The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

¬ sweet dreams
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Lily Evergreen
Lily Evergreen
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 370
Sujet: ¬ sweet dreams   Dim 17 Jan 2021 - 20:58


❝sweet dreams❞
@Caleb Campbell

Le voyage est passé extrêmement vite, bizarrement. Je me sentais secouer de gauche à droite sur un rythme régulier, les yeux clos mais l'esprit vif, aveuglée par la lumière du soleil. Enfin, j'avais l'impression d'avoir les pieds sur Terre, j'allais même jusqu'à répondre aux questions, mais les mots que j'entendais ne sont que du brouhaha, des choses incompréhensibles que mes esprit tentait de mettre dans l'ordre pour oublier la douleur. Horrible douleur qui grignote ma peau fine, d'habitude si blanche, si pâle, et aujourd'hui souillée par les plaies et le sang. Je ne sais même plus qui me portait, mais avec le peu de force qui me restait, j'ai intensifiée l'étreinte, envahie par une angoisse terrifiante qui me hurlait que si je lâchais prise, j'allais retomber dans l'oubli, dans les enfers, l'antre du diable. Et à chaque fois que j'y pense, mon corps sursaute, aveuglée par des flashs de mon incarcération.

J'ai entendue des voix plus fortes, plus puissantes résonner autour de moi; malgré mon état plus que pitoyable, j'ai compris être enfin arrivée, avec mes sauveurs, au camp. À Fort Nisqually. Peut-être est-ce la fatigue, le soulagement, une main vient saisir le col de mon porteur et je me lâche, un flot de larmes inondant mon visage esquinté et épuisé, mon corps se faisant plus lourd alors que mes muscles lâchaient un par un. Mais ce n'est qu'une fois déposée sur un lit de l'infirmerie que j'ai pû doucement me calmer, aussitôt prise en charge, au calme, en sécurité. Je n'ai écoutée personne, uniquement mon corps lâcher prise, mon esprit s'apaiser, et sombrer dans un profond sommeil.


Le lendemain, sans aucun doute, mon réveil ne fut pas aussi doux qu'on pourrait le penser. Mon cerveau maintenant requinqué d'énergie, n'a pas hésité à remettre en route mon système nerveux et mes souvenirs. Je revois encore ce masque blanc effrayant, des yeux bleus perçants, une lumière vive se balancer dans la pièces, et des couteaux. Entendre à nouveau ce rire déranger. Puis sentir l'odeur de mort, et la lame aiguisée des armes.

Mes yeux encore cernés par ces deux jours d'horreur s'ouvrent brutalement, accompagnés par un cri de terreur qui en dit long sur mes émotions, vidée de toute larme, tandis que je cherche un objet, un contact, quelqu'un qui pouvait me faire sentir mieux.

©️ Pando


in my eyes
my demons hide
I am the architect of my own Destruction
Revenir en haut Aller en bas  
Caleb Campbell
Caleb Campbell
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 436
Sujet: Re: ¬ sweet dreams   Lun 18 Jan 2021 - 8:34
A quel point avait-il été inquiet, le bûcheron ? A quel point était-il anxieux ? A quel point pensait-il à Lily qui avait disparue pendant si longtemps ? Au point d’avoir prévenu tout le monde. Littéralement tout le monde. Tous les responsables, tous les membres du groupe. Lily était partie, et avait disparue depuis plusieurs jours, et cela inquiétait au plus haut point le Canadien, qui ne parvenait même plus à travailler sereinement.

Quelle importance avait-elle prise cette jeune femme, pour que l’essence même de la vie de Caleb ne puisse même plus le satisfaire ? Pour que même son métier, sa passion, ne puisse plus le bercer, l’aider ? Une grande importance. Une très grande importance. Lily était devenue… Elle était devenue à la fois la dulcinée et la compagne de Caleb. Une relation qui naquit il y a plusieurs semaines maintenant, mais qui trouva peut-être son essence bien plus tôt encore, au cours de l’été, lorsque Lily et Caleb se rencontrèrent au détour d’un chantier… Et qui se concrétisa après les évènements de George, lorsque Caleb vint à souffrir d’avoir assassiné deux personnes, et d’avoir fait face à tant de violences.

Et depuis… Depuis, Lily avait été là. Le soir de la fuite de Caleb, elle avait été là. Régulièrement, la journée tout d’abord, puis plusieurs nuits, Lily était là. Partageant tantôt un verre, tantôt une discussion, tantôt la chaleur de ses bras, elle avait été là pour Caleb, auprès de Caleb… Avec Caleb. Jusqu’à cette expédition qui n’en avait que le nom. Un prétexte utilisé par la jeune femme, pour se rapprocher du bûcheron. Deux jours, et une nuit, dehors, à faire face à plusieurs hordes de rôdeurs et à devoir survivre… Elle, lui sauvant la vie à lui, et lui, lui sauvant la vie à elle…

Jusqu’à consommer leur relation. Alors qu’ils parvinrent à échapper aux hordes de rôdeurs, les deux survivants se retrouvèrent seuls, au grenier d’une bâtisse. Dans ce grenier, Caleb dû faire face aux assauts de Lily, des assauts… Plus que bienvenus. Les deux survivants consommèrent alors leur relation, leur amour même… Et d’autres nuits torrides suivirent alors. Une première pour la jeune femme, qui était encore vierge de toute conquête charnelle. Ce qui n’était point le cas pour Caleb, qui avait été marié, et père de deux enfants par le passé… Mais il s’agissait tout de même, d’une première. Car Lily avait été la première femme capable d’abattre les barrières et de fendre l’épaisse carapace de Caleb, depuis la mort de sa femme.

Alors, vous comprenez pourquoi Caleb était inquiet, que dis-je, mortifié, lorsqu’il ne vit point revenir la jeune femme pendant plusieurs jours. Imaginez alors dans quel état il était, lorsqu’il la vit revenir, portée par des membres du groupe et emmenée en urgence jusqu’à l’infirmerie de fort Nisqually. Le bûcheron, géant, aussi massif qu’un chêne… Suivit la procession d’urgence avec toute l’inquiétude et la faiblesse d’une veuve éplorée. Incapable de quoi que ce soit, il ne fut qu’un boulet dans les pieds des soignants qui s’attelèrent au chevet de la jeune femme.

Tout ce qu’il fit ensuite… C’était de veiller. Lui qui ne dormait plus depuis des jours déjà, et qui avait passé les dernières semaines à travailler d’arrache-pied, tantôt pour les cadeaux du camp, tantôt pour les meubles, les réparations et les bâtiments, il veilla la jeune femme. Dès lors que les soignants l'autorisèrent à rester dans la chambre du dispensaire, Caleb se posa dans une chaise – qui grinça tous ses supplices sous l’assaut du poids du bûcheron – et ne lâcha plus la jeune femme des yeux.

Les heures passèrent, mornes, mortifères et monotones… Il regardait Lily qui dormait, avec ce regard empli de crainte… Et d’amour. De temps à autre, lorsqu’un spasme agitait la main de Lily, le Canadien posait ses doigts épais, cornés et abimés par le temps et le travail, sur les mains frêles, ô combien petites de la jeune fermière. Mais peu à peu, il sombra lui-aussi, s’abandonna à Morphée qui faisait tout son possible pour le ramener à lui.

Et puis, un sursaut, et un cri de terreur. Lily venait de se réveiller d’un affreux cauchemar, et ce réveil avait été ô combien brutal. Hurlant, haletante, elle cherchait désespérément à sortir de ce cauchemar infernal. Alors, Caleb, tiré de ce qui était un début d’endormissement, eut une réaction simple, et toute bête. Il prit la main de Lily et l’enserra dans sa pogne, avant de poser délicatement sa seconde main sur le visage de Lily et, tout en gardant une petite distance – pour ne point lui faire peur, ni se prendre un coup perdu – lui tint ses quelques mots :
- Lily… Lily… Dit-il en chuchotant, sa voix douce, tendre, aimante, contrastant avec l’horreur qu’avait dû subir la pauvre femme. Tu es en sécurité ! Tu es chez toi. Tout va bien Lily, tu n’es plus seule… C’est Caleb ! C’est Caleb… Je… Je suis là… Je suis là mon ange…

Son regard embué trahissait toute sa détresse, toute son inquiétude… En cet instant, Caleb était… Il était comme désemparé. Un mari, au chevet de sa femme… Un amour face à son âme sœur…
Revenir en haut Aller en bas  
Lily Evergreen
Lily Evergreen
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 370
Sujet: Re: ¬ sweet dreams   Lun 25 Jan 2021 - 17:09


❝sweet dreams❞
@Caleb Campbell

Bien avant que ma vision ne soit plus troublée par les larmes, je sent une douce chaleur envahir ma main, puis une autre glissée sur son visage encore douloureux. Très vite le visage du bûcheron se dessine pour mon plus grand bonheur, sa douce voix réconfortante résonnant dans mes oreilles. Le palpitant incontrôlable, je tente de prendre sur moi en reprenant le contrôle de ma respiration, chose compliquée, puisque lorsque je m'accroche à Caleb pour me persuader de sa présence et une fois certaine que ce n'est pas un mirage, je repars de plus belle, inondant les draps de larmes. J'essaye de murmure des mots qui ne sortent pas dans l'ordre, incompréhensibles, incapable de garder mon calme sur le moment. J'étais rentrée. Le cauchemar était fini.

Je vois Caleb user de nombreux moyens pour tenter de me calmer, et je réussi à reprendre le contrôle, doucement, quittant la chaleur de sa peau pour saisir un mouchoir en tissu sur une table d'appoint, essayant mon visage. Mon regard glisse sur mes mains, pour suivre le cheminement le long de mes bras. J'étais recouverte de blessures en tout genre, de la petite entaille à la grosse, colorée de sang séché mais aussi d'ecchymoses. Ma mâchoire se serre, étouffée par l'angoisse et la haine. J'avais fais quoi pour mériter ça ? Saisissant le drap baissé au niveau de mes hanches, je le lève sans attendre jusqu'à pour cou pour cacher ce corps affreux des yeux de Caleb.

Caleb, oui. Mon regard se dépose aussitôt sur son visage tiré par l'inquiétude. « Je.. Je suis désolé.. Je n'ai pas fais attention. » Je lui avais promis de revenir, de faire attention. Mais sans ça, que serait devenue Joséphine et sa fille ? J'espère que le canadien ne lui en a pas voulue d'avoir continuée sa route sans moi.

Je me redresse un peu plus, gardant le fermement le drap entre mes mains pour ne pas dévoiler davantage de blessures, glissant mes jambes en dehors du lit, le visage tiré par la douleur. J'avais besoin de Caleb, de sa présence plus que jamais, de sa voix, de ses mots. Mon front posé sur son torse, j'avais l'impression de revivre. «Ne me quittes plus. » Que je lui ordonne à voix basse, restant ainsi de longues secondes avant de lever ma tête pour que mes lèvres viennent rencontrer les siennes dans un geste délicat, mes yeux dans les siens. « Je t'aime. »


©️ Pando


in my eyes
my demons hide
I am the architect of my own Destruction
Revenir en haut Aller en bas  
Caleb Campbell
Caleb Campbell
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 436
Sujet: Re: ¬ sweet dreams   Mar 26 Jan 2021 - 9:32
Caleb faisait tout ce qui était en son pouvoir pour être à la hauteur. En ce lieu, en cet instant, en cet endroit, la douce Lily était en proie à une profonde agitation provoquée ces deux jours de violences et de douleurs. Agrippant les mains, les bras, le torse de Caleb, tirant sur les manches de son pull comme pour l’attirer à elle tout en le repoussant par crainte de retrouver tout ce qu’elle avait fui, combien de temps a-t-elle prit pour pouvoir débarrasser ses yeux du voile du traumatisme ? La réponse vint au bûcheron quand, en lieu et place de l’agitation, de la peur, de la terreur, arrivèrent les pleurs et les spasmes d’un corps en perdition. Et puis plus rien.

Plus rien, car Lily s’était réfugiée au creux des bras du colosse, et décidait de ne plus en bouger, jusqu’à-ce qu’elle se mette en quête d’un mouchoir, afin de libérer ses douces prunelles du voile embué du précédent torrent de larmes. Découverte bien malgré elle, abandonnée par le fin drap qui couvrait son corps meurtri, les affres de ces deux jours de tortures et d’horreurs se dévoilèrent aussi bien aux yeux de Caleb qu’à ceux de Lily. L’ébéniste reconnut bien là la pudeur de la jeune femme, lorsque, même devant les yeux de son homme, elle décida de se cacher sous ce mince bout de tissus. Et puis revient son regard… Ses yeux de biches, aux prunelles enivrantes auxquels Caleb avaient eu le temps de devenir accro, se posèrent sur l’épais bûcheron abattu, attristé… Qui se sentait coupable.

Les excuses de la jeune femme provoquèrent une puissante sueur froide mêlée d’électricité le long de son échine. Pourquoi s’excusait-elle ? Pourquoi demandait-elle pardon ? Pour s’être sacrifiée afin de sauver Joséphine et la petite Gemma ? Pourquoi s’excuser pour avoir fait montre d’une telle dévotion ?

C’était plutôt à Caleb de demander pardon. Son plus profond désir avait été de rechercher Lily dans tout Seattle et tout le No Man’s Land, pour la retrouver, la sauver, la rechercher. Mais il n’avait pas pu le faire. Il ne pouvait pas aller seul dans la gueule du loup, et y emmener des survivants aurait été prendre un autre risque que les responsables de Fort Nisqually n’auraient ni autorisé, ni pardonné.
- Non, non… Dit-il soudainement, posant une pogne assurée sur cette tremblotante de la jeune femme, et une seconde caressant la joue humide de la fermière. Tu n’as pas à demander pardon mon ange, non, surtout pas. Tu es là maintenant, et c’est tout ce qui compte.

Elle se redresse. D’un léger mouvement nimbé de grimaces et de douleurs, elle se place assise sur son lit, au bord, et la voici qui s’enfouit à nouveau contre la poitrine de Caleb qui, dans une sorte de réflexe, l’enchâsse dans ses bras. Un concon de chaleur humaine, un hameau de douceur, une forteresse protectrice. Lorsque Lily ordonna au bûcheron de ne plus la quitter, ce dernier ne répondit qu’un doux « Jamais » et, raffermissant sa prise, déposa un baiser sur les cheveux de la blondinette.

Elle se redresse et embrasse Caleb qui, en cet instant, ressentit un énorme soulagement. Cette preuve sentimentale, il la désirait autant qu’il la craignait. Etait-elle changée par tout cela ? Désirait-elle être seule ? Voulait-elle encore de Caleb ?

Et puis virent les mots. Les deux mots. Prononcés avec des prunelles vissées dans celles de Caleb. Le bûcheron, montagne de muscle, ressembla alors à un simple enfant. Ne sachant plus parler, plus marcher, ne se contentant que d’onomatopées, de balbutiements, d’une mâchoire tremblant plus qu’un homme glacé aux sangs, le bûcheron plongeait corps et âme dans les yeux de son aimée.
- Tu… Tu… Tu… Bredouillait-il, sa lèvre inférieur tressautant sous les assauts de l’émotion. Tu fais de moi un homme heureux… Heureux, grâce à toi…

Et puis il l’embrassa, passionnément, avant de la prendre dans ses bras, et de commencer à la bercer.
Revenir en haut Aller en bas  
Lily Evergreen
Lily Evergreen
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 370
Sujet: Re: ¬ sweet dreams   Mer 27 Jan 2021 - 10:36


❝sweet dreams❞
@Caleb Campbell

La peur me traverse quelques secondes suite à ces mots prononcés sous le coup de l'émotion. Et si il se rendait compte à ce moment que finalement, ce n'est pas ce qu'il ressent ? Et moi, même si j'ai attendu tout ce temps avant de prononcer ces mots, j'en suis certaine maintenant. Des mots que, malgré tout, je ressent vraiment à l'égard du grand bûcheron. Un creux creuse mon estomac, l'angoisse me tord les tripes. Et si il m'abandonnait ?

Mais finalement, il m'assure que je le rend heureux. Je n'ai pas le temps de répliquer, que l'imposant canadien dépose sur mes lèvres un baiser amoureux, m'enlaçant de ses grands bras pour commencer à me bercer. Un geste dont je pourrais jamais me lasser, si réconfortant et agréable. Et malgré la douloureux que je ressent encore vis-à-vis de mes plaies, je ne peux m'empêcher de m'enfoncer un peu plus contre Caleb, le visage caché dans le creux de son cou, humant avec délice son parfum. « Tu m'as manqué. » Que je lui murmure non loin de son oreille, même si je n'avais rien oublié de lui. Ni son parfum, ni le goût de sa peau, ni le toucher de ses lèvres. Je pense même que c'est ça qui, durant mes deux jours de captivité, m'a aidé à tenir debout. Et même si ce fou furieux m'a fait subir l'horreur, je veux, j'exige plus qu'avant la présence du bûcheron à mes côtés, qu'il ne m'abandonne pas. Qu'il me regarde comme avant avec ses yeux amoureux, et non pas avec pitié. Qu'il puisse à l'avenir me toucher sans avoir peur de me briser.

La porte du dispensaire s'ouvre et pourtant je ne bouge pas, proie facile je reste lovée dans le creux des bras de Caleb, que je sent bouger autrement qu'en me berçant. À mon tour, je déplace mon visage sans quitter la proximité du torse de mon amant pour vérifier qui venait d'arriver ; Nolan. Souriant comme toujours, patient, il finit par nous saluer de la main sans vouloir nous déranger plus que ça. « Caleb, je peux te voir une minute ? » Qu'il lui murmure en s'éloignant de mon lit, assez pour avoir une discussion avec le géant dans l'intimité, ne lui laissant pas vraiment le choix. Cette idée me déplaît fortement, si bien que j'ai dû mal à me détacher du canadien que j'essaye de garder auprès de moi, jusqu'à ne garder que sa main dans la mienne.

Une fois à l'écart de moi, j'entends les deux hommes discuter, sans que j'arrive à entendre quoi que ce soit. Uniquement des chuchotements. « Je pense que le mieux serait que tu la ramène demain, et je te donnerai ce qu'il faut pour la soigner, puisque ça l'angoisse si je la touche. » Il écrit quelques notes sur un papier, et relève ses yeux vers le canadien. « Psychologiquement, ça sera beaucoup mieux pour elle. Tu peux rester ici cette nuit si tu veux. » Qu'il lui dit finalement en lui tapant amicalement le bras.


©️ Pando


in my eyes
my demons hide
I am the architect of my own Destruction
Revenir en haut Aller en bas  
Caleb Campbell
Caleb Campbell
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 436
Sujet: Re: ¬ sweet dreams   Mer 27 Jan 2021 - 15:17
N’étaient-ils point mignons tous les deux ? N’étaient-ils points attendrissants ? Pourtant, Caleb ne pouvait s’empêcher de se le dire à lui-même : il se serait bien passé de ces jours d’inquiétudes et de peurs, et aurait mille-et-une fois préféré entendre ces doux mots de la part de Lily, dans son – ou plutôt leur – loft, dans leurs draps. La pauvre jeune femme avait subit plus de tourments que ce que Caleb pouvait s’imaginer, plus de douleurs encore qu’aucun ne pourrait endurer. Allait-elle changer ? Les traumatismes deviendraient-ils trop impressionnants pour empêcher toute guérison quelle qu’elle soit ? Le colosse n’en savait rien… Et alors que Lily lui ordonnait de ne plus jamais la laisser, de ne jamais l’abandonner, alors qu’elle lui disait qu’elle s’était languie de lui, Caleb, lui, souffla longuement, comme souffle l’homme harassé qui laisse enfin choir un fardeau bien trop lourd pour lui. Lily était là, et elle était sauve.

Et entra Nolan. Le jeune homme, médecin de formation, était un être aussi avenant que Caleb, et doté d’une force de caractère insoupçonnée sous ses airs de petit bonhomme. Tournant sa tête, Caleb sentit Lily forcer pour qu’il ne puisse point se décoller d’elle, ne serait-ce que d’un demi-millimètre. L’appelant à part, Caleb usa de toute sa douceur pour se séparer momentanément de Lily, baisant ses cheveux, son front et puis ses lèvres, caressant ses joues, sa nuque, ses bras puis ses mains, jusqu’à se retrouver à une certaine distance, où Nolan lui tint quelques mots.

Comprenant que derrière cette proposition se trouvait une conscience professionnelle, et un attention à toute épreuve, Caleb mesura chaque parole, et entreprit de lire la note offerte par Nolan. Acquiesçant, il le rassura : « Entendu Nolan. Je la ramène chez nous demain, et je m’occuperais de ses soins. S’il se passe quoi que ce soit, j’accourrerais jusqu’ici avec la vitesse du vent, crois moi ! Merci pour tout. Je vais rester avec elle ce soir, jusque demain. Le fauteuil sera suffisant, ne t’inquiète pas pour moi.

Paquetant la note dans la poche arrière de son pantalon, Caleb offrit un sourire sincère et plein de reconnaissance au médecin qui, sans bruit et sans heurt, quitta la pièce. Caleb ne perdit aucune seconde, et reprit sa place sur le fauteuil contre Lily, l’enlaçant, et recommençant à la bercer. Et il continuerait jusqu’au lendemain, jusqu’à-ce qu’il puisse la ramener chez eux, et qu’elle puisse s’allonger dans leur lit.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: ¬ sweet dreams   
Revenir en haut Aller en bas  
- ¬ sweet dreams -
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: