The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment :
Soldes Converse : -50% de réduction sur une ...
Voir le deal

It doesn't matter anymore [Ama et Lucy]
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Lucy Fields
Lucy Fields
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Gentle Bastards
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 412
Sujet: It doesn't matter anymore [Ama et Lucy]   Lun 28 Déc 2020 - 19:21
« Sors de là ! » Lucy dégaina son épée, qui était à portée du lit et rua très violement, des deux pieds sur la poitrine de son client. Il l’avait approché, il l’avait touché en dépit de ses ordres. Sous son masque, ses deux saphirs envoyaient un message très clair, il allait payer, il allait souffrir. Il recula d’un pas puis d’un second, comprenant trop tard son erreur, mais Lucy n’avait plus de pardon, plus de patience, elle avait été claire et l’autre allait payer. Elle fendit l’air une fois, deux fois. Repoussant l’homme vers la porte et finalement alors qu’il cherchait la poignée, elle lui lacéra le dos avant de le pousser dans la coursive d’un coup de pied.

Il s’effondra, elle avait touché la peau et un peu de sang s’étalait maintenant au sol. Pendant que l’autre tentait de se relever, Amalia arrivait, certainement attiré par le bruit. Il croisa la blonde et s’enfuit sans demander son reste. L’épée à la main, dans sa tenue de danse, Lucy se tenait dans la coursive et le regardait : « NE REVIENS PAS ! » Puis elle rentra dans sa chambre en laissant la porte ouverte, Amalia allait certainement la suivre pour lui demander « Si ça allait » et puis certainement la disputer car « Il ne fallait pas faire ça ». En même temps, c’était le troisième qu’elle m’était dehors cette semaine. Lucy commençait à en avoir assez de ces clients, de ces porcs, de ne pas pouvoir trouver le temps de se remettre, elle était dans une sorte de spirale dont elle ne parvenait pas à sortir.

« Pas la peine de le poursuivre celui-là. » Elle déposa son arme dans la salle d’eau pour la laver plus tard. Puis elle retira finalement son masque noir : « On risquerait de se faire plus de mal qu’autre chose en le traquant. »

« Je peux t’aider en quoi que ce soit Amalia ? » Lucy la fixait droit dans les yeux alors qu’elle retirait l’inconfortable corset qu’elle portait. La nudité, le contrôle de soi, de la situation. Elle était chez elle, elle se mettait nue si elle voulait si elle voulait et si Amalia avait un problème elle pouvait toujours détourner le regard. « Faudrait pas qu’Alba entre maintenant hein. » Il y avait un ton assez… acide dans sa voix, une jalousie qu’elle ne pouvait plus réellement cacher et qui ressortait. Amalia avait la chance de pouvoir voir Alba tous les jours alors qu’elle, alors qu’elle en avait eu le plus besoin, on avait interdit à Otis de venir la voir.

Plus les jours passaient, plus elle repensait à l’offre d’Otis, moins elle arrivait à travailler… Pour le moment elle avait gardé ça pour elle, mais puisqu’Amalias était maintenant le bras droit d’Oxana, elle pourrait l’aider ?


Personne ne t'arrête jamais car tu as l'allure d'une femme
poursuivie par le temps qui passe
Revenir en haut Aller en bas  
Amalia S. King
Amalia S. King
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Bras droit | Reign of Venus
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 480
Sujet: Re: It doesn't matter anymore [Ama et Lucy]   Lun 28 Déc 2020 - 20:29
Debout devant le miroir de ma chambre, j'observe longuement l'état de mon ventre et l'allure de la plaie qui commence enfin à se refermer après tant de jours. J'ai l'impression que ça fait une éternité que j'ai du mal à bouger, que je ne peux plus m'entraîner et que j'ai le sentiment d'être parfaitement inutile. Autant mon bras va mieux depuis une petite semaine déjà puisque les plaies étaient moins profondes, mais c'est une autre paire de manches pour mon abdomen. Soupirant un grand coup, je glisse mes doigts sur les pourtours de ces entailles presque complètement refermées avant de grimacer lorsque je touche une zone un peu plus sensible. En même temps, peut-être que ça se fermerait plus vite si j'acceptais de vraiment me reposer et que je forçais pas pour m'entraîner malgré tout. Enfin, bref.

Je referme mon pansement, abaissant ensuite mon pull et rabattant la capuche sur ma tête tout en plongeant ma main dans la poche ventrale de ce dernier pour en sortir une cigarette. La coinçant entre mes lèvres, je fais passer ma hache autour de mon buste avant de quitter ma chambre, comme d'habitude.

Frissonnant à cause de la différence de température avec l'extérieur, je suis secouée par un rapide spasme que je m'efforce de contenir en me disant que le froid c'est uniquement dans la tête. Approchant la flamme de mon briquet du bout de mon tube de nicotine, je l'allume et tire dessus pour me délecter assez rapidement de l'âpreté de la fumée qui m'emplit les poumons. Une vraie droguée. Mais bien vite, alors que je pensais pourtant que la journée allait être aussi calme qu'elle l'avait été jusqu'à présent, j'entends bien vite des éclats de voix un peu plus loin.

Fronçant les sourcils, je m'approche de l'origine du bruit sans pour autant dégainer mon arme pour l'instant. J'essaie d'avoir l'air la plus détendue possible, au cas où d'autres clients auraient entendu tout ce raffut. J'arrive près de la porte de la responsable de tout ça, la même que les deux dernières fois cette semaine : Lucy. Un soupir m'échappe et j'ai à peine le temps de m'écarter que la porte s'ouvre et qu'un homme s'écrase au sol devant moi, apparemment blessé. Ça, par contre, c'est exactement le genre de trucs qui me plaisent pas du tout.

Ne perdant pas de temps après que l'homme ait pris la fuite, je suis la rouquine dans sa chambre – après avoir rapidement fait tomber le bout incandescent de ma clope au sol histoire de la fumer plus tard – non sans constater qu'elle avait laissé la porte grande ouverte. Oui, bon, j'imagine qu'elle s'attendait à ce que je ne reste pas sur le carreau non plus. Refermant la porte derrière moi pour éviter que le froid entre, je croise mes bras sur ma poitrine et pose mon regard sur la danseuse.

J'ai à peine le temps d'entrouvrir les lèvres pour répondre à sa question – parfaitement stupide puisque je pense qu'elle sait très bien ce que je vais lui dire – qu'elle se dénude et en profite pour faire une remarque bien acerbe au sujet d'Alba. Je fronce les sourcils, lui jetant un regard sévère et prenant vraiment sur moi pour ne pas lui rentrer dedans sans plus de cérémonie. Tu sais très bien pourquoi je suis là. Ce que tu viens de faire à ce client, c'est pas ton boulot. Si la rumeur se répand que les filles du motel agressent leurs clients sans raison, on risque de tout perdre! Ouais, c'est à croire que me retrouver à la place qu'occupait Kara auparavant m'a un peu mieux permis de comprendre les tenants et les aboutissants de la réputation du motel.

Par contre, je ne compte pas non plus laisser sa remarque au sujet d'Alba partir aux oubliettes. Alors je m'approche un peu, en profitant pour attraper un pull qui était posé pas loin de moi et le lui lancer pour qu'elle se couvre et éviter justement une quelconque guerre nucléaire si ma petite amie – bordel ce que ça peut faire bizarre de dire ça – venait à entrer parce qu'elle avait aussi été attirée par le boucan de tout à l'heure. Et j'peux savoir ce que c'est ton souci avec Alba et moi ? Quoi, t'avais un crush en secret sur elle et ça te fait chier qu'on soit ensemble ? Sérieux, Lucy, j'sais pas ce que t'as en tête en ce moment, mais faudrait peut-être penser à te remettre les idées en place. Si t'as besoin de coups de pied au cul pour le faire, crois-moi je le ferai. Mais on peut pas continuer comme ça!

Je sais bien qu'elle a vécu un truc traumatisant, mais c'était y'a un moment maintenant. Et si c'est difficile de passer au-dessus, je pense qu'on a toutes déjà prouvé qu'on avait eu la force de nous relever après des épreuves plus que difficiles à surmonter. Alors qu'elle se sorte un peu les doigts du cul et qu'elle fasse ce qu'on a toutes fait.



Imitation Game
Parfois, ce sont ceux à qui on ne pense jamais qui font les choses auxquelles personne n'aurait pensé.
Revenir en haut Aller en bas  
Lucy Fields
Lucy Fields
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Gentle Bastards
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 412
Sujet: Re: It doesn't matter anymore [Ama et Lucy]   Lun 28 Déc 2020 - 21:17
Amalia n’était pas réputé pour sa finesse, ni même la compassion, aussi Lucy eut un rire très froid et cynique, relevant un des propos que la blonde lui avait tenu, avant même de revenir à l’histoire avec Alba : « Sans raisons ? C’est clair pourtant, je lui interdis une chose, il le fait quand même. Je ne vais pas aller couiner après toi dès que l’un d’eux est assez bête pour oublier une règle simple. » Puis seulement elle passa au couple d’Amalia, la réponse à la question était assez simple en fait, tellement qu’il n’y avait pas lieu à une dispute

En ce qui concerne ton couple ? Je n’en ai strictement rien à faire Ama, si tu te sens bien avec alors c’est la seule chose qui compte. » Pour le coup, c’était totalement vrai et si Alba et elle ne s’entendaient pas… enfin Alba l’avait prise en grippe d’une façon totalement arbitraire, Lucy ne pouvait pas souhaiter du malheur à Amalia. Non, elle dit simplement ce qui la chiffonnait : « J’ai appris que mon petit ami avait tenté de venir me voir… Qu’on lui a interdit le passage. Ordre d’Oxana.» Ouais Ordre d’Oxana… après c’est vrai qu’elle aurait pu parler d’Otis à la patronne, mais connaissant le spécimen, elle lui aurait certainement dit que voir un garçon était la dernière chose à faire. Blablabla, Lucy commençait à en avoir marre du délire misandre d’Oxana et ironiquement, depuis l’aquarium, Lucy couvait de plus en plus de colère et d’oppositions. Elle s’assit sur le bord de son lit et explosa finalement :

« ça me fatigue de travailler ici. Merde, Oxana est bien gentille mais la dernière fois que j’ai eu à vivre un truc comme ça, j’ai mis huit ans à m’en sortir et alors que je pensais que tout aller bien. Si toi ou n’importe quelle autre fille arrive à s’en remettre plus vite et à avancer, tant mieux pour vous. Mais ton coup du pied au cul ça ne marchera pas cette fois-ci ! C’est foutrement plus grave qu’une rupture » Oui, Lucy anticipait déjà les commentaires d’Amalia, qui avait vécu bien pire en un sens. La danseuse en était tout à fait consciente mais ça ne changeait rien au fait qu’ELLE et c’était ce qui était important, n’arrivait pas à passer au-dessus.

En fait, elle avait fait preuve d’un euphémisme, ce n’était pas de la fatigue, c’était « Je me dégoute, ça me dégoute. Sincèrement… Otis m’a proposé de quitter le motel quelques temps. Je crois que je vais accepter car si je continue comme ça, ce ne sera pas un putain de raz-de-cou que j’aurai la prochaine fois. » Elle arracha d’un geste rageur le collier et l’envoya valser dans la pièce avant de commencer à se mordre le pouce et de se lever pour aller nettoyer son arme, elle se sentait nue sans elle : « Si je ne peux pas travailler de toute façon. Je ne sers à rien. » Même si ça lui brisait le cœur de devoir être d’accord avec Oxana au final, elle était tout à fait consciente du problème et ça lui causait aussi des problèmes de conscience. Simplement… la froideur d’Oxana à ce sujet, ça l’avait blessée.


Personne ne t'arrête jamais car tu as l'allure d'une femme
poursuivie par le temps qui passe
Revenir en haut Aller en bas  
Amalia S. King
Amalia S. King
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Bras droit | Reign of Venus
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 480
Sujet: Re: It doesn't matter anymore [Ama et Lucy]   Lun 28 Déc 2020 - 22:17
Je m'attendais pas vraiment à ce que Lucy accepte ce que je viens de lui dire sans broncher. Faut dire que la diplomatie et moi, ça fait deux. Voire plus, en fait. J'y peux rien, ça a jamais vraiment fait partie de moi et si j'essaie de faire des efforts pour canaliser ma colère au quotidien, je ne peux pas non plus changer du tout au tout du jour au lendemain.

Alors je lève les yeux au ciel en entendant la réponse de la rousse au sujet de son client. A la différence près que c'est mon job de m'occuper de ça, tu peux le foutre dehors, lui gueuler dessus, mais bordel Lucy pas le taillader avec ton épée parce qu'il a juste voulu poser le petit doigt sur toi! Parce que oui, je l'ai entendue lui gueuler dessus qu'il n'avait pas le droit de la toucher, donc du coup pas besoin d'être devin pour savoir que ça devait être ça la règle qu'il n'avait pas voulu suivre.

Si elle commence par m'annoncer que le fait que je sois en couple avec Alba ne lui pose pas le moindre problème – malgré leurs différents – je sais bien qu'il y a tout de même quelque chose qui la chiffonne avec ça. Et d'ailleurs, ma curiosité finit par être bien vite assouvie. Ah, voilà donc le nœud du problème. Elle a un petit ami et apparemment elle a pas pu le voir récemment parce qu'on avait interdit à qui que ce soit de l'approcher pour qu'elle puisse se remettre. Là, par contre, ce reproche pas trop dissimulé ne me plaît pas beaucoup.

Ordre d'Oxana. La manière qu'elle a de dire ça déclenche un pic de colère en moi que j'ai beaucoup de mal à retenir. Même si j'imagine que ça doit se voir sur mon visage et dans mon regard. Je ronge mon frein, comme je peux, et garde les dents serrées. Peut-être parce que tu l'as suppliée pour avoir du repos, être seule et essayer de te remettre. Alors peut-être que le souci, c'était simplement que tu voulais avoir des vacances pour t'envoyer en l'air avec ton copain et te rappeler que ça peut être sympa aussi le sexe? Oups. Bon, niveau délicatesse je crois qu'on repassera. Mais encore une fois, je crois que ça fait pas vraiment partie de mes qualificatifs.

Restant debout près de la porte, j'observe Lucy s'installer sur le bord de son lit et reprendre la parole. Cette fois, je ne l'interromps pas. Je l'écoute simplement pendant qu'elle m'explique qu'elle n'en peut plus de faire ça. Qu'elle en a marre et que c'est pas en quelques semaines que son état d'esprit va s'arranger parce que la dernière fois que ça lui est arrivé elle a mis plusieurs années à s'en remettre. Est-ce que j'ai envie de lui en coller une pour lui dire qu'il faut qu'elle arrête de jouer les victimes et qu'elle montre qu'elle est plus forte que ça ? Évidemment que oui, mais je sais aussi que ça servirait pas à grand chose.

Elle se dégoûte. Ma foi, bienvenue au club ma grande. Elle pense vraiment qu'on fait toutes ça par passion ? Enfin, surtout pour celles qui continuent encore. Et si j'ai pu arrêter de vendre mon corps pour me concentrer sur tout le reste, je sais pourtant que je le referai si le besoin s'en fait sentir. Même si ça m’écœure, si j'ai l'impression de me faire violer chaque fois qu'un client me considère comme une simple poubelle à foutre. Parce que c'est ce qu'on fait pour survivre.

Me redressant pour poser un regard dur et froid sur elle, un peu à la manière qu'aurait Oxy de le faire, je m'approche de quelques pas pour la surplomber puisqu'elle est assise sur son lit. De toute manière, elle marque un point : si elle ne travaille pas, elle ne sert à rien. Et lorsqu'on n'apporte plus rien au motel, la règle est la même pour tout le monde. Je suis certainement celle qui la connaît le mieux, d'ailleurs, cette règle. Effectivement. Mais ne te méprends pas, Lucy. Ici, c'est pas un club de vacances ou je ne sais quoi. C'est pas non plus un truc de charité, où on peut rester à utiliser des ressources quand on en rapporte aucune.

Je sais que c'est dur et qu'elle va pas aimer tout ce que je lui dis, mais en même temps je vais pas lui mentir. Le pire, c'est que j'ai pas terminé. Si tu décides de partir avec ton petit copain « pendant quelques temps », on va pas t'attendre avec une haie d'honneur et une corbeille de fruits à ton retour. Si tu pars, t'attends pas à pouvoir revenir la bouche en cœur. Je suis bien placée pour le savoir après tout. J'ai été mise dehors parce que je faisais une dépression assez sévère après la mort de mes sœurs, je rapportais plus rien et je me suis retrouvée sur la route sans aucun but. Seule. Moi, j'ai vraiment failli mettre fin à mes jours. Parce que j'avais plus personne sur qui compter, personne qui risquerait de pleurer ma disparition. Et j'en ai chié pour être encore là aujourd'hui, pour revenir auprès d'Oxana. Je me suis attiré beaucoup d'emmerdes parce que j'ai une loyauté sans borne envers l'ukrainienne. Et malheureusement, j'ai pas vraiment l'impression que ça soit le cas de la rouquine.



Imitation Game
Parfois, ce sont ceux à qui on ne pense jamais qui font les choses auxquelles personne n'aurait pensé.
Revenir en haut Aller en bas  
Lucy Fields
Lucy Fields
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Gentle Bastards
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 412
Sujet: Re: It doesn't matter anymore [Ama et Lucy]   Lun 28 Déc 2020 - 23:54
Lucy marqua un arrêt aux propos d’Amalia… Ils étaient… insultants, faux, infâmant. Comment pouvait-elle et osait-elle penser ça ? Dire ça d’elle, alors que c’était faux ! « Supplier ? Tu m’as entendus supplier ? Va te faire foutre Amalia. » Lucy s’approcha de l’autre en plissant les yeux, refusant de détourner le regard quand elle dit ensuite : « J’ai fais tout ce que j’avais à faire, ce que je devais, ce que je pouvais faire dès que j’ai pu me tenir debout non mais t’as l’air d’oublié qu’il s’est pas juste essayé la bite sur mon visage, il m’a tabassé aussi ! »

La rousse se retenait de crier, mais Amalia faisait presque tout ce qui était possible pour la provoquer, comme sous-entendre qu’elle voulait juste se faire sauter par son mec pour se souvenir que c’était bien. Alors que le pauvre Otis n’avait même pas eu le droit de la toucher : « Franchement, j’avais simplement besoin que quelqu’un se pose la question de savoir comment j’allais. J’aurai peut-être eu besoin de ça… des vacances ? Mon cul putain, deux semaines après j’étais debout, à faire ces putains de spectacle, à assurer mes danses comme avant. »

La gorge serrée Lucy détourna finalement pour faire les cents pas dans la chambre, regardant de temps en temps la blonde : «Je nous pensais amies, je pensais que tu comprendrais un peu ma position. Mais il est évident que non, tu me juges, tu m’insultes et en plus tu fais preuves de mauvaise foi. Dégage Amalia, fous le camp de ma chambre. » Elle lui tourna le dos avant de se prendre la tête entre les mains et de jurer entre ses lèvres serrées. Elle pensait très sincèrement que les autres comprendraient, mais visiblement non. Sous prétexte qu’elles avaient vécu pire, il n’y avait pas de compassion.

« A moins que t’es autre chose que des saloperies à me sortir à la figure ? Genre une vraie idée qui va chercher un peu plus loin que « bouge-toi le cul. » Je ne peux plus danser, je ne peux plus coucher. Faire la réception, l’entretient, aller au cabaret. C’est tout ce que je peux faire pour le moment sans avoir envie de faire du mal à ces porcs et visiblement ça suffit pas ! » Puis elle explosa, elle explosa franchement, pas contre Amalia cette fois ci mais presque à la face du monde. Simplement désireuse de laisser échapper la colère qu’elle avait en elle à cette seconde.

« J’ai juste besoin de souffler putain, qu’on me rappelle pas tout le temps que j’suis une paire de nibards et un vagin MERDE ! Je ne demande pas un putain de tapis rouge, je demande simplement qu’on m’écoute et qu’on me laisse. Digérer tout ça et de m’accepter quand je trouverai la force de recommencer à faire… ça » Elle désigna le corset, les bas, les instruments et les divers masques, c’était le mieux qu’elle pouvait faire.



Personne ne t'arrête jamais car tu as l'allure d'une femme
poursuivie par le temps qui passe
Revenir en haut Aller en bas  
Amalia S. King
Amalia S. King
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Bras droit | Reign of Venus
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 480
Sujet: Re: It doesn't matter anymore [Ama et Lucy]   Mar 29 Déc 2020 - 10:49
Je sais très bien que je risque pas d'avoir l'award de la meilleure pote au monde, et surtout pas après ce que je viens de dire à Lucy. En même temps, quand je suis en colère je pèse pas vraiment mes mots. J'essaie pas trop de me demander en amont si ça va être blessant ou pas, ça sort et advienne que pourra. En général, je me rends compte des choses quand il est déjà trop tard et que le mal est fait. Comme maintenant.

Pourtant, alors que la rousse ne se gêne pas pour m'insulter, je reste impassible et ronge mon frein pour ne pas lui sauter à la tronche. Sérieusement, si elle a besoin de se battre pour se défouler moi je veux bien me dévouer hein !

Elle s'approche de moi et si elle me fixe moi je ne détourne pas le regard et me contente de soutenir le sien sans broncher. Elle pense peut-être qu'elle m'impressionne ? Si oui, je sais pas trop d'où a pu lui venir cette idée. Sans que je puisse m'en empêcher, un ricanement sans joie m'échappe en entendant ce qu'elle me dit. J'ai un peu de mal à comprendre comment est-ce que le fait d'avoir été tabassée peut être mis en avant comme si c'était pire que de se faire passer dessus sans son consentement. T'es sérieuse là avec ton « je me suis faite tabasser » ? Je dois te rappeler que j'ai failli crever parce qu'une panthère m'a attaquée et que quelques jours après j'étais présente avec vous toutes à la cage pour assurer votre sécurité ? Désolée mais cet argument là prendra pas avec moi.

Mais quoi que je dise, j'ai bien l'impression qu'elle a enfilé ses plumes et sa coquille pour me servir son meilleur numéro de Caliméro. « Et je voulais qu'on se demande comment j'allais » ou encore « J'ai juste eu deux semaines pour me reposer ». Elle veut que je la pleure là ? Non parce que je crois qu'elle se rend pas bien compte de la chance qu'elle a en fait.

Fronçant les sourcils, les bras toujours croisés sur ma poitrine, j'ai encore les yeux rivés sur les siens et exprimant sans mal mon agacement et ma colère. Pourtant, je dois dire que je suis relativement fière d'être capable de me contenir encore jusqu'à présent. Le seul moment où je romps le contact avec son regard, c'est pour lever les yeux au ciel après qu'elle m'ait servi la carte du « je nous pensais amies » pour ensuite m'envoyer voir ailleurs avant de me tourner le dos. Si elle pense que j'ai l'intention de bouger, je pense qu'elle se met le doigt d'en l’œil jusqu'à pouvoir s'en grattouiller le trou du cul.

Je suis certainement celle ici qui comprend le mieux ce que t'es en train de vivre. Pour l'avoir vécu moi-même, il y a quelques temps. Ouais, on dirait bien que je vais pas avoir d'autre choix et que je vais devoir passer à table et raconter des trucs sur moi. J'aime pas ça, mais parfois on peut pas faire autrement.

Je sais même pas si elle m'a écoutée, parce que Lucy repart dans son monologue plein de reproches et d’apitoiement sur elle-même. Soupirant un bon coup, je la laisse terminer tout en m'appuyant contre le bureau histoire d'avoir un appui et ne pas rester simplement debout comme un piquet. C'est bon, t'as fini? J'ai pas l'intention de la ménager, et j'imagine qu'elle s'en doute. Parce que pour moi, une « amie » c'est pas quelqu'un qui va t'encourager dans ta misère mais plutôt la personne qui va faire de son mieux pour te tirer vers le haut à tout prix. Même si ça veut dire se faire haïr et insulter.

Tu m'as dit texto que si tu ne pouvais pas travailler tu ne servais plus à rien. Alors oui, si tu sers à rien c'est peut-être dur mais tu pourras pas rester. C'est le deal qu'on a toutes eu, Lucy. Pas de favoritisme, pas de privilégiée. Si on peut plus compenser la dépense des ressources qu'on utilise en étant ici, on dégage. Et oui, malgré le fait d'être aujourd'hui le bras droit d'Oxana, je me considère toujours dans la même situation que les autres.

Je soupire un peu, essaie de garder mon calme et de ne pas m'emporter. C'est vraiment difficile parce que j'ai une envie irrésistible de lui en coller une pour lui remettre les idées en place. Je comprends vraiment Alba, là tout de suite. Mais sache que si tu décides de partir avec ton petit-ami, tu peux pas te repointer ici ensuite la bouche en cœur comme si rien s'était passé. Tu comprends ? Alors avant de prendre toute décision que tu pourrais regretter, laisse-moi le temps d'en discuter avec Oxana. On peut le faire ensemble, ou pas. Enfin, à moins que ta décision soit déjà prise... La fin de ma phrase ressemblerait presque à une menace, et je sais même pas pourquoi. Peut-être parce que je me dis qu'en fin de compte, c'était peut-être l'occasion rêvée pour elle de partir d'ici et de pouvoir fuir dans le soleil couchant avec son cher et tendre sur son beau cheval blanc. Faut dire qu'en fin de compte, on se connaît pas si bien que ça, alors qu'est-ce que j'en sais moi de ce qu'elle a en tête ?



Imitation Game
Parfois, ce sont ceux à qui on ne pense jamais qui font les choses auxquelles personne n'aurait pensé.
Revenir en haut Aller en bas  
Lucy Fields
Lucy Fields
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Gentle Bastards
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 412
Sujet: Re: It doesn't matter anymore [Ama et Lucy]   Mar 29 Déc 2020 - 12:53
Encore une fois Amalia faisait celle qui avait vécu pire, encore une fois elle disait « moi je » « moi je » C’était énervant au possible, oui elle avait récupéré son poste après son attaque par le chat, mais pourquoi faire ? Se faire tuer ou blesser ? Thaïs aurait été là ces soirs là de toute façon, alors pourquoi elle s’était entêtée à venir ? Pour une quelconque question de fidélité envers Oxana ? Acerbe Lucy répond « Je te félicite d’être plus solide que moi, tu veux une médaille ? Arrête de faire de ton cas une généralité et de penser que sous prétexte que tu sais l’encaisser je peux l’encaisser. »

Amalia commençait réellement à l’énerver avec son air supérieur et sa façon de faire, c’était simplement la pire des façons possible pour tenter de calmer les choses. Plus la conversation avançait, moins Lucy comprenait ce que la blonde voulait et elle s’énervait d’autant plus. En fait, s’il y avait quelque chose de positif là dedans, c’est qu’au moins Amalia l’aidait à se décider. « Parler avec Oxana, ouais on pourrait le faire, mais ça va changer quoi, vous allez tenir le même discours toutes les deux non ? Je n’ai pris aucune décision pour le moment, mais continue comme tu fais, ça va m’aider.» Lucy s’arrêta de marcher, elle venait de penser à quelque chose :

« Il y a une chose qui n’est pas claire d’ailleurs dans ce que tu me dis d’ailleurs et qui pue l’hypocrisie. Je te dis que je ne peux plus travailler, que je ne peux plus payer mon loyer, donc tu me dis que vous allez me foutre dehors. « Car c’est le deal » Je décide prendre les devants, pour faire économiser des ressources à tout le monde, et là, tu me sors que ça va être moi la fautive, que je vais galérer à revenir quand je serai prête ? » Elle s’approcha d’Amalia, avant de croiser les bras devant elle et de soutenir son regard, pas question de se battre, Lucy savait très bien qu’elle ne faisait pas le poids, mais elle n’allait pas se laisser intimider par les propos d’Ama’. Même si pour le coup la rousse était très curieuse sur ce que lui disait sa comparse, en quoi elle était dans la même situation ?

« Explique moi en quoi nos situations sont similaires, qu’à donc tu vécus de similaire ? Tu pouvais plus bosser alors Oxy t’as fait dégager ? » Ou alors elle allait lui sortir une autre phrase en mode « J’ai subit pire alors bouge ton cul ? » Il faut dire que c’était beaucoup ça depuis le début de la conversation, un vrai dialogue de sourds.




Personne ne t'arrête jamais car tu as l'allure d'une femme
poursuivie par le temps qui passe
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: It doesn't matter anymore [Ama et Lucy]   
Revenir en haut Aller en bas  
- It doesn't matter anymore [Ama et Lucy] -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: