The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

On apprend pas au vieux singe à faire la grimace
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Alex Lockwood
Alex Lockwood
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Expendables | Mercenaire
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1495
Sujet: On apprend pas au vieux singe à faire la grimace   Mar 22 Déc 2020 - 22:28
Celle qui est nouvelle


Je frissonne dans le froid de ce tout premier jour d’hiver. J’ai beau ajuster ma veste et essayer de réchauffer mes mains dans mes poches, les volutes de vapeur qui se dégagent a chaque respiration trahissent le froid perçant qui s’est abattu sur nous. Je me maudits mille fois de ne pas avoir commencer les installations, au moins pour ma caravane, afin d’avoir du chauffage. L’idée de sortir du camp pour essayer de me trouver des couvertures en plus m’a travaillé toute la nuit, alors que je pensais ne pas me réveiller et que l’on me retrouve en glaçon au petit matin. Je vois déjà les affiches « Alex version hibernatus » réveillez moi quand il y aura plus de zombies.

Et la blague d’aller me faire dormir avec les poules, comme dans la crèche chrétienne avec les bestiaux, pour me réchauffer, ne m’amuse pas beaucoup. J’ai tendance a ne pas avoir d’humour quand je gèle sur pieds. Ajoutez le manque de sommeil, car dormir est déjà un challenge pour moi en temps normal, mais là, en version nuit insolite en congélateur, c’est encore pire.

Pour ca que ce matin je n’ai pas trainé sous la couette espérant que bouger allait me réchauffer. J’ai dû faire appel a toute ma volonté pour me laver comme je l’ai pu dans l’eau glacée avant de me couvrir avec tout ce que j’avais comme vêtements chauds, autant dire pas grand-chose. Charlotte n’a pas fait l’erreur de me laisser partir avec beaucoup de choses, au cas ou je ne revienne pas j’imagine, ou pour rendre crédible mon image de survivante paumée. En attendant, je n’ai pas le choix de faire avec.

Je traverse le camp pour aller vers l’espèce caravane de luxe du doyen du camp. De ce que j’ai compris, il serait potentiellement le cerveau de l’équipe et surement la personne dont j’ai le plus à me méfier. Je ne suis pas du genre à attendre que les problèmes me tombent dessus et quitte à me faire « renifler le derrière » autant rendre la politesse.

C’est donc a moitié cachée dans mes vêtements, la capuche de ma veste sur ma tête, et le visage a moitié caché dans mon écharpe que je vais frapper à la porte. Quand sa s’ouvre je sors un peu de mon museau de la grosse écharpe, laissant apparaitre mon nez rougi par le froid, pour montrer un large sourire et dire :

« C’est pour les chants de Noel !! »

Puis j’ajoute plus sérieusement :

« Je suis Alex, la nouvelle voisine, je passais me présenter et aussi essayer de de savoir qui est qui… j’ai tiré un nom pour les cadeaux de Noel et je me suis rendu compte que je ne connaissais personne. »




Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas  
Alan Nielsen
Alan Nielsen
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Expendables
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 301
Sujet: Re: On apprend pas au vieux singe à faire la grimace   Mer 23 Déc 2020 - 14:23
you can't teach
an old dog
new tricks

Out of winter came a warhorse of steel
I've never killed a woman before
I know how it feels
I know you'd have gone insane
If you saw what I saw
But now I've got to look for
Sanctuary from the law


L'hiver bien installé, le galeriste avait émergé difficilement. Son lit paraissait froid en l'absence de Kaz, qui passaient bien des nuits blottis contre le corps imposant du collectionneur. Mais l'acrobate c'était absenté en dehors du campement pour une affaire secrète. Si Alan soupçonnait le jeune homme de lui préparer un présent pour les fêtes de fin d'année, il était irrité à l'idée de passer une nuti d'hiver glacée dans ce lit tout seul. Au petit matin cependant, le cinquantenaire émergea avant même que le soleil ne se lève, se calquant avec le régime drastique de Connor pour poursuivre son entrainement de remise en forme. S'il était le doyen du groupe et qu'il avait l'esprit en alerte, le galeriste n'avait pas apprécié l'idée de se retrouvé mis au tapis si rapidement lors des événements de George. Avoir une bonne condition physique était importante pour lui, pour être capable d'être aussi efficace qu'alerte. Alan passa devant la caravane réserver aux poules de Bruce pendant son footing et plissa les yeux, avant de poursuivre son chemin, le long du terrain de golf.

En rentrant, Alan se lava au gant de toilette avant d'enfiler une tenue beaucoup plus appropriée, à savoir un col roulé vert bouteille, un pantalon noir et une paire de bottes en cuir. Il s'observa dans la miroir accroché à la porte d'entrée de la caravane et se coiffait la barbe à l'aide d'une petit peigne, s'observant sur toutes les coutures poru grimacer en constatant que sa fracture à la pomette avait laissé une cicatrice encore visible malgré sa barbe foisonnante. Il haussa les sourcils à son adresse, sentant en lui la Bête bouder à la vue d'une preuve de faiblesse comme celle-ci. Je n'arrêtais pas d'y penser, comme un parasite qui reste collé à peau. Mais je sentais que les efforts que je prodiguais dans cette remise en forme physique portaient leurs fruits. Je me rattachais à ça.

Alan râla un instant, ne trouvant pas la montre qu'il portait d'ordinaire au poignet, qu'il avait perdu depuis quelques jours, avant d'entendre qu'on frappait à la porte. Ouvrant la porte de la caravane, se dressait sous le hauvant de celle-ci une jeune femme, cette nouvelle amenée par Bruce, dont le coeur était peut-être trop grand, avait songé Alan. Après Ava, voilà que cette trentenaire avait rejoint leurs rangs. Son large sourire en disait long mais Alan ne comprenait pas pourquoi elle venait frapper à sa porte. Il s'appuya contre l'embrasure de celle-ci et haussa les sourcils en esquissant un délicieux sourire en coin. « Un chant de Noël ? Voyez vous ça... » Dit-il avant de hocher la tête pour la saluer.

Mais quand elle exposa le but premier de sa visite, Alan s'écarta alors pour la laisser entrer. « Entre donc dans ce cas... Il fait meilleur à l'intérieur. » Conseilla le cinquantenaire en refermant la porte derrière eux en se frottant les mains l'une contre l'autre. Il mit de l'eau à chauffer et fit volte-face pour la voir un peu mieux une fois débarassée de ses multi-couches de vêtements. « Veux-tu un thé, Alex ? C'est un diminutif d'Alexandra ? » Une double question montrant le vague intérêt d'Alan pour sa personne tandis qu'il allumait le petit réchaud pour laisser bouillir l'eau tout doucement. « Qui as-tu tiré, je pourrais peut-être t'éclairer... » Proposa-t-il alors en se montrant un hôte tout à fait agréable, l'invitant à s'asseoir dans la petite kitschenette de cette caravane plutôt spacieuse et agréable.



APOCALYPSE IS A CONCEPT

Revenir en haut Aller en bas  
Alex Lockwood
Alex Lockwood
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Expendables | Mercenaire
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1495
Sujet: Re: On apprend pas au vieux singe à faire la grimace   Jeu 24 Déc 2020 - 1:44
Celle qui a envie de chaleur


Bon, ma blague des chants de Noel a l’air de le laisser de glace, comme la météo, mais au moins il est plus ouvert quand il s’agit de me donner un coup de main. Pour le moment tout va bien et c’est très poliment que l’homme me laisse entrer chez lui. Je n’hésite pas même si j’appréhende un peu la suite. En passant le seuil, je ne sais retenir un :

« Après, je sais aussi faire les chants de noël en bonus mai je ne garantis pas que ca va améliorer le climat. »

Il est étonnement soigné au regard du contexte « camping sans confort en plein hiver ». Enfin, sans confort, pas pour tout le monde. Je regarde son intérieur et découvre qu’il est sacrement bien installé. Faut coucher avec qui ici pour avoir le droit a ca ??? J’ouvre ma veste et souris a sa proposition de thé :

« Mon dieu, tu sais me parler ! Oui, n’importe quoi de chaud ! Je suis glacée. Et tu y es presque, c’était Alexia, mais tout le monde m’a toujours appelée Alex. Toi c’est bien Alan c’est ca ? »


Bon, en vrai c’est Alessandra mais on va pas chipoter, je suis fâchée avec la vérité même sans infiltration a menée. J’essaye de regarder un peu mieux son dispositif pour faire chauffer de l’eau en espérant savoir faire de même dans ma caravane. Au moins pour avoir des casseroles d’eau chaude pour me laver, car je ne veux pas avoir a choisir entre hygiène et pneumonie. Et si Connor venait à lire mes pensées : Non je ne suis pas a jour dans mes vaccins contre la pneumonie et oui je suis une traitresse. Dieu merci, il ne sait pas le faire.

« Tu as un réchaud au gaz ? »

Je m’assoie quand il me fait signe de m’installer sans trop me faire prier même si je me sens un peu mal a l’aise dans ce qui ressemble a du luxe après des années de galère.

« C’est vraiment joli chez toi. »

Quand il me demande qui j’ai tiré, j’évite la blague, mais voyons, je suis une lesbienne dans un camp de mec, je tire personne moi et me contente de sortir mon papier pour le relire.

« Tony ! Mais je vois pas qui s’est en fait… c'est pas le grand chauve qui parle beaucoup?»


Je le regarde avec un air de princesse en détresse croisé chat poté.



Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas  
Alan Nielsen
Alan Nielsen
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Expendables
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 301
Sujet: Re: On apprend pas au vieux singe à faire la grimace   Sam 26 Déc 2020 - 19:04
you can't teach
an old dog
new tricks

Out of winter came a warhorse of steel
I've never killed a woman before
I know how it feels
I know you'd have gone insane
If you saw what I saw
But now I've got to look for
Sanctuary from the law


Alan avait arqué un sourcil devant la franchise et le regard déterminé de cette femme. Mais rien ne lui avait contreindiqué de l'inviter à entrer dans sa caravane. De toutes façons, que pouvait-elle bien faire ? Alan la dépassait d'une trentaine de centimètres et sa carrure – s'améliorant grâce au programme de Connor – lui assurait de ne craindre aucune menace de la part de la jeune femme. Sur l'instant, elle ne m'apparaissait n'être qu'une pauvre âme, encore un peu miteuse pour mériter mon attention. S'était-il dit en la laissant entrer et se débarasser de sa veste. Alan esquissa un sourire et acquiesça pour lui confirmer son nom. « Alexia... Celle qui repousse ou protège l'homme, selon les traductions. Ce qui est assez singulier étant donné la composition de notre groupe ! » Fit-il remarquer d'un ton léger. Alan était un modèle de culture, il fit simplement cette remarque sans penser à mal. Quelle ironie, quand on y pense.

Toujours était-il que le galeriste n'avait rien contre offrir une tasse de thé à la jeune femme pour pouvoir avaler quelque chose lui aussi. Une toilette de chat lui avait assuré de laisser ses muscles en paix, sollicités lors de son entrainement quotidien. Il acquiesça de nouveau tout en mettant l'eau à chauffer et haussa les sourcils. « Un simple réchaud, à ne sortir que par ce temps. Il faut faire des économies, mais tout de même... » Admit-il avec une pointe d'humour en haussant les épaules. Se détournant du réchaud pour observer la jeune femme, celle-ci lui retourna un énième compliment, l'oeil sur la décoration érudite de la caravane d'Alan. « Merci. Quand je suis arrivé ici, cette caravane était libre, et je dire que cela me parut comme une évidence, une antre de paix après des temps très difficiles... Cela m'est apparu comme une véritable oasis au milieu du désert ! »

Il était vrai que quand Alan avait trouvé les caravanes, ainsi que Connor et Bruce, ce dernier dormait dans une ambulance abandonnée sur un brancard, après avoir passé un an entier en tant qu'ermite, terré dans la cale d'un bateau.

Quand Alexia mentionna Tony, Alan secoua la tête. « Tu confonds avec Bruce. Il aurait été nettement plus facile pour toi de tomber sur Bruce, si on aime l'originalité et la bonne humeur dans toutes les circonstances. Mais pour Tony, peut-être qu'une paire de jumelle lui ferait plaisir... À moins que tu tentes de le faire sourire et ose alors un cadeau plus personnel ? » Alan n'était pas un bon conseillé pour ce genre de choses. Il avait tiré le nom d'Ava lorsqu'il avait dû piocher pour le Père Noël Mystère organisé par The Exiles. Bien qu'il n'aime pas les enfants, Alan avait alors perçu en Ava une qualité artistique qui lui permettait de conserver un tempérament d'enfant, mais aussi lui attribuer une certaine âme qui n'était pas à négliger. C'est pourquoi le cinquantenaire avait opté pour une petite palette d'aquarelle, portable, avec un pinceau à eau bien pratique qui lui permettrait ainsi d'essayer de produire les paysages que le collectionneur lui avait un jour montré dans l'un de ses livres d'art.




APOCALYPSE IS A CONCEPT

Revenir en haut Aller en bas  
Alex Lockwood
Alex Lockwood
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Expendables | Mercenaire
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1495
Sujet: Re: On apprend pas au vieux singe à faire la grimace   Sam 26 Déc 2020 - 22:24
Celle qui sait toujours pas qui est Tony


Je reste un peu étonnée et je pense que ça doit se voir. Savoir mentir c’est aussi savoir quand il faut cacher les choses et quand il faut les dévoiler, mais Alan vient de me bluffer. A croire qu’il a un wiki prénom dans la tête. Je ne pensais par trouver quelqu’un qui aurait compris la subtilité du choix de mon pseudonyme sans internet. Effectivement mon choix de prénom n’est pas anodin, si Alessandra signifie « celle qui protège les hommes », enfin, au final, un seul : Mateo, Alexia est volontairement plus ambiguë avec un potentiel « celle qui repousse les hommes ». Un clin d’œil a ma situation et à mon « petit arrangement » sur la vérité quant à mon orientation sexuelle. J’aimerais vraiment lui renvoyer l’ascenseur genre et Alan ça veut dire ca et ca… mais en vrai, je ne vois pas comment. Comme quoi, même une fille de magicien a ses limites. Je me contente d’un sourire amusé avec un :

« Je pense que c’est surement a cause de mon prénom si mes parents ne risquaient pas d’avoir de petits enfants. »

Je reste a regarder le simple réchaud comme si c’était le st Graal. Je donnerais un rein pour en avoir un tellement je pèle et que j’en ai marre de devoir gratter à la porte de Bruce et d’abuser de sa gentillesse pour manger chaud en attendant d’être installée. Il faut dire que la cuisine se fait en commun ici et que même si je m’étais jurée que j’allais pas céder au stéréotype de la femme fait la popote, le sang de ma mère, qui voulait ouvrir un restaurant, était bien dans mes veines. Du coup j’étais souvent entre Bruce et les fourneaux à n’en faire qu’à ma tête si la recette m’inspirait et lui avait la patience de me supporter.

Je l’écoule poliment en me demandant pourquoi je suis pas venue plus tôt pour avoir sa caravane. Certes, vues les gabarits, Alan se sentirait surement très à l’étroit dans le frigo a roulette que je squatte.

« Si j’arrive a faire ce que je veux, on devrait savoir brancher des réchauds électriques et même des chauffages dans toutes les caravanes. »

A m’entendre parler j’ai l’impression d’être une rêveuse qui annonce l’arriver des licornes. C’est vous dire comment j’ai hâte d’avoir un peu de confort moderne, ou d’en finir avec cette mission avant d’avoir une pneumonie.

J’éclate franchement de rire quand il me dit que je dois confondre avec Bruce. Mais oui, je le rejoins sur le fait que cela aurait été beaucoup plus simple de faire plaisir au géant au grand cœur qui a introduit, malheureusement, le renard dans le poulailler, ou la poulette chez les renards, question de point de vue j’imagine.

« Non non !! Bruce est unique ! Aucun danger que je le confonde avec qui que ce soit. Et c’est grâce a lui si je suis là en un seul morceau. »

Et que vous êtes dans la merde mais ca, c’est un détail car pour le moment c’est plus moi qui est le sentiment de l’être vu le froid, le sol gadouilleux et tout ce qui va avec. Mais avec ca, ca me dit toujours pas qui est Tony ni ce qu’Alan entend par cadeau plus personnel qui donne le sourire. Avec humour je dis :

« Tony aime les jumelles ? Rassure-moi, c’est pour guetter les morts ou observer les oiseaux, pas pour faire autre chose ? »

Imaginez un voyeur dans le camping de mec est assez… dérangeant. Mais je suis sur qu’Alan fait de l’humour, c’est évident même.

« Par cadeau plus personnel tu penses a quoi ? Tu sais qu’avec tout ca… je ne sais toujours pas qui est Tony. Arriver juste avant Noel n’était peut être pas une bonne idée. D’ailleurs, tu as tiré qui toi ? »



Codage par Libella sur Graphiorum


La vie n'a rien de magique
Revenir en haut Aller en bas  
Alan Nielsen
Alan Nielsen
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Expendables
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 301
Sujet: Re: On apprend pas au vieux singe à faire la grimace   Mer 30 Déc 2020 - 12:09
you can't teach
an old dog
new tricks

Out of winter came a warhorse of steel
I've never killed a woman before
I know how it feels
I know you'd have gone insane
If you saw what I sawa
But now I've got to look for
Sanctuary from the law


Peut-être qu'Alan prenait un malin plaisir à impressionner une jeune femme aussi miteuse qu'Alex... Ou peut-être que cela faisait trop longtemps qu'il n'avait pas eu à faire à une jeune femme tout court. Il était clair qu'il n'avait également aucun mal à accueillir un.e invité.e dans ses appartements, cette caravane étant tout confort. Après avoir logé dans une cale humide, attrapé les pires immondices pulmonaires et terminé ma course dans une ambulance, je n'avais pas à rougir d'avoir retrouvé un peu de confort ! Se disait toujours le galeriste en s'installant dans sa couchette des plus moelleuse. Alan arqua cependant un sourcil en entendant la jeune femme mentionner des travaux futurs pour l'amélioration des conditions de vie du camping.

« Voilà une excellente nouvelle. Je suis certains que cela facilitera la vie de tout le monde. Nos caravanes sont confortables, même les plus modestes, mais en plein hiver comme maintenant, tout est plus pénible... » Admit-il, mettant de côté le fait que cela ne l'avait pas empêché de se lever à l'aube pour s'entrainer.

Il consentit à sourire quand Alex éclata d'un rire sonore, mentionnant Bruce, sa gentillesse maladive et ses airs brusques qui facilitait le dialogue avec lui. Alan avait eut l'occasion de le rencontrer bien avant l'épidémie et avait gardé un souvenir très chaleureux de l'entraineur. Il était un bras droit de confiance pour Connor, ce qui avait confirmé la loyauté du cinquantenaire envers ce groupe qu'il considérait désormais comme le sien. Si Bruce et Connor lui faisaient confiance, alors il avait les mains libres, une responsabilité qui lui permettait de couler des jours tranquille et des amis sur qui compter, ce qui n'avait pas toujours été le cas.

« Il t'as sauvé ? » Ne put s'empêcher de demander Alan, curieux, en penchant la tête, servant les tasses de thé en coupant le réchaud après avoir senti que l'eau était assez chaude, des volutes de vapeur s'élevant d'une casserole. Hochant la tête, Alan servit le thé dans deux mugs unis et revint vers la petite table de la cuisine pour en donner un à Alex, avant de s'appuyer sur la kitchenette pour souffler à la surface du sien. « Tony est notre tireur, il a une vision aiguisée et c'est un bon camarade. Tu sais, c'est celui qui prend souvent le premier tour le soir. » Indiqua Alan pour aiguiller Alex à propos de l'identité du sniper. « J'ai pensé aux jumelles, mais tu peux toujours trouver quelque chose qui te ressemble, quelque chose de drôle ou je n'sais quoi... Je ne suis pas bien doué pour les cadeaux d'ordinaire. » Il haussa les épaules et se passa une main dans sa barbe fraichement taillée par Kaz.

Alan avait tiré le nom d'Ava et avait déjà sélectionné son cadeau. Il indiqua un petit paquet en kraft posé sur le petit meuble près de l'entrée, noué d'une cordelette unie, beige. « Ava... Le chiot perdu ramené par Bruce ! Je pense que ça lui plaira. Je ne suis pas très à l'aise avec les enfants mais je fais de mon mieux. Je dois être trop vieux pour réussir à m'adapter si rapidement à de tels changements. » Alan toussa un rire, plaisantant sur son âge en secouant la tête en adressant un sourire à Alex. Et quels changements ! Car entre la fillette et Alexia elle-même, cela secouait un peu ce campement auparavant constitué uniquement d'hommes, qui pourtant eux-mêmes étaient très différents les uns des autres.




APOCALYPSE IS A CONCEPT

Revenir en haut Aller en bas  
Alex Lockwood
Alex Lockwood
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Expendables | Mercenaire
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1495
Sujet: Re: On apprend pas au vieux singe à faire la grimace   Jeu 31 Déc 2020 - 22:59
Celle qui veut en savoir plus


J’ai du mal à cerner le doyen du groupe. Pour le moment je dirais que c’est un homme affable, cultivé et plein de bonnes manières, comme ceux que l’on voyait passer en bus a Vegas, qui faisaient de belles phrases et affichaient la plus parfaite des bonnes éducations pour mieux retirer leur alliance avec la première stripteaseuse avenante venue. Il faut dire que ce qui se passait a Vegas était censé resté a Vegas. Je n’arrive pas a me positionner encore pour Alan et pour le moment je profite du confort de son chef lui, peu pressée de retourner dans mon congélateur a roulettes.

Je lui offre un sourire timide quand il semble s’enthousiasmer sur mon projet, en même temps, quand on voit la précarité du camp soi-disant imprenable de ces hommes, je le comprends. Même la sienne gagnerait grandement a pouvoir branché un frigo pour l’été, un chauffage, voir même un réchaud électrique. J’acquisse quand Alan me demande si Bruce m’a sauvé avec ce qui me semble etre une certaine curiosité. Avec un air un peu pensif et peu ouverte pour me lancer dans les détails je me contente d’un vague :

« Plutôt 2 fois qu’une. Il y a parfois des personnes qui, quand on leur dit « je n’aime pas les hommes merci » entendent « je me fais désirer, vas y ». J’ai été imprudente avec une personne que je pensais trop ivres pour nuire… »

Je laisse volontairement planer un petit silence qui en dit long. Certes ce n’est pas tout à fait vrai, mais ce n’est pas complétement faux non plus. L’homme m’a suivi en me pensant intéressée, j’ai voulu simuler une agression pour harponner mon ticket d’entrée ici et « ma victime » c’est un peu trop pris aux jeux. En vrai, si Bruce n’était pas vraiment intervenu, j’aurais eu plus de mal à me dépatouiller de cette situation de merde que j’avais provoquée. Puis, j’enchaine avec le retour d’un sourire que j’espère chaleureux :

« Sans cela, je ne pense pas que je l’aurais suivi jusqu’ici… disons qu’avec le temps, on devient méfiant mais il a su me rassurer. J’espère savoir vous rendre l’appareille en remettant le courant. »

Et en vous trahissant par la même occasion. A la base, je pensais que tout serait plié dès que j’aurais l’adresse du camp, mais les divas qui m’ont envoyée sont gourmandes et je commence a me rendre compte que je risque de passer plus que l’hiver ici si je ne déniche pas le fameux « meilleur ami » de Connor. Je ne sais pas que celui que je cherche est dans une autre faction et est tout sauf un ami du chef de ce groupe. D’ailleurs, je ne sais même pas qu’il s’appelle Isha, pour moi, son nom est Bob et cela risque d’être la porte ouverte a de terribles méprises.

Je remercie chaleureusement l’homme lorsque qu’il m’apporte mon thé et reste à serrer entre mes deux mains la tasse divinement chaude. Je suis a la limite de pousser un soupire de plaisir de sentir le bout de mes doigts se ranimer au fur et a mesure que la chaleur chasse le froid qui les engourdissait.

Je l’écoute sagement, le nez au-dessus des douces vapeurs revigorantes du liquide brulante et plein de promesses de chaleur quand il me parle de Tony. Un tireur ? Genre militaire ou tireur du dimanche qui a appris sur le tas ? Alan, fais un effort bon sang !! J’ai besoin de détail là. Il y a donc des tours de gardes avec des habitudes. Il faut absolument que je creuse et vérifie tous les petits rituels de ces hommes qui pourraient être utile a Charlotte et les siennes.

« Attends, Tony est un genre de sniper ? En fait quand tu parlais de jumelles, tu penses plus a celles que l’on met sur un fusil qu’a celles pour regarder les oiseaux ? »

Je reste a sourire quand il me dit qu’il n’est pas doué pour les cadeaux ordinaires sans être sure de ce qu’il entend par là. Est-ce une phrase révélant qu’il a un souci d’ego ou une maladresse de langage que je ne sais pas interprétée ? il me montre un paquet et me parle d’une Ava que je pense etre un chiot avant de comprendre qu’il parle d’une fillette.

« Oh, il y a une enfant ici ? Je ne l’ai pas encore vue ! Elle a quelle age ? D’ailleurs, que lui as-tu pris ? Je sais peut etre t’aider car, attention je vais te faire une révélation très personnelle, possible que j’ai aussi été une fillette a un moment de ma vie. »

Je lui fait un petit clin d’œil espiègle tout en me demandant ce que fait une enfant dans un groupe de mercenaires et surtout que va-t-il se passer pour elle quand les amazones attaqueront ? Une fois de plus j’ai besoin de creuser.

« D’ailleurs, Alan, puisqu’on en est aux révélations "intimes", je me demandais comment tu étais arrivé dans ce groupe de mercenaire ? Et attention, je suis pas sur de ne pas rire si tu me dis que c’est aussi Bruce qui t’a sauvé ! »




Codage par Libella sur Graphiorum


La vie n'a rien de magique
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: On apprend pas au vieux singe à faire la grimace   
Revenir en haut Aller en bas  
- On apprend pas au vieux singe à faire la grimace -
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: