The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Bohemian Rhapsody
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Alex Lockwood
Alex Lockwood
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Expendables | Mercenaire
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1600
Sujet: Bohemian Rhapsody   Dim 27 Déc 2020 - 19:07
Celle qui est curieuse


Je me suis un peu éloignée du camp sous prétexte de voir si je trouvais un endroit optimal pour un générateurs a fuel afin de faire mon rapport. Le talkie est caché dans le faux fond de ma boite a outils, et une fois que j’ai été sûre de ne pas être vue, ni suivie par l’autre ado désagréable, je l’ai allumé pour faire mon rapport. Ca n’a pas durée longtemps, je n’ai pas ce luxe, mais a chaque fois j’espère qu’elles me disent que c’est fini, que je sais rentrer et que la suite ne me concerne plus. Et comme a chaque fois, je suis loin du compte.

Charlotte et Emmie sont du genre insatisfaites de leur sort et pressantes. Avoir l’adresse du camp, une liste des effectifs et des défenses potentielles ne leur suffit pas, loin de là. Et si j’avais des soucis avec ma conscience de cette trahison, entendre au talkie Mateo me parler un peu m’a fait comprendre que je n’avais pas le choix et que j’irais jusqu’au bout, quoiqu’il en coute. Il avait l’air d’aller pas trop mal, je lui manque, et c’est très réciproque, mais a aucun moment il ne s’est plaint de mauvais traitement ou quoique ce soit de la sorte, ma grande peur. Charlotte a même conclu notre échange en talkie avec un mielleux « nous prenons soin des nôtres » concernant mon petit frère. Sous-titre : tant que tu fais ton taf ça ira mais si a un seul moment je ne suis plus « des leurs » ca se passera moins bien.

Je suis obligée de prendre quelques minutes pour calmer mes nerfs, enfin, pleurer comme sotte sans que personne ne me voit. J’ai beau être solide, le manque de sommeil, la peur d’être découverte avec les conséquences pour Mateo et les tensions que j’accumule, alors que cela ne fait que quelques semaines que je suis là, me travaillent déjà. Dès que j’ai repris un semblant de contrôle, le froid m’oblige a reprendre le chemin vers le camp de ceux que je suis en train de balancer alors que je n’ai pas a me plaindre de mon sort ici. Certes je suis obligée de mentir sur pas mal de choses, dont ma sexualité, mais en même temps, c’est pas comme si je n’étais pas déjà rodé dans l’art de contourner la vérité, voir de carrément la shooter.

En arrivant je passe devant une roulotte. Ce logement m’a toujours intriguée et piquée ma curiosité. Cela aurait plus a papa. Je n’ai su que récemment qu’il était occupé et j’ai quelques inquiétudes pour savoir comment gérer les branchements sur ce « véhicule ». En fait, son habitant doit être aussi congelé que moi. Afin de ne plus penser a ce qui me torture l’esprit, je vais frapper a la porte.

Avec un peu de chance, mon visage a moitié dissimulé dans mon bonnet et sous ma grosse écharpe ne trahira pas mes yeux rouges ; Au pire je saurais accuser le froid mordant. Dès que la porte s’ouvre je baisse un peu ce qui me cache le bas du visage pour sourire a celui qui est devant moi, Kaz je crois.

« Bonjour, je viens t’embêter quelques minutes si tu as le temps. Je regarde pour préparer les branchements électriques. Tu crois que je sais rentrer un petit peu ou tu préfères que je repasse a un autre moment ? »


Pour le moment je suis souvent sur les toits des caravanes ou dans les jambes de Bruce quand il faut cuisiner pour tout le monde, mais je n’ai pas encore pris le temps d’aller vraiment vers les autres a part Connor et Bruce.


Codage par Libella sur Graphiorum


La vie n'a rien de magique
Revenir en haut Aller en bas  
Kaz H. Hargraves
Kaz H. Hargraves
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Expendables
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 294
Sujet: Re: Bohemian Rhapsody   Lun 28 Déc 2020 - 2:31

All across the galaxy life suffers defeat -- For there is a purpose and reason beyond all human apprehension.The shrieking silence in the blackness of space. For there is a knowledge more complex than life on this planet. A knowledge in tune with the progress of stars.

Cette nuit, j'ai dormi chez moi. Il fait plus chaud chez Alan, c'est mieux isolé puis il y a sa chaleur à lui aussi, mais qui dit pleine lune dit rituel et je suis certain que si j'avais voulu faire ça chez lui, il n'aurait fait que me déconcentrer et ce n'est pas comme ça que je serais parvenu à mes fins. Il est un peu tard lorsque j'émerge enfin parce que j'ai veillé presque toute la nuit. Je suis dans mon lit, perdu dans un enchevêtrement de couvertures, pulls, trois paires de chaussettes et une énorme écharpe autour du coup. J'ai bien utilisé un pot en cuivre et des bougies, mais cela fait un bon moment que leur faible chaleur a terminé de se diffuser. Je pousse un grognement et attire Onyx contre moi pour profiter de sa chaleur. Il se met aussitôt à ronronner et je reste là gagné par la fatigue latente alors que bouger serait probablement le meilleur moyen de lutter contre le froid. Mon regard glisse alors sur la table au milieu de la pièce ou trônent les restes du rituel. La lune de décembre est l'une des plus importante de l'année. On l'appelle lune de chêne en référence à la bûche qui crépite dans l'âtre. Enfin devrait brûler théoriquement parce que je ne suis tout de même pas assez con pour risquer de foutre le feu à ma caravane. Cette lune représente le renouveau et fait appel au retour du soleil, source de toute vie. Je ne pouvais donc pas rater cette occasion sous peine d'en payer les conséquences. Moi et le groupe. Alors, j'ai présenté mes honneurs.

Au centre de la table on peut donc retrouver une large écorce de chêne et quelques branches noircie d'avoir été lentement consumées par quelques braises que j'ai maintenue toute la nuit, empêchant qu'elle ne se transforment en flammes. Ça sent d'ailleurs pas mal le bois brûler ici. Je hausse les épaules. Sur l'écorce on retrouve des symboles étranges dessinés avec le sang du gros rat sacrifié pour les besoins du rituel. Son cadavre trône encore au milieu de la table, parce que Onyx s'il n'a pas le plaisir de la chasse, il préfère que je m'occupe de lui préparer tout ça. Un vrai prince ce chat. Je le caresse derrière l'oreille en continuant de contempler de loin ce qui est posé sur la table. Des bougies, des fleurs séchées et un bol d'eau rempli de pierres semi précieuses. Un carnet sur lequel sont posés des réflexions personnelles, gratitudes et autres requêtes. Au milieu de la nuit les paroles ont retenti...

Déméter, Isis, Inanna,
Reine des cieux, Mère universelle,
Puisse ta splendeur bienveillante emplir nos cœurs,
Puissions-nous nous ouvrir aux bienfaits que tu confères.
Employons-les avec sagesse et confiance,
Afin qu’ils puissent porter leurs fruits dans le monde.


Il ne reste plus qu'à attendre maintenant et prié pour avoir été entendu. Je me souviens alors avoir tiré les cartes hier et avoir lu qu'une visite me serait faite aujourd'hui. Qui ? Quand ? Aucune idée. Je bondis sur mes deux pieds dans l'espoir d'avoir le temps de ranger tout mon bordel quand on frappe à la porte. Je me précipite et m'enroule les pieds dans les couvertures, manquant de me vautrer de mon long. Une pile de livres qui s'écroule au passage dans un fracas alors que Onyx pousse un miaulement sauvage en courant se réfugier sous un meuble. Je me stabilise de justesse et hausse les épaules. Remontant les couvertures sur mes épaules, je m'en vais ouvrir la porte pour voir Alex, la dernière recrue apparaître devant moi. Je lui adresse aussitôt un large sourire, mais je vois bien que derrière son sourire elle a les yeux rouges et la mine triste. Enfin je ne sais pas si je le vois plus que je le ressens. Je redresse la tête.

Bonjour, je viens t’embêter quelques minutes si tu as le temps. Je regarde pour préparer les branchements électriques. Tu crois que je sais rentrer un petit peu ou tu préfères que je repasse a un autre moment ?


Mon sourire s'élargit et je lui fais aussitôt un signe de la main en me décalant sur le côté.

Bonjour Alex. Tu m'excuseras pour le bordel, c'était pleine lune et je n'ai pas encore eu le temps de ranger. Je t'en prie entre.

Et je fais quelques pas en arrière pour la laisser entrer. Au passage, je balance une de mes couvertures sur ses épaules et referme la porte au plus vite. La voilà dans mon antre. Se dévoilent à ses yeux des piles et des piles de livres. Des grigris suspendu au plafond, une foule d'objet bizarre pour ceux qui n'en connaissent pas l'utilité...Enfin une vraie caravane de medium excentrique non ? Je me précipite alors vers l'espace cuisine et entame de faire chauffer de l'eau sur le réchaud.

Une tisane ça te fera du bien...pour le froid et pour le réconfort aussi.

Je n'ajoute rien parce que ce serait probablement indiscret. Je laisse l'eau chauffer et me dirige vers un autre coin de la pièce pour m'emparer d'un grigri fait de plumes, os sculptés et perles en bois. Je le tends alors vers elle.

T'as pas encore reçu ton cadeau de bienvenue. Tous les Expe en ont un. C'est pour te porter chance dans ce que tu pourrais entreprendre.

Je lui adresse un large sourire avant d'ajouter.

Si t'as besoin que je bouge des trucs pour mieux regarder n'hésite pas ! Je sais que c'est le bordel ici. Évite juste de casser un truc.

Je rigole doucement.




    We are not written for an instrument alone; I am not, neither are you. I’m not wise at all. I told you, I know nothing. I know books, and I know how to string words together.It doesn’t mean I know how to speak about the things that matter most to me.
Revenir en haut Aller en bas  
Alex Lockwood
Alex Lockwood
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Expendables | Mercenaire
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1600
Sujet: Re: Bohemian Rhapsody   Lun 28 Déc 2020 - 14:34
Celle qui n'a rien contre le vaudou


Le jeune homme m’accueille adorablement et je sens qu’il va être aussi retors que Bruce et Connor pour m’aider dans ma mission. Non mais vous avez fini d’être gentil oui !! Moi je dois vous livrer a un sors affreux et pire que la mort et j’ai besoin de soutien ! Heureusement qu’il y a Milou ici pour me soutenir dans ma quête. Mon sourire s’élargie un peu plus quand il me propose d’entrée et je fais genre que je sais parfaitement en quoi le bordel et la pleine sont liées. En fait je ne vois pas le rapport a moins d’être un loup garou. Spontanément je lui dit :

« Ne t’inquiètes pas, tu verrais chez moi…. »


Non, en fait, il y a rien a voir chez moi. Charlotte m’a expédiée avec trois fois rien, même en y mettant tout mon cœur je n’arriverais pas a mettre le bordel avec mes quatre culottes et mon unique pull. Je reste étonnée en découvrant l’antre du jeune homme avec un émerveillent presque enfantin. Avoir été élevée par un magicien implique avoir été baignée dans un monde de gris gris et objets atypiques. Me retrouver dans cette ambiance me replonge droit dans mon enfance au Maine. Je sursaute presque quand je sens la couverture chaude arriver sur mes épaules. C’est avec sincérité que je le remercie en m’enveloppant dedans. L’idée de la tisane chaude me donne envie de pleuré de bonheur. Ooooooooh ouiiiii une tisane, a n’importe quoi sauf au GHB je prends dans l’état ou je suis. C’est avec un enthousiasme presque juvénile que je lui réponds :

« Avec plaisir, je vais finir par croire que tu lis dans mes pensées pour la tisane ! »

Pendant qu’il prépare l’eau, je me permets de laisser mes doigts passer sur quelques objets familiers. J’ai toujours été très tactile pour ressentir les choses comme si je m’attendais a découvrir qu’une pierre de lune ou une amulette avait vraiment une âme ou la capacité a nous renvoyer a des moments plus heureux.  Je ne réfléchis pas si cela peut offenser ou pas le jeune homme qui m’a invité. Je crois que j’ai trouvé la caravane que je préfère ici, même si y mettre l’électricité va être un challenge. Je suis surprise quand Kaz me donne un cadeau.

« Oh !! tu nous a fait des talismans !!! merci !!! »

Coté chances je vais en avoir besoin, reste plus qu’a espérer que le miens soit plus efficace que ceux des autres membres. Je le regarde avec attention avant de demander, non sans espièglerie, au vu du fatras d’objets qui n’est pas sans me rappeler les visites de la maison de la magie en Nouvelles Orléans :

« Serais tu un chamane qui a l’oreille de quelque Lwas ou officies dans un cercle wiccan ? »

J’avise d’un jeu de carte et cette fois je me garde bien de le toucher. J’ai assez fréquenté de monde pour savoir qu’un tarot c’est tres personnel et que l’on y touche que de la main gauche après invitation du propriétaire.

« Tu tires les cartes aussi !! Mais tu es vraiment magique ! »


J’imagine que je suis loin du compte mais j’avoue que ce coté mystique me plait bien. Je range avec précaution mon talisman. J’ai du mal a l’imaginer mercenaires au cotés des gros bras et ca picote encore plus ma curiosité.



Codage par Libella sur Graphiorum


La vie n'a rien de magique
Revenir en haut Aller en bas  
Kaz H. Hargraves
Kaz H. Hargraves
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Expendables
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 294
Sujet: Re: Bohemian Rhapsody   Mer 30 Déc 2020 - 17:17

All across the galaxy life suffers defeat -- For there is a purpose and reason beyond all human apprehension.The shrieking silence in the blackness of space. For there is a knowledge more complex than life on this planet. A knowledge in tune with the progress of stars.

Je me laisse aller à rire lorsqu'elle évoque être bordélique elle aussi. Je serais curieux de voir si elle est vraiment en concurrence avec moi parce que j'atteins des sommets qui sont intolérables pour certains. Je ramasse d'ailleurs quelques livres que je pose dans un équilibre totalement précaire sur le dessus d'une pile qui tient droite par je ne sais quel miracle.

Avec plaisir, je vais finir par croire que tu lis dans mes pensées pour la tisane ! 

Je tourne la tête vers la brune et relève un sourcil en affichant un air mystérieux.

C'est ma spécialité ça, lire dans la tête des gens !

Et je glousse doucement. Ok j'exagère un peu, je ne lis pas littéralement dans la tête des autres, mais mon talent d'empathie et ma sensibilité me permettent très certainement de lire plus que beaucoup d'autres pourraient le faire. L'intuition aiguisée, les impulsions devinées, le tout bien sûr avec une marge d'erreur des plus humaines. Je continue de la regarder du coin de l'œil en préparant la tisane. Je n'ai pas encore d'avis sur elle, ce serait bien trop hâtif d'en poser un quand il s'agit aujourd'hui de notre première vraie conversation. Elle laisse ses doigts courir sur divers objets, une tension qui se crée au creux de mes épaules. Certains d'entre eux ne doivent pas être touchés, déplacés. Elle pourrait aussi y laisser son énergie ce qui me forcera à les purifier par la suite. Heureusement que je sais prendre sur moi et que l'accueillir correctement semble pour moi plus important que le travail qui découlera de ses potentielles imprudences. Je lui offre finalement son cadeau de bienvenue, espérant au passage que cela parviendra à la distraire de son exploration.

Oh !! tu nous a fait des talismans !!! merci !!! 

Je hoche la tête, ravi que cela rencontre plus de succès auprès d'elle que auprès de la plupart de mes autres camarades. Oh personne n'a eu de réaction hostile, mais on ne peux pas non plus forcement parlé d'un entrain généralisé.

Je suis content si il te plaît.

Je verse finalement l'eau chaude dans deux tasses et y dépose deux petits sachets en tissu remplis d'un mélange d'herbes assemblé par mes soins. Je me dirige vers elle et dépose sur la table les deux tasses. Index lever devant moi avant de désigner la tasse pour lui indiquer de faire bien attention, c'est très chaud. Je me laisse alors tomber lourdement sur une des chaises.

Serais tu un chamane qui a l’oreille de quelque Lwas ou officies dans un cercle wiccan ? 

Je me redresse brusquement et me penche en avant en relevant les sourcils. Affichant un air à la fois ravi et intrigué. Ce n’est pas souvent que j’ai l’occasion de croiser des gens qui ont ces mots dans leur vocabulaire.

Tu tires les cartes aussi !! Mais tu es vraiment magique !

Je me dandine sur ma chaise en la dévisageant d'un air amusé. Du pied, je pousse la chaise devant moi pour l'inviter à s'installer. Oh on a bien un peu de temps pour discuter avant qu'elle ne s'attelle au travail de vérifier ce qui serait possible pour les branchements.

Tu t'y connais là-dedans ? C'est rare de rencontrer des gens qui emploient ces mots. Tu as une sensibilité particulière pour tout ça ?

Et oui je nous verrais déjà courir à moitié à poil dans la cour en invoquant je ne sais quel déesse pour je ne sais quel rituel païen. Ok on va se calmer tout de suite Kaz. Je retombe en arrière et colle mon dos contre le dossier. Je me penche sur le côté et attrape une boite dans laquelle je viens piocher une cigarette roulée que j'allume sans attendre. Je pousse la boite au milieu de la table, au cas où elle en voudrait elle aussi et sans plus attendre je reprends.

J'ai grandi dans un cirque itinérant et c'est ma grand-mère qui m'a tout appris. Je ne me range pas dans une catégorie particulière, je suis du genre touche à tout, je prends ce qui me convient et me correspond dans différentes disciplines. Mais oui probablement qu'au final je m'approche plus du wiccan que d'autre chose, si il faut choisir. Je suis médium, je dis la bonne aventure. Je communique avec les morts aussi, ceux qui le sont tout à fait, pas ceux qui marchent encore...enfin bref..tu y crois toi à tout ça ?

Mes doigts viennent glisser sur le jeu de tarot et mon regard s'égare sur divers objets, symboles flagrant de leur utilisation. Boule de cristal, planche de ouija, poupée vaudou. Le bleu reviens finalement vers elle.

Si tu le souhaites, je serais ravi de te faire une démonstration de l'un ou l'autre de mes talents.

Je lui adresse un sourire et ma jambe s'agite sous la table, incapable de dissimuler la joie et l'excitation de peut-être avoir trouvé quelqu'un dans le groupe qui y croit, en dehors de Chester.




    We are not written for an instrument alone; I am not, neither are you. I’m not wise at all. I told you, I know nothing. I know books, and I know how to string words together.It doesn’t mean I know how to speak about the things that matter most to me.
Revenir en haut Aller en bas  
Alex Lockwood
Alex Lockwood
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Expendables | Mercenaire
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1600
Sujet: Re: Bohemian Rhapsody   Jeu 31 Déc 2020 - 22:14
Celle qui connait la magie


J’ai du mal à ne pas rire quand il imite ce que je vois comme ces grands magiciens de Vegas pour dire qu’il sait lire dans la tête des gens, mais je me lasse aller sans retenue dès qu’il se met a glousser. Oui, il saurait vraiment le faire, j’aurais déjà des soucis plus importants que de finir congelée dans ma caravane. Je le sens frémir quand j’effleure ses objets et arrête rapidement mon petit jeu comme si cela était spontanée et non le résultat de mes observations.

Le talisman me touche beaucoup et papa me disait souvent que les gris gris avaient la puissance qu’on leur attribuait. Croire et vouloir y croire était la base de toutes les magies. Autant vous dire que je vais tout faire pour qu’il fonctionne mieux pour moi que pour tous les autres réunis, question de survie. Je me contente de lui sourire pour lui montrer ma gratitude quant a son cadeau.

Quand il me demande si je m’y connais, mon sourire ce teinte d’une douce nostalgie. Avec papa, j’ai baigné dedans, c’était ses rêves, sa vie et moi je me plaisais a naviguer dans son univers féeriques avec mes yeux de petite fille. Je touche pensivement mon pendentif avant de répondre :

« J’ai été proche d’un grand pratiquant, j’ai même été plusieurs fois en Louisiane visiter le fief de la magie. »


C’est loin et en même temps, ca me parait si proche. Mon père si passionné, moi, cramponnée a lui dans ses tribulations teintées de mystères entre boutiques ésotériques et celles de magie, je ne garde que de bons souvenirs de cette époque ou je pensais encore que la vraie magie existait.

« Et ne te moque pas, mais mon premier chat a été trouvé quand on se recueillait au cimetière St Louis, sur la tombe de Marie Laveau, j’ai toujours cru dur comme fer que c’était sa réincarnation. »


Ce qui est merveilleux avec moi, c’est que l’on est jamais sur de savoir si je mens ou si je dis la vérité, même moi, parfois, je doute. Mais une chose est sure, mon deuxième prénom est Marie et ce n’est pas un clin d’œil a la religion catholique mais bien a la Manbo de Nouvelle Orléans. Je souris quand il me demande si j’ai une sensibilité et, je lui montre son talisman tourne doucement ma main et le fait disparaitre avant de le retrouver dans mon autre main.

« Disons que j’ai une autre forme de magie. »

Je m’assois en fasse de lui et réchauffe mes doigts avec un plaisir évident contre la tasse fumante. Cela sent bon et je savoure l’odeur en attendant de pouvoir boire cette infusion. Je repousse poliment la boite de cigarettes roulées en le remerciant. J’en ai trop chié pour arrêter et les matins je sens bien que mes poumons ne me disent pas merci pour mon adolescence a me trouver rebelle de fumer comme un pompier. Je l’écoute avec attention me raconté qu’il a eu la vie que papa avait toujours rêvé d’avoir avant de devenir une vedette de Vegas.

Medium qui parle avec les morts ? rien que ca. Des amis de mon père gagnaient bien leur vie avec cette façon de faire, mais contrairement a Kaz, mon travail n’a jamais consisté a faire de la « vraie » magie. Plus que personne je sais qu’il y a forcément un « truc » et le jeu a toujours été de le trouver pour moi. Je n’avais pas 5 ans, j’avais déjà compris qu’il ne fallait pas s’attacher aux animaux et que pour qu’un lapin réapparaisse, il fallait souvent qu’un autre meurt. La magie a un prix, celui de la crédulité des gens, ou leur envie d’être dupés, de l’habilité de l’illusionniste ou de sa partenaire et souvent de la vie de pas mal d’innocentes créatures. Pourtant c’est avec une conviction presque religieuse que je m’entends dire :

« Oui, j’y crois. »

Je reconnais tous les accessoires qu’il caresse du regard et je me sens l’âme d’une gosse dans une fête foraine qui a envie de s’amuser. Je suis bien dans ma couverture, je pense que je passe un moment plaisant inattendu dans ce décor qui me ramène a mon enfance et a de bons souvenir plus chaleureux que le climat. Je ne suis pas pressé de quitter cet endroit et le jeune medium présumé. Je n’ai pas besoin d’être medium pour sentir que lui aussi a envie d’un publique pour me montrer ses tours. Je brule de voir si je suis toujours l’œil de lynx de papa devant ses concurrents.

« On ne demande pas a un aveugle s’il veut voir ! Évidement que je le souhaite !»




Codage par Libella sur Graphiorum


La vie n'a rien de magique
Revenir en haut Aller en bas  
Kaz H. Hargraves
Kaz H. Hargraves
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Expendables
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 294
Sujet: Re: Bohemian Rhapsody   Dim 3 Jan 2021 - 18:35

All across the galaxy life suffers defeat -- For there is a purpose and reason beyond all human apprehension.The shrieking silence in the blackness of space. For there is a knowledge more complex than life on this planet. A knowledge in tune with the progress of stars.

J’ai été proche d’un grand pratiquant, j’ai même été plusieurs fois en Louisiane visiter le fief de la magie.

Je l'écoute avec attention, curieux et avide d'en entendre plus et de comprendre d'où lui viennent ses connaissances et affinités. J'entrouvre les lèvres lorsqu'elle parle de la Louisiane, mais je me retiens pour ne pas l'interrompre. Je suis un peu trop excité par cette conversation, ce n'est pourtant pas une raison pour me montrer impoli. Je tire alors sur ma clope pour m'occuper la bouche et les mains. Ce qui m'empêche tout juste de me dandiner comme un gamin surexcité par ce qu'il entend.

Et ne te moque pas, mais mon premier chat a été trouvé quand on se recueillait au cimetière St Louis, sur la tombe de Marie Laveau, j’ai toujours cru dur comme fer que c’était sa réincarnation. 

Mais pourquoi je me moquerais ? Je trouve ça au moins aussi plausible que fascinant. Si elle en est convaincue moi je la crois sans aucun problème. Je hoche la tête d'un air enthousiaste et ne me retiens plus cette fois de lui répondre.

J'ai été souvent à la Nouvelle-Orléans. C'est prêtre l'endroit que je choisirais le plus comme mon chez moi, même si j'étais tout le temps sur les routes. Mais chaque année on y passait avec le cirque, si ça se trouve nos chemins se sont déjà croisés. T'imagine ?

Je me laisse aller à rire, tire une nouvelle taffe avant d'écraser ma clope dans un cendrier multicolore. Je m'empare de ma tasse de tisane et laisse mes mains se réchauffer au contact de la porcelaine.

Et pour ton chat, c'est beaucoup trop cool et je t'envie si t'as pu fréquenter la réincarnation de Madame Laveau. C'est vraiment classe et entre nous ça vaut bien mieux que de trouver la réincarnation de Delphine Lalaurie comme premier animal de compagnie.

J'affiche une grimace et secoue les épaules dans un frisson de dégoût. Quand on parle de figures importantes et diamétralement opposée du folklore de la Nouvelle-Orléans, on peut dire qu'elle est bien tombée. J'en reviens alors à lui parler de sa sensibilité. Elle doit en avoir une c'est évident, non ? Je bois une gorgée de tisane et manque de tout recracher, m'étouffant à moitié quand je la vois faire disparaître et réapparaître le talisman.

Disons que j’ai une autre forme de magie.

Je pose la tasse sur la table et me penche vers l'avant en sa direction.

Toi t'es ma nouvelle meilleure amie ! Tas pas le choix. Au cirque c'était Olafson le magicien et je le poursuivais, je l'espionnais pour comprendre ses trucs et jamais il en a lâché le moindre morceau. Il paraît que vous êtes comme une société secrète que vous ne pouvez pas révéler comment ça fonctionne, un peu comme le secret médical ... Moi ça me fascine et ça me frustre pas mal aussi de ne pas savoir comme on fait des trucs pareils. J'adorerais apprendre.

Mon père n'était pas d'accord avec ça et il a refusé que Olafson me prenne sous son aile. Moi c'était les acrobaties et la divination. Il répétait souvent qu'il n'est pas bon de se perdre dans trop de disciplines différentes, c'est comme ça qu'on finit par n'être excellent dans aucun domaine. J'ai pourtant toujours aimé toucher à tout, percer les mystères, comprendre et pratiquer. Je hausse les épaules et bois une nouvelle gorgée tout en ne quittant pas Alex des yeux.

Oui, j’y crois.

Je crois que je vais finir par avoir mal aux joues à force de sourire comme un con. C'est simple mots. Oui j'y crois. Sont au moins aussi magiques que la magie elle-même.

On ne demande pas a un aveugle s’il veut voir ! Évidement que je le souhaite !

Je hoche lentement la tête.

Ok c’est partis.

Je bondis de ma chaise avant de me figer sur place et de prendre une profonde inspiration. Il vaut mieux que je me calme si je ne veux pas partir dans tous les sens. Je me précipite vers les rideaux et les fermes sans plus attendre. J'allume un bâton d'encens avant de m'emparer de deux bougies et de les allumer elles aussi, je les place derrière ma chaise pour que leur lueur ne vienne pas parasiter la séance. On peut penser que ce genre d'actions ne servent qu'à ajouter un semblant solennel a une séance alors qu'en réalité ils sont primordiaux. Créer une bulle, calme, fermée au reste au monde. Un moment suspendu qui invite à la relaxation. Je me suis déjà décidé sur l'approche que je vais prendre et ne perds pas une minute de plus avant de poser sur la table un petit coussin qui vient accueillir ma boule de cristal. J'aurais pu opter pour le tarot ou les lignes de sa main, mais la sphère m'apparaît aujourd'hui comme une évidence. Un instinct que je ne m'explique pas moi-même. Je me pose à nouveau en face d'Alex et acquiesce en la regardant. J'inspire à nouveau et fait craquer ma nuque, mes mains et mes épaules. Mon regard se perd à l'intérieur de la sphère, je me concentre. Mes mains qui viennent en caresser délicatement la surface et au fond de moi je pose les questions. Interrogeant les forces qui me permettront de percevoir quelque chose concernant l'avenir de la jolie brune. Un léger bruit de gorge proche du grondement continu émane de moi, il facilite la concentration. Au bout de plusieurs minutes se forme une sorte de brume, ma vision devient floue et les images commencent à prendre formes. Dans mon esprit pas dans la boule. Contact direct avec le troisième œil. Ce n'est qu'une élucubration de penser que c'est à l'intérieur de la sphère que l'on voit apparaître les images. Le secret c'est de pouvoir déchiffrer et interpréter ce que l'on voit. Je prends le temps, il ne faut pas presser.

Il y a quelqu'un qui attend ton retour. Plus jeune que toi. Tu lui manques et il te manque.

Ma voix n'a pas changé, je parle calmement, empli de concentration. Ceux qui prennent une grosse voix mystérieuse sont bien souvent des charlatans qui ne font ça que pour le show. Ce n'est pas mon cas. Je le faisais parfois au cirque pour donner un aspect plus grandiose, mais je ne suis pas en représentation aujourd'hui. Je n'analyse pas vraiment ce que je dis pour le moment, je me contente de l'impulsion sans me laisser parasité par le discernement.

Je vois aussi un choix que tu vas devoir faire. Il n'est pas du tout encore défini, mais il aura un impact important sur ton avenir et étonnement peut-être sur l'avenir du groupe aussi.

J'évite de cligner des yeux, je fixe la boule avec intensité. Elle est des notres maintenant, il n'est pas étonnant que son avenir soit lié à celui du groupe. Pas de surprise la-dessus. Je continue à laisser venir les images lorsque tout devient plus sombres et que mon visage se crispe. Je garde cette fois le silence, le temps d'assimiler ce que je vois et un frisson me glisse le long de la colonne vertébrale. Tout s'évapore ensuite rapidement et je détourne les yeux de la sphère. Mon regard reprend contact avec la réalité, s'habitue avec à la faible lumière ambiante et je secoue la tête, ma langue qui claque contre mes dents à plusieurs reprises. Je ne sais pas si je dois lui révéler ce que j'ai vu ensuite. Dans la divination il y a des codes et ne sommes pas censés révéler ce qui pourrait impacter négativement la vie de quelqu'un. Pourtant, je pense toujours que prévenir c'est en partie guérir. Que le destin peut changer si on a les clefs en main, au moins un peu. Je pose mon regard sur elle et déclare alors.

Tu vas faire une mauvaise rencontre. Il faut que tu sois prudente Alex. Sur tes gardes, quelqu'un de mal intentionné va croiser ta route. Ne sort pas sans être armée, évite d'être seule si ce n'est pas nécessaire. Je ne veux pas te faire peur je veux que tu sois prudente.

Ma main vient se poser sur la sienne, mon regard figé dans le sien pour appuyer mes paroles.




    We are not written for an instrument alone; I am not, neither are you. I’m not wise at all. I told you, I know nothing. I know books, and I know how to string words together.It doesn’t mean I know how to speak about the things that matter most to me.
Revenir en haut Aller en bas  
Alex Lockwood
Alex Lockwood
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Expendables | Mercenaire
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1600
Sujet: Re: Bohemian Rhapsody   Lun 4 Jan 2021 - 17:32
Celle qui est pas detendue


Je pense que j’avais, instinctivement deviner pour la Louisiane en voyant son antre baigner de l’ambiance ésotérique qu’on ne sait trouver que dans le berceau du vaudou. Ce n’est pas pour rien que la loge des plus grands mages se trouve là-bas. Je pouffe et lève ma tasse pour souligner que oui, j’aurais pas ramené Delphine Lalaurie a la maison.

Je me réjouies de son enthousiasme devant mon « petit tours ». Être sa meilleure amie… en vraie, ca me touche et je pense que dans un autre contexte, ca serait une suite logique. En fait mon sourire prend un pli hésitant car, devant l’enthousiasme de Kaz, j’ai oublié, l’espace d’une minute, que je ne pouvais pas me permettre cette amitié. Je suis là pour causer leur perte. J’essaye de donner le change mais le cœur en prend un coup en réalisant que les choses vont être plus compliquées, encore, que je ne le craignais. Je me reprends pour dire, avec humour et un faux air hautain de ces illusionnistes a la noix qui s’y croyaient un peu trop:

« Un magicien ne révèle jamais ses tours, il faut les percer soit même ou les racheter, mais si tu es sage, possible que je concentre a partager peut être deux ou trois tours avec toi… on verra. »


J’ai l’impression qu’on est deux gosses a la foire là. C’est assez agréable, beaucoup trop pour mon propre bien. Mon sourire est sincère, voir enfantin et je me sens comme retournée dans mon enfance, avec mon papa fantasque me faisant vivre la magie comme si elle existait vraiment. La mise en scène, les décors, la conviction du pratiquant, tout y est. Papa n’aurait pas fait mieux. La roulotte avec cette collection d’objets insolites pour les profanes, mystiques pour les autres, les volutes de vapeur de la tisane qui embaument parfaitement cette ambiance d’odeur d’herbes et de voile de mystère. Tout est parfait.

Je le laisse se concentrer sur la sphère de cristal et je remercie rapidement ma chance qu’il n’a pas jugé bon d’avoir un contact physique ou plus visuel avec moi quand il parle d’une personne plus jeune qui attend mon retour. J’ai beau me douter que ca reste assez vague pour sonner juste a beaucoup d’oreilles, cela fait écho a une telle souffrance et a un tel manque que je n’arrive pas a retenir mon geste de porter ma main a mon médaillon.

Il ne me laisse pas trop le loisir de digérer qu’il part sur ce choix concernant mon avenir et celui du groupe. Oui, je vais surement peser lourd sur le destin des expendables sauf qu’il a tors sur un point : je n’ai pas le choix. Je sais me bercer de doux mensonges si ca m’aide a mieux dormir, mais au final, je suis pieds et poings liés condamnée a aller jusqu’au bout pour sauver mon frère.

Je respecte sa concentration, ou sa mise en scène, pour le coup, je suis trop ébranlée pour savoir, quand je le vois se crisper. Sa mise en garde sonne terriblement vraie. Quand il pose sa main sur la mienne, j’ai le réflexe de lui serrer, comme si cela pouvait effacer ses dernières paroles et réprimer les tremblements qui me parcourent le bout des doigts. Je mets un peu de temps avant de savoir brise le silence qui devient, pour le coup, un peu trop pesant. Je me passe la langue sur mes lèvres qui me semble, soudain, sèchent.

« Kaz… ca va aller. Je suis toujours prudente et il y a aucune raison que je me retrouve seule et sans armes non ? Connor m’a dit que nous sommes une équipe et qu’on veillait les uns sur les autres. »


Sauf que pour faire mes rapports aux divas, il va bien falloir que je m’isole plus d’une fois, après, j’ai toujours de quoi me défendre. Heureusement, je ne sais pas encore la menace de profanation de mon corps par un costume de Tic ou tac qui pèse sur moi, ni le reste, sinon je serais surement en PLS dans ma caravane.

« J’aimerais bien que tu dises vrai pour la jeune personne qui m’attend, mais je suis toute seule maintenant… quant au choix, tu as raison, j’espère vraiment ne pas me tromper et réussir a faire ce qu’il faut pour que la camp retrouve le confort et l’électricité. »

Je lâche doucement sa main, comme si je n’étais plus digne de son soutien et surement que je le suis. J’essaye de reposer les miennes sur ma tasse pour qu’elles ne me trahissent pas.

« Tu es vraiment impressionnant tu le sais ? Tu as d’autres dons ?»




Codage par Libella sur Graphiorum


La vie n'a rien de magique
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Bohemian Rhapsody   
Revenir en haut Aller en bas  
- Bohemian Rhapsody -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: