The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment :
15% de remise sur une sélection Xiaomi ...
Voir le deal
Le deal à ne pas rater :
Pack Gaming MSI PC Portable 15,6″ i7 RAM 8Go + Ecran Incurvé ...
1099.99 €
Voir le deal

Dark Passenger Ft Lucy /!\ Violence
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Tyler J. Keenan
Tyler J. Keenan
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Devil's Rejects
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 132
Sujet: Dark Passenger Ft Lucy /! Violence   Lun 28 Déc 2020 - 17:37

Dark Passenger -- Shatter the glass, step away from the crash. I am slowly suffocating from the weight of my past. No cure for I feel nothing inside 'cause there's no black in the world dark enough to prescribe. Born in blood.

Certains jours sont plus faciles que d'autres. Il m'arrive pourtant bien souvent de regretter cette vie de total chaos sans aucune estime pour les conséquences que m'offrait la vie de nomade. Sur les routes, jamais bien longtemps quelque part, je ne devais pas faire attention à ne pas me faire prendre, à être discret. Oh cela ne veut pas dire que je mène aujourd'hui une vie de saint, simplement que je dois faire attention à calmer les pulsions. Tout faire pour ne pas trop attirer l'attention sur moi et sur notre faction. Il faut que je la joue fine et la finesse ce n'est pas forcément ma spécialité. Déjà trois semaines que la connasse dans ma cave a fini par rendre son dernier soupir et que je ne parviens pas à trouver la proie idéale pour la remplacer. Je l'ai gardée quelques jours dans son nouvel état de bouffeur de chair, mais je ne trouve aucun plaisir à torturer quelque chose qui ne répond pas par des cris d'agonie. Alors ouais, je lui ai éclaté la cervelle et je me suis débarrassé du corps sur le bord d'une route. Quel plaisir que ce monde dans lequel je peux laisser mes victimes prendre le soleil et  le grand air. Pour rien au monde, je ne voudrais retourner au monde d'avant.

Le besoin de me défouler est débordant et je tourne en rond sur le campement. Pas certain que d'aller butter du rôdeur soit un exutoire suffisant, je me torture la cervelle sur le meilleur moyen de calmer la fureur qui bouillonne en moi. Trouver le premier venu et lui casser la gueule ? C'est du déjà vu, tellement peu satisfaisant ! Mon regard se pose alors sur une pile de savon. Le motel ! Il paraît que nous les Devil's Rejects, on a droit à des services gratuits là-bas. Le bleu glacial se part d'une flamme dansante. Mmmm. Je pousse un grognement en me dirigeant tel un félin vers les savons que je fourre dans ma poche. Ils sont pour les filles du motel non ? En cas de méprise je n'aurai qu'à jouer l'innocent. Je pourrais très bien aller voir Billie pour lui demander de m'aider à me défouler, mais je préfère la préserver. Pas envie qu'un excès lui face expulser la progéniture pas encore finie. Je rigole pour moi-même en imaginant la scène. C'est drôle, mais ce n'est pas ce que je veux. Il faut qu'elle mène a bien cette grossesse, que je puisse disposer du rejeton d'une façon ou l'autre. Les savons fourrés dans la poche, je m'empare d'une arme, fourre quelques objets dans mon autre poche et enfile mon long manteau pour prendre la direction du motel. J'ai en tête une requête qui pourrait m'aider à lâcher prise. Le regard salace et l'air cynique, j'accélère le pas.

Arrivé à destination, je pose une partie des savons sur le comptoir. Je ne suis pas fort bavard, pas besoin de l'être. On m'indique la salle à côté et je ne me fais pas prier. Un fin sourire dessiner sur les lèvres, je pose les yeux sur la marchandise et mon regard s'arrête sur une chevelure flamboyante. Un bruit de gorge approbateur s'échappe entre mes lèvres. Bien. A croire que j'ai un sacré faible pour les rousses. Merci Billie. Je m'approche d'une démarche lente et posée pour venir m'arrêter proche de la demoiselle. Je la regarde en gardant le silence. Regard totalement indécent, elle est là pour ça non ? Sourire carnassier quand je me penche vers elle. Déplorant qu'elle porte un masque. Regard qui se fige dans le sien. Elle n'aurait pas les yeux rouges ? Elle ne respire pas la joie et la forme, mais ça me va parfaitement. Je m'adresse finalement à elle.

Hey ! J'ai une requête un peu particulière si t'es dispo. Un endroit où on peut discuter en tête-à-tête ?

Je relève les sourcils et lui adresse un regard lourd de sous-entendu.




    Follow me through this forsaken land. -Because I feel numb. For the vision burning before me is one of former glory. An icon cast in the light of freer times, now writhes in a bed of lies...Hope doesn't live here.
Revenir en haut Aller en bas  
Lucy Fields
Lucy Fields
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Gentle Bastards
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 462
Sujet: Re: Dark Passenger Ft Lucy /!\ Violence   Lun 28 Déc 2020 - 20:22
Lucy était en train de mettre de l’ordre dans la salle de spectacle, pour le soir même. Quand un homme entra dans son dos, la rousse l’observa de haut en bas, assez beau, une barbe, des deux bleus perçants. Il se présenta à elle d’une façon très succinte, il savait pourquoi il venait et il semblait savoir ce qu’il voulait. Lucy brisa son élan en disant : « Je ne couches pas. » Mais elle ajouta d’un ton très légèrement plus doux, en s’approchant de lui :

« Ma spécialité c’est de… transformer ce regard lubrique, en… une supplique. » Mais cette phrase sembla beaucoup plaire à l’homme aux yeux très bleus. Lucy l’observa de bas en haut encore une fois, avant de l’inviter à le suivre. Il avait posé des yeux lubriques sur elle, il ne serait pas déçu du voyage.

Une fois dans la chambre, elle déclara : « Tu peux m’appeler Dame Sety, si tu as le droit de parler. Tu vas profiter de ma présence, sans jamais poser la main sur moi. Sinon… » Elle sorti son épée de son fourreau avant de plaquer délicatement le plat de la lame contre la gorge de son client. Il eut un mouvement de recul, mais Lucy perçu autre chose… une très brève lueur dans son regard comme si l’idée d’avoir une lame en acier sur la gorge lui plaisait. « Tourne toi et donne moi tes mains. Je vais aller me changer et ensuite tu me diras ce que tu aimerais de moi »

L’homme s’exécuta, Lucy lui passa une solide paire de menottes aux poignets, elle approcha ses lèvres de son oreille et dit d’une voix froide : « Tu proposes, mais je dispose, n’oublie jamais ça. » Elle lui mit un léger coup pour qu’il se mette à genou. Lucy passa devant son armoire pour prendre son nécessaire. Une robe noire, une paire de gants d’opéra, les bottes et le masque adaptés. Alors qu’elle s’attachait les cheveux, Lucy se regardait dans la glace, elle n’aimait pas ce qu’elle voyait, elle n’aimait pas devoir se changer et être encore une fois l’objet lubrique d’un homme. Même si elle avait un contrôle absolu sur lui, même si elle ne risquait rien, le fait qu’il aille certainement se masturber en pensant à elle la rendait malade.

Elle avait l’impression de revenir en 2013 juste à la fin de sa carrière dans le porno, elle se sentait aussi sale et humiliée, mais contrainte de faire bonne figure et d’avancer en dépit de tout. Une bouteille de vodka trainait sous le lavabo, elle en prit une grande rasade avant d’enfiler son masque noir et de revenir dans l’autre pièce. « Tu as un nom en dehors de cet endroit mais ici, tu n’es rien qu’un soupirant. » Elle s’approcha de lui et passa doucement sa main sur le visage de l’homme, il s’appellerait « César », il avait les yeux clairs comme le singe dans le film. Elle saisit donc la barbe de César et le tira jusqu’au centre de la pièce.

Il aurait le droit à quelques mouvements de danse, une belle vue, le craquement de sa robe en latex, quelques touches érotiques, tant qu’il restait à sa place et qu’il était bien obéissant, elle pouvait le supporter, quelques temps du moins. « Qu’attends tu de ta maitresse ce soir ? »


Personne ne t'arrête jamais car tu as l'allure d'une femme
poursuivie par le temps qui passe
Revenir en haut Aller en bas  
Tyler J. Keenan
Tyler J. Keenan
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Devil's Rejects
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 132
Sujet: Re: Dark Passenger Ft Lucy /!\ Violence   Jeu 31 Déc 2020 - 0:24

Dark Passenger -- Shatter the glass, step away from the crash. I am slowly suffocating from the weight of my past. No cure for I feel nothing inside 'cause there's no black in the world dark enough to prescribe. Born in blood.

Je ne couches pas. 

Je penche la tête sur le coté en laissant ma langue claqué contre mes dents avant de rétorquer lentement.

Ce n'est pas ce que je recherche.

Pas difficile de trouver quelqu'un pour ce genre de pulsions que ce soit de force ou non. Ma demande est plus particulière et pas du genre à être exécutée par n'importe qui. Mon regard se fait plus intense alors qu'il plonge dans le sien. J'espère qu'elle sera à la hauteur et que le feu en elle est aussi vif que celui de sa chevelure qui retombe en cascade sur ses épaules. Évidemment, je n'ai rapidement qu'une seule envie : celle de lui faire mal. Je compte sur elle pour user de ses talents et m'en faire passer l'envie. Au final son destin est probablement entre ses mains et si elle se montre décevante ce n'est pas ici que je viendrais la cueillir. Ce serait bien trop risqué. Non, j'attendrai qu'elle s'aventure dehors. Seule, trop loin...J'attendrai longtemps s'il le faut. Un frisson me glisse le long de l'échine. Enfin, tout ça seulement si je ne repars pas d'ici satisfait.

Ma spécialité c’est de… transformer ce regard lubrique, en… une supplique

Je hausse les épaules en la dévorant du regard.

J'attends de voir.

C'est juste une évidence. Les promesses ont bien souvent le don de causer des déceptions, alors qu'elle ne s'avance pas trop vite. Elle m'invite à la suivre et je ne me fais pas prier. Je marche pourtant particulièrement lentement en prenant soin quand je suis derrière elle de la mater sans la moindre retenue. Un joli brin de femme. Nous entrons finalement dans une chambre et j'inspecte le lieu d'un air un peu blasé. Ça ne ressemble probablement pas au donjon de torture auquel j'aspirais. Ma foi, je ferrai avec.

Tu peux m’appeler Dame Sety, si tu as le droit de parler. Tu vas profiter de ma présence, sans jamais poser la main sur moi. Sinon…

La lame vient se plaquer contre ma gorge et je lui adresse un sourire carnassier. Ok, on ne touche pas. Tant qu'elle fait le boulot. Et puis si j'ai vraiment envie de la toucher un jour d'une toute autre façon, j'y parviendrai très certainement. La frustration n'en est que moindre. Je me plierai aux règles du jeu. J'appuie ma gorge contre la lame en la regardant.

Tourne toi et donne moi tes mains. Je vais aller me changer et ensuite tu me diras ce que tu aimerais de moi

Elle me passe une paire de menotte et je dois avouer que j'aurais préféré qu'elle s'y connaisse en matière de nœud et de cordes. Les menottes ça me rappelle de putains de mauvais souvenirs et en geste réflexe mes mains viennes sauvagement tendre le métal qui me rentre dans la chair des poignets déjà marqués par des cicatrices de menottes d'un ordre nettement moins grivois. Je pousse un grognement, je ferai avec ça aussi. Elle se penche alors vers mon oreille.

Tu proposes, mais je dispose, n’oublie jamais ça.

C'est bon non ? Je crois qu'elle l'a assez dit. Elle me parle presque trop gentiment. Elle ne doit pas encore réellement comprendre ce que j'attends. Je réponds brusquement.

Tout ira bien, mais n'oublie pas de satisfaire le client.

Elle frappe un coup et je tombe à genou pris par la surprise. C'est le genre de trucs que les mecs demandent j'imagine. Se faire gentiment bousculer. Je secoue la tête en serrant les dents. Elle disparaît alors vers ce que je suppose être une salle de bain et je me contente d'attendre en grognant.

Tu as un nom en dehors de cet endroit mais ici, tu n’es rien qu’un soupirant. 

Je tourne la tête vers elle.

Ouais alors soupirant c'est bien gentil...mais je préférais sombre merde, déchet...ce genre de choses.

Une pointe de défis dans le regard, je contemple sa tenue. Ok c'est pas mal, mais le but serait plutôt de voir mon sang marqué sa peau laiteuse. Avec un peu de chance, elle fera sauter une couche ou l'autre, sinon je ne manquerai pas de lui en faire la requête. Sa main passe doucement sur mon visage et je me retiens de faire mine de la mordre. Je ne suis pas docile, mais si je veux obtenir ce que je veux, il faut que je coopère.

Qu’attends tu de ta maitresse ce soir ? 

Je continue de la bouffer du regard avant de hausser les épaules.

Je veux que tu me fasses mal. Bien mal. Que tu me punisses, que tu me fasses payer...ce que tu veux d'ailleurs. Puise un truc sale en toi que tu veux faire payer à quelqu'un et défoule toi.

Je parle d'un ton pragmatique et totalement détaché.

Je doute que tu puisses aller trop loin, mais je dois sortir d'ici en vie, sur mes deux pieds et sans blessures trop graves. Par contre si tu parviens à me faire croire le contraire, là tu me feras kiffer comme jamais.

Je hausse à nouveau les épaules. La requête me paraît simple, mais je sais que tous ne sont pas en mesure de l'appliquer. Je n'hésiterais pas à l'y encourager verbalement au besoin, j'ai bien l'intention de tenter de la pousser dans ses retranchements pour qu'elle arrive à la hauteur de ce que j'attends d'elle. J'ajoute également.

Détache tes cheveux aussi s'il te plaît...Maîtresse.





    Follow me through this forsaken land. -Because I feel numb. For the vision burning before me is one of former glory. An icon cast in the light of freer times, now writhes in a bed of lies...Hope doesn't live here.
Revenir en haut Aller en bas  
Lucy Fields
Lucy Fields
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Gentle Bastards
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 462
Sujet: Re: Dark Passenger Ft Lucy /!\ Violence   Sam 2 Jan 2021 - 1:37
« Foutu vermine. » Elle retira sa main alors qu’il fit mine de la mordre, c’était donc un animal sauvage, un dangereux qui voulait jouer. Elle le gifla d’un revers de main avant de répondre à sa demande, se détacher les cheveux. Elle n’avait pas aimé, du tout, qu’il ne tente de la mordre :

« A quoi ça va te servir ? Tu comptes te branler sous la douche en pensant à moi ? » Cependant, elle obéit à sa demande, laissant ses longs cheveux couler le long de son dos, avant qu’elle ne se glisse derrière la vermine et qu’elle ne pose le pied sur la chaine des menottes, l’obligeant à se pencher en arrière, l’acier lui pénétrant certainement la peau délicate des poignets. Puis elle se penchant sur son épaule, jouant avec une de ses mèches rousse, une idée lui prenant doucement l’esprit. Il aimait ses cheveux, il voulait avoir mal, il était un salopard qui avait tenté de la mordre ? Il allait payer !

Elle posa son genou sur la chaine, avant de prendre une longue mèche et de la faire passer autour du cou de la vermine et, de sa seconde main, saisir les cheveux de l’homme pour l’immobiliser. Elle commença alors à l’étrangler, d’abord doucement, puis de plus en plus fort, surveillant la respiration, faisant tant pour rendre ça aussi inconfortable et douloureux que possible, comme il voulait. A son oreille, elle lui murmura : « La prochaine fois que tu tentes de me mordre, je te fais sauter les dents. » C’était un défi ? Une invitation, en tout cas, elle ne lui laissa pas le temps de répondre, d’un geste rageur, elle le projeta à plat ventre, posant ensuite son pied sur la nuque de sa victime : « Tu es la pire des merdes qui est jamais passé ma porte, tu n’est même pas digne de ce que tu me demandes. » Elle appuya encore plus fort avant de le libérer, il ne fallait pas qu’il perde conscience… Lucy s’approcha de sa commode et pris une sorte de matraque en cuir et en tonfa.

Elle retourna son client sur le dos avant de saesoir sans ménagement sur son ventre, il y avait quelque chose de presque jouissif à lui faire mal en fait, ce n’était pas la première fois qu’elle devait maltraiter un client, mais c’était la première fois qu’on lui demandait de faire mal et qu’elle en avait envie, qu’elle prenait plaisir. Avant elle aimait… dominer, mais là, elle se plaisait à planter la matraque dans les côtes de son client et, de temps à autre de lui décrocher une insulte et une baffe.


Personne ne t'arrête jamais car tu as l'allure d'une femme
poursuivie par le temps qui passe
Revenir en haut Aller en bas  
Tyler J. Keenan
Tyler J. Keenan
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Devil's Rejects
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 132
Sujet: Re: Dark Passenger Ft Lucy /!\ Violence   Mar 12 Jan 2021 - 1:52

Dark Passenger -- Shatter the glass, step away from the crash. I am slowly suffocating from the weight of my past. No cure for I feel nothing inside 'cause there's no black in the world dark enough to prescribe. Born in blood.

J'encaisse la gifle sans broncher. Elle va devoir se démener pour m'arracher un signe réel de souffrance. J'ai une tolérance à la douleur qui dépasse probablement la norme. Faut dire qu'à force de m'être fait casser la gueule, voir même le plus souvent torturé en prison par les gardiens peu scrupuleux, je suis capable d'encaisser un paquet de choses et même d'y trouver du plaisir. Parce que ces connards y a rien qui les rendait plus malade que de me voir kiffer ce qu'ils me faisaient. Oh, j'aurais pu y laisser ma peau avec ce genre de provocations et je ne suis pas à l'abri que cela m'arrive un jour. Seulement y a que Sam ou Billie à qui j'accorde éventuellement le droit de me faire courber la tête. Personne d'autres sur cette putain de planète.

A quoi ça va te servir ? Tu comptes te branler sous la douche en pensant à moi ?

Je ricane en secouant la tête. J'aurais bien envie de lui dire que pour qu'elle me serve de matière à me branler sous la douche il faudrait que je puisse la voir avec la tête détachée du corps, mais je garde ça pour moi. Je me contente simplement de rétorquer.

C'est pas à ça que tu sers finalement ? Pour ça qu'on te paye ?

Je relève le menton en affichant un air provocateur. Elle se fout de qui au juste ? Au moins elle exécute ma requête et détache ses cheveux qui se répandent en une cascade enflammée sur ses épaules. Bien. Elle passe derrière moi et pose le pied sur les menottes, je suis le mouvement. J'en ai assez mangé des menottes pour avoir les poignets ravagés à vie par leurs morsures alors encore une fois, mouais ! Je renifle ses cheveux sans la moindre retenue lorsque ses mèches effleurent mon visage, m'imprégnant de son odeur comme le ferait un animal qui veut pouvoir retrouver se proie par la suite. Elle enroule alors ses cheveux autour de mon cou. Ok ça me plaît, mais ça me fait pas mal comme j'aime avoir mal. Ça m'excite et je ne suis pas forcement là pour ça. Je pousse un grognement, l'air qui commence à manquer, mais le regard satisfait. Pas un tressaillement dans mon corps, je sais que je ne suis pas en danger et c'est probablement ce qui manque dans le kiff au final.

La prochaine fois que tu tentes de me mordre, je te fais sauter les dents. 

J'ai tenté de la mordre moi ? Je pensais m'être retenu. Peut-être pas, le contrôle et moi au final ça fait deux. Elle me projette à plat ventre et sans les mains pour me rattraper, je m'écrase au sol comme une merde. Son pied s'écrase sur ma nuque et je me contente de sourire.

Tu es la pire des merdes qui est jamais passé ma porte, tu n’est même pas digne de ce que tu me demandes. 

Ouais bah probablement bien plus qu'elle ne se l'imagine. Si elle savait pour sûr qu'elle n'aurait jamais accepté de s'enfermer dans cette pièce avec moi. Elle appuie plus fort et le souffle manque toujours, les joues qui se couvrent de couleur pourpre, seule réaction de ma part et purement physiologique. Elle s'éloigne et s'empare d'un objet avant de me retourner sur le dos et de me tomber lourdement dessus. La matraque se place sur mes côtes et je fais genre que ça me chatouille en me tordant sous elle avant de me stopper net et de planter mon regard turquoise glacial dans le sien. C'est trop gentil, mignon même. Si elle croit que je suis venu pour une partie de plaisir elle se trompe. Le but n'est pas réellement sexuel, dans ce cas j'aurais pris une de ses collègues qui couchent ou j'aurais choppé quelqu'un d'autres, ailleurs. Et si je m'étais fait avoir par la couleur de ses cheveux ? Je claque à nouveau ma langue contre mes dents.

Je veux de la rage maîtresse. Tu ne vas pas puiser assez loin en toi. Pense à ces connards qui ne te considèrent comme rien de plus qu'un morceau de viande. Un sac à foutre. Pense à ce mec ou ces mecs parce que y en a certainement, toutes les femmes en ont...ces mecs qui ont pris de force ce qui ne leur était pas dû et fait moi payer pour eux.

Je veux qu'elle puise un truc profond en elle. Je veux de la rage, des larmes, du chaos, de la douleur. Je veux changer quelque chose en elle, servir d'exutoire, la marquer d'une façon ou l'autre. Sinon cela n'a aucun intérêt. J'ajoute d'un ton froid et pragmatique.

Crois moi que y a pas beaucoup de gens qui t'offriront de te défouler de la sorte...Tu verras ! C'est thérapeutique.

Je relève un sourcil en la regardant avant de laisser échapper un grognement d'impatience.



    Follow me through this forsaken land. -Because I feel numb. For the vision burning before me is one of former glory. An icon cast in the light of freer times, now writhes in a bed of lies...Hope doesn't live here.
Revenir en haut Aller en bas  
Lucy Fields
Lucy Fields
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Gentle Bastards
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 462
Sujet: Re: Dark Passenger Ft Lucy /!\ Violence   Mer 13 Jan 2021 - 19:11
Il lui précisa ce qu’il voulait encore : « Tais-toi. » Elle lui décrocha un coup avec la matraque en plein visage, laissant une belle marque rouge et visiblement douloureuse, il voulait ça, il voulait qu’elle s’énerve et quelle le fasse souffrir.

Lucy laissa tomber le manche et attrapa la vermine par le col, serrant le poing comme lui avait montré Amalia, elle prit un peu d’élan avant de lui écraser sur les lèvres. Une fois, puis deux, jusqu’à ce que du sang gicle et salisse ses mains. La rousse le regarda un moment avant d’essuyer ses phalanges sur le haut de l’homme. Jouissif ? Amusant ? Ni l’un ni l’autre, mais il y avait un côté libérateur à la vengeance. Ensuite, elle varia l’angle de ses coups de poings, visant les joues ou les arcades. Très rapidement, sa main commença à lui faire mal, au point qu’elle dû arrêter.

Ses doigts avaient gonflés, elle avait du mal à les plier maintenant. Mais ça faisait du bien en réalité, c’était à en oublier la douleur mentale que de se concentrer sur la douleur physique. Elle se leva pour aller chercher un couteau, celui du violeur. Elle se rassit sur le ventre de son client, l’air neutre avant de commencer à découper son t-shirt. Dévoilant un torse bien trop propre à son gout. Lucy posa alors la pointe du couteau et appuya assez pour percer la peau et faire sortir une goute de sang. Une simple piqure qui ne devait pas faire mal, mais ça avait un côté relaxant.

Puis, sans le prévenir, elle traça un sillon sanglant sur toute la largeur de sa poitrine avant de lui écraser son coude gauche dans l’œil et de lui quitter cet air neutre qu’elle arborait jusqu’à présent : « Sale enfoiré de merde ! Tu veux avoir mal ? J’vais te faire mal, j’vais te faire la pire douleur qu’on puisse ressentir. Ça c’est que dale, les coups, le couteau c’est rien. » Rien du tout même.

Elle se leva encore une fois, allant chercher un sex toy d’une taille conséquente et un peu de lubrifiant. Elle revint vers le blond et, posant un pied sur sa gorge elle dit : « Tu t’es déjà fait sodomiser de force, violer à cet endroit ? Moi oui et je te le dis, jamais tu ne pourras avoir plus mal. Sale merde. » Puis elle le retourna sur le ventre, elle allait bien s’amuser. Lui. Un peu moins.



Personne ne t'arrête jamais car tu as l'allure d'une femme
poursuivie par le temps qui passe
Revenir en haut Aller en bas  
Tyler J. Keenan
Tyler J. Keenan
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Devil's Rejects
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 132
Sujet: Re: Dark Passenger Ft Lucy /!\ Violence   Dim 17 Jan 2021 - 18:16

Dark Passenger -- Shatter the glass, step away from the crash. I am slowly suffocating from the weight of my past. No cure for I feel nothing inside 'cause there's no black in the world dark enough to prescribe. Born in blood.

Tais-toi.

La matraque s'écrase sur mon visage et je pousse un simple grognement de douleur avant de hausser les sourcils. S'en suis une pluie de coupe de poing dans mon visage, lèvre qui se fend sous la pression des coups et ce précieux goût métallique qui se répand sur ma langue. Alors, oui ça fait mal, mais on est loin de la vraie douleur. Celle qui est lente, insidieuse et sadique. Celle qui reviendrait, je ne sais pas à m'arracher lentement un ongle par exemple. J'encaisse tout en restant relativement impassible, je me contente de me régaler de voir la rage monter en elle. C'est bien le seul aspect positif à sa performance. C'est ce que j'attendais, qu'elle laisse quelque chose d'elle dans tout ça. Une façon pour moi de posséder ce qui ne me revient pas. Elle cède finalement à la douleur et cesse de me frapper. Je regarde sa main qui subit au moins autant le résultat des coups que mon visage meurtris. Je grimace, plisse les yeux. Constate l'ampleur des dégâts. En plus de la lèvre, il me semble que l'arcade est fendue elle aussi. Sang qui se glisse dans son œil et brûle la rétine, rendant la vue floue et teintée de rouge.

Elle s'éloigne et revient armée d'un couteau. J'affiche un air approbateur et elle coupe mon t-shirt. Pointe du couteau qui se pose contre ma peau et laisse perler une goutte de sang sur ma peau parsemée de cicatrices et de tatouages. Je regarde le résultat peu convaincu quand finalement le couteau entame plus sérieusement la peau et que je me laisse aller à délivrer un râle de satisfaction qui se meurt entre mes lèvres quand son coude s'écrase dans mon œil. Un peu secoué, je tends la nuque en arrière et secoue la tête.

Sale enfoiré de merde ! Tu veux avoir mal ? J’vais te faire mal, j’vais te faire la pire douleur qu’on puisse ressentir. Ça c’est que dale, les coups, le couteau c’est rien.

Je redresse la tête quand elle s'éloigne à nouveau et je marmonne entre mes dents.

Je demande à voir.

Sourcils qui se relèvent, amusé et intrigué quand elle revient armée d'un sex toy et oh gentille attention de lubrifiant. Elle a vraiment bien trop d'égards pour ma petite personne. Je ne peux m'empêcher de laisser échapper un éclat de rire sombre et profond. Son pied se pose sur ma gorge.

Tu t’es déjà fait sodomiser de force, violer à cet endroit ? Moi oui et je te le dis, jamais tu ne pourras avoir plus mal. Sale merde.

Je continue à rire quand elle me retourne sur le ventre. Avec le temps que j'ai passé en prison, j'en ai ramassé des savonnettes et plus souvent encore fait ramasser à d'autres. Y a rien qui ne m'impressionne la-dedans. Je l'ai même bien cherché en prison parce que je voulais savoir ce que ça faisait. Moi qui ait commis ce genre d'acte à de nombreuses reprises, je voulais savoir ce que ça faisait d'être de l'autre côté. Simple curiosité pragmatique. Étude froide et calculée. Alors, ouais, je ne vais pas prendre peur. Surtout qu'au final j'ai jamais eu droit a un aussi beau spécimen pour me faire passer ce genre de sale quart d'heure. La conne, pense vraiment qu'elle va me faire peur avec ça. Au pire je chierais du sang pendant quelques jours. Ma foi cela vaut bien la chandelle de la perversion d'un tel échange.

Ce que je retiens cette fois encore c'est que la demoiselle s'est faite violée et que du coup je pense comprendre d'où lui vient cette rage qui se déverse aujourd'hui. Bien. Je pourrais lui indiquer que je n'ai pas peur, mais je vais prendre une autre approche. Lui faire croire que je ne veux pas de ça. Sans quoi j'aurais peur qu'elle ne le fasse pas si elle savait que je vais en réalité y prendre du plaisir. Je force mon corps à se contracter, signe de résistance. Elle qui ne voulait pas coucher, c'est finalement encore mieux.

Non pas ça. Pitié.

Je me retiens de rire et cache mon visage contre le sol pour qu'elle ne puisse pas le voir. Je me débats alors pour lui faire croire que c'est trop pour moi, mais je n'y mets pas vraiment toute ma force.




    Follow me through this forsaken land. -Because I feel numb. For the vision burning before me is one of former glory. An icon cast in the light of freer times, now writhes in a bed of lies...Hope doesn't live here.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Dark Passenger Ft Lucy /!\ Violence   
Revenir en haut Aller en bas  
- Dark Passenger Ft Lucy /!\ Violence -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: