The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-57%
Le deal à ne pas rater :
Gonfleur électrique Xiaomi Mi Portable Electric Air Pump
29.99 € 69.99 €
Voir le deal

Making new friends... or not... | Tiago
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Mary-Abigail Gordon
Mary-Abigail Gordon
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Reign of Venus
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 388
Sujet: Making new friends... or not... | Tiago    Dim 27 Déc 2020 - 17:19
Le nez emmitouflé dans mon écharpe et un énorme bonnet de laine planté sur le sommet de crâne, j’ai réussi à m’échapper du motel en leur disant que oui, oui, je vais être prudente comme d’habitude et tout le blabla que je lâche à chaque fois que je pars prendre l’air. D’un côté, elles peuvent pas vraiment me surveiller à longueur de temps et vu que l’école c’est de l’histoire ancienne depuis longtemps déjà, je dois bien trouver de quoi m’occuper. Souvent, je passe du temps avec Oxana et elle m’explique un paquet de trucs. Mais là, elle était occupée avec un client j’crois. Enfin un mec brun qui revient souvent. Valérian ? Ouais, c’est ptet lui. Bref, c’est pas important. Ce qui compte c’est que j’ai rien de spécial à faire. Je sais pas où est passée Zoey et Milow est pas passé récupérer le petit mot que j’ai laissé, donc il doit pas être dispo.

Alors j’ai passé plusieurs heures à faire du skate. C’était cool. Je me suis vautrée que deux fois en plus et j’ai juste la paume de la main éraflée parce que j’avais enlevé mes gants humides. Je m’en sors plutôt pas mal et je commence vraiment à bien me débrouiller. Enfin, je me trouve douée et vu qu’il y a personne pour me contredire, autant en profiter non ?

Sauf que bien évidemment, je commence à avoir la dalle. J’ai tout ce qu’il faut dans mon sac à dos et je me dirige sur mon skate dans le silence habituel. Les groupes qui s’occupent des rôdeurs autour du NML sont toujours aussi efficaces et, ces derniers temps, c’est vachement calme. A croire que la petite soirée leur a fait peur, je saurais pas dire. Je grimace rien qu’à y repenser et surtout, rien qu’à songer au mal de crâne que j’ai eu le lendemain. J’savais pas que le champagne c’était autant alcoolisé alors, forcément, je me souviens plus trop du reste de la soirée ou de comment je suis rentrée. Je me rappelle juste de la tête mi-dépitée mi-amusée des filles, surtout Oxana et Johanna, quand j’étais au bout de ma vie le lendemain matin. Et depuis, rien qu’à l’idée de sentir de nouveau l’odeur des bulles, mon estomac a envie de se faire la malle et pas de façon classe ou élégante.

Comme j’suis pas loin du bar où on squatte souvent avec Zoey, je décide de me rendre là-bas. Ptet que je la croiserais et, au pire, je serais tranquille pour manger mon casse-croûte et réfléchir à ce qu’on peut faire dans notre petit coin à nous. Y a toujours personne qu’est venu se taper l’incruste ici, c’est plutôt cool. Je fronce les sourcils à l’arrivée, voyant que la planche qui masque la fenêtre a été mal remise. Ca serait pas le genre de Zoey de faire ça, mais elle a ptet dû faire ça à l’arrache parce qu’elle chassait un rat, allez savoir.

Je me faufile à l’intérieur, soufflant, à mi-voix. « Zoey ? T’es là ? » On sait jamais. Enfin, la connaissant, si elle pionce dans un coin ou qu’elle est pas d’humeur causante, elle va pas me répondre et je vais devoir fouiner partout pour être sûr qu’elle est là. Ou pas donc. Je dépose mon skate et, dans le doute, je détache ma batte accrochée à mon sac à dos après avoir retiré mon bonnet. Je souffle sur une mèche folle et je regarde autour de moi avec attention. C’est super calme, mais y a un truc qui cloche. Je m’en rends compte quand j’arrive au fond de la pièce et que j’entends une… respiration. Et c’est pas Zoey, je l’ai assez entendue ronfler pour la reconnaitre quand elle dort. Et puis, même si les cheveux qui dépassent sont noirs et longs, ce sont pas ceux de ma pote, je suis sûre. Encore plus depuis qu’elle m’a proposé de les manger en toute amitié. Je me retiens de lever les yeux au ciel avant de finir par approcher un peu plus vers le matelas qu’on a trouvé et ramené ici. Il est couvert de plaids et autres couvertures qu’on a trouvées un peu partout. Avec des gros oreillers. C’est sympa pour squatter mais c’est à nous, pas à … lui donc. Ou elle. Vu que c’est planqué sous les couvertures, je saurais pas dire.

Je tends ma batte, penchant la tête sur le côté alors que je tapote ce qui a l’air d’être son épaule. Je vois pas sa tête donc et je relève le museau avant de prendre une voix bien plus assurée que je le suis réellement. « Hey ! T’es mort ? » Bon, ça l’est pas. Mort. Vu que ça respire. Soyons logique. « Ca va ? » Question probablement stupide, surtout si ça peut pas répondre. Mais j’attends de voir, guettant une réaction avant de savoir si je dois fuir en hurlant ou pas.


We are all lost stars trying to light up the dark...
Revenir en haut Aller en bas  
Tiago Reyes
Tiago Reyes
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
S.T.A.R.S
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 664
Sujet: Re: Making new friends... or not... | Tiago    Ven 22 Jan 2021 - 17:03
Y’a… quelque chose… Je le sens dans mon sommeil, mais je suis engourdi par la faim, la soif, la douleur aussi. J’ai du finir par sombrer d’épuisement. Et je suis surpris de ne pas être mort d’hypothermie en fait. Une voix féminine pénètre la brume de ma conscience et j’ai un léger gémissement. J’essaie bien de faire le point, de comprendre ce que ces quelques mots signifient, mais ce n’est pas évident. Je crois que mon sang irrigue en priorité les organes qui en ont besoin pour que je vive. A priori, le cerveau n’en fait pas partie. Enfin… pas comme si ce dernier avait beaucoup fonctionné au cours des 24 dernières années écoulées hein…

En tous les cas, pour ce qui est des réflexes de survie, c’est un zéro pointé. Mais je n’ai pas vraiment la force de me redresser d’un coup et de faire face à cette personne, lame en main, clairement. Déjà là, ouvrir un œil, c’est difficile. Allez un effort Tiago… Tu n’as pas survécu tout ce temps pour abandonner maintenant. Cette nana ne t’a pas aidé à te tirer au risque d’avoir des ennuis pour mourir ici. Et puis… Mon frère a besoin de moi. Il n’est pas mort. Il ne peut pas être mort. J’ai cherché sa trace, et il n’était plus là. Et il ne semble pas faire partie des rôdeurs du coin. Enfin, je n’ai pas eu le temps de faire le tour. Putain, si jamais il est devenu un rôdeur… Qu’est-ce que je vais faire ? De tous les membres de ma famille, Rafa est bien celui dont j’ai toujours été le plus proche et c’est pas pour rien qu’il ne reste que nous deux. Nous avons toujours veillé l’un sur l’autre. Mais là… j’ai déconné. Si je n’avais pas fui comme ça, jamais on n’aurait été séparé de cette façon. J’ai manqué de discernement. Et on a baissé notre garde. Mais il n'est pas mort, c’est tout.

Je prends une inspiration, un peu douloureuse, parce qu’ils n’y sont pas allés de main morte sur les coups, avant de me redresser un peu difficilement et sentir le froid mordre mon visage tuméfié. Les hématomes sont encore très récents hélas. J’observe la jeune fille qui est en face de moi avec sa batte. Bonne arme. En temps normal, peut être pas assez efficace, mais là, je sais que si je me la prends c’est le KO direct. « Non pas encore… » Je grommelle. Pas encore mort non. Mais cela ne saurait tarder. Je la regarde à sa question suivante, avec un rictus, qui me fait mal sur tout le visage : « Je sais pas, tu trouves que j’ai l’air d’aller bien ? » Évidemment que non… On m’a tabassé et j’ai rien mangé depuis plusieurs jours. Et je me retrouve roulé en boule dans ce truc pouilleux. Je suis mal barré. Sauf si la rouquine me file un coup de main. Je soupire et repousse mes cheveux en arrière. « J’ai connu des jours meilleurs. » Qu’est-ce qu’elle va faire ? Pourquoi est-ce qu’elle s’est arrêtée pour me poker et vérifier si j’étais vivant ? pas pour m’abandonner ensuite hein ? Ou pour me dépouiller ? Pas que je possède grand-chose cela dit… Sans que je ne puisse y faire grand-chose, mon ventre se met à gargouiller de façon trop sonore à mon goût. Ah bah comme ça… Je vais faire genre on n’a rien entendu hein.


Freedom in my veins
« Seul le présent nous appartient. Les beaux rêves sont écrits sur le sable. Le vent souffle... Il n'en reste rien.» by Wiise
Revenir en haut Aller en bas  
Mary-Abigail Gordon
Mary-Abigail Gordon
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Reign of Venus
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 388
Sujet: Re: Making new friends... or not... | Tiago    Lun 1 Fév 2021 - 11:15
Alors autant avant, quand j’étais toute petite, je me souviens que p’pa me disait de faire attention. Pas parler aux inconnus, surtout ne pas les suivre et blablabla… le genre de trucs qui est encore plus valable maintenant qu’avant. Sauf que bon, comment on peut apprendre à connaitre les gens si on peut pas parler aux inconnus ? J’suis pas débile, je sais que suivre un garçon c’est genre dans le top 3 des pires idées du monde. Et dans le lot, y a aussi boire de la javel ou bouffer des bonbons sans en connaitre la provenance, autant vous dire que ce top il est un peu hardcore… et qu’il se base sur un vécu personnel un peu mouvementé. Surtout ces derniers mois. Depuis que je connais Zoey. Y a ptet un lien de cause à effet sur lequel j’arrive pas tout à fait à mettre le doigt dessus.

Enfin bref !

Cet inconnu a pas l’air super frais. Donc en soit, je m’inquiète pas plus que ça. Il est encore quand même assez frais pour pas se transformer en mordeur sous mes yeux, ce qui m’arrange. J’ai pas envie de devoir fuir un coin où j’aime bien squatter parce qu’il sera infecté. Pire encore, Zoey serait capable de lui mettre le feu et de cramer le bar par la même occasion. Ce qui serait pas terrible non plus comme option, on est d’accord. « Cool. Si t’es pas mort. » Ouais, ouais, j’ai un super sens de la répartie, je m’épate moi-même un peu plus chaque jour.

Je fais un pas en arrière et je m’assois sur mon skate, les jambes croisées, alors que je l’observe avec attention. « T’es en vie, ça s’est acté vu que tu causes. Ca fait de toi quelqu’un qui va vachement mieux que des milliards de gens. Et t’es capable de râler alors que t’as à peine ouvert les yeux. C’est que ça va pas si mal. » Je penche la têt, plissant des yeux. Il a quand même pris sacrément cher. « On dirait que tu t’es fait rouler dessus dans la Cage. Enfin, j’en ai vu des plus amochés que toi, même si tu vas probablement passer par toutes les couleurs de l’arc-en-ciel avec tes bleus. » J’ai une moue avant d’ajouter. « T’arrives à bouger ? Histoire de voir si t’as pas un truc de cassé et si je dois partir en courant pour trouver de l’aide. » J’ai pas super envie de courir là, de suite, donc j’espère que non.

Et je lève un sourcil, pouffant de rire quand j’entends son ventre gargouiller comme pas permis. « Ah ouais quand même… t’as pas mangé depuis quand ? » Je décroche mon sac à dos et je commence à fouiner dedans. Je sais, je sais, Zoey va encore me dire qu’il faut que j’arrête de nourrir tous les clodos que je croise. Enfin Joachim et Ruben entraient pas dans la case clodo quand même non ? Et puis, si je faisais pas ça, elle aurait rien d’autre à manger que du rat. Je dépose un sandwich encore emballé et une gourde de jus d’orange – le truc dégueu en poudre mais que j’ai fini par trouver super addictif. Avant de m’éloigner un peu en roulant sur le skate. « C’est pas du rat. Ou de la viande humaine. Je crois. » J’ai un haussement d’épaules avant d’ajouter, comme si de rien était. « T’es qui ? Et comment t’as atterri là ? » Ouais, ouais, j’aurais probablement dû commencer par ça. Mais ça se saurait si je faisais les choses correctement.


We are all lost stars trying to light up the dark...
Revenir en haut Aller en bas  
Tiago Reyes
Tiago Reyes
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
S.T.A.R.S
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 664
Sujet: Re: Making new friends... or not... | Tiago    Jeu 4 Fév 2021 - 15:09
Hum, elle me veut quoi la gamine au juste ? Parce que là, à part venir me déranger, je vois pas trop. Elle a l’habitude de venir ici et je lui pique la place ? Possible. C’est le cadet de mes soucis. Cela dit, je vais pas faire l’ours mal léché, même si je pensais pas que cela me demanderait autant d’effort d’être sociable en étant mort de faim et en ayant mal partout comme ça. Cela fait trop longtemps que ça ne m’est pas arrivé, on dirait que j’ai oublié. Pourtant, des passages à tabac, j’en ai eu une paire. De là à dire que je suis une tête à claques… Le pire, c’est que je sais que je ne fais pas le poids, mais on ne se refait pas et la fuite n’est pas toujours une option… Mon cerveau se remet en route malgré le froid et la faim. Je dois retrouver Rafaël. Et pour ça, il faut absolument que je sorte de cette léthargie. Je dois savoir ce qui lui est arrivé. Je n’ai jamais baissé les bras, je ne vais pas commencé maintenant. Même si parfois… C’est juste le coup de trop. Et je crois que je ne suis pas loin d’avoir atteint ma limite dans ce que je peux endurer. Il est tout ce qu’il me reste après avoir vu ma famille se décimer au fil des années. Si je le perds… J’ose même pas l’imaginer alors que ça glace mon être plus efficacement que n’importe quelle température négative.

La jeune fille s’assoit alors tranquillement. Vraiment ? je note le skate. C’est encore à la mode ça ? j’en ai fait quand il y a une dizaine d’années. Facile quand on la sens de l’équilibre et autant dire que dans la famille, c’est un peu un truc qu’on bosse dés qu’on peut marcher donc bon. Et là, je me demande quel âge elle a. Pas bien vieille. Adolescente probablement, mais bon, pas facile de savoir. Les filles ne sont plus apprêtées comme avant et ne peuvent plus trop faire plus âgées avec quelques artifices. Mais ce sont les épreuves qui les font mûrir maintenant. C’est peut-être bien que le bébé n’ai pas pu voir le jour dans ce monde de dingue finalement… sauf que cette pensée cynique me blesse malgré tout. Et là… Je reste coi face à l’analyse de la fille. Non mais… vraiment ? C’est ce qui s’appelle voir le verre à moitié plein ça ? « T’es le genre de nana qui se casse la gueule dans les escaliers en descendant et se dit chouette, je suis en bas, non ? » Hum, doucement sur le cynisme, parce que cette fille, c’est peut-être la seule chance qui se présente à moi de pas clamser ici tout seul, parce que j’ai pas trop la force de reprendre la route là.

« La Cage ? » J’ai un rire, que je regrette aussitôt, parce que ça fait mal. Que ce soit au niveau du visage, qui me semble engourdi, mélange des hématomes et du froid, et les côtes, qi ont pris cher aussi. « Je suis pas timbré, je combats pas dedans. » Attends, elle m’a regardé ? Enfin, emmitouflé dans les vêtements, c’est pas forcément évident, mais je n’ai pas une carrure de boxeur. Et surtout, j’ai pas envie d’aller taper sur des gens ou me faire taper dessus comme ça. Le masochisme, non merci. Par contre, je suis surpris quand elle me demande si j’ai quelque chose de casser, surtout en parlant d’aller chercher de l’aide. Elle ferait ça pour un inconnu ? vraiment ? Comme ça, gratos ? Ça existe encore ce genre de personne ? Bien sur que oui, et ce sont ces gens là qu’on pigeonne. Mwarf. Du coup, je bouge avec précaution.  « Aux dernières nouvelles, je peux marcher. »

C’est là que mon ventre décide de se manifester. C’est malin. Cela la fait rire et je réfléchis à sa question. Difficile à dire. « Quelques jours. Je crois. » Combien, c’est difficile à dire. Mais j’ai grave la dalle. Deux jours ? trois jours ? Plus ? Elle fouille alors dans son sac et bordel, mais elle est vraiment trop gentille cette fille. Cela lui jouera des tours. Elle a de la chance que je sois trop claqué… parce que dépouiller une nénette dans son genre, c’est un jeu d’enfant. Elle me file alors un sandwich et de la boisson. J’essaie vraiment de prendre ça calmement et pas de me jeter dessus comme un crève la dalle, mais ça me demande un effort de malade. Je ricane et je le regrette encore d’ailleurs, quand elle me dit que ce n’est pas du rat ou de la viande humaine. Comme si la provenance m’importait. « Franchement, c’est le cadet de mes soucis ça. » Du coup, je n’attends plus et je mords dans le sandwich. Manger lentement. Je sais qu’il ne faut pas aller trop vite. J’essaie de mâcher et de ne pas avaler tout rond tellement j’ai la dalle, mais c’est pas évident. Je bois aussitôt la première bouchée, parce que je suis assoiffé aussi. Bref, le bilan est pas glorieux. « Tiago. » Je réponds simplement, une fois que j’ai fini de boire et je reprends une bouchée, tout en la regardant. « Je sais pas trop… Je cherchais un coin où pouvoir m’écrouler tranquille, celui là était pas si mal. Et mon instinct était pas si mauvais… Tu viens souvent ici ? »


Freedom in my veins
« Seul le présent nous appartient. Les beaux rêves sont écrits sur le sable. Le vent souffle... Il n'en reste rien.» by Wiise
Revenir en haut Aller en bas  
Mary-Abigail Gordon
Mary-Abigail Gordon
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Reign of Venus
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 388
Sujet: Re: Making new friends... or not... | Tiago    Mer 10 Fév 2021 - 14:12
Il a beau me certifier qu’il est pas mort, j’ai quand même vu des cadavres qui avaient l’air plus frais que lui. Enfin non, pas vraiment, j’vois pas des cadavres tous les jours non plus mais… bref. Il a une sale tête. Je me demande quand même ce qui a pu lui arriver, qui il a pu énerver pour en arriver là. Parce que c’est souvent l’option la plus plausible. Alors, pendant que je m’installe sur mon skate, je passe en revue les différentes possibilités, aussi improbables les unes que les autres.

Je glousse quand il finit par me répondre je hausse une épaule, avec un sourire en coin. « Non. J’suis le genre de nana qui ne se casse pas la gueule dans les escaliers. Mais reconnais que tu t’en sors pas si mal. » Non mais c’est vrai, surtout qu’il est même capable d’être chiant. Je lève un sourcil quand il continue. « Pourquoi pas ? Tu peux très bien faire genre que t’es mauvais et en fait pas du tout. T’en as qui font ça. Des petits gringalets, tout le monde mise contre eux et PAF ils défoncent leur adversaire. Et c’est pas parce que t’es genre Hulk que ça fait de toi un bon combattant. » Je finis par me débarrasser de mon bonnet, laissant les mèches folles vivre leur vie avant d’avoir un sourire satisfait quand il me dit qu’il peut marcher. « Parfait. Ca m’évitera d’avoir à te trainer ou, pire, d’avoir à te laisser pourrir ici. On est en hiver et même si je te retue après que tu sois mort, faudrait que j’attende des semaines jusqu’à ce que l’odeur disparaisse. Ce serait hyper chiant. »

Je hoche la tête pour ponctuer mes propos et je le fixe avec une grimace compatissant. « Ca, c’est moche. » Je me rappelle d’avoir déjà arrêté de compter les jours entre deux vrais repas. Ca fait des mois pourtant, mais je suis pas sûre qu’on puisse oublier un jour ce genre de sensation. Ce creux dans l’estomac que t’as l’impression que rien pourra jamais remplir. Alors ouais, forcément, quand je vois quelqu’un qui a faim, ça me rend trop chamallow. Et je suis sympa. Ca me perdra probablement, mais j’ai toujours une pirouette dans mon sac. Ah non, c’est pas ça l’expression. Bref, on s’en fout. « J’en sais rien, t’as encore des tarés qui se la jouent végétariens. Alors que bon, c’est le genre de luxe que plus personne peut se permettre. Et perso, je suis pas hyper fan du rat. » Quoi qu’en dise Zoey, même si elle peut passer des heures à tenter de m’en vanter les mérites. « Enchantée Tiago. »

Je l’observe avec curiosité pendant qu’il finit de manger, avant de lancer une pomme dans sa direction. « Tu sais pas encore si ton instinct était pas si mauvais. Pour autant que tu saches, si ça se trouve, y a des somnifères dans ton jus de fruits et derrière y a une bande de cannibales qui attendent mon feu vert pour te bouffer. » J’ai un large sourire innocent avant de croquer dans une des barres de chocolat qu’on m’a offert à Noël et que j’ai sortie de mon sac. « Ché tout à fait pochible ! » Bon, niveau crédibilité je me pose là, je sais. « C’était le bar de mes parents. Genre tripot clandestin. Y avait des combats d’animaux derrière. Une fois j’ai vu une poule se battre contre un serpent. Bon, le combat a duré 30 secondes, c’était pas ouf. » Je me tapote le nez, songeuse, tout en continuant de grignoter. « Du coup, ouais, je viens souvent. Pour me rappeler le bon vieux temps. » Comme si j’allais lui dire la vérité. Je le connais pas lui et je veux bien partager un sandwich mais pas plus, faut pas déconner. « Ah ouais, je m’appelle Alba au fait. Si ça t’intéresse. » J’ai un clin d’œil alors que je me retiens de me marrer. Non parce que bon, s’il finit par le plus grand des hasards par savoir où je vies et qu’il vient au motel, s’il demande à voir Alba, y a moyen que ce soit carrément drôle. Et moi j'suis ptet un peu maso quand je m'y mets.


We are all lost stars trying to light up the dark...
Revenir en haut Aller en bas  
Tiago Reyes
Tiago Reyes
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
S.T.A.R.S
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 664
Sujet: Re: Making new friends... or not... | Tiago    Dim 28 Fév 2021 - 16:26
Elle est un peu arrogante quand même non ? Genre madame ne tombe jamais. J’aimerai bien voir ça. Je ne réponds donc rien, même si je dois admettre que ça aurait pu être bien pire pour moi… Sans la compassion d’une naïve, je serais possiblement mort. Ou pire, torturé. Et je ne suis pas très résistant à la douleur. Je ne suis pas un soldat ou un je ne sais quoi qui peut endurer n’importe quel supplice par la force de sa conviction. La seule qu’il me reste, c’est que mon frère est en vie quelque part et que je dois le trouver. C’est bien ce qui m’empêche de lâcher prise. J’ai toujours voulu vivre, à n’importe quel prix mais là… je suis fatigué. Enfin, je suppose que l’arrivée de cette fille est providentielle. Une sorte de signe du destin. Comment ne pas croire en ce genre de choses quand on a une culture comme la mienne hein ? Enfin, paie la dégaine de l’ange mais passons. Et qu’elle m’imagine m’être pris une raclée dans la Cage m’amuse. Non mais… quelle idée. C’est vrai que le gabarit ne veut rien dire, mais je ne suis pas un pro du combat, je ne cache pas une compétence de karaté dans ma manche, donc… Non, je mets pas un seul pied dans l’arène. « La force aide pas mal mais c’est vrai. Malheureusement, je ne suis pas un ninja caché. Mon grand regret. »

Elle se met à l’aise et j’observe ses mèches rousses. Vraiment rousses. Jolie couleur, bien que voyante. Elle semble rassurée que je puisse marcher. Même si je ne suis pas très épais, je la vois mal me porter effectivement. Mais on dirait que ça l’emmerderait vraiment de devoir me laisser ici en fait… C’est mignon la compassion et la sollicitude. Et tellement con. Mais je vais pas m’en plaindre. « Je vois. » Elle parle avec un pseudo pragmatisme un peu bizarre. Genre, c’est pas par bonté qu’elle vient m’aider. C’est ça ouais. Je me rends compte que je ne sais même pas depuis combien de temps je suis là quand elle me pose la question. J’ai faim. Vraiment. Une sensation persistante et désagréable que j’avais presque oublié. Alors franchement, j’en m’en fous de la provenance de la viande ou quoi. Je ne suis pas regardant. « Faut être con pour avoir ce genre de principe. Ils sont pas tous morts ces gens là ? » Et quand elle me demande qui je suis, je me présente simplement. Et je souris à ce genre de politesse. Même si elle se garde bien de me donner son nom pour le moment.

Je rattrape la pomme par réflexe. Et hausse une épaule quand elle me dit que c’est peut-être un piège. Mais où elle va chercher ce genre de scénario en fait ? Remarque, ça doit être délicat de grandir dans ce genre de monde. Moi, j’étais déjà adulte mais elle ? C’était une gamine. C’en est encore une. Je suis sûr que les gamins de cette génération sont des psychopathes en puissance. « Ils auront pas grand-chose à bouffer, mauvaise cible. » Et je la regarde, interloqué, quand elle me réconte que c’était à ses parents cet endroit. Surtout en évoquant un combat entre… un serpent et une poule. Elle se fout de ma gueule ? « C’est quel genre de combat ça ? » Jamais vu ça. Ni entendu parler de ça. Enfin de mettre des animaux de ce type dans une arène ? Du coup je la crois qu’à moitié et je me dis qu’elle doit mythoner au moins la fin. « Ouais, ça devait être sympa de voir des animaux s’entretuer en ayant 8 ans. » Je lâche l’âge au pif je sais pas quel âge elle a en vrai. Mais ça fait psychopathe. En fait, elle était déjà cheloue avant. « Tu parles comme une vieille. » Et elle consent à me donner son nom. Alba donc. « Oh, j’aimais bien la gamine cheloue, je vais rester là-dessus. » J’hésite un peu. J’ai pas envie de lui donner trop d’infos sur moi mais… Je cherche Raf quand même. Peut-être qu’elle a pu en entendre parler. « Je cherche mon frère. » Je lâche de but en blanc. « Il a été blessé il y a quelques jours… Tu en aurais pas entendu parler ? Peau mate, yeux bruns, cheveux courts, pas très grand. » On sait jamais…


Freedom in my veins
« Seul le présent nous appartient. Les beaux rêves sont écrits sur le sable. Le vent souffle... Il n'en reste rien.» by Wiise
Revenir en haut Aller en bas  
Mary-Abigail Gordon
Mary-Abigail Gordon
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Reign of Venus
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 388
Sujet: Re: Making new friends... or not... | Tiago    Mer 3 Mar 2021 - 11:55
La modestie, ça sert à rien. Enfin, c’est l’impression que j’en ai à force d’entendre les gens autour de moi. Et puis, ce gars-là, il me connait pas. Alors je peux faire genre je suis trop douée et je tombe jamais. C’est vachement plus classe que de faire la cruche qui tombe et trouve un truc positif dedans. Forcément, je lui rends un sourire encore plus large, le regard pétillant, avant de laisser filer un « ooooh » déçu. « Ca aurait été pourtant hyper cool. Donc t’as juste l’air d’une brindille… et t’en es vraiment une. J’ai bon ? Comment t’as fait ton compte alors ? » Je suis trop curieuse, je sais. « Et va pas me dire que t’es tombé dans des escaliers, tu serais pas crédible. »

Je replie mes genoux contre moi, bien installée sur mon skate, alors que je sens bien qu’il m’observe. J’ai l’habitude, donc je me formalise pas plus que ça, avant de froncer le nez quand il reprend. « Tu vois quoi ? Cette phrase veut tellement tout et rien dire en vrai, ça me rend toujours dingue d’entendre des gens balancer ça. Comme s’ils avaient plein de trucs dans la tête mais qu’ils allaient rien balancer. Tu vois l’idée ? » Et là, il me répond un je vois. S’il fait ça, je lui lance ma pomme dessus. Là. Voilà. Au reste, je hausse une épaule. « J’en connais pas perso, mais y a des tarés partout. Ils doivent se nourrir de pissenlits et de … pas grand-chose d’autre en vrai. » J’ai déjà mangé des soupes de pissenlits, bah c’est vraiment pas terrible.

En tout cas, il a des bons réflexes et j’ai une moue quand il me répond qu’il n’y aura pas grand-chose à manger. « Oh des fois on se contente de peu. Et puis, c’est pas comme si on pouvait faire la fine bouche. » Je glousse à sa tête quand je lui dis que le bar était à mes parents. « Ca aurait été SUPER cool comme type de combats hein… vachement plus que des trucs à la Fight club entre humains. » Je lève les yeux au ciel avant de continuer, comme si de rien était. « T’es super subtil pour essaye de deviner mon âge. Je l’ai paaaas du tout vu venir. Mais en vrai, j’ai lu ça dans un bouquin. C’était juste un bar déprimant avec des gens horriblement normaux. » Bon, si ça se trouve, pas du tout, c’était ptet genre le coin le plus chaud de Seattle pour ce que j’en sais. Mais au moins là, ce mensonge parait vachement plus crédible. Je crois. Faut encore que je m’entraine si je veux arriver à embobiner les gens. Parce que bon, on va pas se mentir, je pourrais jamais compter sur ma force pour m’en tirer en cas de problème. Ni sur mon charme non plus. Les options sont un peu limitées au final.

Enfin bref, j’en étais où moi ? Ah ouais. « Je parle PAS comme une vieille ! Enfin je crois. C’est juste… t’as pas des endroits où tu vas pour te rappeler des moments cools dans ta vie ? » Bon, moi, pas du tout au final. Parce que je suis trop jeune pour avoir vécu trop de trucs avant tout ça. Ou pour m’en souvenir vraiment. Mais je vais pas m’arrêter sur ce genre de détails. Surtout que j’aimerais bien. Avoir un endroit comme ça. Plein de bons souvenirs. Je plisse des yeux à sa réaction quand je lui donne mon – faux – prénom et je lui assène une tape sur le genou vu qu’il est à portée. « Je t’en foutrais des gamine cheloue. Non mais oh ! » Au reste, je me fais un brin plus sérieuse, avant de secouer la tête. « Désolée mais… tu sais que dans le genre description vague, tu te poses là. Déjà, tu viens de te décrire quoi. Il y a pas de signe distinctif ? Et genre… il a pas de nom ? » Nan parce qu’il est marrant lui, à chercher un mec qui ressemble à des dizaines d’autres.


We are all lost stars trying to light up the dark...
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Making new friends... or not... | Tiago    
Revenir en haut Aller en bas  
- Making new friends... or not... | Tiago -
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: