The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le deal à ne pas rater :
Clé licence Windows 10 professionnel 32/64 bits – Français
0.89 €
Voir le deal

My funny cute box
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Jesse Paige
Jesse Paige
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 767
Sujet: My funny cute box   Mer 13 Jan 2021 - 21:52
Ca y est, je sens que ma vie va prendre un nouveau grand virage là. Jeff m'a donné l'adresse où le bus est planqué et je dois me débrouiller pour m'y rendre. Pas de problème, je vais gérer ça comme un vétéran de la route.
Depuis que je suis parti du NML j'ai dû croiser trois panneaux à tout casser. Un bleu où c'était marqué « North », un autre bleu où y avait « South » puis un jaune avec une flèche et en dessous « 20 MPH » noté en noir mais ça va le faire...
Moi je ne quitte plus la route principale de toutes façons, ras le bol des quartiers pavillonnaires en forme de labyrinthes. Quand je pense que je suis parti hier à 8h00 du mat'... Bref.

Là je vois enfin un presque vrai panneau tordu, à moitié cassé et plein de rouille où je devine «...oma ». Et des villes qui finissent par cette syllabe y en a pas des tonnes par ici donc j'en déduis que je suis arrivé à Tacoma. Je suis un génie, sans déc'.
Je continue de rouler tout en faisant gaffe au paysage parce que tu as vite fait de te planter... Merde ! Une bicoque s'est effondré et y a des gravats en plein là où je voulais passer. Pas grave, je vais bifurquer, faire le tour du pâté de maisons dans les règles de l'art et retomber sur mes pieds ou du moins sur mes roues dans quelques minutes.

Sauf que là je ne sais plus trop où je suis...
Y paraît que quand tu sais pas quelle direction prendre, tu vas toujours tout droit donc c'est ce que je fais. Pas trop vite quand-même, faudrait pas que je rate un carrefour.
En fait maintenant y a pas mal de magasins. Pas ceux comme dans les centre-ville, non mais plutôt ceux qu'on trouve en périphérie, grands mais sans bouffe. Du genre bricolage, salles de bains sur mesure et tout le toutim. Je zyeute les environs car ce serait pas mal d'y retourner faire une séance de fouilles tout seul où avec Jeff on sait jamais...

Mais là que vois-je ???
Je suis en mode hallucinatoire LSD frelaté à l'eau de vie ou quoi ? J'ai deux visions !
Y en a qui voient pas plus loin que le bout de leur nez mais pour moi le hasard est hyper généreux quand-même.
Non loin, à quelques mètres, un bâtiment encore debout avec juste la porte un peu par terre présente son enseigne à peine moisie « Mallory paint shop » puis, au bout de la rue, une silhouette féminine genre corps de rêve, démarche panthère et coupe au carré un peu comme la nana de Pulp fiction mais en plus court.
Moi j'espère juste que l'apparition sera moins pétasse que celle du film mais en attendant j'ai un dilemme qui me tiraille les tripes et le cerveau.
N'importe quel individu sensé, rationnel et bien organisé aurait commencé par l'aspect pratique avant de songer à la récréation. Mon problème c'est que la récréation se meut sur deux jambes fines et qu'elle risque de disparaître à la prochaine intersection tandis que la matière première pour mon projet bah elle va pas s'envoler dans la seconde. En plus, j'ai toujours été bordélique alors c'est peut-être pas aujourd'hui que je vais commencer à tout ranger dans des petites cases. D'autant que je suis pas comme tout le monde moi. Sous entendu, je suis mieux, naturellement.

La décision est prise, il faut que j'aille la voir; elle est peut-être en difficulté.
Après je ne sais pas vraiment comment l'accoster et je me vois mal lui faire la tirade du « bonjour, comment ça va, on s'est pas déjà vu quelque part ? »
D'abord c'est beauf, ensuite de près elle est peut-être bourrée d'acné avec des yeux qui louchent. Faut être méfiant parfois dans la vie.
J'ai une idée ! Je vais prendre mon étal portatif et la démarcher comme une cliente lamba sachant qu'elle pourrait tout aussi bien devenir l'alpha et l'oméga de la condition sine qua non à ma survie.
Alooors....
D'abord je fais semblant de pas l'avoir vu. Je file dans mon coffre, j'en tire ma boite en bois brut – Ouais parce que j'ai pas trouvé de peinture pour le rendre joyeux et avec Jim on a décidé de poncer les planches vu qu'elles étaient blanches très, très sales – J'enfile les bretelles et je marche dans la rue... En marchand quoi en fait.
J'ai pas grand chose pour l'instant; ça va venir. Bientôt je serai le bijoutier-fleuriste de ces dames, en attendant faut faire avec ce qu'on a comme dirait un proverbe très connu.

Putaaaiin... !!!
Non, non, je dis pas ça tout fort hein, je le pense c'est tout et puis c'est une expression. Mais merde ! Que je songe encore car plus je m'approche et plus je m'aperçois qu'elle presque aussi magnifique que Jenny et c'est pas peu dire !

Maintenant je suis quasi à sa hauteur et y a un blême: elle semble très jeune; encore plus que Kaycee et moi à côté bah je vais faire figure de croulant même si je fais pas mon âge, il paraît. Tant pis, je l'accoste quand-même, pour le plaisir.
Hey, salut ! Que lui dis.
C'est moi Jesse, le troubadour-marchand ambulant des temps apocalyptiques pour te servir !
Je lui fait une petite courbette pour la faire rigoler et je continue ma tirade:
N'ayez crainte splendide damoiselle
je ne vais pas vous trousser
mais déballer pour vous mes merveilleux bijoux !

Nan, nan, j'ai pas dit mes bijoux de familles.

Et voilà que je lui montre le contenu de l'étalage miniature:
Un collier avec un cœur en pendentif. Le cœur est en verre poli par mes soins et serti dans un morceau de métal, le top ! Un bracelet métallisé réalisés par moi-même avec une chaîne à vélo bien nettoyée pour que ça brille. Des roses en papier multicolores faites avec des pages de revues d'art et même un stylo rose fluo qui marche encore. Elle est pas belle la vie ?!
Sinon j'ai fait aussi une locomotive avec une cannette de coca et un morceau de cannette de bière pour qu'elle soit rouge et verte et une écharpe léopard à pompons verts trouvée dans une maison.
C'est simple, tu choisis et tu échanges contre ce que tu veux. Alors, t'en penses quoi des chefs d'oeuvre étalés là sous tes yeux ?
Revenir en haut Aller en bas  
Isalín Lokisdóttir
Isalín Lokisdóttir
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 305
Sujet: Re: My funny cute box   Jeu 14 Jan 2021 - 12:58
L’équipe n’est pas censée sortir de Tacoma, alors l’adolescente a obtenu de pouvoir se disperser en solo, au même titre que les autres. L’objectif ? Continuer de dégoter ce qui pourra servir au confort de leurs prochaines cabanes, caravanes et autres tipis. Tandis que d’autres ont opté pour les pavillons, Isalín explore prudemment les magasins et autres vieilles boutiques désaffectée du centre de la ville. En plus de bricoles utiles qu’elle a entassé dans un grand sac de randonnée – elle a dû renoncer au sien pour cette sortie – elle a dégoté une lampe de plasma en bon état ! Elle compte bien faire les yeux doux au conseil pour que les ados aient de l’électricité dans leur logement et pouvoir la brancher.

Plutôt ravie donc, l’islandaise progresse d’un pas léger, sautant par-dessus les poubelles renversées, contournant les énormes flaques de boue marécageuse, enjambant les dépouilles squelettiques et couvertes de mousse qui se décomposent sur le trottoir. Elle s’arrête devant une boutique de peinture, jaugeant un instant si Nisqually pourrait avoir besoin de ça et… elle est tirée de ses pensées par le bruit d’une voiture. L’adolescente fait volte-face, ses prunelles de jade se posent sur un véhicule inconnu – en tout cas, elle n’est pas certaine de l’avoir déjà vu au camp.

Non sans un soupçon de crainte, elle se remet en marche en ignorant sciemment… qui que ça puisse être. Cette apparition n’est pas sans lui rappeler de mauvais souvenirs et cette fois, Lenny n’est pas là pour assurer ses arrières. Alors Isalín s’échappe, l’air de rien, guettant tous les recoins dans lesquels elle pourrait se faufiler si jamais on la prenait en chasse. Elle a vaguement l’espoir qu’elle ne soit pas suivie, jusqu’à ce qu’une foulée de pas retentisse dans son dos et qu’elle se fasse accoster.

- Euh…

Que dire ? En quelques secondes, elle est submergée par le tsunami de parole de cet inconnu un peu loufoque. Si la jeune fille a d’abord eu un bond de retrait, elle le dévisage désormais avec des yeux ronds et la bouche en « O ». C’est si inattendu, si saugrenu… qu’elle n’en reste pas indifférente ! Il n’a pas l’air des méchants qui hantent ses souvenirs ; pas de gros bras, pas de balafre, pas de fusil à pompe, pas de barbe sale, rien de très cliché en fait. Alors il l’intrigue et titille sa curiosité. Avec un air de chat sauvage, elle détaille les babioles qu’il lui montre avec un mélange d’intérêt et d’incompréhension. C’est à la fois cool et… complètement inutile – voire assez moche bizarre.

- Bah… euh… c’est…, il la prend un peu de court là, elle ne sait pas quoi répondre, c’est… original ? Elle n’a rien de mieux en réserve et observe toujours Jesse avec prudence, t’es vraiment un « marchant-marchand » ? Genre… tu t’balades, t’échanges des bricoles et tu fais du jonglage ? C’est ce que fonds les troubadours non ? Désolée… j’ai rien à troquer, avoue-t-elle en craignant le vexer, mais hé, tu n’as pas de pin’s par hasard ? On ne sait jamais.



« We are the wild youth »
So leave me in the cold ♪ wait until the snow covers me up so I cannot move... so I'm just embedded in the frost ♫ Then leave me in the rain. Wait until my clothes cling to my frame ♪ Wipe away your tear stains...
Revenir en haut Aller en bas  
Jesse Paige
Jesse Paige
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 767
Sujet: Re: My funny cute box   Lun 18 Jan 2021 - 21:39
Moi je suis aux anges. Après un petit bond adorable, la voilà qui regarde mes créations avec ses yeux en amandes tel un chat persan devant la cheminée ou mieux, face à une assiette de pâté Sheba au saumon. Du coup je bombe peu le torse à la Karl Lagarfeld sans lunettes de soleil.
Ouaip, que je lui réponds quand elle m'avoue de sa voix charmante que c'est original. Et encore, t'as rien vu ! Tu verras quand l'étalage sera plein ! J'ai l'intention de fabriquer une multitude de bijoux pour tous les goûts, toutes les bourses. Ou plutôt tous les sacs.

Je n'ai jamais rien fait de mes mains mais je ne suis pas plus malhabile qu'un autre et surtout l'idée me plaît, j'ai la motivation. C'est pas comme ceux qui vendent en ce moment au NML des betteraves rouges crus ou cuites et qui se gèlent les miches toute la journée. Moi j'ai la banane. Et des betteraves. J'en ai six dans mon coffre, c'est mon cadeau pour ceux du bus. A l'occasion c'est aussi un colorant mais ça c'est une autre histoire.

Mais voilà qu'elle soulève mon principale problème: le spectacle qui va avec mon commerce. Elle est pas conne cette nana, elle a tout de suite repéré le manque là.
Oui, je vais devenir comme ça sauf que je sais pas jongler. J'ai eu l'idée d'avoir un petit singe savant tout habillé mais j'en trouve pas...
J'espère qu'elle est pas déçue par ma réponse... Alors je m'empresse de la rassurer:
un spectacle y en aura un dans l'avenir il faut juste que je réfléchisse à quoi et surtout qu'il n'attire pas les hyènes. Et ça c'est un sacré blême car en général faut de la musique pour faire venir la foule mais là...

Bon. Elle me dit qu'elle a rien à troquer. Elles disent toutes ça. Moi ça me gène pas dans le sens où si elles ne sont pas prêtes à sacrifier un truc vital pour un bijou c'est qu'ils ne sont pas encore au top, faut appeler un chat un chat et une meuf une meuf.
Bah ouais. Une nana qui craque d'enfer pour un collier y a rien pour l'arrêter.
Y avait un proverbe qui illustrait ça jadis et qui disait « ce que femme veut, Dieu le veut », bah moi je suis d'accord sauf qu'elles sont pires. T'aurais vu la tronche de Jenny quand j'avais le malheur d'à peine sous entendre que le bracelet choisi était peut-être un peu trop cher...

Mais moi, bosser pour le filles j'adore. La preuve. Les bijoux, les roses, la loco et l'écharpe ne lui plaisent pas ? bah plutôt que s'en aller elle me demande autre chose. Quand je dis qu'elles aiment dépenser dans les babioles !
En bon commerçant je lui réponds:
non j'ai pas de pin's mais par contre je peux te fabriquer un badge, j'ai ce qui faut.
Là je l'entraîne vers le coffre en surveillant les alentours qu'y ait pas un con qui flingue mon plan, je l'ouvre et je lui montre mes trésors: une caisse de ferraille en tous genres, une pile de revues, un sac plastoc de canettes, un autre de débris de verre et un autre... avec des sacs plastocs. Des roses, des jaunes, des transparents, etc. Bref, ça c'est vraiment le genre de truc que tu trouves encore partout, y a qu'à se baisser pour les ramasser.

J'attrape ma petite pince coupante, l'unique épingle à nourrice que je possède, une canette et je commence à découper soigneusement un petit cercle avec un léger sourire.
Comment tu t'appelles ? Que je lui demande.
La risette c'est pas pour montrer que je suis enchanté de faire des ronds dans l'alu hein. C'est juste parce que je me souviens de ce que j'ai échanger contre cette pince essentielle à mon nouveau boulot.

J'étais dans une cave de maison et tout ce qui restait c'était une pile de revues d'art. Faut croire que l'art n'intéresse personne en ces temps troublés où t'es obligé de troquer ta chemise pour avoir trois carottes. Moi ça m'a plu, pour les couleurs. Alors je regarde vite fait et au milieu du tas y avait une BD. Lucky Luke. Que je trouvais un peu épaisse quand-même même si on sait que le cow-boy a vécu mille aventures.
Je l'ouvre et là, bingo ! Dedans, quelqu'un de sexe masculin très probablement y avait inséré trois magasines de gonzesses à poil. Moi j'ai regardé toutes les pages évidemment. C'était chaud ! Puis je me suis marré en imaginant le gus avec des yeux sortis de la tête et la cravate bandée à la Tex Avery pendant que bobonne pensait que son homme était concentré sur les saloperies des frères Dalton.
C'est avec ces trois fanzines là que j'ai eu ma pince !

Je me tourne vers mon adorable cliente tandis que je peaufine les bords afin qu'elle ne se coupe pas et je lui dit:
pendant ce temps, feuillette les revues et cherche toi une petite image ou des couleurs qui te plairait. Là c'est de l'art et là c'est Lucky Luke.
Je lui explique qu'elle peut choisir un morceau de quelque chose, n'importe quoi, l'important étant que l'image doive s'intégrer dans le petit rond que je viens de faire.

Comme il commence à faite frisquet, je porte les revues à l'avant de la bagnole, je m'assieds sur le capot encore chaud et je tapote à côté de moi pour indiquer à la jolie demoiselle qu'elle peut bénéficier de ce chauffage improvisé le temps qu'elle étudie l'histoire de l'art.
De temps en temps, je jette un coup d'oeil et tout à coup, quand je vois le tableau bleu de Klein je peux pas m'empêcher de lui dire:
franchement t'en pense quoi de ce bleu ? Il est pas carrément hypnotisant ? T'as vu un peu comment il flashe ?! On dirait qu'il vibre.
J'ai toujours eu un faible pour cette œuvre...
Quand tu possèdes ce bleu là, ça peut que te porter bonheur pour le reste de ta vie. Tu crois pas ?
J'espère qu'elle y croit, elle si belle et si jeune... Elle le mérite.
T'as quel âge ?
J'ai peur d'entendre la réponse qui va fermer la porte à l'espoir.

J'attends qu'elle ait fait son choix pour recouvrir l'image de plastique transparent afin de la protéger, placer l'épingle à nourrice à l'arrière et resserrer définitivement le métal.
Revenir en haut Aller en bas  
Isalín Lokisdóttir
Isalín Lokisdóttir
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 305
Sujet: Re: My funny cute box   Dim 24 Jan 2021 - 1:01
Ce drôle de bonhomme est difficile à suivre, une vraie fusée ! Il parle de bijoux, de jonglerie, de songe savant et… de lui fabriquer un badge. Isalín ouvre la bouche pour répéter qu’elle n’a toujours rien pour troquer mais le garçon l’entraine en direction de voiture. Instinctivement, elle se défait de son étreinte mais continue de suivre par curiosité. Il est bien trop bizarre pour ne pas continuer de s’intéresser à ses babioles ! Ainsi, l’adolescente découvre ses trésors faits de revues, ferraille, cannettes, sacs plastique et autre. Sans quitter ce barda des yeux, elle cale ses infernales mèches rebelles derrière ses oreilles en répondant :

- J’m’appelle Isalín.

Jesse ne perd pas de temps : il se met à travailler à la création de son badge et à ce stade, la jeune fille n’ose pas l’arrêter. Il a l’air si content de rendre service qu’elle s’en voudrait de lui couper son élan. Avec un haussement d’épaules qui refoule loin l’appréhension, elle prend l’un des magazines d’art qu’il lui présente pour les feuilleter. Pour être honnête, elle n’y connait rien. Picasso, Basquiat ou Van Gogh évoquent vaguement quelque chose à ses souvenirs, mais il y a d’autres noms qu’elle découvre… Chagall, Klimt, ou Klein. Ce Klein sur lequel son aîné la fait s’arrêter après l’avoir invitée à plutôt venir s’installer sur son capot chaud. Isalín préfère rester debout – plus simple pour se mettre à détaller en cas de besoin – mais elle étudie réellement ses questions.

- Hum…

L’adolescent comprend ce que veut lui dire Jesse, en quelque sorte. Il y a une étonnante intensité dans ce bleu, une profondeur qui donne envie de plonger, de se perdre, de rêver, de patiner les yeux fermés sur un lac gelé. Elle est sortie de ses pensées contemplatives par la question du bricoleur. Son âge ? C’est important ? Un peu surprise, elle informe avec sincérité :

- Bah… euh… 17 ans, je crois…, si elle a bien compté, c’est ça, ce bleu est très beau oui, reprit Isalín à propos du tableau de Klein, mais je crois que je préfère… ça ! Elle désigna l’image concernée avant de commencer à lire la légende, La dame à l’éventail, de Gustav Klimt, aucune idée de qui est cette personne, mais elle aime son style ! tu en penses quoi ?

La question l’intéresse vraiment ; du moins, si ça n’embête pas Jesse de discuter une jeune. Lui, il a l’air plutôt vieux – plus vieux qu’elle en tout cas. C’est d’ailleurs ce qui pousse l’islandaise à demander :

- T’as quel âge toi au fait ? Dans la foulée, elle désigne la création de son aîné, j’ai toujours rien à échanger, hein…



« We are the wild youth »
So leave me in the cold ♪ wait until the snow covers me up so I cannot move... so I'm just embedded in the frost ♫ Then leave me in the rain. Wait until my clothes cling to my frame ♪ Wipe away your tear stains...
Revenir en haut Aller en bas  
Jesse Paige
Jesse Paige
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 767
Sujet: Re: My funny cute box   Dim 24 Jan 2021 - 16:30
Isalin... Que je répète dans un souffle.
Cette fille a un prénom magnifique qui glisse sur la langue comme trois notes cristallines en forme de perles glacées alors je la regarde encore une fois et je lui dit:
ton prénom te va très bien, il est aussi beau que toi, c'est sincère.

Je m'applique sur mon travail tandis qu'elle feuillette les revues. J'ai pas envie de lui refiler un truc mal dégrossi qu'elle ne portera jamais. Elle est restée debout mais ça ne me dérange pas, je n'insiste pas d'autant qu'elle a raison d'être prudente par les temps qui courent.
Elle admire le bleu pendant un bon moment; c'est normal, il fait cet effet là à tout le monde et c'est ma question sur son âge qui la sort de ses rêveries.

J'en étais sûr; je n'ai aucune chance, c'est encore une ado.
Un peu déçu je replonge la tête dans mon job. J'aurais tellement adoré l'aimer, l'embrasser, caresser son corps svelte tandis qu'elle plongerait son regard de jade dans le mien, jusqu'à... Jusqu'à ce que je m'aperçoive un jour qu'elle est devenue très vieille, toute petite, toute menue avec des cheveux d'anges et le visage en parchemin auréolé de lumière alors que moi, bah...
Je l'aurais aimé encore plus et on se serait raconté nos souvenirs du temps où on galopait encore comme des lapins heureux et insouciants ou presque.

A son tour de couper court à ma mélancolie romantique. Je me penche sur son choix et d'un ton enjoué je m'exclame pas trop fort:
Klimt ? Excellent !!! un de mes peintres préféré ! C'est ce qu'on appelait à l'époque l'Art Nouveau. Certain appelaient ça l'art nouille à cause de la flopée d'arabesques de fleurs et de feuilles souvent enchevêtrées autour de jeunes filles fraîches aux robes et aux cheveux vaporeux.
J'arrête là. Je voudrais pas qu'elle me prenne pour un prof rébarbatif quand-même. D'ailleurs je te le donne en mille, voilà qu'elle demande mon âge; j'ai gagné le pompon à vouloir étaler ma science...
j'ai vingt-cinq ans. Huit ans de plus que toi.
Et je la regarde avec un sourire en coin afin de recueillir sa réaction. C'est clair, pour elle je suis un vioc ! D'un autre côté, si elle se pâme d'horreur je vais pas me gratter pour la ramasser tendrement avant qu'elle tombe à la renverse sur le bitume, ce sera toujours ça de gagné.

J'ai pas encore de ciseaux donc je prends un morceau coupant de la cannette en guise de cutter. Je sais d'office que ce ne sera pas net donc je prévois large. Je rentrerai le reste du papier dans le métal, derrière.
Une chance l'image est petite, je peux donc avoir le visage, l'éventail et les épaules ainsi que le gros oiseau bleu, quelques fleurs et le paon; sans sa tête toutefois. Je suis content, ça fera très propre, comme un petit portrait dans son cercle.

J'ai presque fini. Elle peut déjà s'apercevoir que je ne me suis pas moqué d'elle, on dirait un vrai. Faut croire que je suis plus doué pour les badges que pour les bijoux... Du coup j'en ferai bien quelques autres dès que j'aurai le temps et des épingles à nourrice.
Elle, elle me dit qu'elle n'a rien à échanger. Elle plaisante ou quoi ?
Elle ne se rend certainement pas compte alors je vais l'aider un peu:
si tu trouves que ce badge est beau, offre moi un grand sourire et s'il est moche, oublie de me le dire pour pas me vexer, ok ? Bon deal ?

Je lui souris. En vrai c'est cadeau, il est à toi. Et je le lui tend. Elle a plus qu'à l'accrocher au revers de sa veste.
Je ne sais pas si je ferai fortune un jour mais j'y crois pas trop. Je suis généreux comme mec et le pire c'est que j'adore ça.

Vu que j'ai fini, je range tout le barda dans le coffre et je jette un œil vers le magasin de peinture. J'ai bien envie d'y aller mais je n'ose pas en parler à Isalin de crainte qu'elle imagine que je veuille me débarrasser d'elle. A moins qu'elle veuille m'accompagner ? Ce serait avec joie mais comme je ne sais pas comment avancer ça sans qu'elle le prenne pour un coup de drague d'un croulant libidineux face à une jeune fille en fleur je décide de laisser du temps au temps en lui proposant une pomme.
J'ai pas encore mangé et j'ai la dalle, que je lui dit en en prenant une pour moi aussi.
Revenir en haut Aller en bas  
Isalín Lokisdóttir
Isalín Lokisdóttir
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 305
Sujet: Re: My funny cute box   Lun 25 Jan 2021 - 12:46
Isalín rit de bon cœur cette fois, complètement conquise par l’humeur saugrenue de son aîné. Vingt-cinq ans, c’est clair qu’il est vieux, mais il a l’air fun quand même. Et le badge qu’il fabrique prend une forme sympa. Ce n’est qu’un rond de canette et du journal, mais le côté handcrafted donne un charme particulier à la création. D’autant plus qu’il est apparu de nulle part, avec ses bricoles sous le bras, pour lui présenter ses trésors… Jesse a tout d’un de ces esprits loufoques qui apparaissent et disparaissent. A tous les coups, personnes ne la croirait quand elle racontera sa rencontre !

- Ok-ok, lui dit-elle en souriant sincèrement.

Son visage constellé de tâche de son est fendu d’une expression ravie, ses joues se teintent de rose. La crainte est désormais envolée, elle se penche un peu plus sur l’ouvrage de l’étranger, chassant patiemment les mèches un peu trop longues de sa franche qui viennent empiéter sur sa vision. Leurs regards se croisent à nouveau et oui, elle entend d’ici la voix de feu son oncle qui lui dirait de se méfier d’un inconnu rencontré sur le bord de la route, surtout s’il l’amuse et lui fait des compliments. Mais… la curiosité l’emporte largement sur le reste ! Jesse lui offre une pomme en prétextant avoir faim, l’islandaise refuse poliment en secouant la tête.

- Non merci, ça va, t’inquiète. Mange toi si t’as la dalle !

Elle ne va pas lui ôter le pain de la bouche alors qu’elle a un camp où les cultures se passent plutôt bien. D’ailleurs, comment ça se passe pour recruter des gens ? Est-ce qu’elle peut proposer au saltimbanque de la suivre ? Est-ce qu’elle doit d’abord demander l’approbation au conseil ? Hum… elle aurait dû poser la question à Kaya.

- Il est grave cool, commente-t-elle, prunelles de jade rivées sur les finitions que le bricoleur apporte à sa création, il est de quelle année Klimt ? Si à son époque c’était de l’Art Nouveau, est-ce que maintenant, on dit qu’c’est de l’Art Ancien ?

C’est pas supposé être une blague, c’est une vraie question ! L’adolescente ni connait que trop peu en art mais possède une véritable sensibilité pour les créations plastiques. C’est probablement pour ça qu’elle est autant fascinée par les artistes. On peut penser que c’est en rapport avec sa discipline de prédilection, indissociable de la musique, de la beauté, de la grâce. La fibre intuitive qui la guidait autrefois sur la glace, elle la retrouve dans les peintures.

- J’trouve pas ça « nouille » moi en tout cas… t’étais un artiste avant ?


« We are the wild youth »
So leave me in the cold ♪ wait until the snow covers me up so I cannot move... so I'm just embedded in the frost ♫ Then leave me in the rain. Wait until my clothes cling to my frame ♪ Wipe away your tear stains...
Revenir en haut Aller en bas  
Jesse Paige
Jesse Paige
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 767
Sujet: Re: My funny cute box   Mar 26 Jan 2021 - 19:18
Oh, Isalin qui rit, qui sourit et rosit... Un véritable enchantement pour mes yeux et mes oreilles, du coup j'en perd un peu les pédales, faut que je me calme là !
N'empêche quand elle sera devenue une femme, elle sera super canon et elle fera un malheur c'est sûr.
Je suis content qu'elle apprécie le badge. C'est vrai qu'il a de la gueule, j'en suis tout surpris moi-même d'avoir réussi à faire ça avec me mains.

Elle veut pas de pommes, ce qui doit signifier qu'elle habite un endroit où elle a à manger régulièrement et ça me rassure. Une fille comme elle zonant seule dans les rues, j'aurais pas donné cher de sa peau. Elle sait certainement se défendre, c'est pas ça que je mets en doute mais plutôt sa beauté qui attire l'oeil et le reste ainsi que son je ne sait quoi de... Disons, j'ai l'impression qu'elle donne sa confiance trop facilement. Mais je me trompe peut-être. J'espère même !

Moi je croque dans le fruit parce que ouais, j'ai la dalle tandis qu'elle me pose des questions sur Klimt et l'art Nouveau.
Bah, Klimt ça doit être fin XIXe, début XXe siècle mais je pourrais pas te donner les dates exactes.
Après je rigole en faisant non de la tête et je lui explique:
l'art Nouveau, c'est une appellation, une étiquette si tu préfères et dans cinquante siècles ça s'appellera toujours comme ça.
Et pour illustrer ce que j'avance j'ajoute:
c'est comme l'art moderne. Ca veut pas dire que c'est moderne. D'autant que ça a commencé aussi à la fin du XIXe siècle, c'est juste une période qui porte ce nom c'est tout.
Je sais pas si elle a tout pigé vu que je suis pas prof à la base et parce que mes connaissances se perdent un peu dans tout ce merdier mais bon...

Je vois qu'elle regarde encore son badge d'un air pensif. C'est rare de rencontrer des gens qui s'intéressent à l'art alors que pourtant, tout est devenu tellement moche qu'au contraire, tout le monde devrait mettre et créer de la beauté partout.
Ceux qui on appelé ça l'art nouille c'était des jaloux. C'est ceux qui ont créé l'art Déco. Eux c'étaient des sérieux ! Pas de petites fleurs, pas de tiges de lierre entrecroisées ni de jeunes filles romantiques entourées d'oiseaux mais à la place, des traits bien droits, des trucs bien carrés et marron foncé souvent, bref architecture mastoc, mobilier affreux et art industriel en veux-tu en voilà. Autant te dire que je déteste mais y des gens qui aiment...

Merde je me suis un peu emballé là. Moi qui disait ne pas être prof, je suis en train d'y faire un cours ! J'espère qu'elle s'est pas trop ennuyée. Mais faut croire que non puisqu'elle me demande si j'ai été artiste.
Non pas du tout, hélas. Sinon je ferai des bijoux bien plus beaux ! C'est juste que j'aime bien ça l'art. La peinture, la musique, la danse, tout ça...
Et toi ? Tu as été artiste ?

Après tout, pourquoi pas ? Ce qui expliquerait son intérêt pour ce que je viens de raconter.

J'ai fini ma pomme. Normalement je devrai me remettre en route pour trouver l'adresse des Inglourious Fuckers mais avant j'aimerais jeter un œil dans le magasin de peinture. De toutes façons je suis déjà en retard d'un jour alors...
Du coup je me lance:
tu aurais envie de venir avec moi fouiller le magasin de peinture un peu plus loin ? Comme ça en plus on pourrait continuer la conversation. Enfin... Sauf si tu as pas d'autres trucs à faire, évidemment.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: My funny cute box   
Revenir en haut Aller en bas  
- My funny cute box -
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: