The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Trade under the moonlight - Feat Archibald
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Alessia Marino
Alessia Marino
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Expendables
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 142
Sujet: Trade under the moonlight - Feat Archibald   Dim 27 Déc 2020 - 19:36

Cette rencontre se tramait depuis de nombreux jours désormais. Tout avait commencé assez simplement lorsque j'avais fais un échange avec un passant, j'avais besoin de condiments, il avait besoin de fruits, l'échange était assez évident vu que j'avais trouvé des fruits à coques récemment. Nous avions échanger quelques mots et l'inconnu m'avait parlé d'une maison dans laquelle il souhaitait s'installer, il avait acheté le plan à un vagabond du No Man's Land. Décidément, cet endroit était de plus en plus intriguant, même si y mettre les pieds me déplaisait. J'en avais profiter pour demander à l'homme comment cette personne pouvait être contactée sans s'y déplacer, il me proposa alors, lors de son prochain passage d'apporter une lettre là-bas de ma part. C'était un bon plan.

Pendant ce temps-là, j'en ai profité pour me renseigner sur le gars en question. Il s'appelait Archibald, un type très particulier d'après la plupart.. Bon ça veut pas dire grand chose, moi aussi on m'appelle particulière ou spéciale. M'enfin, ce qui m'intéressait, c'était de savoir ce que je pouvais échanger pour obtenir des plans qui m'intéressaient plus que tout et qui n'était plus facilement trouvable de nos jours. Des plans de vieux bâtiments dont même les ancêtres ne se rappellent pas où avoir foutu la maquette. Globalement, je me disais que la nourriture pouvait s'échanger comme avec tous, mais visiblement, tout ce qui touchait au dessin l'intéressait, logique tu me diras.

En tout cas, s'il avait les oreilles qui trainaient, il serait certainement surpris d'apprendre que quelqu'un se renseignait sur lui. Mais bon, c'était un adulte, c'est pas ça qui allait l'effrayer ! N'est-ce pas ?

Ma recherche a été légèrement compromise pendant quelques jours, j'arrêtais pas de croiser des personnes à l'improviste, et visiblement, j'arrivais pas à m'en débarrasser, comment dire que c'est pas l'idéal. Des vivants presque aussi collant que les morts. Toutefois, pendant l'une de mes ballades, j'ai croisé un géant sympathique qui m'a pas mal aidée et grâce à lui, j'ai trouvé de quoi échanger avec l'homme. Je suis certaine que ça le tenterait au moins.

J'écrivais donc ma lettre à l'individu, mes demandes étaient simples et je glissais dans l'enveloppe une preuve de mes dires et de bonne volonté. C'était simple, je souhaitais un plan ou plusieurs, d'endroits pour lesquels je portais de l'intérêt, à lui de voir ce que je valais ce que je lui proposais. Mes endroits cibles, des bibliothèques universitaires, base de médecin, d'infirmerie, de couture, d'élevage et d'agriculture, de construction et de développement. Il y avait du choix pour sûr. Après, le danger des infectés dans ce genre d'endroits était réel.

Le plus intéressant, ce que j'avais trouvé à lui échanger. Au fond d'une des étagères d'un vieux magasin de bricoles musicales et artistique, en bref une boutique de vieilleries ; j'avais trouvé un coffret d'aquarelle poussiéreux avec seize couleurs différentes et une marque sur la boite "Original 1924"  accompagné d'un pinceau avec la même mention, un livret décrépi daté de 1830 nommé "Manuel de l'aquarelle" ainsi qu'un carnet avec un papier épais et doux, je présume idéal pour ce type de dessin vu que le tout faisait parti d'un ensemble, je m'étais presque étouffée en voyant le prix qui était autrefois affiché.  Assez évidement, j'avais glissé le pinceau dans l'enveloppe avec une description de ce qui le rejoindrait.

Tout était prêt, j'avais donné une semaine de délai pour me rencontrer sur le toit d'un bâtiment proche du No Man's Land. L'idée était simple, il me rejoignait dans une semaine sur ce toit, avec ce qu'il estimait correspondre à ma trouvaille. S'il ne se présentait pas, ou qu'il était accompagné, je n'avais qu'à m'enfuir par l'escalier de secours se trouvant le long du bâtiment. Je lui avais donné rendez-vous à la tombée de la nuit, la plupart des rues seraient vidées de rencontres potentielles, le froid mordant ralentirait légèrement les morts et je pourrais plus facilement me cacher dans les ombres.

Le jour fatidique était finalement arrivé, enfin, la nuit plutôt. Je m'étais perchée en haut de ce grand entrepôt, mon fusil de chasse sur l'épaule, mon sac chargé, notamment d'un tupperware contenant ma monnaie d'échange. Oui, c'est bizarre, mais comment protéger du temps un vieux bouquin croupissant et de la peinture à l'eau autrement que comme ça dans ce monde ? Je m'étais cachée à l'arrière d'un système d'aération, emmitouflée dans mon manteau, la tête plongée dans mon écharpe, mes mains en gantées. J'entendis une porte s'ouvrir, grinçante pour se refermer lourdement, je jetais un coup d’œil, une personne seule. Je sortais de ma cachette, mes cheveux blonds débordant de ma capuche, toujours sac et arme attachés à moi.

"Archibald, c'est bien ça ?"


As I wish you knew : I told you
Revenir en haut Aller en bas  
Archibald Halpert
Archibald Halpert
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Expendables
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 29
Sujet: Re: Trade under the moonlight - Feat Archibald   Ven 1 Jan 2021 - 16:31



Il arrivait parfois que d’autres solitaires lui passaient commandes d’objets en tout genre qu’ils n’auraient pas trouvé dans le bric-à-brac qu’Archibald ramenait de ses excursions, tiré de son sac aux milles merveilles pas toujours utiles dont il s’encombrait au-delà de la raison, et de la logique aussi. Alors, liste dans une main, pied de biche dans l’autre, il partait à la recherche de tout ce qui était bien souvent ni des armes, ni des vivres. Et si le blond revenait avec son butin, il les échangeait contre de la nourriture, des médicaments, mais surtout, contre du matériel de dessin en bon état. Depuis que le monde s’était terminé, trouver du papier de qualité qui ne soit pas bouffé par l’humidité et le temps, dénicher des feutres qui n’avaient pas séchés ou encore de la peinture qui ne s’était pas transformé en poudre inutilisable était un vrai calvaire, et Archibald avait mis en haut de ses priorités la recherche de ces objets depuis un moment déjà.

Et sûrement que cette information avait dû finir par se savoir, d’une manière ou d’une autre, et Archie en prit conscience quand un ancien « client » lui avait tendu une enveloppe à l’expéditeur jusque là inconnu. Le visage légèrement penché sur le côté, un sourire curieux dans les yeux et sur les joues, il l’avait ouvert avec un mélange de délicatesse et d’excitation, ignorant déjà celui qui avait servi de messager tandis que ses doigts s’étaient refermés sur l’objet fin joint à la lettre. Ses sourcils avaient grimpés de surprise le long de son front, brandissant le pinceau devant lui comme un gosse un matin de Noël avant de reporter son attention sur la lettre puis après l’avoir parcouru, sur le facteur qui le lui avait apporté. L’artiste lui avait demandé quelques informations, mais aucune ne soulignait un besoin de savoir que c’était bien sécurisé, comme échange. Jamais prudent Archie, préférant se concentrer sur des détails dont tout le monde se foutait, comme la couleur de ses chaussures, si elle avait un accent ou si elle aimait le chocolat sans jamais poser des questions vitales qui pourraient peut être l’aider.

Comme dans tout ce qu’il entreprenait, comme à chaque fois que quelqu’un était assez fou, ou désespéré, pour lui confier une mission, Archibald se donnait à fond, la joie profondément gravée sur ses traits. Elle voulait des plans de certains bâtiments ? Alors elle les aurait, no question asked, et encore plus appliqués que ses plans habituellement déjà propres et trop précis. Ça lui avait prit plusieurs jours d’escapade, le carnet coincé entre ses doigts glacés par le froid dévorant qui attendait tous les survivants qui s’aventuraient dehors. Le blond avait rayé un bonne moitié des tirets qui constituaient la liste des architectures voulues, et quand il fut satisfait de lui-même, quand assez d’indications noircissaient le bord de chaque plan qu’il avait tracé, il avait fini par reprendre la route du No Man’s Land ou l’attendrait bientôt pas très loin, celle qui l’avait engagé.

Ce soir là, une main sur son pied de biche, l’autre enfoncée dans la poche de sa veste rapiécée au col relevé autour de son cou, il avait grimpé les trop nombreux escaliers qui le mèneraient sur le toit d’un bâtiment non loin de « chez lui », d’ailleurs, il espérait que de là-haut il pourrait voir l’entrepôt, et avait hâte d’en faire la découverte, et pourquoi pas le dessiner, d'ici ? Alors il avait accéléré la cadence, dévorant les marches trois par trois, les mains sorties de leurs cachettes pour l’aider dans son ascension plus soutenue. Et le rouge aux joues, il avait poussé la dernière porte de l’édifice, parcourant enfin du regard l’étendu de bétons à la recherche d’abord du No Man’s Land, puis après l’avoir trouvé en un battement de cils, se mit en quête de sa cliente sans pour autant faire le tour du toit. « Archibald, c'est bien ça ? » Il fit volte-face. Ce n’était pas l’arrivée impromptue qui l’avait surpris, mais la voix en elle même. S’il n’avait demandé aucune information utile sur celle qui lui avait passé commande, le fait que ce soit une enfant le prit de court, même si ça ne changeait pas grand-chose, dans les faits. Mais peut être aurait-il rendu ses plans plus jolis, moins sérieux ? Peut-être aurait-il ajouté des fleurs, des cœurs, de la couleur. Archie eu un petit soupir navré, c’était un acte manqué. « Tu peux m’appeler Archie. Et toi, c’est bien Alessia ? C’est très joli, comme prénom ! » sa voix était douce, et du vert de ses yeux, il l’avait parcouru de la tête aux pieds. Pas d’une manière dégueulasse ou dérangeante, y’avait presque de l’émerveillement dans ses prunelles gamines, une lueur qui ne se trouvait pas souvent dans des regards adultes. « Je sais que j’suis pas bien grand, mais toi, t’es vraiment toute petite. » qu’il lâcha sans réfléchir, en se frottant le bord de la mâchoire du tranchant de sa main avant de lever un index devant lui. « Mais toi au moins tu vas grandir, en théorie moi, c’est foutu ! » il lui offrit un petit clin d’œil complice après avoir ri de sa plaisanterie, détendu comme s’il l’a connaissait depuis des lustres, à des kilomètres de se dire qu’il y avait pourtant toutes les raisons d’être tendu.





Tomorrow's a  new day for everyone
A brand new moon and a brand new sun
Revenir en haut Aller en bas  
Alessia Marino
Alessia Marino
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Expendables
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 142
Sujet: Re: Trade under the moonlight - Feat Archibald   Ven 1 Jan 2021 - 17:32
Mes pieds étaient bien ancrés dans le sol, finalement il faisait pas si peur que ça. L'homme était relativement petit, des cheveux bouclés en pagailles, une joie clairement visible sur son visage... Je comprenais mieux les brides d'informations que j'avais eu à son sujet. Il n'avait pas du tout l'air perturbé par cette rencontre nocturne, plus que douteuse. Au contraire, il avait vraiment l'air enchanté et ses paroles me prirent elles-aussi de court. Il fallait que j'essaie de rester sérieuse malgré ses phrases invasives, ça pouvait très bien juste être un plan tordu. Après tout, on se donne souvent des apparences excentriques pour tromper les autres plus facilement. Je n'étais pas celle qui me ferait avoir ce soir.

"D'accord, Archie. C'est vrai que certaines personnes trouvent mon prénom joli, vu qu'il est pas très commun. Je vois que tu es bien venu seul."


J'essayais de toute mon âme d'avoir une image qui ressortait assez fortement, sérieuse, presque imposante. En bref, une image qui inspirerait le respect, même à un adulte... Mais vu sa dernière remarque, c'était carrément foutu. Toute petite... Qui peut grandir... Bonjour l'étiquette d'enfant prépubère pas du tout impressionnante. Fallait m'expliquer comment des personnes que j'essayais pas d'impressionner se sentaient menacés alors que lui là, il en avait rien à faire. Ok, je suis une gamine, mais bon on est dans le noir et tout, j'ai une arme... Bref, ça servait à rien, c'était qui ce type. Je poussais un léger soupire  avant de reprendre.

"Encore faut il que je mange des nutriments différents pour que ma croissance ne s'arrête pas. Y a des chances que je reste pas très grande."


Je retirai mon arme de mon épaule, la retenant dans l'autre le temps de retirer mon bras de la bretelle de mon sac. Je reposais mon fusil sur l'épaule et je dégageais l'autre bretelle pour laisser mon sac glisser à mes pieds. Je relevais mes yeux vers lui, d'un regard assez posé.

"Bon on est là pour quelque chose, j'ai quelque chose que tu veux et toi aussi, j'espère ?"


Je plongeais mes mains dans mon sac après l'avoir ouvert. L'idée dans un échange comme celui-ci serait de vérifier en premier s'il avait ce que je lui avais demandé, mais faut dire que ce que je choisissais d'échanger avec lui, je m'en foutais s'il me le prenait sans rien donner en retour.. En même temps, oui c'est des trucs rares, y a pas besoin d'être un artiste pour s'en rendre compte, mais c'est pas comme si ça allait intéresser grand monde de nos jours. C'est aussi là que j'allais voir s'il jouait un rôle ou non. Après tout, s'il était vraiment aussi enjoué qu'il n'y paraissait, il aurait sûrement quelque chose m'intéressant. Mon visage gardait des traits impassible alors que j'extirpai un tupperware assez large qui jonchaient le bas de mon sac. C'était un contenant pour les gros restes, vous savez, des lasagnes ou un gâteau, rien que d'y penser, ça me faisait légèrement saliver. Sauf qu'à l'intérieur, y avait un coffret de vielles peintures, un livre en perdition et un carnet de papier tellement épais, j'aurais pu assommer un infecté avec si je tapais assez fort. J'avoue, j'étais bien contente de sortir tout ce bordel de mon sac.

"Je présume qu'il faudrait que l'on se rapproche, sinon on va pas voir grand chose, malgré le clair de lune."


J'attendais de voir s'il faisait les premiers pas, alors que je refermais mon sac, tupperware sous le bras, prête à m'enfuir au besoin.


As I wish you knew : I told you
Revenir en haut Aller en bas  
Archibald Halpert
Archibald Halpert
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Expendables
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 29
Sujet: Re: Trade under the moonlight - Feat Archibald   Dim 3 Jan 2021 - 1:54



Face au sérieux de sa réponse, son sourire ne s’était pas affaissé, mais ses deux épaules s’étaient haussées ensemble. Archibald avait du mal à voir ou était le problème de ne pas devenir très grand, il avait lui même très vite arrêté de grandir et n’en n’avait jamais tiré un quelconque malheur. Ca pouvait être même pratique, très pratique dans certaines situations. « C’pratique d’être petit ! Sauf pour attraper des trucs sur une étagère, alors la, non. Sauf si l’étagère est pas haute, la ça va ! » qu’il avait lancé entre ses lèvres ravies, heureux de partager autant ses pensées que ses propres expériences, comme si elle n’avait jamais pu les vivre elle-même.

Il la regardait faire, passer son arme d’une main à l’autre, détacher son sac, se préparer à l’échange en somme sans pour autant avoir la bonne idée de faire pareil. Archie restait là, à l’observer dans son éternel sourire crétin, les deux bras ballants dont un terminé par son pied de biche qui lui chatouillait la jambe. « J’ai aussi ! » qu’il lança, enjoué, en désignant d’un poing fermé et du pouce tendu le sac qui était toujours accroché dans son dos. Et ce n’était que lorsqu’Alessia glissa ses mains dans son propre sac qu’il eu le déclic d’en faire de même. Suivant ses gestes avec un gros temps de retard, il fit glisser son bagage et son arme à ses propres pieds , partant à la recherche d’une pochette en carton verte, noire et abîmée dans les angles qu’il dû faire sortir un forçant un peu sur les coutures qui s’étaient plains du mauvais traitement qu’il leur infligeait. Et s’il ne semblait pas très soigneux avec son sac, ou avec la pochette en elle même, ses gestes changèrent du tout au tout quand il ouvrit cette dernière pour vérifier que les plans qu’il avait dessiné était bien là. Il y avait une douceur infinie dans ses mouvements, effleurant à peine du bout des doigts les papiers qui s’entassaient sous ses yeux qu’il comptait pour être certain de ne pas en avoir oublié. Le compte était bon et le blond reporta son attention vers la jeune fille, un sourire plus grand encore que le précédant. « J’en ai pas oublié. » qu’il avait lâché, fier de son exploit.

Quand elle lui proposa qu’ils se rapprochent, il n’y vit aucun inconvénient et encore moins de danger. Pas parce que c’était une enfant, simplement parce qu’Archibald n’arrivait pas à voir le mal en autrui, c’était à se demander comment il avait survécu tout ce temps sans accident majeur. En laissant son sac et son arme derrière lui, il avait fait quelques pas en avant, peut être un peu trop, toujours envahissant Archie, avançant sans se poser la moindre question, avec une grande partie des plans qu’Alessia lui avait demandé, et un immense bonheur sur les joues mordues par le froid. Son regard se porta un instant vers la boite qu’elle tenait contre elle mais il ne s’attarda pas dessus, revenant immédiatement à son visage encadré du même blond que ses propres cheveux. « J’aurais eu un peu plus de temps, j’aurais pu finir ta liste... » qu’il laissa tomber de ses lèvres un peu moins joviales, comme sincèrement désolé de ne pas avoir pu mener à bien l’entièreté de sa mission. « Y’a une bibliothèque, une clinique, un abattoir, un centre vétérinaire et un atelier de couture. » sans attendre de savoir si elle avait bien sa monnaie d’échange dans son tupperware, Halpert tendit sa pochette vers Alessia tout en ponctuant : « c’était une chouette ballade, merci. »





Tomorrow's a  new day for everyone
A brand new moon and a brand new sun
Revenir en haut Aller en bas  
Alessia Marino
Alessia Marino
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Expendables
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 142
Sujet: Re: Trade under the moonlight - Feat Archibald   Dim 3 Jan 2021 - 18:07

Clairement, de ces réflexes et mimiques en s'approchant, s'était indéniable, c'était un idiot heureux. Quelqu'un qui dissimulerait ses intentions auraient des difficultés à garder cette émotion empoignante en s'approchant d'une personne sur ses gardes. Au moins, il était très fier de dire qu'il avait les plans, ce qui me rassurait. J'aurais au moins un endroit à aller explorer pour récupérer des objets utiles. Alors que ces pas rapprochaient l'homme de moi, je retenais un soupire en observant son arme et sac se faire abandonné à l'arrière. Bon, faut dire qu'on était sur un toit et qu'il ne me voyait pas comme un danger, mais quand même, c'était insolent. Ses mots me traversaient l'esprit, il n'en avait pas oublié, était-il assez fou pour tous les avoir fait ? Non... Je pense qu'il n'a pas oublier les plans qu'il a fait, c'est surtout ça.

Il s'était vraiment rapproché très prêt, trop prêt, je faisais glisser mon regard sur tout son corps, à la recherche d'un petit couteau dissimulé, rien ne semblait visible. J'enfonçais mes pieds dans le sol, comme pour m'empêcher de reculer face à cette intrusion dans mon espace vital. Je sentais mes muscles toujours plus tendus, prête à me transformer en lapin partant se réfugier. Son sourire s'effaça une demi-seconde, me glaçant le sang face à ses intentions ? M'étais-je trompée ? Ses mots n'avaient aucun sens pour moi, il était triste de ne pas avoir fini la liste ? En un battement de cils, son sourire était réapparu et il me tendait une pochette en plastique aux bords écornés. Elle n'était pas complètement opaque, il était assez simple de distinguer quelques traits, qui annonçaient clairement des plans détaillés. Donc d'après lui, il y avait une bibliothèque, une clinique, un abattoir, un centre vétérinaire et un atelier de couture... Bien plus que j'aurais pu espérer, presque imaginer.

Maintenant, j'espérais que ma part de l'échange lui plairait assez. Après tout il n'en avait pas parlé, mais je lui avais demandé de dessiner ce qu'il pensait que mon butin valait.

"Merci et pour le temps, je voulais éviter de me faire arnaquer. Si j'avais su..."


Si j'avais su, je lui aurais donné une autre semaine et je lui aurais demandé d'autres trucs qui auraient pu me servir, faut dire qu'un imbécile heureux, c'est le meilleur pigeon qu'il soit et puis, il devait estimer ce que je lui apportais pour avoir faire tout ça ! Le plus drôle c'est qu'il me remerciant pour la ballade. Je sais pas si j'aurais appelé ça une ballade de se déplacer au milieu des morts pour des plans de bâtiments contraignants. En tout cas, je voulais vérifier le contenu de la pochette avant de lui donner le tupperware et vu qu'il avait commencé.

"Je me permet de regarder le résultat de ta ballade."


Je faisais attention de ne pas avoir les mains dégueulasse en l'ouvrant, histoire de pas tâcher des plans. J'évitais aussi de mettre mes doigts sur les tracés au cas où il aurait utilisé des matériaux qui n'auraient pas accroché, mais je me rendais assez vite compte que ce n'était pas le cas. Sans parler du fait que les plans étaient très propres, professionnels, détaillés, et surtout soulignant les dangers des endroits. J'avais gagné le jackpot, bon y avait quelques commentaires plus douteux, mais ça permettait ironiquement de se repérer quand même. Lorsqu'on fuit sans savoir où l'on va, se rappeler que la sortie est proche de la porte vert-bleu moche écaillée, ça peut aider. Le coin de ma bouche se levait légèrement, on aurait difficilement appelé ça un sourire, plutôt de la satisfaction.

"Bien, c'est parfait. Je présume que tu as bien gagné ça."

Je refermais la pochette, lui tendant le tupperware contenant les précieux matériaux artistiques.

"L'échange te convient ?"


As I wish you knew : I told you
Revenir en haut Aller en bas  
Archibald Halpert
Archibald Halpert
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Expendables
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 29
Sujet: Re: Trade under the moonlight - Feat Archibald   Dim 10 Jan 2021 - 21:42



Elle s’était saisi de sa pochette et Archibald avait glissé ses mains dans les poches de sa veste, le regard débordant de sourire à sa remarque. Archie, il n’arnaquait personne, jamais. Si sa morale était largement discutable concernant ceux qui venaient de trépasser, pour ce qui était des vivants, la droiture était une vertu qui l’avait toujours suivi. S’il avait un jour trahis la confiance de quelqu’un, jamais ce fut intentionnel. L’être humain avait toujours été méfiant, et quand le monde s’était arrêté,  ce fut encore pire, chacun voyait son prochain comme un ennemi potentiel, mais pas Archibald. Idiot au grand cœur, il était peiné de cet automatisme pourtant essentiel à la survie de tous. C’était dommage, tout le monde avait quelque chose à y gagner et Alessia, ce soir, aurait pu avoir quelques plans de plus et sa ballade à lui, aurait été encore plus longue et sympathique. Dans une moue teintée de dépit, il haussa une épaule. Tant pis.

Il acquiesça d’un bref signe du menton alors qu’en bon client, elle se mit à vérifier la marchandise et ses prunelles vertes ne l’avaient pas quitté, guettant la moindre déception sur le visage de cette petite, perdu entre ses cheveux blonds, son bonnet et le voile de la nuit. Mais aucun signe de mécontentement s’était pointé, c’était même plutôt le contraire qui avait à peine soulevé un coin de ses lèvres, venant agrandir la joie sur les siennes. Ces plans n’avaient jamais eu pour vocation d’être troqués, avant. Au début, ils étaient juste tracés sur papier parce qu’Halpert en avait besoin pour faire taire cette obsession qui s’ancrer dans son esprit fendu, celle de coucher sur des feuilles et des feuilles ce qui avait attiré son attention. Et au détour d’une conversation avec quelqu’un dont il ne se souvenait ni du nom, ni du visage, il avait fini par les sortir de ses carnets, ces morceaux d’architectures annotées qui semblaient avoir de l’importance aux yeux des autres la ou ils en avaient que très peu aux siens.

Ravi que ses services lui conviennent, il s’inclina légèrement en sortant les mains de leurs cachettes de tissus avant d’attraper ce qui lui était tendu. Du bout de ses doigts engourdis par le froid, il fit sauter le couvercle, le glissant sous la boîte d’un même geste avant de s’attarder sur le contenu. D’une main, il s’était saisi de chaque élément un par un pour les observer avec attention. Ce qu’elle avait emporté avec elle était un véritable trésor et Archibald saurait le chérir comme le plus beau des cadeaux, en oubliant presque qu’il avait gagné ce qu’il tenait entre ses doigts. Ses prunelles pétillantes étaient venu chercher celles d’Alessia. « C’est merveilleux, tu n’imagines pas à quel point. » Qu’il avait lâché d’une voix émerveillée. Les quelques plans qu’il lui avait donné ne valaient pas le bonheur qui se tenait en quelques couleurs, au milieu de quelques pages et de quelques feuilles granulées, il était inestimable. Retirant son butin de la boîte pour la lui rendre, il fit glisser le couvercle pour le refermer mais il lui échappa, tombant à leurs pieds. Du regard, il avait suivi le plastique tomber, et avec une bonne seconde de retard, il s’était accroupit en vitesse dans un « Oh j’suis désolé ! », posant le coffret d’aquarelle, le livre et le bloc de papier à même le béton pour enfin refermer la boite qu’il lui rendit dans un sourire.  « Un plaisir d’avoir fait affaire avec toi ! » avait-il dit en se relevant, lui tendant sa main glacée pour conclure cet échange qui ne lui semblait pas tout à fait équitable. « Et si un jour tu as b’soin d’autres plans, ou quoi, hésites pas à passer me voir au No Man’s Land… j’crois pas t’y avoir déjà vu, si ? » qu’il se demanda plus à lui même qu’à elle, venant gratter son menton comme si ça pouvait l’aider à se remémorer cette information. Levant un index en l'air, il déclara : « en tout cas si tu m'cherches, j'serais surement la bas, t'as juste à crier mon prénom hyper fort! »





Tomorrow's a  new day for everyone
A brand new moon and a brand new sun
Revenir en haut Aller en bas  
Alessia Marino
Alessia Marino
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Expendables
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 142
Sujet: Re: Trade under the moonlight - Feat Archibald   Mar 12 Jan 2021 - 17:34

L'homme avait pris le tupperware avec une joie non dissimulée. Lorsqu'il avait fait sauté le couvercle, son regard s'était encore plus illuminé, c'est marrant parce qu'il avait l'air bien plus enfantin que moi, ce qui techniquement ne devrait pas être le cas. Pas que ça me dérangeait vraiment, tant mieux pour lui. Au moins, comme ses mots me le confirmaient, il trouvait le tout merveilleux, un échange parfait du coup. Je l'observais, sortir le tout, l'admirer un peu maladroitement, tellement maladroitement qu'il laissa échapper le couvercle ,qui presque empli d'une volonté soudaine, se mettait à rouler au loin. Le drôle de personnage s'accroupit en vitesse devant moi, posant son butin au sol sans aucune précaution pour aller le rattraper. Il voulait clairement me rendre la boite, mais vu son soin chaotique, j'avais très peur pour les objets.

Il était revenu, couvercle en main pour serrer ma main. Pourquoi pas après tout. Je tendais ma main dans sa direction après avoir ôté mon gant, sa paume glacée venait contre la mienne, ses doigts se renfermant contre le dos de ma main. Sa poigne transmettait tout autant la vigueur et la joie que l'homme dégageait alors qu'il soulignait le plaisir que cela avait été pour lui. Je relevais doucement la tête, observant le couvercle et la boite.

"Tu peux les garder, ça va avec le tout, puis ça protègera tes fournitures d'art des intempéries.Y a encore un peu de place dedans, tu pourras y mettre d'autres choses."


Puis c'est pas comme si ce machin allait me resservir. Je l'avais trouvé spécialement pour ranger le tout, mais il était énorme et encombrant, qu'est-ce que tu voulais que je range là-dedans moi. Il tenait toujours ma main, alors qu'il continuait à parler, la secouant de haut en bas. Je crois que si je ne rompais pas le contact, il allait finir par voler toute ma chaleur. Je tirais doucement sur ma main, pour la libérer de son emprise alors qu'il m'invitait à le voir au No Man's Land si j'avais besoin d'autres plans. Bon encore faudrait-il que je m'y rende à cet endroit. Peut-être que je demanderais à quelqu'un de m'accompagner, si lui arrivait à y survivre, ça devait pas être si terrible que ça.

"Tu m'as probablement pas vu non, j'y vais pas vraiment là-bas, c'est pour ça qu'on est ici d'ailleurs." répondais-je avant de reprendre. "Je suis pas sûre que crier ton nom soit la méthode la plus adaptée pour te trouver Archie, puis si tu n'y es pas, j'attirerais l'attention pour rien."

Toutefois, j'étais curieuse. Il était si innocent, je pourrais lui poser quelques questions et obtenir des réponses sans qu'il ne se questionne. J'hésitais un peu malgré tout, ce n'était peut-être pas très gentil de faire ça, profiter des autres. Je m'apprêtais à glisser les plans correctement dans mon sac quand je redressais mon visage à l'intention de l'homme.

"Tu veux ta pochette peut-être ?"


En attendant sa réponse, je me redressais doucement, repositionnant mon fusil sur mon épaule qui avait glissé avec tous les mouvements qui avaient été produit par le serrage de main.

"Si jamais tu cherches d'autres trucs du genre, dans le nord de Seattle y a une école d'art et y a un petit magasin de vieilleries à côté, c'est là-bas que j'ai trouvé tout ça. J'ai pas trop fouillé, y a peut-être d'autres choses."


Je n'avais pas vraiment besoin d'autres plans et vu comment c'était un idiot heureux, il me serait éternellement reconnaissant de cette information. Ce qui veut dire que si j'avais besoin de quelque chose, je n'aurais qu'à demandé. Bon si j'arrivais à savoir où il vivait à part au No Man's Land, ce serait quand même plus pratique pour le retrouver au besoin.


As I wish you knew : I told you
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Trade under the moonlight - Feat Archibald   
Revenir en haut Aller en bas  
- Trade under the moonlight - Feat Archibald -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: