The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

/!\ Chasing a rumor
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Maeve Wheelan
Maeve Wheelan
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 521
Sujet: Re: /!\ Chasing a rumor   Mar 12 Jan 2021 - 14:33

Deux semaines plus tard



Claquant la porte derrière elle la chirurgienne s'adosse à cette dernière, laissant sa tête reposer sur le bois, les yeux fermés et les mâchoires serrées. Prenant de grandes inspirations elle tente de maîtriser ses nerfs et de ne pas se laisser submerger par tous les sentiments contradictoires qui percutent sa tête en tous sens. Ça lui ressemble tellement peu, cette non maîtrise de soi, cette colère sourde, cette envie violente de percuter un mur du poing, juste pour que douleur physique supplante tout le reste et lui fasse oublier, même le temps de quelques minutes, les remords, la culpabilité, cette sensation d'être une loque humaine, la jalousie... non ! Pas la jalousie. Ce n'était pas de ça qu'il s'agissait. Ça ne pouvait pas être ça. Elles n'avaient pas ce genre de relation. Sa cadette était libre d'aller où bon lui semblait. C'était leur accord tacite. Ne pas s'emprisonner, ne pas s'étouffer, ne pas se prendre la tête. Ou c'était possiblement ça le problème. Maeve avait besoin de plus que les rires et les parties de jambes en l'air. Elle aurait aimé pouvoir lui parler sincèrement de son ressenti sur les derniers événements de sa vie. Ne pas juste se contenter d'être désinvolte, juste une fois. Non, ce n'était clairement pas de la jalousie.

Pourtant, assise au Summer's – une chose qui devenait un peu trop coutumière – elle avait laissé ses oreilles traîner sur la table à côté. Sa venue avait été dictée, comme souvent, pas l'envie d'y retrouver Jill. Pour oublier. Pour tout oublier. Pour retrouver cette bulle dans laquelle cette partie d'elle-même que la doc domptait à peine pouvait prendre forme. Dans ses pensées, c'est le prénom de sa partenaire sur  des lèvres masculines qui avait attiré son attention. Innocemment d'abord, puis avec un intérêt malsain grandissant. Oh, elle l'avait regretté, et quelques paroles continuaient de tourner en boucle dans sa tête. De « gourmande » à « Elle en a redemandé, et plutôt deux fois qu'une... » et autres grossièretés un peu trop clichées pour sembler vraies.
Elle ne voulait pas savoir, la quarantenaire avait été claire sur le sujet. Et quand ses yeux s'étaient posés sur l'homme en question, elle n'avait pu empêcher son esprit de visualiser, et pas dans le bon sens du terme.

Elle n'y pouvait rien, certaines failles restaient béantes, comme cette seconde place qu'elle semblait toujours prendre dans la vie des autres. De toute façon, quand on lui offrait la première, elle la refusait, après, évidemment, en avoir profité au moins une fois. Autant être garce jusqu'au bout.
La toubib avait finalement terminé son verre d'une traite et fuit l'endroit pour retrouver son chez soi, vide. Quinn devait encore travailler au laboratoire quant à Arizona, elle avait toutes les raisons du monde de l'éviter depuis ce fameux soir.

Ce qu'elle pouvait se détester ! Pour ce qu'elle avait fait, pour ce qu'elle ressentait sans pouvoir laisser sa raison la calmer. Elle n'avait aucun droit d'appartenance sur Jill et pourtant l'imaginer avec un autre chaque fois qu'elles n'étaient pas ensembles commençait à lui peser plus qu'elle ne l'aurait pensé. Maeve ou l'égocentrisme et la prétention dans toute sa splendeur...

Délaissant la porte elle va se réfugier dans le salon où seules les braises de la cheminée, encore rougeoyantes, empêchent le noir complet d'engloutir la pièce. Remettant une bûche dans l'âtre, elle finit par s'écrouler sur le canapé, ne pouvant s'en prendre qu'à elle-même et ses mauvais choix. Il n'y avait personne à blâmer pour ce mal être. Seulement elle.


+ Do your worst, I'll do my best +
Revenir en haut Aller en bas  
Jill S. Blair
Jill S. Blair
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 716
Sujet: Re: /!\ Chasing a rumor   Mer 13 Jan 2021 - 11:00
Dans le sillon de la douche disparaissent les dernières traces de sang qui m’avaient maculée. L’eau rosâtre s’échappe, remplacée par une cascade cristalline et mensongère. Car je ne suis propre qu’en surface. Au fond, chaque crime que je commets prépare un peu plus mon âme aux flammes de l’enfer, et je ne me demande même pas pourquoi. Pourquoi, pour quoi, pour qui, je prends des vies ? Heureusement que je ne crois pas en ces foutaises. On vient du vide, on repartira dans le vide ; et entre les deux, on fait pas mal de conneries.

Je quitte la cabine de douche et viens me fixer dans la glace aveuglée par la buée. Je passe ma main dessus, découvre le visage d’une femme de milieu de trentaine, fatiguée, banale, indifférente. J’étais flic autrefois, je servais, je protégeais, j’enquêtais. Aujourd’hui, je n’ai gardé de mon ancien travail que la notion d’obéissance absolue au système. La policière a été remplacée par un soldat, un garde-du-corps, un mercenaire, selon les besoins.

… et ça ne me fait plus rien.

Je baisse les yeux sur mes mains. Celles-ci ont dégonflé mais en dépit des gants que j’ai porté pour cogner, mes jointures sont un peu écorchées. Une brève grimace plie mon visage humide, je me fais vaguement la réflexion que Maeve va m’enguirlander en prétendant que j’essaye de saboter son travail, et je souris. J’ai envie de la voir. Elle, spécifiquement, pas un ou une autre. Je pourrais passer une bonne soirée, chasser de mon esprit les images de ma victime qui s’obstinent sur l’arrière toile de ma rétine.

Une fois sèche, j’enfile une tenue assez neutre et adaptée à la saison, puis quitte la collocation pour me mettre en quête de la chirurgienne. J’essaye le dispensaire, mais on me dit qu’elle a déjà quitté son poste. Je tente ma chance au labo, dans le doute, puis au Summer’s. Pas là non plus, ce qui n’entache en rien mon intention. Dans le pire des cas, si je la trouve et qu’elle est occupée, ce sera partie remise. Le pas léger, je prends la direction de son pavillon et frappe à la porte.

… pas de réponse. Au cas où, je retente ma chance, un peu plus fort. Pas là non plus ? Bon, et bien… oh, je sais, le refuge souterrain dans lequel on a passé notre première nuit ensemble ? Je me détourne, motivée à aller jeter un œil là-bas, au moment où la porte s’ouvre dans mon dos. Un grand sourire fend mon visage ; oui, j’arrive à sentir que ce n’est ni Arizona, ni Quinn.

- Vous vous faites désirez madame Wheelan !

Je me retourne et fonds sur elle d’un même mouvement. Mes mains agrippent sa taille, mes lèvres se plaquent sur les siennes. Mon envie prend son envol, je nous vois déjà commencer un échange fougueux qui s’en fout des regards, renverser quelques babioles alors qu’on navigue à l’aveugle jusqu’à sa chambre, nos bouches liées par un baiser langoureux. Je pense à tout ça, mais quelque chose cloche. Maeve n’est pas… réactive. Je la libère alors et m’éloigne légèrement, pour le contempler d’un air interloqué, sincèrement inquiète. Peut-être que quand j’étais pas là, quelqu’un qu’elle appréciait est décédé ; ça peut arriver si violemment et brusquement aujourd’hui…

- Ça ne va pas ?


Drain the blood
« I walk through the valley of the shadow of death, and I fear no evil because I'm blind to it all. And my mind and my gun they comfort me... because I know I'll kill my enemies when they come. »
Revenir en haut Aller en bas  
Maeve Wheelan
Maeve Wheelan
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 521
Sujet: Re: /!\ Chasing a rumor   Mer 13 Jan 2021 - 15:25
Les coups à la porte lui font fermer les yeux d'impatience. Est-ce qu'on ne pouvait pas la laisser respirer juste une nuit ? Est-ce qu'on ne pouvait pas la laisser se flageller en paix ? Bon, la pensée était plus que pathétique en soi mais ça collait plutôt bien avec tout le reste finalement. Renversant sa tête sur le dos du canapé, elle fait la morte, espérant que l'importun passe son chemin. Quelques secondes plus tard, une autre volée, plus appuyée, lui fait rouvrir les yeux, expirant bruyamment par le nez. Pensant un instant que c'est peut-être médical, et qu'il existait une infime chance que ce soit une urgence, elle s'extirpe du sofa pour combler l'espace entre le salon et la porte d'entrée, ouvrant à la volée...

Merde.

Le dos de Jill lui fait face et elle s'interrompt dans ses gestes, partagée entre des sentiments trop opposés pour savoir comment réagir. Certes, la chirurgienne avait eu l'intention de la retrouver en début de soirée mais son départ précipité du Summer's et surtout la raison qui avait initié sa fuite trottait encore dans son esprit. Un peu trop. Elle ne savait même pas si elle était en colère contre l'ancienne flic ou contre elle-même, ou les deux. Tout ce dont elle avait conscience est qu'elle aurait aimé avoir le temps que tout ça redescende et pouvoir ainsi prétendre que tout allait bien.
La quarantenaire n'a de toute façon pas le temps de s'appesantir sur toutes ces interrogations qu'une phrase plus tard, les mains et les lèvres de Jill sont déjà sur elle.
Et c'est horrible, de sentir son envie naître à ce simple contact quand tout le reste de sa tête lui crie de la repousser. Pas ce soir. Pas maintenant. Pas comme ça. Ça n'enlève pourtant pas le besoin, le feu que sa cadette sait si bien attiser, les sensations qu'elle lui fait éprouver. Bon sang pourquoi fallait-il que tout devienne si compliqué ? Pourquoi fallait-il qu'elle le soit ?

C'est pourtant la jeune femme qui met fin à son tourment, sans savoir réellement lequel et se recule. Et en plus il fallait que cette dernière soit concernée et semble inquiète...rien de plus pour la faire se sentir encore plus salope. Parce qu'au fond Maeve le savait, sous tout le volcan qui grondait sous la surface depuis deux semaines, là où sa raison semblait vouloir poindre à nouveau, que sa partenaire n'avait rien à justifier. Qu'elle ne lui avait rien promis. En tout cas qu'elle n'avait brisé aucune promesse. Ni menti. De même qu'elle n'avait jamais fait le moindre sous entendu sur ses autres amants, optant pour la discrétion en présence de la toubib. « Je.... » Elle referme la porte laissée ouverte et qui laisse passer le froid mordant de l'hiver. « Je suis juste fatiguée. » Ce même ton employé quand elle voulait mettre fin à un débat qu'elle ne souhaitait pas voir commencer. Le même ton que ses ''Je vais bien'' ou ''Je ne bois pas.'' On savait où le dernier l'avait conduit...

Néanmoins, bien qu'elle tente de faire passer sa raison au premier plan elle a du mal à regarder sa cadette dans les yeux, les mots de cet homme au bar dansant encore dans ses oreilles. La doc ne voulait pas être cette femme donnant dans la crise de jalousie et les reproches gratuits mais elle n'y pouvait rien, c'était là. « Désolée si tu venais pour ça... » Outch. Fermant les yeux en se maudissant intérieurement alors qu'elle devance Jill dans le salon, elle allume la lampe de chevet à côté du canapé, tentant de renvoyer toute sa négativité loin derrière.


+ Do your worst, I'll do my best +
Revenir en haut Aller en bas  
Jill S. Blair
Jill S. Blair
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 716
Sujet: Re: /!\ Chasing a rumor   Ven 15 Jan 2021 - 0:45
Elle est « fatiguée » ?! Instantanément, mon inquiétude s’efface de mon visage et mes traits se ferment. Je ne dis rien mais j’ai ce plissement de lèvres qui trahit mon hésitation : me casser tout de suite ou lui parler puis me casser ? Je ne suis pas seulement un brin vexée par sa manière de me rembarrer en sous-entendant froidement que je ne présente que pour « ça », je suis agacée par ce qui est évidemment un mensonge – ou en tout cas, un non-dit. J’ai toujours dit et montré que j’aime que les choses soient simples, que je tiens à ce qu’elle le soit. Je ne suis pas de celles qui aiment les drames, les lancers d’assiettes, les bébés dans le dos et les crises amoureuses existentielles. J’emboite alors le pas à Maeve, glissant une mèche de cheveux derrière mon oreille, pinçant mes lèvres qui portent encore le goût des siennes.

- Je sais que tu n’es pas que fatiguée, annoncé-je en toute transparence, si tu n’a pas envie de me voir, tu n’as qu’à le dire. T’es pas obligée de faire… « ça », je la désigne, elle, son salon froid, sa répartie acide et l’étonnante distance qu’elle entretient, comme si on a jamais partagé aucun moment intime, tu sais que je ne suis pas cliente des prises de tête inutiles…, lui dis-je avec un calme particulièrement admirable – surtout connaissant la nature volcanique que peuvent prendre mes contrariétés, du coup je vais te reposer la question et… tu peux me parler, si tu veux, ou me dire de partir.

Ce n’est pas un ultimatum, c’est juste une honnête présentation de ce qui va se passer dans les prochaines secondes. Si elle préfère me voir quitter la maison, ça ne m’empêchera pas de revenir un autre jour. Et si elle me chasse un autre jour, et bien je supposerais que notre histoire est terminée. Cette idée me pince un peu le cœur et puisque je ne vois pas quelle faute je peux avoir commise, j’ose supposer qu’elle est affectée par un désagrément extérieur.

- Donc, Maeve : qu’est-ce qui ne va pas ?


Drain the blood
« I walk through the valley of the shadow of death, and I fear no evil because I'm blind to it all. And my mind and my gun they comfort me... because I know I'll kill my enemies when they come. »
Revenir en haut Aller en bas  
Maeve Wheelan
Maeve Wheelan
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 521
Sujet: Re: /!\ Chasing a rumor   Ven 15 Jan 2021 - 13:28
Elle aimerait sincèrement être en mesure de prendre une grande bouffée d'air et d'oublier toutes les raisons qui la mettent dans cet état. Elle aimerait ne pas ressentir toute cette lave en fusion qui semble bouillonner à la surface. Et un instant elle hésite. À retrouver les bras de la jeune femme, ses lèvres, la passion de leurs échanges. Il lui suffirait de quelques enjambées pour faire taire les questions qui la travaillent un peu trop. Sauf que la perspicacité de Jill l'irrite, la mise en accusation encore plus. Elle déteste être mise ainsi au banc des accusées, même lorsqu'elle est coupable de cette puérilité qui n'appartient qu'aux femmes jalouses. Le reste de son discours ne fait que réveiller ce qui sommeille depuis de trop nombreuses semaines. Et c'est la goutte de trop. Ce n'est pas l'ancienne flic la fautive mais c'est elle qui renverse le vase sur le point de déborder. Et tandis que sa raison s'étiole, celle qui lui souffle de se taire, de renvoyer poliment la jeune femme, de s'abandonner à son étreinte, n'importe quoi de plus intelligent que les mots qui remontent seuls et ont soudain leur volonté propre. « Oui parce que c'est toujours une question de simplicité pas vrai ? Une question de... fun ? » Elle insiste sur le dernier mot, autant pour en souligner le sarcasme évident que parce qu'il ne fait pas vraiment partie de son vocabulaire.

À présent tournée face à sa cadette, elle ne peut empêcher son regard de lancer des éclairs. « Tu devrais aller faire un tour au Summer's, je suis sûre qu'il y est encore. » Elle essaie de s'arrêter avant qu'il ne soit trop tard, avant de regretter chacun de ses mots mais sa volonté est morte et son dégoût trop profond. Le pire étant qu'il n'est destiné qu'à elle seule. « Je crois qu'il sera ravi de pouvoir profiter de ta... comment c'était déjà... ta gourmandise ? Du fait que tu aimes ça... plutôt deux fois qu'une ? » Elle place des guillemets imaginaires sur les derniers mots, comme pour marquer la citation évidente. « Tu ne risques pas de prise de tête avec lui pour le round numéro deux... ou trois... je crois que j'ai perdu le fil au bout d'un moment... »

Et alors qu'elle termine sur cette note acide, ça la frappe. Sa mesquinerie, l'illégitimité de ces attaques, son égocentrisme. Elle est minable.
Fermant les yeux, elle place les paumes de ses mains sur son front, tournant le dos à la jeune femme alors qu'elle tente de reprendre ses esprits. Ça ne lui ressemblait pas. Ou trop bien. Elle ne savait plus.

Non, je n'ai pas dit ça....

Et pourtant si. Et comme prévu la chirurgienne s'en veut, sent la culpabilité remonter. Parce qu'elle fait exactement ce qu'elle s'était interdit. Se venger sur quelqu'un d'autre, user d'un tiers pour punching-ball à toutes les erreurs commises par ses soins. Pas un tiers. Jill. Qui avait été une bouffée d'oxygène au meilleur moment de sa vie. Et voilà comment elle la remerciait. Voilà toute l'importance qu'elle lui donnait. « Je... » Elle a envie de s'excuser, de reprendre les mots toxiques qui lui ont échappé. Mais on ne pouvait pas revenir en arrière. On ne pouvait qu'assumer. Ou être Maeve. « Oublie ce que j'ai dit... » Pitié, oublie tout !


+ Do your worst, I'll do my best +
Revenir en haut Aller en bas  
Jill S. Blair
Jill S. Blair
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 716
Sujet: Re: /!\ Chasing a rumor   Sam 16 Jan 2021 - 3:17
Mes sourcils se froncent, j’ai un mouvement de recul, comme si elle vient de me caler une claque en plein visage. Le masque se fissure, je vois bien que c’est un reproche, je ne comprends simplement pas de quoi. Est-ce qu’elle aurait préféré que je lui fasse une bise à la française plutôt que de l’embrasser avec envie ? Est-ce que j’ai oublié de m’essuyer les pieds sur le paillasson ? Est-ce que quelqu’un lui a déjà cafté que j’ai tabassé un pauvre gars qu’elle avait connu – sinon croisé – aujourd’hui ? Si ce n’est rien de tout ça, je ne sais pas ce que j’ai fait.

Heureusement, Maeve a l’extrême gentillesse de dérouler la suite sans faire trop de suspense. Je confronte ses yeux qui tentent de me foudroyer sur place, encaisse l’apparition de ce « il » dont la présence invisible vient s’intercaler entre nous. Un « il » visiblement grossier et maladroit, dont j’ignore l’identité – que je ne pourrais même pas deviner avec certitude. Mais ce n’est pas la question. La question, c’est ce que crache la chirurgienne et la façon dont elle le crache surtout. Une jalousie venimeuse, agressive, qui a probablement pour but de me blesser autant qu’elle se sent blessée.

Au pire, ça aurait pu ne pas être grave. Je l’aurais trouvé craquante en amante jalouse et je me suis attachée à elle désormais – chose qui ne m’arrive quasiment jamais ! On aurait pu se retrouver, parler de trucs insignifiants pour oublier nos journées respectives, s’envoyer en l’air, puis discuter de la possibilité qu’on devienne exclusive. Ce programme aurait même pu se faire dans n’importe quel ordre. Elle et moi, ça marcherait. Je ne crois pas aux relations éternelles, mais je crois qu’on aurait eu quelques mois devant nous.

Mais non, voilà que Maeve utilise les propos d’un con pour me rabaisser et me faire me sentir pitoyable. Sur le coup, ça semble insultant. Particulièrement parce que je n’ai jamais cherché à mentir sur ma nature, que ça n’a jamais eu l’air de la déranger ; et maintenant, elle me balance ça au visage comme si j’étais une trainée. Alors qu’est-ce que je réponds à ça ? Je la regarde, bouche bée, sans trouver les mots justes. C’est une nouvelle facette de mon amante… une que j’aurais aimé ne jamais voir. Mais c’est le jeu quand on se met à fréquenter les gens durablement, pas vrai ? On voit ce qui se cache honteusement sous le verni.

- Je vois…, soufflé-je, glacial.

Je la toise comme si je la découvrais. Froidement, sans malice, sans espièglerie, sans convoitise. Je la vois revenir à elle comme on sort d’une crise mais je ne suis pas le genre de femme qu’on baratine et qui oublie vite. Déjà, je suis en colère, déjà j’ai envie de frapper dans quelque chose. Comme si j’avais besoin que cette journée se termine comme ça. Et elle me demande « d’oublier », ce à quoi je réponds du tac au tac :

- Ça ne marche pas comme ça, Maeve, je suis désolée, non je ne le suis pas – ou si, je suis désolée qu’elle ait gâché cette soirée, je croyais qu’on était d’accord que ce qu’on avait était libre et… si t’avais changé d’avis, t’aurais juste pu me parler, au lieu de te venger sur moi de ce que raconte un connard, oui parce que à l’heure actuelle, il a indirectement ruiné sa fin de journée aussi, alors c’était peut-être un mec hyper sympa et godlike au pieu, là c’est un full connard, mais t’as raison. Puisque je suis bonne qu’à ça, je vais chercher quelqu’un qui voudra bien me sauter au Summer’s. Bonne soirée, et je fais volte face avec la ferme intention de sortir d’ici – mais pas d’aller au bar. Je vais me coucher.


Drain the blood
« I walk through the valley of the shadow of death, and I fear no evil because I'm blind to it all. And my mind and my gun they comfort me... because I know I'll kill my enemies when they come. »
Revenir en haut Aller en bas  
Maeve Wheelan
Maeve Wheelan
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 521
Sujet: Re: /!\ Chasing a rumor   Sam 16 Jan 2021 - 22:41
Elle aimerait ravaler ses mots, redéfinir le temps et repartir quelques minutes en arrière, revivre cette scène sans ce pathétique spectacle auquel elle vient de s'adonner. Elle aimerait ne jamais avoir laissé cette autre prendre l'ascendant et ne pas devenir cette version d'elle que la chirurgienne exècre tant. Elle aimerait un tas de choses. Mais n'a pas le pouvoir de les obtenir. Parce qu'elle ne contrôle rien des événements récents de sa vie. Peu importe son vis-à-vis Maeve a l'impression qu'elle ne fait que blesser, détruire et volontairement ou non écarter toute source de bonheur de son quotidien. Spirale masochiste qui lui bouffe littéralement toute son énergie. Et elle ne peut que se blâmer. Elle, l'instigatrice de tout ce qui ne tourne pas rond dans sa vie, et qui visiblement, possède le talent certain de compliquer même les situations les plus simples.

La réponse ne tarde pas à arriver et elle conserve un instant les yeux clos, laissant ses mains retomber alors que le couperet tombe. C'est mérité. À trop tendre la main pour se faire battre, le retour de bâton semblait inévitable. Chaque mot devient une lame aiguisée qui cisaille dans ses chairs. Ne dit-on pas que la vérité blesse ? Parce que c'est exactement ce que fait sa cadette, dans la plus grande légitimité. Lui renvoyer au visage des vérités établies depuis le début de leur relation, se défendre de l'attitude que la toubib lui prête pour affirmer ce qu'elle est, ni plus, ni moins. Et la quarantenaire le sait. Tout au fond d'elle. Parce que ça peut effectivement se résumer à ça. Une mesquine vengeance. Sans motif précis, sans autre raison que ses propres erreurs qu'elle détourne malhabilement pour pointer du doigt un autre responsable qui ne mérite pas ce sort attribué par défaut.

Alors quand elle se tourne enfin de nouveau face à l'ancienne flic elle accepte sa froideur sans broncher. Elle n'en a de toute façon pas le droit. C'est elle la gamine puérile qui vient de lui offrir la plus belle opportunité pour une gifle mentale. Et si ses paupières se ferment quelques secondes plus tard, c'est pour digérer sa propre attaque, celle qui a réduit Jill à une femme frivole et à la cuisse légère en omettant tout ce que cette dernière lui a apporté au cours des dernières semaines. Bien plus qu'elle ne semble le mériter. Et la jeune femme a raison sur tout la ligne. Elles étaient d'accord. Elle aurait pu lui parler plus tôt, mettre cartes sur table. Ne pas être vindicative, venimeuse, aussi vile, aussi petite.

Maeve la voit faire volte face et si un faible « Jill.. » passe ses lèvres, tellement faible qu'elle n'est pas certaine que sa cadette l'ait entendu, elle n'amorce aucun mouvement pour la retenir, sursautant quand la porte claque derrière elle.
Se pinçant les lèvres, elle bloque un instant sa respiration et retient les larmes qui menacent de couler. Elle n'en a pas le droit. La doc ne paie que ses erreurs de femme, que sa prétention trop haute, que des failles et des complexes qu'elle n'a jamais résolus. C'est sa faute. À elle seule. Et cette froide solitude dans laquelle elle se retrouve n'est que la conséquences de ses mots et ses actions.

Après Arizona, elle avait pensé ne pas pouvoir se détester davantage. Elle avait pensé la chose impossible. Là encore elle s'était trompée lourdement.

***


Les jours suivant, il y avait eu le travail, et surtout l'alcool. Beaucoup trop sans doute. Il y avait eu le silence, les remords, le face à face terrifiant de son reflet dans le miroir. Quelques jours c'est le temps qu'il avait fallut à la toubib pour se donner du courage et glisser dans la maison où vivait Jill un mot qui lui était destiné. Pas d'excuses. Ce n'était pas quelque chose que l'on faisait par écrit. Il lui fallait affronter ses erreurs en face pour tenter de les réparer. Une simple requête. Un droit à la parole ou quelque chose dans ce goût là. N'importe quand. Même si ça devait être la dernière fois.


+ Do your worst, I'll do my best +
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: /!\ Chasing a rumor   
Revenir en haut Aller en bas  
- /!\ Chasing a rumor -
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: