The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment :
Housse de Transport Power A – Zelda pour Switch
Voir le deal
5.03 €

My funny cute box
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Jesse Paige
Jesse Paige
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 752
Sujet: Re: My funny cute box   Dim 21 Fév 2021 - 21:43
Elle est prête et elle rigole de mes clowneries. J'adore son rire cristallin. J'adore aussi quand elle secoue la tête pour tenter de mettre sa chevelure courte en arrière alors je ris aussi et moi je remonte ma mèche qui a tendance à tomber sur l'oeil et c'est parti.

Elle a opté pour du rose fushia. De mon côté c'est plutôt les étagères du marron foncé, du gris souris et du caca d'oie. Je choisi marron comme ça le mélange des deux fera comme un ice cream fraise chocolat et je me marre encore.
Je lance la première giclée à côté de la sienne et la hyène dégouline en bicolore, patinant sur le carrelage devenu gluant de peinture et c'est le gros fou rire.

Entre temps je reçois de la peinture sur la veste et les tatanes mais je m'en fous complètement.
Pas grave, vas-y, continue ! que je lui lance avant de viser le troisième qui en prend plein le plastron.
J'attends pas que mon pot soit vide pour attraper le caca d'oie et j'en balance encore jusqu'à ce qu'Isalin me dise qu'elle n'a plus de munitions.
Va en chercher je te couvre !

Je me positionne et j'arrive à atteindre le quatrième en pleine poire. Je suis mort de rire car on dirait qu'il a de la gerbe sur le visage puis tout à coup je prends conscience qu'on est bruyant et que ça pourrait attirer ceux du dehors alors je me tourne légèrement pour zyeuter le pas de porte. Le fourbe en profite pour s'approcher dangereusement mais heureusement j'ai du réflexe.
D'un coup de pied je lui éclate une rotule.
Ca je sais faire. J'ai eu vite fait de remarquer que le genou est un point faible qu'on soit vivant ou rôdeur. Y a rien à faire quand tu as la rotule qui se barre en couille bah tu perds l'équilibre, c'est recta.

Ce qui était jadis un homme est au sol essayant de nager dans un mélange de teintes devenu indescriptible et j'appelle ma partenaire pour qu'elle mate le cocasse de la situation. Après, je n'ai plus le goût à arroser celui-là. S'acharner sur un humain à terre, qu'il soit frais ou faisandé, c'est pas trop mon trip alors je sors mon couteau et je l'achève.

Je serai bien incapable de dire si j'ai gagné des points ou si j'en ai perdu sur cette action vue qu'on a pas établi de règles précises mais ça n'a aucune importance, on est là pour s'amuser et le but du jeu est de les repeindre de pied en cape sans risquer sa vie.

Je m'attaque à la bonne femme dont la robe rouge à pois est en lambeaux.
Isalin ! Que je crie, à toi l'honneur ! Arrive avec ton jaune poussin, ça ira bien avec sa tenue !
Je fonce vers les étagères et j'ouvre rapidos du vert pomme que je balance sur ses cheveux. Le résultat est trop fendard mais voilà pépère qui débarque pour défendre sa moitié.
Pour lui ce sera les restes car à mon tour, j'ai plus grand chose.
Une petite coulure de marron, une autre de vert bidasse et le reste du vert pomme en complément sur son jean.

J'ai de la peinture plein les mains et... Même un peu plein partout en fait. C'est tout juste si je ne leur ressemble pas.
Je regarde ma complice pour voir si elle est dans le même état que moi et je repars d'un fou rire en voyant la tête qu'elle à l'air de faire. Alors j'ajoute la cerise sur le gâteau entre deux hoquets:
et tu sais la meilleure ? J'ai rien d'autre qu'un pull noir avec des gros flamants roses dessus et une cape de Père Noël pour me changer !

Je me bidonne tellement que j'en ai mal aux côtes et au ventre.
Heureusement pendant ce temps nos hyènes patinent et glissent sur le sol multicolore, ce qui les rend inoffensifs le temps pour moi d'attraper le fameux bleu Breck-plage, une sorte de teinte glaciale qui ira bien avec la pourriture sur patte qui me fait face.
Je m'apprêtais à balancer le contenu du pot quand soudain j'entendis un grognement dans mon dos.
Je me retourne et je vois une hyène passer l'entrée du magasin pour se joindre à la fête.

Dans l'absolu je l'aurais bien acceptée sauf que je la soupçonne d'avoir envie d'inviter tous les potes du quartiers alors je lance à Isalin:
branle-bas de combat moussaillon ! On planque nos arrières et on va se réfugier dans l'arrière boutique, suis-moi !

A mon tour de patiner dans la peinture avec mes mocassins troués en gardant le cap vers la porte d'où sont sorti nos jouets. Après, je me bile pas trop. Il y a toujours une sortie dans les arrières boutiques pour les livraisons, toujours. Il ne restera plus qu'à faire le tour du pâté de maison à pince pour retrouver ma bagnole. Ni vu, ni connu, je t'embrouille.
Revenir en haut Aller en bas  
Isalín Lokisdóttir
Isalín Lokisdóttir
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 302
Sujet: Re: My funny cute box   Jeu 25 Fév 2021 - 12:44
Couverte par son complice, Isalín se met en quête d’une autre couleur. Une qui se voit bien ! Elle jette alors son dévolu sur un jaune criard qui ne manque pas d’attirer l’œil de Jesse. Le cœur dansant dans la poitrine, elle fait sauter le couvercle et rejoint le jeune homme, qui a trépané l’un des quatre monstres.

SPLASH

Arrosée la femme morte-vivante, non sans que des éclaboussures ne reviennent moucheter l’adolescente. Son partenaire s’y donne aussi à cœur joie et bientôt, la scène a quelque chose d’absolument ubuesque. Entre les cadavres peinturlurés qui glissent dans la mélasse pigmentée, les deux humains essoufflés, le teint brillant et de la peinture partout… c’est fou. Fou et tellement drôle.

L’hilarité de l’islandaise s’accentue encore quand son complice confie qu’il n’a que des vêtements ridicules en guise de change – ça, ce n’est pas de chance ! Isalín a vidé un second, puis un troisième pot, lorsque Jesse l’alerte sur les intrus. Oups, la fête se termine : cinq monstres dans cette boutique exigüe, ça devient trop. Comme si ça pouvait les ralentir, elle jette son contenant sur la tête du plus proche des putrides et s’enfuit à son tour. Dans l’arrière boutique puante, le repos n’est que de courte durée, parce que la porte n’a pas de poignée et… ils avaient dû la pousser tout à l’heure !

- Vite, vite ! Presse-t-elle.

Ils n’ont pas le choix que de rejoindre la réserve, les monstres sur les talons. A peine à l’intérieur, l’islandaise doit utiliser sa lampe torche pour éclairer le véritable désastre qui s’offre à eux. Toutes les étagères sont renversées les unes sur les autres, les cartons s’amoncèlent et il ne semble pas y avoir de voie directe vers la sortie des livraisons. C’est la merde ! Dans leur dos, les rôdeurs passent la porte, tandis que les yeux d’Isalín bondissent dans tous les sens à la recherche d’une issue.

- Par là !

Elle a repéré un passage, sous un étale en équilibre sur un voisin. Il faut ramper là-dessous et fort heureusement, ils ne sont pas gros, alors ça devrait le faire ! L’adolescente passe la première, chasse un pot de peinture qui la gêne et se glisse sous le meuble comme une anguille. Aucune chance que les morts les suivent par ici ! Par contre, elle espère que Jesse sera aussi habile qu’elle…


« We are the wild youth »
So leave me in the cold ♪ wait until the snow covers me up so I cannot move... so I'm just embedded in the frost ♫ Then leave me in the rain. Wait until my clothes cling to my frame ♪ Wipe away your tear stains...
Revenir en haut Aller en bas  
Jesse Paige
Jesse Paige
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 752
Sujet: Re: My funny cute box   Jeu 4 Mar 2021 - 19:07
La fête est finie. C'est con...
D'un autre côté on s'est bien bidonné et c'est ça qui restera en souvenir plus tard.
En attendant on a foncé tous les deux dans la réserve. Je me rappelais bien que la porte se poussait de ce côté-ci mais j'étais persuadé que cela donnerait direct sur la sortie du personnel ou des livraisons. A la place c'est un chantier énorme qui nous accueille et grâce à la lampe torche d'Isalin je peux quand-même jauger notre situation en quelques coups d'oeil rapides.

C'est très encombré mais au fond sur ma droite, j'aperçois un renfoncement avec une porte métallique et une autre, coulissante de garage. Fermées, évidemment.
La sortie serait bien par-là sauf qu'on a pas les clés et là j'ai plus le temps de regarder sur quel mur il y aurait un tableau avec les sésames bien accrochés.

Les deux gaillards puants qui viennent de la rue passent le pas de la porte et nos trois peinturlurés se bousculent pour tenter de voir le spectacle eux aussi. Pendant ce temps Isalin qui est maline comme un singe et souple comme un ver de terre se glisse sous ce qu'on pourrait appeler un enchevêtrement d'étalages.
Attends ! Que j'y réponds, j'arrive !
Ouais parce que dans le gourbi je repère un seau de peinture blanche, « sous couche pour plafond ». Faut juste que j'ai le temps de l'ouvrir.
Je l'attrape rapidos et je le pousse le plus prêt possible de notre coin de repli avant d'y ramper moi aussi.

Maintenant les cinq hyènes sont dans la pièce et ça sent une infection.
Nous là on est peinards sauf qu'on va pas pouvoir y camper pendant cent sept ans, va falloir trouver une solution. Ou plusieurs.
Là déjà j'en ai une mais j'ai besoin d'aide alors je demande:
Tu vois le gros seau en plastoc plein de peinture blanche bien liquide que je viens de poser ici ?
Je vais tirer sur la languette pour l'ouvrir, ôter le couvercle et verser tout ça par terre à leurs pieds. En fait ils vont faire du patin à glace sauf que t'auras pas le temps de juger ni la technique ni l'aspect artistique.

D'être là comme ça tout à côté d'elle, je peux respirer son odeur malgré l'infection ambiante. Je trouve qu'elle sent bon et cela me rend tout chose.
C'est quand même très con la physiologie masculine qu'on ne peut pas contrôler, merde ! Du coup je ferme discrétos les deux derniers boutons de ma veste pour qu'elle ne voit rien et je continue l'explication de mon plan tout droit sorti de mon cerveau génial.

C'est là que tu vas entrer en scène.
Pendant qu'ils pataugeront et perdront l'équilibre dans la mélasse on va ressortir de là sans bruit. Moi pour te couvrir... T'inquiète, au pire si y a du grabuge j'ai un flingue; c'est bruyant mais je sais bien tirer.
Toi pour te diriger là-bas avec ta lampe torche. Et je me tortille pour lui montrer le fond tout sombre.

J'ai repéré une porte pour le personnel et une comme celles des garages pour les livraisons. Ne me demande pas comment y aller, j'en ai aucune idée... En grimpant par-dessus les étagères peut-être ? Ou en rampant dessous...
Si dans ce magasin les patrons étaient bien ordonnés, la clé doit être à côté de l'huisserie ou peut-être même directement sur la serrure. Et tous les patrons sont des gens très ordonnés, non ? Alors, en conclusion j'annonce à Isalin:
ton rôle sera de trouver la clé et d'ouvrir la porte. Et si tu perds, t'auras un gage !

Je lui demande si ça lui convient. Si elle pense que l'idée est jouable et surtout, si elle en a une meilleure, qu'elle n'hésite pas !
Revenir en haut Aller en bas  
Isalín Lokisdóttir
Isalín Lokisdóttir
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 302
Sujet: Re: My funny cute box   Dim 7 Mar 2021 - 14:39
Isalín peste dans sa langue natale en constatant que on échappatoire est bloquée. Se faufilant dans l’espace exiguë, son complice la rejoint et lui explique le plan qu’il veut mettre à exécution. Il largue de la peinture, fait glisser les morts, elle sort, il la couvre, elle trouve comment ouvrir la porte du personnel. Sur le papier, c’est simple. Pour la réalisation… y’a plus qu’à. Cette fois, avec le cœur qui pulse dans sa poitrine, elle n’a pas le temps de s’amuser de sa métaphore sur le patin à glace, mais elle lui adresse un « ok-ok ». Elle est archi-prête.

Alors dès que Jesse donne le signe, l’islandaise glisse en sens inverse pour quitter l’étroit refuge. Elle ne regarde même pas ce qui se passe avec les monstres, elle avise d’un coup d’œil son itinéraire et bondit sur l’amoncellement d’étagères qui grince sous son poids plume. Les bras écartés pour faire office de balancier, Isalín trouve son équilibre en marchant sur les tranches de tous les meubles. Avec la souplesse et l’assurance d’une gymnaste, elle progresse vite, enjambant les obstacles – non sans parfois tressaillir – et elle atteint la porte que lui a indiqué son nouvel ami. Bien, la clef maintenant…

- Jesse ? Jesse, ça va ?! Appelle-t-elle, un peu paniquée.

Elle a quand même laisser le jeune homme derrière et peut-être bien qu’il est sur le point de se faire mordre – ou pire. Pas encore, puisqu’il donne de la voix, mais il doit être en difficulté parce qu’elle entend tonner son arme à feu. Merde, il faut qu’elle se dépêche ! La clef, la clef… Mais elle a beau regarder, aider de sa torche, elle ne trouve rien. Rien du tout.

- Helvítis ! S’exclame-t-elle de frustration.

Plus le temps de faire dans la finesse. Isalín prend sa propre arme, revient pointer la serrure de la lampe et du canon, puis presse plusieurs fois la détente. Les détonations l’assourdissent, elle n’entend plus rien d’autre qu’un sifflement strident ; alors quand elle demande à son partenaire de la rejoindre, elle ne sait pas s’il a entendu. Il lui faut encore enfoncer la porte abimée de deux coups d’épaules avant qu’elle ne cède, et la voilà aveuglée par la lumière du jour. Le souffle court, encore à moitié sourde, la jeune fille ne perd pas le nord : elle zieute à droite et à gauche, en quête de la suite de leur échappée !



« We are the wild youth »
So leave me in the cold ♪ wait until the snow covers me up so I cannot move... so I'm just embedded in the frost ♫ Then leave me in the rain. Wait until my clothes cling to my frame ♪ Wipe away your tear stains...
Revenir en haut Aller en bas  
Jesse Paige
Jesse Paige
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 752
Sujet: Re: My funny cute box   Sam 13 Mar 2021 - 16:06
Isalin me répond qu'elle est prête à tenter mon plan. Elle est vachement courageuse cette fille parce que c'est risqué quand-même d'autant que le mobilier renversé tient dans l'espace par l'opération du saint-esprit par endroits.
N'empêche, on n'a pas trop le choix donc je ne perds pas de temps. Le gros pot de peinture est ouvert illico et je verse tout ça sur le carrelage. Le résultat ne se fait pas attendre, les hyènes patinent dans la semoule en grommelant de rage.

Ma jolie fée s'élance à la conquête de l'étrange montagne mais je n'ai pas le temps d'admirer ses compétences de gymnaste car je suis sorti moi aussi pour la couvrir.
Je m'apprête à en découdre quand tout à coup, à cause des bruits d'escalade et des grincements de meubles, les puants ne se soucient absolument pas de moi mais veulent monter sur les étagères eux aussi. Autant dire impossible pour eux. C'est la chance. Bientôt je vais pouvoir tenter de faire comme elle afin de la rejoindre à la porte du personnel.

Malheureusement, dans la vie c'est quand même rare quand tout se passe exactement comme on voudrait.
Moi je fais mon possible pour être silencieux, concentré à zyeuter les moches pour tomber sur le poil du premier qui ferait un mouvement qui faut pas quand Isalin demande tout fort si je vais bien.
Dans un premier temps j'ai pas trop envie de lui répondre. Déjà parce que cela va attirer les rôdeurs vers moi ensuite parce que je me vois mal lui avouer que je me sens un peu patraque genre angine psychologique doublée d'un mal de ventre pas catholique. Mais si je reste muet, elle va s'inquiéter. Du coup une petite voix me murmure que je dois dégoiser quelque chose alors j'affirme dans un souffle qui se voudrait très, très discret:
ça va, t'inquiète pas !

Je te le donne en mille. Devine ce qui arrive ?
Les hyènes se retournent et dans leur cervelle en putréfaction y a quand même un éclat d'intelligence qui leur démontre que je suis un casse-dalle bien plus fastoche à attraper que la demoiselle qui fait de la danse sur les étalages.
Putain, merde. Les cinq ensembles, comme un seul homme avancent vers ma carcasse tout en patinant dans la mélasse au sol.
Moi là je me dis que si je ne me transforme pas illico presto en super héro je suis mort mais je sais pas trop sur qui copier pour m'en tirer là franchement.
Alors je joue du coup de pied dans les rotules et du couteau dans le crâne mais c'est long comme manœuvre.
Nan parce carrément, imaginer qu'on peut enfoncer un cran d'arrêt comme ça peinard dans un crâne alors que les os sont hyper durs, y a que dans les films qu'on voit ça. Dans la réalité faut viser des parties molles pour y arriver du style les yeux, les tempes ou la base de la nuque puis enfoncer la lame dans la cervelle.

Moi c'est ce que je fais et j'en occis deux.
Plus que trois. Ou encore trois, tout dépend de l'état d'esprit.
Deux se sont rétamés par terre et gigotent dans la gadoue blanchâtre comme des scarabées sur le dos. Là c'est cool, je les surine vite fait bien fait.
Il es reste un. Mais celui-là vient de la rue et il doit avoir passé l'arme à gauche depuis peu car il est drôlement vif je trouve. Bref, j'arrive pas à m'en dépêtrer et ça craint du boudin pour ma gueule.
Alors, encore une fois, une voix étrange me susurre qu'il faut y aller au flingue, pas le choix.
L'espace d'un quart de dixième de seconde j'en suis tout estourbi. Je ne savais pas que la télépathie pouvait exister. Après je me dis que pour que ça marche il faut probablement être très fortement branché à quelqu'un mais qui ? Un visionnaire de l'au-delà ?

Je prends pas le temps de répondre à l'énigme, je sors ma pétoire et je tire.
Vache ! Je suis quand-même hyper doué comme mec... Du premier coup en plein dans sa tronche de macchabée.
Y a du rouge foncé, du marron et du noir qui explose sur le mur d'en face et dans la peinture blanche laissant presque croire que notre jeu n'est pas terminé.
J'ai eu le dernier !
Que j'annonce victorieux à Isalin tout en jetant un œil dans le magasin pour mater si y a pas une meute qui se pointe.
Rien. C'est ok.
Pourtant, comme en écho à mon coup de feu j'en entends deux autres. La clé n'était donc pas accrochée sur un tableau comme dans toutes les réserves bien organisées dignes de ce nom ?
Faut croire que non...

A mon tour de demander à mon Elfe préférée si tout va bien et je la rejoins en empruntant le même chemin qu'elle.
Ouais bah que personne se marre là hein ?! Moi j'ai jamais fait de patinage artistique alors c'est pas ma faute si je ressemble à un pachiderme sur un amoncellement de porcelaine...
Sous mes pas les meubles couinent grave, bougent encore plus grave et j'ai les chocottes mais je finis quand-même par y arriver et me voilà à sa hauteur tandis que son dernier coup d'épaule ouvre la porte en grand.
Je suis tellement content de cette happy end que je ne peux pas m'empêcher de la serrer dans mes bras et de l'embrasser furtivement sur les cheveux en disant:
bravo ! T'as été un vrai chef là !

Je suis hyper fier d'elle et en même temps je l'admire. Je parle même pas de l'effet que ça m'a fait de la toucher et de poser mes lèvres sur ses cheveux si doux...
J'ai malheureusement pas le temps de m'éterniser sur ces sensations délicieuses. Rapidement je jette un œil dans la rue car les tirs ont forcément rameuté le quartier.

Tiens ! Pile poil ce que je disais. Au loin on aperçoit non pas trois ou quatre crevards mais carrément un troupeau tout droit sorti de chez Belzébuth.
Heureusement, je pense qu'on a le temps de filer à condition de courir très vite. Alors je prends mon ange par la main et on fait le tour du pâté de maison à la vitesse de l'éclair.

Arrivés au dernier virage je stoppe la course.
La bagnole n'est pas encore dans notre champ de vision donc on ne sait pas ce qu'il pourrait y avoir autour, faut qu'on vérifie là.
Mais avant j'ai un truc à lui dire niveau organisation:
On va mater discrétos si la voie est libre jusqu'à la caisse et si c'est bon, on saute tous les deux dedans et je démarre.
Je laisse passer un temps de silence et j'ajoute:
le problème c'est que j'ai absolument besoin de rapporter des pots de peintures. Pour mon boulot et en cadeau pour un pote. Donc si tu veux, je te propose de t'emmener là où tu as besoin et je retournerai seul dans le magasin ou alors...
J'ose pas l'inciter à braver de nouveaux dangers mais en même temps je ne voudrais pas qu'elle pense que je veuille me débarrasser d'elle alors que c'est archi faux. Le dilemme est difficile mais je me lance quand-même:
Où alors tu m'accompagnes encore ?
Revenir en haut Aller en bas  
Isalín Lokisdóttir
Isalín Lokisdóttir
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 302
Sujet: Re: My funny cute box   Jeu 18 Mar 2021 - 23:15
Le cœur à trois mille mais soulagée, Isalín a la banane et un rire de soulagement qui ne s’arrête pas. Elle se laisse alors surprendre par l’étreinte de Jesse et le baiser dans ses cheveux, mais ne s’en offusque pas pour autant. Au contraire, elle rosit légèrement et se met à regarder ailleurs. Oh bah justement : des monstres arrivent, avec des têtes de déterrées – littéralement. Probablement ceux dont on lui a parlé, qui sont sortis d’un souterrain.

La jeune fille se laisse entrainer en courant dans un tour du bloc, dans le but de semer les voraces qui ont été attirés par leur vacarme. Après un dernier virage, la course s’arrête et elle peut reprendre son souffle, mains sur les genoux. Ils ont de sacrées allures tous les deux : tachés de peinture, en sueur, quelques éclaboussures de fluides putréfiés sur eux… ça la fait rire encore plus. L’islandaise souffle une mèche rebelle et décolle de son front les cheveux collés à son front moite.

- C’était cool !

Elle ose enfin commenter, maintenant qu’il n’y a plus de macchabée pour la croquer – a priori. Son aînée reprend la parole pour lui expliquer la suite du plan. Isalín hoche la tête… jusqu’à ce qu’il propose de retourner se jeter dans la gueule du loup.

- Oh…

La jeune fille est clairement casse-cou, c’est même l’un de ses pires défauts, mais elle n’est pas totalement inconsciente. Avec le nombre de cadavres qu’ils ont vus, sachant qu’ils vont tous s’intéresser à l’endroit d’où ils viennent… ce serait utopique de croire qu’ils vont pouvoir faire des emplettes tranquilles. Elle adore les défis, mais…

- T’sais, j’crois que tu devrais revenir une autre fois…, ce n’est pas comment s’ils ne viennent pas de mettre le bordel, je…, son visage se plisse d’une moue navrée, j’adorerais tenter de chopper de la peinture, mais… les gens d’mon groupe doivent m’attendre déjà… je devrais déjà les avoir rejoints, et ils se mettraient probablement à la chercher – elle n’a pas envie de leur attirer des ennuis, tu… tu vas rester dans le coin ? Peut-être que je pourrais te revoir ? Demande-t-elle avec une once d’espoir totalement sincère dans la voix – elle le trouve vraiment trop cool !



« We are the wild youth »
So leave me in the cold ♪ wait until the snow covers me up so I cannot move... so I'm just embedded in the frost ♫ Then leave me in the rain. Wait until my clothes cling to my frame ♪ Wipe away your tear stains...
Revenir en haut Aller en bas  
Jesse Paige
Jesse Paige
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 752
Sujet: Re: My funny cute box   Lun 22 Mar 2021 - 22:29
Pour être cool c'était cool, je suis entièrement d'accord et je rigole avec elle.
En fait c'est les nerfs qui lâchent mais pas seulement. Notre jeu était trop fun et je ne suis pas prêt de l'oublier, ça restera dans les annales de ma mémoire, c'est certain !
L'ombre au tableau c'est qu'elle ne veut pas m'accompagner à nouveau dans le magasin, elle trouve ça trop dangereux et je ne peux pas m'empêcher de lui donner raison alors je réponds:
t'inquiète, j'y retournerai cette nuit ou demain matin.
Les hyènes n'allaient quand-même pas rester plantées dans une boutique où il n'y aurait rien d'autre à flairer que des effluves de peinture quand-même... Sinon tant pis. J'irai à mon rendez-vous avec les Inglorious Fuckers puis j'y retournerai plus tard, quand le danger sera bien écarté.

Mais son problème ne s'arrête pas là. Je crois comprendre qu'elle est venue ici accompagnée et qu'elle doit rejoindre rapidement des gens pour rentrer chez elle. En plus elle voudrait qu'on se revoit. Le rêve !
Le souci c'est qu'on est à un endroit où on aura pas trop le temps de papoter alors j'y réponds:
Pour l'instant je ne serai pas très loin d'ici mais après... Je t'expliquerai dans la voiture.

Un peu que j'adorerais la retrouver et même le plus souvent possible mais là, il faut s'inquiéter de savoir si l'accès à la bagnole est libre avant que je l'emmène illico presto à son lieu de rendez-vous. Il ne faudrait pas que ses accompagnateurs s'inquiètent à cause de moi.

Je jette un œil prudent, bien caché dans l'angle de la rue mais le spectacle n'est pas beau à voir. Plusieurs hyènes sont agglutinée autour du véhicule; j'en compte à peu près six; c'est vraiment pas de chance.
Je lui raconte ce que j'ai vu et je me presse les boyaux de la tête pour trouver une manière de s'en sortir indemne et rapidement quand tout à coup j'ai une idée de génie. Bon c'est un peu normal vu que je suis loin d'être con comme gus mais là, à côté, Einstein c'était un rigolo !

Bon, que j'y dis en ouvrant la porte plus que branlante de l'immeuble devant lequel on planque. Tu te caches là et tu tires un coup de feu à travers la lourde. Pendant ce temps, je vais profiter de la confusion des moches pour courir à la bagnole, la démarrer à fond la caisse et on se retrouve ici.
Sauf que j'ai à peine fini de dire ça que ceux qui étaient loin derrière nous nous ont presque rattrapés entre temps, et là c'est carrément la merde car on est pris en sandwich, si je peux me permettre cette boutade très mal placée.

Là je sèche. Les idées manquent et c'est bien la première fois de ma vie que ça arrive !
Finalement, la première est la bonne pour l'instant: se planquer derrière l'huisserie. Après... Bah, je récapitule tout haut: ma voiture est garée pile poil juste en face du magasin... Autour il y a six croqueurs de pommes et pas loin derrière nous une meute s'approche...
Problème à résoudre: comment faire pour ne pas être échec et mat ?
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: My funny cute box   
Revenir en haut Aller en bas  
- My funny cute box -
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: