The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

¬ everything in its right place
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Lily Evergreen
Lily Evergreen
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 427
Sujet: ¬ everything in its right place   Dim 27 Déc 2020 - 23:27


❝everything in its right place❞
@Caleb Campbell

La journée de la veille avait été épuisante !
Je n'avais pas passée la nuit chez Caleb, à contre cœur, de peur de ne pas réussir à me lever. Il avait le don de se transformer en colle pour que je ne réussisse pas à le quitter lui, sa peau, et ses lèvres gourmandes. Du coup j'ai dormi dans mon lit, et encore une fois, j'avais passé une nuit horrible. Mes voisines de chambre étaient habituées, sauf pour mes absences nocturnes bien plus fréquentes ; heureusement, matures, elles n'ont jamais abordé le sujet.

La matinée avait été longue mais pas ennuyeuse. Lorsque je travaillais dans les champs, je retrouvais mes habitudes d'avant, les mains dans la terre et à murmurer aux légumes. Cela était idiot, pour certains. Mais par chance, Cassidy m'avait confiée faire la même chose. Heureux hasard ! Ensuite, après un repas gourmand, j'ai passée mon après midi seule à seule avec mes pensées, loin du camp pour mettre de l'ordre dans le bordel dans ma tête. Encore une fois dans mon élément, je suis partie vérifier des pièges que j'avais posés plus tôt, chasser le petit et gros gibier. Ce qui me tombait sous la main. La chasse fut si concluante, que j'en ai profité pour dessiner le paysage face à moi, la belle forêt voisine du camp. Et, trop plongée dans ma passion, je n'ai pas vue le temps passer. La nuit était déjà tombée, et j'ai très vite rejoins le camp pour y lasser en vitesse mes armes de chasse ainsi que mes trophées, partant rejoindre au pas de course le loft de Caleb. Je lui avais promis de passer la nuit avec lui, avant notre planning de demain.
Mais à mon arrivée, il dormait déjà. Et à croire ses habits, il devait m'avoir attendu longtemps.. Je peste, m'insulte même, et après être plus à l'aise, je le rejoins sans bruit, lovée dans le creux de ses bras.
**********
Encore une fois, comme toutes les fois où j'avais passé la nuit sous le toit du canadien, bercée par le rythme des battements de son corps et apaisée par so' parfum, la nuit fut parfaite. Et j'étais si épuisée que pour une fois, je n'étais pas réveillée aux aurores. J'espère même ne pas ronfler à cause de ma fatigue et de mon nez précédemment agressé par le froid.

©️ Pando


i'm the lie
son chagrin lui fait l'effet d'une rivière gelée : elle s'avance avec précaution, consciente de pouvoir sombrer à tout moment. Or ce soir, elle sent qu'elle peut basculer. Elle entend la glace craquer sous ses pas. La sensation est si intense, si terrifiante, qu'elle en a le souffle coupé.

Revenir en haut Aller en bas  
Caleb Campbell
Caleb Campbell
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 436
Sujet: Re: ¬ everything in its right place   Dim 27 Déc 2020 - 23:58
Plus les jours passaient, et plus l’esprit de Caleb se libérait de toutes ses anciennes frustrations, de tous ses anciens traumatismes, de toutes ses anciennes peurs. Ce début de mois, le dernier de l’année 2020, avait été des plus difficile pour le bûcheron, mais, grâce à l’aide d’un trio de jeunes femmes adorables, et de sa meilleure amie toujours présente… Il avait réussi à gravir la pente si glissante par le passé. Oh, bien-sûr, il aurait encore beaucoup de travail à faire. On ne gravit point la pente d’une montagne de trois années, en une quinzaine de jours… Mais Caleb avait fini par se l’avouer à lui-même : Lily avait été la clé de son nouveau bonheur, et elle était à la fois le vaisseau, le carburant, et la bouffée d’air frais de sa nouvelle vie.

La nuit dernière, Lily avait dormi seul. Seul ? Non, pas tout à fait. Pas tout à fait, car Lily avait l’habitude de laisser quelque chose lui appartenant, lorsqu’elle n’était pas là, ou lorsqu’elle partait avant le réveil du bûcheron. Tantôt la statuette en bois réalisée par Caleb, tantôt un vêtement, tantôt un aliment, elle trouvait toujours le moyen de laisser un témoignage à Caleb, qui disait « Je ne suis pas là, mais je vais revenir, et je ne t’oublis pas. »

Mais il y avait autre chose qu’elle laissait également : son emprunte, et son odeur. Son emprunte, dans le cœur du matelas qui, depuis toutes ces nuits, avait épousé la forme de la jeune femme, à la droite du lit. Et son odeur, celle de sa peau, et de ses cheveux, qui emplissait les draps, la taie d’oreiller… Et l’oreiller lui-même. Caleb appréciait cette douce odeur… Et peut-être même était-ce là l’explication à ses nuits douces, et ses nombreux réveils loupés.

La journée avait été habituelle. Levé en retard, le colosse prit tout de même le temps de prendre une douche, et d’avaler un repas bien copieux, avant d’aller travailler toute la journée – midi inclus – dans la scierie, puis dans l’atelier. Les commandes allaient bon train : le dispensaire a besoin de meubles, les barricades demandent de grosses ressources de bois, et Caleb aimait agrandir, améliorer, ou construire de nouveau petits bâtiments, et cela nécessitait du bois, évidemment.

Sa journée avait donc été harassante, comme d’habitude. Il était rentré très tard, et lorsqu’il pénétra dans le loft, il fut surpris de ne point y voir Lily, qui l’avait assurée de sa présence, la veille de leur départ pour Tacoma, en expédition. D’abord inquiet, se faisant des nœuds au cerveau, craignant d’être abandonné ou que quoi que ce soit arrive à la fermière, il parvint à s’adoucir, se lovant dans les draps encore bercés des fragrances du parfum de Lily… Et à s’endormir. Il sombra tant et si bien dans les bras de Morphée, qu’il n’entendit ni l’arrivée de Lily, ni ne sentit son corps se lover contre le sien.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Les yeux du bûcheron s’ouvrirent difficilement, encore collés par une nuit au sommeil si profond qu’il aurait pu s’apparenter à un véritable coma. Faisant le point, il s’aperçu qu’il n’était pas seul dans ses draps, mais son odorat fut le sens qui l’éclaira sur l’identité de celle qui partageait ses draps : c’était Lily. Sa douce odeur, à la fois sucrée, à la fois florale, l’apaisa soudainement, et son corps s’enfonça d’autant dans les draps que ses muscles se décrispèrent. Lovée contre lui, comme à son habitude, Caleb eut tout le loisir de la dévisager. Ses traits endormis, ses quelques mèches rebelles, ses lèvres, légèrement entrouvertes, dévoilant une dentition parfaite, et ce petite nez, qui le faisait fondre à chaque fois qu’il en décrivait les contours, firent sourire le colosse, qui souhaiterait ne jamais devoir se lever. Mais il fallait se lever.

Alors, il déposa un doux baiser sur le front de Lily, et après une douce étreinte, lui laissa tout le lit à loisir. Assis au bord du lit, il enfila rapidement un jean, mais ne prit pas le temps d’enfiler de t-shirt : les réchauds faisaient très bien le travail. Se rendant doucement dans la salle de bain, il prit une douche, pour finir de se réveiller.
Revenir en haut Aller en bas  
Lily Evergreen
Lily Evergreen
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 427
Sujet: Re: ¬ everything in its right place   Lun 28 Déc 2020 - 0:52


❝everything in its right place❞
@Caleb Campbell

L'agitation proche de moi me réveille en douceur, encore plus lorsque je sent le corps de Caleb se détacher doucement du mien. Je grogne faiblement de mécontentement, usant de mes faibles forces pour tenter de le retenir et rester au lit. Tant pis pour l'expédition, on peut remettre ça à demain, non ? Mais le bûcheron ne semble pas de cet avis, et est déjà debout prêt à se doucher. J'ai encore la sensation de son baiser sur le front, ce qui me donne encore moins de me lever. Et encore, encore moins quand j'admire entre le drap et le matelas le corps musclé de mon hôte, s'éloigner de moi. J'ai presque envie de siffler, juste pour l'embêter.

Puis, d'un bond d'un seul, je quitte la chaleur et l'odeur du canadien dans le lit. J'enfile mes vêtements de la veille pendant qu'il se douche et se prépare, me fabrique rapidement un chignon pour ne pas effrayer le camp avec mes cheveux en pétards, et me tape le sprint de ma vie pour rejoindre les dortoirs. Je ne suis pas idiote, je sais très bien que le bûcheron sera déjà douché, habillé, et réchauffé par un bon petit déjeuner avant mon retour. Tant pis, je continue de courir, gênée de devoir le faire attendre.

A mon retour, j'avais visée juste. Je suis accueilli par un grand sourire bienveillant, que je m'empresse d'effacer par un baiser volé. Il était déjà les fourneaux, préparant du café ou du chocolat, je n'y fais pas attention. « Je suis partie récupérer des vêtements et mon sac à dos pour la journée. » Que je lui souffle pour préciser mon absence soudaine. Je dépose mon sac sur un tabouret, levant mes bras bien au-dessus de ma tête pour m'étirer. « Je peux emprunter ta douche ? Je n'ai pas encore eu le temps d'y passer.. » Après une réponse favorable, je lui vole à nouveau un baiser avant de courir, impatiente, jusqu'à la douche.

Mais contre toute attente, décidée de faire vite, j'ai finalement pris tout mon temps, appréciant une bonne douche en sachant que personne n'attendait son tour derrière la porte. Prête, vêtements propres sur le dos, je rejoins mon hôte dans la cuisine, toujours aussi souriant, rayonnant.

« Oh, merci! » Que je lance avec joie et surprise, en voyant une deuxième tasse prête pour moi. J'en avale le contenu à grandes gorgées, appréciant le café qui me réchauffe de l'intérieur, et me rend un peu plus motivée. « Tu es prêt ? J'ai déjà préparée des sandwichs à déguster sur place. » Je souffle à la surface de ma tasse par mécanisme, avalant ensuite l'autre moitié de son contenu. « Je n'ai pas préparée les chevaux par contre, je ne savais pas si tu voulais y aller à pied ou non.. » Pour ma part, l'un ou l'autre me conviennent, et je viens déposer ma tasse vide dans l'évier.

Sans attendre, j'enfile mon épais manteau, ajuste mon écharpe, et vérifie le contenu de mon sac une dernière fois : boissons, nourritures, armes de corps à corps pour un petit entraînement. Et une petite trousse de secours, gentiment préparée par Joséphine.

©️ Pando


i'm the lie
son chagrin lui fait l'effet d'une rivière gelée : elle s'avance avec précaution, consciente de pouvoir sombrer à tout moment. Or ce soir, elle sent qu'elle peut basculer. Elle entend la glace craquer sous ses pas. La sensation est si intense, si terrifiante, qu'elle en a le souffle coupé.

Revenir en haut Aller en bas  
Caleb Campbell
Caleb Campbell
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 436
Sujet: Re: ¬ everything in its right place   Lun 28 Déc 2020 - 10:30
Qu’il était loin, parfois, le confort du passé. Les canalisations en bon état, l’eau courante, les ballons d’eaux chaudes, et toutes ces autres technologies et ces autres moyens dont Caleb, et bien d’autres êtres humains, ignoraient l’existence. Une ignorance motivée principalement par la banalité de ces moyens. Une chaudière, un ballon d’eau chaude, une chasse d’eau, une ventilation, des radiateurs… Tout ceci était normal, logique… Dû, grâce aux factures et divers impôts. Mais aujourd’hui, ces petites choses, qui n’existent plus à Fort Nisqually, semblent aussi lointaines qu’elles étaient luxueuses.

Caleb dispose toutefois d’un confort appréciable. L’eau est chaude, et en quantité, grâce à un savant stratagème de réchaud et de tuyaux. A condition de ne pas abuser, et de remplir régulièrement le bac, les douches étaient donc chaudes, agréables, et potentiellement longues. Et Caleb en profitait allégrement en cette matinée qu’il aurait préférer passer au lit, en compagnie de Lily.

Lorsqu’il eut terminé sa douche, Caleb se sécha tout entier, et sortit de la salle avec la serviette drapée autour de sa taille. Il espérait, d’une certaine manière – et sans réellement se l’avouer – surprendre la jeune femme en lui offrant un certain spectacle, et en attisant en elle un incendie ravageur. Mais elle n’était pas là. Pendant une ou deux secondes, Caleb chercha dans le petit loft, en vain. Habitué à la voir disparaître régulièrement, et sans prévenir, le bûcheron ne s’en formalisa point, se contentant d’un profond soupir, avant de poursuivre sa tâche. Il s’habilla, prépara ensuite de quoi avoir chaud dehors, et entreprit de sortir, afin de remplir le bac d’eau chauffée sur réchaud. Et après cela, et uniquement après, il commença à cuire un petit déjeuner copieux : quelques tranches de viandes, des pâtes, un peu de sauce de cuisson, et quelques légumes. Ainsi que du café.

Il était tout à ses fourneaux, lorsque la double porte du loft s’entrouvrit soudainement, dévoilant alors une Lily légèrement essoufflée, et portant un chignon. Heureux de la retrouver, Caleb réagit avec un large sourire dévoilant ses dents, sourire que la jeune femme s’empressa d’effacer… Par un doux baiser volé.
- Oh ! Je me doutais que tu étais partie pour préparer quelque chose ! Oui, oui, vas-y ! J’ai rempli le bac d’eau, et ça doit être chaud maintenant ! Profites en !

Un nouveau baiser volé, et la voici qui disparaît dans la salle de bain. L’espace d’un instant, Caleb resta stoïque. Elle était non seulement magnifique, mais elle était aussi incroyablement attachante, et mignonne. Se ressaisissant, Caleb reprit la cuisine. Attentionné, méticuleux, il veillait à la cuisson, et à préparer un repas qui serait toujours chaud, malgré le temps que prenait Lily à la douche. Quelque part, cela faisait plaisir à Caleb : cela signifiait que l’eau était chaude, et que son système plaisait à la fermière, pour son plus grand bonheur !

Finalement, elle vint à sortir de la salle d’eau, toute proprette et vêtue de vêtements propres. Alors qu’elle s’approcha du coin cuisine, Caleb lui tendit un café, que la jeune femme accueillit bien volontiers. Mais il lui présente aussi une assiette bien remplie.
- Tiens Lily, mange. La journée risque d’être froide, et longue, il va te falloir de quoi lutter contre tout ça ! Avait-il dit, en souriant, avant de s’attaquer à sa propre assiette. Et une fois le repas terminé, Lily, fin prête et rassasiée, prit les devants. Je suis prêt ! Je préfèrerais y aller à pied, si tu es d’accord. Les chevaux sont magnifiques, mais je ne suis pas un bon cavalier. Au moins, mes jambes, elles, sauront me porter !

Posant les assiettes et tasses vides dans le lavabo, il fit volte-face, et s’équipa en même temps que Lily : écharpe et bonnet épais, manteaux doublé de laine, un pistolet, un couteau et une hache, équipèrent le bûcheron, ainsi qu’un petit sac à dos de voyage, qui contenait une lampe torche, un zippo avec de l’essence en recharge, quelques barres de céréales, des pierres à affuter, un réchaud de camping, et des munitions.
- Allons-y !

Caleb ouvrit le chemin, fermant les portes – mais pas à clé – et prenant la direction de la sortie du camp. Ils passèrent un checkpoint, et signalèrent leur sortie en binôme. Après avoir reçu des consignes de sécurité, et émargé en bonne et due forme, ils purent sortir, et prendre la direction de Tacoma, et des quartiers à visiter.
Revenir en haut Aller en bas  
Lily Evergreen
Lily Evergreen
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 427
Sujet: Re: ¬ everything in its right place   Lun 28 Déc 2020 - 13:24


❝everything in its right place❞
@Caleb Campbell

Pendant que j'apprécie mon café amoureusement préparé, Caleb me tend en même temps une assiette bien garnie de mets gourmands, délicieusement parfumés. Je reste un court instant interdite, mes yeux alternants entre le plat et mon compagnon, surprise. Je n'étais pas encore habituée à toutes ses marques de gentillesses, persuadée toutes ces années qu'un homme faisait ça uniquement pour avoir quelque chose en retour. Mais je voyais dans le fond de son regard qu'il n'attendait rien, juste que je mange. « Euh, m.. merci, c'est adorable. » Je dépose ma tasse vide de côté, m'installe, et engloutie sans attendre le contenu de mon assiette. Pourtant, je n'étais pas friande des petits déjeuners salés. Mais dans ce monde, où la nourriture était devenue une denrée rare, je ne faisais pas la fine bouche.

Je débarrasse en même temps que Caleb, rassasiée, et tellement que je n'avais même plus envie de bouger. Je n'aurais pas dis non pour une journée tendresse dans le fond du lit, au chaud, à profiter des câlins et mots doux du canadien. Mais je sais l'important travail qu'il a ces derniers temps, et je n'ai pas trouvée mieux comme excuse qu'une expédition pour apprendre un peu plus à le connaître. Lorsqu'il me confie préférer marcher, je ne suis pas vraiment surprise. J'avais tendance à oublier que tout le monde n'était pas à l'aise sur un cheval, alors que moi, j'aurais pu carrément naître dessus. Silencieuse, je n'ajoute rien, et me contente de finir de me préparer convenablement pour affronter le rude hiver qui nous attend.
**********
Après deux heures de marche, nous avons atteints Allenmore et ses environs commerciales. Sur la route, je marche derrière le grand bûcheron, aux aguets et proche de lui, ma machette à portée de main, même si pour le moment elle ne va pas me servir à grand chose. Toujours angoissée à l'idée de planter la lame dans la tête d'un rôdeur, je comptais sur cette journée et la présence de Caleb pour m'aider un peu. Mais autre chose m'inquiète aussi : me retrouver seule avec lui, loin du camp, loin de la sécurité. Et si il avait joué un jeu jusqu'ici ? Un frisson désagréable me traverse, et je tente de ne pas y penser. J'accélère d'ailleurs un peu le pas, pour me retrouver à sa hauteur, toujours surprise par notre différence de taille. « Je suis contente qu'on fasse cette expédition .. Tout les deux. » J'affiche un sourire doux, analysant les traits de son visage, espérant y voir un indice ou autre sur ses motivations.

J'essaye de garder mon calme au fur et à mesure qu'on s'approche des grands magasins, ainsi que ma concentration. Mais des années sans contact humain, je n'ai qu'une envie, c'est de s'enfermer dans une maison abandonnée et de profiter du goût de ses lèvres de sa peau. « Bon, j'espère qu'on ne pas être débordés, je risque de perdre mes moyens. » Que j'avoue à mon compagnon, observant ma machette. J'entends grogner dans le coin, et au loin, sans pour autant que j'arrive à discerner où et le nombre.
Spoiler:
 

©️ Pando


i'm the lie
son chagrin lui fait l'effet d'une rivière gelée : elle s'avance avec précaution, consciente de pouvoir sombrer à tout moment. Or ce soir, elle sent qu'elle peut basculer. Elle entend la glace craquer sous ses pas. La sensation est si intense, si terrifiante, qu'elle en a le souffle coupé.

Revenir en haut Aller en bas  
Caleb Campbell
Caleb Campbell
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 436
Sujet: Re: ¬ everything in its right place   Mar 29 Déc 2020 - 14:44
Les deux survivants arpentèrent les rues de Tacoma, pendant deux heures. Les températures matinales, froides, laissèrent place à une météo plus humide, mais aussi plus douce. Toutefois, Caleb était heureux à l’idée de porter ses vêtements chauds, son bonnet, et des gants. Des cadeaux offerts par Joséphine.

Joséphine… Quelle magnifique, et gentille jeune femme. Caleb et elle firent connaissance durant l’été 2020, au détour d’une sortie improvisée dans les bois. Partageant un moment d’échange, ils finirent par se livrer l’un à l’autre. Elle, évacua ses blessures dans un torrent de larmes, tandis que Caleb, lui, expliqua – sans réellement contrôler quoi que ce soit – ses traumatismes et la mort de sa famille, avant de s’effondrer à son tour. Tous les deux se soutinrent ensuite, aidés par la présence de Bandit, le chien de Joséphine. Et depuis, une incroyable amitié naquit entre les deux survivants, et Caleb la remercie tous les jours, en son for intérieur, d’être là pour lui, et pour cette amitié plus forte que l’apocalypse encore.

Les pressants de Lily tirèrent Caleb de sa rêverie. Plaçant ses deux immenses pognes sur les lanières de son sac à dos, réajustant le dossard, Caleb eut un sourire compatissant, et tourna la tête vers Lily.
- Je suis content aussi d’être là, avec toi. J’espère que tout se passera bien… Je ne suis pas ressorti depuis… Enfin, tu vois quoi. Et la dernière fois que je suis sorti en expédition, c’était à George… Et j’ai tué deux hommes. Mais je suis heureux que tu sois avec moi. Ça me rassure.

Réajustant de nouveau son sac, mais de manière nerveuse cette fois-ci, le colosse fut rassuré quand il sentit le bois du manche de sa lourde hache toucher sa jambe. Grâce au talent de couturière d’une survivante du camp, Caleb avait pu se faire coudre plusieurs velcros, s’enserrant autour du manche de sa hache, maintenant la tête de hache sur le côté du sac, de sorte de n’engendrer ni gêne, ni danger. Et Caleb n’avait qu’à se saisir du manche, et de tirer, soit vers le haut, soit vers le bas, ou même sur le côté, suffisamment fort pour faire s’arracher les velcros et libérer sa hache, quand la hachette qu’il avait à sa ceinture ne suffisait plus. Et puis, il avait aussi son glock calibre 9mm à la poitrine, dans une poche de son épais manteau de bûcheron. Un manteau qui le suivait depuis le début de l’apocalypse, inspiré des manteaux d’artisans et de ceux de l’armée Canadienne. Epais, doublé de laine, il disposait d’une armada de poches plus ou moins longues, plus ou moins profondes, qui servaient à mettre autant d’outils que nécessaires, ou des armes. Dans sa poche intérieure, proche de la fermeture éclair, Caleb avait donc enfoui son calibre, avec deux chargeurs, juste au cas-où.
- Ne t’inquiète pas Lily, on va y arriver. Peut-être même qu’on pourrait s’entraîner ?

Se demanda Caleb, qui explorait l’idée d’effectivement utiliser ce temps pour pouvoir chasser quelques démons. D’ailleurs, des grognements se firent entendre, et très vite, le bruit typique d’ongles – ou d’os – grattant contre une surface non vitrée, mais pas boisée non plus. S’arrêtant, inquiet, Caleb tenta de chercher d’où ce bruit pouvait provenir… Jusqu’à-ce que le bruit typique d’une serrure ne se fasse entendre. Cédant sous l’impulsion de deux rôdeurs, la porte s’entrouvrit violemment, et libéra les deux créatures qui ne se trouvaient plus qu’à quelques mètres des deux survivants. Réagissant – non sans avoir ressenti son cœur bondir dans sa poitrine – Caleb se saisit de sa hachette, et après avoir reculé de quelques pas – en écartant le bras pour pouvoir faire reculer Lily par la même occasion – il prit le temps de souffler profondément, avant d’inspirer violemment, et d’abattre sa hachette au milieu du crâne du premier rôdeur, qui s’effondra sur le second, entraîné dans la chute du premier. Devant la mort du premier rôdeur, et la chute du second, Caleb se rappela bien soudainement du manque de confiance de la jeune femme, face à cette engeance. S’assurant ensuite qu’aucune autre créature n’arriverait, il s’adressa à Lily.
- Il… Il a l’air coincé sous le corps du premier rôdeur. Tu veux t’en occuper ? Je suis là, je vais t’aider. Tu n’es plus toute seule, Lily.
Revenir en haut Aller en bas  
Lily Evergreen
Lily Evergreen
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 427
Sujet: Re: ¬ everything in its right place   Mar 29 Déc 2020 - 18:12


❝everything in its right place❞
@Caleb Campbell

Mes yeux ne quittent pas le visage du Canadien, toujours aussi curieuse de connaître ses pensées. Lorsqu'il me réponds, je suis profondément touchée qu'il soit.. heureux, vraiment ? Mais aussi, je ne peux m'empêcher de serrer la mâchoire, mal à l'aise qu'une si simple phrase lui refasse penser aux évènements de George. Encore aujourd'hui, je n'arrive pas à croire qu'un grand gaillard comme lui soit autant affecté par la mort de deux hommes, inconnus, et surtout tués pour sa survit lui. Je ne peux m'empêcher de lui attraper le bras, d'abord dans un geste simple pour capter son regard, et une fois fait, je l'enveloppe pour lui transmettre au mieux ma présence.

« Si tu veux, on pourra rejouer à action ou vérité.. » Que je lui souffle pour balayer sa nervosité par un trait d'humour. Car oui, pour moi, la dernière expédition n'était pas pas George, mais bel et bien cette nuit où il aurait pu faire une grave erreur si j'avais pas jouée les curieuse, ou même quelqu'un d'autre. Je m'en serais tellement voulu qu'il lui soit arrivé quelque chose, même si on ne se connaissait pas trop. Nous avons juste partagé un boulot, et je lui ai offert un dessin de lui - ce qui pour moi représente beaucoup.

Je finis par me détacher doucement de lui pour ne pas entraver nos mouvements en cas de danger, acquiesçant avec un doux sourire motivé quand il est question de s'entraîner. J'en avais vraiment besoin, ça, c'était certain. Surtout si je veux pouvoir sortir plus souvent, respirer hors du camp qui m'étouffe ces temps-ci, heureusement que la scierie de Caleb était là pour m'évader. Mais aussi éviter ce reproduire la même sortie qu'avec Joey. Sans parler des New Eden.. Je serais prête à parier avec quiconque que l'on va recevoir une bonne vengeance de ces derniers. Quand, je l'ignore, mais je préfère être prête à me défendre en cas de problème, et ne pas compter tout le temps sur mon entourage. Encore moins sur Caleb, et l'obliger à tuer encore si je suis en danger.

D'ailleurs, en parlant de danger.. Je suis stoppée dans mes pensées par le bras du canadien qui m'empêche d'avancer d'avantage, et m'oblige donc à reculer doucement au cas où. Surprise, n'ayant rien vue venir, je lève un regard interrogateur dans sa direction, avant de sursauter et de le déposer sur la porte fragile d'un magasin qui cède sous le poids de deux rôdeurs. Par instinct, je saisis aussitôt ma machette, et me réfugie dans le dos de l'imposant bûcheron. Quand je disais qu'il me fallait un entraînement..

Très concentrée, j'observe attentivement les faits et gestes de Caleb, le manche de mon arme tenu très fermement entre mes mains, sans réussir à cacher une grimace de dégout crisper mon visage. Quel horreur, tout ce sang visqueux. « Quoi, moi ? » Franchement, il y croit, à son mensonge ? « Euh, okkk.. » Je m'avance alors doucement vers lui, alternant entre son regard encouragent et le corps du macchabée coincé, tellement pas en confiance sur le geste à faire. Immobile à seulement quelques centimètres, j'observe ses bras s'agiter avec lenteur pour tenter de m'attraper les jambes et pouvoir me croquer un morceau. Je regard Caleb ; non, ce n'est pas aujourd'hui que je serais mangée, j'ai encore beaucoup trop de choses à découvrir grâce à lui. Alors, dans un geste maladroit, j’abats la lame de ma machette sur le rôdeur les yeux clos, surprise de l'entendre toujours grogner. J'avais tellement pas visé la tête.. Je perd l'équilibre en tentant de retirer mon arme, sans trop d'effort, et recommence le geste cette fois-ci en regardant son crane.

Plus un bruit. Je suis toujours au sol, le souffle court, face aux deux morts définitivement .. morts. Mon compagnon m'aide alors à me lever, me tendant mon arme alors que je tente de remettre mes idées en place. « Je pourrais tellement m'en passer ! » Que je lui avoue avec un léger rire mal à l'aise. Je range mon arme sans daigner l'essuyer, persuadée qu'ils ne sont pas seuls dans cette grande aire commerciale. Par curiosité, j'enjambe les deux cadavres pour me pencher à travers l'encadrement de la porte et observer l'intérieur de ce magasin, dont l'enseigne n'était plus visible. Une ancienne librairie, au vue des piles de libres encore présents. « C'est une librairie, tu as besoin de quelque chose ? » Curieuse, comme toujours. Toujours dans la même position, je tourne seulement ma tête vers Caleb en attente d'une réponse, savoir si c'était un mordu de lecture ou non.

Cet endroit fait, nous avons donc continués notre route sans vraiment savoir où poser bagages - enfin, pour ma part, peut-être qu'il avait déjà un plan ? - jusqu'à ce qu'un nouveau rôdeur fasse irruption dans mon champ de vision. Par automatisme, je récupère une fois de plus mon armes, tenue par mes deux mains, et je coule un regard hésitant à mon compagnon. « Je.. je vais réessayer ! » En espérant ne pas me louper cette fois-ci, et lui montrer que je ne suis pas un petit oisillon à protéger tout le temps. Je refuse qu'il se mette en danger, n'importe où, n'importe quand, en pensant que je ne peux pas me défendre. Mais cette fois-ci, on y va franco ! Je garde les yeux grands ouverts, faisant tomber la lame directement vers son front. Bingo. Il s'écroule sous l'attaque, pendant que j'essaye de garder le contrôle sur mon arme pour ne pas tomber avec lui. « C'est qui la meilleure ! » Que je lance à Caleb pour blaguer, ma machette bien en l'air, prête même à faire quelques pas de pom-pom girl.

Après ça, je suis aussitôt attirée par un autre magasin, en bien plus mauvais état que tout les autres. Rangeant mon arme, je m'y dirige sans attendre Caleb, pensant qu'il fouillait de son côté, et j'enjambe la vitrine entièrement détruire. Les murs et les présentoirs étaient vides, tandis qu'au sol traînaient encore quelques bijoux. Une bijouterie donc. C'est amusement de voir les priorités des survivants.

©️ Pando


i'm the lie
son chagrin lui fait l'effet d'une rivière gelée : elle s'avance avec précaution, consciente de pouvoir sombrer à tout moment. Or ce soir, elle sent qu'elle peut basculer. Elle entend la glace craquer sous ses pas. La sensation est si intense, si terrifiante, qu'elle en a le souffle coupé.

Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: ¬ everything in its right place   
Revenir en haut Aller en bas  
- ¬ everything in its right place -
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: