The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

/!\ Chasing a rumor
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Maeve Wheelan
Maeve Wheelan
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 522
Sujet: /! Chasing a rumor   Dim 3 Jan 2021 - 15:50
Un long bâillement rompt le silence presque religieux du lieu, suivi d'un long gémissement alors que la chirurgienne s'étire sur la chaise de son bureau. Jetant un coup d'oeil à sa montre elle retient un grognement, refermant le dernier dossier qu'elle vient de mettre à jour. Bon sang ce qu'elle peut détester l'hiver et tous les soucis médicaux qu'il apporte avec lui. Et encore plus que les états grippaux, les rhumes saisonniers et les autres problèmes usuels d'une certaine partie de la population du camp classée comme senior, c'est son incapacité latente à déléguer et toutes les heures supplémentaires qu'elle s'inflige qui la font présentement se détester et se molester intérieurement.
Ce n'est pas tant son travail ici qui lui pose problème à cet instant, se maintenir occupée de cette façon lui permettait au moins de ne pas s'appesantir sur tout ce qui n'allait pas dans sa vie, c'était la soirée qu'elle venait de rater et qu'elle avait pourtant confirmée à son amie plus tôt dans la journée.

Se levant, elle couvre un autre bâillement du revers de sa main, éteignant la lumière et fermant la porte avec un soupir de soulagement. Récupérant son manteau et son écharpe, elle vérifie que les portes donnant sur les réserves de médicaments et le matériel médical sont bien fermées à clés. Le personnel réduit durant la nuit ne permettait pas une surveillance de tous les instants. Saluant rapidement ses collègues venus la relayer il y a pourtant plusieurs heures, elle quitte enfin les lieux, non sans l'un des présents apporté par l'une de ses patientes.

Grimaçant face au froid glacial de cette soirée hivernale, elle remonte son écharpe devant sa bouche et son nez et, une main dans une poche et l'autre tenant le sachet récupéré, elle prend la direction de la zone résidentielle. La doc, vu l'heure tardive, ne prend même pas la peine de vérifier au Summer's si son amie y est encore présente, et pendant quelques secondes elle se dit qu'elle ferait mieux de tout simplement rentrer chez elle et de rejoindre son lit et sa couette pour récupérer quelques heures de sommeil bien méritées. Mais comme souvent depuis quelques temps, l'idée de se retrouver seule dans sa chambre avec pour seule compagnie un silence devenu plus que pesant la fait geindre intérieurement.
Expirant bruyamment, autant pour chasser sa fatigue que pour faire taire les trop nombreuses questions qui polluent son esprit, c'est finalement en direction de la maison de son amie qu'elle se dirige.

Ce n'est que lorsque sa main rencontre à trois reprises le bois de la porte qu'une légère montée de stress la submerge. Elle n'est absolument pas certaine que ce soit Jill qui vienne ouvrir la porte et vu l'heure, aucune excuse crédible ne justifiera sa présence ici pour la voir. Est ce qu'elle décide de s'en moquer et de simplement profiter d'une possible nouvelle parenthèse plus que bienvenue ? Oui.
Heureusement pour elle, c'est bien la silhouette longiligne de l'ex flic qui se profile par l'ouverture et baissant son écharpe pour être audible, elle tente de garder le volume sonore bas pour ne pas gêner les possibles colocataires présents. « Hey... désolée, j'ai essayé de me libérer plus tôt mais c'était la folie aujourd'hui. » Louchant sur l'intérieur et la chaleur qui s'en échappe, elle reprend rapidement. « Je sais qu'il est tard mais je n'avais pas envie de rester seule. Je ne suis pas très regardante, un bout de canapé, un coin chaud et une amie me suffiront. » Et parce qu'elle commence vraiment à être frigorifiée ...  « En fait juste le coin chaud me suffira, je peux entrer ? Et si tu hésites, ce qui me vexerait je préfère te prévenir, je n'ai pas de merveilleux plans surprises avec balades sur la plage ou visite d'abris sous terrain mais j'ai de délicieux gâteaux au chocolat. »


+ Do your worst, I'll do my best +
Revenir en haut Aller en bas  
Jill S. Blair
Jill S. Blair
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 721
Sujet: Re: /!\ Chasing a rumor   Lun 4 Jan 2021 - 9:47
Derrick. Dave. Dorman. Dylan. Raaaah, j’ai déjà oublié le nom de ce mec. Celui qui m’a gentiment tenu compagnie alors que j’attendais Maeve en vain, celui que j’ai bécoté farouchement dans les ombres froides des rues adjacentes au Summer’s tandis que je le raccompagnais, celui qui m’a disons… laissé le souvenir d’une main plutôt savante avant de me laisser filer. Sous le feu de la douche chaude que je m’octroie, je repasse le film de cette agréable soirée, un léger sourire aux lèvres. Un peu déçue de ne pas avoir vu mon amante régulière, un peu honteuse – peut-être – de m’être laissée « consoler » si facilement. Je suis un oiseau indomptable et volage, ça ne changera pas, mais… disons que même s’il n’est pas question d’exclusivité, faire des frivolités dans le dos de Maeve me laisse un petit goût amer. Tout petit, rien qui ne passera pas, mais quand même.

Bref, j’ai oublié son nom, je sais juste qu’il vient du groupe d’Okanogan. S’il était si peu soûl qu’il le prétendait, alors il se souviendra que je lui ai spécifié tenir à la discrétion de cet aparté. Il m’a juré que oui, on verra bien. Au pire, la rumeur n’en sera que fidèle à moi-même. Je cesse la douche alors que l’eau devient froide, me sèche à toute vitesse et me faufile toute nue jusqu’à ma chambre. A cette heure-ci, j’estime à 8% les chances de tomber sur un Oswald sauvage qui se lèverait en pleine nuit pour un verre d’eau. Ce serait si amusant que j’espère être malchanceuse.

Mais bien sûr que non, alors je m’habille d’un gros pull, d’un legging et de grosses chaussettes multicolores qui me remonte à mi-mollet. Sans sous-vêtement par ailleurs ; libérez les tétons, libérez le mont Vénus ! – ça, c’est pour ma seconde militante. En vrai, il est probablement très tard, j’ai simplement l’intention de flâner devant un DVD que j’aurais déjà vu dix fois. C’est la meilleure façon de terminer la dure journée qui a marqué mon retour d’Agate : en m’endormant devant un blockbuster bien naze. Ça ne fait que vingt minutes que Transformers 2 a commencé que j’entends frapper à la porte. Ah ? Je presse le bouton pause et déplie mes jambes pour aller ouvrir.

- Oh, salut, fais-je avec légèreté.

Je ne m’attendais réellement pas à ce qu’elle vienne me voir. Instantanément, j’ai oublié monsieur D et mon sourire en coin enjôleur s’affiche sur mon visage angélique – sisi, je suis un ange irréprochable. Maeve m’explique qu’elle n’a pu se libérer avant, qu’elle n’a pas envie de rester seule et ça tombe plutôt bien : je suis pas encore assez fatiguée pour refuser sa compagnie. Il me suffit de toute façon de l’avoir sous les yeux pour me reprendre l’effet de son charme naturel en pleine figure.

- Dans ce cas… les gâteaux au chocolat peuvent rester. Toi… je te dis à demain ? Je laisse volontairement planer un suspens et m’écarte en gloussant, j’déconne, viens. Par contre, j’ai déjà mis mon pyjama, désolée, précisé-je avec nonchalance, t’as déjà vu Transformers 2 ? Tant qu’à faire…


Drain the blood
« I walk through the valley of the shadow of death, and I fear no evil because I'm blind to it all. And my mind and my gun they comfort me... because I know I'll kill my enemies when they come. »
Revenir en haut Aller en bas  
Maeve Wheelan
Maeve Wheelan
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 522
Sujet: Re: /!\ Chasing a rumor   Lun 4 Jan 2021 - 14:34
Ouvrant la bouche dans une fausse vexation, la chirurgienne finit par plisser les yeux pour s'éviter de les lever au ciel. « Très drôle... tu m'obliges à sévir... pas de dessert pour toi. » Et pointant un doigt gelé et faussement menaçant en direction de la jeune femme, elle se dépêche de rentrer pour fuir le froid glacial de l'extérieur. À vrai dire, elle retient volontiers un sourire. La légèreté de Jill lui a manqué, plus que la quarantenaire ne veut bien l'admettre. C'est sans doute un peu égoïste mais l'ancienne flic est exactement ce dont elle a besoin en ce moment dans sa vie et elle en use plus que de raison. Ce n'est, de toute façon, pas de la vraie manipulation, les bases ayant été posées dès le départ. Libres d'aller où bon leur semble, du moment que Maeve n'était pas au courant, la simplicité de cette relation et le fait qu'elle n'ait pas à réfléchir à toutes les conséquences de ce qu'elles partageaient lui donnait une sensation de liberté qu'elle n'avait jamais réellement éprouvé avec quelqu'un.

Louchant sur la tenue de sa partenaire, la toubib se pince les lèvres pour ne pas laisser un rire moqueur passer ses lèvres. « Très jolies chaussettes. » D'accord, le ton est clairement moqueur alors qu'elle défait les boutons de son manteau, son corps s'habituant difficilement à la chaleur intérieure. Elle a beau être d'origine canadienne et avoir vécu des hivers plus froids depuis son enfance, il semble que son corps a toujours rejeté cette saison. Elle se force quand même à le retirer, conservant pour le moment son écharpe autour du cou, le laissant pendre à son avant bras.

Le silence règne dans la maison et vu l'heure tardive la doc se dit que les colocataires de Jill sont déjà endormis ou au moins dans leur chambre. Non pas qu'elle cherche spécialement à se cacher d'eux, elle n'est pas stupide au point de penser qu'elle pourra préserver l'intimité de cette relation très longtemps, mais sa pudeur la pousse à au moins tenter de conserver sa sphère privée.... privée.
Suivant la jeune femme là où elles les conduit, elle minimise le volume de sa voix, plus par respect qu'autre chose. « Le truc avec les camions qui se transforment en robots ? » On avait du l'inciter à voir le premier il y a ce qui lui semble être une éternité mais sa mémoire lui fait défaut. Elle est en tout cas certaine de ne pas avoir vu la suite de cette histoire, probablement à juste titre. Rien qui ne s'est gravé assez solidement dans son esprit, ce qui en dit long sur son appréciation de la franchise. « Seulement le premier, je crois... » Elle n'est même plus certaine d'avoir été jusqu'au bout maintenant qu'elle y réfléchit. « Mais tant que je n'ai pas à exploiter plus de cinq pour cent de mes capacités cérébrales, je suis partante pour à peu près tout. » La quarantenaire n'est clairement pas en mesure de se plonger dans un film d'auteur soporifique ou tout autre thriller psychologique qui demanderait une attention pleine et entière pendant plus de dix minutes.

Arrivant dans la chambre de la jeune femme elle délaisse son manteau sur le premier meuble qu'elle croise et retire enfin le carcan de tissu qui préservait son cou du froid, le déposant au même endroit. À présent en toute intimité, elle en profite pour retirer ses chaussures après avoir déposé le sachet de gâteaux sur le lit pour être plus à l'aise et se frotte les mains l'une contre l'autre dans l'espoir de les réchauffer quelque peu. Détaillant un instant Jill des pieds à la tête, elle constate que cette dernière à l'air en pleine forme. « Pas de bleus, pas de blessures, pas de visite au dispensaire pour te réparer, j'en déduis que tout s'est bien passé ? » Elle parle de son départ pour Agate évidemment, et connaissant le côté casse-cou de l'ancienne policière, c'était déjà presque un exploit en soi.


+ Do your worst, I'll do my best +
Revenir en haut Aller en bas  
Jill S. Blair
Jill S. Blair
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 721
Sujet: Re: /!\ Chasing a rumor   Mar 5 Jan 2021 - 20:59
- Miss Wheelan, je vous offre l’asile et c’est ainsi que vous me remerciez ? La taquiné-je alors qu’elle ose non seulement me priver de dessert, mais aussi se moquer de mes chaussettes !

Je ne m’en offusque pas. Déjà parce que j’assume entièrement ma tenue un peu 80’s sur les bords – il ne me manque plus que la coupe de la meuf de Dirty dancing – et aussi… parce que je sais qu’au fond, ce que Maeve essaie maladroitement de me dire, c’est qu’elle me trouve ultra bien foutue. Je lui pardonne volontiers, parce qu’elle n’a pas l’habitude, elle va s’y faire.

Je prends les devants avec une souplesse féline d’adolescente, mes cheveux rebondissant sur mes épaules dont l’une a été dénudée par la largeur du col de mon pull. A l’étage, on croirait entendre des ronflements, mais promis ce ne sont pas les miens ! … pour des raisons évidentes. Dans ma chambre, la chirurgienne fait comme chez elle – excellent point – et je réponds à sa requête de ne pas trop solliciter son cerveau.

- Cinq pour cent, tu es large ! Tu risques même de te poser trop de question genre… comment les robots-voitures se reproduisent entre-eux ?

Et oui, personne n’y répond à ça ! Enfin, pas que je sache, mais il est fort probable que je n’ai pas vu tous les films de la franchise non plus. Cette réflexion m’en amène une autre : est-ce qu’à l’époque, youporn avait une catégorie « mécanique » avec des doujins de Transformers ? Les « Fuckformers », avec « Optanus Prime » et les « Ejectikons »… well, je me surprends moi-même. Coupant court à cette imagination un peu trop débordante, je m’approche avec une lenteur enjôleuse de mon amante. Celle-ci essaye en vain de se réchauffer les mains, tout en s’interrogeant sur mon état de santé.

- J’ai un peu mal en fait… tu veux pas… m’examiner ?

Je suis juste devant elle et je profite alors de la proximité pour enfermer ses mains dans les miennes, tout en me penchant en avant pour lui voler un baiser. Hum… ça m’avait manqué ; déjà. Finalement, j’ai un peu moins envie de mater des camions qui se mettent sur la gueule et plus envie de jouer au docteur. Je m’écarte néanmoins, non sans doucement frictionner ses paluches glacées. L’esquisse d’un sourire flotte sur mes lèvres, mes yeux se posent tantôt sur mes gestes tendres, tantôt sur son visage ivoirin.

- Ça va, la routine. Le plus dur ça a été de supporter le combo Alice et Maxwell. Tu vois qui c’est ? Deux nouveaux – enfin, ils datent de moins de deux mois quoi. Une rouquine du genre féminazi et un petit con de quatorze ans, un peu comme Zelda, mais en pire et avec des couilles sans poils, terrible, enfin bref, pas l’intention d’en parler ; et comme nous ne sommes pas ce genre de couple qui se raconte sa journée quand on se retrouve, j’embraye sans lui retourner la question, tu restes ici cette nuit ?

C’est une simple invitation. Elle peut dire non, oui, peut-être, j’adorerais, pourquoi pas, on verra… toutes les bonnes réponses sont valables. Même si moi, j’ai ma préférence.


Drain the blood
« I walk through the valley of the shadow of death, and I fear no evil because I'm blind to it all. And my mind and my gun they comfort me... because I know I'll kill my enemies when they come. »
Revenir en haut Aller en bas  
Maeve Wheelan
Maeve Wheelan
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 522
Sujet: Re: /!\ Chasing a rumor   Mar 5 Jan 2021 - 21:58
Ouvrant la bouche dans l'intention formelle de se moquer de la jeune femme, elle la referme subitement, les sourcils froncés alors que son visage se transforme en une moue pensive face à la problématique posée sur la reproduction des machines. C'était stupide et n'avait absolument aucun sens mais la chirurgienne détestait laisser une question en suspens sans en avoir obtenu la réponse. Tentant vainement de se souvenir du premier opus qui ne l'avait vraiment mais vraiment pas marqué, elle n'abandonne que parce cette dernière perçoit le rapprochement de sa partenaire et qu'un mince sourire vient finalement étirer ses lèvres.

Lèvres bien vite comblées par celles de l'ancienne flic et c'est un soupir d'aise qui franchit sa gorge, autant pour la légèreté de l'instant que le contact de mains plus chaudes sur les siennes. « Oh très chère, je suis très professionnelle et j'aime aller au fond des choses, je ne suis pas sûre que vous appréciez l'examen... » Sourire amusé accroché au visage, il semble que ce soit sa marque de fabrique chaque fois qu'elle est proche de la brune. Comme si le toubib cédait tout le terrain et que Maeve devenait une autre. Une femme qu'elle aurait aimé être vingt ans plus tôt et qui lui avait cruellement manqué, elle s'en rendait seulement compte. Jill avait ce pouvoir sur elle, celui de la libérer  de ce carcan de barrières qu'elle s'était imposée. Avec elle, la doc osait, sans honte, sans se demander ce que les autres en penseraient, et c'était incroyablement libérateur.

Louchant un instant sur leurs mains, elle sent enfin son sang circuler de nouveau de façon normale et la chaleur affluer dans celles-ci, pestant intérieurement contre l'hiver qui durerait plusieurs mois. Arquant un sourcil face aux charmants nom d'oiseaux inventés par la jeune femme pour l'occasion, elle se contente d'acquiescer. Bien qu'elle n'ait pas eu le loisir de les rencontrer personnellement, elle avait un œil sur tous les dossiers qui transitaient par le dispensaire, même ceux qu'elle ne gérait pas. Complexe de supériorité et besoin de gérer tout d'une main de maître ? Possiblement. « Tu as l'air douée pour te faire des amis dis-moi... » Bon, la pique était facile, et un brin hypocrite. Après tout, même si séduire la doc lui avait demandé quelques efforts, le résultat était là. Il était tard, et c'était bien elle qui était venue gratter à sa porte avec pour excuse le chocolat.

Lui rendant sa liberté, mains à présent réchauffées, elle vient attraper doucement la taille de sa partenaire, se serrant un peu plus contre elle. « Je ne voudrais pas rater la réponse à la question existentielle posée plus tôt. » Et elle faisait bien sûr référence aux camions robots et leur mode de reproduction. Remontant l'une de ses mains pour écarter les cheveux qui masquent l'accès au cou de l'ancienne flic, elle y laisse couler quelques secondes ses doigts avant de se pencher pour y déposer ses lèvres. « Mais seulement si tu te montres complètement honnête sur un point bien particulier... » Elle laisse le silence porter le pseudo suspens qu'elle tente de faire naître, remontant le long de sa jugulaire en laissant ses lèvres traîner ci et là.

Il y avait eu la féminazi et le petit con de quatorze ans plus tous les surnoms entendus lors de leurs précédentes escapades. Arrivant à son lobe d'oreille la chirurgienne le lui mordille gentiment. « C'est quoi mon surnom ? » Et dans un sourire, elle s'écarte sans pour autant rompre le contact et sa prise sur sa taille.


+ Do your worst, I'll do my best +
Revenir en haut Aller en bas  
Jill S. Blair
Jill S. Blair
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 721
Sujet: Re: /!\ Chasing a rumor   Mer 6 Jan 2021 - 0:40
Je lui ai jeté une œillade faussement offusquée sur mon talent pour « me faire des amis ». Je n’ai pas dit que je les aime pas ! Juste… ce sont des qualificatifs, pour facilement les repérer dans la rue. Par exemple, j’aurais dit « la rouquine », Maeve aurait demandé « June ? » ; et si j’avais dit « l’ado casse-couille », elle m’aurait probablement rétorqué « lequel ? ». Enfin, tout ça n’a pas d’importance, parce qu’elle m’attire contre elle et prend mon cou d’assaut. Ses lèvres ne font que m’effleurer ci-et-là mais un frisson me traverse tout de même et réveille mon appétit insatiable.

Alors que je penche la tête en arrière pour m’offrir plus facilement, sa question me fait sourire, puis rire quand je la comprends parfaitement. Son surnom, qu’elle est-il… ? A vrai dire, depuis qu’on entretient une relation, elle n’en a pas. Probablement car je ne suis pas friande des sobriquets affectueux et que je suis moins inspirée pour lui coller un attribut moqueur. Toutefois, je me sentirais mal de la décevoir en n’assumant pas mon caractère de garce occasionnelle.

- Hum…, je fais mine de réfléchir mais je sais très bien ce que je vais lui répondre, avant tout ça, je te comparais à…, ma tête revient à sa place, surtout pour observer ses réactions, Morticia Adams, j’ai une grimace faussement navré mais ne peux m’empêcher d’expliquer quand même, tu sais, la mère de la famille Adams. Grande, brune, guindée, pâle comme un cul qui a jamais vu le soleil…, la typique représentation gothique du XXè siècle quoi, pour ma défense, je la trouvais trop cool quand j’étais gamine.

Je me permets de ricaner et passe mes bras autour de Maeve pour l’empêcher de fuir. Et d’ailleurs, pour tuer dans l’œil toute possible protestation, je lui plaque smack sur la lignes de sa bouche et laisse mon grand front reposer contre le sien. J’aime cette légèreté avec elle, cette sensation d’avoir quelque chose d’intense qui pesait le poids d’une plume. On était issues de milieu complètement différents, on avait des vies diamétralement opposées, on était deux entités forgées aux antipodes… et pourtant, on se retrouvait. Mon hilarité gentillette se poursuit contre ses lèvres et, bonne joueuse, je lui glisse d’une voix suave et amusée :

- Tu as le droit de me trouver un surtout si tu veux, je suis certaine que tu sauras… mettre en valeur ma personnalité en un mot.


Drain the blood
« I walk through the valley of the shadow of death, and I fear no evil because I'm blind to it all. And my mind and my gun they comfort me... because I know I'll kill my enemies when they come. »
Revenir en haut Aller en bas  
Maeve Wheelan
Maeve Wheelan
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 522
Sujet: Re: /!\ Chasing a rumor   Mer 6 Jan 2021 - 13:01
L'hésitation de la jeune est la preuve qu'elle a bien hérité d'un surnom et étrangement elle s'attend à quelque chose de peu glorieux. Une intuition. L'utilisation du passé ne fait d'ailleurs que confirmer son hypothèse. Intuition suffisante pour ne pas se formaliser quand le couperet tombera. Pourtant, quand le nom de Morticia Adams percute ses tympans, la quarantenaire ne peut empêcher la surprise de déformer un instant ses traits, ouvrant la bouche pour répliquer quelque chose de sensé qui ne vient pas. Sérieusement ? C'était ça l'image qu'elle renvoyait aux autres ? Une espèce de marâtre loufoque au look gothique et un brin sadique ? Le pire est sans doute la précision que se sent visiblement obligée d'apporter Jill et qui ne fait que l'enfoncer un peu plus. « Okay tu aurais clairement dû t'arrêter à Morticia Adams.. » Fermant les yeux quelques secondes pour tenter d'éloigner l'image de la mère de famille creepy qui danse devant ses prunelles, elle finit par les rouvrir et les lever au ciel. « Vas-y tente de remonter à la surface en flattant mon ego après ça... » Et rame.

Le baiser rapide sur ses lèvres finit par lui décrocher un sourire, aidé par le rire communicatif de sa partenaire. Ce qu'elle pouvait la détester pour son aisance à retourner constamment la situation à son avantage. Certes, elle ne la détestait pas vraiment et certes, elle n'était pas réellement vexée par le sobriquet – peu flatteur de son point de vue – mais c'était beaucoup plus amusant ainsi.
Et c'était bien ce qu'elles s'étaient promis non ? Pas d'engagement, pas de jalousie, pas de corde au cou, de la légèreté sans prise de tête jusqu'à ce que l'une ou l'autre ait envie d'autre chose.

Son front contre le sien elle ferme quelques instants les yeux, cette fois-ci pour profiter du calme après une journée à courir dans tous les sens. Retenant un rire, elle rouvre ses paupières pour les planter dans celles de sa vis-à-vis , resserrant sa prise autour de sa taille pour la coller à elle. « Oh crois-moi tu n'as pas envie que je te résume en un seul mot là tout de suite... » Rien de flatteur ne sortirait elle en était certaine, ou peut-être que la doc ne faisait que continuer à jouer pour sous entendre qu'elle avait à se faire pardonner. En général, Jill était aussi douée pour ça...

Jouant avec ses cheveux qu'elle fait tourner entre ses doigts, elle laisse son autre main glisser sous son haut, caressant du pouce la peau mise à nue. « Et puis peu importe ce que je pourrais dire, tu trouverais le moyen de lui donner le sens qui t'arrange le mieux. » Sa bouche s'étire dans un nouveau sourire alors qu'elle se rapproche pour capturer les lèvres de l'ex flic pour le premier vrai baiser de cette soirée. Durant quelques instants elle s'oublie dans l'instant, finissant tout de même par se reculer légèrement. « Sans compter que j'ai d'autres plans pour nous là maintenant. » Arquant un sourcil joueur, elle se réinvite contre sa bouche, plus gourmande, laissant sa main glisser complètement sous son haut et redessiner ses reins et sa colonne vertébrale. « J'ai vraiment très... très... très envie... » Un soupir accompagné d'un léger râle et...  « De ce chocolat. » Et s'écartant complètement du corps et de la prise de la jeune femme, elle finit par se diriger vers le lit sur lequel elle a déposer les gâteaux plus tôt.

D'accord, c'était aussi une frustration et une punition pour la toubib mais ça en valait la peine. Pour l'instant en tout cas.


+ Do your worst, I'll do my best +
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: /!\ Chasing a rumor   
Revenir en haut Aller en bas  
- /!\ Chasing a rumor -
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: