The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Vive le vent d'hiver
Aller à la page : Précédent  1, 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Joaquin Hernandez
Joaquin Hernandez
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Bras-droit | S.T.A.R.S
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3442
Sujet: Re: Vive le vent d'hiver   Mar 5 Jan 2021 - 10:07
Je fronce les sourcils alors que j’le vois qui se raidit quand je lui parle de son problème avec la flotte.  Ouais okay, j’ai tapé juste. C’pas uniquement une histoire de flemme ou qu’il soit crade pour le plaisir. J’me demande vaguement ce qu’on a pu lui faire pour en arriver là mais, si ça vient pas de lui, je vais pas le secouer comme un prunier pour piger ce qui ce passe. Donc je me contente de lâcher, en secouant la tête. « Laisse tomber. Essaie de miser sur une par semaine ? T’en dis quoi ? » Ce serait déjà pas mal. Mieux que rien quoi. Perso, c’est limite devenu une obsession la douche, surtout après mon premier passage en taule. Mais chacun ses problèmes. J’en ai bien assez comme ça pour me faire chier avec les siens.

Je le fixe un instant quand il continue, me retenant de lever les yeux au ciel et de lui demander une nouvelle fois s’il vivait dans une grotte. Si j’ai pas eu une vie facile et que j’ai foutu en l’air la cellule familiale, au moins j’en avais une. Et de ce que je devine à le regarder, c’était pas son cas. Ou alors c’était sacrément merdique. « C’est… c’était un des éléments de déco principaux pour Noël donc. » Pas besoin d’en rajouter des tonnes hein. Déjà que j’suis pas trop d’humeur, ça aide pas vraiment. Probablement parce que tout ça me rappelle de sales souvenirs que j’avais enfouis loin, très loin. Et qu’en plus, je l’ai toujours mauvaise de cette soirée de merde.

J’peux d’ailleurs pas m’empêcher de balancer un truc, qui pourrait donner l’impression de sortir de nulle part. Ce qui est le cas pour Isha donc. Fait chier. Je passe pour un con rancunier maintenant. Pourtant, j’le suis pas en temps normal. Rancunier hein, pas con. Ca je sais que j’suis pas une lumière en temps normal. Et je souffle, d’un ton bougon, en mâchant à moitié mes mots. « Ouais bah j’avais d’jà pas des masses envie d’y aller, mais vous vous êtes tous tirés à droite à gauche pour aller faire ché pas quoi. » Bon si, on sait tous ce qu’ils sont allés faire. « Me suis r’trouvé comme un con à rentrer à pied et à me faire pourrir par Ruby parce que j’étais rentré tout seul à moitié bourré. » Quand j’dis que c’était une soirée de merde, ça l’a été de A à Z. Mais quand même, de le dire à haute voix ça sonne encore plus pathétique que dans ma tête. Et ça, ça craint putain.

Je ronchonne dans ma barbe alors qu’il attrape les cartons et que je redresse le sapin comme je peux. J’aurais ptet dû en prendre un plus petit. Ou plus gros. J’en sais foutrement rien en vrai. En fait, je pensais que ça allait mieux. Et ça va mieux. La plupart du temps. J’ai réussi à me dire que j’avais le droit de vivre malgré mon merdage intersidéral et que j’avais pas à me sentir coupable de considérer les membres de la distillerie comme ma deuxième famille. D’autant plus que celle-là, elle me juge pas pour mes excès de colère, qu’elle me dit pas que je pourrais faire des efforts et ressembler un peu plus à mon frère – ce frère si parfait que j’espère crevé sinon ça voudrait dire qu’il a abandonné ma femme et ma fille à leur sort… bref. Je sais plus ce que je disais mais, au final, j’aurais préféré continuer d’ignorer ces foutues fêtes de fin d’année. Joie sur la terre. Mon cul ouais.

Je soupire quand Isha reprend et me fait un petit speech en tapant dans le mille. J’ai une boule qui se forme dans mon estomac alors que mes sourcils se froncent. « T’y crois à ces conneries toi ? Qu’elle peut me voir d’où elle est ? » Si c’est le cas, elle doit me détester en vrai. Mes poings se serrent à cette pensée et je ferme les yeux un instant avant de reprendre, fixant le sapin. « J’sais pas si c’est une bonne chose de garder ce genre de traditions en vrai. Mais ça a l’air de faire plaisir à tout le monde. Et… parait que j’dois pas m’arrête de vivre. Ce serait hypocrite vu que c’est la première fois depuis 5 ans que je me soucie de ça hein… » J’ai un sourire sans joie avant de choper le carton de guirlandes lumineuses. « Tu vois ces merdes ? En théorie, tu les entoures autour du sapin. Comme ça après, on branche le tout, on fait sauter le courant et Ruby nous défonce vu qu’on aura encore fait des conneries. » Là, bizarrement, mon sourire se fait plus naturel et je les rebalance dans le carton. « Du coup en vrai, on va utiliser des guirlandes normales et ces machins qui pendouillent. Des cheveux d’ange ça s’appelle j’crois. Tu veux enrouler le sapin avec les guirlandes ? » Ouais, j’suis curieux de voir comment il se démerde.


Nous sommes chacun notre propre démon et nous faisons de ce monde notre enfer...
Revenir en haut Aller en bas  
Isha Cornwell
Isha Cornwell
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Exiles | Chasseur de primes
Bad Boy Sensible
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3617
Sujet: Re: Vive le vent d'hiver   Jeu 7 Jan 2021 - 13:49
Celui qui cause aux visages pales


Je soupire pour les douches. Une par semaine… ca devrait le faire. Ca a l’air de vachement compter pour lui et vu que c’est mon pote j’ai quand même envie de lui faire plaisir.

« C’est si terrible que ca si j’attends la pluie ? »


Je réfléchie une petite seconde avant de pousser un soupir sonore avant d’expliquer une partie du problème, la seule dont j’ai vraiment conscience :

« Ou j’étais avant, on décidait de rien. C’est le premier truc qu’ils faisaient après nous avoir marqué, nous priver de toutes les petites décisions pour bien qu’on sache qu’on était plus rien. Quand tu bouffes, quand tu dors, quand tu te bats, quand tu te laves… le type qui gérait ca était un gros maniaque en plus. 2 fois par jour fallait nous laver pour pas agresser son pif. Je... j’ai jamais été fan de la flotte, j’ai eu trop de mauvais trucs avec… mais je crois que c’est aussi ca qui me fait peur: reperdre le controle.»

Puis j’ajoute un peu contrit.

« Je vais essayer de faire des efforts ok ? »

Je l’écoute m’expliquer avec intérêt. En vrai, j’ai un peu de mal a capté l’utilité de décorer des plantes mais je pense que c’est important pour lui, alors ça le devient forcement pour moi. S’il a besoin de ça pour être en lien avec sa fille, on va le décorer ce putain de sapin plus qu’une caisse volée !!! Quand il me parle de la soirée de noël je mets un certain temps a percuter :

« Bah… ouai… ok j’ai été moyen cool, en fait… »

Je glousse un peu en y repensant. Ouai, moi je me suis pas tirer a droite a gauche sans lui, j’avais surtout tiré le gros lot.

« Je t’ai cherché rapidement mais j’ai pas trainé, malgré mon déguisement, j’ai retrouvé ma partenaire de la mission a Georges et… voila voila. J’avais peur qu’elle change d’avis. Désolé du coup… »

Je lui fais ce que j’espère être un sourire de coupable repenti crédible. Avant de tiquer sur un truc qu’il vient de dire.

« Attend, a toi aussi la Ruby te mène la vie dure ? Tu sais quoi… de fois, quand même… je me demande si elle va pas finir comme la Yulia. Genre tyran a talon. A chaque fois que je lui cause, je me retrouve a faire des trucs pas prévus sans comprendre comment j’en suis arriver là. »


Je sais pas comment elle va grandir mais a mon avis on a la prochaine patronne de tout Seattle si ca continue comme ca. Et encore, vous l’avez pas vue sur les chantiers. La gamine elle bégaye pas et sait ce qu’elle veut. Je le regarde avec une certaine gravité quand il me demande si je crois aux esprits.

«Mec, je suis amérindien… autant de dire que le monde des esprits, c’est pas un petit morceau de ma culture. »

Bon, après, elle s’est arrêtée a mes 7 ans avec la mort de ma sœur, mais mes frangins m’avaient pas épargné avec les wendigos au point que dormir seul a été un souci par la suite.  

« Alors oui, elle est avec toi et elle sait te voir. Tu lui parle des fois ? Ceux avec qui on a lien fort restent et vivent au travers de nous jusqu’à être ceux qui nous accueil quand la mort vient nous faucher.»

Le hic c’est que par lien fort il y a aussi ceux qui nous veulent du mal, mais bon, c’est pas le moment d’y penser. J’arrive a rire en même temps que j’ai un frisson quand il évoque la possibilité de niquer le taff de Ruby. En vrai… non… faut pas…. On serait mort avant la fin de l’année. Je commence a trier les choses ressentant la détente que ca lui procure de faire ça. En fait, je crois que ca fait longtemps que je l’avais pas vu sourire, et puis, ca a l’air drôle sa tradition. Néanmoins, je fais une grimace quand il me cause de touffe d’ange.

« Des cheveux de qui ??? C’est pas un peu deg ton histoire ? »

C’est bien un truc qui plairait au boss un ficus avec des bouclettes. Je suis pas sur de vouloir tout savoir si on y pense bien, alors j’enchaine avec un :

« Tu sais quoi…. Vu qu’il y en a plein des décos… est… est ce que tu crois que ca ferait plaisir a ta fille si on allait trouver une autre plante pour la mettre sur sa tombe ? Avec des jolies choses qui brillent ? »



Codage par Libella sur Graphiorum






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Joaquin Hernandez
Joaquin Hernandez
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Bras-droit | S.T.A.R.S
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3442
Sujet: Re: Vive le vent d'hiver   Mer 13 Jan 2021 - 10:58
Je me doutais bien que sa phobie de la flotte cachait un truc pas marrant. Même si je voulais pas creuser parce que ouais, ça me regarde pas. Et qu’on a tous nos trucs qu’on veut garder pour nous. Pour éviter de paraitre faible, décalé et j’en passe. Perso, j’ai tout enfermé dans une boite et c’est pour ça qu’il m’arrive souvent – trop au goût de certains – d’exploser. Parce que je sais pas contrôler tout ça justement. Que, même si ça va beaucoup mieux, j’ai pas envie qu’on sache totalement qui je suis, avec mes failles et mes faiblesses. Pourtant, quand Isha reprend la parole, j’ai un soupir silencieux. « … en fait, t’as été en taule hein. Enfin c’est tout comme. » Je me frotte l’arrière du crâne, mon agacement envolé alors que je reprends, un peu plus calme. « Ecoute Isha… je connais. La peur de reperdre le contrôle. Il m’est arrivé des sales trucs en prison. Et dans les douches aussi. Je sais ce que c’est d’être témoin de ta propre vie et de d’voir attendre en espérant juste que tu survivras à la journée. Mais c’est plus le cas maintenant. T’es chez toi ici. Tu crains rien. De personne. Et on laissera plus personne t’emmener et te faire du mal. » Je laisse filer un silence avant de reprendre. « J’te demande pas de te pomponner tous les jours ou de faire ton Valérian à te passer 43 lotions dans les cheveux pour aveugler les gens. Juste… ça t’évitera de choper des saloperies. Et pour nous, c’est quand même plus sympa. Pour ta gonzesse aussi. »

Gonzesse dont il parle d’ailleurs. Je me renfrogne direct, vu que ouais, j’ai pas aimé. Et quand il glousse, je plisse les yeux vers lui. « Ouais tu parles que tu m’as cherché. Enfin, si j’avais des doutes sur le fait que j’ai rien à foutre dans ce genre de soirées, j’en ai plus. » C’était vraiment n’importe quoi et j’me suis rendu compte à quel point j’pouvais être encore en décalage. Ce qui m’étonne, c’est qu’un mec comme Isha y trouve son compte en fait. Enfin, c’est tant mieux pour lui, surtout s’il a levé une fille pendant la soirée. «Et elle a changé d’avis alors ? »

Au reste, quand il parle de Ruby, j’ai un rire plus léger et je hausse une épaule. « C’est ce qui fait son charme. Et tu viens de résumer ma vie mec. Ca fait un an et demi que je me retrouve à faire des trucs pas prévus juste parce qu’elle me fait un sourire. » Sauf que ouais, ça a un peu radicalement changé ma vie. Je reste toujours un connard sanguin prêt à tuer sans hésiter mais, avec elle, c’est différent. J’me suis découvert capable d’autres trucs et j’crois que c’est une bonne chose. « Elle est douée. Et elle sait ce qu’elle fait. Continue de l’écouter et de faire ce qu’elle te dit, c’est un conseil. » En tout cas, perso, je vais continuer à le faire.

Je lève un sourcil quand il me dit qu’il est amérindien. « Ah ouais ? J’savais pas du tout tiens. » J’suis un peu surpris et je le regarde avec attention, avant de secouer la tête. « Je saurais pas quoi lui dire en vrai. C’est débile hein… mais elle se souvenait même plus de moi tu sais. » En tout cas j’ai fini par m’en persuader avec le temps. « Du coup je voulais pas déranger. » J’ai un soupir alors que je fixe le sapin et je que je me marre à ses réactions. « Des cheveux d’ange. Ce truc-là. » Et je lui lance les espèces de fil à la gueule, autant pour voir sa réaction que pour lui expliquer. « On va raser le crâne de personne, ce serait vraiment dégueu là. » Au reste, je me frotte le menton et je reprends, fixant le sapin. « Je l’ai enterrée ailleurs. Quand j’suis parti quelques jours en octobre, c’était pour faire ça. L’enterrer avec ma femme, dans un chouette endroit. Qu’elles aimeraient toutes les deux, même si ça fait un peu loin pour que j’y aille souvent. C’est à la sortie de Burlington. On était allés là-bas en voyage de noces, on avait trouvé une baraque en bord de mer et tout. Et… bref, c’est pas le bout du monde, on avait pas les moyens pour ça Mais Clara avait aimé. Je me suis dit que ce serait bien qu’elles soient ensemble. » A défaut d’avoir pu les sauver, je pouvais au moins les réunir. Pis, si sa connerie d’esprits est vraie, j’ai bien fait on dirait. « Donc, ça fait un peu loin pour ça. Mais merci pour l’idée. » Je finis par fouiller dans les boites pour en sortir les guirlandes que je lui tends. J’sais pas trop s’il va piger ou pas ce qu’il faut faire concrètement, mais il est pas plus con qu’un autre quand il s’y met.


Nous sommes chacun notre propre démon et nous faisons de ce monde notre enfer...
Revenir en haut Aller en bas  
Isha Cornwell
Isha Cornwell
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Exiles | Chasseur de primes
Bad Boy Sensible
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3617
Sujet: Re: Vive le vent d'hiver   Sam 16 Jan 2021 - 2:53
Celui qui anticipe la bonne ambiance



Je le regarde avec surement un air de chien battu quand il me parle de ma peur de revoir tout cadencer sans que je sache rien y faire. J’avais tellement eu de mal à me mettre au pas, mais ce n’était rien a coté de l’horreur que ca avait été de devoir reprendre les choses en mains. Décider, réagir, contrôler, après des années ou ca avait été laissé a d’autres et ou, au final, j’avais fini par trouver ca « normal » voir même « confortable ». Du jours au lendemain je me retrouvais dans une camionnette avec 5 âmes qui comptaient sur moi comme si j’étais le type qui a fait sa religion et machait sur la flotte. Depuis, c’était comme la drogue surement, a peur de remettre le doigt dedans.

Chez moi ? Je regarde un peu la salle commune quand il dit ca. Est-ce que c’est vraiment ici chez moi ? En fait quand je ferme les yeux et que j’essaye de penser a un foyer, je me rends compte que j’ai été beaucoup trop déraciné, bringuebalé pour vraiment réussir a en avoir une vision nette. L’arène de Detroit a été un chez moi, violent, dur, mais j’y avais trouver mon compte. Detroit n’était pas tout à fait la ville où j’avais grandi, mais je la connaissais avant qu’elle ne tombe aux mains des morts. C’est idiot, mais de connaitre son visage quand il était encore « beau » joue beaucoup.

Ici, a peine arrivé j’ai pris une belle leçon de vie dans ma gueule et j’ai, ensuite, enchainer les merdes plus que les perles sur un collier. Seattle est pour moi un endroit qui n’a jamais été qu’en ruine, couvert de crasse, ou je suis sans repères pour me débrouiller comme je le faisais a Detroit. J’ai encore du mal a réalisé que cela va faire 1 an bientôt que nous sommes arrivés. Est-ce que cela est devenu mon chez moi ? Est-ce que le toit ou je me suis quand même plus qu’incrusté est ma maison maintenant ? Je soupire sans vraiment avoir de réponse, c’est encore trop frais surement.

« Je te l’ai dit je vais faire un effort mais sache qu’Emie a bien changé d’avis et s’est barrée fâchée, la boss l’a confondue avec Sam, puis avec Billie, et j’ai du bol qu’elle ne tente pas avec Johanna. Alors possible que je le fasse plus pour toi que pour autre chose. Et pourquoi tu dis que c’était pas pour toi ces soirées ? C’était grave sympa. Ca faisait longtemps que j’avais pas fait une soirée sympa avec de la musique, des trucs a boire et des gens qui se marrent sans me demander qui allaient essayer de tuer qui avant la fin. »


Je fais signe que je suis d’accord et que voilà, il a tout dit quand il évoque le fait que lui aussi se retrouve dans les pires merdes à cause de la gamine. Je reste à l’écouter en levant les yeux au ciel quand il me dit que Ruby sait ce qu’elle fait. Mais non du tout !! Entre ses plans foireux ou sa capacité a se retrouver aux pires endroits !! Je vais pas la balancer mais elle a quand même envisagé d’aller aux putes a un moment.

« Ouai, alors, a ta place je ferais gaffe quand même, la Ruby, elle fait genre qu’elle gère, mais ca part souvent en couille ses idées. J’ai failli plus d’une fois me faire bouffer le cul a cause de ses plans a la con. »

Je suis un peu choqué quand il semble surpris que je sois amérindien. Il pensait que j’etais quoi avec mon teint a pas passer la frontière mexicaine sans montrer mes papiers. Pis mon prénom, Isha, c’est pas un délire de mes parents qui pensaient que j’étais une meuf, c’est un vrai prénom de mec chez des bouseux qui ont pas su garder leur pays et se sont fait envahir par les premier trou de balles qui débarquaient. Joa ne me laisse pas le temps de lui demander ce qu’il pensait que j’etais qu’il enchaine sur ses doutes pour parler a sa fille.

« Quand on devient un esprit on retrouve la connaissance. Alors elle se souvient forcement de toi. Ensuite, tu t’en es surement pas rendu compte, mais tu lui parles déjà. C’est un esprit, t’as pas forcément besoin que ca s’entende pour qu'elle, elle t'entende»


Je sais que vous, vous me comprenez, depuis le temps que je vous parle et que vous me subissez. Bon, je suis plus on moins rassuré ses sa touffe d’ange même si je ne comprends pas qui est le con qui a décidé de nommer ca ainsi. Mon oreille se dresse avec intérêt quand il parle de Burlington avant que je comprenne que ca n’a rien a voir avec la ville ou j’ai grandi. Cette putain de manie, aussi, des gens de l’ouest de piquer les noms des villes classes de l’est.

En vrai je ne sais pas ou c’est du tout aussi, je dois lui faire confiance quand il me dit que c’est un peu loin pour le sapin. Je comprends son idée de les enterrer ensembles dans un chouette endroit, même si, du coup, pour se recueillir ca doit être plus folklo. J’essaye de mettre les guirlandes comme je le peux pas méga sur du résultat.

« Du coup si t’aime pas les soirées, ca va aller s’ils en refont une ? »



Codage par Libella sur Graphiorum






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Joaquin Hernandez
Joaquin Hernandez
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Bras-droit | S.T.A.R.S
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3442
Sujet: Re: Vive le vent d'hiver   Dim 24 Jan 2021 - 13:31
A sa gueule, je me contente de lui tapoter le bras sans en rajouter. J’pense qu’il y en a pas besoin et que j’en ai beaucoup dit. Trop peut-être, ça fait un paquet d’informations à gérer. Mais c’est important ça, de savoir qu’on peut garder le contrôle, qu’on est plus obligé d’obéir à qui que ce soit juste parce qu’il est plus fort ou qu’il a plus de mecs à ses basques. Quoi qu’il se passe à l’avenir, venir vivre ici, dans cette distillerie, ça m’a appris un truc. Je suis maitre de ma vie, personne a le droit de me décider quoi dire ou quoi faire. Et plutôt crever que de devoir de nouveau subir ce genre de choses.

Je le suis des yeux quand son regard s’attarde sur la salle commune. J’serais bien incapable de dire ce qu’il a dans la tête mais, s’il veut pas en parler, c’est pas mon genre de tenter de lui tirer les vers du nez. Quand il reprend, c’est pour parler de sa gonzesse. Enfin qui l’est pas vraiment si j’ai tout pigé, ce dont j’suis pas sûr. « … elle s’est barré fâchée parce que Yulia l’a confondue avec… des ex à toi ? » Il en a eu tant que ça dans le coin ? Pas que ça m’étonne mais, perso, si on exclut Ruby, j’ai eu aucune vraie relation depuis… ma femme. Mais ça, c’est parce que j’ai une sale gueule, je pige d’ailleurs toujours pas comment je peux plaire à ma blondinette. Enfin, passons, c’est pas le sujet. J’ai un léger froncement de sourcils avant de reprendre, avec un haussement d’épaules. « Tu devrais parler avec elle. Pour éclaircir les choses. Et pour ce qui est des soirées… tsais, j’avais jamais fait de trucs comme ça avant. J’me suis senti… pas à ma place. C’est pas grave hein, vous vous êtes éclatés, c’est cool. J’en referais pas. » Ca me manquera pas. Et puis, j’sais pas, y a un truc qui m’a dérangé, mais j’suis bien incapable de mettre le doigt dessus. Ptet la brassée que j’ai prise de Ruby en rentrant. Enfin, quelque part, qu’elle se soucie de moi au point de m’engueuler quand je rentre, c’est cool aussi.

Parlant d’elle, je me marre quand il me dit de faire gaffe. S’il savait tout ce qu’on a déjà vécu, dans le genre galère, vrai qu’elle se pose là. « Elle a toujours un paquet de plans à la con ouais. Mais la plupart fonctionnent toujours. Du coup, ça compense pour les autres. » D’autant que je me doute qu’elle a déjà dû l’envoyer dans des virées pires que les miennes. Je sais maintenant, quand elle essaie de m’arnaquer, ce qui doit pas être encore son cas.

Je garde le silence au reste, quand il parle de ses histoires d’esprit et tout. Sans trop savoir pourquoi, je repense à ma grand-mère qui me parlait de ce genre de trucs, à sa façon. Je sens ma gorge qui se noue à mesure qu’il parle et je fixe la guirlande que j’ai entre les mains. Avant de laisser filer un soupir. « Va falloir que j’arrête de faire de la merde alors, si elle peut m’entendre. » Histoire qu’elle ait pas trop honte de moi. Va falloir que je réfléchisse à tout ça à tête reposée, quand je serais tout seul. En attendant, on a un sapin à décorer. J’ai un sourire quand je le vois tenter de poser les guirlandes, avec un succès tout relatif. « Essaie de faire le tour du sapin, pas juste de lancer les trucs dessus. Comme ça. » Je lui montre, essayant de m’appliquer avant de hausser une épaule à sa question. « Bah, rien m’oblige à y aller. Enfin, si tu penses à celle qu’on a prévue ici, c’pas pareil. On est en famille, ce sera cool. Enfin, ça peut pas être pire hein… et puis, les autres, j’irais pas, ça sera pas une grande perte. » Tout en parlant, je fouille dans la caisse et je commence à décorer autour. Ca va être pas mal j’crois. Et puis, la douleur finira par s’estomper avec le temps. Remplacer les mauvais souvenirs par des nouveaux, plus sympas, s’en construire avec Ruby, avec les autres, ce sera bien. « Après ça, on pourra se boire une bière si tu veux. » C’est un bon programme ça non ?

Spoiler:
 


Nous sommes chacun notre propre démon et nous faisons de ce monde notre enfer...
Revenir en haut Aller en bas  
Isha Cornwell
Isha Cornwell
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
The Exiles | Chasseur de primes
Bad Boy Sensible
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3617
Sujet: Re: Vive le vent d'hiver   Mer 3 Fév 2021 - 14:36
Celui qui est pas le dfernier pour picoler

Je soupire quand mon pote semble partager mon incompréhension. C’est vrai quoi, pas de raison de se fâcher pour si peu. En plus , c’est pas avec des thons qu’elle a été confondue. Après la patronne, dans le genre bigleuse, elle est championne du monde. Parce que la elle a quand même confondu Emie avec une brune et une rousse, en plus d’une autre blonde.

« Ouai, elle l’a mega mal pris. En fait, je pense que tout le monde s’imagine que c’est moi qui ai mis en cloque Billie alors que je me tue a dire que c’est pas possible. Sam m’aurait arraché la bite si j’avais ça, j’en suis sur. »


Je dis ca en souriant, mais je connais assez Sam pour me douter qu’elle est très capable de faire ce genre de supplice aux hommes qui ne lui reviennent pas. Cette femme reste extraordinaire a mes yeux et c’est certainement une chance pour Seattle qu’elle m’ait dit non quand je lui ai demander a venir dans son groupe, car je pense que je n’aurais pas eu trop de mal a la suivre dans sa vision des choses. Et non je ne parle pas de savonnettes. Si je ne sais pas qu’elle et ses amis sévices avec des masques dans la ville pour faire les pires horreurs, j’ai quand même senti en elle quelque chose de malsain qui m’a toujours beaucoup trop attiré. Surement cette fameuse nostalgie de l’enfance malgré mon passé de merde.

« Lui parler pour lui dire quoi ? Visiblement, elle a déjà sa petite idée du déchet que je suis, j’imagine que causer a mon ex femme doit pas aider. Par contre toi tu m’épates. T’as jamais été invité a des machins comme ça ? Je veux dire, avec ta gueule, tu devais être vachement demandé par les nanas au bahut et être invité partout non ? »

Evidement, moi, si ca n’est pas arrivé, c’est pas parce que j’ai une tête de cul, c’est juste que j’ai quitté l’école tôt et que j’étais un peu trop imbibé de drogue pour envisager des invitations autrement que pour faire des poches ou m’en mettre plein le pif. Bref, j’étais pas invité quoi. Joa, ca me fout sur le cul. D’accord, il a fait de la taule, ok, il a l’air de dire qu’il a pas eu la vie modèle non plus, mais je sais pas, je le vois quand même populaire malgré son coté tête d’ampoule. Si ca se trouve il avait des lunettes cul de bouteilles, des boutons comme la Ruby il y a peu et le machin métallique dans la bouche que les parents mettent a leur gosse pour être sur qu’ils restent puceaux, ouai, un appareil dentaire.

Je ricane quand il dit que les plans de merde de la Ruby fonctionnent pour la plus part. C’est vrai que, au final, on a survécu et qu’on a eu ce qu’on voulait. Mais bon, quand je me souviens d’être resté des plombes, suspendu au-dessus des morts qui en voulaient a mon cul, je me dis que c’est pas passé loin non plus. Quant a son idée d’aller faire la pute au Rov… mouai… je vais p’etre pas tout lâcher au Joa. Je vois bien qu’il s’investi a mort avec la gosse, je pense que ca leur fait du bien a tous les deux de s’être trouvés. Entre elle qui a sacrement besoin d’être cadrée et protégée, et lui qui a cruellement besoin d’une famille pour le rassurer sur le fait qu’il est capable de protéger ceux qu’il aime et d’être l’objet d’affection, ils ne savent que se faire du bien.

Je continue de l’aider a décorer en l’écoutant et me laisse prendre au jeu. En vrai c’est plutôt amusant et j’aime bien la gueule que ca prend. J’airais p’etre chercher une fougère aussi s’il en reste des machins qui brille pour que Gemma fasse aussi le sien. Quand il me propose une bière je suis plus que partant.

« Plutôt deux fois qu’une !! »


On finit notre taffe et on prend le temps de ranger, que le boss nous tombe pas dessus avec ses maniaqueries de pucelle des qu’il y a un peu de désordre. Juste avant de le suivre pour se prendre une bière, je lui dis juste, avec sincérité :

« Moi, je pense qu’elle ne sait qu’être fière de toi et ce que tu fais… moi, a sa place, en tout cas, je le serais. »

Je lui souris et lui fais une tape dans le dos avant d’aller chercher les bières, pas encore conscient que c’est un de ces dernier moment « en famille » que nous partageons tranquillement entre nous. Dans quelques semaines, les NE arriveront a faire l’impensable : nous séparer.





Codage par Libella sur Graphiorum






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Vive le vent d'hiver   
Revenir en haut Aller en bas  
- Vive le vent d'hiver -
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: