toi de ce poids avec tes doigts ♫ Tu ne t'arrêteras pas ♪ Telle est cette loi, je la connais : c'est celle que tu bois et c'est celle qui te noie, pour la dernière fois ♫ Succube externe dévisse, éventre, desserre pots, paquets, couvercles ♫ Il ne choisit pas, il les aime tous, voilà, il a faim d'avoir faim l'outremangeur ♪
Revenir en haut Aller en bas  
Charlie Johansson
Charlie Johansson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 189
Sujet: Re: Voragine   Lun 18 Jan 2021 - 19:05
Je ne l'ai pas revu depuis... qu'elle m'a attaqué. Appelons un chat un chat comme disent les autres. Mais j'ai tenu parole. Pas parce que je sentais que je devais le faire mais parce que je crois que j'en avais sincèrement envie. Ça n'a pas toujours été facile, surtout les premiers jours. Revenir blessée, même après avoir été récupérée et soignée par Erin et Naya, ne m'a pas permis de sortir seule à nouveau comme j'en avais envie. C'est qu'ils sont drôlement protecteurs quand ils s'y mettent dans cette maison. J'ai du raconter mon mensonge une seconde fois, pointer du doigt comme responsable un type qui n'a jamais existé, laisser mes lèvres trembler et mon regard devenir fuyant que je sous entendais ce que l'homme imaginaire avait voulu me faire. C'est fou ce qu'un pseudo viol ou même seulement sa tentative réveille chez l'être humain. Pour les hommes, ils se sentent visés dans leur intégrité de mâle et se sentent obligés de vous protéger comme pour prouver que jamais ils ne feraient ça. Quant aux femmes, possiblement ce qu'on appelle la solidarité féminine. Elle imagine que ça aurait pu leur arriver, se sentent elles aussi salies même si elles n'ont pas été touchées. Ça n'a pas eu que des mauvais côtés mais impossible pour moi de m'éloigner seule de la maison.

J'ai du ruser, planquer le minimum dans mon sac, me faire accompagner en prétextant chercher certaines plantes comestibles. L'excuse du pipi a fait le reste. Probablement le seul moment d'intimité qui m'a permis de déposer les différents colis avec le même intervalle de jour. Certains plus fournis que d'autres. Il a été plus facile de subtiliser des graines et quelques légumes. Pour la viande, j'ai du restreindre ma propre consommation et feinter au moment de débarrasser la table, en sauvegardant quelques minces tranches ci et là. Je ne me suis jamais autant porter volontaire mais je crois que ça me fait gagner des points.

Aujourd'hui, j'ai enfin réussi à m'esquiver des quatre murs de la demeure familiale et suis donc retournée non loin de l'arbre au pied duquel je dépose régulièrement la nourriture. Je ne sais pas si Apple viendra aujourd'hui mais je ne suis pas du genre impatiente. Le silence et la solitude ne me pèsent guère alors que je me place à distance raisonnable, m'adossant contre le tronc d'un arbre non loin histoire de pouvoir entendre une quelconque menace arriver et déguerpir au besoin. Je n'étais pas d'une endurance folle mais j'étais plutôt rapide dans mon genre.

Je ne sais d'ailleurs combien de temps je patiente avant d'entendre le crissement familier des feuilles écrasées et je tourne légèrement le visage en direction du bruit, assise dans les broussailles. Il me faut peu de temps pour reconnaître la silhouette filiforme de mon ancien bourreau, qui jette des coups d'oeil alentours sans détecter ma présence. Elle s'avance prudemment tandis que je me redresse lentement et je la voix se pencher sur le sac. Sortant de ma cachette qui n'en était pas vraiment une, je fais un pas en avant, puis deux, et durant un instant, je me demande ce que je ressentirais à l'assommer moi aussi, à la voir étendue là inconsciente, à ma merci. Un instant qui passe et tandis que mes yeux se posent sur une brindille au sol, j'y place volontairement la semelle de ma chaussure pour la faire craquer. La brune fait volte face et je lève mes mains, sans armes. « Ce n'est que moi... » Je ne sais pas vraiment pourquoi je murmure. Pour ne pas la brusquer, pour ne pas être entendue, pour ne pas risquer de me prendre un nouveau coup sur la tête. Mon arcade a certes désenflée mais les stigmates sont encore là. Légèrement bleuie, la coupure encore en cours de cicatrisation. Et si les coupures de mon dos sont remises, les brûlures à mes poignets les rendent encore sensibles à la friction de mes vêtements.


Revenir en haut Aller en bas  
Apple J. Autumn
Apple J. Autumn
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 104
Sujet: Re: Voragine   Mer 20 Jan 2021 - 16:46
Quelques légumes, quelques graines, tel était le butin de cette fois. Apple n’avait pas fini d’examiner le contenu du sac qu’un craquement dans son dos la fit vivement faire volte-face. Son cœur s’était subitement accéléré, mais ce n’était que Charlie. Une Charlie qui portait encore les marques de leur précédente entrevue mais qui murmurait, comme si le bruit risquait de la faire partir en courant. Remarque, ce n’était peut-être pas loin de la vérité. Car la trentenaire se sentit comme un animal piégé, pris par surprise, et ne pouvait s’ôter de la tête l’idée que sa cadette n’était pas seule. Elle fut d’ailleurs tentée de demander confirmation à la blonde, mais à quoi bon ? Si vraiment elle voulait lui faire du mal, elle mentirait, c’était aussi simple que ça. Apple se pinça donc les lèvres et constata à haute voix :

- Je pensais pas te revoir.

Pour diverses raisons, à commencer par le fait que rares étaient les personnes qui retrouvaient de leur plein gré un ancien bourreau. Qu’elles se sentent « liées » par une indicible spécificité n’empêcher pas de ne pas être stupide : Charlie était passée à deux doigts de se faire égorger et désormais, elle pourrait très bien se venger. Alors chacune était un danger latent pour l’autre.

- Merci, articula Apple de but en blanc, pour… tout ça.

Elle désigna le sac, pour symboliser toutes ces ressources que lui avait gratuitement donné sa cadette, lui évitant de mourir de faim ; lui évitant aussi d’avoir à se nourrir d’une autre personne. Ses yeux ternes détaillaient sa cadette avec attention. La dernière fois, elles étaient dans une cave crasseuse ; là, elle pouvait prendre le temps de la regarder, d’étudier son visage, de retenir ses traits. Un drôle d'élan d’affection pour cette jeune femme foudroya son cœur aux mœurs étranges mais en même temps, elle se gardait bien de l’approcher.

- Pourquoi ? Demanda-t-elle « pourquoi tu es venue ? » était la question exacte, mais en fait, Apple chassa sa propre question d’un revers de la main, je peux te dire au revoir du coup. Je vais… je vais devoir quitter Olympia.


Animadversion
Le sang colle autant de fois que tu y vas, délivre-toi de ce poids avec tes doigts ♫ Tu ne t'arrêteras pas ♪ Telle est cette loi, je la connais : c'est celle que tu bois et c'est celle qui te noie, pour la dernière fois ♫ Succube externe dévisse, éventre, desserre pots, paquets, couvercles ♫ Il ne choisit pas, il les aime tous, voilà, il a faim d'avoir faim l'outremangeur ♪
Revenir en haut Aller en bas  
Charlie Johansson
Charlie Johansson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 189
Sujet: Re: Voragine   Mer 20 Jan 2021 - 19:40
Elle ne pensait pas me revoir.
Mais elle ne dit pas qu'elle n'en avait pas envie. Je reste cependant à bonne distance, au moins dans un premier temps. D'une part parce que je ne souhaite pas prendre le risque de la brusquer mais aussi parce que, inconsciemment, mon instinct me pousse à me méfier. C'est loin, une petite alarme au fond là-bas, mais elle est là. Même si Apple a fini par me laisser envie, m'a permis de m'échapper, même si je lui offre une alternative plus saine en terme de survie alimentaire, il y a ce quelque chose qui me retient. Certains appelleraient ça du bon sens. Mais je suis ici, ce qui met à l'aise cette hypothèse. Elle l'a pourtant dit, qu'elle ne faisait pas ça pour le plaisir, qu'elle n'avait pas le choix. Je ne crois toujours qu'à moitié à cette vérité.

Et quand cette dernière me remercie, je me contente de hausser les épaules nonchalamment. « J'avais dit que je le ferai. » Et en règle générale je fais ce que je dis. Je n'ai pas ce pouvoir habile de broder mes sentiments de fil d'or, d'enrober mes mots de chocolat. C'est superflu, superficiel, rien qui ne me ressemble vraiment. Je suis une pierre brute que la vie n'a pas pris la peine de polir. Certes, je mens, quand je n'ai d'autres choix, quand cela me semble la solution la plus pratique, la plus maligne. Jamais parce que c'est la plus facile. Mais mon intention n'est pas de blesser ni de tromper. Si je ne suis pas douée pour flatter, la méchanceté n'a pas de sens non plus dans mon monde.

Fronçant les sourcils à son interrogation je m'apprête à lui demander des précisions mais elle l'efface seule d'un geste de la main et je referme la bouche. La suite de son discours, en revanche, me fait l'effet d'une douche froide. Littéralement. Mes yeux s'ouvrent un peu plus grand sous l'effet de la surprise et je sens quelque chose remuer à l'intérieur de moi. Quelque chose de désagréable qui me fait me sentir mal et je déteste ça. « Non » que je souffle simplement en m'autorisant un pas dans sa direction. Ma tête, comme pour souligne ce simple mot se meut également à la négative. « Non » Je le répète tandis que je m'avance encore un peu, tentant de comprendre le sens de tout ceci. Mes yeux se posent sur le sac dans lequel se trouve les victuailles que j'ai réussi à dérober à la famille. « Je peux t'en apporter plus si tu veux. Ce n'est pas toujours facile mais je peux essayer. » Ma voix trahit quelque peu ma déception, chose finalement très peu courante pour une fille comme moi qui passe son temps à tout mesurer pour ne pas risquer de tomber à côté.

Encore un pas vers elle et je me retrouve à moins d'un mètre. Son teint pâle, ses cheveux sales, son regard un peu fade et dans lequel j'y lis pourtant des étincelles, tout ce qui m'a rebuté à notre première rencontre représente à présent un attrait conséquent. « Ils ne savent pas que c'était toi. Je ne leur ai rien dit. Enfin si mais ils pensent que c'est un homme qui m'a agressé pour...tu vois... et qu'il est mort. Ils ne savent rien de toi ils ne te chercheront pas tu ne crains rien. » Mon débit de paroles s'est accéléré sans que je m'en rende compte et si un dernier élan pour me rapprocher d'elle s'initie, je le refrène. Mes yeux se plongent dans les siens et je suis presque certaine qu'on peut y lire une muette supplication.


Revenir en haut Aller en bas  
Apple J. Autumn
Apple J. Autumn
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 104
Sujet: Re: Voragine   Dim 24 Jan 2021 - 15:55
Le refus de Charlie la frappa en plein cœur. Un « non » qui lui fit l’effet d’une lance en pleine poitrine et ébranla soudainement ses convictions. Si Apple ne s’attachait pas, ce n’était pas exactement parce qu’elle ne ressentait rien – ou pas tout le temps. Parfois, c’était parce qu’elle ressentait trop et que ses expériences passées n’avaient jamais rien donné de bon. Elle était une éternelle solitaire car le groupe la terrorisait. Au fond, cette apparente survivante endurcie était encore la timide community manager qui préférait de loin la protection de son écran aux relations sociales directes. Son regard se posa machinalement sur le sac que s’était mis à fixer sa cadette. Cette dernière fit encore un pas, l’amenant à entrer dans sa bulle, à moins d’un mètre, mais Apple ne bougea pas. Elle ne craignait rien… elle aimerait tellement que ce soit si simple, que les promesses de la nourriture et de la couvrir compenserait tout le reste.

- Ça n’a rien à voir avec toi, répondit-elle alors en desserrant les dents, c’est…

Elle hésita un moment. Devait-elle se confier complètement ? Et si le groupe de Charlie était en fait ami avec ces gens du bus ? La trentenaire fut prête à se raviser, puis son esprit lui imposa l’image de la première fois qu’elles s’étaient connues. Dans la cave d’une maison abandonnée choisie pour sa proximité avec la forêt, rien de plus. Les mots de la blondinette, sa manière de les prononcer, c’était ça qui l’avait sauvée. Car la brune était sensible à ces infimes différences, celles qui distinguaient les personnalités originales de la masse. Alors, elle opta pour se jeter à l’eau. De toute façon, elle se méfierait.

- J’ai quelque chose à faire, envers un autre groupe qui traine dans la ville…, souffla-t-elle en retrouvant les orbes de Charlie, ils… ils ont tué… ils ont tué des gens importants pour moi, qui n’avait rien fait… et ils ont enlevé leur fille, dit comme ça, ça ressemblait à une stupide histoire, mais Apple ne savait pas comment expliquer ce qu’elle ressentait pour cette famille ; ils l’avaient touchée aussi, sans rien faire de plus spécial que lui offrir un repas et avoir un enfant qui s’appelait Sarah, je suis sûre que c’est eux. Alors… je vais la récupérer. La fille, je vais la récupérer…, et ensuite, elle n’aurait d’être choix que de quitter la ville.


Animadversion
Le sang colle autant de fois que tu y vas, délivre-toi de ce poids avec tes doigts ♫ Tu ne t'arrêteras pas ♪ Telle est cette loi, je la connais : c'est celle que tu bois et c'est celle qui te noie, pour la dernière fois ♫ Succube externe dévisse, éventre, desserre pots, paquets, couvercles ♫ Il ne choisit pas, il les aime tous, voilà, il a faim d'avoir faim l'outremangeur ♪
Revenir en haut Aller en bas  
Charlie Johansson
Charlie Johansson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 189
Sujet: Re: Voragine   Dim 24 Jan 2021 - 21:37
Les yeux dans les siens je la dévisage sans ciller, sans comprendre ce qui pourrait la pousser à vouloir quitter le coin alors que je lui offre l'assurance d'un apport de nourriture régulier et la certitude de ne plus avoir à tuer des gens pour survivre. Non pas que ça m'émeuve mais ça doit forcément jouer dans la balance. Après tout elle m'a épargné, ne m'a pas tué par simple plaisir sadique de prendre une vie. Et si ça n'a rien à voir avec moi, je ne comprends pas ce qui peut peser plus lourd dans la balance. À nouveau je me retiens de m'approcher davantage, consciente que la plupart des gens n'aiment pas la proximité que j'ai passé ma vie à chercher chez autrui, qu'elle soit physique ou psychique, que la plupart des gens n'aiment pas le contact charnel. Je serre mes mains pour ne pas être tentée de la toucher, ne serait-ce qu'un peu, juste pour être certaine qu'elle existe. Je n'ai pas envie qu'elle parte, pas envie de me retrouver à nouveau seule. Je l'ai été toute ma vie. Même entourée, je me sens toujours à l'écart, incapable de toucher un affect extérieur ou d'être touchée. Mais avec Apple, elle est différente, et pas dans le sens qui plaît aux autres. Elle peut comprendre, briser ce cercle vicieux qui me ronge depuis presque toujours. Et elle part. Comme tous les autres avant elle. Pourquoi personne ne reste jamais dans mon cercle ? Pourquoi tout le monde me fuit ? Pourquoi je reste constamment sur le côté de la vie des autres ?

Je pensais qu'elle avait compris. Je m'étais trompée. Comme toujours.

Un autre groupe. À Olympia. Des gens importants pour elle. Mon cerveau sort de la bouche sombre de laquelle il était prisonnier pour recoller les informations. Et évidemment rien ne fait sens. Premièrement, qu'elle puisse tenir autant à d'autres êtres vivants, suffisamment pour tenter de mettre un plan en route pour récupérer une...petite fille. Apple peut donc ressentir cet attachement, se soucier d'autrui. D'une fillette. Les enfants... ce sont bien les seuls êtres humains que je ne peux mépriser ni détester. Trop bruts, trop purs, trop innocents. Simples, vrais, directs. Avec eux tout est facile. En tout cas pour moi. Ça a toujours été incroyablement rafraîchissant. Et puis ça fait tilt... « Quel groupe ? » Et parce que je la sais méfiante, qu'elle n'a pas aimé toutes mes questions la dernière fois – même si elles ont très certainement contribué à me sauver la vie – j'attrape doucement sa main pour accaparer son attention. « La famille avec qui je vis, ils traitent avec différents groupes dans le coin. Certains fixes, d'autres de passage. Je ne participe jamais aux négociations ou aux échanges mais je peux  me renseigner pour toi si tu veux. » Tout pourvu qu'elle ne parte pas. Tout plutôt que me retrouver seule dans ce monde d'étrangers. « Discrètement. » Si je passais souvent pour la fille aux gros sabots, je savais aussi manipuler quand l'occasion s'y prêtait. C'était facile quand les gens vous pensaient naïve voire stupide, quand ils ne vous voyaient pas une menace. « Je pourrais te dire lesquels ont une petite fille avec eux. » Tout ce dont Apple avait besoin. N'importe quoi, du moment que ça ne mettait pas en danger la famille. Ça me dérangeait de l'avouer, mais je commençais très sincèrement à m'habituer à eux et je n'avais pas envie que quelque chose de mal leur arrive. Après tout, quand je pensais mourir de la main de ma comparse, ce sont leurs visages et leurs sourires qui se sont imposés à moi, personne d'autre.


Revenir en haut Aller en bas  
Apple J. Autumn
Apple J. Autumn
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 104
Sujet: Re: Voragine   Lun 25 Jan 2021 - 16:38
Apple sursauta légèrement lorsque les doigts de sa cadette attrapèrent les siens. Pendant quelques instants, elle fixa ce contact nouveau et particulier. Depuis combien de temps n’avait-elle pas été touchée de cette façon ? Doucement, gentiment, amicalement ? Depuis des années maintenant, elle n’avait plus connu d’étreinte chaleureuse. Même son père, qui avait fini par perdre la tête, lui avait laissé comme souvenir les coups qu’il lui avait donnés – et qu’elle lui avait rendus avec rage. Mal à l’aise, la trentenaire récupéra sa main en détournant le regard et secoua la tête.

- Je sais déjà où ils sont…, souffla-t-elle, résignée à ne pas mentir à la seule personne capable de la comprendre, je… ce sont des gens qui vivent dans un espèce de bus… j’ai vu la petite, c’est forcément elle, où serait-elle sinon ? Elle avait passé des heures à essayer de la retrouver dans Olympia, sans succès, je vais devoir… en piéger un, ou le tuer, ou… je ne sais pas, n’importe quoi pour qu’ils m’écoutent et coopèrent.

Le visage laiteux d’Apple se déforma brièvement, tordu par une grimace qui trahissait son dilemme intérieur. Elle n’avait jamais fait ça : s’en prendre à une communauté pour réclamer justice. Jusqu’à lors, elle avait tué pour se nourrir ou pour se défendre, rien de plus. Cette histoire lui donnait l’impression d’être enfoncée jusqu’au crâne dans des sables mouvants. Elle étouffait, elle se débattait et étouffait plus encore. Et paradoxalement, elle ne pouvait pas s’en sortir… elle n’avait plus d’autre chose que de continuer, d’aller au bout de ce qu’elle avait initié.

- Une fois que je l’aurais, je vais sans doute devoir quitter la ville, ce ne serait pas la première fois que ses relations conflictuelles avec d’autres survivants la forcent à quitter une zone… elle se débrouillerait, tu peux…, ses yeux se posèrent de nouveau sur Charlie, elle prit une profonde inspiration, pour rassembler le courage que cette requête requiérait pour être formulée, tu peux venir avec nous, la community manager se pinça les lèvres, puis précisa : viens avec moi. Tu disais qu’on se ressemble, qu’on ne serait plus vraiment seules toutes les deux…

Alors elles pourraient prendre la route à deux, n’est-ce pas ? Et cesser d’affronter l’adversité comme deux animaux acculés et pétris de faux-semblants. Elles pourraient être « elles-mêmes », pour de vrai…


Animadversion
Le sang colle autant de fois que tu y vas, délivre-toi de ce poids avec tes doigts ♫ Tu ne t'arrêteras pas ♪ Telle est cette loi, je la connais : c'est celle que tu bois et c'est celle qui te noie, pour la dernière fois ♫ Succube externe dévisse, éventre, desserre pots, paquets, couvercles ♫ Il ne choisit pas, il les aime tous, voilà, il a faim d'avoir faim l'outremangeur ♪
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Voragine   
Revenir en haut Aller en bas  
- Voragine -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: