The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Your special day
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aamir Rahis
Aamir Rahis
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Gentle Bastards
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 836
Sujet: Your special day   Mer 30 Déc 2020 - 21:09
Special day for my special someone

Chris
&
Aamir
Il y avait pensé il y a quelques semaines déjà. L'idée lui avait effleuré l'esprit dès sa sortie avec Thaïs, Yue et Bill. Ce n'était pas grand chose, ce n'était pas à la hauteur de ses attentes mais au vu du climat; Aamir s'en accommoderait. Cette nuit là, il avait attendu que Chris ne s'endorme après avoir célébré les premières heures de sa vingt-huitième année à leur façon. Une fois sûr que le tatoueur était bien tombé dans les bras de Morphée, l'indien s'était relevé en catimini ou du moins il avait essayé.

Aamir essayait de se faire discret. Il attrapa le vieux lecteur CD et les écouteurs que Chris trimballait partout, il saisit un sac à dos et quitta la chambre furtivement. Dans le sac, en plus de lecteur CD, il fourra quelques vivres. De quoi manger, boire et trinquer pendant une journée. Il avait aussi pris soin de voler ou plutôt d'emprunter sans qu'il ne le sache, un masque de nuit à Bill. Il passa rapidement par le garage où il déposa le sac sur le siège du conducteur de sa voiture. Le coffre devant rester fermé. Puis il rejoignit Chris, s'endormant à son tour.

Le lendemain matin -mais pas trop tôt- c'est Aamir qui réveilla Chris, sans lui souhaiter un bon anniversaire. En fait, il le réveilla comme si de rien n'était, lui disant qu'il allait devoir l'accompagner à la demande de Bill; pour un énième souhait extravagant du dandy. Rien d'étonnant, c'était leur quotidien.

- On prend la voiture, c'est à une cinquantaine de kilomètres d'ici apparemment. On part quand t'es prêt déclara-t-il un maigre sourire aux lèvres.

Il feintait d'être à la limite blasé de devoir partir en pleine matinée, lui qui détestait le matin en général.

Ils ne tardèrent pas à se retrouver dans le véhicule. À l'avant, Chris et Aamir. L'indien n'avait fait le trajet qu'une seule fois, aussi devait-il se concentrer pour se souvenir de la route à emprunter. Heureusement qu'il avait une excellente mémoire visuelle derrière un volant. Le trajet alterna entre silence concentré et discussion, comme à leur habitude. Ils mirent presque deux heures à faire si peu de kilomètres, devant contourner les carcasses de voitures, éviter des groupes de vivants et esquiver des rôdeurs. Pourtant, ils arrivèrent sans encombre à destination. Enfin, presque à destination.

Les derniers mètres ne pouvaient pas se faire en voiture. Aamir freina et attrapa le sac qu'il avait préparé. Il lui tendit le masque de nuit.

- Faudrait que tu mettes ça... Promis, y'a rien de sexuel lâcha-t-il l'air amusé.

Puis, il sortit le lecteur CD.

- Et ça aussi

Cette fois ci, c'était un air innocent qu'il prit; parce qu'il se doutait que Chris avait dû le chercher partout ce matin, ce lecteur.

- Tu m'fais confiance ?

Parce qu'il allait le priver de la vue et de l'ouïe pendant quelques minutes mais c'était seulement pour la surprise. Pour qu'il voit au dernier moment, pour qu'il ne reconnaisse pas le bruit typique qui se ferait entendre plus bas. Aamir attrapa le gros sac noir dans le coffre et ils se mirent à marcher, guidant le tatoueur d'une main dans le dos.

Arrivés en bas, ses pieds s'enfoncèrent dans cette texture si particulière. Aamir déposa le sac au sol. L'air était plus que frais mais par chance, le ciel était bleuté et le soleil pointait le bout de son nez. C'était assez rare à Seattle pour le souligner.

L'indien se postionna juste derrière Chris et lui enleva ses écouteurs. Le bruit de l'eau qui venait caresser le sable était reconnaissable entre mille. Puis, il lui enleva le masque qui lui cachait les yeux, lui dévoilant le paysage qui s'offrait à lui. Le soleil qui se reflétait sur l'eau, que très légèrement agitée; l'horizon qui se mêlait étroitement au ciel.

L'indien resta un instant derrière Chris, silencieux avant de briser ce silence apaisant.

- C'est pas un week-end à la plage, t'es pas né à la bonne période  pour ça mais... Mais j'me suis dit que la baie de Seattle serait un bon compromis en attendant... ça reste l'eau de l'océan et..

Il s'accroupit pour ouvrir le sac. Dedans, deux combinaisons étanches, deux sous-combinaisons en néoprène, deux masques, deux tubas, des palmes, des gants et des chaussons de plongée aussi. En dessous de tout ce matériel, il y avait également de grosses serviettes,deux couvertures de survie et un thermos avec du thé qu'il avait rempli le matin en attendant Chris.

Aamir releva la tête vers Chris.

- Impossible de trouver des bouteilles d'oxygène mais... Joyeux anniversaire "ptit chat"   

camo©️015


Quiet people have the loudest minds
Revenir en haut Aller en bas  
Chris Edison
Chris Edison
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Gentle Bastards
Chasseur de primes
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 539
Sujet: Re: Your special day   Sam 2 Jan 2021 - 16:15
Your special day.
My Sweet Darling...

Le début de nuit avait été brûlant malgré le froid ambiant. Aamir était le meilleur amant dont j'aurais pu rêver, il me connaissait déjà sur le bout des doigts. Il connaissait mes points sensibles, comment m'arracher des soupirs et me faire frissonner. Il avait ce don quasi-surnaturel d'annihiler toute volonté de ma part, pour me pousser dans mes retranchements.. pour le meilleur et jamais pour le pire. Enfin, je tairai les détails de cette soirée pour n'en garder que l'information principale : Je venais de passer le meilleur anniversaire de toute ma vie.
Et certainement une des meilleures et des plus paisibles nuits dans la foulée. Rien n'aurait pu me tirer de mes songes, pas même ce traître d'indien qui fomentait dans mon dos.

Au matin, c'est lui qui m'éveilla, m'annonçant notre départ à la demande de Bill. Ce n'était pas la première extravagance de notre bien-aimé chef, et après tout passer une journée avec Aamir, loin de la Cage, n'était pas pour me déplaire, quand bien même on doive porter je ne sais quel meuble exagérément lourd une fois sur place. J'eus d'ailleurs une pensée pour le fameux bureau qu'on avait ramené du centre-ville, et qui avait bien failli avoir notre peau dans les escaliers de marbres de l'immeuble. A vos ordre mon capitaine.. le temps d'me fringuer et je suis paré. Je m'accrochai à son t-shirt pour l'attirer à moi le temps d'un baiser, encore un peu ensommeillé, et le libérai finalement. Je récupérai mes affaires, mon sac.. fronçant les sourcils en n'y trouvant pas mon lecteur CD. Mais pas le temps de m'y attarder, je le chercherai à notre retour.

Rapidement installés dans la voiture d'Aamir, je me calai contre la portière, et il me fallut bien des efforts pour ne pas terminer ma nuit et rester alerte, au moins un minimum. Après tout on ne savait jamais ce qui ou quoi on pouvait tomber. Mais la route se fit sans encombre, et je posai un regard dubitatif sur mon compagnon quand il coupa le moteur. Je n'avais qu'une très vague idée d'où nous étions mais je ne voyais rien alentour qui puisse intéresser Bill.

- Qu'est-qu'on-..? Je m'interrompis lorsque le Bastard posa un masque de nuit entre mes mains, n'arrangeant rien à mon air d'incompréhension. Ce n'est que lorsqu'il sortit mon walkman que ma moue se mua en un léger sourire. Je commençais à voir où il voulait en venir. Tiens, il était là, celui-là...
Je sortis de la voiture et fermai ma veste sans quitter Aamir des yeux. Evidemment j'te fais confiance. Et pour le lui prouver, je glissai mes écouteurs dans mes oreilles et allumant la musique, et posai le masque sur mes yeux. Aveugle et sourd, je me laissai guider, crispé malgré moi d'être aussi vulnérable dans un environnement non-sécurisé. D'ailleurs ma batte n'avait, elle, pas quitté ma main.
Bientôt je sentis mes pieds s'enfoncer dans le sol, dans une texture reconnaissable et qui m'arracha un sourire. J'étais soudain devenu impatient. Rapidement mon Amant me rendit l'ouïe, confirmant mes suppositions, puis la vue. Je restai comme un con en silence, à admirer la vue qu'il ne m'avait pas été donné de regarder depuis bien avant l'invasion. Mes doigts vinrent chercher ceux d'Aamir pour les serrer, muet d'émotion. Je me sentais groggy, comme à la lisière d'un rêve qu'il m'était difficile de croire réel.

Le brun s'accroupit après quelques mots, ouvrant un sac que je n'avais pas remarqué. je m'abaissai à son niveau pour en parcourir l'intérieur. bordel de merde... mais où t'as trouvé tout ça..? Ma voix s'était enrouée, et dans toute ma maladresse je restai quelques secondes bras ballants, le coeur battant la chamade mais sans savoir comme exprimer mon excitation ni ma joie. Finalement je me laissai tomber à genoux tout à côté de lui et l'enroulai entre mes bras, pour l'y serrer de toute mes forces, murmurant un Merci. éraillé. Tu sais comment.. .. t'as déjà plongé ?



:copyright: 2981 12289 0



C'est pas contre toi.
J'aime juste pas les gens.
Revenir en haut Aller en bas  
Aamir Rahis
Aamir Rahis
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Gentle Bastards
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 836
Sujet: Re: Your special day   Ven 8 Jan 2021 - 15:56
Special day for my special someone

Chris
&
Aamir
S’il avait toujours apprécié les surprises, Aamir aimait encore plus lorsque c’était lui qui en était aux commandes. Il aimait se creuser la tête pour trouver quelque chose qui convenait parfaitement à la personne, il aimait y réfléchir, chercher puis trouver. Il prenait un malin plaisir à organiser les choses dans le dos du concerné sans jamais lâcher aucune information. Et surtout, il trouvait ça grisant de percevoir l’étonnement de la personne à l’heure où le cadeau se retrouvait devant ses yeux. Avec Chris, l’indien avait distillé quelques petits indices. Rien qui ne laisserait penser au tatoueur qu’aujourd’hui, il allait plonger. Mais Aamir était sciemment resté sur le même thème de cadeau. En lui offrant ce collier à Noël et ce petit aquarium aux fausses méduses phosphorescentes ; c’était pour lui un simple avant-goût, des pistes quasi inexploitables mais qui pourtant paraissaient évidentes pour le chauffeur.

Néanmoins, il n’en fût rien. Chris ne semblait se douter de rien. Il n’avait pas l’air de comprendre pourquoi Aamir s’était arrêté là, presque au beau milieu de nulle part. Encore moins lorsque l’indien lui tendit un masque de nuit. Ce ne fût que lorsqu’Aamir sortit le vieux baladeur qu’il aperçut un demi sourire. Le chauffeur lui rendit son sourire, en haussant les épaules l’air innocent. Si le tatoueur semblait finalement comprendre que ce n’était pas une sortie quelconque, Aamir se sentit soulagé de voir qu’il acceptait de s’en remettre complètement à lui en le privant de deux de ses sens. Mais ce n’était que pour rendre la surprise encore plus belle, plus plaisante. Alors, après avoir prit soin de cacher la voiture, ils descendirent. Une main dans le dos de son amant, l’autre serrée autour de son arme ; le sac pendant sur l’une de ses épaules ; ils arrivèrent rapidement au lieu voulu.

L’indien n’avait jamais eu tendance à s’extasier devant les paysages et malgré ça, alors qu’il rendait un à un ses sens au tatoueur ; il ne put s’empêcher de rester silencieux, contemplant lui aussi le panorama qui s’offrait à eux. Malgré lui, un sourire vint étirer ses lèvres au moment où il sentit les doigts de Chris serrer les siens. C’était un sourire à mi chemin entre la satisfaction d’avoir réussi sa surprise et la béatitude de l’émotion du tatoueur qui lui paraissait soudainement palpable. Alors forcément, lui aussi, ça le rendait heureux. L’allégresse de Chris était, à cet instant, comme une condition sine qua non à la sienne.

Il resta un instant silencieux, regardant d’abord l’eau puis tournant son visage pour se fixer sur celui de Chris pendant quelques longues secondes, s’enthousiasmant silencieusement sur son émerveillement qui le rendait pantois. Il finit cependant par rompre cette quiétude par quelques mots maladroits avant de s’accroupir pour dévoiler la suite de son présent. Son regard était relevé sur Chris qui ne tarda pas à se baisser à son tour. Il écarta ses mains pour laisser le tatoueur fouiller dans ce sac noir. Le cadeau était maintenant complet et le sourire d’Aamir s’étirait à mesure que Chris le découvrait, lâchant lui aussi des phrases aussi étourdies que ses gestes.

- C’était pas si compli…

Mais pas le temps de finir sa phrase, ni même de lui expliquer où et comment il avait trouvé tout ça, qu’il se retrouva enveloppé dans les bras de son amant. Il le serrait si fort qu’Aamir en aurait presque eu du mal à respirer, ça aurait pu en être oppressant et pourtant, l’indien s’y sentait si bien. Il lui rendit son étreinte, déposant en baiser furtif au creux de son cou en guise de réponse à ses remerciements. Et, presque à contre cœur, Aamir se libéra des bras de Chris pour replonger ses mains dans le sac.

- Ça m’est arrivé quelques fois, avec mon père, dit-il une pointe de nostalgie dans la voix

Au même moment, il sortit la première sous-combinaison pour la tendre à Chris.

- Après, va pas croire que j’suis genre… Capitaine Nemo ou un délire du genre. J’devais être ado la dernière fois que j’ai mis ça

L’air amusé, il lui donna une paire de palmes.

- On va croiser les doigts pour que ce soit comme le vélo, le truc qui s’oublie pas tout ça.

Cette fois-ci, il lui tendit la combinaison.

- Ça doit pas être compliqué, ça sera juste d’la plongée en surface. Pourtant j’te jure j’ai retourné tout Seattle pour trouver des bouteilles d’oxygène

Dans des efforts vains puisque cela faisait bien trop longtemps que plus personne ne les vérifiaient ou ne les approvisionnaient tout simplement.

- Et j’sais pas si les imbéciles de rôdeurs peuvent survire sous l’eau mais on va pas les laisser gâcher ton anniversaire, lâcha-t-il en avisant l’endroit où Chris dissimulait son couteau

Aamir finit par sortir tout le nécessaire du sac et se redressa.

- Bon… Y’a plus qu’à se changer, cacher nos affaires et c’est parti !

Sa voix trahissait un peu trop son enthousiasme mais il n’avait qu’une hâte : que Chris puisse plonger et pourquoi pas, tomber sur quelques poissons.    
 
 

camo©️015


Quiet people have the loudest minds
Revenir en haut Aller en bas  
Chris Edison
Chris Edison
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Gentle Bastards
Chasseur de primes
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 539
Sujet: Re: Your special day   Sam 9 Jan 2021 - 23:46
Your special day.
My Sweet Darling...

Encore une découverte pour moi... Aamir était une infinie source de nouveau et de renouveau. Du genre capable à me surprendre sur des terrains que je n'imaginais même pas. Et non, me regarde pas comme ça, je parle pas de sexe. Enfin, pas seulement.
Je n'avais jamais eu de surprise d'anniversaire, ni vraiment de surprise tout court. Pas que je m'en plaigne, hein. Mais j'avais peu voir pas d'amis avant l'invasion, et ma seule famille était ma mère. Qui n'avait pas les moyens ni le temps, la pauvre, pour penser à me préparer des surprises. Elle avait tenu le mystère de Noël et de la Fée des dents aussi longtemps que possible, mais quand la magie s'était brisée, ça avait été la fin des cadeaux inattendus et sortis de nulle part. Encore une fois je ne m'en plains pas, mais ni avant, ni après l'invasion, personne n'avait jamais mis autant d'effort et pris autant de temps à me préparer secrètement quoi que ce soit.

Avec l'apocalypse, on s'était tous préparés au pire, on avait appris à être sur ses gardes tout le temps, partout, sans relâche. On avait appris que les seules choses qui pouvaient nous surprendre étaient les rôdeurs ou des pillards.. Pas se retrouver face à l'océan un froid matin d'hiver. J'étais plus prêt à réceptionner un foutu mort-vivant qu'un reflet de ciel sur l'océan, en somme.
Accroupi devant le sac d'affaire, je me sentais comme un con. Alors à défaut de mots, c'est par les gestes que je remerciai l'indien, l'enserrant maladroitement entre mes bras. Il commençait à me connaître suffisamment pour y reconnaître ma gratitude et les sentiments que j'avais pour lui. Ceux qu'on n'évoquait jamais, ni l'un ni l'autre.

Je récupérai les différentes parties de la tenue de plongée en l'écoutant, un sourire amusé aux lèvres. Captain Aamir Nemo... Dommage, ça avait d'la gueule. Je levai la sous-combinaison devant moi. Des bouteilles d'oxygène vieilles de cinq ou six ans minimum, j'suis pas sûr de la fiabilité toute façon.

Aamir dévoilait, même subtilement, une excitation et une impatience que je ne lui connaissais pas, et qui était communicatives. Je finis par rire tout bas, profitant de notre proximité pour lui voler un baiser avant de me relever.

- Putain c'que tu ferais pas pour me voir à poil.

Je ricanai en entamant de me défringuer, réalisant rapidement qu'il fait un sale froid sans mes trois couches de vêtements. Aussi je m'empresse de tout virer pour commencer à enfiler la sous-combinaison. C'était où ? Que tu plongeais avec ton père j'veux dire. Je me débattis pour la fermer et attrapai la combi dans la foulée. T'as jamais parlé d'ta famille... t'as des frères et sœur ?

Après avoir récupéré mon couteau, je m'assis par terre en récupérant les palmes. .. Et comment on marche avec ça ?

:copyright: 2981 12289 0



C'est pas contre toi.
J'aime juste pas les gens.
Revenir en haut Aller en bas  
Aamir Rahis
Aamir Rahis
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Gentle Bastards
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 836
Sujet: Re: Your special day   Mer 13 Jan 2021 - 16:53
Special day for my special someone

Chris
&
Aamir
Être loin de la Cage, loin de l’ORB, loin des autres et des traquas quotidiens de la vie d’un survivant ; c’était comme une bouffée d’air frais. Une bulle fragile qui pouvait éclater si des rôdeurs ou pire, des vivants mal intentionnés, débarquaient. Mais Aamir n’avait pas envie de penser à ça, pas maintenant. Ça restait forcément dans un coin de sa tête, prêt à surgir à tout moment, ça ne le quittait plus depuis plus de cinq ans. Néanmoins, il y avait ce genre de moment où le Monde pouvait s’arrêter de tourner. Ces instants où ils pouvaient arrêter de simplement survivre. Des intermèdes hors du temps où ils pouvaient se créer des souvenirs agréables ; sans violence, tueries ou cadavres ambulants.

Et aujourd’hui était l’occasion idéale pour se fabriquer une nouvelle histoire à laquelle ils pourraient songer lorsque les temps seraient plus sombres. Aamir était loin de se douter que ces jours arriveraient bien plus vite qu’il ne le pensait et heureusement qu’il n’avait pas ce pouvoir de voir l’avenir ; il n’aurait pas profité autant qu’il le faisait actuellement. Malgré le froid ambiant et l’heure matinale ; l’indien se sentait léger, étrangement joyeux. Au fond, il savait que tout ça était uniquement lié à la présence de Chris. À la mine surprise qu’il avait affichée et aussi parce qu’Aamir ne voulait pas se montrer grognon pour l’anniversaire de son amant.

- Captain Aamir Nemo ? répéta-t-il amusé T’imagines le truc genre obligé de me balader tous les jours en costume avec des épaulettes et la casquette de capitaine ? L’angoisse, j’laisse ça à Bill.

Une rire s’échappa de son nez alors qu’il commença à donner les affaires à Chris, une à une et dans l’ordre dans lequel il devait les enfiler. Son rire s’estompa, transformant petit à petit son regard en air espiègle à la réflexion du tatoueur.

- Merde j’suis grillé... Plus besoin de m’cacher du coup maintenant

Joignant le geste à la parole, il posa son coude sur sa cuisse et plaça son menton sur son poing qui s’était refermé.

- J’peux mater tranquille, dit-il alors qu’il feintait de le regarder de haut en bas.

L’indien secoua la tête, son air toujours amusé alors qu’il entreprit à son tour de revêtir le nécessaire pour plonger. Il sautillait d’un pied à l’autre, comme un gamin saisit par le froid. Heureusement qu’il avait réussi à trouver les combinaisons 7mm, celles réservées à la plongée en eaux glaciales. Il enfila la sous-combinaison alors qu’il passa derrière Chris pour l’aider à fermer sa combinaison.

- Dans un lac pas loin de Portland. Mon père m’disait toujours que c’était le lac le plus profond des us, j’ai jamais vérifié si c’était vrai. « Little Crater Lake » si tu connais. Franchement, même moi j’dois admettre que c’était beau !

Il lui sourit, admettant silencieusement qu’il n’était pas le mec le plus expressif sur la beauté du monde et de sa nature. Il se tortilla maladroitement pour, lui aussi, entrer dans sa combinaison.

- Sur l’papier ouais, j’ai un frère et une sœur. Enfin, j’avais ?

Aamir ne pensait jamais à eux.

- Ils étaient plus vieux qu’moi, on avait littéralement rien en commun et ils vivaient en Inde. On s’est jamais vraiment considéré comme frère ou sœur. C’était genre… Comme des cousins éloignés que j’voyais un mois par an ?  

Il ferma sa combinaison, en se demandant peut-être pour la première fois s’ils avaient survécu eux aussi. Il s’assit à son tour, enfilant d’abord les chaussons de plongée et ricana à la question de Chris.

- Tu vois Michael Jackson ? Bah tu fais pareil, tu vas taper ton plus beau moonwalk jusqu’à l’eau !

Aamir se redressa en chantonnant, faussement, l’air de Billie Jean.

- Attends avant d’les mettre… Avec Bill, Thaïs et Yue on avait caché une barque là-bas. Si elle est toujours là, on pourra aller plus loin. T’aurais plus de chance de voir des poissons qu’en restant au bord !

Il pressa son pas dans le sable jusqu’à l’endroit où ils avaient laissé le petit batelet, sous la végétation qui ornait la lisière du sable. Par une chance insolente, la barque était toujours là! Il regarda Chris en entamant une danse la joie avant de la traîner jusqu’à lui puis jusqu’à l’eau. Il déposa leurs affaires à l’intérieur, ce qui leur permettrait de ne pas avoir à les cacher et encore moins de se les faire voler. Il mit à son tour ses palmes et, dans son meilleur moonwalk, il recula jusqu’à pouvoir monter dans l’embarcation.

- Votre carrosse est avancé, dit-il en s'inclinant de façon théâtrale     
 
 

camo©️015


Quiet people have the loudest minds
Revenir en haut Aller en bas  
Chris Edison
Chris Edison
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Gentle Bastards
Chasseur de primes
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 539
Sujet: Re: Your special day   Jeu 21 Jan 2021 - 0:48
Your special day.
My Sweet Darling...

Je peux avec certitude assurer que je n'avais vu Aamir aussi.. radieux ? Son sourire était rare, comme l'était le mien certainement, d'ailleurs. On devait pas avoir l'air d'un joli petit couple heureux, à bien y penser, du coup. Mais bon, entre handicapés des sentiments, on se comprenait entre nous, c'était quand même le principal après tout.
Quoi qu'il en soit, son visage s'éclairait comme jamais et bien malgré moi, ça m'allégeait aussi l'esprit, repoussant les "et si" et les "il faut" pour laisser un peu de place à un simple et idyllique "Soyons ensemble".

Notre nuit aurait été un merveilleux cadeau d'anniversaire à elle seule mais je n'en revenais toujours pas qu'il ait organisé tout ça.. pour moi. On était loin de nos premiers balbutiements de relation, que ce soit les moments où on se tapait sur la gueule ou ceux où on couchait ensemble à la sauvette, Aamir s'échappant honteusement de ma chambre une fois l'affaire conclue.

Je ris à nos échanges, imaginant sans mal Bill en Capitaine Nemo, épaulettes et médailles sur la veste, une tasse à l'effigie de la Reine d'Angleterre en main. Quand il avoua m'avoir fait venir uniquement pour me reluquer, je jouai des sourcils et remuai des hanches sur un semblant de sensualité surjouée qui se termina en éclat de rire, alors que mon indien venait m'aider à fermer ma combinaison. Je me frottai un peu les bras par réflexe, essayant de les réchauffer après les avoir exposé à la trop fraîche température ambiante.

- Little Crater Lake... Non, désolé. Faut dire que bon, je suis jamais sorti de Seattle, ça aide pas. Je me renseignais plus sur la faune des mers et océans, du coup je suis pas bien calé sur les lacs et compagnie. Je m'approchai pour l'aider à son tour à fermer sa combinaison, profitant allègrement pour poser un baiser sur sa nuque. Donc tu retournais en Inde tous les ans ? Pourquoi ils sont jamais venus aux US eux ?

Je posai un regard en biais sur le chauffeur quand il me parla moonwalk, avant d'éclater de rire à sa piètre performance vocale, que je repris avec lui sur quelques accords un peu plus juste que les siens. Puis en lui emboîtant le pas : Thaïs, Bill et Yue ? .. mais vous foutiez quoi dans la baie tous les quatre ?
Coup de chance, la barque n'avait pas bougé de son coin, ce qui avait ça de rassurant que personne ne devait passer dans le coin. C'était autant de chances qu'on ne vienne ni nous voler la voiture, ni faire du tir au canard sur la baie. .. Avec nous dans le rôle des canards.
Je restai con à le regarder se la jouer Bollywood sur le retour en trouvant l'embarcation, avant de le pointer de l'index Ok.. je ferai comme si je t'avais jamais vu faire ça. Sinon Bill va vouloir de toi sur scène les soirs de fête...

On tira la barque jusqu'à l'eau et j'enfilai mes palmes en copiant sur mon voisin et me redressai en battant vaguement des bras dans le vide, sans oser bouger les pieds. Je restai d'autant plus figé qu'Aamir entama un moonwalk vers le bateau, brisant joyeusement tous mes a priori sur le fait qu'il était un mec réservé et sérieux. Tu es.. une source infinie de surprise, "mon chou".
Avec toutes les précautions possibles je partis à reculons à mon tour, au doux son de mon compagnon qui entamait la beatbox de Billie Jean en fond sonore. Je me retournai pour le fusiller du regard et me cassai évidemment la gueule en râlant. Rahis ! J'vais t'abandonner au milieu de la baie !! Je finis quand même par le rejoindre, en un seul morceau, et attrapai les rames en le poussant du cul. Et j'devrais te faire nager derrière la barque pour la peine..

Finalement on se mit en mouvement, s'éloignant enfin du bord. Et un sourire revint se coller à mes lèvres en regardant la rive reculer progressivement. Un drôle de sentiment de liberté se glissa dans ma poitrine, comme j'en avais plus ressenti depuis longtemps. Trop longtemps. Ici on était les rois du monde.

- Tu sais que Corray m'a appris à faire un piège pour attraper des poissons...? Bon on a pas c'qu'il faut, c'est con. j'aurais pu me la péter un peu.

:copyright: 2981 12289 0



C'est pas contre toi.
J'aime juste pas les gens.
Revenir en haut Aller en bas  
Aamir Rahis
Aamir Rahis
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Gentle Bastards
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 836
Sujet: Re: Your special day   Sam 30 Jan 2021 - 19:18
Special day for my special someone

Chris
&
Aamir
Il était rare, en dehors de leur chambre, qu’ils n’arrivent à se retrouver rien que tous les deux. Ça ne durait jamais bien longtemps, il y avait toujours quelqu’un pour débarquer. C’était les fondements de la vie en communauté, particulièrement dans ce nouvel ordre. Beaucoup de survivants étaient rassemblés au même endroit et forcément, tout ce petit monde avait fini par se connaître plus ou moins. Aamir ne s’en plaignait pas pour autant. Ni Chris ni lui n’était du genre à vouloir n’être que tous les deux, ensemble, sans personne, tout le temps. Mais ils avaient besoin de ces petits moments, aussi courts soient-ils, pour se retrouver ensemble.

Ici, ensemble, ils pouvaient oublier qui ils avaient été. Oublier que tout aurait pu les séparer si les choses avaient été différentes. Oublier le Monde pour s’abandonner seulement au moment présent sans se soucier de la gêne qu’ils pouvaient ressentir, différemment, en public. À cet instant, ils n’avaient pas besoin de se priver ni de se brider. Un peu comme lorsqu’ils étaient dans leur chambre, le sexe en moins.

L’indien grimaça légèrement lorsque Chris déclara qu’il n’avait jamais quitté Seattle. Il n’avait dû vivre sa passion qu’uniquement à travers les livres et les images. Aamir en avait déjà qu’une vague conscience mais il réalisait à quel point il avait été chanceux dans sa vie. Il n’avait jamais manqué de rien, sans pour autant rouler sur l’or. Mais il avait voyagé, il avait fait des choses que beaucoup n’avait pas eu la chance d’accomplir. Bien-sûr, tout n’avait pas toujours été tout blanc mais la vie l’avait épargné de bon nombre de choses. Et, dans un sens, il était encore favorisé par le destin aujourd’hui. Il était en vie, il avait un toit au dessus de sa tête où il était en sécurité, il ne bataillait plus autant pour trouver de quoi se nourrir et surtout ; il avait trouvé Chris. C’était toutes ces petites choses qui lui faisaient prendre conscience qu’encore aujourd’hui, il n’était pas le plus à plaindre. Au fond, alors qu’ils abordaient le sujet, l’indien espérait que son frère et sa sœur en étaient au même point que lui.

Ses muscles, crispés par le froid, se détendirent brièvement au contact des lèvres de son amant dans sa nuque avant qu’il ne se retourne vers lui.

- Parce qu’ils ont jamais voulu v’nir. C’était assez… compliqué pour eux j’crois. En Inde, mes parents vivaient dans le même appart que mon frère et ma sœur. Et les grands-parents et les tantes sur le seul salaire de mon père. Du coup ils se sont dit qu’en venant aux us, ils gagneraient plus.  Mon frère et ma sœur devaient les rejoindre, une fois qu’ils étaient bien installés. Mais j’ai contrecarré leur plan, j’suis arrivé de nulle part, dit-il joyeusement en ouvrant les bras fin bref je te la fais courte : mes grands-parents voulaient pas les chambouler alors qu’ils parlaient pas anglais et qu’ils avaient commencé leurs scolarités en Inde. Et quand ils ont été en âge de choisir, ils ont préféré rester là-bas. Du coup ouais, on allait les voir tous les ans. Mais quand j’allais en Inde pour le boulot, je les contactais même pas. Ça en dit long sur ma relation avec eux !

Il avait lâché ça, sans amertume dans la voix. C’était un fait, quelque chose qu’il avait accepté il y a de cela des années. Le sang avait beau les lier, ils ne partageaient rien d’autres que leur ADN.  C’était sans doute pour ça aussi qu’il n’évoquait que très, très rarement le sujet de sa famille. Aussi, et pour ne pas plomber cette ambiance légère qui régnait entre les deux Bastards, l’indien passa rapidement à autre chose.
 
S’ils n’en restaient pas moins aux aguets, ils n’avaient pas besoin de cacher leurs sourires ni d’étouffer leurs rires. Aamir était singulièrement détendu, comme si rien autour ne comptait, tant et si bien qu’il s’autorisa même à pousser la chansonnette. Lui qui chantait si faux et qui, par conséquent, préférait épargner ça aux autres. Il ouvrit les yeux un peu plus grands qu’à l’habituée quand Chris se mit à chanter avec lui, à son tour et de façon bien plus juste alors qu’ils se mettaient à marcher en direction de la barque. L’indien laissa un rire lui échapper à la question du tatoueur.

- Une bien sombre histoire, répondit-il de façon dramatique. En fait avec Thaïs et Yue, on devait explorer un navire militaire qui est là-bas, juste derrière, dit-il en lui désignant du doigt l’endroit sauf qu’on avait pas vu que Bill était entrain de faire sa meilleure sieste dans le coffre du pick-up. Il s’est retrouvé embarqué là-dedans avec pour seule arme son mouchoir parfumé… Un sketch !

Un sourire presque moqueur se dessina sur ses lèvres lorsqu’il repensa à la réaction de la nipponne et de la militaire lorsqu’elles avaient découvert la présence du dandy. Et que Yue était tombée de cette même embarcation qu’ils étaient entrain de traîner, après une petite danse d’Aamir. À la remarque de son amant, il lui dressa un sourcil interrogateur.

- Moi j’me vois bien. J’apporterai un peu d’exotisme à la Cage, j’deviendrais le danseur en vogue de Seattle. T’aurais même le droit de faire mon garde du corps et ma groupie numéro 1 !

À nouveau, il se mit à rire. Parce que c’était tout sauf lui, de se donner en spectacle. Sauf peut-être quand il avait trop bu mais ça, c’était une autre histoire. Et pour imager un peu tout ça, il partit en moonwalk vers la barque. Plus encore, il entama un beatbox de Michael Jackson alors que Chris se débattait avec ses palmes, marchant difficilement en marche arrière avant de… se retrouver les quatre fers en l’air. Par réflexe, Aamir fît un pas vers lui, en tendant une main.

- Merde, t’as glissé chef ? lâcha-t-il ironiquement

Mais pas le temps de finir réellement que Chris était déjà à nouveau debout, le menaçant de l’abandonner ou de le faire nager. Aamir haussa les épaules, une moue faussement désolée accrochée à son visage.

Ils finirent tout de même par embarquer et à s’éloigner du rivage. La mer était calme et aucun bruit, si ce n’est celui des pagaies s’immergeant dans l’eau, ne venait troubler la quiétude environnante. Si le paysage qui s’offrait à eux était des plus magnifique, emprunt de liberté, Aamir gardait ses yeux fixés sur Chris. Parce que c’était sa surprise. Tout ici était pour lui alors bien-sûr, l’indien ne voulait pas manquer une miette de ses réactions. Il était beau. Plus encore lorsqu’il souriait. Plus encore lorsqu’il vivait un de ces précieux petits instants de plaisir, parcelle de bonheur.

- Attends, t’es entrain de m’dire qu’on pourrait manger du poisson plus souvent ? le questionna-t-il en feintant d’être indigné. Plus sérieusement, faudrait qu’tu emmènes ce qu’il faut la prochaine fois. Quand tu seras au courant qu’tu viens quoi !

Un nouveau sourire aux lèvres qui décidemment, ne le quittait plus. Parce que forcément, il y aurait une prochaine fois. Avec ou sans lui, Aamir espérait bien que Chris utiliserait son cadeau autant de fois qu’il le voudrait. Et puis, il y avait aussi ce week-end à la mer qu’ils devaient faire, un jour ou l’autre.

Le chauffeur s’arrêta dans son geste, déposa la rame, jugeant qu’ils étaient assez loin pour l’instant. Il tendit le masque et le tuba à Chris.

- C’est l’heure de plonger dans l’grand bain ! Et d’nous montrer sous notre meilleur jour aussi !

Joignant le geste à la parole, il enfila son masque mais garda son tuba en main. Il se mit délicatement debout, histoire de ne pas totalement faire basculer le batelet.

- Faudra pas trop s’éloigner de la barque, histoire qu’on retrouve nos affaires ! Parce que ça serait con, il y a les clés de la caisse là-dedans.

Entre autre. Il tourna son visage vers Chris et mima le salut militaire, portant sa main ouverte sur ses tempes et, dans la foulée, il sauta. Comme un con. Sans prendre le temps de considérer ou non la fraîcheur de l’eau et non sans manquer de glisser avec ses palmes. Quelques longues secondes plus tard, il remonta à la surface et insulta probablement la Terre entière. Il secoua la tête comme un chien trempé et finit par passer sa main dans ses cheveux humides.

- Putain d’merde !! Elle est bonne ça va !

La voix chargée d’ironie, il enfila finalement son tuba.

- J’viens te chercher ou tu m’rejoins ?

Et ça, Chris devait le savoir qu’il était bien capable de venir le chercher de force pour le balancer allégrement dans l’eau glaciale.        

 
 

camo©️015


Quiet people have the loudest minds
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Your special day   
Revenir en haut Aller en bas  
- Your special day -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: