The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

C'est donc ça nos vies.
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Elizabeth Griffins
Elizabeth Griffins
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 134
Sujet: Re: C'est donc ça nos vies.   Ven 8 Jan 2021 - 20:59
Elle pousse un soupir alors qu’il annonce la comprendre. S’il le dit. Elle ne le quitte pas du regard, et ne manque clairement pas cet étrange sourire qui, sur le moment, ne lui inspire pas grand chose. Elle lève un sourcil alors qu’il s’écarte, pense simplement qu’il va partir. Elle relève la tête quand elle entend le bruit caractéristique d’une porte qu’on verrouille. Elle croise le regard de l’homme qui ne laisse rien présager de bon. Mais au lieu de la peur, c’est de la lassitude qu’elle ressent. Elle le regarde faire sa petite manœuvre de… de quoi ? D’origami ? D’intimidation ? Difficile à dire. Puis, son regard se lève à nouveau, bascule dans celui de l’autre. Elle ne réagit pas, dans un premier temps, puis, glousse légèrement, avant de se mettre à tousser. Son visage se crispe dans la douleur l’espace d’un instant, puis, elle lui répond :

« Nous sommes entre professionnels, n’est-ce pas ? » elle regarde la pièce, regarde la scène qu’ils sont en train de jouer. L’homme a l’air d’être dans son élément. Sa façon de parler, de présenter les choses. Une drôle d’hypothèse s’est formulée en quelques instants, dans son esprit embrumé. Elle ne sait pas à quel point elle est proche de la réalité. Si elle savait toute la vérité, à vrai dire, elle aurait pu utiliser le terme de collègue ; vu le nombre de fois où elle a eut affaire à des gens du Mossad ; du simple échange d’information, à des opérations coordonnées. Elle reprend simplement :

« C’est donc ça, nos vies ? » elle marque un arrêt, alors qu’elle se mord la lèvre inférieur. Elle est fatiguée. Elle ne tarde pas à lui formuler : « Qu’est-ce que tu cherches à savoir ? Pose moi tes questions, j’y répondrais » elle pousse un soupir, alors qu’elle ne cache pas la résignation sur son visage. Elle insiste, de manière assez sincère : « Vraiment. Je n’ai rien à cacher, ou du moins, rien qui ne concerne ce camp » et, encore une fois, elle est fatiguée, et c’est visible sur son visage.  

Elle lui donne la possibilité d’entendre ce qu’elle a envie de dire, pas ce qu’il a envie d’entendre. Elle n’a jamais été directement torturée, mais a été conditionnée pour cette hypothèse ; la pire. Parce qu’en cas de capture et de torture, la question n’est pas de si oui ou non, il est question de parler. Mais plutôt de quand. Elle ne résiste même pas à son contact, alors qu’elle sent son pouce sur sa peau chercher son pouls ; probablement pour des raisons qui risquent de ne pas lui plaire.
Revenir en haut Aller en bas  
Levi M. Amsalem
Levi M. Amsalem
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 4361
Sujet: Re: C'est donc ça nos vies.   Ven 8 Jan 2021 - 21:25
Tirant un tabouret à lui, Levi le cala entre ses jambes avant de s'installer dessus. Le poignet d'Elizabeth toujours fermement entre ses mains, le brun la scruta longuement dans l'attente d'une réaction ou plus simplement, qu'elle se mette à table. A sa question sur le fait d'être avec un professionnel, l'homme n'émit aucune émotion. Il n'avait pas besoin de confirmer ce qu'elle pressentait déjà, parce que ça n'était pas lui qui avait besoin de répondre aux interrogations d'un autre. Et parce qu'il était peut-être encore trop ancré dans ses habitudes d'agent, conscient que s'il devait être dans une position désavantageuse, il serait comme elle à réfléchir à quand lâcher des informations. A quel rythme, lesquelles surtout. Tout était manipulable, d'autant plus l'information.

Elle était néanmoins résignée, probablement rendue en partie malléable par la douleur et le traitement qu'elle avait pour supporter cette dernière. Dans une position de faiblesse au moins physique qui entamait une partie du mental sur le principe. La feuille toujours en main, transformé en un objet dont il saurait faire usage, il ne montra cependant aucune véritable agressivité. Tout comme il ne prendrait aucun plaisir s'il devait en venir à user de biais moins sympathique pour la faire parler. Levi reprit son masque de dureté ordinaire, celui qu'il arborait au quotidien pour la fixer :

Tu sais déjà ce que je veux savoir, fit-il sèchement.

Il n'allait pas conduire l'interrogatoire - puisqu'il en s'agissait d'un, sur la forme en tout cas. Il avait besoin d'informations, davantage en tout cas qu'il devrait noter méthodiquement et mettre à profil sa mémoire pour venir finalement la travailler sur des détails. Chaque histoire pouvait être remanié, retravaillé, transformé pour correspondre a une autre réalité - plus avantageuse. Dans celle-ci, Levi voulait trouver les failles et s’immiscer à l'intérieur, découvrir si Elizabeth était bien ce qu'elle disait, à savoir aussi si elle n'avait vraiment rien à cacher qui concernait ce campement. Mais sur le principe, même si elle passait cette discussion méthodiquement, Levi était persuadé qu'il ne lui ferait jamais confiance. Et réciproquement.

Si tu n'as rien à cacher, je t'écoute. l'encouragea-t-il. Commence par le début, et n'oublie rien.

Il était venu pour toute l'histoire. Les raisons de sa présence dans l'état pour commencer, l'histoire de ses cinq dernières années. Les groupes qu'elle avait vu, les gens qu'elle avait fréquenté, et ceux qu'elle avait tué. Pourquoi, comment. Et il l'interromprait autant de fois qu'il le faudrait. Il la ferait revenir en arrière, répéter les mêmes choses, deux, ou trois fois, ou plus. Pour veiller à ce que son discours tienne toujours le choc, qu'elle maintiendrait la cohérence. L'exercice n'était pas simple pour un menteur en pleine possession de ses moyens. Dans l'état d'Elizabeth, il comptait justement sur ça.


Inachevés
La médiocrité commence là où les passions meurent. C'est bête mais j'ai besoin de cette merde pour sentir battre mon cœur. J'ai tellement misé sur mes faiblesses et mes failles, j'mérite une médaille au final j'ai fait qu'briller par mes absences.
Revenir en haut Aller en bas  
Elizabeth Griffins
Elizabeth Griffins
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 134
Sujet: Re: C'est donc ça nos vies.   Dim 10 Jan 2021 - 11:46
Elle pousse un soupir las, alors qu’il s’obstine à rester sur ses positions. Très bien. Elle bascule sa tête pour que son oeil puisse le dévisager plus facilement, alors qu’elle commence par se demandera où commencer. Au bout d’un moment, elle finit par lâcher :

« Griffins. C’est mon nom de naissance » elle marque un temps d’arrêt, développant lentement, à cause de son état, son cheminement de pensée. Elle reprend : « 3680 Evergreen Point  Road, Medina. Où j’ai grandi » alors qu’elle donne ces informations qui sont des faits véritables pour lui, elle lui permet en même temps d’échelonner son pouls. Il ne varie pas alors qu’elle énonce la vérité ; et, s’il y a peu de chance qu’il varie même si elle ment, en bonne menteuse professionnelle, la manœuvre est supposée rassurer son interlocuteur. Si ça lui chante, il pourra même aller vérifier cette information ; les photos encadrées, probablement pas pillées, suffiront probablement à le convaincre qu’elle disait la vérité.

Sa bouche est pâteuse, parler est pénible. Les différents effets de médicaments, et de manque, la travaillent constamment. Elle ferme les yeux un instant, puis, se met à nouveau à parler :

« Mon frère, il m’a ramené quand tout a commencé. Je ne m’en souviens pas, j’étais déjà en convalescence » elle prend une grande inspiration. Son ton est faiblard, mais neutre ; mais son palpitant s’emballe un peu, seul témoin d’une blessure qui ne s’est jamais refermée. Et c’est loin d’être la seule. Elle développe, en précisant : « Accident de travail » une douleur dans les côtes qui la force une nouvelle fois à tirer une grimace. Elle attend un peu, avant de continuer, son humeur devenant toujours plus sombre : « On a eu un accident. Mon frère, il… » elle se mord la lèvre inférieure, ne précise pas l’évidence.  « J’ai eu de la chance. Pendant les premiers mois, j’étais… dans cet état » bien pire, même. Mais le temps fait ses miracles sur la merveille qu’est le corps humain : « Grand Coulee. Petite ville, assez isolée. Bien organisée »

Elle marque une pause, ferme son oeil, alors que sa gorge commence à la lancer de parler autant. Elle rouvre son oeil, et, en attendant ses éventuelles questions, n’hésite pas à lui demander :

« Levi. Je veux bien parler, mais, j’ai soif. S’il te plaît » elle est pour l’instant incapable de se lever seule, et, dépendre des autres est probablement l’une des choses qui la tracasse le plus. Des autres, et surtout, de ce genre de personnage. Elle ne sait même pas s’il aura la décence de lui accorder ce petit geste, presque vital pour elle.
Revenir en haut Aller en bas  
Levi M. Amsalem
Levi M. Amsalem
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 4361
Sujet: Re: C'est donc ça nos vies.   Jeu 14 Jan 2021 - 18:58
Enfin, la brune décide de passer à table. Elle amorça la conversation par son nom de famille - le vrai. Celui avec lequel elle était née - et à partir de là, elle enchaîna progressivement sur la suite. Le début de son apocalypse notamment et l'accident qui l'avait immobilisé un moment au même endroit. Et qui avait embarqué, apparemment, son frère. Un autre accident, déduisit Levi de ses mots ; elle s'interrompit en lui demandant de l'eau et l'israélien s'éloigna de quelques pas pour aller lui chercher ça. Lorsqu'il revint, ce fut avec un verre rempli et une paille. L'eau était fraiche, il pouvait le sentir à travers le gobelet qu'il lui plaça entre les doigts, de la main du côté de son oeil désormais aveugle.

Sans un véritable mot pour elle, il attendit pour reprendre finalement sa place, et sans passer à une offensive agressive, il laissa faire. Elle se désaltéra sous ses yeux, il la scruta à la recherche d'un tressaillement qui n'était pas associé à la fatigue ou la douleur. Rien. Peut-être était-ce lié à l'instant, un brin suspendu dans le temps. Il ne pouvait le définir et ne chercherait pas à le faire. Réinstaller sur son tabouret, il reprit le poignet lorsqu'elle lui rendit, et l'écouta alors lui parler de l'après Grand Coulee. Le temps qu'elle avait eu pour retrouver ses parents mors, et la suite de son voyage qui l'avait conduit de communauté en communauté.

Aujourd'hui établis à Fort Ward, ça devait drastiquement la changer de son quotidien de ces cinq dernières années. Et probablement celles d'avant aussi, celles où elle n'avait été le plus souvent qu'un nom de code parmi des tonnes de pages, des pseudonymes d'empreint, des annotations diffuses dans des affaires qu'elle ne s'expliquait pas. Qu'est-ce qui avait fondamentalement conduit Elizabeth à la CIA ? L'israélien n'en savait rien, tout comme il ne pouvait pas comprendre pourquoi lui-même avait accepté cet entretien pour le Mossad, la première fois qu'il en avait eu un à passer. Ni ceux qui suivirent. Ni pourquoi il s'était mis en tête de tous les réussir et de s'illustrer dans ce milieu.

Sans doute parce que pour une fois, il avait eu l'impression d'être véritable stimulé. Poussé à bout, dans ses retranchements. Canalisé, peut-être aussi.

Et les filles ? Fit-il soudainement. Elizabeth n'en était pas là dans ses explications, pour autant la remarque lui sauta aux yeux soudainement, comme un éclair passant dans son esprit. Si c'était parce qu'il était désormais père qu'il s'inquiétait désormais du sort de ces enfants, il ne pouvait s'empêcher de se demander quels liens Elizabeth avaient avec elles : Ceux ne sont pas tes enfants, analysa-t-il rapidement.


Inachevés
La médiocrité commence là où les passions meurent. C'est bête mais j'ai besoin de cette merde pour sentir battre mon cœur. J'ai tellement misé sur mes faiblesses et mes failles, j'mérite une médaille au final j'ai fait qu'briller par mes absences.
Revenir en haut Aller en bas  
Elizabeth Griffins
Elizabeth Griffins
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 134
Sujet: Re: C'est donc ça nos vies.   Lun 18 Jan 2021 - 21:28
La fraîcheur de l’eau vint un peu éteindre l’incendie de sa gorge desséchée par les médicaments, tout en ravivant un peu sa conscience vacillante. Elle ne se sent pas vraiment prête, mais, elle sent qu’elle n’a pas vraiment le choix. D’un geste précis, elle tend son bras à Levi. Au contact de ses doigts sur sa peau, elle ferme les yeux, prend une grande inspiration, alors que son pouce vient sonder les pulsations pourtant lointaines de son palpitant éreinté.

Le débit de ses paroles commence doucement, elle lui narre sa vie et ses misères comme s’il s’agit d’un simple rapport. Le compte-rendu est bref, précis, et minutieux ; il n’est pas difficile pour elle que de formuler cette histoire qu’est la sienne, qu’elle a déjà ressassé et analysé. Mais elle se contente de lui donner ce qui l’intéresse ; des faits ; et pas les réflexions et son analyse qui les entourent. Son récit est presque celui de quelqu’un d’autre, elle a fait la part des choses, et ses émotions n’ont pas leur place dans son discours.

Quand elle termine ce rapport qui a été l’un des plus long qu’elle a fait ses dernières années, elle se tait, ouvre lentement ses yeux pour venir sonder la réaction de l’israélien. Elle n’a pas vraiment le temps de le faire. La question fuse, au même titre que sa réponse :
« Non  » et elle lui a déjà dit. Elle marque un arrêt, fait en sorte de bien reformuler ce qu'elle lui a déjà dis. Le problème est que son état ne lui permet de ne pas être aussi rapide qu'elle souhaiterait l'être ; un instant, une infime hésitation, qui peut être imputé à son état de fatigue. « Je suis tombée sur elles, il y a de ça quelques mois » elle se tait, interprète ce qu’elle voit dans ses yeux comme une invitation à préciser, alors elle le fait : « Elles étaient à l’arrière d’un SUV, seules, visiblement. Et j'étais avec quelqu'un de mon groupe de l'époque. Nous avons eu un désaccord, et... et je n’ai pas pu me résigner à le laisser les tuer. J’ai fais… Ce que j’avais à faire » elle déglutit, avant de continuer : « Dans un premier temps, elles étaient incapables de me dire où étaient leurs parents, et le coup de feu a attiré des rôdeurs. Nous sommes donc parties nous mettre en sécurité. Elles m'ont alors dit pour leur père, parti chercher de l'essence. Je suis donc allée essayer de le retrouver, et... » elle hausse les épaules, mord sa lèvre inférieure. Elle ne le dit pas, c'est évident. Et il se rappelle sans doute de son premier récit.

En bonne menteuse, sa version est si proche de la réalité qu’elle en est convaincue, alors qu’elle l’énonce. Elle joue si bien qu’elle est prise dans son propre rôle, et, elle semble aussi sincère et calme que pendant le reste de son discours. Mais si la pointe de culpabilité qui brille au travers de son unique œil visible semble légitime, elle cache une réalité tout autre, ainsi qu’un gouffre beaucoup plus profond qu’il n’y parait, et qui, de jour en jour, ne manque pas de grandir peu à peu.
Revenir en haut Aller en bas  
Levi M. Amsalem
Levi M. Amsalem
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 4361
Sujet: Re: C'est donc ça nos vies.   Mar 19 Jan 2021 - 13:25
Il l'écouta donc et se concentra sur les pulsations de son cœur. Un emballement léger, qu'il pouvait mettre sur le compte de l'émotion, de la fatigue, de tout finalement. Un indicatif qui n'était pas spécialement fiable. Lorsqu'elle se tut finalement, Levi la fixait toujours, sans discerner spécialement des indices de mensonges. D'ici quelques mois, peut-être lui reposerait-il à nouveau la question. Pour l'instant, il se contentait d'enregistrer les informations dans son esprit, il voulait pouvoir restituer avec une précision millimétrée les mots qu'elle lui offrait.

La personne avec qui tu étais, quand tu as rencontré les filles, ou le groupe, il ne savait pas précisément s'il pouvait nommer ça un groupe, mais à partir du moment où ils étaient plus de deux, probablement que le terme s'appliquait par défaut. Des pillards, en somme ?

N'était-ce pas ce qu'elle fut, passée un temps, donc ? Avait-elle seulement été autre chose ? Une opportuniste, une profiteuse, un caméléon qui tâchait de se fondre dans la masse dans l'espoir de ne pas se faire remarquer, voire même de se faire oublier progressivement. Jusqu'au jour où il faudrait disparaitre. Ils avaient eu quasiment le même métier mais avec un certain étonnement, Levi découvrait que les gens de son espèce avaient tellement de manières d'agir différentes. En opposition peut-être à la sienne.

C'était sans doute dû à leurs formations respectives. Elizabeth était restée longtemps dans le renseignement, glanant des informations avec une certaine expertise, mettant sa vie sur le fil et entre parenthèses lorsqu'il le fallait. A savoir, tout le temps. C'était respectable, Levi n'était pas du genre à juger à ce sujet.

Combien de personnes tu as exécuté ? Demanda-t-il alors de but en blanc en relâchant finalement sa main.

Il avait ce qu'il voulait savoir, il n'avait plus besoin de la contraindre. Mais il gardait dans sa main ce papier replié qui faisait un très bon surin si besoin. Mais face à une personne diminuée et affaiblie par les anti-douleurs, il n'était pas persuadé d'en avoir véritablement l'usage.

Qu'est-ce que tu sais de New Eden ? Questionna-t-il enfin.

Son ton, déjà froid, avait imperceptiblement changé. Plus dur, déjà.


Inachevés
La médiocrité commence là où les passions meurent. C'est bête mais j'ai besoin de cette merde pour sentir battre mon cœur. J'ai tellement misé sur mes faiblesses et mes failles, j'mérite une médaille au final j'ai fait qu'briller par mes absences.
Revenir en haut Aller en bas  
Elizabeth Griffins
Elizabeth Griffins
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 134
Sujet: Re: C'est donc ça nos vies.   Dim 31 Jan 2021 - 22:40
Elle acquiesce, lentement, gravement. Des pillards, oui. C’est ce qu’elle était devenue, avec le temps. Un outil sans but, un navire sans destination, à la dérive. Son humanité effacée par le fardeau de son passé, et les réalités de ce qu’elle traversait. Il est indéniable que tous, ou du moins, la plupart, ont dû faire des choix difficiles, dans ce monde devenu sans foi ni loi. Mais elle, elle avait fait le choix de la simplicité, celui d’écraser les possibilités des autres pour se préserver. Elle n’en est pas fière, mais, après tout, n’est-ce pas normal de s’égarer ? Elle assume, et, si elle ne sent pas encore de jugement dans le regard de Levi, elle ne s’en sentirait pas mal pour autant.

Elle le regarde attentivement, alors qu’il semble traverser une énième réflexion, jusqu’à ce que vienne une autre de ses questions. Elle s’apprête à s’indigner, se retient. Elle qui pense n’avoir exécuté personne, l’a peut-être fait. Tout est une question de conception, dans un monde d’incertitude. Peut-être qu’elle a été trop rapide dans ses prises de décision, trop facile sur la pression de sa détente ; mais, après tout, chaque situation impliquait probablement son intégrité. Elle ne peut néanmoins s’empêcher de se mordre la lèvre inférieure, et marquer un arrêt avant de finalement rétorquer :

« J’ai tué six personnes. Aucune avant tout ça » son regard s’intensifie, elle hésite sans le montrer, mais décide de ne pas se justifier. Il peut lui demander si ça lui chante, en attendant, elle assume ce qu’elle a fait ; sauf peut-être, le dernier, mais pas par rapport à la situation.

La question suivante, cependant, fait que sa réponse va fuser. Elle va annoncer, simplement et froidement :

« Pas assez, Levi » elle ne sait pas qu’ils sont responsables de la perte de son oeil, même si c’est une possibilité. Elle reprend : « Je sais surtout qu’ils sont nos ennemis, et, je vais faire en sorte de contribuer à garder cet endroit sûr » sa froide détermination transparaît par son œil restant, dans lequel brille une lueur indescriptible.

Encore une fois, d’une manière simple, mais pourtant très efficace, ce groupe l’a fidélisé. Les soins, l’attention qu’elle a reçu, c’est bien assez pour la faire réaliser que ces gens ne vont pas la laisser tomber, elle, mais surtout, les filles qu’elle s’est juré de protéger. Et si, pour ce faire, il fallait faire en sorte que cette faction au nom d’illuminé tombe, elle fera tout pour que les choses aillent dans ce sens. L’espionne en elle se réveille, le besoin du frisson et de l’accomplissement que lui procurait son ancien métier est en pleine renaissance.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: C'est donc ça nos vies.   
Revenir en haut Aller en bas  
- C'est donc ça nos vies. -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: