The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Annual check-up
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Matias Padilla
Matias Padilla
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 63
Sujet: Re: Annual check-up   Dim 17 Jan 2021 - 0:52
Il ne cache pas sa surprise en apprenant que Naya est également menuisière. Il l’ignorait, et vient certainement de passer pour le dernier des idiots. Tant pis. Après tout, ce n’est pas comme si l’opinion d’Erin comptait réellement. Elle est seulement ici pour leur rendre service, pour lequel elle sera – plus que bien – payée. Il est généreux dans l’âme, certes, mais il tient surtout à s’assurer qu’elle ne rechignera pas à revenir si un nouveau problème se présente. Les bons comptes font les bons amis, paraît-il. Ils permettent également d’établir des relations de confiance entre employeur et employé et il espère bien que le jour où ses services seront requis par les deux femmes – ou n’importe qui d’autre – sa réputation de bon payeur le précédera. Néanmoins, si Naya est du métier, il doute qu’elle fasse un jour appel à lui pour quoi que ce soit. Pensif, il hoche la tête vaguement. « J’savais pas, ok… » Cela dit, le mot est passé. Ne sait-on jamais, quelqu’un pourrait avoir un gros chantier à proposer, le genre qui nécessiterait de travailler à quatre mains. En vérité, lui-même ne cracherait pas sur un expert de plus lorsque, au printemps, ils entameront la construction de la maison. Ils avaient pu se débrouiller pour réattribuer les chambres, maintenant que Charlie et Adam avaient accepté de rester, mais la maison n’était pas prévue pour sept personnes et ils allaient forcément se marcher sur les pieds.

Après lui avoir préparé son café et l’avoir posé sur la table, il rejoint le salon et se penche sur ses plans. Il hésite encore entre une maison en dur, et un chalet en bois. Les deux seraient probablement faisables, soit en allant dévaliser les nombreux magasins de bricolage de leurs parpaings, soit en abattant les arbres de la forêt qui les entourent. Mais autant le second projet le rend confiant, autant il ne se sent pas assez qualifié pour construire lui-même une maison en dur. Et encore moins pour diriger le chantier. La responsabilité est trop grande pour qu’il accepte de la prendre.  Rapidement, il entreprend de lister la liste des commodités de base, prévoyant de toute façon de se rendre dans les maisons alentours pour collecter cuvette de toilette et autre cuisinière. Absorbé par ses pensées, il ne prend pas conscience de la présence d’Erin, et les trois coups frappés contre le bois le font sursauter. Surpris, il relève la tête et découvre la jeune femme, appuyée contre le chambranle de la porte, sa tasse de café à la main. Son compliment – qui n’en a pas l’air – le désarçonne un peu et il fronce légèrement les sourcils. « Merci… » Il ne veut pas se montrer trop méfiant, mais ce soudain revirement le rend suspicieux.

Et finalement, elle lui proposer de venir observer. En vérité, il regrette de ne pas y avoir pensé le premier. Et en même temps, il n’apprécierait pas d’avoir quelqu’un dans son dos, à décortiquer le moindre de ses gestes. Surtout pas la personne qui le paye pour un service. Il n’aime pas avoir le sentiment d’être fliqué, surveillé, et imagine sans problème que c’est également le cas d’Erin. Sa proposition a d’autant plus de poids, et après un instant de réflexion, il fini par l’accepter. « Bien sûr. » Reposant ses papiers sur la table basse, il suit la jeune femme jusqu’au panneau électrique. Appuyé contre la porte, il la laisse reprendre son travail, sans rien perdre du mouvement sûr et précis de ses mains. Un long moment passe en silence, interrompu de temps en temps par les explications succinctes d’Erin et les questions de Matias. Et, peu à peu, un projet se forme dans son esprit. Finalement, il décide de se lancer. « On pense à construire une seconde maison sur le terrain, sans doute au printemps. Tant qu’à faire, j’aimerais qu’il y ai l’électricité, comme ici. Tu penses que si on déplace deux ou trois panneaux sur son toit, ça sera suffisant pour l’alimenter ? Et est-ce que ça n'entamera pas trop la capacité de cette maison ? »


november rain ☩
DAYS, GONE BY, COME BACK AS THE MORNING LIGHT. A COLOURLESS DEMISE RISES AND THE ONLY SHELTER I USED TO KNOW, IS GONE LOST OUT OF SIGHT.

Revenir en haut Aller en bas  
Erin J. Bennett
Erin J. Bennett
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 389
Sujet: Re: Annual check-up   Lun 18 Jan 2021 - 11:01
J'ai pas vraiment pour habitude d'avoir quelqu'un qui surveille chacun de mes faits et gestes. Je déteste ça pour être franche et je fais donc un effort considérable en proposant à Matias de venir épier mes mouvements uniquement pour qu'il ait une bonne image de moi. Laisser passer de potentielles futures propositions de travail uniquement parce qu'il n'a pas vraiment apprécié mon comportement serait plus problématique qu'autre chose. Alors autant prendre sur moi et faire bonne impression.

Quand le brun accepte donc de me suivre, je fais un rapide arrêt près de la table du salon où j'avais laissé ma tasse de café et en profite pour boire quelques gorgées avant qu'il ne soit froid. Ce goût m'avait vraiment manqué. Je crois que c'est vraiment ce qui me manque le plus de la vie d'avant. Je sais que c'est bizarre dit comme ça mais la majorité de mon alimentation journalière reposait sur la caféine. Alors disons que j'ai un affect particulier envers cette amertume si unique.

Retournant pourtant assez rapidement à ce pourquoi je suis ici aujourd'hui, je me concentre sur le panneau électrique et prends la peine de laisser assez d'espace à l'homme pour qu'il puisse avoir une vue correcte sur ce que je fais.

Je ne sais pas combien de temps je passe à corriger les quelques erreurs qui avaient été faites ici et là, me reculant de temps en temps pour écrire sur mon carnet ce qu'il faudrait remplacer et de quelle manière optimiser leur installation pour qu'ils perdent le moins d'énergie possible. C'est peut-être bête, mais on n'imagine pas ce que de mauvais branchements peuvent faire perdre comme quantité d'énergie.

Il pose des questions de temps à autre, j'y réponds sans détour et j'ai l'impression que c'est une bonne dynamique. En tout cas, moi ça me plaît. Pas trop de blabla inutile, il n'essaie pas d'engager la conversation uniquement pour essayer d'assouvir une quelconque curiosité personnelle, c'est vraiment appréciable.

Ce n'est qu'au bout d'un moment – lorsque je m'autorise une petite pause pour aller terminer mon café avant qu'il ne soit froid – que Matias en profite pour me faire part d'un projet qu'il a. L'écoutant silencieusement tout en sirotant le fond de ma tasse, je réfléchis à la réponse que je vais lui donner. A mon avis, le plus simple serait de trouver d'autres panneaux solaires si c'est sur ce principe là que vous voulez faire fonctionner l'électricité. Scinder ceux que tu as déjà ici sur deux maisons ne serait pas suffisant pour l'hiver à mon avis.

Reposant ma tasse vide sur la table à côté de moi, je croise les bras sur ma poitrine et relève le regard vers le brun pour le planter dans le sien. Il y a d'autres solutions aussi. Est-ce qu'il y a un cours d'eau à proximité ? J'étais pas uniquement électricienne avant, si tu veux tout savoir. J'étais ingénieure hydroélectrique. Installer des systèmes d'alimentation basés sur l'eau, c'était mon rayon. Alors il y a peut-être moyen de faire quelque chose à ce niveau. C'est ce que j'ai fait pour nous à l'école alors qu'on n'a même pas de cours d'eau directement à côté de nous. Simplement en créant un système grâce à l'eau de pluie, qui permet de prendre le relais avec les quelques panneaux solaires qu'on a installé pour quand les temps sont plus secs.

Bien sûr, trouver le matériel nécessaire sera un peu plus embêtant, mais ça pourrait certainement résoudre beaucoup de problèmes que vous pourriez rencontrer.



Time goes by, but anger still remains

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas  
Matias Padilla
Matias Padilla
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 63
Sujet: Re: Annual check-up   Sam 30 Jan 2021 - 17:21
La réponse d’Erin n’est pas vraiment une surprise pour lui, et il hoche la tête pour acquiescer, pensif. Il s’y attendait un peu et honnêtement, ça ne l’arrange pas. Trouver des panneaux solaires en bon état de marche ne va pas être chose aisée et l’idée de partir plusieurs jours à la recherche du précieux graal ne l’enchante pas. Mais la maison se révèle déjà trop petite pour sept personnes et une annexe devient indispensable – du moins, s’ils veulent passer l’hiver sans s’entretuer. La perspective d’un nouveau logement au printemps aidera déjà grandement à apaiser les éventuelles tensions. « Je vois… » Fixant un point invisible, il laisse Erin terminer sa tasse tranquillement. Au fond, il est impressionné par la masse de travail qu’elle a déjà abattu, et toutes les petites erreurs techniques qu’elle a corrigées. L’électricité n’est pas son fort mais il connaît les bases, suffisamment pour avoir fait tourner la machine pendant toutes ces années. Néanmoins, il n’est pas expert et l’aide de la jeune femme est précieuse au-delà des mots.

Lorsqu’elle croise à nouveau son regard, toute son attention se concentre sur elle. Esquissant un sourire amusé, il la laisse terminer ses explications sans l’interrompre. Nora et Tariq l’ont certainement déposée juste devant la porte avant d’aller garer la voiture, et elle n’aura pas vu ce qui, pourtant, constitue l’un des points forts de la maison – la raison même de son achat. Lui faisant signe de le suivre, il l’entraîne vers la cuisine, puis lui fait passer la double porte-fenêtre pour accéder au balcon filant. Le froid les saisit aussitôt et il ne s’attarde pas, juste assez pour montrer le but de leur petit voyage : la confluence des bras de mer d’Hammersley et de Totten. Construite juste au bord de la plage, la maison bénéficie d’un ponton et d’un accès direct à la mer.

La ramenant à l’intérieur avant qu’ils ne meurent de froid – situation discutable au vu de la température dans la maison, il referme la porte derrière eux puis se tourne vers elle. « Ça devrait aller, non ? » Il ne se moque pas, n’est ni narquois ni goguenard. Juste fier de ce petit bout de terre qu’il possède, et qui leur a sauvé la vie. Sans la proximité de l’eau, sans le gibier des bois alentours, ils ne s’en seraient jamais sorti. Bien sûr, l’eau est salée et imbuvable, mais elle regorge de poissons en tout genre. Il aurait rêvé de vivre à proximité d’une source d’eau potable, pour ne pas dépendre uniquement du puits artésien et de l’eau de pluie, mais il se satisfait de la situation. Et si Erin est capable de les aider à créer un système électrique actionné par l’eau du bras de mer, alors beaucoup de ses soucis seront résolus.


november rain ☩
DAYS, GONE BY, COME BACK AS THE MORNING LIGHT. A COLOURLESS DEMISE RISES AND THE ONLY SHELTER I USED TO KNOW, IS GONE LOST OUT OF SIGHT.

Revenir en haut Aller en bas  
Erin J. Bennett
Erin J. Bennett
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 389
Sujet: Re: Annual check-up   Dim 31 Jan 2021 - 8:07
Je vois bien que la réponse que j'apporte à Matias ne lui plaît pas vraiment. En même temps ça se comprend. Je ne pense pas que quiconque serait heureux d'apprendre que ce dont il dispose actuellement ne sera pas suffisant à assouvir les projets qu'il a en tête. Et de nos jours, ce n'est pas aussi simple que d'aller simplement dans le premier magasin venu pour trouver ce qu'on souhaite. Manque de bol, faut vraiment se retrousser les manches et accepter de potentiellement être déçu ou de perdre beaucoup de temps par rapport à ce qu'on avait prévu à la base.

Pourtant, je ne vais quand même pas lui mentir. La quantité de panneaux solaires dont il dispose actuellement ne sera jamais suffisante pour alimenter deux habitations, d'autant plus qu'il faudra de toute manière revoir complètement le système électrique pour parvenir à une telle chose. Et quelque chose me dit que s'il a réussi à plus ou moins bien entretenir ce qui était déjà installé ici jusqu'à présent, ses capacités sont tout de même limitées dans le domaine. On ne peut pas tout savoir sur tout.

Alors que je m'attendais à avoir droit à une réaction totalement différente, voilà que je vois le brun esquisser un sourire presque amusé. Il se moque de moi ou il y a une raison particulière à cette expression ? Au moins, je ne tarde pas vraiment à le savoir. Le voilà qui me fait signe de le suivre, me faisant passer par la cuisine puis sortant sur le balcon. Instinctivement, je viens croiser les bras pour me tenir chaud parce que même si la différence avec l'intérieur n'est pas énorme, le vent lui ne pardonne pas.

Au moins, ça valait le coup. Parce qu'immédiatement, mon regard se pose sur quelque chose que je n'avais pas vu en arrivant. En même temps, j'ai été déposée et presque envoyée à l'intérieur à grand renfort de coups de pied au cul. De toute manière, je ne me serais pas promenée aux alentours de la maison puisque ce n'était pas pour ça que j'étais venue de base.

Alors oui, je suis surprise. Mais c'est une bonne surprise. Quelque chose de vraiment intéressant qui fait tout de suite s'activer mon cerveau. Avoir un tel accès à un cours d'eau, les possibilités sont vraiment très grandes. D'ailleurs, je suis tellement concentrée que je ne me rends même plus trop compte du froid qu'il fait. Et ce n'est que grâce à l'intervention de Matias que je sors de mes pensées pour le suivre à nouveau à l'intérieur.

S'il n'y fait pas beaucoup plus chaud que dehors – bien que le chauffage ne devrait pas trop tarder à se remettre en route puisque le câblage de cette partie a été corrigé – au moins le vent n'est plus là pour nous glacer jusqu'aux os. Et c'est vraiment agréable. Un frisson me parcourt d'ailleurs à cause de cette différence de température et je viens me passer une main dans les cheveux pour les remettre un peu plus en ordre.

La fierté est plus que présente à la fois dans la voix et le visage du brun, et ça peut se comprendre. Les opportunités sont grandes, tant au niveau des déplacements et de l'approvisionnement en poisson – j'imagine – que sur le plan énergétique. Moi, c'est ce dernier point qui m'intéresse le plus. Forcément.

Hochant la tête légèrement, je jette un nouveau coup d’œil vers l'extérieur par la fenêtre qui se trouve non loin de nous. C'est une très bonne chose pour vous. Instinctivement, j'en suis revenue à me comporter comme je le faisais à l'époque où je devais élaborer et mener à bien des chantiers d'installation. J'ai travaillé sur je ne sais combien de barrages hydroélectriques dans les alentours de Portland, alors on ne peut pas vraiment dire que je sois novice dans le domaine.

Pour autant, construire quelque chose d'une telle envergure de nos jours ne sera pas possible. Mais il y a toujours moyen d'adapter les techniques à une échelle plus raisonnable. Et surtout plus réalisable. Pour faire simple, je peux effectivement vous installer un système d'alimentation reposant sur l'énergie qui sera produite par le courant de l'eau. Par contre, les matériaux seront potentiellement complexes à trouver, je préfère être honnête. Mais une fois le tout installé, vous aurez beaucoup moins à vous en faire au niveau de la quantité d'énergie disponible pour alimenter vos deux habitations.

Je reporte enfin mon attention sur l'homme en face de moi, venant planter mon regard dans le sien. Le coût sera forcément conséquent, aussi. J'imagine que tu t'en doutes.



Time goes by, but anger still remains

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas  
Matias Padilla
Matias Padilla
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 63
Sujet: Re: Annual check-up   Ven 5 Fév 2021 - 23:22
Quelque chose s’allume dans le regard d’Erin, et le sourire de Matias s’élargit. Plus par fierté, mais parce que cette étincelle dans les yeux de la jeune femme fait plaisir à voir. De toute évidence, ce projet l’intéresse infiniment plus que la réparation de leur tableau électrique, et il ne va pas l’en blâmer. Lui aussi a toujours été plus excité à l’idée de faire naître un bateau de ses mains, plutôt que de planter trois clous dans une planche. Et il n’a même pas besoin de poser la question : Erin est déjà embarquée dans ce projet, autant que lui. Evidemment, avant même qu’elle n’aborde le sujet, il sait que le coût sera faramineux. Comprenant parfaitement la mise en garde de l’ingénieure, il hoche la tête, avant de tourner à nouveau le regard vers cette fabuleuse source d’énergie. « Je me doute, oui. Ça va être des jours, voire des semaines d’expédition pour tout rassembler, mais si tu penses que ça peut marcher, alors ça vaut le coup. » Avoir l’assurance d’une électricité continue, pour alimenter les deux maisons ? Il est prêt à tout tenter pour y parvenir.

Tournant la tête vers elle, il fourre ses mains dans les poches de son jeans et hausse les épaules. « Ouais, normal. Je peux pas faire de miracle mais ton prix sera le mien, tant que c’est dans mes cordes. » Il n’envisage pas une seule seconde de négocier le marché. Erin est la seule personne qu’il connaisse capable de réaliser ce projet et à ce titre, elle peut se permettre de créer l’offre et la demande. Matias connaît parfaitement les enjeux que comporte cet accord et sait qu’il n’a rien à gagner à tenter de dominer l’échange. En revanche, il compte sur la bonne conscience d’Erin pour ne pas l’arnaquer. Un pari risqué, alors même qu’il connaît à peine la jeune femme. Un pari risqué, mais qu’il est prêt à tenter malgré tout. Ne serait-ce que parce que, dans l’immédiat, ils ont un besoin urgent de chauffage. Et surtout parce que sans électricité pour alimenter la deuxième maison, le projet tout entier tombe à l’eau.

Tirant ses mains de ses poches pour les porter à ses lèvres et souffler dessus, il adressa un signe de tête à Erin, en direction du tableau électrique. « On y retourne ? C’est pas qu’on se pèle, mais… » Sourire malicieux et regard rieur. Il espère vaguement que la perspective de ce gros projet aura déridé un peu Erin. Et dans le cas contraire… eh bien tant pis. Rejoignant le petit placard sous l’escalier, il reprit son poste d’observation, ses mains coincées sous ses bras, attentif aux explications de l’ingénieure. Mais en fond, son cerveau ne prenait pas de pause. L’idée était peut-être folle, mais il fallait qu’elle sorte. « Tu penses que l’installation du système d’alimentation pour les deux maisons sera longue ? Parce qu’on pourrait… on pourrait peut-être t’héberger le temps des travaux ? Ça sera pas avant le printemps de toute façon, on pourra pas construire la maison avant, mais il y aura plus de place… Je sais pas, comme tu voudras. » Il s’interrompt, conscient d’avoir invité une quasi inconnue à séjourner chez eux d’ici quelques mois, pour des travaux qu’ils ne sont même pas encore sûrs de pouvoir réaliser. Mais l’idée de pouvoir tirer avantage de l’énergie de la mer le met sur un petit nuage, et lui donne le sentiment d’être invincible.


november rain ☩
DAYS, GONE BY, COME BACK AS THE MORNING LIGHT. A COLOURLESS DEMISE RISES AND THE ONLY SHELTER I USED TO KNOW, IS GONE LOST OUT OF SIGHT.

Revenir en haut Aller en bas  
Erin J. Bennett
Erin J. Bennett
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 389
Sujet: Re: Annual check-up   Sam 6 Fév 2021 - 22:58
Bien sûr que le projet me motive. Et pas qu'un peu. Mon métier, ça a toujours été quelque chose qui me passionnait. En même temps, je pense que c'est nécessaire. Se lancer dans l’ingénierie hydroélectrique, c'est pas donné à n'importe qui. Je dis pas ça pour me jeter des fleurs, simplement que c'est pas le genre de métier qu'on fait par dépit. C'est tout.

Dans mon esprit fourmille déjà des tonnes d'idées, alors que j'essaie de les ranger dans des cases différentes histoire de pouvoir les reprendre plus tard. Je regrette tellement de ne pas avoir mon carnet sur moi, pour tout noter et coucher sur papier tout ce qui me passe par la tête. Le projet prend forme alors que je n'ai rien sous la main, aucun matériel, mais c'est réalisable. Je suis certaine que ça l'est. Qui aurait l'idée, aujourd'hui, d'aller récupérer le nécessaire pour construire un système d'alimentation électrique générée par le courant naturel de l'eau ? A mon avis, pas grand monde.

Au moins, Matias a l'air réellement emballé par l'idée qu'une telle chose soit réalisable. Et il a aussi l'air d'avoir conscience de ce que va impliquer la recherche de tout le matériel nécessaire. Je pense effectivement qu'il peut plutôt tabler sur plusieurs semaines de fouille, parce que ça ne se trouve tout de même pas à tous les coins de rue. Et que ce qui était récupérable dans les alentours est déjà soigneusement stocké à l'école où on vit avec Naya. Faut pas déconner, je vais pas en plus sacrifier ce que je possède pour un inconnu.

Le brun me parle de rémunération, du fait que mon prix sera le sien, et je hoche la tête lentement tout en reprenant ma réflexion. Je n'ai pas vraiment eu le temps de me pencher sur le sujet en quelques minutes à peine, bien plus intéressée sur la réalisation du projet en lui-même, mais j'y penserai. J'en parlerai à Naya aussi, parce que de nous deux elle est certainement celle qui saura le mieux jauger ce dont on a besoin et ce qui est juste de demander à cette famille. Je vais y réfléchir, je te dirai ça.

Un frisson me rappelle rapidement à la réalité et j'acquiesce sans hésiter lorsque l'homme me propose de retourner à l'intérieur. En moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, me voilà de retour sous l'escalier et devant le panneau électrique. Matias est derrière moi, observant une nouvelle fois ce que je fais comme je le lui avais proposé tout à l'heure.

Je me redresse quand il reprend la parole, surprise par sa proposition ayant coupé net ma réflexion au sujet du temps nécessaire à la réalisation de ce dont on venait de parler dehors. Je me tourne vers lui, haussant un sourcil. Il vient réellement de me proposer de m'héberger le temps des travaux ? Je m'y attendais pas vraiment et j'hésite entre me demander s'il est assez stupide pour faire confiance à une inconnue ou trop désespéré pour prendre le risque de me voir disparaître au milieu des travaux.

Je pense que ça me prendra plusieurs semaines, tout dépend du matériel que j'ai à disposition et de ce qu'il est possible de faire en fonction du courant du bras de mer. Et puis aussi, si je travaille seule ou non. Déléguer les tâches basiques, ça ne devrait pas être trop compliqué. Surtout si j'explique bien ce qu'il y a à faire. Même si je sais déjà que je devrai repasser derrière histoire de m'assurer que tout est bien fait.

Pour ce qui est de l'hébergement, je n'en sais rien pour le moment. J'imagine que ce serait le plus simple, mais je ne peux pas encore te donner de réponse. Je me vois très mal laisser Naya seule à l'école, à devoir tout gérer. C'est hors de question. Qui sait, d'ici là on trouvera peut-être un véhicule en état de marche qui me permettra de faire le trajet. Mais de là à trouver de l'essence, c'est une autre paire de manches. Enfin, on verra bien en temps voulu.



Time goes by, but anger still remains

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas  
Matias Padilla
Matias Padilla
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 63
Sujet: Re: Annual check-up   Lun 8 Fév 2021 - 19:12

Il est prêt à attendre. En vérité, il n’a pas tellement le choix. L’hiver n’est définitivement pas la meilleure saison pour se lancer dans des travaux de cette ampleur. Et même si la mer intérieure qui borde la maison ne subit pas autant que les fleuves les changements occasionnés par les pluies importantes, son courant reste conséquent pour leur projet. Du moins, il l’imagine. A vrai dire, Matias ne peut que spéculer sur les idées d’Erin. Il connaît le principe, qui, finalement, ne doit pas être très éloigné de celui de la roue à aube. Un plan auquel il aurait pu penser par lui-même, s’il avait eu la moindre idée de comment le mettre en place. Mais il ne suffit pas d’avoir l’énergie – l’eau – et un mécanisme à actionner – la roue – il faut également les moyens de transformer cette énergie en électricité. Et cela, Matias ne pouvait pas le faire sans aide.

« Prends le temps d’y penser oui, on en reparlera plus tard. » Il compte sur elle pour ne pas les rouler, mais sans garantie. C’est ainsi que le monde fonctionne, désormais. Il faut apprendre à faire confiance, avec le risque d’être déçu, d’être floué. Il espère, pour sa tranquillité d’esprit et surtout, le bien-être de sa famille. Pas un seul instant, il n’acceptera l’idée de devoir les jeter sur les routes parce qu’il aura conclu un marché infructueux. Bien sûr, même si Erin ne parvient pas à mettre sur pied cet ambitieux projet – ou se joue d’eux – il restera toujours la possibilité de chauffer au bois. Mais il faudra faire une croix sur l’électricité, et sur un certain niveau de confort auxquels tous se sont habitués. Leur vie n’a pas énormément changé depuis le début de l’épidémie, si ce n’est l’absence de moyens de communication et la difficulté de trouver la plupart des produits manufacturés autrefois courants.

Sa proposition paraît surprendre Erin et au fond, il ne peut pas la blâmer. Si les rôles étaient inversés, il aurait probablement ri face à l’idiotie de la situation. Evidemment que l’inviter à rester chez eux le temps des travaux est insensé. Autant que la perspective de perdre quatre heures par jour à aller la chercher et la ramener à Olympia, sans compter le carburant. Se mordant les lèvres, Matias soupire et passe une main dans ses cheveux emmêlés. « On en saura plus quand on aura rassemblé le matériel, et ça sera à toi de décider, bien sûr, mais… Je sais que tu n’es pas seule, et s’il faut, on pourra sûrement vous accueillir toutes les deux. » Il voit déjà les questions défiler dans le regard d’Erin, ainsi qu’une certaine forme d’inquiétude. Si elles sont ici, qui sera dans leur refuge, peu importe où il est ? Lui aussi rechignerait à abandonner, même pour quelques semaines, toutes ses possessions. Le risque qu’un pillard tombe sur leur cachette et les dévalise est grand, il en est conscient. Mais il ne peut pas, ne pas proposer cette solution à Erin. Pas s’il veut que les travaux durent le moins de temps possible.


november rain ☩
DAYS, GONE BY, COME BACK AS THE MORNING LIGHT. A COLOURLESS DEMISE RISES AND THE ONLY SHELTER I USED TO KNOW, IS GONE LOST OUT OF SIGHT.

Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Annual check-up   
Revenir en haut Aller en bas  
- Annual check-up -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: