The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-31%
Le deal à ne pas rater :
Resident Evil VIllage sur PS5 [Précommande]
48.51 € 69.99 €
Voir le deal

You've change my world
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Maes F. Tremblay
Maes F. Tremblay
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Exiles
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 220
Sujet: You've change my world   Mar 29 Déc 2020 - 22:35
Cela ne faisait que quelques jours que les Exilés avaient retrouvés leur maison. Que quelques jours que tout le monde se posait des questions sur la mission qu'ils avaient menés, quelques jours aussi qu'il semblait difficile de retrouver un semblant de normalité. Chacun vaquait à ses occupations comme il pouvait sauf Maes qui s'était encore fait bien avoir. Ses côtes cassées l'empêchaient d'aller faire des travaux ici et là, réduisaient considérablement ses efforts à la production d'alcool, surtout quand il s'agissait de porter des cagettes de bouteilles ou faire des choses demandant de la force physique. Bref, il devait surtout prendre soin de ne pas se faire plus mal. Sans doute était-ce le signe de l'univers qui lui faisait comprendre qu'il était un peu temps de souffler, de faire autre chose, de plus relaxant pour apaiser son corps déjà bien endolori par ses nombreuses missions.

Rêveusement, allongé dans son lit, l'homme fixait longuement le plafond en caressant légèrement sa poitrine, là où un bleu virant au noir était parfaitement visible. A l'endroit où une balle l'avait touché, heureusement arrêtée par son gilet. Bordel, heureusement qu'ils avaient fait cette expédition à la prison, sans ça, il serait sans doute mort... Cette pensée le fit frissonner. Oh ça, il serait reconnaissant pendant des années à Joaquin de les avoir mené jusqu'à cette magnifique source de matériel. Lentement, l'architecte s'étira et écarta les bras pour les laisser retomber sur le matelas alors que son visage glissait sur le côté pour observer la place vide. Allïa était partie avec Ruby pas longtemps avant et avec Isha aussi, pour mettre l'électricité dans un autre camp. Les travaux ne devaient pas durer des plombes mais Maes avait hâte que la chasseuse rentre au bercail. Il avait pu négocier avec la blonde pour qu'elle rendre sa liberté à la brune, arguant que c'était pour préparer le jour J. Bien évidemment, l'ingénieure avait comprit de quoi il s'agissait puisqu'elle était la seule au courant, avec le bouclé qui servait de frère à la concernée. Et quel jour J...

Maes n'avait pas énormément de phobies ou de crainte, dans sa vie ou alors il parvenait bien souvent à les surpasser pour une bonne raison. Le vide, il en avait la peur mais il parvenait toujours à s'en détourner. L'inactivité le mettait mal à l'aise, comme présentement mais ce qui lui rongeait l'âme, c'était l'abandon. Depuis sa tendre enfance, c'était ce qui lui bouffait l'esprit, ce qui le brisait à chaque fois. Lorsqu'on lui a dit qu'il fallait le séparer de Noam ? Il s'était battu pour que ça n'arrive pas. Lorsqu'il avait divorcé d'Ivy ? Il en avait souffert et avait dû juger bon de recommencer ailleurs. Pour Maria ? Ca l'avait tellement brisé qu'il en était prêt à tuer Ash, de sang froid. Sauf que depuis... Il s'était trouvé une nouvelle famille. Val, Yu, Dana, Anton, Jaren, Sal, Ruby, Joa et même Isha... Tous étaient devenus un membre a part entière de cette famille que l'architecte ne pouvait pas perdre. Et Allïa ? C'était autre chose. L'amour qu'il ressentait pour elle... C'était indescriptible. Le brun s'était longtemps dit qu'il ne pourrait plus éprouver des sentiments de bonheur et elle... La jeune femme avait tout chamboulé dans sa vie, réduit à néant les barrières de son coeur, soigné pas à pas les blessures de son âme. C'était bien plus fort encore que ce qu'il avait connu avec l'hondurienne. Tout était bien plus inquiétant et beau, avec l'ancienne étudiante sportive, bien plus tranquille et sauvage à la fois. Il y avait tant de douceur et de passion entre eux qu'il arrivait que l'homme se perde dans le torrent de sentiments qu'elle pouvait lui insuffler. Avec elle, Maes voulait passer un cap, ce genre de cap qu'il considérait idiot, avant qu'elle ne débarque un soir, pour lui proposer du vin. Avec elle, il voulait pouvoir dire qu'elle était son tout, son être, sa moitié. Avec elle, il avait prévu une chose : Battre cette phobie de l'abandon. Il le savait, il le sentait. Elle serait la seule et unique.

Aurait-il pu le prédire, dès le premier jour, la première nuit ? Non, bien évidemment que non mais il ne regrettait absolument pas le déroulement de toute cette relation. Une longue respiration et une grimace plus tard, l'homme prépara son sac. Il avait dit à sa compagne de le rejoindre à la distillerie pour enfin l'emmener en pause, comme il l'avait promit avant les intempéries de septembre. Il était temps. Temps de changer le cours d'une vie, temps de prendre de grandes décisions. D'ailleurs, des pas se dirigèrent jusqu'à lui, la porte s'ouvrit et un long sourire naquit sur les lèvres de l'architecte qui finissait de bouclier son sac à dos. "Voilà la plus belle femme de ce monde !" fit-il à sa moitié avec enthousiasme, se rapprochant d'elle pour lui voler un doux baiser. "Prend le temps de te préparer, on partira en week-end dès que c'est bon. Ou en vacances. Je ne sais pas encore combien de temps je vais te garder pour moi." murmurait le brun à l'oreille de la femme, glissant une main le long de son dos avant d'embrasser sa joue. "Je vais chercher des vivres, rejoins moi en bas quand c'est bon." concluait-il en mettant sa veste puis son sac sur les épaules pour rejoindre les cuisines.


Guilty all the same
Revenir en haut Aller en bas  
Allïa Tremblay
Allïa Tremblay
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Exiles
Trader
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2551
Sujet: Re: You've change my world   Jeu 31 Déc 2020 - 16:01
Les travaux dans le camp de Sam et Billie avançaient vite mais ils n'étaient pas tout à fait finis. Pourtant, un peu plus tôt dans la journée, Ruby avait dit à Allïa de rentrer, apparemment Maes l'attendait. Intriguée, elle avait laissé Marcus, Ruby et Isha pour regagner la distillerie. Arrivée sur place, elle retrouva son compagnon en train de préparer son sac. Allïa secoua doucement la tête, amusée par ces paroles. "Et je viens retrouver le plus bel homme au monde..." continua-t-elle avec un petit rire, consciente que c'était kitch à souhait. La suite de ces paroles étaient intéressantes, les jours à venir étaient prometteurs. "Ooh. En week-end ou en vacances... C'est donc pour ça que Ruby m'a renvoyée à la maison.." Un petit sourire naquit sur ses lèvres tandis que Maes lui déposait un baiser sur la joue et prenait la direction de la cuisine de la distillerie.

La brune prit le temps de se préparer et de faire son sac. Elle hésita longtemps. Que prendre pour partir quelques jours au début de l'hiver ? Elle choisit des tenues chaudes et quelques sous-vêtements de rechange. Elle prit également une rapide douche, appréciant le contact de l'eau chaude sur sa peau. Il commençait à faire froid à l'extérieur et devoir installer des panneaux solaire sur les toits des wagons, exposés au vent, avait été une expérience plutôt refroidissante. Heureusement, ils commençaient à avoir un sacré confort ici, c'était bien loin du dernier hiver qu'elle avait passé, entassée dans une camionnette à 5. Ses longs cheveux encore mouillés, elle enfila une tenue mettant en valeur sa taille fine, mais restant confortable. Elle se coiffa et s'apprêta un minimum, ce n'était pas tous les jours qu'ils pouvaient partir en tête à tête, alors, elle faisait un effort. Habituellement, elle choisissait le côté pratique, une queue de cheval, des vêtements confortables, là, ses cheveux étaient lâchés sur ses épaules et sa tenue était plus féminine.

Une fois prête, elle enfila sa veste et rejoignit Maes dans la petite cuisine. Allïa resta quelques secondes sur le pas de la porte, observant son amant de dos. La perspective de ces quelques jours passés en sa compagnie l'enchantait vraiment. Elle aimait cet homme et rien que l'idée d'avoir pu le perdre à l'avant-poste la faisait frémir d'horreur. Maes rendait son quotidien tellement plus beau, ses nuits étaient moins noires et hostiles. Il parvenait à calmer les cauchemars qui l'avait longtemps hantée. Désormais, elle ne voyait plus sa vie sans lui. Et dire qu'il y a quelques mois encore, ils s'étaient promis de ne pas s'attacher. Ces promesses s'étaient envolées mais elle n'avait pas cherché à les rattraper. Son quotidien était tellement plus beau depuis qu'elle lui avait avoué ses sentiments. La chasseuse ne savait pas ce que l'avenir leur réservait mais elle voulait vivre sans regretter un seul instant.  

Allïa s'approcha doucement de lui et vint glisser ses mains sous le pull de Maes pour les poser sur ses hanches. Elle prit garde à ne pas toucher ses côtes blessées ni l'hématome noirâtre sur sa poitrine. Elle se hissa sur la pointe des pieds pour lui déposer un baiser dans le cou. "Alors, où est-ce que tu m’emmènes ?" lui glissa-t-elle à l'oreille. La patience n'avait jamais été son fort, il le savait. Elle lui fit face et croisa ses bras, une petite lueur malicieuse dans le regard. Elle se retenait de lui poser une multitude de questions sur leur destination même si elle en mourait d'envie. "Tu as besoin d'aide ?" lui souffla-t-elle, regardant ce qu'il faisait. La chasseuse fronça les sourcils. "Je dois prendre mon arc tu crois ?" Une autre question fusait déjà entre ses lèvres "Ou mon couteau, mon arme ?" Elle se mordit alors la lèvre, consciente qu'elle s'interrogeait trop. Est-ce qu'elle aimait les surprises ? La brune était partagée, nul doute que ce que Maes avait préparé serait surement exceptionnel, mais une petite part d'elle était tout de même inquiète de ne pas savoir où ils se rendaient. Dans tous les cas, elle était heureuse de partir quelques jours, juste avec lui. Ils vivaient ensemble, ils dormaient ensemble, mais Maes était pas mal occupé avec la production d'alcool, la remise en état des autres groupes et elle-même était souvent dehors. Se retrouver seulement tous les deux quelques jours leur ferait du bien.  

Allïa fronça à nouveau les sourcils. "ça va aller tes côtes ?" lui demanda-t-elle, inquiète. Cette petite virée à l'avant-poste de George n'avait pas laissé que des séquelles psychologiques, Maes avait été blessé et il souffrait. Elle ne pouvait que compatir puisqu'elle s'était elle-même brisée deux côtes il y a quelques mois. La douleur était telle qu'elle avait dû rester au fond de son lit pendant presque 15 jours. Alors est-ce que c'était vraiment prudent pour l'architecte de quitter leur petit nid douillet et confortable maintenant ? Quant-au moral, la brune évitait de penser aux conséquences de leurs actes, aux vies qu'elle avait prise là-bas, peut-être pour rien. C'était dur mais s'occuper en journée permettait de moins penser. Combien de temps faudrait-il aux New Edens pour les retrouver ? Pour venir se venger ? Il y aurait des répercussions, elle en était certaine. Cette perspective la terrifiait. L'idée qu'on puisse venir les déloger de la distillerie pour les massacrer car nul doute que c'est ce qu'ils feraient, lui serrait le ventre. Elle tenait tellement à toutes les personnes présentes ici, sa nouvelle famille comme elle aimait l'appeler, que l'idée d'en perdre un de ses membres la faisait frémir d'horreur. Depuis qu'ils étaient revenus, son moral jouait au yo-yo, tantôt elle était contente, et quelques secondes plus tard, elle se sentait triste, se souvenant de tout ce qui s'était passé. Une petite lueur sombre passa dans son regard et elle se lova contre Maes. "Oui, emmène-moi loin d'ici quelques jours.." lui souffla-t-elle à l'oreille. Partir ailleurs quelques temps, loin de tout ce qui s'était passé et se retrouver tous les deux était vraiment une bonne idée.



Hunt or be hunted
We’ve all got a monster inside of us and we’re all responsible for what it does when we let it out

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Maes F. Tremblay
Maes F. Tremblay
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Exiles
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 220
Sujet: Re: You've change my world   Ven 5 Fév 2021 - 14:57
Se rendre jusqu'à la cuisine s'avéra plus compliqué qu'il ne le pensait dans la mesure où l'homme s'était prit une chaise dans les côtes en avançant, l'esprit ailleurs. La douleur se diffusa le long de son flanc mais il serra les dents, assurant à Xander qui passait par là, que tout allait bien. Ouais, tout allait bien. Tout devait aller bien parce qu'il fallait qu'ils puissent quitter le quartier général pour se reposer... Dans la pièce de ravitaillement, Maes prit le temps de remplir son sac à dos de différents éléments. Conserves, bocaux, eau et autres petites utilités qui leur servirait pendant leur absence. En plus, la chasseuse pourrait compléter leurs repas grâce à ses talents et ça, c'était indéniablement un plus, d'autant que lui n'était vraiment pas très bon dans ce domaine.

Au moment de fermer son sac, les mains qui glissèrent sous son haut le fit sursauter avant de le faire sourire, avec toute la tendresse dont il était capable alors que ses doigts venaient rejoindre ceux de la jeune femme, par dessus le pull. L'instant d'après un long frisson parcouru son échine lorsque les lèvres de sa moitié vinrent couvrir sa nuque, forçant l'architecte à fermer les yeux pour profiter de cette sensation de bien être, son coeur se gonflant de joie et d'amour en une demi seconde. Qu'il était bon, de se sentir ainsi... En sécurité, aimé, emplit de bonheur... L'architecte avait eu la sensation de revivre depuis qu'il partageait ses jours et ses nuits avec la brune. S'ils étaient loin d'être ultra démonstratifs niveau affection, ils se connaissaient suffisamment pour reconnaître les marques d'amour qu'ils se donnaient. Les gestes d'Allïa en disaient donc long sur la situation. Elle avait hâte même si la réalité lui revint en un éclair lorsqu'elle se mit à poser un tas de questions. Maes, s'y attendant, pouffa légèrement de rire avant de se retourner pour venir caresser la joue de son amante, s'adossant au plan de travail un instant. "Alors, tu veux que je réponde dans l'ordre ou j'dis tout et tu te démerdes pour comprendre après ?" lui demandait le dakotain avec un léger sourire moqueur. L'homme se détourna rapidement pour finir de boucler son bagage et porta la sangle à son épaule du côté sain et ouvrit les bras pour prouver que ça allait, en réponse à sa dernière question. "Pour le reste, je t'emmène en forêt, loin de tout ça. Tu peux au moins prendre ton arc et ton couteau parce que malgré tout, on est dans un monde dangereux donc tout peut arriver." avait-il commencé puis s'était rapproché d'elle pour venir lui prendre un baiser. "Et arrête de t'inquiéter, d'accord ? Tout ira bien, tant que je force pas. Profitons juste de nos jours, s'il te plait." demandait-il à la jeune femme avant de lui prendre la main pour la traîner avec lui jusqu'à la sortie.

Dire qu'il avait tout prévu, c'était mentir. Il ne pouvait pas prévoir une attaque de pillards, une horde de rôdeurs, un blessure ou autre truc lié à la malchance mais en l'occurrence, il ne pouvait pas dire qu'il n'avait pas fait un minimum de travail. Maes n'avait pas chômé depuis son retour au QG. Entre ses recherches avec Isha et son exploration pour trouver l'endroit dépaysant par excellence, ça avait été long. Heureusement, Markus avait fait l'effort de le suivre et lui avait permit de trouver un nid douillet qu'ils avaient renforcé au possible et équipé comme ils avaient pu, pour que l'endroit ressemble un peu à une forteresse en étant accueillant, si on voulait. Tel un gentleman, le survivant vint ouvrir la porte passager à sa dulcinée et lui offrit un grand sourire ainsi qu'une révérence à peine exagérée qui lui tira une grimace, préférant rapidement sourire pour ne pas se faire gronder par l'amazone. "Ca vaaaa !" fit-il dans l'empressement avant de jeter son sac à l'arrière pour retrouver sa place, côté conducteur. Encore une fois, merci Markus pour les clés du véhicule... Lorsqu'il démarra le moteur, Maes prit la peine d'informer Allïa qu'ils en aurait pour deux à trois heures de route, selon ce que leur réservait les déambuleurs. Une main glissa dans les mèches rebelles du conducteur, une caresse sur la cuisse de celle qui faisait battre son palpitant et ils prirent la route vers ce que l'architecte espérait être son futur.

Après deux heures de route, les amoureux parvinrent jusqu'au lieu de prédiction. Une cabane en apparence abandonnée, donnant sur une petite mare plus loin, entourée d'arbres dont la sécurité était assurée par des pièges bruyants pour prévenir une invasion quelconques. "J'espère que t'aimes les châteaux parce que là, c'est digne des rois !." fit Maes avec un sourire amusé en venant récupérer son paquetage pour ensuite se diriger vers la porte d'entrée, pressé comme un enfant voulant absolument montrer sa cabane dans les arbres à ses copains. "C'est modeste mais votre chambre aura vu sur la mer, c'est un deux étoiles avec, inclus dans le prix, un petit dej au lit et une literie sans vermines." qu'il poursuivait en retenant difficilement un rire, libérant enfin l'accès à leur lieu de repos, refermant une fois que la valkyrie eut pénétré le domaine. Lentement, Maes lâcha son sac au sol et vint enlacer sa compagne, collant son torse au dos féminin pour finalement poser le menton sur son épaule. "Alors, pas trop déçue ? " qu'il demandait, avec beaucoup de douceur, un peu inquiet de connaître le résultat de cette première surprise.


Guilty all the same
Revenir en haut Aller en bas  
Allïa Tremblay
Allïa Tremblay
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Exiles
Trader
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2551
Sujet: Re: You've change my world   Mar 9 Fév 2021 - 16:22
Toujours collée contre lui, Allïa caressa doucement l'hématome sur la poitrine de l'architecte. Ce corps, elle le connaissait si bien pour le parcourir et le caresser toutes les nuits et le voir blessé la remplissait de colère et de crainte. Maes aurait pu mourir cette nuit de novembre dernier quand ils avaient attaqué les New Eden, elle en prenait conscience à chaque instant et cela lui donnait envie de profiter encore plus de la compagnie de celui qu'elle aimait. Le temps pouvait leur manquer, leur échapper, leurs jours étaient peut-être compté sans même qu'ils ne le sachent. Il fallait qu'ils profitent tant qu'ils le pouvaient. Nul doute que les mois à venir ne seraient évident pour personne à la distillerie.

La chasseuse se mordilla la lèvre quand Maes pouffa devant ses questions avant de prendre une petite moue boudeuse. Bon, elle attendrait ses explications et se montrerait plus patiente désormais. Elle hocha la tête quand il lui conseilla de prendre son couteau et son arc. A vrai dire, elle ne comptait pas vraiment partir sans. Elle se sentait comme nue quand elle ne l'avait pas. Et puis, son amant avait raison, ils vivaient dans un monde dangereux. "Ok, je te le promets." le rassura-t-elle. La chasseuse ne s'inquiéterait plus. Maes n'était pas quelqu'un d'inconscient ou d'imprudent. Elle avait entièrement confiance en lui de toute manière.

Allïa leva les yeux au ciel quand elle le vit grimacer en ouvrant la portière et il la rassura bien vite. Elle secoua la tête, sans rien dire de plus, se mordant la lèvre pour ne pas lui conseiller de faire attention à lui. Ses petites attentions étaient charmantes en tout cas. Elle s'assit dans la voiture en se retenant de rire. "T'as l'intention de me traiter comme une princesse c'est ça ?" lui demanda-t-elle en souriant. Pourtant, elle n'avait rien d'une princesse, et surtout pas les gestes hautains et précieux. Durant les quelques heures de trajet, Allïa était ensuite restée pensive, se retenant à grande peine de ne pas lui poser tout un tas de questions supplémentaires sur leur mystérieuse destination. De temps en temps, elle se tournait pour regarder celui qu'elle aimait ou pour glisser tendrement sa main dans sa nuque.

Les deux amoureux arrivèrent enfin à destination. Le trajet s'était fait sans difficulté. La brune était surprise. Ce n'était pas du tout ce à quoi elle s'attendait. Elle le suivit en ouvrant de grands yeux. "Un château hein.." répéta-t-elle, le sourire aux lèvres. La brune attrapa son sac elle aussi et lui emboita le pas. Elle laissa échapper un petit rire en l'écoutant énoncer les prestations auxquelles elle aurait droit ici. Elle s'avança, regardant tout autour d'elle. Allïa frissonna quand l'homme qu'elle aimait se colla à elle et posa son menton sur son épaule. "Si ça me plait ? C'est..." La brune manquait de mots. C'était la première fois qu'on faisait une telle chose pour elle. "Parfait..." lâcha-t-elle.

La brune finit par se tourner pour lui faire face. "C'est donc ça que tu mijotais depuis tout ce temps..." souffla-t-elle en faisant ensuite quelques pas dans la petite pièce. L'endroit était chaleureux, accueillant. C'était parfait oui. Elle comprenait mieux les absences mystérieuses de Maes ces derniers jours. Même si elle était occupée sur le chantier de Sam et Billie, la brune avait remarqué qu'il n'était pas toujours là le soir, quand elle rentrait. Elle ne lui avait pas posé de questions, respectant son emploi du temps surement chargé, mais ça l'avait intriguée. La chasseuse comprenait mieux maintenant et cette attention la touchait au plus profond de son cœur. Elle n'avait jamais été particulièrement romantique mais là, ce qu'il lui avait préparé était juste parfait, touchant.

"On reste combien de temps ? Deux mois ?" lui demanda-t-elle en laissant échapper un petit rire. Elle plaisantait, mais se retrouver ici tous les deux leur ferait surement le plus grand bien, surtout après l'attaque à l'avant-poste de George. En tout cas, le programme promettait d'être très intéressant, bien loin de leurs préoccupations quotidiennes. Et puis, tout était terriblement romantique ici, tellement différent du bâtiment dans lequel ils vivaient. Elle se lova contre lui, tendrement et vint lui murmurer au creux de l'oreille "Merci..." Allïa leva le regard vers lui et attrapa son visage de ses deux mains pour l'embrasser tendrement. "Merci pour tout Maes. Merci de rendre mon quotidien tellement plus beau..." La chasseuse n'était pas du tout du genre à faire de grandes déclarations d'amour, mais pour une fois, les mots lui venaient aux lèvres sans qu'elle ne les cherche.

Cet amour qu'elle ressentait lui faisait habituellement peur car si un jour elle perdait Maes, Allïa ne s'en remettrait pas, mais aujourd'hui, elle ne ressentait pas de la crainte, elle se sentait juste heureuse et amoureuse.
 


Hunt or be hunted
We’ve all got a monster inside of us and we’re all responsible for what it does when we let it out

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Maes F. Tremblay
Maes F. Tremblay
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Exiles
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 220
Sujet: Re: You've change my world   Dim 28 Fév 2021 - 21:55
Lorsqu'elle lui donna son approbation, Maes sentit son coeur battre à une allure folle. Tous ses efforts n'avaient donc pas été vains et plus encore elle semblait conquise par cette première surprise. L'architecte se détendit alors, rassuré par un tel début. Lorsqu'elle se tourna pour lui faire face, pour le remercier et pour se déclarer comme elle le faisait rarement, le brun eut un long sourire aux lèvres. Sa main glissa sur la nuque de sa bien-aimée et vint lui prendre un long baiser en réponse à celui qu'elle lui avait donné juste avant. A bout de souffle, il s'éloigna enfin de la jeune femme et lui caressa les joues lentement avant de coller le front au sien. "Je suis vraiment heureux que ça te plaise." murmurait l'homme pour finalement prendre la main de la chasseuse et la conduire jusqu'au canapé où il l'invita à s'asseoir, prenant ensuite place à ses côtés, le bras venant glisser sur les épaules féminines. "On reste autant de temps que tu veux. Cette maison est la nôtre tant que tu supporteras de voir ma tête." poursuivit-il en riant légèrement.

Maes laissait le temps au temps et attendit de se sentir un peu plus reposé avant de se lever pour tendre la main à Allïa. "Je vais te faire visiter. Notre lit est en haut. On a une baignoire mais pas l'eau courante donc l'eau chaude, ce sera à l'ancienne." fit-il en tenant fermement les doigts de la demoiselle entre les siens pour la guider jusqu'à l'étage. La chambre était spacieuse, décorée de meubles en bois massif et lumineuse grâce à une fenêtre semblable à une baie vitrée donnant sur un balcon, permettant la vue sur ce qui semblait être, autrefois, un magnifique jardin. Maes pensa un instant qu'il devrait remercier Jaren, au retour, de lui avoir donné une bonne idée d'aller farfouiller dans ce coin pour trouver une maison pareille. Toujours main dans la main, l'homme mena sa belle jusqu'à la salle de bain, elle aussi spacieuse et propre de toutes les saletés qui auraient pu s'y trouvé. Il fallait dire qu'elle avait bien meilleure allure avec sa couleur corail parsemé de blanc crémeux par endroit. Vinrent les toilettes, la chambre d'ami et un dressing dont certains vêtements attendaient encore d'être portés. En descendant, le dakotain ne présenta pas le salon et se dirigea vers la cuisine, présenta la buanderie, le petit atelier et un coin où un piano, poussiéreux et malmené par le temps, attendait. Enfin, il ouvrit la porte menant au jardin et lui présenta même la balancelle qu'il avait restauré tant bien que mal.

La visite terminée, l'homme rangea les mains dans son dos et attendit le verdict de sa moitié, ses yeux trahissant sans doute tout l'amour qu'il avait pour elle, toute cette tendresse qu'elle lui volait à chaque sourire, à chaque baiser, à chaque étreinte. En y réfléchissant bien, ça ne faisait que quelques mois qu'ils étaient officiellement ensemble, que quelques mois qu'ils se fréquentaient et pourtant, cette escapade à George avait tout chamboulé. Certes, il avait déjà été marié et avec Ivy, ça avait mit du temps à être une évidence. Enfin... Il ne se souvenait même pas si c'était aussi beau avec elle. De toute façon, l'histoire avec son ex-femme avait été différente. Ils avaient commencés ennemis et rivaux pour finalement s'allier et se marier. Pour enfin ne plus s'entendre et se quitter sans bonne entente. Sans doute parce que dès le début ce n'était pas si évident, entre eux et qu'ils avaient forcé un destin qui ne leur convenait pas. Allïa était si différente. En tout point et ça, il ne pouvait le nier. Elle le complétait et l'opposait en même temps. Cette sensation était frustrante mais agréable à la fois. Heureusement, le naturel était de mise et avait fait en sorte que tout colle sans que ça ressemble à un effort surhumain.

Toujours sourire aux lèvres, l'architecte s'approcha de la femme et glissa une main au creux de son dos. "Alors ? Tu aimes notre chez nous ?" avait-il demander en détaillant ce merveilleux visage qui lui faisait face. Lentement, il remonta les doigts jusqu'à la chevelure châtain de sa moitié et y glissa délicatement les doigts. "Tu es magnifique, au fait." qu'il complimentait la chasseuse avec beaucoup de douceur. Elle l'était tout le temps, à vrai dire mais cette fois encore plus alors qu'elle avait fait un effort de changement exprès pour lui alors il ne pouvait clairement faire comme s'il n'avait pas comprit. "Ah, j'ai encore une surprise !" s'exclamait le brun en s'écartant d'un pas rapide de la belle pour se diriger vers son sac à dos pour en sortir une sculpture de moulin à vent. La copie conforme du premier cadeau qu'il avait offert à la jeune femme, le soir où tout avait commencé. A pas lents, le dakotain se rapprocha et glissa l'objet entre les doigts fins de la demoiselle, en souriant face à son air interrogateur. "C'en est une autre. La première est toujours dans notre chambre. Celle-ci, c'est un peu pour marquer notre passage. Notre marque de fabrique, si tu veux." concluait le trentenaire en venant caresser la joue droite de sa partenaire, un air taquin au visage.


Guilty all the same
Revenir en haut Aller en bas  
Allïa Tremblay
Allïa Tremblay
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Exiles
Trader
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2551
Sujet: Re: You've change my world   Mar 2 Mar 2021 - 15:09
Allïa le suivit jusqu'au canapé et s'assit à côté de lui pour venir se lover dans ses bras. Elle fronça les sourcils en entendant sa phrase. « Cette maison est la notre tant que je supporterais de voir ta tête ? Tu as conscience qu'on risque de rester ici des années ? » lui chuchota-t-elle au creux de l'oreille. « Voir à tout jamais ? Voyons, je ne me lasserai jamais de vous monsieur Tremblay. » Un petit rire quitta ses lèvres. La brune ne comptait pas se lasser de lui tout de suite en tout cas. Ce n'était pas difficile à dire puisqu'elle le pensait vraiment. Maes réveillait quelque chose en elle, une confiance en l'avenir qu'elle n'avait pas avant. Elle l'aimait de tout son être. Il était sa plus belle rencontre ici, à Seattle et elle ne pouvait que remercier le destin de l'avoir mis sur son chemin. « Personne ne m'a jamais fait quelque chose comme ça » continua-t-elle. Son regard se posa sur la pièce autour d'elle. Ils allaient passer un agréable week-end et le retour sera surement compliqué. Elle avait beau adoré sa nouvelle famille, les moments à deux étaient si rares qu'elle comptait bien profiter de celui-là jusqu'au bout. Ici, ils pourrait donner libre court à leur amour sans se soucier des autres, de leurs ennuis avec les New Eden, des tracas de la vie quotidienne. Ici, ils seraient juste là, tous les deux et ne penseraient qu'à eux. C'était exactement ce dont elle avait besoin au retour des durs évènements de George et avant les prochaines semaines qui risquaient d'être compliquées. « Je suis touchée... » souffla-t-elle. Elle était émue aussi, sans aucun doute.

Maes proposa de lui faire visiter les lieux. « Avec plaisir ! » lui répondit-elle enthousiaste en attrapant sa main. Elle avait hâte de voir le reste du chalet. Si tout était remis en état comme dans la pièce principale, la visite promettait de révéler de bonnes surprises. Allïa retint un sifflement à chaque fois qu'elle rentrait dans une pièce. Tout était parfait. De la chambre avec ses meubles en bois, de la salle de bain avec ses détails colorés, au détail de la balancelle à l'extérieur, tout la charmait. Là, en observant la petite mare, le jardin qui avait dû être magnifique il y a quelques années, elle se retourna vers son compagnon, le sourire aux lèvres, elle se sentait heureuse. La brune fit ensuite quelques pas dehors, l'air frais fit voleter ses cheveux et elle finit par relever le regard vers Maes, les joues rosies par le froid. « Je m'imagine bien cet été, m'assoir sur la balancelle avec toi et regarder les étoiles... » Cet été, ça lui semblait tellement loin alors que l'hiver venait à peine de débuter. Et pourtant, elle voulait croire en l'avenir, elle voulait pouvoir espérer que cet été, rien n'aurait changé et qu'ils pourraient venir ici aussi librement qu'aujourd'hui.

Ils rentrèrent et Maes s'inquiéta de savoir comment elle trouvait leur maison : « Je veux que cet endroit soit notre petit jardin secret. Je veux qu'on puisse y revenir dès qu'on en a besoin... » lui souffla-t-elle. « C'est parfait » répéta-t-elle une nouvelle fois, parce que ça l'était : cet endroit, être ici avec l'homme qu'elle aimait. Elle ne pouvait rêver mieux. Allïa leva les yeux aux ciel et rougit lorsqu'il lui dit qu'elle était magnifique. Elle fronça les sourcils en entendant qu'il avait encore une surprise pour elle. « Je vais finir par prendre goût aux surprises à cause de toi. » souffla-t-elle, amusée. Si elle avait toujours un peu appréhendé les surprises, même si elles étaient bonnes et se montrait souvent impatiente, Maes avait changé la donne. Désormais, elle apprécierait les surprises, c'était certain.

Maes sortit une maquette de son sac et la lui glissa dans les mains. Si au début, la brune crut que c'était celle de leur chambre, il la détrompa rapidement et lui dit que c'était une autre, pour qu'ils la laissent ici, comme une marque de fabrique. Allïa esquissa un petit sourire malicieux avant de le prendre par la main et de remonter à l'étage. Une fois dans la chambre, elle posa le moulin sur la petite commode et se recula. « Notre marque de fabrique... » répéta-t-elle alors avec un petit sourire aux lèvres. La chasseuse finit par se retourner vers Maes et enroula ses deux bras autour de son cou. « Et maintenant, est-ce que tu nous as prévu un petit programme ? » Elle jeta un petit regard malicieux vers le lit. « Sinon, je crois qu'il ne demande qu'à être baptisé..  » A vrai dire, elle se demandait s'il avait prévu des choses, des activités comme des ballades ou s'ils allaient disposer de leur petit week-end selon leurs envies... La perspective de passer les deux jours à venir à juste s'enlacer, profiter l'un de l'autre et trainer des heures au lit ne lui déplaisait pas.



Hunt or be hunted
We’ve all got a monster inside of us and we’re all responsible for what it does when we let it out

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Maes F. Tremblay
Maes F. Tremblay
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Exiles
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 220
Sujet: Re: You've change my world   Dim 14 Mar 2021 - 23:34
Les yeux pétillants de la jeune femme, son sourire si grand et si sincère, ses paroles... A mesure que les minutes passaient, à mesure que la chasseuse découvrait cet environnement qui serait le sien, Maes avait la sensation qu'il prenait la bonne décision. C'était évident que c'était la meilleure des décisions. Elle était le problème à toutes ses inquiétudes, cette partie de lui qu'il n'avait jamais réussi à trouver jusque là, cet alter égo qui lui était dédié. A ses yeux, Allïa valait bien plus que toutes les ressources du monde, plus que son propre souffle. Cette femme, il l'avait dans la peau, dans la tête, gravée dans le coeur. Les doigts de l'homme se refermèrent sur ceux de sa compagne lorsqu'elle le tira jusqu'à leur chambre alors qu'il s'était contenté d'observer son visage. Surpris, il s'était laissé porter et la regardait poser l'objet sur la commode sans réellement comprendre ce qu'il se passait. Enfin, la proximité de la brune le fit longuement sourire alors qu'il venait refermer ses bras autour de la taille de sa moitié, venant au passage lui dérober un long baiser emplit de tout l'amour qu'il ressentait pour elle. A la proposition de sa belle, l'homme se mit à rire légèrement et vint faire reculer la jeune femme jusqu'au lit pour l'y faire basculer et se placer au-dessus d'elle. Un nouveau baiser, une oeillade pleine de malice et l'homme se mit à glisser ses lèvres sur la gorge de celle qu'il aimait passionnément et profondément. "Tu perds pas le nord, dis donc." vint chuchoter l'architecte à l'oreille de sa douce, prenant un malin plaisir à redécouvrir chaque parcelle de peau autour de sa mâchoire.

En se redressant un instant, l'architecte se mit à contempler à nouveau sa partenaire et l'aida même à s'asseoir. "J'ai pas de programme prévu, à vrai dire. Je voulais juste passer un peu de temps avec toi. Te voir sourire et te faire oublier notre mésaventure." confiait-il avec douceur. Lentement ses doigts vinrent se positionner sur les joues d'Allïa et son regard s'enfonça dans le sien. Pouvait-elle lire ses pensées, ses désirs, ses craintes et ses réussites ? Pouvait-elle y voir la lueur d'espoir et de courage qu'il conservait au fin fond de son âme ? Pouvait-elle sentir le doute qui commençait à lui prendre aux tripes alors qu'il se demandait si tout pourrait se poursuivre aussi parfaitement ? Lentement, Maes s'humecta les lèvres, son coeur prenant un nouveau rythme dans sa cage thoracique, venant frapper durement contre ses côtes, tant et si bien qu'une légère douleur le piqua, le faisant grimacer quelques secondes. "Bouge pas." demanda-t-il finalement.

En quelques secondes, Maes avait quitté sa compagne. Il avait dévalé les marches pour rejoindre le salon et se laissait tomber à genoux devant son sac à dos. Ses doigts dézippèrent chaque poche, farfouillant à droite et à gauche pour récupérer son précieux présent. Le stress de l'instant lui faisait trembler les mains si bien qu'il échappa une boîte de conserve au sol, heureusement de pas assez haut pour le briser mais suffisamment pour laisser un impact contre une paroi. Merde ! Tant pis, il verrait ça après ! Dans son sac, rien. Ses yeux s'arrondirent et il se redressa rapidement. Merde ! Merde! Merde ! Rapidement ses mains se mirent à tâtonner les différentes poches de ses vêtements pour s'arrêter sur une et soupira de soulagement. Ses membres se détendirent rapidement et ouvrit la poche pour récupérer la petite boîte qui s'y trouvait. Lentement, le dakotain fit tourner la boite entre ses doigts et hésita quelques secondes de plus. Est-ce que c'était le moment ? La douceur de l'objet le captiva un instant puis se força à l'ouvrir pour admirer le bijou qui s'y trouvait. La pièce était fine, dans un argent magnifiquement travaillé, serti d'une pierre laiteuse légèrement bleuté. Une pierre de lune, comme l'avait conseillé Isha. En sortant l'anneau de sa protection, l'homme porta l'objet jusqu'à ses yeux et le fixa un instant. Sa nouvelle vie dépendait de ce petit truc, d'une beauté simpliste. Difficilement, il déglutit et inspira profondément. Oui, c'était le bon moment.

Alors Maes rangea l'objet et même si ça n'avait été l'affaire de quelques minutes, il lui avait semblé qu'il faisait attendre sa dulcinée depuis des éternités déjà. Avalant les marches deux par deux, il se planta dans l'encadrement de la porte et prit appuie contre cette dernière, sentant une multitude de fourmis lui dévorant anxieusement les membres. Ce n'était pas le moment de paniquer, pas même le moment de tout remettre en question. "J'ai... Euh... Une dernière surprise pour toi." commençait le brun. Il avait pensé à mille scénarios, mille façons de poser cette question qui lui brûlait désormais les lèvres mais à aucun moment il ne s'était imaginé que ce serait si compliqué de lâcher le morceau. Il prit le temps de faire quelques pas, en face d'une Allïa inquiète, probablement tandis qu'il cherchait à retrouver son courage. Finalement, ce fût un long soupir qui coupa court à tous ses doutes. "J'ai pensé à des tonnes de façons de faire ça. De rendre ça encore plus merveilleux, plus puissant, tu sais." qu'il commençait. "J'imaginais peut-être un repas en tête à tête, avec du bon vin piqué à Val', un bon repas avec les moyens du bord..." poursuivait-il en venant se passer la main dans les cheveux. Sa mâchoire se crispa quelques secondes puis s'accroupit devant la femme, cherchant à capter son attention. "Je t'aime. Tu le sais. Je t'aime et je t'aimerai chaque jour de ma vie. Du réveil au coucher. De janvier à décembre. De lundi à dimanche. De minuit à vingt-trois heure cinquante-neuf." Lentement, il s'empara d'une main de l'archère et vint embrasser délicatement ses doigts puis se recula d'un pas pour finalement poser un genou à terre, l'air sérieux, sortant de sa poche la petite boîte de pandore qu'il présenta à la demoiselle. "Allïa, chaque jour tu m'offres un bonheur que je ne pensais pas mériter. Chaque jour, tu fais de moi une personne meilleure. Tu rends ce monde plus beau, plus doux. Tu es l'espoir de toute une vie, un amour unique, une chance inimaginable." poursuivait Maes en venant finalement ouvrir l'écrin. "Accepterais-tu de m'épouser ?" Et voici que la bombe tombait. Il était trop tard pour reculer, pour imaginer une autre façon d'aborder le sujet. "Je sais que ce ne sera que symbolique, qu'on pourra pas légalement présenter un papier ou autre mais je veux que ce monde sache que je suis amoureux de toi et que mon coeur n'appartient qu'à toi, aujourd'hui et jusqu'à mon dernier souffle."


Guilty all the same
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: You've change my world   
Revenir en haut Aller en bas  
- You've change my world -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: