The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -31%
Resident Evil VIllage sur PS5 [Précommande]
Voir le deal
48.51 €

Mourning has its place but also its limits.
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Ivy C. Deluca
Ivy C. Deluca
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 460
Sujet: Re: Mourning has its place but also its limits.   Mer 20 Jan 2021 - 16:02
Ivy secoua la tête en se glissant derrière la table. "Non, nous n'avons pas oublié." la rassura-t-elle. "Vas-y doucement Zelda, ok ?" lui glissa-t-elle ensuite quand l'adolescente lui confia se sentir comme une relâchée de prison. Il ne manquerait plus qu'elle se fasse encore plus mal à l'épaule. "Je vais bien." C'était vrai, pour sa part, physiquement, elle allait bien et son moral oscillait souvent ces derniers temps. C'était une des conséquences de leur retour de mission, elle le savait. Le temps jouerait beaucoup sur leur moral à tous.

"Elizabeth !" souffla Ivy, contente de la voir parmi eux. Ils étaient tous là, ce soir, pour rendre hommage à Mallowe. Elle trouvait ça beau et était certaine que ça leur permettrait à tous d'aller de l'avant. Il y aurait surement un avant et un après cette soirée. Une dernière personne arriva enfin parmi eux. "Eve-Madeleine !" Ivy savait qu'elle avait été celle qui avait ramené Mallowe parmi eux. Il était donc naturel que la jeune femme soit parmi eux ce soir. Elle lui adressa un petit sourire compatissant et fit signe aux deux nouvelles arrivées de se joindre à eux. Elle se décala pour leur faire une petite place. C'était aussi Eve-Madeleine qui l'avait ramenée ici, elle et sa fille il y a quelques mois et elle garderait toujours une certaine forme de reconnaissance envers elle. Les deux jeunes femmes se croisaient souvent au dispensaire.

Zelda revint à la table avec un pichet. Ivy s'en empara et servit un verre à tout le monde. Elle posa son regard sur les personnes présentes ce soir quand l'adolescente proposa de faire un tour de table. Logan gardait la tête baissée. Elle leva donc son verre. "A Mallowe !" Elle trempa ensuite ses lèvres dans le breuvage en grimaçant. Wahou, c'était super fort. Elle jeta un regard soupçonneux à Zelda mais ne sut pas vraiment si c'était parce qu'elle n'avait pas l'habitude de boire ou si l'alcool était effectivement très présent dans leur boisson. Elle souffla pour se donner du courage et prit la parole. "Je ne connaissais pas très bien Mallowe, elle était ma patiente, mais du peu que je l'ai côtoyée, je dois dire qu'elle était très courageuse. Elle n'a pas hésité à mettre sa vie en danger pendant la mission et elle a tenu bon, jusqu'au bout." Même quand elle souffrait, Mallowe ne s'était pas plainte. Ivy avait trouvé son comportement exemplaire.

Ivy ne sut pas vraiment que dire de plus. Avec Evelyn, elles avaient parlé essentiellement de choses médicales avec la jeune femme. Elle ne connaissait que très peu Mallowe. Sa mort l'avait pourtant ébranlée. C'était une des conséquences de leur vie actuelle. Ils s'attachaient aux gens et risquaient de les perdre à tout moment. "Mallowe nous a rappelé à tous combien la vie peut être éphémère et à quel point le monde du dehors peut être impitoyable." murmura-t-elle avant de boire une nouvelle gorgée et de grimacer encore une fois en sentant la brûlure de l'alcool dans sa gorge.



who wants to live forever
Whatever happens, I'll leave it all to chance, another heartache, another failed romance on and on, does anybody know what we are living for ?
Revenir en haut Aller en bas  
Elizabeth Griffins
Elizabeth Griffins
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 154
Sujet: Re: Mourning has its place but also its limits.   Mer 20 Jan 2021 - 23:57
Un minimum de décence et de compassion peut avoir un effet drastique sur le moral de quelqu’un ; et, c’est ce qu’elle essaie d’offrir à Logan qui semble être reconnaissant du geste. Elle ne tarde pas à répondre à Zelda, d’un clin d’oeil qu’elle joue à l’excès pour être qu’elle comprenne le geste. Alors qu’elle se pose et s’installe, elle regarde toujours aussi amusée Zelda, avant que son attention ne bascule sur Ivy qui va ouvrir le bal. Elle regarde son verre se remplir. En temps normal, elle évite de boire ; mais, l’occasion s’y prête, et, dans un sens, elle a envie de relâcher la pression elle aussi. Elle lève également son verre le moment venu, et suit la médecin dans son toast, avant de boire cet infâme mélange que leur a concocté l’adolescente. Elle veut les empoisonner ou quoi ?!

Qu’importe. Elle prend le verre comme un shot, le termine d’une traite avant de le poser d’un geste sec sur la table, ce qui la fait tousser et tirer une grimace remarquable. Alors qu’elle reprend un peu de contenance, elle ne manque pas de rajouter sa pierre à l’édifice de l’hommage qu’à commencer à bâtir la médecin :

« C’est à nous, maintenant, de nous rappeler d’elle ; parce que c’est à travers nous que sa mémoire vit. Ah, et, sa lumière » elle va fouiller sa poche, retrouve la lampe frontale qu’elle lui avait donné. « Juste ici » Et, elle la pose devant Logan, en lui esquissant un petit sourire. Quand, en récupérant ses affaires, elle est tombée dessus, elle s’est dit que l’objet devait revenir à l’ancien militaire, qui avait l’air d’avoir été marqué par sa mort. L’objet est impersonnel, utilitaire, mais, peut-être qu’il fera un jour à l’ancien militaire la différence entre la vie et la mort.

Elle réajuste le bandeau qui lui sert de cache-œil, avant de prendre appui un coude sur la table et de dévisager l’assemblée. Elle n’a rien d’autre à rajouter pour l’instant. Elle ne connaissait pas vraiment Mallowe non plus. Son regard n’exprime pas grand chose, tandis que ses lèvres s’agitent légèrement dans un tic qui n’a pas de signification particulière. Elle en profite pour jauger la vitesse de consommation de chacun, tant qu’elle est encore en état de le faire.
Revenir en haut Aller en bas  
Eve-Madeleine Bethany
Eve-Madeleine Bethany
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 317
Sujet: Re: Mourning has its place but also its limits.   Jeu 28 Jan 2021 - 13:39
- En quelque sorte, réponds-je à la jeune fille qui suppose que les bougies servent à apaiser l’âme des morts.

Ce n’est le moment d’entrer d’un un débat potentiellement subversif sur la vie après la mort, d’autant que Zelda avait capté l’essentiel : la commémoration. Je salus Ivy d’un signe de tête et me joins au groupe qui se réunit autour de la table préparée. Un pichet arrive, remplit d’une mixture très certainement alcoolisée. Fait qui se confirme quand je prends le verre que m’a confié la doctoresse. Je la remercie poliment mais ne tremperai pas mes lèvres dans la boisson. Ça n’a jamais été mon truc, autant par éducation que par habitude.

Les premiers mots se délient, les premières paroles flatteuses sont posées par Ivy et Elizabeth. Je les écoute pensivement, mon regard perdu dans l’éclat des flammes. Lors qu’il se redresse, je vois le militaire, Logan, visiblement abattu. Mon cœur se serre d’autant plus, par sincère compassion pour ce chagrin visible et dévastateur. Un sourire mi-amusée, mi triste, fend mon visage à la petite plaisanterie de ma voisine, qui a perdu son œil le jour de cette tragique mission.

- Ce que je retiens de Mallowe, c’est son humanité, commencé-je doucement, elle était un livre ouvert… on savait quand elle était en colère, quand elle était étonnée, quand elle était triste, quand elle était contente… il n’y avait pas de juste milieu, seulement des extrêmes, ça me fait expirer brièvement un sourire, alors que mes doigts triturent le verre que je ne boirais pas, je revois encore ses grands yeux, à la fois plein d’espoir et plein d’angoisses, quand je lui propose de me suivre… elle était fâchée et blessée, oui, mais elle était surtout malheureuse, je hoche doucement la tête pour appuyer ce propos, c’était une jeune femme qui avait soif de vie et qui avait profondément besoin d’appartenir quelque part… d’avoir des repères, un rôle, des amis, même une famille…, un soupir mélancolique m’échappe finalement, mais je prends la peine de conclure avec un brin d’optimisme : elle a quitté ce monde, mais son voyage continue… et elle ne sera plus jamais seule.

Non… car elle retrouverait la Lumière, l’indicible royaume des Cieux. Et de là-haut, elle veillera sur nous parmi les anges, pour constater ce qu’elle a laissé derrière elle : de l’amour, de l’affection, du soutien. Un bien plus beau tableau que ce qu’elle n’aurait légué en assouvissant la vengeance qui la consumait à son arrivée.


« A candle in darkness »
Are we not wise enough to give all we are ? Surely we're bright enough to outshine the stars ♪ Human kind gets so lost finding its way ♪ We have a chance to make a difference 'till our dying day.
Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 6939
Sujet: Re: Mourning has its place but also its limits.   Jeu 28 Jan 2021 - 15:16
« Bah non, elle sera plus jamais seule... »
Zelda confirme avec, sur les lèvres, ce sourire espiègle habituel. Elle laisse quelques secondes s'écouler avant la fin du discours d'Eve-Mad' puis ajoute, au comble du suspens : « J'veux dire.... Elle est sûrement entourée d'vers en c'moment ! » Mais cette blague-là, elle était peut-être de trop. Et comme souvent, l'adolescente s'en rend compte après s'être exprimée. Elle perd son sourire, espère que les autres ne relèveront pas et se lève à son tour. Logan et elle ne se sont pas encore exprimés. Et puisque le militaire à les yeux rivés sur la table, abattu par le chagrin, elle suppose qu'il serait de bon ton qu'elle parle à son tour.

La voici qui se racle la gorge et qui cherche ses mots. Elle n'avait pas trop prévu le coup, comptant sur son imagination pour l'aider à improviser. Mais elle se rend compte maintenant que ce n'est pas si facile qu'elle l'espérait. « Mallowe, donc ! » Que dire ? « Elle était... heu... » Et la voici qui se retrouve gênée, incapable d'ordonner des phrases honorables à peu près correctement. L'agacement se devine dans sa gestuelle nerveuse. « Bordel ! Faut que j'mette d'la musique sinon ça ira pas ! » maugrée-t-elle, s'écartant alors du groupe pour filer derrière le bar. Non sans avoir assuré Ivy d'un regard qu'elle ne compte pas forcer. Oui, son conseil n'est pas tombée dans l'oreille d'une sourde.

Et elle se met à farfouiller sous le comptoir pour en tirer une petite boîte en carton estampillée de ses initiales - et d'un message de mise en garde particulièrement salé à l'intention de ceux qui oseraient fouiller à l'intérieur ! - pour finalement en retirer un cd. L'australienne coupe la musique ambiante, provoque les protestations de plusieurs clients, leur répond par un doigt d'honneur et met enfin sa chanson triste de circonstance. Et là, clairement, la haine contre Justin Bieber se ravive. Il y a quelques huées. Zelda s'y attendait et, loin d'être décontenancée, lâche un tonitruant « VOS GUEULES ! ON S'RECUEILLE, LÀ !! » L'argument semble un peu fonctionner et si les huées ne s'estompent pas totalement, elles ont au moins le bon goût de se faire plus discrètes.

L'ambiance étant maintenant adaptée à quelques mots touchants, Zelda revient à la table et s'éclaircit une nouvelle fois la gorge. « Mallow - Ah, Mallowe ! - était un peu une tête à claques, on va pas s'mentir ! Elle ressemblait à un petit chiot abandonné sur le bord d'la route des vacances, privée d'nourriture et d'affection ! » Ouais, clairement, elle aurait pu mieux faire. Mais l'essentiel c'est d'être spontanée. Et l'australienne ne compte pas irriter le fantôme de la défunte en faisant de belles phrases débiles, passe-partout, propre à une cérémonie religieuse. « Mais c'est pour ça qu'j'l'aimais bien, moi ! Sa connerie, elle était sincère ! Touchante, même ! Et c'était quelqu'un d'vrai ! Elle était clairement pas parfaite mais putain, qu'est-ce qu'elle était marrante ! » Difficile de dire le contraire, non ? « Alors oui, elle voulait jamais terminer son assiette ! Oui, elle se comportait comme une barbare élevée dans la jungle ! Mais faut dire aussi qu'elle venait d'Boston ! Ou de Detroit ! J'ai un doute, maintenant... » Zelda se masse un instant le menton, fouillant dans sa mémoire à la recherche de l'information puis hausse son épaule, celle qui n'a pas trop souffert de leur expédition. « Bon, au pire, on s'en fout ! L'important c'est pas d'où elle venait mais où elle allait ! Et clairement, elle allait dans l'bon sens depuis qu'elle nous avait rejoints ! » Elle reprenait des forces, notamment. Et ça, oui, c'était chouette pour elle !

L'adolescente laisse un bref moment s'écouler, ferme les yeux et oscille de la tête au rythme du refrain de la chanson. « On devait s'péter la gueule, elle et moi ! Bon, du coup, ça va pas se faire ! Mais j'dois dire que ça aurait été un honneur d'lui puncher son p'tit groin ! J'l'aurais même fait avec affection ! » Sans coups bas, avec honneur. Oui, elle espérait vraiment pouvoir affronter Mallowe. Mais les circonstances ont en décidé autrement. « Pour finir, j'aimerais qu'on prenne tous conscience d'un truc ! C'est pas nous qui l'avons tuée ! C'est pas non plus les rôdeurs, ça non ! C'est son amour pour la spéléologie ! » Cette fille, elle avait des couilles ! Se réfugier dans un cadavre, fallait y penser. « Ca veut dire qu'elle est morte en faisant c'qu'elle aimait ! Et ça, clairement, c'est cool ! » Ils n'auront pas tous cette chance ! De choisir sa mort, l'instant où l'on s'évadera de cette prison qu'est l'existence. Et ça, ça donne du baume au coeur de l'australienne.

Elle lève son verre comme s'il s'agissait d'une épée. « À Mallowe ! » Et hop, elle engloutit la Spéciale Z. Et puis elle manque de vomir tant la boisson est forte. C'est l'une des premières fois qu'elle la goutte. Et clairement, on ne va pas se mentir : c'est dégueulasse ! Zelda se rassoit et engloutit les litres de salive qui se déversent dans sa bouche, luttant contre ce désir bien naturel du corps de purger son estomac contre l'assaut violent du breuvage. « C'est... C'est à toi ! » indique-t-elle à Logan entre deux esquisses de régurgitation. Il va arrêter de se morfondre et prendre la parole, là, non ?


War means fighting, fighting means killing

Awards 2020:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Logan J. Castle
Logan J. Castle
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1381
Sujet: Re: Mourning has its place but also its limits.   Sam 30 Jan 2021 - 15:01
Chacun y va d’son p’tit mot. C’était touchant d’la part des gens, d’les entendre dire des trucs comme ça sur elle. Certains connaissaient la p’tiote plutôt bien, d’autres un peu moins, d’autres d’une manière bien spécifique, dans un contexte un peu spécial. Les propos d’Eve-Madeleine m’font un peu tiquer, et j’me met à y réfléchir.

Qu’est-ce qu’elle entend par « plus jamais seule » ? Genre, elle est dans un monde meilleur, avec des anges et tout c’bordel ? Ouais mais j’crois qu’la nana, elle est un peu spéciale. Genre, j’crois qu’elle était religieuse, ou un truc comme ça, vu que j’la vois souvent à la chapelle. Je n’ai jamais trop compris pourquoi les gens avaient b’soin d’ce genre de conneries dans leurs vies. La bible, les écrits, les « saints », les autres saloperies d’ce genre avec des préceptes à la con, ça m’a jamais parlé, et j’sais pas pourquoi les gens s’amusent à s’astreindre à ce genre de conneries. Prier autant d’fois par jour, jeûner, le baptême, l’extrême onction, les communions… Je n’y comprends rien.

Et puis, v’la t’y pas que Zelda elle fait son speech, avec de la musique. Cette gosse faisait partie de l’expédition, elle a pris cher aussi, elle fait partie d’ce groupe de gens qu’a survécu face à l’horreur. On est tous liés… Même avec Eve-Madeleine, qui était pas là lors de l’horreur, mais qui est là ce soir, et c’est tout aussi bien.

Mais Zelda, elle a sa façon bien à elle d’faire les choses… Et là, elle en fait trop. J’aime pas trop sa façon d’rendre hommage. Pourquoi faut qu’elle utilise toujours l’humour ? Le cynisme ? Cette façon d’dire des saloperies là ? Pour se cacher ? Pour pas qu’on pense qu’elle a des sentiments ? Pour pas qu’on cherche sous sa carapace ? Qu’est-ce qu’ils font pas comme conneries ces ados… Putain… Fait chier.

M’enfin, c’est à moi maintenant. Ouais, bon, c’est pas plus mal. Faudrait pas que j’reste toute la soirée le nez plongé dans la table, j’suis pas là pour me morfondre H24 non plus. Du coup, j’lève ma gueule, et j’prends un verre.
- Heum… Mallowe… Mallowe c’était… C’était une p’tiote d’exception. Elle voulait être une sentinelle, et elle v’nait tous les jours m’voir pour d’l’entraînement. J’me souviens la première fois qu’elle a voulut tirer avec l’G28… Elle a faillit faire trois mètres en arrière, à cause d’la détonation. Mais elle revenait toujours… Elle recommençait à s’battre, elle revenait toujours… Elle était badass, la p’tiote… Et j’l’adorais. J’ai… J’râcle ma gorge, et je regarde Ivy, comme pour avoir un peu de réconfort et de force. A part à l’armée, j’ai jamais eu d’famille… Ici, j’ai trouvé une sœur, des potes et un groupe… Mallowe, j’crois que c’était c’qui s’rapprochait l’plus d’une gosse, pour moi. M’enfin… J’sais pas… J’sais pas s’il existe un dieu en vrai, mais j’sais que c’était quelqu’un d’bien… A Mallowe.

Et je prends cul sec. Putain, c’est dégueulasse ce truc ! Franchement ! Elle a foutu quoi Zelda ? Elle a pissé dans un bocal et y’a foutu d’l’alcool ?! Merde quoi… Foutue gosse… Heureusement que j’l’aime bien… Des fois.
Revenir en haut Aller en bas  
Ivy C. Deluca
Ivy C. Deluca
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 460
Sujet: Re: Mourning has its place but also its limits.   Sam 30 Jan 2021 - 15:34
Elizabeth avait les mots justes. C'était à travers eux que la mémoire de la jeune femme vivrait désormais. Elle regarda en silence la lampe que leur amie avait posé sur la table. La médecin hocha la tête aux paroles d'Eve-Madeleine. Il n'y avait rien à rajouter de plus. C'était parfaitement vrai. Mallowe était entière, jusque dans sa mort. Se drapper dans la peau d'un rôdeur pour tenter de survivre coûte que coûte montrait une vraie force de caractère. Elle-même n'y aurait jamais songé et aurait fuit. Par contre, Ivy était plus septique sur le fait que la jeune femme ne serait plus jamais seule. Ivy avait souvent envie de croire au paradis, en un dieu quelconque, ne serait-ce que pour imaginer que son petit garçon, Peter, était en sécurité quelque part et non perdu à jamais. Pourtant, quand on voyait le monde actuel, difficile d'imaginer que quelqu'un là-haut avait pu laisser l'humanité souffrir autant. C'était, de toute manière, un débat vaste et trop difficile à aborder dans un moment comme celui-là.

Ivy secoua la tête et lança un regard sombre à Zelda. Souvent, ses blagues étaient de mauvais goût. Cependant, il était inutile de relever, l'adolescente venait de se rendre compte par elle-même qu'elle avait été trop loin. De part ses gestes, il n'était pas difficile de constater qu'elle était nerveuse. Se cacher derrière des blagues était sans doute une façon de se protéger et de se cacher. Elle s'éclipsa derrière le bar et mit une musique plus que douteuse et pas vraiment adaptée à la situation. Pourtant, cela sembla lui donner du courage puisque Zelda se lança enfin dans son discours. Même si la plupart de ses propos était curieux, Ivy ne dit rien, c'était sa façon de voir les choses. Par contre, elle hocha la tête lorsque l'ado leur dit que Mallowe allait dans le bon sens depuis qu'elle les avait rejoint. C'était vrai, la jeune femme leur avait montré à Evelyn et elle, une vraie volonté de vaincre sa maladie.

A la fin du discours de l'adolescente, Ivy leva son verre tout comme elle. "A Mallowe, oui !" Elle but, avec appréhension, une nouvelle gorgée. Beurk. Elle comprenait mieux pourquoi elle ne buvait presque jamais. Ce fut à Logan de parler et Ivy l'écouta en silence. "Mallowe était venue pour faire soigner son anorexie au dispensaire. Elle nous a parlé de toi, Logan. Elle voulait aller mieux pour pouvoir devenir forte et continuer à s'entrainer avec toi. Elle t'appréciait beaucoup." La médecin posa sa main sur celle du militaire. Elle comprenait son mal-être et le partageait. "On rencontre tous des personnes formidables au cours de notre vie et certains nous quittent trop prématurément. Nous devons continuer à vivre, pour eux." Il était hors de question de baisser les bras. La vie était trop précieuse, trop fragile pour la gaspiller.

Ivy fit tourner son verre entre ses mains, incapable de boire une gorgée de plus. Ses pensées dérivaient, elle songeait à la jeune femme pour qui ils s'étaient rassemblés ce soir. "Peut-être qu'on pourrait graver son nom sur une pierre ou sur un arbre. Une manière de lui rendre hommage en quelque sorte." Oui, qu'ils puissent se souvenir d'elle et que son nom ne soit pas perdu parmi tous les décès qu'ils pouvaient connaitre ici. "Mallowe n'avait pas de famille, pas d'enfant ici, c'est à nous de faire en sorte que son nom ne soit pas oublié." Elle leva le regard vers Logan, de tous ceux réunis ce soir, c'était lui qui la connaissait le mieux.



who wants to live forever
Whatever happens, I'll leave it all to chance, another heartache, another failed romance on and on, does anybody know what we are living for ?
Revenir en haut Aller en bas  
Elizabeth Griffins
Elizabeth Griffins
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 154
Sujet: Re: Mourning has its place but also its limits.   Dim 31 Jan 2021 - 23:34
Alors qu’elle encaisse encore le goût affreux de l’étrange cocktail concocté par Z, Eliza dévisage silencieusement Eve-Madeleine alors qu’elle rend son hommage, d’une façon assez humaine et se concluant sur une note pieuse. Son regard se pose ensuite sur Z, et, elle ne peut s’empêcher de passer sa main sur son visage quand elle fait une tentative d’humour. Elle se force à ne pas rire, à vrai dire ; mais, il va vraiment falloir qu’elle travaille son intelligence de situation, en matière sociale, du moins. Elle reste sans voix alors qu’elle va littéralement faire le show. Drôle de façon de faire son deuil ; mais, à vrai dire, il n’y a pas de bonne façon de le faire, alors, qui est-elle pour la juger ? Elle la regarde vider son verre, lui lance un regard en coin, et, prend le pichet de son horrible décoction pour se resservir, avant de la resservir également avec un grand sourire. Malgré le fait qu’elle n’ait pas l’air d’apprécier son propre cocktail.

Elle écoute ensuite attentivement le discours de Logan, son pichet toujours enserré. Ses lèvres s’agitent dans une série de moue qui trahissent une certaine forme de compassion face à ce qu’il exprime. Alors qu’il repose son verre, elle ne perd pas de temps, et le remplit à nouveau. Quoi de mieux pour noyer le chagrin qu’un mélange encore plus infect que l’amertume qui peut vous envahir ? Comme une girouette, elle tourne ensuite la tête vers Ivy, alors qu’elle même fait son propre petit hommage. Elle acquiesce alors que sa conclusion reprend son introduction. La boucle est bouclée, le tour de table, terminé.

Elle les jauge tous, silencieusement, quelques instants de plus, alors qu’elle lâche son pichet pour récupérer son verre. Elle le lève, avant d’annoncer :

« à ceux qui restent » elle porte la boisson à ses lèvres, et s’inflige le tourment qu’est de boire ce mélange horrible, avant de remarquer qu’Ivy n’arrive pas à boire. Elle pose son verre, esquisse un sourire, va poser une main sur son épaule et lui annonce : « Si tu n’y arrives pas, je peux me sacrifier, pour ton verre. Et je pense qu’on peut refaire un toast pour Ivy, parce que je crois pas avoir vu une médecin aussi courageuse et efficace » elle tend sa main pour saisir son verre, et se sacrifier comme elle l’a fait pour son propre bien, avant de rajouter : « Les gens cools ne regardent pas les explosions. Les gens encore plus cools les regardent et en ressortent indemnes » l’alcool, qui commence à pulser dans son sang, ne risque pas de la laisser indifférente ce soir là. Mais après un long mois de convalescence, elle ne va pas se priver de faire redescendre la pression, même si certains risquent d’être surpris en découvrant cette autre facette, l’écho lointain de ce qu’elle a été.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Mourning has its place but also its limits.   
Revenir en haut Aller en bas  
- Mourning has its place but also its limits. -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: