The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment :
Clé licence Windows 10 professionnel 32/64 bits ...
Voir le deal
1.09 €

Kid's watch and nostalgia
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Oswald Brainard
Oswald Brainard
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 119
Sujet: Kid's watch and nostalgia   Ven 11 Déc 2020 - 18:59
Kid's watch and nostalgia

Kid gathers, and now my watch begins.
It shall not end until my death...
... Or snack-time.


S'observer dans le miroir et constater que ses cheveux ne ressemblaient à rien. Oswald se passa la main sur le visage, grattant sa barbe fournie. L'hiver était bien là et il s'agissait bien de la saison favorite du petit chercheur. Il était alors tout à fait envisageable de laisser pousser cette pilosité fournie sans trop de difficulté. Rien de mieux que son propre pelage pour prévenir le froid de l'État de Washington. Il faisait bien plus froid ici qu'en Angleterre...

Cette période donnait aussi du fil à retordre à la nostalgie d'Oswald. Aaah, c'est le temps du sapin de Noël, des cadeaux et l'occasion idéale pour faire son propre pâté en croûte ! Oswald était un ancien père de famille dévoué, père au foyer au fourneau toujours prêt à organiser un Noël entre parents d'élève dans le gymnase de l'école. Il était celui qui se coupait en quatre et courrait partout, participant avec une joie réelle à l'atelier de carte de vœux de la maison des associations du quartier. Ébouriffant sa tignasse de cheveux bouclés, Oswald attrapa une écharpe qui était accrochée au porte-manteau, l'enfila et fourra les pans de celle-ci à l'intérieur de son manteau. « Rien de mieux qu'un peu d'air frais pour digérer ! » Scanda-t-il pour lui-même en réajustant son col avant d'ouvrir la porte.

Au Fort, il faisait bon vivre, malgré les aléas des derniers événements. Oswald trouvait sa place, mais savait que sa curiosité le pousserait à explorer les possibilités qui se présenteraient à lui. Pour le moment, il n'était qu'un simple citoyen, citoyen de la Post Apocalypsia, qui tentait d'apporter son aide au campement pour le faire fonctionner correctement. Pour être efficace, il faut être bien nourrit ! C'était souvent ce que se disait le petit chercheur qui avait également la faculté d'être un fin cuisinier. Étonnant pour un anglais, beaucoup moins pour un ancien papa attentionné, soucieux de toujours faire bonne impression lors des repas en collectivité.

En sortant, quelques enfants déambulaient dans les rues adjacentes à la maison du petit brun. Certains accompagnés de leurs parents, d'autres en petits groupes. Des adolescents trainaient près de la maison de Clayton, où vivaient sa fille, ainsi que Zelda. Un sourire au coin des lèvres, Oswald poursuivit sa route, les mains dans les poches. Mais des rires d'enfant l'interpelèrent alors. Il aperçut alors Elizabeth, fraîchement arrivée au Fort, accompagnée de deux fillettes. Elles avaient toutes les deux moins d'une dizaine d'années et jouaient à courir après un ballon bleu, assez léger pour qu'elles n'aient aucune peine pour l'envoyer au loin, provoquant alors des gloussements de joie. Esquissant un sourire en coin, un peu nostalgique, Oswald revit l'espace d'un instant l'image de ses filles, jouant dans le jardin de leur petite maison londonienne.

Il avait arrêté de marcher et avait observé les petites filles avant de se décider à engager la conversation avec Elizabeth. Après tout, elle était nouvelle, et si Oswald était là depuis un peu plus longtemps qu'elle, il savait que cela ne pouvait pas être évident tous les jours d'entretenir un lien social avec autant de nouvelles personnes, surtout dans un endroit comme celui-ci. « Elizabeth, c'est ça ? » Demanda-t-il en pointant un doigt vers elle, avant de glousser en sachant qu'il avait visé juste. « J'ai la mémoire des prénoms. Oswald. » Il rajouta son prénom pour être sûr qu'elle s'en rappelle. Parfois, le petit chercheur pouvait paraître bien singulier comme totalement banal. Dans le doute, il avait alors donné son prénom avec son plus bel accent britannique.

« Ce sont tes filles ? Allez je dirais... Six et huit ans ! J'ai bon ? » D'accord, parfois, Oswald pouvait se montrer un peu envahissant, mais il valait mieux avoir de la conversation qu'être trop taciturne, non ?



Dealing with some very personal stuff
that isn't even my personal stuff...

Revenir en haut Aller en bas  
Elizabeth Griffins
Elizabeth Griffins
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 141
Sujet: Re: Kid's watch and nostalgia   Ven 11 Déc 2020 - 22:04
Alors que son regard se pose sur les deux petites qui jouent, elle ne peut pas s’empêcher d’esquisser un léger sourire. Malgré le froid saisissant, elle compte bien rester là jusqu’à ce qu’elles se lassent d’elle même. Jamais n’a-t-elle osé penser voir des enfants jouer normalement après tout ça ; et pourtant. La force des enfants la fascine ; leur capacité à voir par-delà l’horreur, et de créer ces instants qui deviendront pour eux des souvenirs précieux dans ce conteste si triste.

Elle réajuste sa position. Déjà tassée sur elle même, elle croise ses jambes sous le banc, enfonce un peu plus ses mains dans ses poches. Son menton est plongé dans le manteau qu’on a bien eut le cœur de lui donner pour renouveler sa garde-robe qui était ridicule, alors que sa tête est tenue au chaud par un simple bonnet de laine. Il n’émerge tout ça qu’un nez et des joues rougis par le froid. Mais son regard, vif et intense, ne manque pas de s’agiter par si et par là.

Elle a le même problème qu’elle a toujours eut depuis son entrée dans l’Agence. Elle est vigilante, toujours sur ses gardes. Ce qu’elle pensait être devenu un défaut est probablement la plus belle de ses qualités, dans ce monde en ruine, même si elle lui vaut des nuits difficiles et beaucoup d’anxiété.

C’est probablement pour ça qu’elle remarque directement être observée. Sa vision périphérique l’alerte ; elle ne tourne pas la tête pour autant. Elle se contente de sortir une de  ses mains des poches, et de se frotter le nez en changeant l’axe de son visage pour pouvoir mieux analyser la potentielle menace. Un homme, visiblement.

Quand il entame la discussion, elle tourne la tête, se lève naturellement, son visage laissant transparaître sa curiosité. Qui est-il pour la connaître ? Elle ne tarde pas à le savoir. D’un pas vif malgré ses jambes transies par le froid, elle se rapproche de lui et lui présente sa main glacée. Elle lui répond sincèrement :

« Enchantée »

La réponse à la question suivante se lit directement sur son visage. Un air gêné, un petit coup d’œil à ses petites, une inspiration un peu plus marquée. Elle n’a même pas besoin de la surjouer. Mais elle tâche de le faire. Elle commence simplement :

« Vous avez tout à fait raison » elle le sanctionne d’un sourire, alors qu’elle plonge à nouveau sa main sous l’habit protecteur, à la recherche de la chaleur qui s’y cache. Elle continue, en annonçant simplement :

« Et, non. Ce ne sont pas mes filles, mais je veille sur elle » elle croise le regard bleu de Molly, le même que son père. Elle déglutit, espérant ravaler la culpabilité qui commence à remonter à l’évocation de cette idée. Elle porte à nouveau son regard sur son interlocuteur, et reprend d’une petite voix tranquille : « Je n’ai pas fais quelque chose de mal, j’espère » elle ne tarde pas à se justifier, sortant sans même le réaliser ses deux mains de ses poches pour accompagner ses mots de gestes : « Nous ne nous étions pas présentés que vous me connaissiez »

Elle a toujours ce réflexe de se questionner, et d’aller chercher des renseignements ; malgré le fait que l’homme a pourtant l’air bienveillant. Mais c’est quelque chose qui se sent ; et, de nature trop pragmatique, elle passe à côté de quelque chose qu’un peu d’empathie lui aurait signalé directement.
Revenir en haut Aller en bas  
Oswald Brainard
Oswald Brainard
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 119
Sujet: Re: Kid's watch and nostalgia   Sam 12 Déc 2020 - 1:03
Watch and nostalgia

Kid gathers, and now my watch begins.
It shall not end until my death...
... Or snack-time.


Oswald serra la main d'Elizabeth avec une légère once d'admiration dans le regard. Cette femme avait certainement une place importante dans la vie pré-apocalyptique, le petit chercheur le sentait. La façon dont elle l'avait dévisagé et cette main volontaire qu'elle avait porté vers lui... « C'est un plaisir ! » Elle le vouvoyait, par simple politesse ou encore une fois, parce qu'elle avait pris l'habitude de le faire avec de nouvelles rencontres dans le passé. Oswald avait l'habitude de vouvoyer par politesse mais bien souvent, après quelques conversations échangées, le tout basculait au tutoiement, une forme de laissez-passer pour pouvoir aller plus loin dans une quelconque relation.

La main d'Oswald retomba le long de son corps avant de reporter son attention sur les fillettes. Apparemment, elles n'avaient pas de liens de parentés directs, mais Oswald savait qu'elles avaient certainement un lien très fort. Elle a ce regard que je pouvais avoir sur les filles. Inquiet et protecteur à la fois, enjoué sans oser l'avouer vraiment. Mais bien vite alors, la trentenaire qui semblait être leur protectrice, se demanda ce qu'elle avait pu faire quelque chose de mal. Oswald haussa les sourcils et écarquilla les yeux avant d'éclater de rire. « Oh non ! Non absolument pas... Enfin... Je crois ? » Il pencha la tête sur le côté avant de rire de nouveau. Il était bien singulier de croire que le petit chercheur avait une quelconque forme d'autorité, non seulement ici, au Fort, mais dans la vie en général. Même lui semblait surpris qu'elle le pense.

« Pardon, je sais que ça peut paraître bizarre, je vous ai vu la dernière fois après le repas commun avec les petites. J'ai simplement demandé à Ivy qui vous étiez, par simple curiosité. »
Car effectivement, quand il l'avait aperçu ce soir-là en compagnie des filles, de dos, Oswald aurait juré voir son ex-femme et ses deux filles, plus jeunes qu'elles ne devaient l'être si elles étaient encore en vie. Il secoua alors la tête et acquiesça comme pour lui assurer qu'elle n'avait rien à craindre. « J'étais sûr que vous étiez leurs mères... Désolé encore, ça peut sembler étrange au premier abord. » Il soupira en fourrant sa main dans sa poche et jeta un oeil aux petites qui courraient encore en gloussant après le ballon, l'une tirant la langue à l'autre.

« C'est juste que ça m'a rappelé bien des souvenirs en les voyant vivre leur vie ici... Je dois commencer à devenir trop vieux et à devenir gâteux ! » Dit-il d'un ton las avant de tousser un rire. Oswald avait non seulement l'habitude de se livrer ainsi, mais aussi d'avoir de l'autodérision, à force de se faire abuser par les autres. Sa gentilesse et sa sincérité d'esprit le rendait vulnérable aux personnes toxiques. « En tout cas j'espère que vous êtes bien installé. C'est bien que vous soyez avec nous désormais ! »




Dealing with some very personal stuff
that isn't even my personal stuff...

Revenir en haut Aller en bas  
Elizabeth Griffins
Elizabeth Griffins
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 141
Sujet: Re: Kid's watch and nostalgia   Sam 12 Déc 2020 - 3:40
Alors qu’il éclate de rire, et répond à sa question, elle ne peut s’empêcher d’être contaminée par cette bonne humeur. Elle fait une petite grimace d’une indignation clairement surjouée, avant de ne pouvoir s’empêcher de laisser transparaître un sourire. Elle continue de jauger cet homme, l’écoute attentivement alors qu’il formule des excuses. Elle efface tout de suite la gêne, et lui annonce :

« Oh, ne vous excusez pas » d’un air complèment sincère. Elle écoute la suite, baisse son regard instant, d’une émotion qu’elle n’a pas à jouer, avant d’annoncer simplement : « Non, non, ça ne l’est pas » elle relève les yeux, le menton toujours légèrement baissé, alors qu’elle esquisse un léger sourire en coin dont le sens est évident : il peut se détendre. Son regard suit le sien, et elle assiste à la scène sans rien dire. La situation lui semble toujours aussi… surréelle ?

Elle tourne la tête d’un geste vif alors qu’il prend à nouveau la parole pour le regarder droit dans les yeux. Elle ne perd pas de temps, et réagit directement à ses propos :

« Le sentiment est malheureusement partagé » et ce qui la ronge le plus à cet idée, c’est à quel point ce qu’elle a accomplit dans sa vie est insignifiant. Ses yeux sombres se détournent et se perdent dans le vide l’espace d’un instant. « Je pense que ça nous donne le droit de s’asseoir pour discuter un peu. Si ça ne vous dérange pas, et que vous avez le temps, évidemment » annonce-t-elle avant de continuer leur échange.

Elle s’installe, hésite un instant à lui demander s’il est papa. La réponse est évidente à ses yeux, mais peut-être problématique, alors, elle ne le pousse pas, à moins qu’il n’en ressente l’envie. Elle répond donc à sa question tacite :

« Plutôt, oui. Elles le prennent tellement bien » les gosses sont vraiment formidables, et s’adaptent vraiment à tout. Elle continue : « J’ai… un peu plus de mal. Il me faut du temps ? » elle est franche quand elle lui annonce ça. Certains pensent qu’un bon espion est un bon menteur ; c’est partiellement vrai. Mais c’est surtout quelqu’un capable de savoir quand énoncer la vérité, et dans quelle mesure, afin d’attirer la sympathie. D’un raisonnement pragmatique, on obtient un simulacre d’empathie qui lui a toujours été utile, mais dont elle a perdu la maîtrise au fur et à mesure de l’apocalypse. Elle conclut simplement, avec une touche d’ironie alors qu’elle est maintenant installée sur son banc : « Enfin. Je suis vieille maintenant, j’ai une excuse »      

Elle remarque qu’elle a inconsciemment modulé sa façon de parler, et qu’elle imite par effet de mimétisme son accent britannique. Seattle était vraiment une ville cosmopolite, visiblement. L’accent d’Elizabeth est vraiment crédible, puisqu’elle l’a développé très tôt. Ce qui était une simple volonté artistique de sa professeur de théâtre est devenue une blague entre amies, puis, une véritable couverture lorsqu’elle travaillait. Le plus ridicule est qu’elle n’a jamais mis le pied au Royaume-Uni. Elle ne peut s’empêcher d’être légèrement mal à l’aise lorsqu’elle le réalise, et le dévisage alors, en espérant qu’il ne s’en offusque pas.
Revenir en haut Aller en bas  
Oswald Brainard
Oswald Brainard
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 119
Sujet: Re: Kid's watch and nostalgia   Sam 12 Déc 2020 - 16:35
Watch and nostalgia

Kid gathers, and now my watch begins.
It shall not end until my death...
... Or snack-time.


Elizabeth pouvait paraître froide, vu de l'extérieur. Depuis qu'Oswald l'avait aperçu, il n'avait pu s'empêcher de le penser, observant son visage finement ciselé, sa bouche volontaire et pulpeuse et un regard observateur caché parfois par des mèches volatiles. Le petit chercheur lui-même était quelqu'un d'observateur, mais bien souvent, ce dernier ne relevait que des détails inutiles aux yeux du reste du monde. Il était ravi d'avoir l'exclusivité du sourire de la jeune femme qui ne semblait pas rejeter l'arrivée du quarantenaire. Apparemment, celle-ci semblait comprendre ce que venait d'exposer Oswald qui pourrait avait déjà eu l'impression de trop en dire. Avait-elle, elle aussi, perdu sa véritable famille ? « Avec plaisir ! » Répondit alors le petit chercheur d'un ton enjoué en s'asseyant sur le banc à ses côtés.

Lissant son pantalon d'un geste du plat de la main, Oswald secoua ses cheveux frisés avant d'observer la cadette des deux filles faire un aller-retour en gloussant, avec le ballon à quelques mètres d'elles. « Du mal à s'adapter ou à avoir des fillettes sous votre responsabilité ? » Demanda Oswald le plus innocemment du monde, hésitant sur la nature de sa question. Il fourra ses mains dans ses poches, en s'affaissant légèrement sur le banc avant de se redresser presque instantanément. « Pour s'adapter au campement, tout dépend de votre parcours... J'ai été ramené ici déshydraté et entre la vie et la mort... Je suis reconnaissant et à mon aise... Soulagé serait le mot juste. » Il avait pris le soin de rectifier sa phrase, sans honte aucune à l'idée de passer pour un lâche ou quelqu'un de faible : le petit chercheur savait qu'il ne payait pas de mine et ne savait de toutes façons pas mentir. Il haussa les épaules et gloussa avant d'ajouter, après un soupire. « Quand à votre responsabilité... Je ne sais pas. Cela fait si longtemps que j'ai perdu tout cela... »

Oswald pensait tous les jours à ses filles. Il avait encore l'espoir de savoir que quelque part, sur cette Terre, elles étaient en vie et entre de bonnes mains. Est-ce que son ex-femme avait été plus maline et douée que lui en matière de survie ? Est-ce qu'elle s'était faite aidée par la personne avec qui elle le trompait depuis des mois ? Il n'en saurait jamais rien, et cette idée frustrait notre petit brun. Si seulement elles avaient pu venir avec moi... Je suis sûr que mon ancien groupe aurait protégé les filles... Peut-être que j'aurais pris la bonne décision grâce à elles et que je serais aller vers l'Ouest du pays avec les autres... Oswald se maudissait chaque jour de ne pas avoir pris, selon lui, la bonne décision.

« Vieille, vous ? Une si charmante jeune femme ? Vous plaisantez ? » S'en amusa Oswald en haussa les sourcils, affichant un regard sincère à Elizabeth qui selon lui, devait avoir entre trente et trente cinq ans gros maximum, soit tout au plus dix ans d'écart avec la vieille carne qu'il était. Quand elle parlait, un accent se dénotait, un accent que le petit chercheur reconnaissait. « Vous êtes aussi anglaise ? C'est fou ça ! Cela nous fait un autre point commun ! » Car n'oublions pas qu'Oswald est avant tout quelqu'un de très naïf ; aussi, il ne s'aperçut pas de l'imitation de la trentenaire qu'il avait alors pris pour une intonnation naturelle. « L'Angleterre me manque, mais je suis bien souvent trop curieux et me demande ce qu'est devenu tout le pays... Mais vu les circonstances, nous ne devons pas être moins bien lotit, au contraire. Ici il y avait déjà le port d'armes, une certaine connaissance de la violence... Enfin... Pour beaucoup d'entre eux... » Il secoua la tête et haussa les épaules ne se comptant pas dans le lot, ignorant totalement ce que pouvait avoir bien pu faire Elizabeth avant de survivre en Post Apocalypsia.




Dealing with some very personal stuff
that isn't even my personal stuff...

Revenir en haut Aller en bas  
Elizabeth Griffins
Elizabeth Griffins
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 141
Sujet: Re: Kid's watch and nostalgia   Dim 13 Déc 2020 - 14:43
La question d’Oswald la perturbe un peu. Elle détourne son regard, et ses yeux laissent transparaître une courte mais intense réflexion. Elle lui répond simplement, en toute honnêteté avec une pointe de honte :

« Les deux… ? » elle esquisse un petit sourire, montre qu’elle est vulnérable. Elle change légèrement sa position, s’orientant vers son interlocuteur plutôt que dans la direction du banc, gardant ses membres collés pour essayer de conserver la chaleur. Elle l’écoute alors qu’il partage son expérience. Elle ne commente pas verbalement, mais, alors qu’il annonce que ça fait longtemps qu’il a perdu tout ça, le visage de la brune semble fondre ; son expression affiche une tristesse et une compassion qu’elle n’a même pas à mimer, par rapport à son passif.

Elle le dévisage encore et toujours, détaille ses traits. Derrière ses bouclettes et sa barbe, derrière sa sympathie, se cache visiblement quelque chose. Elle ne creuse pas pour autant, respectant avec pudeur l’intimité de cet homme sympathique qui vient de faire le premier pas vers elle.

Elle redevient plus légère quand il fait une remarque vis à vis de son âge. Elle pousse un soupir faussement blasé. Elle a tendance à être assez soignée, ce qui joue peut-être sur la remarque de son interlocuteur. Et, peut-être que ses anciennes habitudes de vie lui ont permis de ne pas être marquée par le stress de la vie post-apocalyptique. Elle se contente de lui répondre :

« Vous me flattez, gentleman » d'un ton charmant, et d’une façon si anglaise que cela contribue peut-être à tromper son interlocuteur qui ne tarde pas à aborder le sujet.

Elle a directement un air un peu gêné, ne répond pas directement parce qu’elle n’est pas certaine s’il plaisante ou non. L’anglais développe un peu, parle de son pays qu’elle n’a jamais vu. Elle attend qu’il termine pour hausser les épaules, et lui annoncer avec un air désolé :

« Je suis sincèrement désolée, mais, je ne suis pas anglaise » elle se concentre pour reprendre un accent typique du coin, c'est à dire un anglais américain assez lambda. Elle espère ne pas trop le décevoir, ne tarde pas à se justifier d’un mensonge partiel, pour qu’il soit plus simple et convaincant que la vérité pure et dure : « J’ai beaucoup travaillé avec des anglais, et je pense que j’ai inconsciemment pris l’habitude de parler comme ça en présence de votre accent » elle s’est un peu relevée pour faire sa remarque, mais se colle à nouveau au banc pour reprendre, un peu plus sérieuse : « Je ne sais pas, pour être tout à fait honnête. Mais je ne suis pas certaine que l’abondance des armes à feu nous mettent dans une situation bien meilleure que la leur »

Les forces de l’ordre, face à des foules armées, avaient probablement eu plus de mal à contrôler la crise. Et sans ordre, les Etats-Unis sont devenus une jungle, où le plus fort est celui qui a un pétard, et pas peur de s’en servir. En l’absence de cette solution miracle et universelle, les européens doivent peut-être se montrer plus inventifs pour régler leurs problèmes.
Revenir en haut Aller en bas  
Oswald Brainard
Oswald Brainard
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 119
Sujet: Re: Kid's watch and nostalgia   Lun 14 Déc 2020 - 12:28
Watch and nostalgia

Kid gathers, and now my watch begins.
It shall not end until my death...
... Or snack-time.


Oh, Oswald le savait, il avait tout à envier à certains autres survivants dont la virilité transpirait par tous les pores de leur peau. Le petit chercheur lui, ne s'était jamais plain de son apparence, mais il savait qu'il n'y avait même pas de concurrence possible. Comment une femme comme Margaret, avec qui il avait eu deux enfants, avait été séduite par ce petit homme aux cheveux bouclés indisciplinés ? Le bon coeur, la gentillesse, quelque chose dans ce goût-là. Les premières années, Margaret se délectait de mes petites attentions... Mais je ne sais pas pourquoi au bout d'années de mariage, ça n'a plus suffit... Il esquissa un sourire un peu triste en voyant la mine déconfite d'Elizabeth sans vraiment chercher à nuancer son propos ou à arrondir les angles. Pourquoi ? Parce qu'Oswald était tout bonnement incapable de mentir.

Oswald pinça son petit nez mutin et haussa les épaules enfin, comme simple affirmation de ces dires. « Elles sont peut-être encore quelque part, en Angleterre ou ailleurs, allez savoir. J'étais seul en voyage pour le travail quand je suis venu à Seattle. » Confia-t-il alors sur le ton de l'anecdote en se tournant à son tour davantage vers la jolie brune, croisant ses jambes en posant son mollet gauche sur son genoux droit, sortant son autre main de sa poche pour se les frotter les unes contre les autres et ainsi espérer chasser le froid. Il eut un sourire en coin en la voyant le remercier de sa flatterie. Le petit chercheur était quelqu'un de particulièrement sincère et simplement incapable de contenir ses émotions et ses pensées envers ses semblables. Un comportement qui pouvait en toucher certain comme il pouvait parfois agacer. Oswald n'avait rien à envier aux autres survivants, en ce qui concernait sa nature profondément humaine qui lui offrait alors un charisme singulier.

Il entrouvrit la bouche à la confession d'Elizabeth avant de glousser légèrement en plissant ses petits yeux boisés. « Vraiment, même pas un tout petit peu ? » N'était-elle pas anglaise ? Du tout ? Oswald secoua la tête de droite à gauche avant d'acquiescer en écoutant l'explication de la brune. « Je suis content de savoir qu'il est encore perceptible, malgré les années passées ici ! » Scanda-t-il alors joyeusement en esquissant un sourire en coin.

Concernant leurs conditions, Oswald écoutant l'argument d'Elizabeth mais ne savait quoi en penser. « Je ne sais pas ce qu'ils sont devenus outre-Atlantique... Mais vous avez peut-être raison... Peut-être que la loi du plus fort est moindre dans les pays où les armes circulaient moins... » À cette réflexion, Oswald frotta de nouveau ses mains, rêches mais fines l'une contre l'autre avant de reporter son attention sur les filles qui jouaient plus loin. Une question lui vint alors : « Pardon de demander mais... Vous avez promis à quelqu'un de veiller sur elles ? Quelque chose dans ce genre-là ? » Comment Elizabeth avait-elle fait pour veiller sur deux fillettes de cet âge, dehors, seule et efficacement ? Le petit chercheur se sentait incapable d'accomplir une chose pareille.



Dealing with some very personal stuff
that isn't even my personal stuff...

Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Kid's watch and nostalgia   
Revenir en haut Aller en bas  
- Kid's watch and nostalgia -
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: